Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Nou
Niveau 5

La question de l'homme en 1ère

par Nou le Dim 16 Oct 2011 - 10:58
Bonjour,
après réunion avec les IPR sur les nouveaux programmes, voilà que je m'interroge sur cet objet d'étude. J'ai l'idée de travailler à partir de la fameuse phrase : "L'homme est un loup pour l'homme". Le seul problème, c'est que j'ai du mal à me constituer un corpus. Auriez vous des idées ?

J'ai déjà pensé à La Fontaine, évidemment. Un extrait du "Tiers Livre" de Rabelais. Rousseau, aussi. Quelques textes de littérature antique comme le préconisent les nouveaux programmes mais là je sèche. Rolling Eyes
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: La question de l'homme en 1ère

par Lilypims le Dim 16 Oct 2011 - 12:27
Quelques extraits bien choisis de diverses circulaires rectorales ?
pingouin

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
annacamille
Niveau 6

Re: La question de l'homme en 1ère

par annacamille le Dim 23 Oct 2011 - 13:32
j'ai fait une 1ère séquence intitulée "L'homme est un loup pour l'homme"
corpus
La Fontaine, "Le Loup et l'Agneau"
Voltaire, Candide Chapitre 19
Césaire, extrait du discours sur le colonialisme

activités/doc complémentaires
dessin de Cardon "les autres"
extrait d'Elephant Man
extraits d'Amistad

lecture cursive : Cannibale

je commence une micro séquence en prolongement HIDA : les comportements humains en temps de guerre (barbarie, héroïsme, solidarité?)
analyse de 3 extraits de film (Platoon, Full metal jackett et Apocalypse now) + lecture cursive, Les fourmis de Vian
avatar
annacamille
Niveau 6

Re: La question de l'homme en 1ère

par annacamille le Dim 23 Oct 2011 - 13:33
en TC aussi : Les animaux malades de la peste ; De l'esclavage des nègres ; extraits du code noir ; doc iconographique punition d'un esclave ayant tenté de fuir
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: La question de l'homme en 1ère

par Iphigénie le Dim 23 Oct 2011 - 13:40
On peut s'interroger en effet sur ce que l'on peut mettre derrière ce "titre" si vaste: ce qui me frappe c'est l'extrême éparpillement de la notion à travers le temps : quelle réflexion sérieuse mettre derrière tout ça? (voire quelles connaissances?)
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: La question de l'homme en 1ère

par eliam le Dim 23 Oct 2011 - 15:21
@iphigénie a écrit:On peut s'interroger en effet sur ce que l'on peut mettre derrière ce "titre" si vaste: ce qui me frappe c'est l'extrême éparpillement de la notion à travers le temps : quelle réflexion sérieuse mettre derrière tout ça? (voire quelles connaissances?)
Je suis assez d'accord. Cela me paraît trop thématique.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: La question de l'homme en 1ère

par NLM76 le Dim 23 Oct 2011 - 19:37
Je pense que le thème qui a été choisi par l'IG est plein de bon sens : cela nous permet d'étudier tout texte de la littérature, en nous interrogeant sur son intérêt intrinsèque, et sans se poser d'inutiles et sottes œillères.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: La question de l'homme en 1ère

par eliam le Dim 23 Oct 2011 - 19:43
Ce qui me paraît trop thématique n'est pas l'objet d'étude mais le choix du thème de la séquence. Il me semble qu'il faudrait davantage restreindre le champ du GT de façon à travailler davantage sur le lien entre thème et procédés de l'argumentation.
avatar
ysabel
Devin

Re: La question de l'homme en 1ère

par ysabel le Dim 23 Oct 2011 - 20:26
@nlm76 a écrit:Je pense que le thème qui a été choisi par l'IG est plein de bon sens : cela nous permet d'étudier tout texte de la littérature, en nous interrogeant sur son intérêt intrinsèque, et sans se poser d'inutiles et sottes œillères.

Twisted Evil tout comme l'intitulé pour la poésie... tellement vague qu'on peut tout y coller Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La question de l'homme en 1ère

par doctor who le Dim 23 Oct 2011 - 20:39
C'est effectivement très large et tant mieux. Mais ça me fait peur pour les sujets de dissert du bac. Des fois que ça leur prendrait de faire dans la philosophie : du coup, on serait obligé de bachoter sur les différents aspects de la question et d'oublier le caractère littéraire des textes.

Parce qu'avec mon chapitre "Grandeur et misère de l'homme au XVIIème siècle", je suis dedans, mais ça ne permet pas de faire une dissert complète.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: La question de l'homme en 1ère

par eliam le Dim 23 Oct 2011 - 21:04
@doctor who a écrit:C'est effectivement très large et tant mieux. Mais ça me fait peur pour les sujets de dissert du bac. Des fois que ça leur prendrait de faire dans la philosophie : du coup, on serait obligé de bachoter sur les différents aspects de la question et d'oublier le caractère littéraire des textes.
Je ne pense pas que cela soit possible : nous n'enseignons pas la philo.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: La question de l'homme en 1ère

par NLM76 le Lun 24 Oct 2011 - 9:21
@eliam a écrit:Ce qui me paraît trop thématique n'est pas l'objet d'étude mais le choix du thème de la séquence. Il me semble qu'il faudrait davantage restreindre le champ du GT de façon à travailler davantage sur le lien entre thème et procédés de l'argumentation.

Pour ma part, je n'ai jamais compris les "groupements de textes" thématiques, qui me paraissent conduire à chercher ce qu'il y a de commun entre les textes et pousser aux banalités.
Je n'ai jamais bien compris non plus cette histoire de "les procédés de l'argumentation", à moins de faire une étude approfondie de la rhétorique à la façon des anciens. J'ai le sentiment que cette façon de faire amène des contresens comme celui que j'ai pu croiser pour le bac : le portrait du duc de Nemours dans la princesse de Clèves est représentatif 1. du portrait ; 2. de l'éloge... Quelle galéjade !
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: La question de l'homme en 1ère

par eliam le Lun 24 Oct 2011 - 9:26
@nlm76 a écrit:
@eliam a écrit:Ce qui me paraît trop thématique n'est pas l'objet d'étude mais le choix du thème de la séquence. Il me semble qu'il faudrait davantage restreindre le champ du GT de façon à travailler davantage sur le lien entre thème et procédés de l'argumentation.

Pour ma part, je n'ai jamais compris les "groupements de textes" thématiques, qui me paraissent conduire à chercher ce qu'il y a de commun entre les textes et pousser aux banalités.
Je n'ai jamais bien compris non plus cette histoire de "les procédés de l'argumentation", à moins de faire une étude approfondie de la rhétorique à la façon des anciens. J'ai le sentiment que cette façon de faire amène des contresens comme celui que j'ai pu croiser pour le bac : le portrait du duc de Nemours dans la princesse de Clèves est représentatif 1. du portrait ; 2. de l'éloge... Quelle galéjade !
Là dessus, parfaitement d'accord. Pour l'expression "procédés de l'argumentation", je m'exprime sans doute mal : je veux dire problématique littéraire. Quant à l'exemple donné sur La Princesse de Clèves, je n'y reconnais pas ma pratique.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: La question de l'homme en 1ère

par NLM76 le Lun 24 Oct 2011 - 9:44
@eliam a écrit:
Là dessus, parfaitement d'accord. Pour l'expression "procédés de l'argumentation", je m'exprime sans doute mal : je veux dire problématique littéraire. Quant à l'exemple donné sur La Princesse de Clèves, je n'y reconnais pas ma pratique.

En plus ce qu'on entend des élèves ne vient pas forcément directement de leur professeur !
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: La question de l'homme en 1ère

par Iphigénie le Lun 24 Oct 2011 - 9:48
C'est un aspect où l'on voit que l'on n'a pas voulu trancher entre l'ancien programme séquentiel et le nouveau programme plus chronologique. Résultat: un gros risque de fourre-tout.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: La question de l'homme en 1ère

par NLM76 le Lun 24 Oct 2011 - 10:10
Tu sembles oublier une chose : c'est que les listes sont élaborées par de grands garçons et de grandes filles, qui ne donneront pas à lire à leurs élèves n'importe quoi !

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La question de l'homme en 1ère

par User5899 le Lun 24 Oct 2011 - 13:03
@nlm76 a écrit:Tu sembles oublier une chose : c'est que les listes sont élaborées par de grands garçons et de grandes filles, qui ne donneront pas à lire à leurs élèves n'importe quoi !
Mouais. Ou pas.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: La question de l'homme en 1ère

par NLM76 le Lun 24 Oct 2011 - 14:28
Cripure a écrit:
@nlm76 a écrit:Tu sembles oublier une chose : c'est que les listes sont élaborées par de grands garçons et de grandes filles, qui ne donneront pas à lire à leurs élèves n'importe quoi !
Mouais. Ou pas.

Et ce n'est pas par la pédagogie du BO qu'on empêchera les sots d'être sots. Mais vous avez raison : il serait de bon ton de rappeler qu'on donne à lire, en français, en tout cas pour les explications de texte, des textes français, qu'il n'est pas déraisonnable d'attendre quelques décennies avant de décréter qu'un auteur est class-ique.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: La question de l'homme en 1ère

par Iphigénie le Lun 24 Oct 2011 - 14:34
Ceci n'a rien à voir avec sottise ou pas sottise:
c'est juste que "la -sic- question de l'homme": vaste programme comme dirait mon général.
Et "du XVIe à nos jours": que d'eau, que d'eau !comme dirait l'autre.
Ce n'est plus un programme, c'est un monde, que dis-je, plusieurs mondes à explorer en (bête de) somme.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La question de l'homme en 1ère

par doctor who le Lun 24 Oct 2011 - 14:41
@iphigénie a écrit:Ceci n'a rien à voir avec sottise ou pas sottise:
c'est juste que "la -sic- question de l'homme": vaste programme comme dirait mon général.
Et "du XVIe à nos jours": que d'eau, que d'eau !comme dirait l'autre.
Ce n'est plus un programme, c'est un monde, que dis-je, plusieurs mondes à explorer en (bête de) somme.

C'est ça le problème. Si au bac il vient à l'esprit d'un concepteur de sujets de supposer qu'on a traiter l'intégralité de cette "question", à coup de GT bien larges et de bourrage de crâne, ça va faire mal.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: La question de l'homme en 1ère

par NLM76 le Lun 24 Oct 2011 - 14:53
Conclusion : le programme, c'est la littérature : poésie, roman, théâtre, essais. Est-ce que ça a jamais été autre chose ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La question de l'homme en 1ère

par User5899 le Lun 24 Oct 2011 - 14:58
@iphigénie a écrit:Ceci n'a rien à voir avec sottise ou pas sottise:
c'est juste que "la -sic- question de l'homme": vaste programme comme dirait mon général.
Et "du XVIe à nos jours": que d'eau, que d'eau !comme dirait l'autre.
Ce n'est plus un programme, c'est un monde, que dis-je, plusieurs mondes à explorer en (bête de) somme.
Au fait, pourquoi ne pas traiter "la question du mâle" ? Comme ça, rien que pour le plaisir de faire de travers ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La question de l'homme en 1ère

par User5899 le Lun 24 Oct 2011 - 14:59
@doctor who a écrit:
@iphigénie a écrit:Ceci n'a rien à voir avec sottise ou pas sottise:
c'est juste que "la -sic- question de l'homme": vaste programme comme dirait mon général.
Et "du XVIe à nos jours": que d'eau, que d'eau !comme dirait l'autre.
Ce n'est plus un programme, c'est un monde, que dis-je, plusieurs mondes à explorer en (bête de) somme.

C'est ça le problème. Si au bac il vient à l'esprit d'un concepteur de sujets de supposer qu'on a traiter l'intégralité de cette "question", à coup de GT bien larges et de bourrage de crâne, ça va faire mal.
Mais non. Un subtil barème sur 57 sera alors mis en place, et jamais les moyennes n'auront alors été si élevées.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: La question de l'homme en 1ère

par JPhMM le Lun 24 Oct 2011 - 15:04
Cripure a écrit:
@iphigénie a écrit:Ceci n'a rien à voir avec sottise ou pas sottise:
c'est juste que "la -sic- question de l'homme": vaste programme comme dirait mon général.
Et "du XVIe à nos jours": que d'eau, que d'eau !comme dirait l'autre.
Ce n'est plus un programme, c'est un monde, que dis-je, plusieurs mondes à explorer en (bête de) somme.
Au fait, pourquoi ne pas traiter "la question du mâle" ? Comme ça, rien que pour le plaisir de faire de travers ?

lol!
De toute façon, le mâle est en garderie maintenant.

http://www.neoprofs.org/t39031p15-une-innovation-qui-va-en-interesser-plus-d-une-la-garderie-pour-hommes-si#1057192

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
LennA
Niveau 1

Re: La question de l'homme en 1ère

par LennA le Mer 26 Oct 2011 - 15:21
J'ai déjà posté la question sur un autre fil mais sans réponse vraiment satisfaisante : si j'ai bien compris, on peut traiter cet objet d'étude avec un GT qui regroupe des extraits de différents genres, différentes époques... ? Le programme dit "un ensemble de textes ayant une forte unité" : je ne comprends pas bien en quoi consiste cette "forte unité"... une unité thématique suffit-elle ?
(Je pense aussi faire lire un conte en lecture cursive sans LA)
Contenu sponsorisé

Re: La question de l'homme en 1ère

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum