Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Loubdalou le Mer 19 Oct 2011 - 11:53

J'aimerais bien reprendre systématiquement les élèves quand un mot grossier leur échappe, mais il faut que je demande le silence avant Evil or Very Mad

Du coup, j'ai testé les "reformule cette phrase s'il te plaît." Ca détend l'atmosphère. Mais je vais passer aux définitions...

Sinon, hier j'étais passablement énervée et je n'arrivais pas à m'en remettre, du coup, en classe j'ai lâché des "joder" et des "jolín", c'est m***de mais en espagnol. Et bien au moins ils auront appris un mot en espagnol Very Happy
Du coup, j'exigerai qu'ils le répètent en espagnol. C'est mal je sais, mais d'un autre côté, mes collègues espagnols, quand j'étais assistante en Espagne, me disaient que ce n'était pas très juste de punir les élèves quand ils disaient "joder" car ce n'était pas vraiment vulgaire. J'ai comme un doute, mais vu le temps que je perds déjà à demander le silence, remonter des bretelles, exiger qu'ils soient assis là où je l'ai demandé, et bien la solution la plus rapide s'impose à moi Embarassed

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Mufab le Mer 19 Oct 2011 - 12:29

J'édite : le titre est corrigé.


Dernière édition par Mufab le Mer 19 Oct 2011 - 12:56, édité 1 fois (Raison : Le nouveau titre était "(...)n'est pas grossie", sans "r")

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par phi le Mer 19 Oct 2011 - 12:52

J'ai des élèves de maternelles qui utilisent des joyeusetés comme "pu... de bor.... de m...." cette année... C'est seulement dans une classe, dans les autres à part un fan de "caca boudin" en petite section, ça va.
L'autre jour j'ai eu droit à une conversation entre deux moyens "put.... ma voiture roule pas bien" "on dit pas put... on dit punaise" "punaiseuuuuh ma voiture roule pas bord...." "dis maicresse, on peut dire punaise?"
Suspect

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par ysabel le Mer 19 Oct 2011 - 13:11

@phi a écrit:J'ai des élèves de maternelles qui utilisent des joyeusetés comme "pu... de bor.... de m...." cette année... C'est seulement dans une classe, dans les autres à part un fan de "caca boudin" en petite section, ça va.
L'autre jour j'ai eu droit à une conversation entre deux moyens "put.... ma voiture roule pas bien" "on dit pas put... on dit punaise" "punaiseuuuuh ma voiture roule pas bord...." "dis maicresse, on peut dire punaise?"
Suspect

tu sais comment parlent les parents du coup...
parfois quand je suis en course, quand j'entends comment certains parents s'adressent à leurs gamins, je suis horrifiée, même à mon chien je ne parle pas comme cela.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Jane le Mer 19 Oct 2011 - 13:15

@La Jabotte a écrit:Moi les miens sont très polis.

"Madame, je peux foutre ça à la poubelle ?
- Pardon ???
- Je peux foutre ça la poubelle ?
- Non, mais tu ne peux pas t'exprimer poliment ?!
- Oh, pardon ! Je peux foutre ça à la poubelle, s'il vous plaît ?"

C'était ma première année, depuis je ne me fais plus avoir, donc j'explique direct, quel que soit le niveau, à la première occurrence du verbe : le foutre, mon petit, c'est le sperme. Tu veux vraiment foutre ?

Il y en a d'autres, comme ça : "chier" (mais madame, c'est pas un gros mot !) en fait partie et vraiment, non, ça ne passe pas.

Idem ici, et en plus, ils ne savent pas forcément s'exprimer...
Bitoniau: eh m'dame, je peux "yaller" jeter mon papier
Kévina: encore tu veux aller jeter un truc ?
Bitoniau (à Kévina): ta gueule, qu'est-ce que ça peut te foutre ? (puis à moi): dites madame, je peux y aller jeter mon papier à la poubelle siouplé ?" Ben oui, quand Bitoniau s'adresse à moi, il est "poli"...
Peut-être est-il utile ici de préciser à mes lecteurs ébahis devant tant de classe que ça fait 2 ans que j'ai Bitoniau en cours et qu'il n'a toujours pas compris:
1) qu'on n'interrompt pas le cours pour "yaller" à la poubelle humhum
2) que le verbe "yaller" n'existe définitivement pas... No
3) qu'on n'interpelle pas en plein cours ses camarades de classe pour leur dire "ta gueule".

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Violet le Mer 19 Oct 2011 - 13:17

Oh mais zetes réné ! Et si l'autre, il l'a traité ?

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Jane le Mer 19 Oct 2011 - 13:18

Comment tu causes tarpin bien !

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Violet le Mer 19 Oct 2011 - 13:21

Beaucoup de métier ma petite dame ! topela
Les quartiers nord sont une bonne école !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par phi le Mer 19 Oct 2011 - 13:23

Je ne connais pas "réné" Embarassed
Ce qui est bizarre aussi c'est que l'un de ces gamins me vouvoie entre deux gros mots (avec des bizarreries régionales et de son âge du type "tiendez maîtresse" "je vais y mettre à la poubelle pour vous" )
l'an dernier j'avais assisté à cette scène avec un cm1 aussi...

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Violet le Mer 19 Oct 2011 - 13:27

Réné : mot le plus entendu dans les bahuts difficiles de Marseille.
Encore que sa fréquence soit en voie de diminution.

Réné = nul, lourd ...
Selon l'exaspération du locuteur, on peut faire entendre plusieurs é. Mais "M'dame, il est rénéééééé ! "
Ou "Woua, c'est réné ce texte, on comprend rien ! "

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Jane le Mer 19 Oct 2011 - 13:28

Réné on le trouve aussi dans les quartiers cool... cafe

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Violet le Mer 19 Oct 2011 - 13:29

Oui, mais moins... crois-moi ! topela

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Violet le Mer 19 Oct 2011 - 13:30

D'ailleurs quand un élève le dit chez nous, tu sais que cet élève ne va pas être celui qui aura les félicitations aux 3 trimestres... Razz

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Jim Thompson le Mer 19 Oct 2011 - 13:39

moi j'aime l'expression " tu n'es qu'un Jean Foutre"
bine plus jolie que "sac à foutre" (j'ai pas que ça)
comme en anglias
je leur apprend que 'i don"t care (je m'en fiche) ce n'est pas vulgaire contrairement à leur je m'en fous qu'on traduit par "I don't give a fuck //a toss" expressions que je ne peux pas leur apprendre
.en anglais dommage c'est si joli

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Jim Thompson le Mer 19 Oct 2011 - 13:43

@Sessi a écrit:
@Thalia de G a écrit:"p...tain" : je croyais que c'était un signe de ponctuation à l'oral Very Happy

lol!
Ma prof de français de 3°, quand cela nous échappait, nous répondait sur un ton glacial: "Y en n'a pas ici, y a que des mères qui travaillent!" Radical...
+1nous un collègues disait "parle pas des absentes"

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Violet le Mer 19 Oct 2011 - 13:44

lol!

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Jane le Mer 19 Oct 2011 - 13:46

@Violet a écrit:Oui, mais moins... crois-moi ! topela

Sans problème Wink

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Marie Laetitia le Mer 19 Oct 2011 - 14:16

@La Jabotte a écrit:Et donc je leur conseille "Peu m'importe.", les informe qu'il se peut que je dise "Peu me chaut." tout en leur précisant que, quelle que soit la formulation employée, dire à quelqu'un que quelque chose nous est égal, c'est malpoli. Quand on prend la peine de leur demander leur avis, ils le donnent sans faire de manière, et puis voilà.
Si c'est pour dire "ça ne fait rien, ça n'a pas d'importance" ("on s'en fout"), c'est malpoli aussi, cela est une manifestation d'indifférence ou d'insouciance peu acceptables.
Formules à bannir, donc, et puis voilà.

ah. J'aurais appris quelque chose. Mais enfin, ce n'est pas un tout petit peu excessif? scratch Si on me demande mon avis sur l'importance de quelque chose, ça peut ne pas en avoir, aussi. Donc "peu importe". Non ?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Mufab le Mer 19 Oct 2011 - 14:17

Il y a là 2 plans différents : celui du registre, et celui du sens.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Marie Laetitia le Mer 19 Oct 2011 - 14:20

@Mufab a écrit:Il y a là 2 plans différents : celui du registre, et celui du sens.

pour le registre, on est d'accord. Mais ton message m'a laissé penser que dire "ça m'est égal" lorsque l'on me demande mon avis est incorrect. D'où mon étonnement... scratch

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Mufab le Mer 19 Oct 2011 - 14:25

Ce n'est pas mon message.
Je ne pense pas ça du tout, et revendique le droit à n'avoir rien à foutre m'en taper me peu importer me non chaloir des mini-bobos, par exemples, que me rapportent mes élèves, de préférerence en pleine analyse grammaticale ou résolution de problème ("Regarde, maîtresse, j'ai un bouton, là".)


Dernière édition par Mufab le Mer 19 Oct 2011 - 17:04, édité 1 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Marie Laetitia le Mer 19 Oct 2011 - 14:26

ah... d'acccord.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Catalunya le Mer 19 Oct 2011 - 16:59

Perso, c'est quand j'entends un "merde" voir un "putain" qui sortent sans vouloir dans leur "barbe", je dis d'un ton ferme "non non, tu peux dire fichtre, saperlipopette, diantre, triple flûte, mille milliards de mille sabords, mais pas ce que tu viens de dire" Very Happy

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Jane le Mer 19 Oct 2011 - 17:00

@Violet a écrit:D'ailleurs quand un élève le dit chez nous, tu sais que cet élève ne va pas être celui qui aura les félicitations aux 3 trimestres... Razz

et ceux-là on les repère de loin, même avant qu'ils aient causé Razz


Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par La Jabotte le Mer 19 Oct 2011 - 17:03

De la part des élèves, un "peu m'importe", quelle que soit la question qui leur est posée, je trouve cela très malvenu.
Quant aux adultes, ben... Bien sûr, il y a des situations où dire "je m'en fiche" ou "ça n'a pas d'importance" est presque obligatoire... mais tout de même.
En tout cas, si je prends la peine de demander à mon mari s'il préfère osso bucco ou blanquette et qu'il me répond "je m'en fiche"... Ben il mangera des pâtes, qu'il se sera fait cuire lui-même.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour mes élèves, "se foutre de" n'est pas grossier

Message par Thalia de G le Mer 19 Oct 2011 - 17:08

@La Jabotte a écrit:De la part des élèves, un "peu m'importe", quelle que soit la question qui leur est posée, je trouve cela très malvenu.
Quant aux adultes, ben... Bien sûr, il y a des situations où dire "je m'en fiche" ou "ça n'a pas d'importance" est presque obligatoire... mais tout de même.
En tout cas, si je prends la peine de demander à mon mari s'il préfère osso bucco ou blanquette et qu'il me répond "je m'en fiche"... Ben il mangera des pâtes, qu'il se sera fait cuire lui-même.
Et que réponds-tu quand réellement cela t'importe peu ?

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum