Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par Cath le Dim 23 Oct 2011 - 11:26

Et puis moi j'enseigne en lettres-histoire et ça n'a rien à voir avec le marché régional de l'emploi!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par lene75 le Dim 23 Oct 2011 - 11:42

cath5660 a écrit:Et puis moi j'enseigne en lettres-histoire et ça n'a rien à voir avec le marché régional de l'emploi!

Tu en tireras les conclusions que tu veux sur l'utilité de te garder (toi et ton enseignement) ou non Wink

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par Marie Laetitia le Dim 23 Oct 2011 - 12:55

Kruella a écrit:
Par ailleurs, il faut rendre les formations
initiale, continue et par apprentissage plus mobiles, plus réactives à
l’égard d’une société qui bouge vite. Des nouveaux métiers apparaissent
qui sont souvent mal connus et pour lesquels aucune formation n’existe.

pour ce point précis on ne peut pas lui donner tort. En revanche, d'accord avec Barrèges.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par pk le Dim 23 Oct 2011 - 13:28

@ML: C'est tout de même un prétexte pour démanteler par partie l'EN. Ca fait un peu "la pluie ça mouille". On perd encore plus un cadre national.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par Marie Laetitia le Dim 23 Oct 2011 - 14:54

@pk a écrit:@ML: C'est tout de même un prétexte pour démanteler par partie l'EN. Ca fait un peu "la pluie ça mouille". On perd encore plus un cadre national.

Attention, je ne dis pas qu'il est légitime d'en faire un argument de la décentralisation. Je dis seulement qu'il y a un problème de réactivité entre marché du travail et formation. Et je ne crois vraiment pas que confier l'apprentissage aux régions soit une solution, quand on voit déjà comment se passe le subventionnement par les collectivités locales, avec collusion d'intérêts qui mettent gravement en danger des dizaines de PME pour favoriser des lascars déjà condamnés pour faits graves plusieurs années auparavant... pale je suis hélas très bien placée pour savoir comment ça se passe.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par Raoul Volfoni le Dim 23 Oct 2011 - 19:10

Le premier commentaire de cet article est un superbe concentré de bêtise. Je vous le copie-colle :

Je ne sais pas si les suicides dans l’enseignement en France est plus
important que dans le reste de la société , mais j’en doute !
D’autre part tous les grands corps de l’état font périodiquement parler
d’eux en voulant faire passer le message que leur profession est plus
difficile que celle des autres Français .
Le problème des enseignants n’est-il pas à cause d’une profession trop
syndicalisée qui refuse tout changement et d’une féminisation qui rend
le corps enseignant incapable d’une quelconque autorité sur les élèves .

CQFD... C'est la faute des syndicats (comme d'hab, hein) et de la bien connue faiblesse féminine...

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par Condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 19:16

@Chocolat a écrit:
@condorcet a écrit:
Elle est limitée par le temps et l'espace. Comme de nous tous, l'histoire en prendra congé. En ce sens, nous sommes tous égaux. Crying or Very sad

Tu es drôlement rassurant !
J'avoue que j'ai du mal à comprendre l'utilité de ce genre de réflexion... scratch

Spoiler:

Est-ce que tu proposes que l'on se pende tout de suite, ou préfères-tu que l'on s'allonge tous ensemble pour attendre notre heure ? lunechat

Je veux simplement dire que chaque société accorde à certains (ou certaines) de leurs membres une importance qu'ils/elles n'ont pas.
Je ne propose rien. Inutile d'extrapoler.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Epuisement des professeurs: Luc Chatel critique l'enquête

Message par Condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 19:19

Kruella a écrit:Le premier commentaire de cet article est un superbe concentré de bêtise. Je vous le copie-colle :

Je ne sais pas si les suicides dans l’enseignement en France est plus
important que dans le reste de la société , mais j’en doute !
D’autre part tous les grands corps de l’état font périodiquement parler
d’eux en voulant faire passer le message que leur profession est plus
difficile que celle des autres Français .
Le problème des enseignants n’est-il pas à cause d’une profession trop
syndicalisée qui refuse tout changement et d’une féminisation qui rend
le corps enseignant incapable d’une quelconque autorité sur les élèves .

CQFD... C'est la faute des syndicats (comme d'hab, hein) et de la bien connue faiblesse féminine...

scratch humhum L'argument du fonctionnaire qui refuse tout changement est un leitmotiv. Nous avons ici la variante misogyne.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum