est-ce si important d'être aimé ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par sand le 12/12/2008, 06:00

Enfin mis à nu ? Bas le masque ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par lilith888 le 12/12/2008, 13:39

@Abraxas a écrit:On n'a pas à se faire aimer (u détester, ce qui revient au même), parce qu'on est là pour les intéresser, comme dit Ruthven, pour les faire bosser, comme dit Daphné, pas pour faire du sentiment.
Vouloir se faire aimer, en classe comme dans la vie, c'est souhaiter abolir la distance — alors que la pédagogie (la vraie, pas celle des enfants de Meirieu) implique la distance (c'est pour ça qu'on avait des estrades — et qu'il y a en a toujours dans mon bahut : parce que ce n'est pas le vrai "nous" qui est sur scène, et ce n'est jamais que le spectacle qui doit être bon).
D'ailleurs, à bien y penser, dans la vie aussi on a intérêt à se balader avec son estrade. Theatrum mundi, jeunes gens ! Ou Oscar Wilde : "Les miroirs ne nous montrent que des masques."
Et rappelez-vous ce que prédit Solal à Ariane dans Belle du seigneur : "Avec moi, vous allez souffrir" — et, du coup, elle l'aime, bien sûr… Il m'est arrivé un jour, à la première heure (avec des BTS, certes…) d'entrer — sans un mot —, de poser mes affaires sur le bureau et d'écrire au tableau : "Voi qu'entrate, lasciate ogni speranza." C'est, leur ai-je expliqué enfin, ce qui est écrit au dessus de la porte de l'enfer de Dante — et je leur ai expliqué qui était Dante, parce que c'était ça qui était important : qu'ils apprennent quelque chose dès la première minute, et autre chose à la minute suivante. Qu'ils m'aiment en sus m'indiffère assez. Qu'ils me haïssent m'indiffère totalement. Mais qu'ils bossent ! pour eux — pas pour moi.

Je ne suis pas du tout d'accord. Comment être dans l'imposture alors que l'on travaille avec de l'humain ? Cela me semble inconcevable. De quoi avons nous tant peur si l'on a besoin d'être sur une estrade pour se sentir "au dessus" ? Que mes élèves me contredisent en argumentant, qu'ils mettent à mal mes affirmations, et là, c'est le signe pour moi qu'il s'est passé quelque chose de positif, que ça a enfin marché. Je suis absolument contre cette théorie de la distance et de la supériorité. Oui, j'ai une certaine autorité du savoir, mais ce savoir, on le couple avec leurs savoirs à eux, on le détache pas de la réalité. Et le mélange des savoirs donne la cohérence de l'enseignement.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par sand le 12/12/2008, 15:13

Qu'ils m'aiment... bof...
Que nous ayons des échanges en classe, plutôt. Qu'ils aient envie de se donner du mal pour réussir. Ca me tient davantage à coeur.
Et pour être confrontée à leurs difficultés chaque jour, j'aimerais être également rassurante. professeur

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Libé-Ration le 12/12/2008, 15:17

[quote="AdèleJe n'ai pas envie d'être méchante.
J'ai une collègue qui aime faire cours porte ouverte (elle est très imbue de sa personne).
Il n'y a pas un bruit dans sa classe: je trouve ses cours morts, moi .
Un cours de français où les élèves sont tétanisés et ne parlent pas, je trouve ça totalement impensable.[/quote]

Je fais cours la porte ouverte, et les collègues qui passent viennent parfois me voir pour me dire combien ils sont impressionnés du silence qui règne dans ma classe. Mon cours n'est pas mort, non, mes élèves ne sont pas tétanisés, et je ne crois pas être imbue de ma personne ; des élèves peuvent être concentrés... oui, c'est possible. J'ai été inspectée précisément dans cette situation et l'inspectrice a félicité les élèves à la fin de l'heure pour l'ambiance de travail. Chacun avait eu la parole, mais pas de façon anarchique.

Je ne peux pas renier la part subjective dans la relation professeur élève, mais non, on n'a pas à se soucier d'être "gentil" ou "méchant", d'être apprécié ou détesté. En revanche, on doit être écouté. Cela peut passer par des moments plaisants ou par de la distance.

Je vouvoie tous mes élèves, même les collégiens. Je fais rentrer les élèves en rangs et ils se tiennent debout en attendant que je leur dise de s'asseoir et ils sortent en rangs aussi, même les lycéens. Je me place sur l'estrade quand j'en ai une. Mai je peux aussi mimer Néron, se suicidant face à Rome en flamme, allongée sur le bureau. En classe d'accueil, je décore le sapin de Noël, et on chante "petit papa noël", même avec des élèves de 16-19 ans. Mais on se concentre quand on passe à une activité qui nécessite plus de concentration.

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Invité le 12/12/2008, 17:59

Merci pour vos réponses. Lilith, je donne raison à Abraxas dans la mesure où la théâtralité est une sublimation de nos qualités, et où il est important de savoir se protéger. Ce que raconte Lunelaure est pour moi un bon exemple de cette théâtralité comme "mise en condition" : on voit qu'elle n'hésite pas non plus à "risquer le ridicule" pour mimer un passage (sur quoi tu fais ça, Néron, tu es LC ?). Je n'ai pas souffert de ne pas être aimée en soi, mais qu'à travers leur comportement j'aie eu l'impression de moins les intéresser. Ce n'est pas "aimer" en tant que personne, mais comment appeler ça ? On dit bien "aimer un cours", moi c'est dans ce sens-là que je le prends.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Invité le 12/12/2008, 18:03

@Abraxas a écrit:Quand j'écris, je suis plein de doutes. Quand j'entre en classe, j'ai le trac — tout acteur a le trac. Le métier, c'est de ne pas le montrer. Le métier d'auteur, c'est d'avoir l'air de croire à ce que l'on a écrit — mais franchement, quand un livre paraît, je ne vois que ses défauts. Mais le doute, c'est ce qui vous fait aller. "Tu trembles, carcasse, mais si tu savais où je vais te mener…" Et Turenne plongeait dans la bataille. Il est naturel d'avoir peur — et le métier, c'est de dominer sa peur. Alors, bien sûr, avec l'âge, on a de plus en plus d'assurance. Mais combien de fois je suis rentré chez moi en me disant que j'avais merdé…

Oui, le trac, c'est vraiment ça ! Tu sais que certains acteurs se rendent malades avant de jouer ? Je dois être de ceux-là...
Puisqu'on parle de livres, est-ce qu'écrire des livres sur l'éducation aide à avoir du recul dans ses propres cours, à mieux prendre les choses ? Ou est-ce qu'on reste le prof de base ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Hermine le 12/12/2008, 18:07

Lunelaure,
Pourquoi fais-tu cours la porte ouverte ?

Hermine
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Amaliah le 12/12/2008, 18:16

Ah moi aussi ça m'arrive de faire cours la porte ouverte, quand mes élèves sont relativements calmes car si la prof en face veut aussi ouvrir la porte, il faut qu'ils soient à peu près calmes (et encore je regarde quelle est la classe en face avant d'ouvrir la porte afin d'éviter les fous rires entre classes!).
Une seule raison: il fait extrêmement chaud dans ma salle orientée plein sud, dès qu'il y a du soleil on crève de chaud, et là qd ils ont allumé le chauffage impossible de le régler, je vous raconte pas la fournaise, donc j'ouvre la porte et au printemps / été je fais courant d'air avec les fenêtres!
Je ne suis pas la seule à faire ainsi!
Je rajoute que les élèves se calment rapidement d'eux-mêmes car ils sont prévenus que s'ils sont bruyants, je femre la porte pour ne pas gêner les autres cours! Smile

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Saraswati le 12/12/2008, 20:56

moi aussi j'ouvre souvent la porte, à cause de la chaleur (et des odeurs qui émanent de la classe... ben oui c'est vrai quoi !).

Je crois que parfois aussi j'aime bien ouvrir la porte pour avoir un genre de "sas", une échappatoire virtuelle, même si le cours est calme ! De même que parfois aussi la porte ouverte me gêne et me déconcentre, et la refermer me rassure, comme un cocon. (waou ! c'est space ce que j'écris ce soir... ouf ! c'est le we !)
En tout cas la plupart du temps ma classe ne donne pas sur une autre classe, personne ne voit si ma porte est ouverte ou fermée.

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par lilith888 le 12/12/2008, 22:27

@lulamae a écrit:Merci pour vos réponses. Lilith, je donne raison à Abraxas dans la mesure où la théâtralité est une sublimation de nos qualités, et où il est important de savoir se protéger. Ce que raconte Lunelaure est pour moi un bon exemple de cette théâtralité comme "mise en condition" : on voit qu'elle n'hésite pas non plus à "risquer le ridicule" pour mimer un passage

mais moi même je me met souvent dans une position ridicule pour mimer des exemples. Là on va mettre en scène l'avare avec mes 4ème et je vais jouer devant eux le monologue d'Harpagon en costume. Mais pour moi ceci est tout à fait naturel. Je ne me transforme pas en "prof" pour le faire. Je pense agir de la même manière devant eux que dans ma vie en dehors.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Libé-Ration le 13/12/2008, 14:04

@Hermine a écrit:Lunelaure,
Pourquoi fais-tu cours la porte ouverte ?

Parce que je n'aime pas me sentir enfermée dans une pièce avec 30 élèves: il fait trop chaud, comme le dit Saraswati il y a aussi les odeurs. En fait c'est un réflexe que j'ai pris en ZEP ; quand on débute c'est un moyen de ne pas être seule en cas d'incident.
En collège ZEP aussi, je peux mettre un élève agité "à la porte" en gardant un oeil sur lui.

Et d'une certaine façon, je crois que ça rajoute à la théâtralisation : il y a la scène / l'estrade, et les coulisses / le couloir. Curieusement, les incidents provoqués par des événements extérieurs ont été, jusqu'à présent, très rares, et toujours le fait d'élèves qui de toute façon s'amusaient à ouvrir les portes pour faire irruption dans les classes.

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Invité le 13/12/2008, 15:18

Eh bien, moi, j'aime bien que mes élèves m'apprécient et je ne suis pas non plus d'accord avec Abraxas, sauf peut-être sur le sujet du rôle qu'on est parfois amenés à jouer (théâtre).
Et je trouve très hypocrite de dire qu'on se moque d'être apprécié des élèves car tous les profs que je connais apprécient d'être aimés de leurs élèves (ou alors, ils font mine de s'en moquer, mais c'est souvent faux).
Et je ne pense pas du tout qu'être aimé des élèves soient une quelconque preuve de faiblesse ou de copinage. Sinon, ce serait penser que vos amis, vos enfants, vos copains ne vous aiment que parce que vous êtes faibles?....Mais non! Etre aimé de ses élèves, c'est faire son travail correctement, c'est sanctionner quand il le faut et surtout sans haine (combien de collègues se vantent d'avoir réussi à coincer Untel ou à avoir "cassé" Untelle...Et ça, ça m'énerve...), être aimé de ses élèves, c'est aussi se faire respecter, c'est instaurer un dialogue....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par roxanne le 13/12/2008, 16:18

Enfin nos amis , nos fréres , nos enfants ne sont justement pas nos élèves ! Moi ce verbe "aimer" me gène .oui , je préfère que mes élèves m'estiment , me reconnaissent ( comme une "bonne" prof) et éventuellement m'apprécient ( ce qui est différent d'aimer) mais pour le reste je ne veux pas qu'ils m'"maiment" pas plus que moi je ne les aime ...Et je trouve que justement nos élèves sont beaucoup dans une relation affective , et m^me en lycée.Je me souviens de délègués d'une classe de grands dadais de BTS informatique venus me voir parce qu'aprés en avoir discuté avec la classe ( !!!) ils estimaient que je n'étais pas assez souriante !!! franchement , un employeur n'a pas à aimer ses employés et inversement , par contre les setimer , les respecter , oui .Et je pense que notre rapport aux élèves doit être celui là et uniquement .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Libé-Ration le 14/12/2008, 17:19

@roxanne a écrit:Enfin nos amis , nos fréres , nos enfants ne sont justement pas nos élèves ! Moi ce verbe "aimer" me gène .oui , je préfère que mes élèves m'estiment , me reconnaissent ( comme une "bonne" prof) et éventuellement m'apprécient ( ce qui est différent d'aimer) mais pour le reste je ne veux pas qu'ils m'"maiment" pas plus que moi je ne les aime ...Et je trouve que justement nos élèves sont beaucoup dans une relation affective , et m^me en lycée.Je me souviens de délègués d'une classe de grands dadais de BTS informatique venus me voir parce qu'aprés en avoir discuté avec la classe ( !!!) ils estimaient que je n'étais pas assez souriante !!! franchement , un employeur n'a pas à aimer ses employés et inversement , par contre les setimer , les respecter , oui .Et je pense que notre rapport aux élèves doit être celui là et uniquement .

C'est absolument mon point de vue !

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Invité le 14/12/2008, 18:28

J'ai à progresser encore pour arriver à le ressentir toujours comme cela, mais, même si je pouvais avoir un doute sur le fait que cela soit mieux que de les aimer pour eux (encore que respecter, estimer, c'est amplement suffisant et digne, déjà), je vois bien que cela m'aidera à me protéger, à garder mes distances symboliques. Ce qui ne veut pas dire que nous ne donnons pas le meilleur dans l'échange pour lequel nous sommes réunis dans une salle de classe. Il n'est pas question non plus d'aller pointer et de faire mécaniquement son travail.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Invité le 14/12/2008, 18:31

Cela me fait penser à une interview sur Dolto entendue hier à la radio : à notre époque, l'enfant est devenu désiré, et cela a changé fondamentalement nos rapports avec lui : du même coup, nous avons voulu l'aimer, et par conséquent en être aimé. Et c'est là où les parents cessent d'exercer leur autorité, voire d'éduquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Reine Margot le 18/12/2008, 09:18

je remonte ce topic. je fais un rempla court et j'ai entendu dans la cour les élèves parler de moi en disant "elle est sympa". et là je me dis: d'un côté c'est flatteur mais cela veut-il dire qu'ils me trouvent trop gentille?

en cours j'ai fit une leçon de grammaire, et les élèves de toutes les classes ont dit qu'ils n'en faisaient jamais (bon du cloisonné hein, pas le temps pour une séquence entière) et qu'ils étaient très contents, parce qu'avec leur prof davant ils ne faisaient rien.
je suis toujours ennuyée quand j'entends des élèves dire du mal du prof que je remplace (il arrive aussi que j'aie "il/elle revient quand M ou MMe untel"?) car je ne sais pas trop quoi répondre à part "je ne veux pas le savoir". mais ça continue par qques petites réflexions "avec M machin on faisait rien"...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Invité le 18/12/2008, 11:27

Est-ce que tu es en collège ?
Ecoute, on est assez emm... quand on est TZR pour se donner le droit de déguster de temps en temps un compliment, surtout sur ta manière de les faire travailler. Essaie de prendre ce qui est pour toi et de faire abstraction de ce qui est pour le collègue. Sans les laisser dire, bien sûr.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Reine Margot le 18/12/2008, 11:56

oui je suis en collège...effectivement je pense que je vais profiter de ces compliments...on en a peu il est vrai.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par roxanne le 18/12/2008, 12:50

oui prends le compliment mais pour faire de l'aide aux devoirs (pardon accompagnement éducatif ..) c'est fou le nombre de profs avec qui les élèves "ne font rien" et si ce n'est ps celui de l'année encours , c'est celui d'avant , ce qui du coup excuse toutes leurs difficultés ...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Reine Margot le 18/12/2008, 15:14

oui c'est pour ça que je doutais...mais là c'est toutes les classes qui le disent. Suspect

mais bon pour autant je leur dis de se taire et je ne cautionne pas.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par zabou le 19/12/2008, 11:16

Savoure ces compliments Marquise!!! Moi j'ai terminé un remplacement avec des 5èmes horribles, pénibles, chiants mais bons élèves qui pour m'ennuyer -pensaient-ils- disaient quand ça n'allait pas: "Elle revient quand Madame Machin?". Ca ne m'atteignait pas dans la mesure où pour eux c'était un jeu pour "me casser" et m'enerver.
En revanche, l'année dernière j'ai succede à 2 profs et les élèves n'arrêtaient pas de me dire qu'avec moi "c'était super, on faisait des cours sympas..." Ca me gênait un peu et leur disait qu'ils exagéraient mais c'est vrai que ça fait plaisir....

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par zabou le 19/12/2008, 11:20

Pour répondre à la question d'HErmine, moi aussi j'ai l'habitude de faire cours la porte ouverte. Habitude que j'ai pris en zep quand j'étais stagiaire, en cas de pb un collègue pouvait venir m'aider.... Depuis j'ai continué. Quand la classe est bruyante je ne le fais pas car sinon cela gêne tout le monde. Je le fais aussi quand la salle est petite avec beaucoup d'élèves j'ai l'impression d'étouffer et la porte ouverte devient une "sortie de secours"...

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par Invité le 19/12/2008, 12:57

@zabou a écrit:Savoure ces compliments Marquise!!! Moi j'ai terminé un remplacement avec des 5èmes horribles, pénibles, chiants mais bons élèves qui pour m'ennuyer -pensaient-ils- disaient quand ça n'allait pas: "Elle revient quand Madame Machin?". Ca ne m'atteignait pas dans la mesure où pour eux c'était un jeu pour "me casser" et m'enerver.
En revanche, l'année dernière j'ai succede à 2 profs et les élèves n'arrêtaient pas de me dire qu'avec moi "c'était super, on faisait des cours sympas..." Ca me gênait un peu et leur disait qu'ils exagéraient mais c'est vrai que ça fait plaisir....

Ils peuvent aussi le dire pour te faire plaisir et quand même se réadapter ensuite au collègue qui revient. Ca n'empêche pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est-ce si important d'être aimé ?

Message par zabou le 19/12/2008, 18:07

Oui bien sûr! mais n'empêche en attendant tu peux bien en profiter un petit peu! Razz

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum