fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par marc44 le Sam 22 Oct 2011 - 22:47


vous vous êtes toujours demandé ce que c'était ?
non, non, ça n'est pas un champignon tordu.

C'est illustré ici :

http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/media/images/actu/photos_du_jour/valerie_pecresse/1236844-1-fre-FR/valerie_pecresse_reference.jpg

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par John le Sam 22 Oct 2011 - 23:19

Plaît-il ?

Elle a été arrosée, apparemment, l'investiture de François Hollande ! Very Happy santeverre

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par artaxerxes le Sam 22 Oct 2011 - 23:23

Bravo pour la photo...et la légende !

_________________
Et les fruits passeront la promesse des fleurs

artaxerxes
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par marc44 le Sam 22 Oct 2011 - 23:42

@John a écrit:Plaît-il ?

Elle a été arrosée, apparemment, l'investiture de François Hollande ! Very Happy santeverre

non, non, ça n'a rien à voir.
La viseuse n'est pas reconnaissable ? Contrairement au pré-bac, ce sont maintenant les universités elles-mêmes
qui sont en train de supprimer des postes de fonctionnaire, par manque d'argent. Ah, c'est la pas faute du ministère...

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par John le Sam 22 Oct 2011 - 23:47

En fait, j'ai compris grâce à la réaction d'Artaxerxès.

Mais j'ai une confidence à faire : je ne sais toujours pas vraiment ce qu'est la fongibilité asymétrique, et l'un de mes fantasmes les plus secrets, ce serait qu'on me l'explique...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par Condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 0:49

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fongibilit%C3%A9_asym%C3%A9trique
(le schéma de wikipédia permet de clarifier - un peu - ce point nodal de la LOLF).

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par Duplay le Dim 23 Oct 2011 - 1:19

@John a écrit:En fait, j'ai compris grâce à la réaction d'Artaxerxès.

Mais j'ai une confidence à faire : je ne sais toujours pas vraiment ce qu'est la fongibilité asymétrique, et l'un de mes fantasmes les plus secrets, ce serait qu'on me l'explique...

aaq J'adore tes fantasmes ! mdr

Comme le dit Condorcet, la fongibilité asymétrique, c'est "le point nodal" de la LOLF (smiley qui vomit).

Le fin mot de cette sombre histoire, en gros, c'est que tu peux utiliser les crédits destinés à rémunérer les personnels pour toute autre utilisation, mais que tu ne peux pas ré-affecter les autres crédits pour la rémunération de personnels.

acf

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par barèges le Dim 23 Oct 2011 - 1:46

Un exemple pour caricaturer (vous me dites si je délire complètement) : les effectifs étudiants baissent dans une Université, du coup on a besoin de moins de profs. Un gestionnaire à courte vue se dit qu'avec les personnels "économisés" (quelques CDD non reconduits, quelques postes perdus, quelques départs à la retraite non compensés), on va faire plein de jolis bacs à fleurs et un éclairage avec des lampadaires design. Deux ou trois ans après, les effectifs remontent, mais les parts de budget affectées aux bacs à fleurs et lampadaires ne pourront jamais repartir vers la création de postes. Les étudiants seront 150 à chaque cours TD compris mais auront de jolies fleurs et de beaux lampadaires, garantis à chaque budget.
J'ai bon?
[ question de pure curiosité] Pourquoi cela ressort-il maintenant, si ça date de 2001?

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par Condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 1:47

En gros, tu peux acheter un ordinateur en ne remplaçant pas un surveillant, tu peux remplacer un poste de titulaire par celui d'un contractuel, tu peux remplacer un ordinateur par un autre mais surtout tu ne peux remplacer un ordinateur par un/e fonctionnaire/contractuel(le)/surveillant(e) supplémentaire.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par Condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 1:52

@barèges a écrit:Un exemple pour caricaturer (vous me dites si je délire complètement) : les effectifs étudiants baissent dans une Université, du coup on a besoin de moins de profs. Un gestionnaire à courte vue se dit qu'avec les personnels "économisés" (quelques CDD non reconduits, quelques postes perdus, quelques départs à la retraite non compensés), on va faire plein de jolis bacs à fleurs et un éclairage avec des lampadaires design. Deux ou trois ans après, les effectifs remontent, mais les parts de budget affectées aux bacs à fleurs et lampadaires ne pourront jamais repartir vers la création de postes. Les étudiants seront 150 à chaque cours TD compris mais auront de jolies fleurs et de beaux lampadaires, garantis à chaque budget.
J'ai bon?
[ question de pure curiosité] Pourquoi cela ressort-il maintenant, si ça date de 2001?

Exactement. Parce que les citoyens font confiance à leurs élus et ne daignent pas s'informer correctement (et parce que le fonctionnaire est très mal considéré dans nos sociétés et sa parole discréditée par principe : lorsqu'il/elle met l'accent sur les dangers potentiels d'une telle politique, il lui est rappelé son devoir d'obéissance et de neutralité, l'élaboration et la conception étant du domaine du pouvoir politique). Parce qu'il a fallu plusieurs années pour que la LOLF atteigne sa vitesse de croisière. Avec la RGPP en 2007, les dépenses sont affectées par missions et non par ministères...., ce qui rend encore plus difficilement lisibles pour la plupart d'entre nous les dotations budgétaires.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par barèges le Dim 23 Oct 2011 - 2:02

Les RCE, pour les "heureuses" universités élues, impliquent la gestion de la masse salariale par l'établissement, sans marge de manoeuvre dans les dotations par le ministère.
Ce système est un excellent moyen de faire diminuer cette masse salariale : tout prétexte conjoncturel est gravé dans le marbre, tout euro "perdu" pour les personnels le reste...Ouh la!

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par frankenstein le Dim 23 Oct 2011 - 5:03

Ben, si encore vous êtes sûr d'avoir ce qui avait été promis, c'est pas mal du tout !
Je dis ça parce qu'au primaire , c'est devenu plus compliqué...Tu fais le truc, tu engages des sous, au bout du compte, on te répond qu'il n'y a plus rien....Mais que tu auras un financement l'année prochaine si tu reconduits ton excellent projet"....

Heureusement pour les IEN que je n'ai jamais gagné au loto ! Là j"avais de l'argent pour dénoncer les magouilles!!!....


_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par snoop le Dim 23 Oct 2011 - 8:19

affraid Mais c'est la mort programmée de l'enseignement supérieur. Et que va devenir le pays si on ne forme plus de cerveaux ?
Question subsidiaire : pour l'émigration, vous avez des conseils ?

snoop
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par Pseudo le Dim 23 Oct 2011 - 8:20

Mowgli a écrit:
@John a écrit:En fait, j'ai compris grâce à la réaction d'Artaxerxès.

Mais j'ai une confidence à faire : je ne sais toujours pas vraiment ce qu'est la fongibilité asymétrique, et l'un de mes fantasmes les plus secrets, ce serait qu'on me l'explique...

aaq J'adore tes fantasmes ! mdr

Comme le dit Condorcet, la fongibilité asymétrique, c'est "le point nodal" de la LOLF (smiley qui vomit).

Le fin mot de cette sombre histoire, en gros, c'est que tu peux utiliser les crédits destinés à rémunérer les personnels pour toute autre utilisation, mais que tu ne peux pas ré-affecter les autres crédits pour la rémunération de personnels.

acf

Que de mots complexes, pour une entourloupe, ou tour de passe-passe !

Éclairez-moi, "point nodal", c'est utilisé de façon ironique pour "nœud du problème" ou bien c'est encore un terme technique ?

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par Condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 17:28

@Pseudo a écrit:
Mowgli a écrit:
@John a écrit:En fait, j'ai compris grâce à la réaction d'Artaxerxès.

Mais j'ai une confidence à faire : je ne sais toujours pas vraiment ce qu'est la fongibilité asymétrique, et l'un de mes fantasmes les plus secrets, ce serait qu'on me l'explique...

aaq J'adore tes fantasmes ! mdr

Comme le dit Condorcet, la fongibilité asymétrique, c'est "le point nodal" de la LOLF (smiley qui vomit).

Le fin mot de cette sombre histoire, en gros, c'est que tu peux utiliser les crédits destinés à rémunérer les personnels pour toute autre utilisation, mais que tu ne peux pas ré-affecter les autres crédits pour la rémunération de personnels.

acf

Que de mots complexes, pour une entourloupe, ou tour de passe-passe !

Éclairez-moi, "point nodal", c'est utilisé de façon ironique pour "nœud du problème" ou bien c'est encore un terme technique ?

C'est de l'ironie (il s'agit d'un terme d'optique à l'origine), Pseudo bisous
http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/nodal,_ale,/50884


Dernière édition par condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 17:31, édité 1 fois

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: fongibilité asymétrique dans l'enseignement supérieur

Message par Condorcet le Dim 23 Oct 2011 - 17:30

Quoique :
http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/les-ressources-documentaires/les-publications-de-la-db/budget-infos-la-lettre-electronique-de-la-direction-du-budget/budget-infos-n5/la-lolf/la-lolf-5-2.html

"Or les constats du CIAP [Comité interministériel d'audit des programmes] montrent que ces décloisonnements et articulations ne sont pas encore assez pris en compte par les ministères. Englués cette année dans des problématiques de gestion budgétaire et comptable, ils ont traité la performance comme un item distinct, détachable, voire second, et non comme le point nodal de la LOLF, autour duquel tout s'articule. "

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum