Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Chocolat le Dim 23 Oct - 10:40

@roxanne a écrit:
@Celadon a écrit:Heureusement que l'éducation à la citoyenneté permet de remplir quelques
petites cases, sinon on ne voit pas très bien à quoi ni à qui elle sert.
Pour les élèves qui ont tenté de la sauver, quoi de plus normal, de plus humain ?
de plus courageux ..venir vers quelqu'un en feu, surmonter la panique, trouver le sang froid pour la couvrir à 16 ou 17 ans , c'est pas si facile.Quant à ceux qui ont chanté ou filmé , il faut les identifier et les sanctionner pénalement.

Complètement d'accord - c'est un comportement exceptionnel, nous ne pouvons pas ne pas le reconnaître !

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par JaneB le Dim 23 Oct - 11:03

@Reine Margot a écrit:

C'est dingue mais ça reflète bien la mentalité de certains beaufs de mauvaise foi , non? Wink
( la réaction du quidam de la vidéo à la marche blanche pour Lise B. n'en est pas si éloignée...)

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par JaneB le Dim 23 Oct - 11:05

@Melody Nelson a écrit:
@roxanne a écrit:
@Melody Nelson a écrit:Merci John.... Je suis sous le choc en lisant que des gamins ont filmé ou chanté....... Ce sont des monstres............
et d'autres ont tenté de la sauver...rien n'est tout blanc ou tout noir

Evidemment, mais naïvement je n'imaginais pas qu'on puisse filmer ou chanter en pareilles circonstances...

+ 1. Immondes jusqu'au bout, certains auront été!! Evil or Very Mad

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par User5899 le Dim 23 Oct - 12:56

@Celadon a écrit:Heureusement que l'éducation à la citoyenneté permet de remplir quelques
petites cases, sinon on ne voit pas très bien à quoi ni à qui elle sert.
Pour les élèves qui ont tenté de la sauver, quoi de plus normal, de plus humain ?
C'est de l'ironie ? Faut-il une "éducation à la citoyenneté" pour tenter d'aider quelqu'un qui brûle devant soi ? Ou du moins pour ne pas la filmer en rigolant ? Je me rappelle, il y a une quinzaine d'années, au Mont-Saint-Michel, cette famille qui s'est noyée dans des sables mouvants, entourée de badauds qui la filmaient en train de s'enfoncer... Éducation ou pas, il y a ici ou là des monstres. Mais je me demande si faire de la citoyenneté sur des heures de cours ne suggère pas à certains que sorti du cours, c'est du pipeau.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par ysabel le Dim 23 Oct - 13:01

Cripure a écrit:
@Celadon a écrit:Heureusement que l'éducation à la citoyenneté permet de remplir quelques
petites cases, sinon on ne voit pas très bien à quoi ni à qui elle sert.
Pour les élèves qui ont tenté de la sauver, quoi de plus normal, de plus humain ?
C'est de l'ironie ? Faut-il une "éducation à la citoyenneté" pour tenter d'aider quelqu'un qui brûle devant soi ? Ou du moins pour ne pas la filmer en rigolant ? Je me rappelle, il y a une quinzaine d'années, au Mont-Saint-Michel, cette famille qui s'est noyée dans des sables mouvants, entourée de badauds qui la filmaient en train de s'enfoncer... Éducation ou pas, il y a ici ou là des monstres. Mais je me demande si faire de la citoyenneté sur des heures de cours ne suggère pas à certains que sorti du cours, c'est du pipeau.

+1

pour sortir nos élèves de la barbarie ils ont besoin de culture, tout simplement.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par illizia le Dim 23 Oct - 13:16

+1

La citoyenneté c'est essentiel bein sûr, mais ce n'est pas l'objet de cours à mon avis (encore moins d'activités abêtissantes pour tous, enseignants et élèves, genre jeux de rôles, QCM débiles, expositions à la noix...etc).

La culture, la fréquentation des grands textes, l'approche de la démarche scientifique, ça c'est notre boulot, et ça, ça forme du citoyen (ajouté à d'autres vecteurs certes, mais pas de notre ressort), de l'humaniste!

Mais, bon, on rame à contre-courant là: j'intervenais juste face à ces deux derniers messages si rafraîchissants, sinon, je reste dans ma tour d'ivoire et je l'assume. vais pas me rendre malade de l'état de l'éducation nationale de l'intelligence nationale même...sans moi!

illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par pk le Dim 23 Oct - 13:33

"Notre chef d'établissement a reçu du cabinet du ministère de l'éducation nationale une note proclamant l'interdiction de toute forme de soutien à cette enseignante et ses collègues. Nous en ferons fi, mais de quoi ont-ils donc peur?...Qu'on dise la vérité sur ce qui se passe dans les établissements?"

Il faut récupérer cette note, si elle existe.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par pk le Dim 23 Oct - 13:40

On a l'impression d'un changement radical dans le soutien hiérarchique depuis quelques années. C'est un sentiment largement partagé. Ce genre de documents, cela serait une faute grave. J'ai la naïveté de penser que cela n'a pu se passer qu'à l'oral.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par User5899 le Dim 23 Oct - 13:46

@illizia a écrit:+1

La citoyenneté c'est essentiel bein sûr, mais ce n'est pas l'objet de cours à mon avis (encore moins d'activités abêtissantes pour tous, enseignants et élèves, genre jeux de rôles, QCM débiles, expositions à la noix...etc).
Parenthèse : mes cons de collègues, pour "haiduquer à la Sitwayèneté", les emmènent visiter... les déchéteries du coin... Ou alors organisent "la journée Sitwayène" au lycée : une seule activité, ramasser les déchets par terre...


C'est la faute à Voltaire ! Laughing

Fin de la parenthèse.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par sandman le Dim 23 Oct - 13:53

C'est peut être un peu hors sujet, quoique.
Pour rebondir sur l'éducation à la citoyenneté, je préconise un enseignement collectif de la matière "éducation civique".

Perso, je me sens bien seul dans cette matière et ni moins, ni plus légitime que mes collègues pour l'enseigner.

sandman
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Schéhérazade le Dim 23 Oct - 15:29

Juste une remarque: est-ce que quelqu' un peut traduire en français "éducation à la citoyenneté"? Moi je ne connais que l'éducation civique. La citoyenneté, c' est la qualité de citoyen, donc un état de fait, alors que le civisme, c' est l' ensemble des qualités d' un bon citoyen: il me semble que seul le civisme est perfectible. Et puis je connais une éducation de l' oreille, des sentiments, de la volonté, mais pas une éducation "à": qu'est-ce que ce charabia est censé vouloir dire?
Fin du HS. Surtout grand merci à John pour toutes les informations et textes qu' il nous fait parvenir.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Serge le Dim 23 Oct - 15:39

Qu’on s’immole en France en raison de l’indifférence généralisée, c’est déjà intolérable ; mais qu’on s’immole en France dans l’indifférence la plus totale, cela devient proprement inacceptable.

J'avoue que j'en suis resté incrédule en découvrant comment l'info avait été traitée dans les médias, comment elle a pu être commentée parfois par des collègues aussi ...
Ou pire ... comment elle n'a pu faire parfois l'objet d'aucun commentaire ni signe d'intérêt parmi des gens que je connais.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Marie Laetitia le Dim 23 Oct - 15:40

@sandman a écrit:C'est peut être un peu hors sujet, quoique.
Pour rebondir sur l'éducation à la citoyenneté, je préconise un enseignement collectif de la matière "éducation civique".

Perso, je me sens bien seul dans cette matière et ni moins, ni plus légitime que mes collègues pour l'enseigner.

topela

Spoiler:
Moi je vois bien quelqu'un de la mairie du coin, qualifié avec concours, enseigner ça. Ça leur ferait mettre le nez dans les classes.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Celadon le Dim 23 Oct - 15:50

Euh... Cripure, je ne pensais pas que vous aviez besoin d'une explication de texte pour discerner l'ironie !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par lene75 le Dim 23 Oct - 18:53

@sandman a écrit:C'est peut être un peu hors sujet, quoique.
Pour rebondir sur l'éducation à la citoyenneté, je préconise un enseignement collectif de la matière "éducation civique".

Perso, je me sens bien seul dans cette matière et ni moins, ni plus légitime que mes collègues pour l'enseigner.

Moi je ne comprends pas en quoi il s'agit d'une matière ni en quoi ça s'enseigne. J'avais la naïveté de croire que l'instruction toute entière, celle qui est donnée à l'école de la République, était une éducation civique au sens où elle formait des citoyens et des hommes avant tout. J'apprends à mes élèves à réfléchir, ça me paraît plus utile que de leur apprendre que "voter est un devoir par respect pour ceux qui se sont battus pour ce droit" (et avorter est un devoir par respect pour ceux qui se sont battus pour ce droit ? scratch ). Nos élèves passent leur temps en actions citoyennes en tous genres et je vois que tout ce que nous arrivons à former par ces actions, ce sont des sauvages : il faudrait peut-être se poser des questions.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par janis le Dim 23 Oct - 18:57

@lene75 a écrit:
@sandman a écrit:C'est peut être un peu hors sujet, quoique.
Pour rebondir sur l'éducation à la citoyenneté, je préconise un enseignement collectif de la matière "éducation civique".

Perso, je me sens bien seul dans cette matière et ni moins, ni plus légitime que mes collègues pour l'enseigner.

Moi je ne comprends pas en quoi il s'agit d'une matière ni en quoi ça s'enseigne. J'avais la naïveté de croire que l'instruction toute entière, celle qui est donnée à l'école de la République, était une éducation civique au sens où elle formait des citoyens et des hommes avant tout. J'apprends à mes élèves à réfléchir, ça me paraît plus utile que de leur apprendre que "voter est un devoir par respect pour ceux qui se sont battus pour ce droit" (et avorter est un devoir par respect pour ceux qui se sont battus pour ce droit ? scratch ). Nos élèves passent leur temps en actions citoyennes en tous genres et je vois que tout ce que nous arrivons à former par ces actions, ce sont des sauvages : il faudrait peut-être se poser des questions.

Je suis d'accord avec toi : l'école dans son ensemble forme des citoyens et apprend la vie en société. Pourtant, dans les cours d'éducation civique, il il y a certains chapitres qui sont importants je pense : la justice en 4ème, les médias en 3ème, la définition de parti politique...

janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par cristal le Dim 23 Oct - 19:20

@roxanne a écrit:
@Celadon a écrit:Heureusement que l'éducation à la citoyenneté permet de remplir quelques
petites cases, sinon on ne voit pas très bien à quoi ni à qui elle sert.
Pour les élèves qui ont tenté de la sauver, quoi de plus normal, de plus humain ?
de plus courageux ..venir vers quelqu'un en feu, surmonter la panique, trouver le sang froid pour la couvrir à 16 ou 17 ans , c'est pas si facile.
Quant à ceux qui ont chanté ou filmé , il faut les identifier et les sanctionner pénalement.

Tout à fait d'accord!

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Jean Bernard Salon de P le Dim 23 Oct - 20:01

Les enseignants du collège Jean Bernard de Salon de Provence tiennent à vous apporter leur soutien et leur solidarité dans ce moment tragique où l'une de vos collègues ,Lise Bonnafous s'est donné la mort par le feu. S'immoler n'est pas un acte individuel et désespéré,c'est une voix ,c'est un cri adressé aux autres :aux élèves,aux parents,aux professeurs,à tous ceux qui subissent aujourd'hui,des pressions multiples,l'exigence de résultats,le manque de considération voire le mépris de la hiérarchie ou de leurs employeurs, à ceux que la solitude conduit au désespoir. Evidemment,il est préférable pour le ministre et l'inspecteur d'Académie de présenter cet acte aux téléspectateurs comme lié à la vie privée de Lise,ainsi l'Education Nationale se trouve dédouanée de toute responsabilité. Quant à nous ,nous n'oublierons pas que ce drame s'est produit sur le lieu de travail,au sein même de l'institution, dans une cour de récréation:nous en mesurons toute la portée symbolique et subversive.

Jean Bernard Salon de P
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par DH le Dim 23 Oct - 20:08

c'est sympa mais vous comptez poster combien de fois le même message?

(du coup je fais pareil mais suis légitime)


bon, j'vous réponds comme ça tout le monde lira sept fois le même message.
Je sais bien que c'est le propre du prof de se répéter mais là vous êtes fortiche

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par ysabel le Dim 23 Oct - 20:24

Rolling Eyes tu te répètes DH ! mais je comprends...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par User5899 le Dim 23 Oct - 20:35

@Celadon a écrit:Euh... Cripure, je ne pensais pas que vous aviez besoin d'une explication de texte pour discerner l'ironie !
Ben, à vrai dire, et c'est un vrai problème, les contextes ne sont plus si nets qu'il y a quelques mois... Mille excuses Smile fleurs

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Chocolat le Dim 23 Oct - 21:07

Dr Housette a écrit:c'est sympa mais vous comptez poster combien de fois le même message?

(du coup je fais pareil mais suis légitime)


bon, j'vous réponds comme ça tout le monde lira sept fois le même message.
Je sais bien que c'est le propre du prof de se répéter mais là vous êtes fortiche

Perso, cela ne me dérange pas - ce n'est pas pire que le "up" pour qu'un fil ne se perde pas...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par John le Mer 26 Oct - 13:48

Le Figaro, 21.10.11 :

VOS TÉMOIGNAGES - La semaine passée, l’immolation par le feu d’une enseignante désespérée à Béziers a suscité une vive émotion. Un suicide qui pourrait en grande partie s’expliquer par un «burn-out» : soit une situation de très grand épuisement professionnel, un surmenage extrême qui toucherait selon une étude 17% des enseignants. Plusieurs professeurs internautes du Figaro ont répondu à notre appel pour expliquer que ce «burn-out» n’a rien d’une découverte pour eux.
«Je suis découragé, épuisé par les conflits permanents»
Ce surmenage des enseignants, Christophe aimerait en sortir. Professeur depuis plus de 15 ans dans le secondaire, il cherche désormais à quitter son métier. «Je suis découragé, épuisé par les conflits permanents avec les élèves et la hiérarchie. Je vis de semaine en semaine, et non plus d’année en année, une dégradation de mes conditions de travail.»
Pour ce professeur, les raisons de cette désespérance sont plus morales que matérielles. Elles n’en sont pas moins préoccupantes : «Insultes, violences, sentiment d’inutilité, culpabilisation des professeurs par les élèves, l’institution, la hiérarchie, la société. Tout s’accumule pour faire de nous des dépressifs, alors que nous sommes censés donner le goût d’apprendre et de vivre à des jeunes qui se cherchent.»
L’internaute Inès est arrêtée pour cause de dépression. Elle explique l’impuissance qu’elle ressentait à faire cours devant une classe réfractaire : «Rendez-vous compte : 30 élèves en face de vous qui n’ont strictement rien à faire de votre autorité, de votre savoir et de leurs études ! Si vous les excluez de cours, ils refusent de sortir. Et lorsque vous alertez la direction, on vous répond que certains jeunes refusent l’autorité féminine et qu’il faut faire attention aux remarques que l’on peut leur faire…»
«Une fois lauréate du concours, j’espérais avoir une meilleure situation»
Certains enseignants ayant répondu à l’appel du Figaro pointent également du doigt la faillite de l’institution scolaire et sa mauvaise organisation, à l’origine de conditions de travail très défavorables, qui peuvent parfois conduire à la dépression.
C’est le cas de l’internaute Thomas, professeur dans un lycée privé : «Depuis la rentrée, j'enseigne à quatre classes de seconde, deux de première et une terminale. La charge de travail est très lourde, surtout que je passe en parallèle le concours. Ce qui veut dire également que je n'ai eu aucune formation, comme mes collègues venant de réussir le concours après tout.»
Et au-delà du nombre de classes dont Thomas est responsable, les effectifs de celles-ci peuvent aussi poser problème : «La moitié de mes classes compte plus de 27 élèves. Certains sont en grosse difficulté, et refusent l'institution.»
Pour un professeur, la titularisation est un cap à franchir, mais est-il bien suffisant pour connaître une certaine «tranquillité de l’esprit» ? L’internaute Inès ne le croit pas : «Une fois lauréate du concours, j’espérais avoir une meilleure situation, mais je me trompais ! Certes, j'ai eu une paye correcte sans attendre, mais en tant qu'individu, en tant que "personne" je n'existe pas !»
Thomas, l’internaute du Figaro qui débute l’enseignement dans le privé, se demande même s’il ne va pas baisser les bras : «Après un mois et demi d'enseignement, je me réveille déjà la nuit, inquiet de mes classes. Aurais-je la motivation requise pour réussir ce concours ?»
«Cette administration ne prend pas soin de son personnel»
Plus grave encore, l’internaute Georges dénonce l’absence de prise en charge des enseignants par la médecine du travail : «J'ai fait un infarctus en 1989, avec arrêt de trois mois et mi-temps thérapeutique. Par la suite, et jusqu’à ma retraite il y a deux ans, à aucun moment je n'ai été vu par la médecine du travail malgré la pathologie cardiaque dont je souffrais.»
Par son témoignage, Georges espère simplement «démontrer la situation regrettable d’une administration qui ne prend pas soin de son personnel».

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Spinoza1670 le Mer 26 Oct - 20:14

Très bons textes, John et pk. Merci !

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le décès de Lise Bonnafous

Message par Thalia de G le Mer 26 Oct - 21:14

C'est bien que les problèmes mis en évidence par le suicide de Lise ne tombent pas dans l'oubli.
Mais nous attendons des solutions concrètes, de l'action.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum