Comment réformer la fonction publique ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par pg73 le Ven 28 Oct 2011 - 0:38

@Jacq a écrit:

OUaip, trouver le courage d'aller se heurter à des murs ! Mais bon.
Ca fait mal à la tronche les murs, mais en même temps, ne pas y aller c'est se condamner à faire dépendre notre métier de l'opinion souvent non fondée de gens qui ne font pas notre profession ! Et en plus je vois mes amis du PS et de l'UMP (si si, j'en ai) qui sont effarés lorsqu'on leur parle de la réalité de notre profession. Alors rester de côté c'est laisser les autres nous mener à l'impasse.

Jacq.

Eh ben bon courage ! Pourtant des fonctionnaires et des profs, au PS ils n'en manquent pas comme militants... C'est pas pour autant qu'ils ont été foutus de nous pondre quelque chose de cohérent et de réaliste pour leur programme éducation si j'en croit les dernières élucubrations de Mr Julliard (de la pouponnière de l'UNEF)...


Contrairement à toi, je pense plutôt que les profs sont avant tout de la chair à canon électorale, qu'on cherche à mobiliser par des belles paroles selon la fable du corbeau et du renard...
Hélas je ne crois pas que ce soit notre plumage qui plait tant à Hollande mais surtout notre futur vote en sa faveur. Mais son joli ramage et les 60000 postes qui vont avec pour avoir mon vote ça me semble du pipeau pour fidéliser sa petite clientèle... Décidément le marketing ça sera jamais mon truc !

Je trouve au contraire très sain que de moins en moins de profs s'investissent dans le militantisme politique, c'est la preuve d'une certaine lucidité et d'un refus du manichéisme !

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par Jacq le Ven 28 Oct 2011 - 1:26

@pg73 a écrit:
@Jacq a écrit:

OUaip, trouver le courage d'aller se heurter à des murs ! Mais bon.
Ca fait mal à la tronche les murs, mais en même temps, ne pas y aller c'est se condamner à faire dépendre notre métier de l'opinion souvent non fondée de gens qui ne font pas notre profession ! Et en plus je vois mes amis du PS et de l'UMP (si si, j'en ai) qui sont effarés lorsqu'on leur parle de la réalité de notre profession. Alors rester de côté c'est laisser les autres nous mener à l'impasse.

Jacq.

Eh ben bon courage ! Pourtant des fonctionnaires et des profs, au PS ils n'en manquent pas comme militants... C'est pas pour autant qu'ils ont été foutus de nous pondre quelque chose de cohérent et de réaliste pour leur programme éducation si j'en croit les dernières élucubrations de Mr Julliard (de la pouponnière de l'UNEF)...


Contrairement à toi, je pense plutôt que les profs sont avant tout de la chair à canon électorale, qu'on cherche à mobiliser par des belles paroles selon la fable du corbeau et du renard...
Hélas je ne crois pas que ce soit notre plumage qui plait tant à Hollande mais surtout notre futur vote en sa faveur. Mais son joli ramage et les 60000 postes qui vont avec pour avoir mon vote ça me semble du pipeau pour fidéliser sa petite clientèle... Décidément le marketing ça sera jamais mon truc !

Je trouve au contraire très sain que de moins en moins de profs s'investissent dans le militantisme politique, c'est la preuve d'une certaine lucidité et d'un refus du manichéisme !

Tu n'as pas tort " camarade". Mais on peut aussi dire l'inverse. On laisse Julliard parler tout seul ? Je pense qu'au niveau local nous avons des militants prêts à nous entendre. Je suis naif, bête, plein d'illusion... sans doute. Mais au moins je vais tenter. Depuis le temps que je critique mes amis engagés au PS ou à l'UMP. Je préfère avoir tort en ayant tenté que raison en n'ayant jamais rien essayé.
On peut s'investir, peut être par forcément au PS. Je pense que de droite ou de gauche nous avons souvent les mêmes constats face à notre métier, alors pourquoi ne pas aller appartenir à la "base" ?
Moi je suis socialiste, donc mes choix sont un peu limités. Mais il y a des profs de toute tendance, mais souvent seul ceux de gauche s'engageaient. En tout cas, moi qui n'ai jamais été dans aucun parti, j'envisage d'y aller, pour voir, et puis ensuite, s'il le faut, je vais en revenir. Mais je pense de plus en plus clairement y aller.
Tu as raison, je vais peut être voir et être vaincu, mais au moins je n'aurai pas de regret (pas plus que je n'ai d'illusion en y allant).
Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par loup des steppes le Ven 28 Oct 2011 - 1:31

Je continue à ne pas comprendre pourquoi il n'y a pas en France de vrais journalistes, qui seraient à même de mettre ces gens en face de leurs âneries, mensonges et méfaits.

ça sent vraiment le Sapin de tous côtés... (rappel d'un commentaire drôle sur un autre fil déprimant)

Ah que la fameuse "crise" bancaire -fabriquée de toutes pièces pour cet effet final là par des décideurs sans scrupules- a bon dos pour nous esclavager davantage....

Où que je regarde je me retrouve en "1984"

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par Abraxas le Ven 28 Oct 2011 - 7:18

@loup des steppes a écrit:Je continue à ne pas comprendre pourquoi il n'y a pas en France de vrais journalistes, qui seraient à même de mettre ces gens en face de leurs âneries, mensonges et méfaits.

ça sent vraiment le Sapin de tous côtés... (rappel d'un commentaire drôle sur un autre fil déprimant)

Ah que la fameuse "crise" bancaire -fabriquée de toutes pièces pour cet effet final là par des décideurs sans scrupules- a bon dos pour nous esclavager davantage....

Où que je regarde je me retrouve en "1984"

Pas mieux.
La question sur les journalistes est bonne. Voir une certaine presse américaine, autrement incisive (c'est la raison pour laquelle je suis abonné à l'IHT). Nous sommes à la fois un pays de conformisme et de complicités claniques. Le journaliste, en moyenne, cumule.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par John le Ven 28 Oct 2011 - 11:47

Pas de bons journalistes ?

Mais nous avons Pernault, et Calvi, dites !

Et Laurence Ferrari, David Pujadas...

Vous ne profitez pas de votre bonheur...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par Daphné le Ven 28 Oct 2011 - 11:57

@John a écrit:Pas de bons journalistes ?

Mais nous avons Pernault, et Calvi, dites !

Et Laurence Ferrari, David Pujadas...

Vous ne profitez pas de votre bonheur...

C'est pas bien de se moquer lol! lol!


Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par pg73 le Ven 28 Oct 2011 - 21:36

@Jacq a écrit:

Tu n'as pas tort " camarade". Mais on peut aussi dire l'inverse. On laisse Julliard parler tout seul ? Je pense qu'au niveau local nous avons des militants prêts à nous entendre. Je suis naif, bête, plein d'illusion... sans doute. Mais au moins je vais tenter. Depuis le temps que je critique mes amis engagés au PS ou à l'UMP. Je préfère avoir tort en ayant tenté que raison en n'ayant jamais rien essayé.
On peut s'investir, peut être par forcément au PS. Je pense que de droite ou de gauche nous avons souvent les mêmes constats face à notre métier, alors pourquoi ne pas aller appartenir à la "base" ?
Moi je suis socialiste, donc mes choix sont un peu limités. Mais il y a des profs de toute tendance, mais souvent seul ceux de gauche s'engageaient. En tout cas, moi qui n'ai jamais été dans aucun parti, j'envisage d'y aller, pour voir, et puis ensuite, s'il le faut, je vais en revenir. Mais je pense de plus en plus clairement y aller.
Tu as raison, je vais peut être voir et être vaincu, mais au moins je n'aurai pas de regret (pas plus que je n'ai d'illusion en y allant).
Jacq.

C'est bien pour ça que te souhaite bien du courage (et pour le coup avec beaucoup de respect et sans la moindre ironie), car ton point de vue se défend tout autant que le mien. Et pour tout te dire, je trouve ta position assez logique venant d'une personne se déclarant de sensibilité de gauche, donc peut-être un peu plus tourné vers l'optimisme qu'un gars comme moi...



_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par Condorcet le Ven 28 Oct 2011 - 22:31

@Abraxas a écrit:
@loup des steppes a écrit:Je continue à ne pas comprendre pourquoi il n'y a pas en France de vrais journalistes, qui seraient à même de mettre ces gens en face de leurs âneries, mensonges et méfaits.

ça sent vraiment le Sapin de tous côtés... (rappel d'un commentaire drôle sur un autre fil déprimant)

Ah que la fameuse "crise" bancaire -fabriquée de toutes pièces pour cet effet final là par des décideurs sans scrupules- a bon dos pour nous esclavager davantage....

Où que je regarde je me retrouve en "1984"

Pas mieux.
La question sur les journalistes est bonne. Voir une certaine presse américaine, autrement incisive (c'est la raison pour laquelle je suis abonné à l'IHT). Nous sommes à la fois un pays de conformisme et de complicités claniques. Le journaliste, en moyenne, cumule.

http://www.acrimed.org/article3203.html
La presse américaine a connu ses heures de gloire (les papiers du Pentagone, le Watergate) et d'aveuglement (intervention en Irak).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment réformer la fonction publique ?

Message par Jacq le Sam 29 Oct 2011 - 11:19

Calvi, lors de l'entretien, a posé la question concernant le statut de la fonction publique.
NS a tourné autour du pot pendant un moment pour finalement éluder la question et ne pas y répondre clairement.
C'est dommage que Calvi ne soit pas revenu à la charge pour demander de préciser sa position.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum