Vanités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vanités

Message par Islane le Mar 25 Oct 2011 - 22:07

Bonsoir,
Qui connaît le sens exact des vanités? Comment positionner leur message par rapport au Carpe Diem 'Horace par exemple?

Islane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Celeborn le Mar 25 Oct 2011 - 22:32

Faut lire Pascal si on veut creuser sur les vanités. Pour aller vite, misère de l'homme sans Dieu, grandeur de l'homme avec Dieu, représentation des 3 libidos (sciendi = savoir-> livres, objets scientifiques ; sentiendi = sentir-> instruments de musique, les jolies fleurs, les beaux habits ; dominandi = pouvoir-> signes du pouvoir terrestre version noble ou ecclésiastique, par exemple) qui constituent le divertissement "vain" dans lequel l'homme essaye d'échapper à l'idée de la mort (le crâne). Mais l'homme est mortel, il doit vivre avec ça en tête, et croire en Dieu. C'était vraiment en accéléré, là Smile.

Un tableau : Les Ambassadeurs, où l'on retrouve tout. ET mon article de blog sur le sujet si ça peut aider : ici.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par JPhMM le Mar 25 Oct 2011 - 22:36

@Celeborn a écrit:Un tableau : Les Ambassadeurs, où l'on retrouve tout.
A condition de ne pas le regarder de face, parole de géomètre. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Condorcet le Mar 25 Oct 2011 - 22:38

@JPhMM a écrit:
@Celeborn a écrit:Un tableau : Les Ambassadeurs, où l'on retrouve tout.
A condition de ne pas le regarder de face, parole de géomètre. Very Happy

+ 1. Une belle anamorphose !

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Marie Laetitia le Mer 26 Oct 2011 - 6:35

j'avais repris l'essentiel d'un document du CNDP dans un article de blog ici un article de blog ici

l'origine des vanités est à rechercher dans L'ecclésiaste "Vanité des vanités, disait l'Ecclésiaste,tout est vanité !" à retrouver ici http://www.aelf.org/bible-liturgie/Qo/chapitre/chapitre/12

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Thalia de G le Mer 26 Oct 2011 - 6:50


Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Loubdalou le Mer 26 Oct 2011 - 9:42

LE baroque espagnol s'y est penché, même les natures mortes sont des vanités. Mais wiki m'indique que ce sont surtout les peintres hollandais qui ont brillé dans ce domaine.
La page est en espagnol... désolée...
http://es.wikipedia.org/wiki/Vanitas

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Thalia de G le Mer 26 Oct 2011 - 9:47


Mais si faut-il mourir, et la vie orgueilleuse,
Qui brave de la mort, sentira ses fureurs,
Les Soleils hâleront ces journalières fleurs,
Et le temps crèvera cette ampoule venteuse.

Ce beau flambeau qui lance une flamme fumeuse,
Sur le vert de la cire éteindra ses ardeurs,
L’huile de ce Tableau ternira ses couleurs,
Et les flots se rompront à la rive écumeuse.

J’ai vu ces clairs éclairs passer devant mes yeux,
Et le tonnerre encor qui gronde dans les Cieux,
Où d’une ou d’autre part éclatera l’orage,

J’ai vu fondre la neige et ses torrents tarir,
Ces lions rugissants je les ai vus sans rage,
Vivez, hommes, vivez, mais si faut-il mourir.

Jean de Sponde
(1587-1595)


Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par mrs.BURNS le Mer 26 Oct 2011 - 9:51

Il y a aussi un doc exploitable avec les élèves dans le magazine virgule de septembre 2007 ; ça parle de la vanité au XVII è s et ça fait le lien entre Le Bourgeois gentilhomme, la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf et un tableau de Jean de Champaigne.

mrs.BURNS
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Islane le Mer 26 Oct 2011 - 20:00

Merci pour tous ces précieux renseignements! fleurs

Islane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Neronismater le Mer 26 Oct 2011 - 20:02

Il y a eu une expo là dessus au musée maillol l'année dernière ou il y a deux ans, de l'Antiquité à l'art contemporain.

_________________
Oderint, dum metuant!

Neronismater
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vanités

Message par Condorcet le Jeu 27 Oct 2011 - 2:20

@JPhMM a écrit:
@Celeborn a écrit:Un tableau : Les Ambassadeurs, où l'on retrouve tout.
A condition de ne pas le regarder de face, parole de géomètre. Very Happy

Hans Holbein le Jeune, Les Ambassadeurs, 1533, 209 cm x 208 cm, Londres, National Gallery.
Holbein le Jeune (1497-1543) est né à Augsbourg (Autriche). Après des études effectuées à Bâle dans un milieu humaniste, il devient en 1526 le peintre officiel de la cour d’Henri VIII. Holbein est l’un des plus grands portraitistes de son temps (il a réalisé celui de Thomas More en 1528). Cette peinture à l'huile sur bois est un double portrait réalisé en 1533.
Le commanditaire est le personnage de gauche, Jean de Dinteville, envoyé de François Ier auprès d’Henri VIII. Le personnage de droite est son ami, Georges de Selve, l’évêque de Lavaur.
Le tableau est aujourd’hui exposé à la National Gallery de Londres.

La richesse de la mise de l’ambassadeur (manteau en fourrure) contraste avec la sobriété de celle de son ami (longue cape noire) qui montre son appartenance à l’Eglise catholique.
Le mobilier est ici essentiel : les deux personnages s’appuient sur un étagère à double tablette. Sur cette étagère, on trouve un ouvrage profane du côté de Dinteville et un ouvrage religieux du côté de Selve. Les instruments scientifiques fourmillent : globe terrestre, chronomètre, lunette. L’instrument de musique se trouve sur la tablette inférieure.

La tête de mort en anamorphose est une allégorie. Elle semble montrer que la signification de la réalité va au-delà des apparences. [lisez le blog de Celeborn à ce sujet]
Les idées de Copernic dont Holbein est un contemporain se retrouvent dans la profusion des instruments d’astronomie qui vont bien au-delà du goût des deux hommes qui affichent une expression posée, sévère comme il sied à des personnages importants.

Ces portraits en pied (grandeur nature) reflètent singulièrement la vigueur de l’humanisme anglais, vivifié par Thomas More entre autres.

Même si les motifs profanes pénètrent peu à peu les œuvres d’art, la Renaissance n’en reste pas moins une époque profondément imprégnée par le sentiment du religieux. C’est sur la manière de croire que se divisent les chrétiens. Les catholiques reconnaissent l’autorité du pape alors que les protestants insistent sur le rôle de chaque fidèle.

http://membres.multimania.fr/histoiredesarts/holbein.html

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum