Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
macassa
Niveau 7

Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par macassa le Mer 26 Oct 2011 - 17:11
Bonjour,
Prof en lycée pro, maman d'un garçon en GS, je viens de lire un article du 12/10 sur le site du journal Le monde intitulé : Vers l'évaluation des élèves "à risque" dès 5 ans.

Qu'en est-il vraiment ??
Vous avez des infos ??

C'est dingue de lire une chose pareille...cette manie de vouloir ficher tout le monde et des gosses maintenant.

Mon fils ne pose aucun souci au niveau des apprentissages, est assez précoce selon sa PE mais serait assez agité en cours ( je reconnais qu'il n'est pas toujours calme)..et donc fiché " à risque" selon ce fameux test !!



avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Ronin le Mer 26 Oct 2011 - 18:06
A priori projet abandonné pour l'instant.

Maintenant, je n'ai pas vérifié mais il semble que les profils en question concernaient le dépistage des enfants "à risque" par rapport aux pré-requis nécessaires pour l'apprentissage de la lecture-écriture en CP et que les tests ont été mis au point par l'équipe de Michel Zorman à Grenoble qui fait un gros travail sur la détection des élèves mauvais lecteurs, dyslexiques etc en lien avec le CRTL ( centre référent des troubles du langage ) de Grenoble.

C'est à vérifier mais s'il s'agit bien de ça je pense que l'idée était plutôt de mettre en garde les collègues de CP pour les élèves ayant des lacunes dans les compétences phonologiques et méta-phonologiques. Auquel cas il me semble que tout cela partait plutôt d'une bonne intention c'est-à-dire détecter au plus vite pour mettre le paquet sur les élèves "fragiles" et éviter de régler les problèmes quand ils sont enkystés depuis plusieurs années.

Encore une fois c'est à vérifier.

_________________
macassa
Niveau 7

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par macassa le Mer 26 Oct 2011 - 20:07
Merci pour la réponse.

Autant je suis d'accord pour repérer et aider au plus tôt les enfants dans leur scolarité, encore faut-il vous en donner les moyens, autant je reste sceptique voire inquiète sur l'idée de "fichage" à un instant T.

avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Ronin le Mer 26 Oct 2011 - 22:11
Disons que cela dépend des relations avec la maternelle d'à côté. Certains collègues, non seulement font bien leur boulot mais en plus vous disent quels élèves il faudra sans doute soutenir un peu plus. Dans ce cas là on se débrouille très bien entre PE et merci beaucoup.

En revanche, certains collègues ne "signalent" jamais aucun élève pour ne pas "stigmatiser". Cela part sans doute d'un bon sentiment mais c'est en même temps hypocrite car les instits de CP, non seulement finissent par voir qu'il y a un problème, mais en plus perdent du temps alors qu'ils pourraient prévenir plutôt que guérir.

Encore une fois cela dépend beaucoup de l'esprit dans lequel c'est fait.

Ceci étant je me permet à titre personnel de pousser un petit coup de gueule car je récupère pour ma part beaucoup de collégiens en grande difficulté qui viennent consulter à l'hôpital et pour un nombre important d'entre eux je constate des lacunes scolaires plus que psychologiques très graves et très pénalisantes pour le collège. Or un certain nombre de ses élèves n'ont jamais été signalé durant leur scolarité ce qui fait que lorsque l'on découvre le pot aux roses il est souvent trop tard. Il est plus facile d'aider et/ou de rééduquer un élève en CP,CE1 ou CE2 que lorsqu'il est en 6ème, 5ème ou 4ème.

Dans ce domaine l'hypocrisie et le manque de courage font des ravages. Evil or Very Mad

_________________
avatar
Mufab
Monarque

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Mufab le Mer 26 Oct 2011 - 22:19
@Ronin a écrit:
Ceci étant je me permet à titre personnel de pousser un petit coup de gueule car je récupère pour ma part beaucoup de collégiens en grande difficulté qui viennent consulter à l'hôpital et pour un nombre important d'entre eux je constate des lacunes scolaires plus que psychologiques très graves et très pénalisantes pour le collège. Or un certain nombre de ses élèves n'ont jamais été signalé durant leur scolarité ce qui fait que lorsque l'on découvre le pot aux roses il est souvent trop tard. Il est plus facile d'aider et/ou de rééduquer un élève en CP,CE1 ou CE2 que lorsqu'il est en 6ème, 5ème ou 4ème.

Dans ce domaine l'hypocrisie et le manque de courage font des ravages. Evil or Very Mad

Signalés à qui ? Au RASED ?
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Ronin le Mer 26 Oct 2011 - 22:48
Ni au RASED, ni à l'orthophoniste. Ceci étant, je ne jette pas la pierre aux collègues, j'ai connu des élèves que les instits ont essayé d'aider en commençant par essayer de présenter le RASED aux parents, ces derniers refusant obstinément, arguant du fait que leur enfant n'avait rien mais que les enseignants, eux, faisaient mal leur travail...

Évidemment dans ce type de situation l’École ne peut rien faire.

Toujours est-il que je vois des collégiens en très grande difficulté scolaire et que l'on semble découvrir alors qu'ils ont 12 ou 13ans qu'ils ne comprennent pas grand chose à ce qu'ils lisent. Je n'ai pas toujours, loin s'en faut le détail du parcours de ces élèves. Je me dis que si l'on pouvait intervenir plus tôt ce serait plus efficace. La démarche de Zorman me semblait aller dans ce sens.

_________________
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par doublecasquette le Mer 26 Oct 2011 - 22:50
@Mufab a écrit:
@Ronin a écrit:
Ceci étant je me permet à titre personnel de pousser un petit coup de gueule car je récupère pour ma part beaucoup de collégiens en grande difficulté qui viennent consulter à l'hôpital et pour un nombre important d'entre eux je constate des lacunes scolaires plus que psychologiques très graves et très pénalisantes pour le collège. Or un certain nombre de ses élèves n'ont jamais été signalé durant leur scolarité ce qui fait que lorsque l'on découvre le pot aux roses il est souvent trop tard. Il est plus facile d'aider et/ou de rééduquer un élève en CP,CE1 ou CE2 que lorsqu'il est en 6ème, 5ème ou 4ème.

Dans ce domaine l'hypocrisie et le manque de courage font des ravages. Evil or Very Mad

Signalés à qui ? Au RASED ?

Et signalés pour quoi ?
Nous avons encore pas mal de collègues qui pensent qu'on apprend à lire toute sa vie et que l'important, c'est l'épanouissement personnel (je l'ai entendu pas plus tard que ce matin, sur une radio nationale, à une heure de très grande écoute). En conséquence de quoi, ils "font filer sans stigmatiser" des non-lecteurs du CP au CE1, puis du CE1 au CE2 et ainsi de suite... à moins qu'une PE courageuse et motivée mette un grand coup de pied dans la fourmilière en se disant qu'après tout, peut-être que si cet élève apprenait à lire, il n'aurait pas besoin d'un suivi particulier...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Ronin le Mer 26 Oct 2011 - 23:04
C'est ce que je voulais dire doublecasquette, certainement maladroitement. Mais je sais aussi que certains élèves peuvent rencontrer une difficulté durant le CP. Or faire de la remédiation quand on a déjà 25 ou 30 élèves pour un élève en grande difficulté n'est que rarement possible. Il me semblerait judicieux de signaler et d'aider rapidement.

A force de ne pas vouloir stigmatiser, mais aussi pour des raisons de manque de RASED ou de parents refusant une prise en charge, on se retrouve avec des élèves qui ont plus de deux ans de retard dans l'apprentissage de la lecture.

Pour ce qui est de la démarche envisagée pour la GS, il me semble, mais je précise bien que je ne suis pas sûr à 100%, qu'il s'agissait de distinguer les élèves en difficulté en GS dans les pré-requis afin que les instits de CP puissent les aider un peu plus. La démarche est sans doute maladroite mais l'idée générale me semblait plutôt positive.

Maintenant pour ce qui est de l'apprentissage de la lecture de manière plus générale, je suis entièrement d'accord avec vous. Ayant moi-même reçu à l'époque de ma glorieuse formation à l'IUFM.......UN cours de trois heures donné par un professeur de français....de collège.....n'ayant jamais mis les pieds dans une école....mais énoncer ceci, qui est à mes yeux un des plus grands scandales de la République lorsque l'on songe à l'avenir des élèves et du pays, valant déjà d'être classé comme réfractaire à la marche en avant du progrès pédagogique et des lendemains scolaires qui chantent et donc brevet de déviance pédagogique avec tout ce que cela entend... furieux

_________________
avatar
LaCatalane
Niveau 10

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par LaCatalane le Jeu 27 Oct 2011 - 0:08
Étant maîtresse de CP, je trouve qu'en quelque jours de classe on se rend vite compte des difficultés des uns ou des autres, et je ne pense pas que les autres enseignant(e)s de CP me contrediront... On n'a pas vraiment besoin que les élèves de GS soient "étiquetés" pour leur entrée au CP... Ma collègue de GS est une catastrophe (bien connue de tous autour de moi), et je ne peux en rien compter sur son "évaluation" des élèves : des GS "à risque" selon ses dires se révèlent ne pas l'être du tout, et inversement... Rolling Eyes
Je n'aime pas du tout les étiquettes...

_________________
Septembre 1999 : CM2 bilingue.
Septembre 2004 : CE1/CE2 ou CE1 (selon les effectifs de l'école).
Depuis septembre 2007 : CP/CE1 ou CP (idem).
Les alphas au CP depuis 2009 Smile
MON BLOG...
MON PINTEREST
avatar
survivor
Niveau 6

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par survivor le Jeu 27 Oct 2011 - 8:32
@LaCatalane a écrit:Étant maîtresse de CP, je trouve qu'en quelque jours de classe on se rend vite compte des difficultés des uns ou des autres, et je ne pense pas que les autres enseignant(e)s de CP me contrediront... On n'a pas vraiment besoin que les élèves de GS soient "étiquetés" pour leur entrée au CP... Ma collègue de GS est une catastrophe (bien connue de tous autour de moi), et je ne peux en rien compter sur son "évaluation" des élèves : des GS "à risque" selon ses dires se révèlent ne pas l'être du tout, et inversement... Rolling Eyes
Je n'aime pas du tout les étiquettes...
Oui, ça saute au yeux rapidement. Et je n'aime pas du tout les étiquettes non plus.

Il est certes toujours intéressant quand on nous signale des élèves clairement en difficulté, mais seulement si ce signalement est étayé par le bilan d'un médecin, d'un spécialiste, d'un orthophoniste, voire d'une équipe de CMPE. Cela permet de préparer son approche et d'éviter quelques erreurs. J'ai assisté, en tant que futur enseignant, à deux équipes éducatives/PPS au mois de juin dernier, l'une pour une élève en situation de handicap moteur et intellectuel, et l'autre pour une petite sur laquelle planent des soupçons d'autisme de haut niveau. J'y ai reçu des renseignements utiles, bien qu'ils soient forcément à confirmer ou à infirmer dans la pratique.

La plupart des signalements ne tiennent pas compte d'un certain nombre de paramètres et sont souvent empreints de jugements affectifs et peu objectifs (élève peu "intéressant" (sic), élève "très moyen" (sic), élève "pénible"...) qui les rendent peu opérants. On a tous connu ça. Or, on sait bien que certains élèves grandissent, mûrissent, s'"assagissent", se comportent différemment en entrant en CP, en fonction aussi de la personnalité de l'enseignant ; on sait aussi que le comportement (au sens large) d'autres élèves se dégrade, pour tout un tas de raisons, et que ceux qui étaient "bons" (je n'aime pas du tout ce mot) par rapport aux attentes de la maternelle s'avèrent en fait pas si "bons" que ça par rapport à celles du CP. L'étiquetage, ou le signalement fait paradoxalement perdre du temps dans le cas de ces élèves-là, que je ne trouve pas si marginal que ça. On risque alors d'être moins vigilant. A mon avis, les élèves sont à cet âge-là beaucoup trop "fluents", si j'ose dire, pour être étiquetés. C'est leur refuser le droit d'évoluer, de changer, et de s'adapter à leur nouvelle condition.

Ce que ma collègue m'a fait passer - évaluations (hum... 4 ou 5 feuilles agrafées pour l'ensemble des trois années), observations personnelles et bilan du médecin scolaire qui les a vus en coup de vent - je l'ai parcouru très rapidement, et je l'ai trouvé stérile. Je préfère définitivement me faire ma propre idée. Idem pour les impressions collectives, du genre "bon courage, c'est une classe très difficile, ils sont pénibles, ils bougent tout le temps et ils n'écoutent rien". C'est ce que m'avait (pré)dit la collègue de GS. Conclusion au bout de 7 semaines : je ne suis pas d'accord du tout... Evil or Very Mad

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Sapotille le Jeu 27 Oct 2011 - 8:52
@survivor a écrit:
Ce que ma collègue m'a fait passer - évaluations (hum... 4 ou 5 feuilles agrafées pour l'ensemble des trois années), observations personnelles et bilan du médecin scolaire qui les a vus en coup de vent - je l'ai parcouru très rapidement, et je l'ai trouvé stérile. Je préfère définitivement me faire ma propre idée. Idem pour les impressions collectives, du genre "bon courage, c'est une classe très difficile, ils sont pénibles, ils bougent tout le temps et ils n'écoutent rien". C'est ce que m'avait (pré)dit la collègue de GS. Conclusion au bout de 7 semaines : je ne suis pas d'accord du tout... Evil or Very Mad


Il fut un temps où les enfants arrivaient de maternelle avec un dossier rose , complété par leurs enseignantes, sur lequel il était écrit, à l'intention des instits du CP :
"A ne consulter qu'après le premier trimestre!"

avatar
survivor
Niveau 6

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par survivor le Jeu 27 Oct 2011 - 9:17
@Ronin a écrit:Maintenant pour ce qui est de l'apprentissage de la lecture de manière plus générale, je suis entièrement d'accord avec vous. Ayant moi-même reçu à l'époque de ma glorieuse formation à l'IUFM.......UN cours de trois heures donné par un professeur de français....de collège.....n'ayant jamais mis les pieds dans une école....mais énoncer ceci, qui est à mes yeux un des plus grands scandales de la République lorsque l'on songe à l'avenir des élèves et du pays, valant déjà d'être classé comme réfractaire à la marche en avant du progrès pédagogique et des lendemains scolaires qui chantent et donc brevet de déviance pédagogique avec tout ce que cela entend... furieux
Oh! que oui, et certains ici en savent quelque chose... Le problème avec la formation à l'apprentissage de la lecture, et c'est ce qui la rend si déficiente à mon sens, c'est moins le faible nombre d'heures qui y sont consacrées, que le fait que ce qui est dispensé soit résolument orienté. On peut très bien former en trois ou six heures, en donnant les bons outils et les bonnes références que chacun adaptera en fonction de la situation. En revanche, dans certains IUFM on valide encore, tout en les nuançant de manière assez floue, les thèses de Foucambert et de Charmeux. Je n'y ai pas échappé il y a un peu plus de dix ans, et je ne pense pas, d'après ce que j'ai lu, que les choses aient beaucoup évolué.

R. Goigoux et S. Cèbe, sont tous deux formateurs en IUFM, et leur "Apprendre à lire à l'école" est la première lecture conseillée aux débutants en la matière, par les formateurs eux-mêmes et par les conseillers pédagogiques. Or, ce petit opuscule (avant tout destiné aux parents), constitue une défense et illustration parfaite des méthodes dites "mixtes", à savoir 80% des méthodes disponibles dans le commerce. Si les auteurs ont quand même admis la nécessité de l'automatisation du décodage, ils prônent aussi le départ global, le "capital-mots", la reconnaissance "orthographique" des mots (une manière plus consensuelle de nommer la reconnaissance photographique, bien qu'ils s'en défendent). Ils démolissent au passage les méthodes syllabiques sous prétexte qu'elles interdisent l'accès au sens. Ces deux-là, je dois bien l'admettre, m'ont considérablement influencé et ont durablement semé le trouble dans mon esprit. Il m'a fallu une cure de Néoprofs :aaq: et une sérieuse déconvenue dans la pratique de la méthode "mixte", pour en revenir définitivement.

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
Mufab
Monarque

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Mufab le Jeu 27 Oct 2011 - 9:42
Le plus grand risque dans ce genre d'étiquette, c'est, par son caractère lapidaire, de forger l'identité scolaire d'un enfant par effet pygmalion.
Ou de lui faire subir de la part de parents inquiets (on le serait à moins !) des pressions insupportables, quant à l'apprentissage de la lecture par exemple.

Le meilleur moyen de communication reste sans doute la liaison GS-CP orale, qui permet de nuancer ce qu'un écrit peut avoir de définitif.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Sapotille le Jeu 27 Oct 2011 - 9:48
@survivor a écrit:photographique, bien qu'ils s'en défendent). Ils démolissent au passage les méthodes syllabiques sous prétexte qu'elles interdisent l'accès au sens. Ces deux-là, je dois bien l'admettre, m'ont considérablement influencé et ont durablement semé le trouble dans mon esprit. Il m'a fallu une cure de Néoprofs :aaq: et une sérieuse déconvenue dans la pratique de la méthode "mixte", pour en revenir définitivement.

Faire soi-même l'expérience est sans doute la formation la plus efficace pour être convaincu !!!
avatar
Mufab
Monarque

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Mufab le Jeu 27 Oct 2011 - 9:56
@survivor a écrit:
@Ronin a écrit:Maintenant pour ce qui est de l'apprentissage de la lecture de manière plus générale, je suis entièrement d'accord avec vous. Ayant moi-même reçu à l'époque de ma glorieuse formation à l'IUFM.......UN cours de trois heures donné par un professeur de français....de collège.....n'ayant jamais mis les pieds dans une école....mais énoncer ceci, qui est à mes yeux un des plus grands scandales de la République lorsque l'on songe à l'avenir des élèves et du pays, valant déjà d'être classé comme réfractaire à la marche en avant du progrès pédagogique et des lendemains scolaires qui chantent et donc brevet de déviance pédagogique avec tout ce que cela entend... furieux
Oh! que oui, et certains ici en savent quelque chose... Le problème avec la formation à l'apprentissage de la lecture, et c'est ce qui la rend si déficiente à mon sens, c'est moins le faible nombre d'heures qui y sont consacrées, que le fait que ce qui est dispensé soit résolument orienté. On peut très bien former en trois ou six heures, en donnant les bons outils et les bonnes références que chacun adaptera en fonction de la situation. En revanche, dans certains IUFM on valide encore, tout en les nuançant de manière assez floue, les thèses de Foucambert et de Charmeux. Je n'y ai pas échappé il y a un peu plus de dix ans, et je ne pense pas, d'après ce que j'ai lu, que les choses aient beaucoup évolué.

R. Goigoux et S. Cèbe, sont tous deux formateurs en IUFM, et leur "Apprendre à lire à l'école" est la première lecture conseillée aux débutants en la matière, par les formateurs eux-mêmes et par les conseillers pédagogiques. Or, ce petit opuscule (avant tout destiné aux parents), constitue une défense et illustration parfaite des méthodes dites "mixtes", à savoir 80% des méthodes disponibles dans le commerce. Si les auteurs ont quand même admis la nécessité de l'automatisation du décodage, ils prônent aussi le départ global, le "capital-mots", la reconnaissance "orthographique" des mots (une manière plus consensuelle de nommer la reconnaissance photographique, bien qu'ils s'en défendent). Ils démolissent au passage les méthodes syllabiques sous prétexte qu'elles interdisent l'accès au sens. Ces deux-là, je dois bien l'admettre, m'ont considérablement influencé et ont durablement semé le trouble dans mon esprit. Il m'a fallu une cure de Néoprofs :aaq: et une sérieuse déconvenue dans la pratique de la méthode "mixte", pour en revenir définitivement.
Le pire, c'est que ces thèses sont relayées et intégrées par pas mal d'instits de CP (celles que je connais IRL, du moins).
Combien de fois j'ai mis le débat sur le tapis en SDM, et que ma collègue de CP préférée (que j'aime beaucoup par ailleurs, qui est très pro et très impliquée, et qui est la seule à bien vouloir en discuter avec moi) m'a rétorqué que :
- on ne pouvait pas lire de vrais textes en commençant par du tout syllabique; (l'argument du "sens")
- si 90% des instits de CP faisaient ainsi, c'est qu'il y avait une raison;
- Une Inspection ne tolèrerait pas une méthode syllabique : tu te ferais rétamer;
- que la formation initiale ou continue (par les CPC ou les anim péda) étaient largement convaincante quant aux avantages de la méthode mixte;
(en gros : de quoi tu te mêles ? -et c'est vrai que là-dessus elle n'a pas tort- Tu sais mieux que tout le monde ?).


Dernière édition par Mufab le Jeu 27 Oct 2011 - 9:59, édité 1 fois
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par doublecasquette le Jeu 27 Oct 2011 - 9:56
@LaCatalane a écrit:Étant maîtresse de CP, je trouve qu'en quelque jours de classe on se rend vite compte des difficultés des uns ou des autres, et je ne pense pas que les autres enseignant(e)s de CP me contrediront... On n'a pas vraiment besoin que les élèves de GS soient "étiquetés" pour leur entrée au CP... Ma collègue de GS est une catastrophe (bien connue de tous autour de moi), et je ne peux en rien compter sur son "évaluation" des élèves : des GS "à risque" selon ses dires se révèlent ne pas l'être du tout, et inversement... Rolling Eyes
Je n'aime pas du tout les étiquettes...

Pas mieux... Il m'est aussi arrivé de découvrir des enfants très différents de ce que m'avaient décrit certaines collègues de mater (celles qui se sont auto-proclamé "maîtresses de maternelle" et n'ont jamais exercé en élémentaire sont de temps en temps redoutables Sad ).

De toute façon, lorsque nous détectons, nous au CP, ou nos collègues, en GS, un enfant en grande difficulté pour lequel le passage au CP sera forcément un échec (QI <75 - 80, soit âge mental < 4 ans et demi - 4 ans 9 mois), on a d'abord toutes les difficultés du monde à convaincre les parents du bien-fondé d'une équipe éducative, ensuite toutes les difficultés du monde à faire admettre le redoublement de la GS ou le passage en CLIS direct et on nous oblige au mieux à lui faire faire deux CP catastrophes avant de l'envoyer en CLIS et au pire à le faire filer de classe en classe jusqu'à la SEGPA...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par carolette le Jeu 27 Oct 2011 - 10:12
J'ai une collègue dans l'école, qui a un CP depuis 10 ou 15 ans, et qui enseignait auparavant en ZEP ; elle est encensée par l'IEN, qui la verrait bien maître formateur, ce qu'elle refuse.
Elle utilise Lire avec Patati et Patata, et faisait beaucoup de travail avec des étiquettes en début d'année : cette année elle a arrêté, en me disant qu'effectivement les enfants ne savaient pas lire ce qu'il y avait dessus. Elle faisait beaucoup de production d'écrits avec un lexique au tableau, ou sur des affiches, et en fait un peu moins (certains ont du mal à se repérer, et ça ne fait pas grand sens pour eux apparemment).
C'est l'IEN qui ne sera pas contente Twisted Evil malmaisbien
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par carolette le Jeu 27 Oct 2011 - 10:13
Quant aux étiquettes... Il ne faut pas toujours s'y fier : certains élèves moyens en GS se révèlent très bons en CP, parce qu'ils ont mûri pendant l'été. D'autres, au contraire, qui ont toujours appris sans effort, arrivent au CP en sachant quasiment lire, et se font vite rattraper, et dépasser, par leurs camarades...
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par doublecasquette le Jeu 27 Oct 2011 - 10:23
Et moi j'ai une petite fille en MS qui m'a montré son cahier de l'école hier. Elle a eu un joli Very Happy à un exercice où elle devait entouré tous les OURS qu'il y avait sur la page...
Sauf que, selon elle, ce sont des "Calinours" qu'elle a entourés !

Vachement efficace comme évaluation, non ? Et, ne nous leurrons pas, Zorman ou pas Zorman, c'est grâce à ce genre d'items qu'on nous les évaluerait nos futurs "à hauts risques"... Il n'y a qu'à voir la teneur des évaluations départementales GS qui fleurissent ici ou là...

http://www.ac-grenoble.fr/ien.voiron3/IMG/pdf_maitre_mi_gs_2009.pdf

http://www.ac-grenoble.fr/ien.voiron3/IMG/pdf_migs0809.pdf

Je peux vous assurer que, chaque année, la miss Eléonore qui est censée aimer les dinosaures a un certain succès dans les classes de la Drôme !

Mon Quintilien, l'an dernier, qui dans sa petite tête avait traduit ce prénom par "Elle est au nord", avait entouré l'ours car c'était le seul animal proposé qui pouvait vivre sur la banquise...

En échec, Quintilien, en échec ! T'es nul, mon canard !
Je me demande même si tu ne serais pas "à haut risque" avec ton allure de "cheville ronde à faire entrer dans un trou carré"...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Ronin le Jeu 27 Oct 2011 - 10:41
Ok puisque je ne me suis pas fait comprendre, je parle d'évaluations scolaires par une équipe pluri-disciplinaire qui s'occupe de lecture-écriture depuis 15 ans et qui cherche justement à faire avancer le schmilblick en dehors des guéguerres internes à l'EN.

J'ai vu vu Zorman en conférence ( et Goigoux lors d'une autre ), tout ce qu'il dit n'est sans doute pas parfait mais c'est tout de même intéressant.

Allez faire un tour sur le site du laboratoire de cogni-sciences de Grenoble, tout est téléchargeable gratuitement, tout ce qu'ils font depuis le début et tout est transparent.

Après vous me direz si je me trompe. :boxe:

Je pense qu'il faut être cohérent, pour une fois qu'il existe des outils gratuits, mis au point par des professionnels sérieux qui ne sont pas des gourous du pédagogiquement correct et qui ont justement pour but de faciliter le travail des enseignants, il serait idiot de s'en priver.

PS : je n'ai pas d'actions chez Zorman, je cherche juste un peu partout ce qui peut fonctionner, sans dogmatisme, j'ai fait l'IUFM ça m'a suffit dnas le genre. Very Happy

_________________
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par doublecasquette le Jeu 27 Oct 2011 - 10:51
Ne te vexe pas, voyons.

J'ai lu Zorman et en effet, ce qu'il propose renouvelle un peu de tout ce qu'on a vu et lu depuis trente ans. Heureusement que les échecs servent à quelque chose, sinon, ce serait proprement désespérant.

Tout ce que je souhaite, c'est qu'on propose encore mieux que Zorman.

Ce pourrait selon moi être un renouvellement tellement profond des programmes de maternelle que tous les professionnels des cogni-sciences deviendraient totalement inutiles, ou réservés aux seuls cas sévères qui ont vraiment besoin d'un accompagnement très personnalisé pour réussir.

PS : J'ai un gros gros problème d'esprit de contradiction et j'affectionne tellement peu les chapelles et les gourous que j'ai un peu tendance à exagérer quand je crois en détecter, même si ils semblent moins dangereux que certains autres. Pour moi, le prêt-à-porter ou le prêt-à-penser ne va jamais à tout le monde, et plus le monde est jeune et moins cela lui va. Toutes mes excuses.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par carolette le Jeu 27 Oct 2011 - 10:53
Ronin, j'ai reçu par email l'IDE (Inventaire du Développement de l'Enfant) ; apparemment, c'est destiné à des parents puisqu'il est indiqué "questionnaire parental"... quel stress pour un parent que de devoir vérifier que son enfant remplit toutes les cases ou non, quelle horreur ! A la rigueur, ce peut être un indice en cas de souci, mais de là à manipuler cela seul...
macassa
Niveau 7

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par macassa le Jeu 27 Oct 2011 - 11:01
@Mufab a écrit:
Le meilleur moyen de communication reste sans doute la liaison GS-CP orale, qui permet de nuancer ce qu'un écrit peut avoir de définitif.

Tout à fait d'accord...les paroles sont libres mais les écrits restent.

Nous avons de plus en plus de problèmes avec nos élèves, nous en discutons toujours entre collègues, CPE, infirmier, assistante sociale, COP...le plus souvent cela reste de la comm orale.

Prof en lycée pro, je ne regarde jamais les dossiers scolaires des entrants en seconde bac pro, et j'essaie dans la mesure du possible de ne rien dire sur certains élèves à problèmes aux nouveaux collègues afin de ne pas les influencer, car comme certains l'ont bien expliqué, un élève évolue, n'agit pas du tout de la même façon en fonction de son environnement, en fonction du prof, de la matière enseignée, etc....

Par contre, tout à fait d'accord pour être mis au courant de tout problème médical, situation familiale particulière...infos données par la vie scolaire.
avatar
mflo
Niveau 10

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par mflo le Jeu 27 Oct 2011 - 13:32
Et l'évaluation des enseignants ? Je vais être inspectée cette année, et je fais tout mal cette année !

- J'ai fait passer les éval départementales de début cp, mais je n'ai pas fait remonter les résultats et n'en ai même pas parlé aux parents parce que je les ai trouvées inadaptées à mes élèves ayant fait des alphas et du Vénot l'an dernier.
- J'ai assisté à una animation péda sur les manuels de lecture l'an dernier et cette année j'ai choisi la méthode de DC alors qu'on nous a bien rappelé les dangers de la syllabique.
- Mes cp n'écrivent que ce qu'ils savent lire.
- Je n'ai plus de bande numérique en permanence en maternelle
- Je ne fais plus le cérémonial de la date dès la PS
- Je me moque de l'écriture du prénom en début de MS
- Je n'évalue pas en permanence
- Je me suis laissé aller l'an dernier à faire participer mes GS au dictionnaire des écoliers en ligne et je ne renouvelle pas cette année.

Comme Survivor, et grâce aux membres de néo, j'ai réussi à me défaire des belles idées inoculées à l'ioufm et j'en suis ravie.

Alors avec une enseignante pareille, mes élèves vont tous devoir être signalés !
Mais à qui ? A un rased virtuel qui n'intervient pas chez moi ?

En revanche, ceux qui en ont vraiment besoin peuvent toujours être signalés, pour ce que ça sert... On attend encore la décision de la mdph pour ma petiote de 6 ans signalée partout en ps.
Mais la décision de la mdph sera de toute façon sans effet, puisqu'il y a 18 enfants en attente de prise en charge par les sessad avant elle, et pas de place en clis.

J'en aurai, des choses à dire à l'IEN !






avatar
Mufab
Monarque

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Mufab le Jeu 27 Oct 2011 - 13:39
Prends des gants, quand même...


Dernière édition par Mufab le Jeu 27 Oct 2011 - 13:59, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: Avis des PE sur le projet test à venir en GS

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum