"Interpréter" un texte ?

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Interpréter" un texte ?

Message par lilith888 le Ven 28 Oct 2011 - 22:42

Effectivement, cette question, je l'aborde en priorité avec mes étudiants de lettres en méthodo (quoiqu'il m'arrive d'en toucher quelques mots à mes collégiens de temps en temps...) : pour vous, que signifie "interpréter un texte" ? (j'ai eu l'idée du post en voyant certains titres de la section)

Personnellement, dès le premier cours, je leur dis que c'est une expression à oublier absolument : le texte n'a pas à être "interpréter". Il dit ce qu'il dit. Point. A nous de voir comment il le dit, quels outils sont convoqués et à quelles fins. Sinon, c'est la porte ouverte au délire interprétatif très tentant et très foireux.
Que l'auteur ait réfléchi ou non à ce qui est dans le texte, on s'en contrefiche, tant que ça y est, et tant que le fait de le remarquer et le relever est pertinent, le reste n'est que miettes.

J'ai souvenir durant un stage en lycée d'avoir assisté à un cours sur la poésie d'un prof hyper réputé qui massacrait un poème d'Aragon, en posant la question, vers par vers "Bon, là, pourquoi Aragon a dit cela ? qu'est ce qu'il a vécu dans sa vie qui a fait que...". L'horreur suprème

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par MrBrightside le Ven 28 Oct 2011 - 22:52

@lilith888 a écrit:le texte n'a pas à être "interpréter". Il dit ce qu'il dit. Point. A nous de voir comment il le dit, quels outils sont convoqués et à quelles fins. Sinon, c'est la porte ouverte au délire interprétatif très tentant et très foireux.

Mais finalement, comme décrypter "ce que le texte dit" sans avoir recours à l'interprétation? COment être sûr que le sens qu'on dégage d'un texte est bien inhérent au texte? Et un texte ne dit-il qu'un chose? Dire que le texte "dit" quelque chose, n'est-ce pas aussi oublier la relation du texte au lecteur?

(oui, je pose beaucoup de questions)

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 22:54

Je pense que nous ne donnons pas le même sens à interpréter...
Pour moi, interpréter un texte signifie :
1- comprendre le sens premier (en gros, connaître le sens des mots, comprendre les idées ou événements qui s'enchaînent, voire comprendre combien il y a de personnages - oui, en 6e, même en 5e, la question se pose...) ;
2- une fois que le texte a été débroussaillé, l'analyser, au moins ses éléments marquants / importants sur le plan langagier (lexique, syntaxe, etc.) ;
3- à partir de ces observations, interpréter, c'est-à-dire comprendre ce que dit vraiment le texte, souvent de façon implicite, ironique, symbolique,...
Il va sans dire que ces étapes peuvent être bouleversées, car la littérature est art, et que la compréhension de l'art peut aussi être intuitive. Si tant est que l'intuition première trouve confirmation dans l'analyse...

Lire un texte à la lumière de la vie de son auteur n'est pas interprétation du texte mais interprétation de la psychologie de l'auteur.
Cela a été très en vogue à une époque donnée, dans les années 70 si mes souvenirs sont bons. Je pense que ça a laissé des traces.
Il me semble que connaître le contexte historique et culturel - et tous les contextes historiques et culturels qui ont précédé - a bien plus d'importance que connaître les déceptions amoureuses ou l'abandon maternel d'un auteur.
Il semble pourtant que ça aide à la compréhension de certains textes. Exemple : ne strictement rien savoir de Saint John Perse n'aidera pas à comprendre sa poésie. Je crois.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par lilith888 le Ven 28 Oct 2011 - 22:56

@MrBrightside a écrit:
Mais finalement, comme décrypter "ce que le texte dit" sans avoir recours à l'interprétation? COment être sûr que le sens qu'on dégage d'un texte est bien inhérent au texte? Et un texte ne dit-il qu'un chose? Dire que le texte "dit" quelque chose, n'est-ce pas aussi oublier la relation du texte au lecteur?

(oui, je pose beaucoup de questions)

Disons que, selon mon point de vue, il n'y a pas de sens à dégager : le sens est déjà là, avec plus ou moins de subtilités autour. La relation au lecteur est somme toute assez simple à définir non ? Personnellement, je la base dans l'effet produit par le texte (peur, pitié, rire, etc.)
A moins d'être un sociopathe, on ne rira pas à la lecture du Grand Cahier de Kristov. Ce qui sera intéressant dans ce texte sera dans l'analyse de l'effet produit : à savoir le choc. Comment est-il crée ? Par le décalage d'un style objectif et les images traumatisantes racontées ainsi.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par lilith888 le Ven 28 Oct 2011 - 22:58

@La Jabotte a écrit:Je pense que nous ne donnons pas le même sens à interpréter...
Pour moi, interpréter un texte signifie :
1- comprendre le sens premier (en gros, connaître le sens des mots, comprendre les idées ou événements qui s'enchaînent, voire comprendre combien il y a de personnages - oui, en 6e, même en 5e, la question se pose...) ;
2- une fois que le texte a été débroussaillé, l'analyser, au moins ses éléments marquants / importants sur le plan langagier (lexique, syntaxe, etc.) ;
3- à partir de ces observations, interpréter, c'est-à-dire comprendre ce que dit vraiment le texte, souvent de façon implicite, ironique, symbolique,...
Il va sans dire que ces étapes peuvent être bouleversées, car la littérature est art, et que la compréhension de l'art peut aussi être intuitive. Si tant est que l'intuition première trouve confirmation dans l'analyse...

Lire un texte à la lumière de la vie de son auteur n'est pas interprétation du texte mais interprétation de la psychologie de l'auteur.
Cela a été très en vogue à une époque donnée, dans les années 70 si mes souvenirs sont bons. Je pense que ça a laissé des traces.
Il me semble que connaître le contexte historique et culturel - et tous les contextes historiques et culturels qui ont précédé - a bien plus d'importance que connaître les déceptions amoureuses ou l'abandon maternel d'un auteur.
Il semble pourtant que ça aide à la compréhension de certains textes. Exemple : ne strictement rien savoir de Saint John Perse n'aidera pas à comprendre sa poésie. Je crois.

Violet, je crois que nous sommes donc d'accord sur ces 3 points (peut être moins sur l'histoire des contextes, mais ceci est un autre sujet, pour l'adepte du pastiche que je suis Razz )

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 22:59

@lilith888 a écrit:
@MrBrightside a écrit:
Mais finalement, comme décrypter "ce que le texte dit" sans avoir recours à l'interprétation? COment être sûr que le sens qu'on dégage d'un texte est bien inhérent au texte? Et un texte ne dit-il qu'un chose? Dire que le texte "dit" quelque chose, n'est-ce pas aussi oublier la relation du texte au lecteur?

(oui, je pose beaucoup de questions)

Disons que, selon mon point de vue, il n'y a pas de sens à dégager : le sens est déjà là, avec plus ou moins de subtilités autour. La relation au lecteur est somme toute assez simple à définir non ? Personnellement, je la base dans l'effet produit par le texte (peur, pitié, rire, etc.)
A moins d'être un sociopathe, on ne rira pas à la lecture du Grand Cahier de Kristov. Ce qui sera intéressant dans ce texte sera dans l'analyse de l'effet produit : à savoir le choc. Comment est-il crée ? Par le décalage d'un style objectif et les images traumatisantes racontées ainsi.
C'est essentiel.
Toutefois il ne faut pas oublier que souvent, l'effet produit n'était pas l'effet recherché, ou qu'il dépend de celui qui lit.
Ainsi, une scène censée nous faire rire fera dire aux élèves qu'elle est censée choquer le public - alors qu'elle les aurait fait rire, mais ils sont incapables de s'en rendre compte tant qu'on ne le leur a pas fait voir. C'est d'ailleurs très étrange. C'est pourquoi j'évoquais l'importance du contexte culturel.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 23:01

@lilith888 a écrit:

Violet, je crois que nous sommes donc d'accord sur ces 3 points (peut être moins sur l'histoire des contextes, mais ceci est un autre sujet, pour l'adepte du pastiche que je suis Razz )

Oups, je ne suis pas Violet ! Est-ce mon avatar qui t'a enduite d'horreur ?
En revanche, je ne comprends pas comment le pastiche pourrait se dédouaner du contexte, bien au contraire. Pour comprendre qu'un texte est un pastiche, il faut en connaître l'original, et comprendre en quoi il est détourné, justement parce qu'un nouveau contexte le permet.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 23:03

Oui, j'avais bien lu que nous pensions la même chose de ce que l'on doit/peut/devrait faire d'un texte, mais pour ma part j'utilise justement le terme "interprétation" pour désigner cela.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par MrBrightside le Ven 28 Oct 2011 - 23:04

@La Jabotte a écrit:
Lire un texte à la lumière de la vie de son auteur n'est pas interprétation du texte mais interprétation de la psychologie de l'auteur.
Cela a été très en vogue à une époque donnée, dans les années 70 si mes souvenirs sont bons. Je pense que ça a laissé des traces.
Il me semble que connaître le contexte historique et culturel - et tous les contextes historiques et culturels qui ont précédé - a bien plus d'importance que connaître les déceptions amoureuses ou l'abandon maternel d'un auteur.
Il semble pourtant que ça aide à la compréhension de certains textes. Exemple : ne strictement rien savoir de Saint John Perse n'aidera pas à comprendre sa poésie. Je crois.

Je pense que l'utilisation du contexte biographique (courant historiciste) et historique (néo-historiciste) est une méthode valable en éclairage de certains points du texte. Il me semble par exemple peu productif de vouloir lire un drame Shakespearien sans connaitre le contexte politique de l'époque vu la manière dont il construit ses pièces en réponses à ces mêmes évènements. De même, savoir que Shakespeare aurait peut-être été catholique peut éclairer de manière différentes certains pans du corpus.
Je suis plutôt réservé par rapport à l'idée de l'approche unique et l'unité monolithique du sens d'un texte...

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par lilith888 le Ven 28 Oct 2011 - 23:08

@La Jabotte a écrit:
Oups, je ne suis pas Violet ! Est-ce mon avatar qui t'a enduite d'horreur ?
En revanche, je ne comprends pas comment le pastiche pourrait se dédouaner du contexte, bien au contraire. Pour comprendre qu'un texte est un pastiche, il faut en connaître l'original, et comprendre en quoi il est détourné, justement parce qu'un nouveau contexte le permet.

ahahaha, oui, le piège de l'avatar Laughing
Concernant le pastiche, à partir du moment où un style peut être imité à la perfection, c'est ce qui me laisse à penser que pour écrire tel texte, à ce moment là, qu'importe le contexte : imiter parfaitement le style de Baudelaire aujourd'hui, et faire passer les poèmes pour des inédits, c'est tout à fait faisable.
Bien entendu, pour apprécier un pastiche, il faut connaître l'oeuvre originale. Son contexte, je n'en suis pas sûre

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par lilith888 le Ven 28 Oct 2011 - 23:12

@MrBrightside a écrit:
Je pense que l'utilisation du contexte biographique (courant historiciste) et historique (néo-historiciste) est une méthode valable en éclairage de certains points du texte. Il me semble par exemple peu productif de vouloir lire un drame Shakespearien sans connaitre le contexte politique de l'époque vu la manière dont il construit ses pièces en réponses à ces mêmes évènements. De même, savoir que Shakespeare aurait peut-être été catholique peut éclairer de manière différentes certains pans du corpus.
Je suis plutôt réservé par rapport à l'idée de l'approche unique et l'unité monolithique du sens d'un texte...

Peu productif, c'est peut être y aller un peu fort, non ? Certes, on peut manquer certains aspects du texte, comme on en manquera certainement d'autres si l'on ne maitrise par sur le bout des doigts l'anglais de l'époque. Bon, nous ne sommes pas tous de parfaits traducteurs il me semble... On manquera forcément des aspects selon ce que l'on connait ou non dans sa propre culture. Mais pour moi, cet aspect là n'en est qu'un parmi tant d'autres...

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 23:20

(@lilith à propos des pastiches)
Mais justement, tu parles bien d'imiter.
Ce n'est tout de même pas la même chose que créer.
En plus, je ne suis pas certaine qu'en soumettant le texte pastiche à des spécialistes du pastiché, il passe pour vrai.

De toute façon, moi c'est le contraire, je n'aime pas les pastiches, je trouve que c'est comme l'édulcorant, c'est pas naturel. Mais bon, ça n'engage que moi.

@misterbrightside :
je ne disais pas autre chose : il me semble que pour la grande majorité des textes, il est indispensable de connaître le contexte historico-culturel, et que pour certains d'entre eux, surtout pour une compréhension profonde, connaître des éléments de la vie de l'auteur est nécessaire. Toutefois, vouloir tout interpréter à la manière "psychologisante", le plus souvent freudienne en plus, c'est risqué.

Exemple : pour comprendre Demain dès l'aube, il n'est pas nécessaire de savoir qui Hugo a perdu : le poème se suffit à lui-même pour comprendre le deuil et la tristesse.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par MrBrightside le Ven 28 Oct 2011 - 23:22

@lilith888 a écrit:
Peu productif, c'est peut être y aller un peu fort, non ? Certes, on peut manquer certains aspects du texte, comme on en manquera certainement d'autres si l'on ne maitrise par sur le bout des doigts l'anglais de l'époque. Bon, nous ne sommes pas tous de parfaits traducteurs il me semble... On manquera forcément des aspects selon ce que l'on connait ou non dans sa propre culture. Mais pour moi, cet aspect là n'en est qu'un parmi tant d'autres...

[au temps pour moi, je suis angliciste qui squatte un sujet de lettres donc je me base sur la littérature anglophone, j'avais oublié de préciser]

Ce qui me dérange dans ta formulation c'est quand tu dis "A moins d'être un sociopathe, on ne rira pas à la lecture du Grand Cahier de Kristov. Ce qui sera intéressant dans ce texte sera dans l'analyse de l'effet produit : à savoir le choc."
Que faire des textes ou l'effet produit est différent pour tout un chacun, voire non-identifiable (je pense surtout à la poésie et dans une moindre mesure au théâtre.) Je me vois mal par exemple parler l'effet produit par une poésie de Walt Whitman ou d'Emily Dickinson voire même de l'effet produit par un passage de roman de Toni Morrisson (je continue d'angliciser votre topic, désolé Embarassed mais je suis trop littéraire pour résister à un tel débat)

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par lilith888 le Ven 28 Oct 2011 - 23:25

@La Jabotte a écrit:(@lilith à propos des pastiches)
Mais justement, tu parles bien d'imiter.
Ce n'est tout de même pas la même chose que créer.
En plus, je ne suis pas certaine qu'en soumettant le texte pastiche à des spécialistes du pastiché, il passe pour vrai.

De toute façon, moi c'est le contraire, je n'aime pas les pastiches, je trouve que c'est comme l'édulcorant, c'est pas naturel. Mais bon, ça n'engage que moi.

Non, le pastiche est une création à partir d'un support, certes plus visible : ici, un style donné. Mais toute oeuvre "originale" est un mic-mac de choses plus ou moins imitées ("rien ne se crée..." Twisted Evil )
Et, il y a eu des précédents littéraires, un pastiche bien fait est absolument indétectable, même pour des spécialistes de l'auteur (l'histoire regorge d'exemples, même si c'est politiquement incorrect puisque l'on s'attaque à la sacro sainte figure de l'Auteur)

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 23:27

@misterB
Pourquoi, il y a vraiment plusieurs effets produits totalement divergents chez Toni Morrison ?
Le topic ne dévie pas pour moi, j'adore la littérature anglophone, même si je regrette de ne pas pouvoir profiter de sa poésie car je suis une brêle en anglais. Je me contente donc des traductions... si possible faites par des poètes ou des écrivains, pas par des traducteurs. Qu'en penses-tu ? (Là, je fais dévier le fil...)

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 23:31

@ Lilith

Bien sûr nous sommes d'accord, toute oeuvre originale est influencée plus ou moins consciemment par les précédentes, mais alors on ne parle pas de pastiche.

Quant au pastiche tellement réussi qu'on dirait du vrai, je n'en vois pas l'intérêt. Non, vraiment pas.
Je fais le parallèle avec la peinture : quel est l'intérêt d'avoir une oeuvre copiée (ou "créée à la manière de") si parfaitement qu'on va l'attribuer à un artiste reconnu alors qu'elle n'est pas de lui ? Certes, cela montre un véritable talent d'imitation. Mais certainement pas un talent de création. Donc pour moi, ce n'est pas de l'art, c'est de l'artisanat, de la grande maîtrise de technique, mais pas de l'art. Dans l'art, il y a une idée d'expression personnelle. D'ailleurs, je n'apprécie pas tellement l'art de commande, sauf quand son auteur a réussi à dépasser la commande voire à la détourner.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par MrBrightside le Ven 28 Oct 2011 - 23:36

@La Jabotte a écrit:@misterB
Pourquoi, il y a vraiment plusieurs effets produits totalement divergents chez Toni Morrison ?
Le topic ne dévie pas pour moi, j'adore la littérature anglophone, même si je regrette de ne pas pouvoir profiter de sa poésie car je suis une brêle en anglais. Je me contente donc des traductions... si possible faites par des poètes ou des écrivains, pas par des traducteurs. Qu'en penses-tu ? (Là, je fais dévier le fil...)

Pour Morrison, il y a souvent des scènes d'une violence inouïe décrite avec un vocabulaire très poétique. Je pense qu'on peut légitimement argument dans 15 sens différents sur chacune de ces scènes.
(Quant à la traduction, si elle est faite par un écrivain ou un poète, je considère que c'est l'oeuvre d'un autre -le traducteur- et non plus l'oeuvre de l'auteur, mais ceci n'est un point de vue qui n'engage que moi Wink )

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 23:42

Donc il vaut mieux une mauvaise traduction ? Je trouve que depuis quelques années, les traductions sont catastrophiques.
Je pensais au contraire qu'un poète / écrivain chercherait à rendre le style en le transposant dans sa langue pour en obtenir les mêmes effets (ce qui implique parfois des changements radicaux), alors qu'une traduction "mécanique" atténuer voire rendre illisible le style initial.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par MrBrightside le Ven 28 Oct 2011 - 23:46

@La Jabotte a écrit:Donc il vaut mieux une mauvaise traduction ? Je trouve que depuis quelques années, les traductions sont catastrophiques.
Je pensais au contraire qu'un poète / écrivain chercherait à rendre le style en le transposant dans sa langue pour en obtenir les mêmes effets (ce qui implique parfois des changements radicaux), alors qu'une traduction "mécanique" atténuer voire rendre illisible le style initial.

Le poète aura tendance à imposer une partie de son propre style sur la traduction. La traduction mécanique gardera sans doute le sens au détriment de la forme. A choisir, je lirais les classiques uniquement traduit par des universitaires qui connaissent bien le travail de l'auteur en VO Laughing

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par La Jabotte le Ven 28 Oct 2011 - 23:51

C'est sûr...
Je parlais évidemment des traductions contemporaines d'auteurs contemporains. Comme je n'ai absolument plus le temps de lire ces derniers temps, je me concentre de toute façon sur les classiques, donc ça ne devrait pas me poser de problème.
Pour le cinéma, c'est moins difficile, je fais tout en VO et quand je comprends un peu la langue, je peux constater à quel point les sous-titres trahissent souvent les dialogues.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par MrBrightside le Ven 28 Oct 2011 - 23:54

@La Jabotte a écrit:
Pour le cinéma, c'est moins difficile, je fais tout en VO et quand je comprends un peu la langue, je peux constater à quel point les sous-titres trahissent souvent les dialogues.

Les sous-titres, c'est encore un autre problème: limite de caractères affichés sur un écran; pour les films moins commerciaux, les sous-titres sont souvent faits à la vite car le film prévu pour un marché domestique à besoin de sous-titre faits en deux semaines pour concourir à un festival...

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par Celeborn le Sam 29 Oct 2011 - 0:25

@lilith888 a écrit:
Personnellement, dès le premier cours, je leur dis que c'est une expression à oublier absolument : le texte n'a pas à être "interpréter". Il dit ce qu'il dit. Point. A nous de voir comment il le dit, quels outils sont convoqués et à quelles fins. Sinon, c'est la porte ouverte au délire interprétatif très tentant et très foireux.
Que l'auteur ait réfléchi ou non à ce qui est dans le texte, on s'en contrefiche, tant que ça y est, et tant que le fait de le remarquer et le relever est pertinent, le reste n'est que miettes.

J'ai souvenir durant un stage en lycée d'avoir assisté à un cours sur la poésie d'un prof hyper réputé qui massacrait un poème d'Aragon, en posant la question, vers par vers "Bon, là, pourquoi Aragon a dit cela ? qu'est ce qu'il a vécu dans sa vie qui a fait que...". L'horreur suprème

Il me semble que tu mélanges deux choses : interpréter et retrouver les intentions de l'auteur. Le texte dit ce qu'il dit, comme dirait Rimbaud, certes. Mais que dit-il ? Ben c'est ça, interpréter. C'est parvenir à comprendre ce que dit le texte. Il ne dit pas qu'une seule chose, d'ailleurs, souvent. Ensuite, je suis d'accord que la question du "comment" est souvent + efficace que la question du "pourquoi", qui peut mener à tous les délires. Mais on ne va pas non plus nier qu'un texte puisse déployer des réseaux de sens, qu'il puisse se placer dans plusieurs dimensions simultanément. Trouver ce que dit un texte littéraire passe forcément par une interprétation du "comment".

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par Abraxas le Sam 29 Oct 2011 - 3:20

Sidérant.
Un texte est toujours pluriel. Le biographique ne peut être écarté (ou alors, c'est que vous n'avez pas écrit vous-mêmes — on n'écrit qu'avec soi, à propos de soi), ni les contextes (il y avait une excellente collection de Littérature / lycées qui s'appelait Textes & Contextes — chez Magnard…), ni même les interprétations les plus diverses, contresens compris (Borgès expliquait ainsi que l'on pourrait parler de l'influence de Kafka sur la poésie romantique, puisque nous avons lu Kafka…). Et l'ensemble fait le Texte — relire Barthes sur le sujet.
Faire un cours de littérature, c'est mettre tout cela en miroirs simultanés.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par nlm76 le Sam 29 Oct 2011 - 7:48

Oui. Si ce n'est qu'il ne s'agit pas ici, ce me semble, d'un "cours de littérature", mais du collège. Je le dirais donc autrement : expliquer un texte littéraire à des collégiens — dont il est possible qu'ils n'aient pas été touchés par le texte, qu'ils ne l'aient pas compris — c'est leur donner à voir comment un lecteur, et donc eux-mêmes, peut être touché par ce texte.
Pour ce faire, tous les moyens sont bons. Mais au collège, peut-être peut-on se donner quelques priorités ? D'abord, se rappeler qu'interpréter un texte c'est aussi (d'abord?) le mettre en voix, et consacrer cent fois plus de temps qu'on ne le fait à la lecture expressive; cela permet de transmettre des analyses littéraires à propos d'un exercice à la fois stimulant, hautement littéraire et adapté à des collégiens, tout en se passant de ces horribles "traces écrites" qui sont presque toujours des succédanés répugnants d'ersatz misérables de commentaire littéraire.
Ensuite, faire, refaire, des dizaines, des centaines de fois un exercice ni bavard, ni simpliste : établir avec précision le plan des textes qu'on étudie. Faire apprendre ces plans... de sorte qu'on sorte du collège, non en connaissant des théories sur la littérature, mais en connaissant la littérature. De sorte qu'ils sortent du collège en ignorant les narrateurs homodiégétiques et autres adjuvants, mais en connaissant Gavroche et Quasimodo.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Interpréter" un texte ?

Message par doctor who le Sam 29 Oct 2011 - 7:59

AU lycée, je donne quatre pistes d'interprétation à mes élèves, répondant toutes à la question "pourquoi ?" :

> quel effet sur le lecteur ?
> quelle réflexion et à propos de quoi?
> quel rôle dans le contexte ?
> quel jugement du personnage ou du motif ?

Je crois que ça fait à peu près le tour des différentes interprétations possibles.

Le problème, c'est que ça ne nous dit pas quel est l'intérêt du texte, ou plutôt de l'intérêt esthétique. Un texte minable cherche aussi à susciter une émotion, mais elle est frelatée.

La vraie question, c'est "Pourquoi est-ce beau ?". Je ne l'apprends pas explicitement aux élèves, mais essaie dès que possible de le leur faire toucher du doigt.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum