"Au fond de la classe" de Louise Deschamps Wallon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Au fond de la classe" de Louise Deschamps Wallon

Message par John le Sam 29 Oct 2011 - 20:55

C'est un livre sorti de nulle part. Un livre-cri, pourtant d'un ravissant et trompeur rose layette. Il donne envie, dans les aplats colorés de sa très artiste mise en pages, d'ajouter soi-même ses chagrins d'enfance à ceux de la nouvelle amie Louise... Car de la maternelle à la terminale, d'écoles en pensions (huit en tout), celle-ci raconte le doulou­reux parcours d'une élève pas douée, exilée au fond de la clas­se. Et vivant quotidiennement moqueries et ­humiliations. Aujourd'hui, Louise Deschamps Wallon écrit juste et perçant. L'inadaptée au système scolaire illustre même son récit de photos poignantes et nues. Et parvient presque à dessiner de ses mots simples et droits sa triste vie de cancre. Treize ans plus tard, elle a voulu revenir sur les lieux des crimes. Pour les exorciser. Personne, chez elle, n'a jamais pu imaginer ce qu'elle souffrait à l'école, et quel rôle elle y jouait. Elle règle ses comptes et nous aussi, tous les nuls de quelque chose, les mal-aimés de quelque part grâce à elle, à sa délicatesse écorchée.

Fabienne Pascaud

Telerama n° 3223 - 22 octobre 2011

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Au fond de la classe" de Louise Deschamps Wallon

Message par User5899 le Sam 29 Oct 2011 - 21:12

@John a écrit:
C'est un livre sorti de nulle part. Un livre-cri, pourtant d'un ravissant et trompeur rose layette. Il donne envie, dans les aplats colorés de sa très artiste mise en pages, d'ajouter soi-même ses chagrins d'enfance à ceux de la nouvelle amie Louise... Car de la maternelle à la terminale, d'écoles en pensions (huit en tout), celle-ci raconte le doulou­reux parcours d'une élève pas douée, exilée au fond de la clas­se. Et vivant quotidiennement moqueries et ­humiliations. Aujourd'hui, Louise Deschamps Wallon écrit juste et perçant. L'inadaptée au système scolaire illustre même son récit de photos poignantes et nues. Et parvient presque à dessiner de ses mots simples et droits sa triste vie de cancre. Treize ans plus tard, elle a voulu revenir sur les lieux des crimes. Pour les exorciser. Personne, chez elle, n'a jamais pu imaginer ce qu'elle souffrait à l'école, et quel rôle elle y jouait. Elle règle ses comptes et nous aussi, tous les nuls de quelque chose, les mal-aimés de quelque part grâce à elle, à sa délicatesse écorchée.

Fabienne Pascaud

Telerama n° 3223 - 22 octobre 2011
Eh bien... Ca va encore passer pour une règle générale, ça, je le sens bien venir.
"Le lieu des crimes"... Bah, elle sait quand même assez écrire pour nous prendre comme témoins de son exorcisme. Tout n'a pas été perdu.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum