Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Hannibal le Ven 4 Nov 2011 - 0:57

@John a écrit:
Oh mais je n'avais pas vu ça !
Je n'enquiquine pas cette dame car je ne la connais pas.
Par contre, cette dame m'enquiquine car elle passe son temps à cracher sur moi, et elle en fait son beurre électoral.

Je n'ai pas vu en quoi ni toi ni quiconque pouvait se sentir insulté par le propos qu'elle tient dans la vidéo initiale, pas plus que dans la 2nde où tu estimes qu'elle délire. Elle non plus, figure-toi, ne te connaît pas.
D'ailleurs pour ce qui est de l'injure, de la diffamation et de l'outrage publics, il y a des lois. Je peux me tromper, mais je ne crois pas que cette dame les ait jamais enfreintes: tant que ce n'est pas le cas, ça reste du débat d'idées et de la politique; si ça dérange, on répond par des arguments et des idées - en cherchant un peu, ça doit se trouver. Mais c'est évidemment plus facile de lui reprocher avec cette exemplaire élégance d'avoir épousé qui elle a épousé.

Au passage, dans ta 2nde vidéo, N. Domenach, qui n'est pas précisément le pire des réactionnaires, commence par dire qu'il avait une position similaire à la sienne sur ces questions et qu'il a évolué. Alors quoi, c'était un monstre avant ?
Boutin est parfaitement claire sur l'idée que ce qui existe n'est pas condamnable en soi, mais n'a pas forcément pour autant à être consacré par la loi sans autre argument. Plein de choses inoffensives ou pas existent, qu'on ne légalise pas, ceci pour la même raison générale que le fait ne suffit pas à fonder le droit. Par conséquent, tous les arguments du type "mais enfin ça existe, et plein de gens vivent ça", sont humainement parlants, mais politiquement insuffisants.

Ensuite, Boutin regrette elle-même que le gouvernement reste dans l'ambiguïté sans trancher les questions du mariage et de l'homoparentalité, et précise que c'est une vraie question, sur quoi je suis d'accord.
Mais apparemment il y a ceux qui sont de cet avis, et ceux qui pensent que le débat est résolu d'avance, puisqu'il y a juste des méchants homophobes haineux d'un côté et de gentils esprits progresistes de l'autre. Alors je vais te dire, j'en ai marre de cette tendance à suffixer en -phobe des gens qui défendent des idées pour décrédibiliser leurs positions et interdire le débat, en croyant que les procès d'intention vont suffire. J'ai horreur des discriminations, et des injures, qui sont des délits avérés. Mais il n'y a pas besoin d'être islamophobe ni haineux pour faire une couverture comme celle de Charlie Hebdo, et si certains musulmans ont l'impression qu'on leur crache à la gueule, comme tu dis, le problème c'est leur susceptibilité, et non le fait que des journalistes exercent légalement leur liberté d'expression et d'opinion. Il n'y a pas non plus besoin d'être xénophobe pour estimer qu'il ne suffit pas de vivre, de fait, en France, pour être aussitôt de droit un citoyen français. Et il n'y pas davantage besoin d'être homophobe pour estimer que le droit ne doit pas forcément entériner tout ce qui se fait et qu'il y aurait aussi des raisons de préférer maintenir en droit le modèle familial actuel. Je ne sais pas si c'est la meilleure façon de voir les choses, mais elle n'a rien de contraire à aucun principe républicain. Lui refuser a priori toute légitimité pour s'exprimer, en revanche, je sais très bien ce que c'est. Et oui ça m'agace, en plus de me paraître parfaitement contre-productif. Quand les sympathisants de la cause homosexuelle - si l'expression convient- arrêteront de véhiculer sur ceux qui ne partagent pas leurs convictions autant de clichés et d'a priori qu'ils se plaignent d'en subir eux-mêmes de la part des imbéciles, on pourra peut-être avancer. Pour autrement dire, faire l'effort une seconde de supposer que quelqu'un qui s'exprime dans le débat public n'est pas a priori un abruti ni un salaud et qu'il ne "délire" pas, ne signifie pas qu'on lui donne raison pour autant. Juste qu'on accepte de l'entendre et de lui répondre, comme le faisait d'ailleurs assez bien le représentant de l'association, qui n'avait pas plus besoin que C.Boutin de manifester de l'hostilité personnelle ni de hurler que ce qu'il entend l'outrage pour manifester son désaccord de façon convaincante.

C'est plus malin à mon sens que de tirer sur Boutin sans jamais prendre la peine de lui opposer le moindre argument, à part de rappeler que c'est Boutin.


Dernière édition par Hannibal le Ven 4 Nov 2011 - 1:02, édité 1 fois

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par John le Ven 4 Nov 2011 - 0:59

Tout ça ?

Trop de vent : je ne suis pas une éolienne.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Hannibal le Ven 4 Nov 2011 - 1:03

@John a écrit:Tout ça ?

Trop de vent : je ne suis pas une éolienne.

Toujours pareil. C'est a priori du vent, forcément, puisque t'as raison d'avance.

Ben bon vent.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par John le Ven 4 Nov 2011 - 1:14

Je ne vois pas pourquoi je m'enquiquinerais à développer des arguments accessibles à tout un chacun, qui plus est pour quelqu'un dont, à titre strictement personnel, j'apprécie très rarement les propos.

De plus, ces arguments précis sont développés par un responsable associatif et une pédopsychiatre dans une video que le sus-dit, qui me semble certes constamment désagréable, peut cependant regarder en un simple clic.

Un écran ne peut percevoir personne comme horripilant : il n'y a donc aucun risque à ce que celui qui est en face de toi te permette d'accéder rapidement aux arguments que tu réclames si ardemment.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par User5899 le Ven 4 Nov 2011 - 11:04

@Hannibal a écrit:Quand les sympathisants de la cause homosexuelle - si l'expression convient- arrêteront de véhiculer sur ceux qui ne partagent pas leurs convictions autant de clichés et d'a priori qu'ils se plaignent d'en subir eux-mêmes de la part des imbéciles, on pourra peut-être avancer.
J'ai du mal à concevoir que ma sexualité, quelle qu'elle soit d'ailleurs, soit une conviction ou le résultat d'une conviction. En d'autres termes, il m'arrangerait assez que ce sujet n'en soit pas un, qu'on cesse d'en parler, qu'on nous foute la paix ("nous" : tous ceux qui ont une forme quelconque de sexualité se pratiquant entre adultes consentants), qu'on nous donne d'abord à tous les mêmes droits et les mêmes devoirs quant à l'éventuelle vie de couple que nous souhaitons, et que les sexualités deviennent ensuite et finalement, dans l'espace public, exactement ce qu'est la couleur des cheveux : un non sujet.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par MrBrightside le Ven 4 Nov 2011 - 11:19

Cripure a écrit:
@Hannibal a écrit:Quand les sympathisants de la cause homosexuelle - si l'expression convient- arrêteront de véhiculer sur ceux qui ne partagent pas leurs convictions autant de clichés et d'a priori qu'ils se plaignent d'en subir eux-mêmes de la part des imbéciles, on pourra peut-être avancer.
J'ai du mal à concevoir que ma sexualité, quelle qu'elle soit d'ailleurs, soit une conviction ou le résultat d'une conviction. En d'autres termes, il m'arrangerait assez que ce sujet n'en soit pas un, qu'on cesse d'en parler, qu'on nous foute la paix ("nous" : tous ceux qui ont une forme quelconque de sexualité se pratiquant entre adultes consentants), qu'on nous donne d'abord à tous les mêmes droits et les mêmes devoirs quant à l'éventuelle vie de couple que nous souhaitons, et que les sexualités deviennent ensuite et finalement, dans l'espace public, exactement ce qu'est la couleur des cheveux : un non sujet.


_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par pk le Ven 4 Nov 2011 - 11:37

Une bien belle posture! A - t - elle du chien ou dois - je en parler à mon cheval? Je me tâte.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Thalia de G le Ven 4 Nov 2011 - 11:50

Cripure a écrit:J'ai du mal à concevoir que ma sexualité, quelle qu'elle soit d'ailleurs, soit une conviction ou le résultat d'une conviction. En d'autres termes, il m'arrangerait assez que ce sujet n'en soit pas un, qu'on cesse d'en parler, qu'on nous foute la paix ("nous" : tous ceux qui ont une forme quelconque de sexualité se pratiquant entre adultes consentants), qu'on nous donne d'abord à tous les mêmes droits et les mêmes devoirs quant à l'éventuelle vie de couple que nous souhaitons, et que les sexualités deviennent ensuite et finalement, dans l'espace public, exactement ce qu'est la couleur des cheveux : un non sujet.

J'ai dit la même chose que vous, en d'autres termes ailleurs.
On ne devrait avoir à en parler, parce que devrait être un "non-problème". Cela me dérange beaucoup, personnellement, bien qu'hétéro qu'on puisse se permettre de juger les autres qui ont des préférences différentes puisqu'on ne me les impose pas.

J'excepte bien sûr la pédophilie et l'inceste du nombre de ces préférences, un enfant ou un ado ne pouvant, ne sachant dire non.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Hannibal le Ven 4 Nov 2011 - 11:52

Cripure, il me semble que ce sera (enfin !) un non-sujet quand les politiques l'auront mis sur la table, que le débat aura eu lieu une bonne fois, et que les députés se seront prononcés. Quant aux convictions, elles portent parfois sur le sexe des anges, mais il est plus fréquent qu'elles aient des enjeux bien plus réels, lesquels ne sont pas en l'occurrence de savoir comment les gens vivent leur vie privée, ce qui ne regarde ni ne dérange personne, mais quelles bonnes raisons il y aurait d'étendre un droit - ce qui cette fois regarde tout le monde, tant que le droit se décide en commun.


John, je te te laisse à tes antipathies, qui m'indiffèrent. Le jour où ça me chagrinera, je pourrai toujours me contenter de poster des liens et des smileys.
Et je laisse ce topic servir à ce à quoi il est censé servir, en l’occurrence à venir crier en chœur : « bouh la méchante ».




Dernière édition par Hannibal le Sam 19 Nov 2011 - 23:36, édité 1 fois

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par MrBrightside le Ven 4 Nov 2011 - 12:02

@Hannibal a écrit:Cripure, il me semble que ce sera (enfin !) un non-sujet quand les politiques l'auront mis sur la table, que le débat aura eu lieu une bonne fois, et que les députés se seront prononcés. Quant aux convictions, elles portent parfois sur le sexe de anges, mais il est plus fréquent qu'elles aient des enjeux bien plus réels, lesquels ne sont pas en l'occurrence de savoir comment les gens vivent leur vie privée, ce qui ne regarde ni ne dérange personne, mais quelles bonnes raisons il y aurait d'étendre un droit - ce qui cette fois regarde tout le monde, tant que le droit se décide en commun.

Là je ne comprends pas la logique de la chose. D'ailleurs, je trouve le raisonnement bancal, puisque le droit au mariage des couples hétérosexuels n'est jamais passé par les mêmes procédés juridiques. Preuve donc que le mariage homosexuel est parasité par des visions influencées de manière idéologiques et majoritairement religieuses, et qui fait que le débat actuel n'est aucunement une affaire de droit qui concernerait tout le monde, mais bien une affaire de point de vue qui se joue entre les législateurs seuls.

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Saraswati le Ven 4 Nov 2011 - 16:33

@JPhMM a écrit:Elle a raison. Rien ne vaut le mariage entre cousins ! au moins, ça reste dans la famille. Et la famille, c'est important.
@John a écrit:Pour bien comprendre le message de JPhMM, je rappelle que Christine Boutin est mariée à son cousin Wink
Oh mince, je ne savais pas que C. Boutin était cousine par alliance de JPhMM ! Le pauvre... Laughing


(je sais ça ne sert à rien, mais au moins ça fait rire un peu Wink )

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par JPhMM le Sam 5 Nov 2011 - 12:32

@Hannibal a écrit:Lui refuser a priori toute légitimité pour s'exprimer, en revanche, je sais très bien ce que c'est. Et oui ça m'agace, en plus de me paraître parfaitement contre-productif. Quand les sympathisants de la cause homosexuelle - si l'expression convient- arrêteront de véhiculer sur ceux qui ne partagent pas leurs convictions autant de clichés et d'a priori qu'ils se plaignent d'en subir eux-mêmes de la part des imbéciles, on pourra peut-être avancer. Pour autrement dire, faire l'effort une seconde de supposer que quelqu'un qui s'exprime dans le débat public n'est pas a priori un abruti ni un salaud et qu'il ne "délire" pas, ne signifie pas qu'on lui donne raison pour autant. Juste qu'on accepte de l'entendre et de lui répondre, comme le faisait d'ailleurs assez bien le représentant de l'association, qui n'avait pas plus besoin que C.Boutin de manifester de l'hostilité personnelle ni de hurler que ce qu'il entend l'outrage pour manifester son désaccord de façon convaincante.

C'est plus malin à mon sens que de tirer sur Boutin sans jamais prendre la peine de lui opposer le moindre argument, à part de rappeler que c'est Boutin.
*Soupir*

Est-il nécessaire de rappeler un certain nombre de choses ?
1. C'est moi qui ai évoqué en premier dans ce topic le mariage de Boutin avec son cousin, et non John.
2. Cette évocation n'était pas un argument, mais un trait d'humeur. J'aime à croire que j'ai encore le droit de faire des traits d'humeur dans un forum sans qu'on vienne me dire qu'il ne suit pas une argumentation géométrique.
3. Je n'ai que faire d'opposer des arguments à ceux de Mme Boutin ici. Primo, parce qu'elle ne les lira. Secundo parce que ses arguments n'en sont pas non plus. Tertio parce que ce serait faire un honneur à Mme Boutin qu'à mon sens elle ne mérite pas (et oui, tu peux te déchaîner à loisir sur cette dernière phrase si cela te chante).
4. Tu affirmes que parler de son mariage n'est pas un argument. Ce n'était pas un argument, mais cela suit tout de même une logique qui m'apparait manifeste. Elle ne t'apparait sans doute pas manifeste, permets-moi donc de te la montrer :

Morale n'est pas politique. Être directeur de conscience demande quelque légitimité. Or la morale ne se juge pas aux paroles mais aux actes, étant une qualité de l'action. Il se trouve que Mme Boutin se pose en directrice de conscience morale chrétienne, d'une dimension qu'elle pose comme leader dans une guerre qu'elle pose comme mondiale, directrice d'une dimension qui serait donc mondiale. Pour acquérir cette légitimité morale de dimension mondiale, en particulier sur le sujet du mariage, elle a du donc avoir un comportement moral d'une vertu de dimension mondiale dans la religion chrétienne. Or elle se maria à son cousin. Ce que la morale chrétienne réprouve. Et donc je m'interroge. CQFD.


Dernière édition par JPhMM le Sam 5 Nov 2011 - 13:13, édité 2 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Tristana le Sam 5 Nov 2011 - 12:54

@Hannibal a écrit:Boutin est parfaitement claire sur l'idée que ce qui existe n'est pas condamnable en soi, mais n'a pas forcément pour autant à être consacré par la loi sans autre argument. Plein de choses inoffensives ou pas existent, qu'on ne légalise pas, ceci pour la même raison générale que le fait ne suffit pas à fonder le droit. Par conséquent, tous les arguments du type "mais enfin ça existe, et plein de gens vivent ça", sont humainement parlants, mais politiquement insuffisants.
Qu'est-ce qui serait politiquement suffisant alors, si le fait que des enfants soient aujourd'hui envoyés en foyer ou en orphelinat car le parent officiel est décédé, et que le parent officieux n'a lui aucun droit sur l'enfant qu'il a élevé pendant des années, n'est pas suffisant ? Que faut-il de plus que des situations de déchirement, de détresse que la loi pourrait aisément régler ?
Ce que je trouve politiquement insuffisant, c'est de marteler comme un mantra qu'une famille doit être un papa et une maman, et ce, sans argument venant étayer sa position derrière. Elle se place en termes de morale — mais la morale judéo-chrétienne, dans un pays laïc, elle n'a pas sa place. Qu'elle vienne m'expliquer, réellement, en quoi les enfants élevés par des homosexuels sont malheureux, maltraités, névrosés. Qu'elle vienne contredire les témoignages de dizaines de psys qui s'accordent tous pour dire que les enfants issus de familles homoparentales sont ni plus ni moins comme les autres, que ce soit au niveau de leur comportement, de leur psyché ou de leur sexualité. Qu'elle m'explique comment on peut sereinement décider qu'une personne qui a élevé un enfant n'ait aucun droit sur lui ?!

Je rajouterais d'ailleurs que je trouve amusant que ce soit toujours la même personne qui vienne jouer la mouche du coche dans les discussions de ce type, en ne prenant jamais position. "Ce n'est pas mon point de vue, je ne sais pas, imaginez que..." C'est facile, de ne jamais donner réellement son opinion, de faire celui qui vient simplement équilibrer le débat. Assume simplement ta position, qui n'est pas infamante ; mais assume de devoir en débattre et de prendre acte de certaines conséquences : oui, quand on juge les choix de vie d'autrui, parfois, autrui se sent blessé. C'est son droit de le dire, et c'est son droit de se battre pour qu'on cesse justement de le juger.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Nasopi le Sam 5 Nov 2011 - 13:20

@JPhMM a écrit:
Or elle se maria à son cousin. Ce que la morale chrétienne réprouve.

Non, c'est faux (Thalia et Ysabel l'ont rappelé).

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par JPhMM le Sam 5 Nov 2011 - 13:42

Ah ?

En ligne directe de consanguinité, est invalide le mariage entre tous les ascendants et descendants tant légitimes que naturels (can. 1091, §1).

En ligne collatérale, il est invalide jusqu'au quatrième degré inclusivement (can. 1091, §2).
L'empêchement de consanguinité ne se multiplie pas (can. 1091, §3).
Le mariage ne sera jamais permis s'il subsiste quelque doute que les parties sont consanguines à n'importe quel degré en ligne directe ou au second degré en ligne collatérale (can. 1091, §4).
http://pastoralefamiliale.free.fr/epmmariagecanon.htm

Le Code de droit canonique prohibe les mariages entre personnes parentes entre elles en ligne directe (père - fille ; mère - fils) ou en ligne collatérale jusqu'au quatrième degré inclus (cousins germains)3.

Le canon 1078 disposant toutefois qu'il n'y a jamais dispense de l'empêchement de consanguinité en ligne directe ou au second degré en ligne collatérale, un mariage consanguin au troisième degré (oncle - nièce ; tante - neveu) ou au quatrième degré (cousins germains) peut être conclu sous réserve d'une dispense émanant d'un évêque. Le mariage entre frères et sœurs reste toutefois strictement interdit.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mariage_consanguin#cite_note-2

Et si cette réprobation n'existe pas, pourquoi une dispense serait-elle nécessaire ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par ysabel le Sam 5 Nov 2011 - 13:46

@Nasopi a écrit:
@JPhMM a écrit:
Or elle se maria à son cousin. Ce que la morale chrétienne réprouve.

Non, c'est faux (Thalia et Ysabel l'ont rappelé).

j'ai dit que la loi ne l'a jamais interdit ; l'Eglise si, pendant longtemps... mais les dispenses s'obtenaient facilement (pour les cousins germains)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Thalia de G le Sam 5 Nov 2011 - 15:01

Pour "aggraver" le cas de mes parents

7.
Aucun mariage ne peut exister entre l'homme et la femme enlevée ou au moins détenue en vue de contracter mariage avec elle,
à moins que la femme, une fois séparée de son ravisseur et placée en lieu sûr, et libre, ne choisisse spontanément le mariage (can. 1089).
Mon père a enlevé ma mère (consentante) pour l'épouser. Je trouve cela très romanesque.
Pour en revenir à ce que tu écris, J Ph (tu permets que j'abrège ton pseudo ?), je ne sais pas s'ils ont obtenu une dispense, je leur demanderai à l'occasion.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Nasopi le Sam 5 Nov 2011 - 16:14

@ysabel a écrit:
@Nasopi a écrit:
@JPhMM a écrit:
Or elle se maria à son cousin. Ce que la morale chrétienne réprouve.

Non, c'est faux (Thalia et Ysabel l'ont rappelé).

j'ai dit que la loi ne l'a jamais interdit ; l'Eglise si, pendant longtemps... mais les dispenses s'obtenaient facilement (pour les cousins germains)

Oups, j'avais mal lu, alors. Mais bon, en même temps, si la morale chrétienne réprouvait réellement les mariages entre cousins, les dispenses ne s'obtiendraient peut-être pas aussi facilement, si ?
Edit : Jphmm, je n'avais pas encore lu ton message, tu dis exactement l'inverse de moi Laughing .

Bon, en même temps, cette question du mariage entre cousins, elle est un peu secondaire, non ? Elle a bien le droit de se marier avec qui elle veut du moment que c'est légal. Ce qui nous importe, ce n'est pas sa vie privée, c'est ce qu'elle dit... Et là, je vous rejoins sur la faiblesse de son argumentation.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par llaima le Sam 5 Nov 2011 - 18:25

En tous cas scientifiquement le fait qu'elle soit marier à son cousin ne pas peut être la cause de la nature ridicule de ses propos réactionnaires! La bigote de service vient là pour nous faire son numéro de cirque pour nous distraire pendant que l'éducation, le pays voir le monde partent en vrille... Enfermez-la dans un couvent avec sa retraite de ministre et de parlementaire et qu'elle nous embête plus avec ses bondieuseries ou mieux échangeons là contre des otages des talibans comme ça ils pouront discuter sur la morale entre fous de dieu.

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Ronin le Sam 5 Nov 2011 - 19:08

Effectivement avec une argumentation approfondie comme la tienne, Boutin a du souci à se faire. Quand on veut se débarrasser de son chien on déclare qu'il a la rage...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Docteur OX le Sam 5 Nov 2011 - 19:35

@llaima a écrit:En tous cas scientifiquement le fait qu'elle soit marier à son cousin ne pas peut être la cause de la nature ridicule de ses propos réactionnaires! La bigote de service vient là pour nous faire son numéro de cirque pour nous distraire pendant que l'éducation, le pays voir le monde partent en vrille... Enfermez-la dans un couvent avec sa retraite de ministre et de parlementaire et qu'elle nous embête plus avec ses bondieuseries ou mieux échangeons là contre des otages des talibans comme ça ils pouront discuter sur la morale entre fous de dieu.

Shocked Shocked Shocked euh, essaye la verveine-orange...


Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par John le Dim 6 Nov 2011 - 1:53

échangeons là contre des otages des talibans
Il y avait un dessin dans Charlie Hebdo avec Chevalier-Laspalès au volant d'une voiture. C'était à l'époque où Ghesquière et Taponnier étaient otages.
Et le titre c'était : "Contre nos deux otages... Envoyons nos deux cons".

Llaima a l'esprit Charlie, c'est tout, et c'est de circonstance.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Christine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale".

Message par Hannibal le Lun 7 Nov 2011 - 8:40

@Tristana a écrit:
Qu'elle vienne m'expliquer, réellement, en quoi les enfants élevés par des homosexuels sont malheureux, maltraités, névrosés. Qu'elle vienne contredire les témoignages de dizaines de psys qui s'accordent tous pour dire que les enfants issus de familles homoparentales sont ni plus ni moins comme les autres, que ce soit au niveau de leur comportement, de leur psyché ou de leur sexualité.

Bof, névrosés ou maltraités, ils ne le sont ni plus ni moins que dans les familles aux parents hétérosexuels. Personne ne prétend, je crois, interdire aux homosexuels de faire des enfants ni de les élever, ni qu'ils le fassent moins bien que les autres, et de toutes façons ce n'est pas d'hier qu'ils le font. Si Boutin ou d'autres se placent sur ce plan, ils se gourent, c'est évident. Je pense quand même que ce qu'elle veut dire, c'est plutôt qu'abolir ou affaiblir symboliquement la différence des sexes dans une société, ce qui serait de son point de vue le cas si la famille homoparentale accédait au même statut que la famille traditionnelle, c'est lui faire perdre des repères qui selon elle restent primordiaux.

Qu'elle m'explique comment on peut sereinement décider qu'une personne qui a élevé un enfant n'ait aucun droit sur lui ?!

Parce que n'importe quel parent isolé peut associer de fait qui il veut à l'éducation de ses enfants sans pour autant que la loi le reconnaisse automatiquement. Même en cas de remariage, le nouveau conjoint n'a, à la base, aucun droit ni devoir envers les enfants du premier lit, alors qu'il sera dans les faits très souvent associé à leur éducation.
Après il y a déjà des possibilités juridiques de corriger cela (délégation d'autorité parentale et autres). Je veux bien qu'on me corrige si je me trompe.


Je rajouterais d'ailleurs que je trouve amusant que ce soit toujours la même personne qui vienne jouer la mouche du coche dans les discussions de ce type, en ne prenant jamais position. "Ce n'est pas mon point de vue, je ne sais pas, imaginez que..." C'est facile, de ne jamais donner réellement son opinion, de faire celui qui vient simplement équilibrer le débat. Assume simplement ta position, qui n'est pas infamante.

Ma position consiste à défendre l'idée que Boutin a bien le droit de s'exprimer comme elle le fait, que ce qu'elle dit n'est pas un délire haineux, qu'on a certes bien le droit de la railler, mais que j'ai le droit aussi de prétendre qu'elle mérite au fond mieux que la raillerie. Et apparemment si, c'est infamant.

mais assume de devoir en débattre et de prendre acte de certaines conséquences : oui, quand on juge les choix de vie d'autrui, parfois, autrui se sent blessé. C'est son droit de le dire, et c'est son droit de se battre pour qu'on cesse justement de le juger.

C'est pas parce qu'on se sent blessé que les propos sont blessants. En l'occurrence personne ne juge des choix de vie ni des personnes en tant que telles, c'est de choix politique qu'on parle, il faudrait arrêter de faire exprès de confondre, ça décrisperait le débat.
Chacun vit bien ce qu'il veut, mais à partir du moment où on veut voir son choix de vie promu par la loi au rang de modèle officiel, il faut quand même s'attendre à ce qu'il y ait des gens qui n'en veuillent pas pour des raisons bonnes ou mauvaises. Il y a probablement plein de gens dans ce pays qui sont aussi tolérants et compréhensifs qu'on peut le rêver face à ces situations individuelles, mais qui ne sont pas prêts pour autant à faire le saut du particulier au général, de la reconnaissance morale à la reconnaissance politique, choses qui ne sont PAS du même ordre. En ce qui me concerne, si je ne partage pas spécialement leur point de vue, je peux le comprendre, et je trouve quand même assez dégueulasse d'accuser d'emblée des gens qui expriment un point de vue
politique et général sur ce sujet de n'émettre en fait qu'un jugement moral sur des choix individuels. C'est juste de l'intimidation ("si vous dites que vous votez comme ci, vous m'outragez et me crachez à la figure, parce que moi je vis comme ça"), un peu de la même façon que certains musulmans s'estiment outragés quand on caricature leur prophète et font comme si c'était juste une manifestation de haine et d'irrespect à leur égard, tout ça parce que la loi laïque ne leur convient pas, et que ça leur est insupportable qu'ils ne décident pas tout seuls de la loi. Les laisser en décider tout seuls serait sans doute la seule attitude respectueuse à leur égard, de leur point de vue... Ben non, ça ne marche pas comme ça.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum