Le dessin à l'école... et autres considérations

Page 15 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par phi le Mar 10 Juil 2012 - 13:50

En fait ce type de support:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Me paraît bien mieux que ceux qui proposent parfois des dessins hyper fouillés et précis, là c'est clair, c'est parlant et en plus j'aime beaucoup le résultat Smile Et je suis sûre que les petits malins pourront assez vite changer la position de la tête, lui faire des pattes, la faire picorer du pain dur etc etc... Smile

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Lovizôle le Mar 10 Juil 2012 - 14:06

Oui, voilà !

J'ai trouvé des vieux bouquins de Thérèse Gelly qui m'ont charmée, mais je ne sais pas trop si c'est intéressant à utiliser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Souvent, mes élèves bloquent sur une illustration ("je sais pas dessiner une cigale, moi ! - Moi non plus, dit la maîtresse...")donc ça peut être pratique. Je ne sais pas, en fait. On est peut-être trop loin des zarviz...


Dernière édition par Lovizôle le Mar 10 Juil 2012 - 14:13, édité 4 fois

_________________
Quand les gens sont de mon avis, j'ai toujours le sentiment de m'être trompé. Oscar Wilde.

Pour être costaud, faut manger des épinards. Pour se lever tôt, il faut pas se coucher tard. Joe Dassin
avatar
Lovizôle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Lovizôle le Mar 10 Juil 2012 - 14:07

phi a écrit:
Sinon là je réfléchis un peu à comment je vais m'organiser en narvizuels avec mes ce2 l'an prochain, et je vous raconterai si ça vous intéresse? Smile

Ben oui...

_________________
Quand les gens sont de mon avis, j'ai toujours le sentiment de m'être trompé. Oscar Wilde.

Pour être costaud, faut manger des épinards. Pour se lever tôt, il faut pas se coucher tard. Joe Dassin
avatar
Lovizôle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par phi le Mar 10 Juil 2012 - 14:12

Moi je trouve ça très bien Wink

Trop loin des arts visuels tels que souvent pratiqués, sans doute, trop loin des vagues programmes, je ne crois pas, trop loin de ce qui est utile pour les élèves je suis convaincue que non...
Là pour l'an prochain ça sera la première fois que je ferai ça de façon un peu plus réfléchie, en maternelle je bouchais les trous donc c'était particulier et l'année d'avant, je me suis aperçue un peu tard que j'avais essayé de mettre le toit avant les fondations avec mes cm1... Embarassed (enfin ça marchait bien quand même hein, mais je voudrais quelque chose de plus structuré et de plus utile tant qu'à faire la prochaine fois)
Pour le moment je compte commencer par apprivoiser le crayon pour illustrer la première poésie de l'année, et comme ensuite je vais faire les ombres en sciences, je vais leur faire faire aussi en "arts"... On verra!

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Sowandi le Mar 10 Juil 2012 - 14:19

J'aurais adoré !

Phi, je peux venir dans ta classe ??
avatar
Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Lovizôle le Mar 10 Juil 2012 - 14:26

(Tiens en parlant des ombres, je fais tous les ans un petit atelier "fruit" (pomme ou pêche ou poire ou raisin au choix), posé sur une feuille blanche, avec un crayons et de la craie sèche à estomper.
Je n'ai pas de productions d'élèves sous la main, mais effectivement on fait un rond gris (ou plusieurs entrecroisés selon le nombre de sources de lumières), pour représenter les ombres.)

C'est quoi ta poésie de départ ?

_________________
Quand les gens sont de mon avis, j'ai toujours le sentiment de m'être trompé. Oscar Wilde.

Pour être costaud, faut manger des épinards. Pour se lever tôt, il faut pas se coucher tard. Joe Dassin
avatar
Lovizôle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par phi le Mar 10 Juil 2012 - 14:32

Je vais commencer très court, par un quatrain d'Apollinaire: c'est juste pour s'entrainer à copier et illustrer une poésie et l'apprendre rapidement, et pour leur montrer ce qui est important quand on récite...

La chenille

Le travail mène à la richesse.
Pauvres poètes, travaillons !
La chenille en peinant sans cesse
Devient le riche papillon.

Oui cette activité sur les ombres je l'ai faite avec mes cm1 mais un peu tard, et c'est là que j'ai vu que j'aurais déjà du commencer par leur apprendre à tenir un crayon (mais ils faisaient bien illusion en géométrie avec leurs rosaces et leurs enluminures...) Là en la faisant plutôt au début de l'année, juste après les premiers dessins au crayon j'espère que ça passera mieux et que ça leur servira le reste de l'année Smile

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Spinoza1670 le Mer 11 Juil 2012 - 8:57

Lovizôle a écrit:Oui, voilà !

J'ai trouvé des vieux bouquins de Thérèse Gelly qui m'ont charmée, mais je ne sais pas trop si c'est intéressant à utiliser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Souvent, mes élèves bloquent sur une illustration ("je sais pas dessiner une cigale, moi ! - Moi non plus, dit la maîtresse...")donc ça peut être pratique. Je ne sais pas, en fait. On est peut-être trop loin des zarviz...

Ce genre de truc, c'est de la bombe pour les gs, cp, voire ce1 et ce2, dont beaucoup ont peur de dessiner : "je ne sais pas, c'est moche, j'y arrive pas..."
Si tu pouvais nous faire un petit scan pour le blog "dessin au primaire" pendant les vacances, tu serais super chou, Lovizôle. fleurs2

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Spinoza1670 le Mer 11 Juil 2012 - 8:58

phi a écrit:Je vais commencer très court, par un quatrain d'Apollinaire: c'est juste pour s'entrainer à copier et illustrer une poésie et l'apprendre rapidement, et pour leur montrer ce qui est important quand on récite...

La chenille

Le travail mène à la richesse.
Pauvres poètes, travaillons !
La chenille en peinant sans cesse
Devient le riche papillon.

Oui cette activité sur les ombres je l'ai faite avec mes cm1 mais un peu tard, et c'est là que j'ai vu que j'aurais déjà du commencer par leur apprendre à tenir un crayon (mais ils faisaient bien illusion en géométrie avec leurs rosaces et leurs enluminures...) Là en la faisant plutôt au début de l'année, juste après les premiers dessins au crayon j'espère que ça passera mieux et que ça leur servira le reste de l'année Smile
J'adore cette poésie. Je crois bien qu'elle sera aussi étudiée dans ma classe.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Clarinette le Mer 11 Juil 2012 - 9:28

Salut les gens, je m'incruste mais je n'ai pas le courage de lire lu les 25 pages qui précèdent.
La grenouille me rappelle le classeur que j'avais en fond de classe, pour le temps libre, composé de fiches photocopiées sur quelques livres de cette collection, qui appartenaient à mes filles :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je l'ai enlevé il y a quelques années, parce que je préférais qu'ils fassent des fiches plus "instructives" ou qu'ils lisent pendant le peu de temps libre qu'ils ont (semaine de quatre jours oblige). Peut-être vais-je le remettre à l'honneur.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Lovizôle le Mer 11 Juil 2012 - 9:38

Les miens les prennent souvent à la BCD (gros succès), mais je n'ai pas vu de résultats tangibles (peut-être à la maison, je ne sais). Je pense qu'il faut que ce soit motivé par une vraie demande d'illustration de ma part, en offrant la possibilité (ou pas) d'utiliser ce modèle, afin de l'intégrer dans un contexte imaginé (ou dessiné) par l'élève.
Je pense encore aux poésies, mais ce peut être possible d'un travail de rédaction.

_________________
Quand les gens sont de mon avis, j'ai toujours le sentiment de m'être trompé. Oscar Wilde.

Pour être costaud, faut manger des épinards. Pour se lever tôt, il faut pas se coucher tard. Joe Dassin
avatar
Lovizôle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par phi le Mer 11 Juil 2012 - 9:42

Je l'avais aussi quand j'étais petite, et puis dans mon cm1 trainait un vieux "les oiseaux exotiques"... Je ne le trouve pas mal fait. Certains arrivaient très bien à dessiner avec, mais si ce n'est pas un peu travaillé en classe comme dit lovizôle, je pense qu'ils se contentent de recopier le modèle (c'est ce qu'ils avaient fait cette année là)

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Lovizôle le Mer 11 Juil 2012 - 10:20

Spinoza1670 a écrit:
Si tu pouvais nous faire un petit scan pour le blog "dessin au primaire" pendant les vacances, tu serais super chou, Lovizôle. fleurs2

Je suis super choute, Spinoza !
Quand j'ai un moment je fais ça.
(Je devais aussi scanner un livre de lecture courante -Line et Pierrot-, mais ce sera un peu plus long. Et puis ce qui m'embête, c'est que je n'ai pas le premier tome, je ne sais pas si c'est très intéressant).

_________________
Quand les gens sont de mon avis, j'ai toujours le sentiment de m'être trompé. Oscar Wilde.

Pour être costaud, faut manger des épinards. Pour se lever tôt, il faut pas se coucher tard. Joe Dassin
avatar
Lovizôle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Clarinette le Mer 11 Juil 2012 - 10:23

Lovizôle a écrit:Les miens les prennent souvent à la BCD (gros succès), mais je n'ai pas vu de résultats tangibles (peut-être à la maison, je ne sais). Je pense qu'il faut que ce soit motivé par une vraie demande d'illustration de ma part, en offrant la possibilité (ou pas) d'utiliser ce modèle, afin de l'intégrer dans un contexte imaginé (ou dessiné) par l'élève.

phi a écrit:Certains arrivaient très bien à dessiner avec, mais si ce n'est pas un peu travaillé en classe comme dit lovizôle, je pense qu'ils se contentent de recopier le modèle (c'est ce qu'ils avaient fait cette année là)
Bon, alors, je remets le classeur en fond de classe ou pas ? bounce bounce bounce Je peux faire quelques fiches avec eux en début d'année, mais voilà, quoi...
avatar
Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par phi le Mer 11 Juil 2012 - 10:26

Tu fais toi-même les arts visuels? Tu pourrais peut être profiter de la première séance pour faire un travail pour lequel ils auraient besoin d'une de ces fiches et après tu le laisses en fond de classe? Après ils sont au cm2 aussi, ce n'est pas forcément la même chose...

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Clarinette le Mer 11 Juil 2012 - 10:35

J'ai une intervenante en arts visuels plastiques (scrognegneu...) sur une vingtaine de séances en demi-groupes, donc je complète, mais si je devais nommer MON point faible dans tous les enseignements que nous sommes censés maîtriser, ce serait assurément celui-ci. J'ai quelques séances au point, bien sûr, mais je suis abominablement peu douée pour dessiner... Sad
J'adore l'histoire de l'art, en revanche, enfin, surtout peinture et musique, donc je fus une précurseure, une précurseuse pffff.... en la matière. Very Happy


Pour revenir au sujet qui nous occupe, c'est vrai que j'avais mis ce classeur au point quand j'étais au CP et en semaine de 4,5 jours. Là, au CM2, il se justifie moins... C'est d'ailleurs pour cela que je l'avais enlevé du fond de classe. En plus, le timing est tellement serré que mes élèves ont rarement un moment de répit, de toute façon...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Spinoza1670 le Mer 11 Juil 2012 - 11:10

Ca peut être intéressant de le laisser par exemple pour des pauses entre deux cours plus intensifs ou comme récompense pour ceux qui ont fini plus vite, en écrivant bien et sans erreur.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Clarinette le Mer 11 Juil 2012 - 11:17

En fait, ceux qui ont fini le plus vite.... ont des questions subsidiaires... Embarassed
Faudrait peut-être que je les laisse souffler un peu... scratch

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par coindeparadis le Mer 11 Juil 2012 - 20:58

En arts visuels (j'ai du mal avec cette expression...), je fais une progression. L'objectif étant qu'ils apprennent quelque chose à chaque séquence : utilisation d'un outil, d'une technique, découverte d'un courant pictural... Je fais aussi des liens avec ce qui est vu en histoire, littérature, lecture, poésie...
Les dessins en étapes font partie des fiches à réaliser en autonomie quand ils ont fini.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par doctor who le Mer 31 Oct 2012 - 14:46

Aux tenanciers du blog "dessinoprimaire":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Blog pédagogique : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par doublecasquette le Mer 31 Oct 2012 - 20:56

doctor who a écrit:Aux tenanciers du blog "dessinoprimaire":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci ! veneration veneration

Je lirai en entier demain. D'ici là, une maxime à afficher dans toutes les classes maternelles où on a des progressions et des évaluations pour tout, même pour la pâte à modeler et les legos, et où le seul dessin ou presque, c'est le bonhomme du cahier de bonhommes, tous les premiers lundis du mois furieux furieux furieux

Nous considérons le dessin comme l'un des meilleurs moyens qu'à l'enfant de s'expri­mer, Tous les jours il rédige, chante, joue, parle ; tous les jours, il doit dessiner et nous redisons que cela est fort possible grâce à la complicité favorable des textes libres rédi­gés le matin. Pour les tout-petits, la leçon de peinture sera facilement quotidienne, Pour les grands cela dépendra des appétits de chacun. Un enfant, deux, trois enfants parti­culièrement doués, peuvent peindre chaque jour, Pour la majorité de la classe peut-être un exercice quotidien pourrait être un peu oppressif et d'ailleurs risquerait de plonger le maître dans de grandes angoisses relativement à l'emploi du temps !


_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Papote aussi par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et puis par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par Spinoza1670 le Jeu 1 Nov 2012 - 6:36

Merci. Je l'ai rajouté aux articles.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par coindeparadis le Lun 5 Nov 2012 - 18:16

[quote="doublecasquetteMerci ! veneration veneration

Je lirai en entier demain. D'ici là, une maxime à afficher dans toutes les classes maternelles où on a des progressions et des évaluations pour tout, même pour la pâte à modeler et les legos, et où le seul dessin ou presque, c'est le bonhomme du cahier de bonhommes, tous les premiers lundis du mois furieux furieux furieux
[/quote]

Je n'arrive pas à imaginer qu'en maternelle on ne dessine pas : illustration des chants et poésies, illustration du texte dicté à l'adulte, dessins à thème, dessins à contrainte technique (exemple utiliser le pochoir de formes géométriques ou seulement deux couleurs ou des pastels à l'huile...). Pas un jour sans que mes élèves ne dessinent mais je ne suis pas une pro de la maternelle !
avatar
coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par doctor who le Dim 6 Jan 2013 - 11:43

Je me permets de retranscrire une conversation entre DC et Phi tirée du fil sur le manuel "Se repérer, compter, calculer" :


Pauline Kergomard a écrit:« Notre école maternelle » change tout cela. Elle agit en mère de famille. Or que fait une mère de famille quand son enfant oisif devient difficile à amuser, qu'il la tracasse, qu'il l'empêche de travailler elle-même?
Elle lui donne un crayon et du papier, ou un crayon et une ardoise, et lui dit :
« Dessine et laisse-moi tranquille »
Donnez tous les jours des ardoises (Une feuille de papier... pas douze ! ) aux plus petits; dans les premiers temps ils y feront des barbouillages informes, puis viendront des animaux monstrueux, des paysages où les moutons seront plus grands que la ferme ; mais peu à peu, si l'on fait naître et si l'on stimule en eux l'esprit d'observation, on verra les objets prendre tournure, les petits artistes s'extasier devant leurs œuvres, et nous-mêmes nous serons étonnés des résultats obtenus par ces bambins.
Il est absolument logique, d'ailleurs, que l'enfant dessine avant d'écrire. Le dessin est concret ; une maison représente vraiment une maison; l'écriture, au contraire, est abstraite ; ce n'est que conventionnellement qu'un a représente un son plutôt qu'un autre.

doublecasquette a écrit:À copier-coller, à agrandir et à afficher en gros à la porte de sa classe, à la première page de son cahier-journal, en "chapeau" de son questionnaire préalable à l'inspection, sur le tee-shirt que l'on met à chaque animation pédagogique consacrée à la Petite et Moyenne Sections !

De plus, faites cela, vraiment tous les jours, et vraiment avec une seule feuille, jamais plus, et je vous en fiche mon billet, comme on disait au temps de P.K., vous n'aurez plus besoin du sinistre Cahier de bonshommes et vous évaluerez vos élèves sur un répertoire beaucoup plus riche que l'être humain !

Attention cependant, les "deux ans", sauf exception, resteront quelques mois au gribouillage, surtout si vous avez installé dans votre classe un coin des tout-petits, un coin des petits et un coin des moyens.
Si, en revanche, vous les avez laissé se placer où ils veulent ou avez instauré des tables hétérogènes, comprenant par exemple, trois MS, deux PS et un TPS, ces "tout-petits" évolueront plus vite même s'il ne faut pas s'attendre à un bonhomme, un chat ou un autobus avant le mois de novembre ou décembre, date à laquelle l'enfant commencera à faire des "patates", parfois ponctuées de trois ou quatre points, qu'il nommera lui-même "papa", "chat à moi" ou même simplement "brrroum-brrroum" !

Pauline Kergomard a écrit:Quand les enfants auront assez dessiné, - les directrices, comme les mères, savent que les enfants ont bientôt assez de chaque chose - ils bougeront. Quand ils auront bougé et assez bougé, quand ils se seront détendus, ils recevront des cubes et des bâtonnets. Mais il ne s'agira pas de leur parler d' « arêtes », de « surfaces rectangulaires », de « lignes parallèles », d'« angles obtus », il faudra simplement les engager à élever des colonnes, à construire des maisons, des ponts, à placer des rails de chemins de fer, d'ailleurs ils le feront d'eux-mêmes.

doublecasquette a écrit:Là non plus pas de fiches de prép', enfin si, une par trimestre, en gros, pas de progression à marche forcée accompagnée de fiches plastifiées de "modèles à reproduire".
Les fiches de "modèles à reproduire", on les garde pour... plus tard, beaucoup plus tard !
Et, le plus souvent, on les laisse dans le placard, parce que les élèves s'imitent les uns les autres, collaborent, créent et qu'ils les construisent eux-mêmes, ces fameux modèles !

Quant à l'évaluation, c'est d'eux qu'elle viendra : "Regarde, maîtresse, tu as vu. Hier, j'arrivais pas à faire une Tour Eiffel comme Killian et Ugo, et aujourd'hui, je sais faire ! Et j'ai même mis le drapeau dessus ! Killian et Ugo, ils avaient oublié le drapeau !" (tout le monde sait que, chez les Petits et les Moyens, toutes les Touréfeldeparis ont un drapeau à la cime ; c'est comme ça et il n'y a pas à revenir dessus !)


Pauline Kergomard a écrit:Quoi encore ? Du tissage, du pliage, du parfilage, tous ces petits exercices manuels qui ont donné jusqu'ici de si bons résultats dans les écoles maternelles des pays étrangers, et que nous avons si complètement négligés, après en avoir d'abord mal expérimenté quelques-uns, et après en avoir fait servir quelques autres à une quasi-exploitation de l'enfant.
[...]

L'enfant naît actif; nous devons fournir des aliments à son activité. L'enfant naît maladroit, n'ayant ni la rectitude de l’œil qui permet de calculer les distances, ni la sûreté de mouvement qui dirige sans hésitation vers les objets, ni l'agilité des doigts, conquête de l'habitude

doublecasquette a écrit:(c'est pour cela que ce sont les ATSEM qui feront les merveilleux cadeaux de Noël, Pâques, Fête des Mères et Fête des Pères trouvés sur le net et qui collent tellement bien avec l'album de la période (celui-là, elle ne l'a pas connu, P.K, la veinarde... du coup, rien sur la "littérature de jeunesse" et les "types d'écrits" en TPS/PS/MS. Dommage, il aurait fallu !


Pauline Kergomard a écrit:Remarquez un bébé à qui l'on demande – cela arrive tous-les jours – un morceau du bonbon qu'il mange. Ce n'est qu'après plusieurs essais infructueux, ce n'est que parce qu'on l'y aide, qu'il arrive à l'approcher des lèvres de celui qui le lui a demandé.

La rectitude de l’œil, la sûreté des mouvements, l'agilité des doigts, l'esprit d'arrangement, le goût s'acquièrent par l'éducation. L'école maternelle a le devoir de les éveiller, de les développer.


doublecasquette a écrit:(Les éveiller d'abord, les développer ensuite...


Pauline Kergomard a écrit:Pour cela, elle a des procédés : le dessin et les exercices manuels. Nous avons déjà parlé du premier, sur lequel nous aurons certainement à revenir ; occupons-nous maintenant des seconds.

Mais, parmi les travaux manuels, encore faut-il choisir. Les uns sont pratiques pour les tout petits, les autres ne le sont pas (la couture et le tricot, par exemple; on les avait même proscrits de la section des grands, où ils seront de nouveau accueillis, je l'espère…).

En inscrivant les exercices manuels au programme, la commission entendu qu'ils n'auraient pas un but exclusif, mais qu'ils devaient concourir à la culture générale. De même que l'enseignement intellectuel se propose d'aider à l'éclosion des bons germes; et non de charger les enfants d'un bagage scientifique trop lourd pour eux, de même les exercices manuels ont pour but, non pas de faire ourler des mouchoirs et de faire tricoter des bas, mais de faire l'éducation de l’œil et des doigts, l'éducation du goût, et d'amener progressivement l'enfant de la copie à l'invention.

doublecasquette a écrit:Là, je ne suis pas d'accord. Je dirais plus volontiers de l'invention libre, ou de la fréquentation libre des outils et matériaux, à l'invention dirigée après découverte par l'enfant des possibilités des outils et matériaux, avant d'arriver à la copie plus tard, beaucoup plus tard.
On copie beaucoup trop dans les maternelles actuelles après avoir pendant vingt à trente ans beaucoup trop "inventé" trop "librement" ! Une histoire de spontanéité et de créativité, voyez-vous.

Selon moi, si on copie d'abord, on coupe la créativité. Mais si on reste jusqu'en fin de Grande Section, ou même de Moyenne Section, dans le culte de la spontanéité (celui de la douzaine de feuilles dont je parlais plus haut), on empêche aussi la créativité, la vraie, celle qui construit et fait grandir, d'émerger.

Ce qui me semble formateur pour les petits, c'est le "laisser s'ébattre, puis diriger leurs jeux et leurs mouvements de manière à rendre ces jeux et ces mouvements profitables au développement normal de leurs forces" du début de ce texte, adapté aux exercices manuels..


phi a écrit:En ce qui concerne la copie et l'invention, avec les plus grands je choisis souvent de faire un "modèle" qu'ils ne recopient pas mais dont ils s'inspirent plus ou moins selon leur imagination et leurs capacité pour faire leur travail. Par exemple, en grande section je leur avais fait dessiner à la craie et j'avais fait devant eux un éléphant, en décrivant à voix haute tout ce que je faisais... Certains avaient fait un éléphant, d'autres une famille d'éléphants, mais beaucoup avaient dessiné un crocodile, une maison, ... En se servant plus ou moins de ce que j'avais dit "t'as vu maîtresse pour que la maison est assez grande sur la feuille j'ai bien pris toute la place et j'ai fait des graaaaaaaaaands traits comme toi avec la trompe de l'éléphant" ou "t'as vu maîtresse moi comme j'ai fait un grand trait arrondi pour la tête de mon kangourou, il est beau hein?" Je fais souvent plus ou moins comme ça pour mes plus grands en élémentaire. Pour les petits (tps/ps) je les laissais libres avec une feuille en général, mais le regard soupçonneux de l'atsem m'a poussé à leur dire quand ils me demandaient ce qu'ils devaient dessiner "eh bien, dessine un bonhomme" alors que j'aurais eu envie de leur dire "dessine tout ce que tu veux!" j'ai même pensé à faire un cahier du bonhomme mais finalement j'ai renoncé... Chez les moyens je laissais une table "dessin libre" le matin (à la réflexion j'aurais préféré faire un moment collectif chaque jour où je les avais, à heure fixe) avec un paquet de feuilles (mais ils ne devaient en prendre qu'une à chaque fois) et un pot de feutres. Au fur et à mesure j'avais rajouté une boîte de petits animaux découpés qu'ils pouvaient coller, et une autre table sur laquelle il y avait des formes d'animaux plastifiées sur lesquelles ils pouvaient rajouter des rayures ou qu'ils pouvaient "mettre en cage" à condition de tout effacer à mon signal... Un petit m'avait dit un jour "tu vois le lion là, il va me mordre alors j'ai mis des barreaux, mais je ne vais pas le laisser tout le temps dans sa cage ça serait méchant, alors j'efface quand tu me le demandes, je suis gentil moi" (le même petit crachait sur les autres en les traitant de tout un tas de gros mots que ma maman et mon papa m'ont défendu de répéter mais bon...)


doublecasquette a écrit:Attention, je ne critique pas les instits qui dessinent au tableau ou sur une grande feuille au fur et à mesure que les enfants décrivent l'objet, l'animal ou la personne qu'ils leur ont donné à observer.
Ça, au contraire, si je savais le faire, je serais bien contente... Moi, je me contente de petits bouibouis mal proportionnés, comme tu as pu en voir l'an dernier sur ce forum !

Ce que je critique, ce sont ceux qui disent aux élèves (ou font dire par les ATSEM) : "Fais la tête... Comme ça. Non, plus petite... Regarde... Là, comme ça. Maintenant, tu mets le cou. Là, le cou ! Non, pas là, là. Oui, là, voilà. Non, pas si long ! Attends, je gomme. Voilà... Et maintenant le ventre. Là. Mais non, pas là ! Oh là là ! Le ventre, c'est là, tu vois bien ! Plus gros ! Le ventre, c'est plus gros que la tête... Maintenant, tu fais les bras. Comme ça, un trait là, un trait là. Mais non, pas à la tête ! T'as les bras qui partent de la tête, toi ? Bah non, t'as pas les bras qui partent de la tête ! De là... Attends, je te tiens la main !
Un trait là, un trait là, je t'ai dit. C'est facile, tu vois, tu y arrives.
Plus que les jambes maintenant ! Les jambes, c'est pareil. Deux traits ! Un là et un là ! Allez, vas-y. Là, juste à côté de mon doigt... Juste à côté ! Juste à côté ! Ah voilà ! Et l'autre maintenant. Là, attends, je t'aide, là, comme ça, un autre trait. Supeeeeeer ! Tu as vu comme il est beau, ton bonhomme ? Tout seul, tu y arrives tout seul ! C'est trooooop bieeeeeeen, Killian !"

L'atelier de graphisme grâce aux animaux plastifiés est génial ! Dommage que je n'aie pas de PS et MS ! J'adopterais illico !
Il faut que j'en parle à ma collègue. Plutôt que de déplorer que Katmandou, pile trois ans, dont trois mois et demi de scolarisation irrégulière, ne sache pas faire les ronds, elle pourra lui donner une situation motivante pour s'y mettre... Et peut-être que, grâce à cela, Killian remarquera enfin que le monde a des couleurs et que c'est parfois bien pratique de savoir les nommer pour préciser sa pensée ?
T'as pas une fiche de prép, des fois ? Avec des trucs à imprimer, photocopier, plastifier, déjà tout prêts ? Si en plus, tu arrives à les faire mettre sur le site de la maternelle de barbapapa, c'est gagné, elle adopte !


_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Blog pédagogique : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par doctor who le Dim 6 Jan 2013 - 11:43

Je suis bien d'accord pour déplorer le dirigisme de certains instits en matière de dessin.

Mais j'aimerais plaider pour le dessin d'observation, qu'on a trop longtemps opposé au dessin libre (alors qu'à l'origine, depuis 1909 dans les programmes, dessin libre = dessin d'observation). Je ne sais pas quand il faut l'introduire, mais le dessin d'après modèle (essentiellement modèle en deux dimensions, si l'on en croit Léonard de Vinci) complète avantageusement le dessin d'expression libre.

En effet, il me semble que l'enfant rencontre assez rapidement des limites dans l'expression de son imaginaire. Comment représenter la courbure d'un corps naturel ? Comment représenter un relief ? Etc.
Si on n'approvisionne pas l'imagerie mentale du gamin de représentations nouvelles, il me semble que cet exercice est condamné à tourner en rond. Je me souviens assez bien du moment, en fin d'école primaire, où je me suis dit que je n'arrivais plus à dessiner ce que j'aurais voulu dessiner. Vous me direz que pour exprimer des choses plus complexes, il y a l'écriture. Je ne suis pas sûr que l'abandon du dessin apporte grand chose au désir et aux capacités d'écriture.

Il me semble qu'il faut donc commencer le plus tôt possible, dans la mesure de l'intérêt et de l'habileté des enfants, à leur fournir un répertoire de techniques graphiques. Ces techniques ne doivent pas dans un premier temps avoir de caractère trop général (les ombres, le relief, la perspective,etc.) mais lier le plus souvent possible une technique avec un objet particulier à représenter.

Exemple : l'attache de la queue de cerise.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ainsi, on peut espérer que les enfants dépasseront ce "mur de la représentation" afin de continuer quelques années encore à faire du dessin un mode d'expression privilégié.

Reste une question : quand commence-t-on ? par quoi ? dans quel ordre ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Blog pédagogique : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dessin à l'école... et autres considérations

Message par doctor who le Dim 6 Jan 2013 - 14:29

A ma dernière question, un indice dans le texte sur le dessin libre de Freinet, posté plus haut.

M. Davau a écrit:
DEUXIEME CLASSE : Cours Elémentaire et Cours Moyen 1ère année. - C'est d'abord la continuation du dessin libre, avec lequel nos bambins sont déjà familiarisés. Mais il faut obtenir de plus en plus la précision dans le trait, l'exactitude dans les formes. Jean (9 ans) présente ce matin un matériel ce battage en pleine activité. La maîtresse y remarque quantité de notations justes : la poignée du sifflet, les gros poids des soupa­pes, les deux boules du régulateur, les cour­roies de la batteuse, et chacun des employés à son poste ; tout semble y être. Pourtant, le haut tuyau noir de la locomobile est quel­que peu oblique... " Est-ce naturel ? Non ? Alors, Jean, redresse-le. Et la tête du chauf­feur, pourquoi n'arrive-t-elle que tout juste à la hauteur de la porte du foyer ? Est-ce un enfant ? Non ? Eh ! Bien, grandis-le, double sa taille.. ” Nombre de fautes de ce genre peuvent être ainsi corrigées et le des­sin sensiblement amélioré.

Mais dans cette classe, on commence aussi à faire du dessin d'après nature (objets sim­ples, fleurs, fruits, animaux, etc.) et du des­sin décoratif (frises simples inspirées des éléments étudiés d'après nature, ornementa­tion d'un rectangle, d'un cercle, etc...) Rien de spécial à dire sur ces deux derniers genres de dessin, si ce n'est qu'ils se prêtent par­faitement à la peinture à la colle.

Nous laissons faire aussi du dessin d'imita­tion, parce qu'il plaît aux enfants et qu'il est plus éducatif qu'on le croit généralement. Certains prétendent que les dessins copiés n'ont aucune valeur, d'autres disent même qu'ils sont nuisibles parce qu'ils tuent toute personnalité... Pourtant, c'est bien des des­sins copiés, nécessairement copiés, qui cons­tituent les illustrations de certains cahiers (histoire, sciences...) Pourtant, c'est bien ain­si qu'étudient les élèves des Ecoles des Beaux­-Arts lorsqu'ils vont poser leur chevalet de­vant une toile de maître dans un musée. Par l'attention soutenue que ce travail de re-production nécessite, par la technique qu'il révèle et dont les enfants profiteront dans leurs travaux personnels, j'en fais, au contrai­re, un bon exercice passager. Or, nos manuels scolaires modernes sont farcis de bonnes illustrations ; d'autre part les tablettes de chocolat, les paquets de pâtes et les boîtes de fromage procurent aux enfants de fort jolies images ; les bons modèles ne manquent donc pas. Il ne s'agit point d'ailleurs, de faire une copie servile. Pour obtenir une peinture à la colle en partant de ces gra­vures de petites dimensions et généralement monochromes, il faut les agrandir, il faut choisir les couleurs... Et quand je vois, par exemple, le splendide paysage polaire (trois ours blancs sur la banquise) que vient, d'ob­tenir la petite Ginette (9 ans). en observant une photo 41/2 x 6, je ne puis que penser : " Cette enfant a du talent".

La fréquence des travaux ? Elle est très variable, car on ne fait pas que de la pein­ture à la colle. L'illustration des cahiers de rédactions libres se fait au crayon de cou­leur. Et, aux séances de dessin d'après na­ture, pour la commodité de I'installation, trois ou quatre élèves seulement manient le pinceau pendant que les trente autres crayon­nent...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Blog pédagogique : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum