Punition collective : est-ce interdit ?

Page 19 sur 19 Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Jeu 11 Avr 2013 - 20:08

Le voilà, le secret: ne rien écrire au tableau! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par User5899 le Jeu 11 Avr 2013 - 20:10

holderfar a écrit:Le voilà, le secret: ne rien écrire au tableau! cheers
Pas "rien". Pas tout ! Very Happy
Et ça ne change rien au fond du problème, d'ailleurs. Première exigence du métier : la surveillance. Donc si on ne peut pas se tourner, on ne se tourne plus. What else ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Mestelle51 le Jeu 11 Avr 2013 - 20:11

Ah, tu vois LadyC, qu'il y a bien des personnes qui sont pour les punitions collectives sur ce fil. Je n'étais pas folle. Very Happy

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Jeu 11 Avr 2013 - 20:28

Cripure a écrit:
holderfar a écrit:Le voilà, le secret: ne rien écrire au tableau! cheers
Pas "rien". Pas tout ! Very Happy
Et ça ne change rien au fond du problème, d'ailleurs. Première exigence du métier : la surveillance. Donc si on ne peut pas se tourner, on ne se tourne plus. What else ?
Difficile en langues même à relativement court terme, si on n'a pas de matériel (vidéoproj). Restent bien sûr, les exercices à faire sur feuille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par philann le Jeu 11 Avr 2013 - 21:50

holderfar a écrit:
Cripure a écrit:
holderfar a écrit:Le voilà, le secret: ne rien écrire au tableau! cheers
Pas "rien". Pas tout ! Very Happy
Et ça ne change rien au fond du problème, d'ailleurs. Première exigence du métier : la surveillance. Donc si on ne peut pas se tourner, on ne se tourne plus. What else ?
Difficile en langues même à relativement court terme, si on n'a pas de matériel (vidéoproj). Restent bien sûr, les exercices à faire sur feuille.

oui mais si tout le monde fait des exercices ça s'appelle une punition collective attention! professeur pingouin

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Jeu 11 Avr 2013 - 21:52

A partir du moment où ce sont des exercices en rapport avec le cours, c'est un ajustement pédagogique, madame! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par philann le Jeu 11 Avr 2013 - 21:54

sauf si tu les corriges en rouge, auquel cas tu risques de laisser à tes élèves des traces psychologiques indélébiles... No
T'as pas honte, non!! professeur

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Malaga le Ven 12 Avr 2013 - 6:14

Cripure a écrit:
@Malaga a écrit:
@victor44 a écrit:je suis d'accord avec toi lady C, le parent aurait du en référer avec l'inspection et pas seulement via le carnet. Perso si un de mes enfants a une punition collective, sauf à ce que le prof me certifie qu'il a participé au chahut il ne la fera pas...
Le parent aurait également dû en référer au ministre et alerter la presse locale, voire nationale. Rolling Eyes
Mais en ces temps troublés, figurez-vous, je suis à peu près certain qu'une punition collective instrumentée par une fédération et transmise au ministère donnerait un petit retour de bâton. Quant à certains organes de presse, vous devez vivre dans une grotte pour sembler ignorer qu'ils n'attendent que ce genre de dérapage.

Fréquentant régulièrement ce forum et lisant la presse régulièrement (lorsque je sors de ma grotte), je sais parfaitement que les médias adorent "taper" sur les profs. Et je suis bien certaine que quelques collègues infaillibles, comme Victor44, en sont ravis.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par lapetitemu le Ven 12 Avr 2013 - 17:27

Bon, ben, voilà, j'ai la réponse à ma question : pas de lycéens, pas de vidéoproj, donc je ne peux rien faire de ce que vous me proposez !
Comme bien souvent, une manière de faire unique ne peut exister car nous ne travaillons pas tous dans les mêmes conditions.
Quant à péter une durite, ce n'est pas le problème. Mais, moi, le "puisque je ne peux pas vous faire confiance...", je n'y crois pas. Les élèves que j'ai en collège sont des bébés : on ne peut de toute façon pas leur faire confiance. Ce genre d'arguments, ils s'en contrefichent.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par LadyC le Sam 13 Avr 2013 - 10:28

@Mestelle51 a écrit:Ah, tu vois LadyC, qu'il y a bien des personnes qui sont pour les punitions collectives sur ce fil. Je n'étais pas folle. Very Happy

En effet, mais très rares, et uniquement dans certaines circonstances... C'est pourquoi il faut, si on veut leur répondre :
- s'adresser à elles précisément, en les citant, au lieu de lancer (je ne parle pas de toi, je n'ai pas tout relu) des messages généraux
- ne pas être agressif (je pense aux messages de Victor ; encore une fois, je ne me rappelle pas ce que tu as pu écrire, et je n'ai franchement pas envie de ré-éplucher les 20 pages de ce fil qui me court sur le haricot Smile ) : ces personnes sont prêtes à la discussion, mais la discussion avorte forcément si on leur envoie à la figure que ce sont des hors-la-loi, limite criminels, et que les parents ont bien raison de leur mettre le nez dans leurs erreurs

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Alva3107 le Jeu 19 Sep 2013 - 14:17

On m'a reproché d'avoir fait copier le manuel a l'ensemble de la classe. Je sortais d'une angine, j'étais crevée et ça faisais trois séances qu'ils me bordélisaient. Je leur avait bien dit que si ils chahutaient je les ferait copier la leçon tout seuls puisqu'ils n'avaient visiblement pas besoin de moi.
Y a un moment il faut arrêter, quand c'est l'ensemble de la classe qui chahute, les trois seuls a m'écouter étaient plutôt contents de pouvoir apprendre quelque chose dans le calme, même si la méthode n'est pas très pédagogique.
Le pire, c'est que l'élève qui m'a dit que j'étais "injuste" de faire ça et qu'il n'avait "rien fait" parlait à voix haute pendant le cours. Le problème c'est qu'ils faut aussi que les élèves comprennent qu'une classe c'est un groupe. Quand le bazar est général il est difficile pour le prof de procéder autrement.
On m'a même dit à l'IUFM "si vous saviez vous faire respecter vous n'auriez pas eu à en arriver là" sauf que ça fait que deux semaines que j'enseigne et que si les heures de colles, les rappels à l'ordre incessants et les exclusions de cours ne suffisent pas, je vois mal comment je peux me faire respecter. Ce a quoi on m'a répondu "ben oui mais pourquoi vous voulez toujours punir, vous pouvez les rappeler à l'ordre aussi". Comme si je ne l'avait pas fait... en gros on me reproche d'être trop laxiste et trop sévère... moi pas comprendre.

Alva3107
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par kiwi le Jeu 19 Sep 2013 - 14:21

@Alva3107 a écrit:On m'a reproché d'avoir fait copier le manuel a l'ensemble de la classe. Je sortais d'une angine, j'étais crevée et ça faisais trois séances qu'ils me bordélisaient. Je leur avait bien dit que si ils chahutaient je les ferait copier la leçon tout seuls puisqu'ils n'avaient visiblement pas besoin de moi.
Y a un moment il faut arrêter, quand c'est l'ensemble de la classe qui chahute, les trois seuls a m'écouter étaient plutôt contents de pouvoir apprendre quelque chose dans le calme, même si la méthode n'est pas très pédagogique.
Le pire, c'est que l'élève qui m'a dit que j'étais "injuste" de faire ça et qu'il n'avait "rien fait" parlait à voix haute pendant le cours. Le problème c'est qu'ils faut aussi que les élèves comprennent qu'une classe c'est un groupe. Quand le bazar est général il est difficile pour le prof de procéder autrement.
On m'a même dit à l'IUFM  "si vous saviez vous faire respecter vous n'auriez pas eu à en arriver là" sauf que ça fait que deux semaines que j'enseigne et que si les heures de colles, les rappels à l'ordre incessants et les exclusions de cours ne suffisent pas, je vois mal comment je peux me faire respecter. Ce a quoi on m'a répondu "ben oui mais pourquoi vous voulez toujours punir, vous pouvez les rappeler à l'ordre aussi". Comme si je ne l'avait pas fait... en gros on me reproche d'être trop laxiste et trop sévère... moi pas comprendre.
Faire recopier le manuel en classe n'est pas une punition collective. Si les parents t'emmer****, tu peux te défendre en arguant qu'il s'agit d'une manière de faire cours : copier un résumé pour apprendre.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Serge le Jeu 19 Sep 2013 - 15:40

C'est même une compétence du socle commun Razz 

Savoir recopier un texte sans faute et de façon lisible.


Il n'y a donc aucune punition à voir là-dedans lol! 

(à moins de considérer que demander à des élèves de faire une dictée, une rédaction, etc. soit aussi une punition) Mais on va y venir

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par philann le Jeu 19 Sep 2013 - 15:58

Pour reprendre les propos d'une formatrice (très bien celle-ci!!!): "Vous ne donnez JAMAIS de punition collective", "Vous donnez un travail de REMEDIATION commun à tous les élèves". De même que "Vous ne PUNISSEZ JAMAIS", "vous donnez un travail supplémentaire". Et pour finir, vous ne marquez jamais "DEVOIR NON FAIT", vous écrivez "TRAVAIL NON RENDU".

Voilà voilà...on fait ce que l'on veut...mais on le présente de façon à ne pas laisser prise aux parents!!  chat  chat diable

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par egomet le Jeu 19 Sep 2013 - 17:02

@Alva3107 a écrit:On m'a reproché d'avoir fait copier le manuel a l'ensemble de la classe. Je sortais d'une angine, j'étais crevée et ça faisais trois séances qu'ils me bordélisaient. Je leur avait bien dit que si ils chahutaient je les ferait copier la leçon tout seuls puisqu'ils n'avaient visiblement pas besoin de moi.
Y a un moment il faut arrêter, quand c'est l'ensemble de la classe qui chahute, les trois seuls a m'écouter étaient plutôt contents de pouvoir apprendre quelque chose dans le calme, même si la méthode n'est pas très pédagogique.
Le pire, c'est que l'élève qui m'a dit que j'étais "injuste" de faire ça et qu'il n'avait "rien fait" parlait à voix haute pendant le cours. Le problème c'est qu'ils faut aussi que les élèves comprennent qu'une classe c'est un groupe. Quand le bazar est général il est difficile pour le prof de procéder autrement.
On m'a même dit à l'IUFM  "si vous saviez vous faire respecter vous n'auriez pas eu à en arriver là" sauf que ça fait que deux semaines que j'enseigne et que si les heures de colles, les rappels à l'ordre incessants et les exclusions de cours ne suffisent pas, je vois mal comment je peux me faire respecter. Ce a quoi on m'a répondu "ben oui mais pourquoi vous voulez toujours punir, vous pouvez les rappeler à l'ordre aussi". Comme si je ne l'avais pas fait... en gros on me reproche d'être trop laxiste et trop sévère... moi pas comprendre.
Laxisme et tyrannie vont souvent ensemble. Quand on est laxiste au départ et qu'on perd le contrôle de la situation, on se met à punir de façon incohérente pour tenter de ramener un peu d'ordre, expérience vécue.
Cela dit, même si tu as pu faire des erreurs, il est curieux que tu en sois là au bout de deux semaines. Il y a peut-être un problème plus profond au sein de l'établissement. Si ton CDE est dans le même état d'esprit que l'IUFM, pas étonnant que ce soit le bordel. Si tu veux maintenir ta santé mentale, discute avec les collègues. tu te rendras sans doute compte que tu n'es pas la seule, et qu'il y a des responsabilités ailleurs.
Pas de scrupules à avoir. Établir une ambiance de travail est le premier devoir du professeur. Les moyens sont à son appréciation. Et s'il faut ruser avec l'institution, rusons pour le bien de nos élèves.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par arcovm le Jeu 19 Sep 2013 - 18:47

[quote="egomet"]
@Alva3107 a écrit:
On m'a même dit à l'IUFM  "si vous saviez vous faire respecter vous n'auriez pas eu à en arriver là" sauf que ça fait que deux semaines que j'enseigne et que si les heures de colles, les rappels à l'ordre incessants et les exclusions de cours ne suffisent pas, je vois mal comment je peux me faire respecter.
Quand même, l'IUFM a une drôle de façon d'apprendre le métier: que signifie concrètement "savoir se faire respecter", quand on vient d'entrer dans le métier? Ce genre de remarque, ce n'est pas ce que j'appelle un outil de formation professionnelle!affraid 
Est-ce toute la classe qui s'agite? est-ce un groupe de bons copains qu'il faut désolidariser? avez-vous vu ce que vous pouviez faire en ce qui concerne le plan de classe? un petit conseil, ici: 4 ou 5 élèves qui discutent constamment, qui perturbent: en brochette, les uns derrière les autres, s'ils se retournent, c'est un manquement = sanction individuelle. Evitez toute diagonale dans le placement de ces élèves.
Si c'est une bonne classe mais très agitée, faites un cours avec évaluation à la clé, mais un tout petit peu vite pour eux, s'ils réclament tant pis, on avance; qu'ils comprennent qui mène la barque.
Sinon encore, il est plus facile de maintenir le calme que de le rétablir, donc calme exigé avant de commencer le cours, dans le couloir même, ils entrent en silence, vous salue, car vous les saluez un par un, dès qu'ils sont dans la classe, ils sont en cours, ils s'assoient lors que vous les y autoriser. Lors que l'activité est commencée, intervenir dès qu'un manquement a lieu: rappel à l'ordre calme mais ferme...
Bon, maintenant pour les punitions collectives, là je n'ai pas d'avis.
Bon courage,
darkvador 

arcovm
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Alva3107 le Jeu 19 Sep 2013 - 19:05

Oui c'est toute la classe qui s'agite. J'arrive même à identifier les 3 élèves qui échappent à la règle car ils sont tellement rares... J'ai effectivement l'impression de perdre pied, mais je fais tout mon possible pour ne rien laisser passer. Je laisse passer des choses lorsque je n'arrive pas clairement à identifier d'où cela vient où que l'élève se calme quand je le rappelle à l'ordre. J'ai commencé par prévenir mes élèves que j'allais finir par sévir (ils connaissent les règles de vie de classe en plus, je leur ai donné un papier en début d'année, pensez vous que je dois refaire un plus compréhensible ? Parce que là j'ai l'impression que ça n'a pas été efficace).
Dès que je sévis, les élèves m'accusent d'être injuste ou pire, continuent à foutre le brin. j'ai du mal à identifier le problème, ma formatrice s'étonne quand je lui dis que je n'arrive pas à être partout à la fois limite en affirmant que ce n'est pas bien compliqué. (ben oui, au lieu d'aller directement chercher le carnet de l'élève, je n'ai qu'à lui demander de venir me l'apporter à la fin de l'heure pour éviter qu'un autre mette le bazar pendant ce temps là... comme si mes élèves allaient vraiment m'apporter leur carnet ><). ils ont quand même trouver moyen de chahuter pendant le recopiage de manuel alors que les punitions pleuvaient (observations dans le carnet et heures de colles, j'ai même viré un élève qui a violemment protesté quand je l'ai repris parce qu'il s'était levé de sa chaise sans autorisation pour courir me voir à mon bureau).
Et je me sens super coupable parce qu'il n'y a qu'avec moi qu'ils sont comme ça. Je me doute qu'il doit y avoir un problème de mon côté, même si je n'ai pas l'impression d'être laxiste (ma patience a des limites) et que je ne m'énerve jamais devant eux (pas de crises de nerf, pas de cris, je m'efforce de rester ferme et imperturbable). Je n'ose pas demander à ma tutrice d'assister à un de mes cours: la dernière fois elle n'a pas voulu rester parce que je les faisais bosser en autonomie (aucun intérêt selon elle qu'elle reste si je ne faisais pas de cours "magistral") et qu'elle m'a fait des remarques devant eux et les a engueulés dans MON cours, ce qui n'a fait qu'affaiblir le peu d'autorité que j'avais déjà.

Alva3107
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par neomath le Jeu 19 Sep 2013 - 20:03

Un conseil : jetez dans la même poubelle les pleurnicheries des bavards punis, les conseils à deux balles de l'IUFM ainsi que l'espoir d'obtenir de l'aide de votre tutrice.
Puis allez chercher du soutien auprès de vos collègues, vous verrez, on trouve de tout dans une salle des profs, le pire comme le meilleur.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Leelooo le Jeu 19 Sep 2013 - 20:14

Alva j'ai le même souci, des élèves (les quelques bons... je les adore) sont venus me voir pour parler de la situation et m'ont dit "ils vous font subir un bizutage parce que vous êtes nouvelle". C'est marrant, c'est les premiers qui me le disent de cette manière, les collègues c'est plutôt "il faut faire ci, il faut faire ça". La classe nous cible à fond et du coup c'est difficile pour les autres profs d'imaginer ce à quoi on est confrontés, mais les élèves qui eux assistent à tous les cours le sentent bien !!

Pour la petite histoire ces bons élèves sont venus s'excuser (!!!!) auprès de moi... autant les chiants me stressent énormément mais c'est tout, autant là j'aurais presque pleuré parce que j'étais émue, j'avais carrément oublié que des enfants peuvent être attentionnés. Il ne faut pas lâcher... pour ces quelques bisounours ! Bon courage.

_________________
"Everything is theoretically impossible, until it is done." - Robert A. Heinlein

Leelooo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Trinity le Jeu 19 Sep 2013 - 20:40

Pour le problème des carnets, ma solution perso : ils me le donnent en entrant dans la salle. Comme ça, lesdits carnets sont déjà sur mon bureau.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par pitchounette le Jeu 19 Sep 2013 - 21:36

@philann a écrit:

Voilà voilà...on fait ce que l'on veut...mais on le présente de façon à ne pas laisser prise aux parents!!  chat  chat diable
J'ai adoré et bien noté car c'est tellement vrai

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par elfiane le Jeu 19 Sep 2013 - 22:48

Sur la remarque de l'iufm a proposs de ton autorité alors que tu es malade, n'y prete pas attention.

Quand j'étais stagiaire, alors que j'avais une extinction de voix et que j'étais devant mon cde pour lui dire que là il y aurait un problème,il m'a répondu : "si vous avez l'autorité que vous prétendez avoir, vous pouvez très bien prendre vos classes'........ Co*****s !

elfiane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Jacq le Sam 21 Sep 2013 - 12:31

@Alva3107 a écrit:Oui ....
Et je me sens super coupable parce qu'il n'y a qu'avec moi qu'ils sont comme ça. Je me doute qu'il doit y avoir un problème de mon côté, même si je n'ai pas l'impression d'être laxiste (ma patience a des limites) et que je ne m'énerve jamais devant eux (pas de crises de nerf, pas de cris, je m'efforce de rester ferme et imperturbable). Je n'ose pas demander à ma tutrice d'assister à un de mes cours: la dernière fois elle n'a pas voulu rester parce que je les faisais bosser en autonomie (aucun intérêt selon elle qu'elle reste si je ne faisais pas de cours "magistral") et qu'elle m'a fait des remarques devant eux et les a engueulés dans MON cours, ce qui n'a fait qu'affaiblir le peu d'autorité que j'avais déjà.
Deux remarques. Sans nier l'intérêt du "cours magistral", ta tutrice ferait mieux d'être là pour les cours "non magistraux" qui sont sans doute plus utiles à observer. Ensuite elle "fait des remarques devant eux".... elle est totalement stupide ou quoi ? Comme tu le dis, il n'y a rien de pire pour affaiblir ton autorité. Perso, lorsque j'étais stagiaire ma tutrice n'est venue me voir qu'après deux mois, histoire que ce soit moi qui "marque mon territoire" (c'était un accord commun, si j'avais voulu elle serait venue le premier cours, mais j'avais refusé). EDIT : et lorsque j'ai eu un stagiaire je ne suis jamais intervenu durant l'heure même si j'avais assisté à tous ses cours (c'était un stage de quelques heures pendant quelques semaines sur mes heures de cours).

"Il n'y a qu'avec moi qu'ils sont comme ça".
Un : ça, ça reste toujours à vérifier. Il y a toujours les prof qui te disent qu 'ils n'ont pas de problème et qui en ont en réalité ou qui vont finalement tolérer ce que toi tu ne tolères pas.
Deux : cela peut arriver ! L'année dernière j'avais deux collègues en très grande difficulté avec une de mes classes, et pas du tout avec l'autre de mes classes. Nous avons "tapé", tous ensemble, prof, administration et CPE, et cela s'est calmé, l'année s'est très bien terminée et même dans la bonne humeur !

Tu as indiqué que tu as repéré trois énergumènes dans cette classe. Et bien il faut commencer par gérer ceux-là. Si tu n'as pas d'aide de ta tutrice il faut voir avec le PP et le CPE et mettre une politique en place (je n'ai pas lu l'ensemble du sujet, mais il y a des solutions - peut-être que certaines ont été proposées ici-  : isoler les trois élèves dans la classe, changement de place définitif, mot dans le carnet, convocation des parents AVEC LE CPE, et éventuellement l'administration si ceux-ci sont actifs, fiche de suivi, avertissements....).  Et tu ne dois pas agir seul, mais avec le PP, le CPE et l'équipe (dans l'ordre que tu souhaites).  

Chez nous les réunions de rentrée entre équipe (prof, CPE et Cde) commencent pour les classes nouvelles, et nous allons cibler tout de suite et tous ensemble[EDIT Embarassed ] quelques élèves avec des mesures appropriées pour chacun.


Dernière édition par Jacq le Sam 21 Sep 2013 - 22:43, édité 1 fois

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par nightowl le Sam 21 Sep 2013 - 19:47

@neomath a écrit:Un conseil : jetez dans la même poubelle les pleurnicheries des bavards punis, les conseils à deux balles de l'IUFM ainsi que l'espoir d'obtenir de l'aide de votre tutrice.
Puis allez chercher du soutien auprès de vos collègues, vous verrez, on trouve de tout dans une salle des profs, le pire comme le meilleur.
C'est beau. Very Happy 
@Jacq a écrit:
@Alva3107 a écrit:Oui ....
Et je me sens super coupable parce qu'il n'y a qu'avec moi qu'ils sont comme ça. Je me doute qu'il doit y avoir un problème de mon côté, même si je n'ai pas l'impression d'être laxiste (ma patience a des limites) et que je ne m'énerve jamais devant eux (pas de crises de nerf, pas de cris, je m'efforce de rester ferme et imperturbable). Je n'ose pas demander à ma tutrice d'assister à un de mes cours: la dernière fois elle n'a pas voulu rester parce que je les faisais bosser en autonomie (aucun intérêt selon elle qu'elle reste si je ne faisais pas de cours "magistral") et qu'elle m'a fait des remarques devant eux et les a engueulés dans MON cours, ce qui n'a fait qu'affaiblir le peu d'autorité que j'avais déjà.
Deux remarques. Sans nier l'intérêt du "cours magistral", ta tutrice ferait mieux d'être là pour les cours "non magistraux" qui sont sans doute plus utiles à observer. Ensuite elle "fait des remarques devant eux".... elle est totalement stupide ou quoi ? Comme tu le dis, il n'y a rien de pire pour affaiblir ton autorité. Perso, lorsque j'étais stagiaire ma tutrice n'est venue me voir qu'après deux mois, histoire que ce soit moi qui "marque mon territoire" (c'était un accord commun, si j'avais voulu elle serait venue le premier cours, mais j'avais refusé). EDIT : et lorsque j'ai eu un stagiaire je ne suis jamais intervenu durant l'heure même si j'avais assisté à tous ses cours (c'était un stage de quelques heures pendant quelques semaines sur mes heures de cours).

"Il n'y a qu'avec moi qu'ils sont comme ça".
Un : ça, ça reste toujours à vérifier. Il y a toujours les prof qui te disent qu 'ils n'ont pas de problème et qui en ont en réalité ou qui vont finalement tolérer ce que toi tu ne tolères pas.
Deux : cela peut arriver ! L'année dernière j'avais deux collègues en très grande difficulté avec une de mes classes, et pas du tout avec l'autre de mes classes. Nous avons "tapé", tous ensemble, prof, administration et CPE, et cela s'est calmé, l'année s'est très bien terminée et même dans la bonne humeur !

Tu as indiqué que tu as repéré trois énergumènes dans cette classe. Et bien il faut commencer par gérer ceux-là. Si tu n'as pas d'aide de ta tutrice il faut voir avec le PP et le CPE et mettre une politique en place (je n'ai pas lu l'ensemble du sujet, mais il y a des solutions - peut-être que certaines ont été proposées ici-  : isoler les trois élèves dans la classe, changement de place définitif, mot dans le carnet, convocation des parents AVEC LE CPE, et éventuellement l'administration si ceux-ci sont actifs, fiche de suivi, avertissements....).  Et tu ne dois pas agir seul, mais avec le PP, le CPE et l'équipe (dans l'ordre que tu souhaites).  

Chez nous les réunions de rentrée entre équipe (prof, CPE et Cde) commencent pour les classes nouvelles, et nous allons cibler tout de suite et tous ensembles quelques élèves avec des mesures appropriées pour chacun.
Tout est dit aussi.

Une méthode simple : Pas vu pas pris, pris puni. A corréler avec dire ce que tu fais et surtout faire ce que tu dis (même si c'est injuste, il est bon parfois d'être un despote). Par contre cela risque d'être long avant de retrouver le calme... (je dirais entre 4 et 8h).
Attention à une chose vu que tu es stagiaire : Fais attention à ne pas froisser tuteur et CDE, ils font des rapports sur toi à la fin de l'année.
Bref, ne jamais dire aux incompétents que leur seule présence est nuisible...

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 19 Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum