Punition collective : est-ce interdit ?

Page 3 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par kiwi le Mar 05 Mar 2013, 19:19

On est tous humain et cela peut arriver. Cela m'est arrivée l'année dernière. Evidemment j'ai regretté pour certains élèves qui n'avaient rien vu (une tentative de vol d'un objet m'appartenant), mais aussi faut bien le dire parce que je savais très bien que les parents d'élèves allaient me tomber dessus.
Je regrette aujourd'hui d'avoir réagi sous le coup de l'énervement et de la colère et de ne pas avoir différé la sanction. Aujourd'hui, c'est ce que je fais : plutôt que de m'énerver et de monter en sanction et en menaces, je dis "très bien, à vous de voir, nous règlerons ça demain", je réfléchis posément, et le lendemain on reprend où l'on s'était arrêtés, si nécessaire avec la CPE. Mais tout le monde peut faire une ânerie.

Ainsi, s'il s'agit d'un fait ponctuel, je pense aussi qu'il vaut mieux que ton enfant fasse cette punition (pas bien grave finalement).

En ce qui concerne la délation, bien sûr que personne n'est favorable à cela. Sauf dans certains cas (quand un élève est au courant d'un fait grave par exemple...). Où s'arrête la dénonciation? Où commence la complicité? Dans le cas de harcèlement, tous les enfants savent. Peu disent parce que "c'est dénoncer", "je suis une poucave". Ben ouais, sauf que ça pourrait sauver la vie. Là bien sûr il ne s'agit pas de cela, ni même de quelque chose de grave donc a été victime l'enseignante. Mais le hic, c'est qu'en disant aux enfants (en primaire si j'ai compris) que "dénoncer c'est pas bien", ils finissent par se taire pour tout... Je ne crois pas que ça soit très sain.

Quant à ça franchement :
Les punitions collectives sont interdites, et je trouve que c'est très bien comme ça. Passer le message qu'on peut punir une personne qui n'a rien fait, ce ne sont pas les valeurs que je souhaite transmettre à mes élèves.

Ce sont des méthodes répressives d'intimidation et non de sanction. Je pense que tu fais bien d'écrire un mot dans le carnet, car cette enseignante a commis une erreur et doit en prendre conscience.

De plus, je pense que ce genre de punitions dégrade l'image de l'enseignant auprès des élèves plus qu'autre chose.
Je me prosterne devant toi grande prêtresse du "je ne fais jamais d'erreur". veneration

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par olive-in-oil le Mar 05 Mar 2013, 19:20

@profecoles a écrit:Vous l'avez bien défendue ...
Il va la faire ...

Tu peux dire à ton fils que la bande de profs que nous sommes n'est même pas d'accord sur le sujet ! Wink Cela ne va pas le consoler mais la loi est sujette à interprétation, cas particuliers, jurisprudence, circonstances atténuantes...
C'est pédagogique ça !

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Mar 05 Mar 2013, 19:21

On peut faire remarquer à quelqu'un qu'il a tort sans brandir un texte dans la seconde. Je trouve ça agressif, et pourtant, j'ai été la première à dire au cours d'après à ma classe que j'étais bien consciente d'avoir été injuste avec certains, mais que j'étais toujours guidée par le souci de les faire progresser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par kiwi le Mar 05 Mar 2013, 19:23

@Mestelle51 a écrit:
Mieux vaut un simple rappel que d'aller râler à la hiérarchie. Il ne faut pas surinterpréter l'effet qu'ont les billets des parents sur nous, surtout quand effectivement, c'est l'enseignant qui est en tort. On n'est pas parfait, il arrive que les parents aient raison et que nous ayons tort. Il ne faut pas avoir de fierté mal placée à ce niveau.

Il n'est pas toujours simple de revenir en arrière et de faire son mea culpa. Devant les parents peut-être, mais beaucoup d'enfants voient ça autrement. Dire que cette professeur ne se remet jamais en question, c'est peut-être un peu exagéré non? Là dans ce cas précis oui. Parce que ce n'est pas simple d'admettre que l'on s'est trompé. Mais apparemment, cela est la seule fois.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par doubledecker le Mar 05 Mar 2013, 19:24

holderfar a écrit:
@doubledecker a écrit:
@profecoles a écrit:
holderfar a écrit:Ben je trouve que mettre un mot était une mauvaise idée à la base.
Ca ne tuera pas ton fils de faire la punition...

Peut-être ...mais les parents ont aussi le droit d'être fatigués et en colère.

ça m'est déjà arrivé d'avoir une mauvaise réaction due à la fatigue dans ma classe (Rien de grave, je vous rassure)
Si un parent me reprend là-dessus, je mets "Vu" et on n'en parle plus.ça ne sert à rien de s'enferrer quand on a tort en général et tort par rapport aux textes qui plus est.
Mais là elle précise qu'elle n'était pas en colère, que c'était une décision réfléchie et qu'elle la maintient que ça me plaise ou non et illégal ou pas ....Et là, je trouve qu'elle abuse !

je suis d'accord avec Profecoles : ça me gêne toujours de lire des choses comme "20 lignes ça ne fera pas de mal"; "ça permet d'apprendre que la vie est injuste" quant il s'agit de répondre à quelqu'un qui poste au sujet d'une punition. Faire faire un truc à mon gamin sous prétexte de ne pas remettre en cause l'autorité de son enseignant ça ne passe pas. Je veux bien qu"on défende des collègues mais il y a des choses sur lesquelles la défense est difficile à prendre.
L'enseignante a mal réagi, ce n'est pas une raison pour surenchérir en poussant le môme à désobéir. 20 lignes, c'est stupide mais ni inhumain ni chronophage.

bien sûr, je ne dis pas que ce soit quelques chose de surhumain ou chronophage. Là où je ne suis pas d'accord (même si j'ai lu les arguments donnés ici) c'est sur le fait de défendre quelque chose qui est illégal (quand même...même si ce n'est ni surhumain ni chronophage) pour ne pas remettre l'autorité de l'enseignante en cause. Bien sûr que des sifflements en classe c'est pénible, que ça peut être insupportable, bien sûr qu'on peut être fatigué, énervé mais en ne recourt pas à quelque chose d'illégal pour asseoir son autorité, il y a d'autres moyens j'imagine.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Mestelle51 le Mar 05 Mar 2013, 19:24

@kiwi a écrit:Je me prosterne devant toi grande prêtresse du "je ne fais jamais d'erreur". veneration

Je prétends ne pas faire d'erreur parce que je ne m'énerve pas si on me reproche à juste titre d'en avoir fait? J'avoue que je ne comprends plus trop.


Dernière édition par Mestelle51 le Mar 05 Mar 2013, 19:27, édité 1 fois

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Mar 05 Mar 2013, 19:25

Non, c'est le ton que tu as employé pour dénoncer la punition collective qui a choqué kiwi (et qui m'a choqué aussi)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Mar 05 Mar 2013, 19:26

@doubledecker a écrit:
holderfar a écrit:
@doubledecker a écrit:
@profecoles a écrit:
holderfar a écrit:Ben je trouve que mettre un mot était une mauvaise idée à la base.
Ca ne tuera pas ton fils de faire la punition...

Peut-être ...mais les parents ont aussi le droit d'être fatigués et en colère.

ça m'est déjà arrivé d'avoir une mauvaise réaction due à la fatigue dans ma classe (Rien de grave, je vous rassure)
Si un parent me reprend là-dessus, je mets "Vu" et on n'en parle plus.ça ne sert à rien de s'enferrer quand on a tort en général et tort par rapport aux textes qui plus est.
Mais là elle précise qu'elle n'était pas en colère, que c'était une décision réfléchie et qu'elle la maintient que ça me plaise ou non et illégal ou pas ....Et là, je trouve qu'elle abuse !

je suis d'accord avec Profecoles : ça me gêne toujours de lire des choses comme "20 lignes ça ne fera pas de mal"; "ça permet d'apprendre que la vie est injuste" quant il s'agit de répondre à quelqu'un qui poste au sujet d'une punition. Faire faire un truc à mon gamin sous prétexte de ne pas remettre en cause l'autorité de son enseignant ça ne passe pas. Je veux bien qu"on défende des collègues mais il y a des choses sur lesquelles la défense est difficile à prendre.
L'enseignante a mal réagi, ce n'est pas une raison pour surenchérir en poussant le môme à désobéir. 20 lignes, c'est stupide mais ni inhumain ni chronophage.

bien sûr, je ne dis pas que ce soit quelques chose de surhumain ou chronophage. Là où je ne suis pas d'accord (même si j'ai lu les arguments donnés ici) c'est sur le fait de défendre quelque chose qui est illégal (quand même...même si ce n'est ni surhumain ni chronophage) pour ne pas remettre l'autorité de l'enseignante en cause. Bien sûr que des sifflements en classe c'est pénible, que ça peut être insupportable, bien sûr qu'on peut être fatigué, énervé mais en ne recourt pas à quelque chose d'illégal pour asseoir son autorité, il y a d'autres moyens j'imagine.
Eh bien donne-nous des moyens infaillibles d'arrêter des bruits diffus et persistants dans une classe... Au delà du reste, moi ce qui me choque, c'est que des gens ont assez de temps à perdre pour rendre illégale la punition collective, qui est une mauvaise idée, mais qui ne fait pas du prof qui l'utilise un criminel ou un bourreau d'enfants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par albertine02 le Mar 05 Mar 2013, 19:29

je dois confesser par ailleurs qu'il m'est arrivé, il y a 5 ou 6 ans, d'exclure un élève absolument odieux en lui donnant des lignes.
j'ignorais que c'était interdit. en revanche, le caractère "bête et méchant" de la punition était purement intentionnel, je le confesse aussi....
La vie sco et la direction n'ont rien dit, le gamin a fait sa punition en permanence; mais ensuite, le CDE m'a mise en garde et prévenue gentiment.
A ce stade, je ne le prends pas mal, même s'il est vrai que ce n'était pas un parent d'élève.....
je crois que l'on peut tenter le dialogue gentil, compréhensif et ferme avant de durcir le ton.


Dernière édition par albertine02 le Mar 05 Mar 2013, 19:30, édité 1 fois

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par corisandiane le Mar 05 Mar 2013, 19:29

holderfar a écrit:
@doubledecker a écrit:
holderfar a écrit:
@doubledecker a écrit:
@profecoles a écrit:

Peut-être ...mais les parents ont aussi le droit d'être fatigués et en colère.

ça m'est déjà arrivé d'avoir une mauvaise réaction due à la fatigue dans ma classe (Rien de grave, je vous rassure)
Si un parent me reprend là-dessus, je mets "Vu" et on n'en parle plus.ça ne sert à rien de s'enferrer quand on a tort en général et tort par rapport aux textes qui plus est.
Mais là elle précise qu'elle n'était pas en colère, que c'était une décision réfléchie et qu'elle la maintient que ça me plaise ou non et illégal ou pas ....Et là, je trouve qu'elle abuse !

je suis d'accord avec Profecoles : ça me gêne toujours de lire des choses comme "20 lignes ça ne fera pas de mal"; "ça permet d'apprendre que la vie est injuste" quant il s'agit de répondre à quelqu'un qui poste au sujet d'une punition. Faire faire un truc à mon gamin sous prétexte de ne pas remettre en cause l'autorité de son enseignant ça ne passe pas. Je veux bien qu"on défende des collègues mais il y a des choses sur lesquelles la défense est difficile à prendre.
L'enseignante a mal réagi, ce n'est pas une raison pour surenchérir en poussant le môme à désobéir. 20 lignes, c'est stupide mais ni inhumain ni chronophage.

bien sûr, je ne dis pas que ce soit quelques chose de surhumain ou chronophage. Là où je ne suis pas d'accord (même si j'ai lu les arguments donnés ici) c'est sur le fait de défendre quelque chose qui est illégal (quand même...même si ce n'est ni surhumain ni chronophage) pour ne pas remettre l'autorité de l'enseignante en cause. Bien sûr que des sifflements en classe c'est pénible, que ça peut être insupportable, bien sûr qu'on peut être fatigué, énervé mais en ne recourt pas à quelque chose d'illégal pour asseoir son autorité, il y a d'autres moyens j'imagine.
Eh bien donne-nous des moyens infaillibles d'arrêter des bruits diffus et persistants dans une classe...
Evil or Very Mad si tu n'as pas d'autorité, c'est ta faute et ta faute seulement, pas celle de tes élèves! Un prof se doit d'être infaillible! Razz

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Singing in The Rain le Mar 05 Mar 2013, 19:30

@doubledecker a écrit: moi je trouve ça surtout très stupide comme punition...mais je sais que je suis une cause perdue dans ce domaine Wink

Le problème c'est que dans l'urgence d'une situation exceptionnellement pénible, on n'anticipe pas toujours la punition la plus adaptée...

On n'a pas conscience que c'est illégal sur le coup de l'énervement....

Et personnellement, j'aurais du mal à trouver une punition juste contre ces bruits non identifiés...



Dernière édition par Happy Flower le Mar 05 Mar 2013, 19:35, édité 2 fois

Singing in The Rain
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Celeborn le Mar 05 Mar 2013, 19:31

Ce serait bien de se calmer un peu...

Déjà, il n'est quand même pas évident de s'y retrouver juridiquement sur cette question. La punition collective a été interdite, rétablie, réinterdite, etc. On peut concevoir que des collègues ne soient pas au courant de la dernière norme en vigueur dans un cadre aussi fluctuant.

Une fois cela dit, il y a des cas où une classe part en vrille et où il n'est pas évident de réagir sur le moment. C'est tout à fait humain d'essayer de trouver le moyen qui semble le + à même de ramener l'ordre, et généralement on aimerait voir les donneurs de leçons quand ils se retrouvent dans ce genre de situation.

Maintenant, on peut toujours trouver des parades : je ne donne plus jamais de punitions collectives méchantes qui briment les élèves. Je décide juste soudainement que ce serait un bon moment pour un petit travail de grammaire sur feuille qui favorise la concentration, la réflexion et la répétition. Ramassé dans l'intérêt des élèves, bien entendu.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par albertine02 le Mar 05 Mar 2013, 19:31

Happy Flower a écrit:
@doubledecker a écrit: moi je trouve ça surtout très stupide comme punition...mais je sais que je suis une cause perdue dans ce domaine Wink

Le problème c'est que dans l'urgence d'une situation exceptionnellement pénible, on n'anticipe pas toujours la punition la plus adaptée...

On n'a pas conscience que c'est illégal sur le coup de l'énervement....

c'est stupide, mais primo il y a parfois l'urgence, et deuxio, moi je le dis, la volonté de casser les pieds à celui qui nous empêche de bosser....je raisonnais comme ça, avant.
Maintenant, j'ai trouvé mieux comme punition...et légal en plus Twisted Evil

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Mar 05 Mar 2013, 19:32

@Celeborn a écrit:Ce serait bien de se calmer un peu...

Déjà, il n'est quand même pas évident de s'y retrouver juridiquement sur cette question. La punition collective a été interdite, rétablie, réinterdite, etc. On peut concevoir que des collègues ne soient pas au courant de la dernière norme en vigueur dans un cadre aussi fluctuant.

Une fois cela dit, il y a des cas où une classe part en vrille et où il n'est pas évident de réagir sur le moment. C'est tout à fait humain d'essayer de trouver le moyen qui semble le + à même de ramener l'ordre, et généralement on aimerait voir les donneurs de leçons quand ils se retrouvent dans ce genre de situation.

Maintenant, on peut toujours trouver des parades : je ne donne plus jamais de punitions collectives méchantes qui briment les élèves. Je décide juste soudainement que ce serait un bon moment pour un petit travail de grammaire sur feuille qui favorise la concentration, la réflexion et la répétition. Ramassé dans l'intérêt des élèves, bien entendu.
Je fais tout pareil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil . Il y en a quand même pour hurler à la punition collective... Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par olive-in-oil le Mar 05 Mar 2013, 19:33

Moi si j'étais dans la situation de la prof "coupable de ne pas appliquer la loi", teigne comme je suis, après le mot d'un parent contestataire (mais le mot de profecoles ne semble pas avoir été trop aggressif) je serais capable de dire à mes élèves :

"On m'a fait remarquer que je n'avais pas le droit de donner une punition collective. C'est vrai, je la retire donc"

et sans transition :

Pour la semaine prochaine, vous ferez une rédaction de trois pages avec sujet au choix :

"Pourquoi siffler en classe est répréhensible"
ou
"Pourquoi ne pas se dénoncer après un méfait peut nuire aux autres"
ou
"Pourquoi j'aurai mieux fait de faire ma punition sans me plaindre car je ne suis pas non plus un petit opprimé"

lol!
C'est pédagogique
C'est individualisé
Ce n'est pas une punition collective !!
vache


Dernière édition par olive-in-oil le Mar 05 Mar 2013, 19:38, édité 1 fois

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par kiwi le Mar 05 Mar 2013, 19:34

@Mestelle51 a écrit:
@kiwi a écrit:Je me prosterne devant toi grande prêtresse du "je ne fais jamais d'erreur". veneration

Je prétends ne pas faire d'erreur parce que je ne m'énerve pas si on me reproche à juste titre d'en avoir fait? J'avoue que je ne comprends plus trop.

Et bien oui, je me prosterne devant toi qui n'a jamais donné de punition collective, de lignes ou autres. Et ce que je ne comprends pas moi, c'est précisément que tu ne puisses pas comprendre sa réaction ponctuelle. Je ne dis pas qu'elle a bien fait (les lignes n'ont jamais fait réfléchir qui que ce soit, ni prendre conscience de quoi que ce soit), mais je pense que sa réaction peut se comprendre dans un moment d'énervement. Et je trouve aussi que réagir de cette manière en écrivant un mot et en brandissant les textes, en ordonnant en premier lieu à son enfant de ne pas faire la punition, c'est une mauvaise réaction. Je précise bien : tant que ça reste l'unique fait. Si l'enseignante est coutumière du fait en revanche...


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par User5899 le Mar 05 Mar 2013, 19:35

@profecoles a écrit:Un élève de la classe de mon fils a sifflé (un seul , je précise, même si c'est c'est déjà beaucoup trop !)) pendant que la prof de français en punissait un autre pour le même acte.
Réaction de la prof (Je suppose sous le coup de la colère que je peux tout à fait comprendre) :"il se dénonce, vous dénoncez ou vous êtes tous punis".
Personne ne bouge.
Mon fils qui était à l'autre bout de la classe par rapport au sifflement l' a pris comme une punition injuste et surtout totalement injustifiée quoiqu'elle soit légère (20 fois à copier "Je ne sifflerai pas en classe").
Je suis par principe opposée aux sanctions qui poussent à la délation et aux sanctions collectives dont j'ai beaucoup souffert enfant.
J'ai donc mis un mot dans le carnet très modéré (précisant que je peux comprendre que l'on soit excédé par une attitude collective au point d'en venir à donner une punition collective mais que celle-ci est interdite par le texte xxx, quoi qu'on puisse en penser...).
La prof me met un mot bien moins modéré où elle use de l'ironie et exige que mon fils la fasse pour la prochaine fois.
Je n'ai pas envie de céder surtout par principe : j'ai expliqué à mon fils que c'était illégal. L'obliger à le faire maintenant serait anti-éducatif. En même temps, il a très peur des éventuelles sanctions.
Comment s'en sortir ?
Et d'ailleurs, les lignes sont interdites Very Happy

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par profecoles le Mar 05 Mar 2013, 19:36

@DUMAC a écrit:C'est quand même incroyable qu'on ponde un texte qui interdise les punitions collectives!
Il me semblait que les devoirs l'étaient aussi. Doit-on les interdire aussi?

Les devoirs écrits le sont en élémentaire
J'ai été "dénoncée" à l'IEN par des parents pour en avoir donnés (2 divisions d'un nombre de 3 chiffres par un diviseur à 1 chiffre ...au CM1-CM2 en plus d'une strophe de poésie et d'une leçon de grammaire). Et sans mot dans le carnet avant, sans entretien préalable , rien ....
Depuis, je n'en donne plus, même pas un mot à écrire à des CM. Que des leçons.
Et pourtant là, contrairement à la sanction collective, je ne pense pas s'en abstenir leur rende service.
Pour conclure, je pense vraiment que cette collègue se trompe : elle prend les carnets pour un oui, pour un non, hurle non stop. La punition collective ne va pas arranger les choses ...Mais tant pis : j'ai expliqué à mon fils pourquoi j'avais changé d'avis et il l'a faite en grognant qu'il détestait décidément cette prof.
Ce à quoi je lui ai répondu qu'il n'était pas là pour l'aimer mais pour faire du Français en respectant son enseignante !
Là la prof a eu doublement tort : punition collective (elle avait d'autres possibilités : interro surprise ...) + mot très agressif alors que le mien ne l'était pas (même si je lui ai rappelé les textes puisqu'elle les méconnaît ouvertement) et que sur la forme elle est manifestement dans l'illégalité.
Et ça ne veut pas dire loin de là que je cautionne celui qui a sifflé ....

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par doubledecker le Mar 05 Mar 2013, 19:37

@olive-in-oil a écrit:Moi si j'étais dans la situation de la prof "coupable de ne pas appliquer la loi", teigne comme je suis, après le mot d'un parent contestataire (mais le mot de profecoles ne semble pas avoir été trop aggressif) je serait capable de dire à mes élèves :

"On m'a fait remarquer que je n'avais pas le droit de donner une punition collective. C'est vrai, je la retire donc"

et sans transition :

Pour la semaine prochaine, vous ferez une rédaction de trois pages avec sujet au choix :

"Pourquoi siffler en classe est répréhensible"
ou
"Pourquoi ne pas se dénoncer après un méfait peut nuire aux autres"
ou
"Pourquoi j'aurai mieux fait de faire ma punition sans me plaindre car je ne suis pas non plus un petit opprimé"

lol!
C'est pédagogique
C'est individualisé
Ce n'est pas une punition collective !!
vache

voilà, finalement, c'est pas plus compliqué que cela de sanctionner des élèves en les faisant réfléchir (mais je m'égare, c'est un peu HS, désolée Wink )

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Singing in The Rain le Mar 05 Mar 2013, 19:39

@olive-in-oil a écrit:Moi si j'étais dans la situation de la prof "coupable de ne pas appliquer la loi", teigne comme je suis, après le mot d'un parent contestataire (mais le mot de profecoles ne semble pas avoir été trop aggressif) je serais capable de dire à mes élèves :

"On m'a fait remarquer que je n'avais pas le droit de donner une punition collective. C'est vrai, je la retire donc"

et sans transition :

Pour la semaine prochaine, vous ferez une rédaction de trois pages avec sujet au choix :

"Pourquoi siffler en classe est répréhensible"
ou
"Pourquoi ne pas se dénoncer après un méfait peut nuire aux autres"
ou
"Pourquoi j'aurai mieux fait de faire ma punition sans me plaindre car je ne suis pas non plus un petit opprimé"

lol!
C'est pédagogique
C'est individualisé
Ce n'est pas une punition collective !!
vache

Oui ce n'est pas une punition collective mais un travail de réflexion citoyenne. J'adore cette idée !

Singing in The Rain
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par User5899 le Mar 05 Mar 2013, 19:39

Happy Flower a écrit:La punition 20 fois, "je ne sifflerai pas en classe" est très modeste, proportionnée, et en même temps, c'est un engagement individuel de chaque élève à réfléchir à ce comportement nuisible....
Je répète : lignes interdites depuis juillet 2000. On a quand même bonne mine ensuite de se plaindre de textes à nous favorables qui ne nous sont pas appliqués...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par corisandiane le Mar 05 Mar 2013, 19:39

@doubledecker a écrit:
holderfar a écrit:
@doubledecker a écrit:
@profecoles a écrit:
holderfar a écrit:Ben je trouve que mettre un mot était une mauvaise idée à la base.
Ca ne tuera pas ton fils de faire la punition...

Peut-être ...mais les parents ont aussi le droit d'être fatigués et en colère.

ça m'est déjà arrivé d'avoir une mauvaise réaction due à la fatigue dans ma classe (Rien de grave, je vous rassure)
Si un parent me reprend là-dessus, je mets "Vu" et on n'en parle plus.ça ne sert à rien de s'enferrer quand on a tort en général et tort par rapport aux textes qui plus est.
Mais là elle précise qu'elle n'était pas en colère, que c'était une décision réfléchie et qu'elle la maintient que ça me plaise ou non et illégal ou pas ....Et là, je trouve qu'elle abuse !

je suis d'accord avec Profecoles : ça me gêne toujours de lire des choses comme "20 lignes ça ne fera pas de mal"; "ça permet d'apprendre que la vie est injuste" quant il s'agit de répondre à quelqu'un qui poste au sujet d'une punition. Faire faire un truc à mon gamin sous prétexte de ne pas remettre en cause l'autorité de son enseignant ça ne passe pas. Je veux bien qu"on défende des collègues mais il y a des choses sur lesquelles la défense est difficile à prendre.
L'enseignante a mal réagi, ce n'est pas une raison pour surenchérir en poussant le môme à désobéir. 20 lignes, c'est stupide mais ni inhumain ni chronophage.

bien sûr, je ne dis pas que ce soit quelques chose de surhumain ou chronophage. Là où je ne suis pas d'accord (même si j'ai lu les arguments donnés ici) c'est sur le fait de défendre quelque chose qui est illégal (quand même...même si ce n'est ni surhumain ni chronophage) pour ne pas remettre l'autorité de l'enseignante en cause. Bien sûr que des sifflements en classe c'est pénible, que ça peut être insupportable, bien sûr qu'on peut être fatigué, énervé mais en ne recourt pas à quelque chose d'illégal pour asseoir son autorité, il y a d'autres moyens j'imagine.
quand mon fils est rentré avec sa punition collective donnée par l'AED, et qu'il m'a raconté dans quelles circonstances elle avait été donnée, tu comprends qu'un prof ou un AED qui donne ce genre de punition est au pied du mur. ça m'est arrivée aussi, une fois, débutante,et évidemment j'ai regretté, mais voila quoi, on fait ça lorsque vraiment on a l'impression que l'on ne peut plus agir autrement, que la situation échappe totalement à notre contrôle, et c'est le seul moyen de rétablir la situation, d'ailleurs ça a marché, pour moi en tous cas. En tant qu'élève j'ai eu à subir aussi une punition collective(interro), et bien, vous savez à qui on en a voulu? aux deux élèves à cause de qui on a eu le contrôle, pas à la prof! Comme quoi les temps changent. Aujourd'hui les gamins savent trés bien que "ils ont le droit de " "la prof n'a pas le droit de " et ils ne se privent jamais pour nous le rappeler, c'est devenu trés compliqué de punir, notre autorité est en permanence contestée. Je me rappelle une collègue qui m'avait racontée un fait stupéfiant: elle avait reçu des boulettes de gommes dans le dos. Vu la trajectoire, cela ne pouvait provenir que d'une élève, dont la table était isolée. D'autres élèves confirment. Elle est sanctionnée, et la gamine qui proteste en disant que, "puisque je n'ai pas avoué, il n'y avait pas de preuve, je ne devais pas être punie". Voila ou on en est aujourd'hui. Notre pouvoir et notre autorité est réduite à peau de chagrin. Alors je crois que les profs et les parents devraient au contraire être solidaires.

corisandiane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Mestelle51 le Mar 05 Mar 2013, 19:40

@kiwi a écrit:
@Mestelle51 a écrit:
@kiwi a écrit:Je me prosterne devant toi grande prêtresse du "je ne fais jamais d'erreur". veneration

Je prétends ne pas faire d'erreur parce que je ne m'énerve pas si on me reproche à juste titre d'en avoir fait? J'avoue que je ne comprends plus trop.

Et bien oui, je me prosterne devant toi qui n'a jamais donné de punition collective, de lignes ou autres. Et ce que je ne comprends pas moi, c'est précisément que tu ne puisses pas comprendre sa réaction ponctuelle. Je ne dis pas qu'elle a bien fait (les lignes n'ont jamais fait réfléchir qui que ce soit, ni prendre conscience de quoi que ce soit), mais je pense que sa réaction peut se comprendre dans un moment d'énervement. Et je trouve aussi que réagir de cette manière en écrivant un mot et en brandissant les textes, en ordonnant en premier lieu à son enfant de ne pas faire la punition, c'est une mauvaise réaction. Je précise bien : tant que ça reste l'unique fait. Si l'enseignante est coutumière du fait en revanche...


Mais je ne dis pas le contraire. Je ne critique pas cette enseignante pour avoir donné une punition collective sous l'énervement. Je critique la méthode, que je trouve injuste et contre productive, et cette enseignante pour le ton avec lequel elle a répondu au mot de profecoles.

Personnellement, quand une classe devient trop insupportable ou que les bruitages de fond perturbent le cours, je me mets à simplement dicter mes notes. C'est beaucoup moins ludique, mais ce n'est pas punitif et cela restaure le calme.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Mar 05 Mar 2013, 19:40

Dénoncée par des parents.... On nous complique vraiment la tâche, de façon si sympathique... Rolling Eyes
Je suis d'accord sur le fait que la collègue est en tort (avec des soucis relationnels en sus, certainement), mais bon, faut faire attention de ne pas trop se savonner la planche, quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par Invité le Mar 05 Mar 2013, 19:42

Cripure a écrit:
Happy Flower a écrit:La punition 20 fois, "je ne sifflerai pas en classe" est très modeste, proportionnée, et en même temps, c'est un engagement individuel de chaque élève à réfléchir à ce comportement nuisible....
Je répète : lignes interdites depuis juillet 2000. On a quand même bonne mine ensuite de se plaindre de textes à nous favorables qui ne nous sont pas appliqués...
Oui, je suis d'accord aussi, mais bon, dans l'énervement... humhum

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : est-ce interdit ?

Message par albertine02 le Mar 05 Mar 2013, 19:42

Cripure a écrit:
Happy Flower a écrit:La punition 20 fois, "je ne sifflerai pas en classe" est très modeste, proportionnée, et en même temps, c'est un engagement individuel de chaque élève à réfléchir à ce comportement nuisible....
Je répète : lignes interdites depuis juillet 2000. On a quand même bonne mine ensuite de se plaindre de textes à nous favorables qui ne nous sont pas appliqués...

là, je suis d'accord....mais je crois que le débat porte davantage sur la manière de faire comprendre à l'enseignant(e) que sa démarche n'est pas autorisée....et le discours, par conséquent, à tenir devant son enfant.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum