Arrêter l'enseignement

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 23:20

Bon, je sors du journalisme, là... Es-tu sûre que tu ne traverses pas un moment de découragement, de remise en cause ? J'ai déjà voulu démissionner, et le Rectorat m'a offert un bilan de compétences, ce qui m'a aidée à repartir d'un meilleur pied. Mais je traverse régulièrement des crises. Je crois que, quelle que soit la motivation qu'on a pu avoir en se lançant dans ce boulot, elle est très profonde. Peut-être que ça correspond chez toi à quelque chose de profond de "rester" dans un milieu scolaire ? Je dis un truc bête, et qui ne concerne que moi sans doute : tu vois, j'adorais aller voir ma mère le soir dans sa classe (elle était instit de maternelle) en rentrant de l'école, et nous habitions "dans" l'école. Ca a dû jouer dans ce choix tête baissée de m'inscrire à l'IUFM de lettres. N'importe quoi ! J'étais en anglais et j'avais toujours dit que je ne serais certainement pas prof. Et pourtant... J'ai mis longtemps à comprendre que cela avait été un vrai choix.
Dans l'exercice du métier, nous aurions grand besoin d'être plus reconnus pour nos mérites, le temps que nous y passons, etc... Il suffirait parfois d'un petit compliment pour redresser la tête, mais ça ne vient pas.
Et puis, tu peux très bien rester dans l'école, ça ne fait pas de toi une élève, les élèves ont besoin d'adultes dans l'école !
Enfin, je crois que, quand on a aimé acheter ses petites affaires de rentrée, on ne se refait pas !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Adèle le Ven 12 Déc 2008 - 23:26

@carabas a écrit:
@Adèle a écrit:Pourquoi dire que tu as raté ta vie ?
Il y a peut-être d'autres domaines que tu aimes?
Quand je dis arrêter, pour moi, cela signifie arrêter tout court ou alors passer à un domaine sans aucun rapport .
J'aurais dû préciser "raté ma vie professionnelle". Eh bien je dis ça parce que je n'ai pas réussi à faire prof, que je n'ai pas abandonné par choix, mais bien parce que je n'en pouvais plus, que j'étais incapable d'exercer ce métier.


Alors tu as fait le bon choix, dans ce cas.

Adèle
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Carabas le Lun 15 Déc 2008 - 16:01

Probablement. Mais du coup, je reviens à ma 1ere question : pour faire quoi? Être formée pour être professeur, apprendre plein de choses passionnantes, certes, mais d'un haut niveau, pour se retrouver sans rien, c'est très frustrant. C'est pour cela que je mets en garde les professeurs qui parlent de démission. Je sais que personne n'ignore les difficultés de la reconversion pour un prof, mais je rappelle juste que ce n'est pas un mythe, que la dure réalité est bien là. Même après une autre formation (DUT dans mon cas) Et si on est bien dans ce métier, pourquoi aller voir ailleurs? A moins qu'on ait un projet bien précis, cela va de soi.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Pierre_au_carré le Lun 15 Déc 2008 - 16:09

@carabas a écrit:Probablement. Mais du coup, je reviens à ma 1ere question : pour faire quoi? Être formée pour être professeur, apprendre plein de choses passionnantes, certes, mais d'un haut niveau, pour se retrouver sans rien, c'est très frustrant. C'est pour cela que je mets en garde les professeurs qui parlent de démission. Je sais que personne n'ignore les difficultés de la reconversion pour un prof, mais je rappelle juste que ce n'est pas un mythe, que la dure réalité est bien là. Même après une autre formation (DUT dans mon cas) Et si on est bien dans ce métier, pourquoi aller voir ailleurs? A moins qu'on ait un projet bien précis, cela va de soi.

Tu peux avoir une formation de "haut niveau" et apprendre à mettre des "s" au pluriel...

Toujours pas de nouvelles des propositions ? MP si tu veux...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Aëmiel le Lun 15 Déc 2008 - 19:57

les piges, c'est possible : ici, tous les correspondants locaux des journaux sont des instits...
De façon générale, tout ce qui considéré comme "oeuvre de l'esprit" (oui, c'est fourre-tout, comme terme) est accepté.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Adèle le Lun 15 Déc 2008 - 23:44

@carabas a écrit:Probablement. Mais du coup, je reviens à ma 1ere question : pour faire quoi? Être formée pour être professeur, apprendre plein de choses passionnantes, certes, mais d'un haut niveau, pour se retrouver sans rien, c'est très frustrant. C'est pour cela que je mets en garde les professeurs qui parlent de démission. Je sais que personne n'ignore les difficultés de la reconversion pour un prof, mais je rappelle juste que ce n'est pas un mythe, que la dure réalité est bien là. Même après une autre formation (DUT dans mon cas) Et si on est bien dans ce métier, pourquoi aller voir ailleurs? A moins qu'on ait un projet bien précis, cela va de soi.

Justement, j'ai posé la question, à cause de tout ce qui se passe actuellement, de tout ce qu'on voit qui est fait pour ne plus pouvoir donner à l'école la moindre chance.
Alors quand tu es sur une voie, mais qu'on te demande d'en prendre une autre qui n'a ni queue ni tête, ou tu fais le dos rond et tu finis par être en porte-à-faux, ou tu refuses et tu te dis qu'il vaut peut-être mieux ne pas cautionner et essayer de trouver autre chose .

Adèle
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Lorely le Mar 16 Déc 2008 - 12:06

Moi aussi, arrêter l'enseignement ne cesse de me traverser l'esprit. Pourtant, je débute et l'an dernier, j'étais pleine d'ambition. Mais, quand on est mutée loin de chez soi, TZR de surcroît, sans poste et au CDI de son RAD, franchement ça fout un coup au moral. Alors se reconvertir pour moi n'est pas la mer à boire. Seulement, j'attends un peu, j'attends de retrouver un poste fixe afin de ne pas réagir 'à chaud'. Et puis, j'ai un bon rapport avec les élèves donc je me dis que je ferais peut-être une bêtise en démissionnant. Cela dit, je réfléchis déjà aux autres métiers qui pourraient me plaire: journaliste de presse, travailler avec les animaux, dans la photographie, écrire mes propres romans ou bien enseigner la musique. Pleins de métiers certainement passionnants qui, je pense, m'atteindraient moins psychologiquement...

Lorely
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Invité le Mar 16 Déc 2008 - 12:32

Eh les filles... arrêtez ! Si nous partons, qui remettra l'école "sur la bonne voie" ? Ne comptons pas sur les politiques ! Ce sont des gens comme nous, qui ont leur métier à coeur et qui aiment transmettre, qui doivent rester sur le bateau, même s'il coule. titanic (trop facile, le smiley). Et puis, il ne va pas si vite que ça, le bateau de croisière, on a le temps de colmater les brèches.
En ce qui concerne les métiers vers lesquels on peut se tourner, je voulais juste faire remarquer que prof est quand même un des métiers qui aide le plus à écrire (au début, avant d'en vivre). Peut-être aussi que si nous sommes d'un caractère à nous laisser atteindre, nous le serions partout. Tu imagines les critiques assassines sur tes livres, un manuscrit refusé dans dix maisons d'édition... Bon, enfin bref, je ne veux pas te casser, ni même te dire "sois réaliste", mais plutôt "bonne chance pour un poste fixe, car ton métier, tu l'aimes". Ce que tu n'aimes pas en ce moment c'est cet espèce de statut à la c... de TZR ! Je te comprends et t'envoie plein de bisous . Dis-toi que le CDI, c'est une expérience qui t'aidera plus tard, quand tu seras prof, enfin BIENTÔT.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Invité le Mar 16 Déc 2008 - 12:47

Pour ma part, j'attends d'avoir fait les 15 ans qui me donneront droit à une retraite de l'EN (encore une peu moins de deux ans) mais j'envisage de plus en plus sérieusement la reconversion (et une de plus, même pas peur !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Reine Margot le Mar 16 Déc 2008 - 13:13

je conseille quand même à ceux et celles qui souhaiteraient se reconvertir de réfléchir aux propos de carabas sur la difficulté de la reconversion, qui n'est pas un mythe.

dans le privé c'est la précarité souvent (on rappelle aux gens qui signent un CDI que le I ne veut pas dire Infini) et des conditions de travail pas toujours bonnes...alors cela vaut le coup d'y réfléchir à deux fois!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Adèle le Mar 16 Déc 2008 - 13:24

Oui, mais être enseignant, cela signifie
- qu'on a su travailler avec ténacité pour un concours
- qu'on a su travailler scolairement longtemps
- que l'on sait s'occuper d'une horde en folie de 25-30 personnes et qu'on a su les garder assis ou à peu près pendant des années
- qu'on sait parler en public
- qu'on est capable d'organisation et de planification
- qu'on a une bonne mémoire
- un bon écrit (et les patrons ont énormément de mal avec ce pb)
- que nous ne sommes pas des arriérés non plus ....
Bref, nous ne sommes pas inintéressants, même si notre discipline semble restrictive.

Bien entendu, nous n'allons pas trouver un boulot d'ingénieur ni de trader (quoique, en ce moment, ce ne soit pas la panacée), mais je reste convaincue qu'on a des atouts en poche .

Adèle
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Reine Margot le Mar 16 Déc 2008 - 13:31

oui mais franchement ces qualités n'ont aucune importance. quand j'ai passé le concours de bibliothécaire territorial, que j'ai eu, j'ai dû faire une lettre de motivation à des bibliothéques. J'ai parlé des qualités que tu cites et de mon expérience de prof, notamment avec les enfants: on m'a dit qu'ils s'en fichaient et qu'il valait mieux ne mettre aucune expérience pro quand on avait été prof, ça n'a aucune valeur. si je n'avais aucune expérience en bibliothéque ça ne les intéressait pas. alors en entreprise...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Pierre_au_carré le Mar 16 Déc 2008 - 13:51

Cappuccinette a écrit:Pour ma part, j'attends d'avoir fait les 15 ans qui me donneront droit à une retraite de l'EN (encore une peu moins de deux ans) mais j'envisage de plus en plus sérieusement la reconversion (et une de plus, même pas peur !)

laquelle, laquelle, laquelle ?

Il te reste l'artisanat et le régime agricole pour toucher à tous les régimes de retraite Wink

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Pierre_au_carré le Mar 16 Déc 2008 - 13:53

@Adèle a écrit:Oui, mais être enseignant, cela signifie
- qu'on a su travailler avec ténacité pour un concours
- qu'on a su travailler scolairement longtemps
- que l'on sait s'occuper d'une horde en folie de 25-30 personnes et qu'on a su les garder assis ou à peu près pendant des années
- qu'on sait parler en public
- qu'on est capable d'organisation et de planification
- qu'on a une bonne mémoire
- un bon écrit (et les patrons ont énormément de mal avec ce pb)
- que nous ne sommes pas des arriérés non plus ....
Bref, nous ne sommes pas inintéressants, même si notre discipline semble restrictive.

Bien entendu, nous n'allons pas trouver un boulot d'ingénieur ni de trader (quoique, en ce moment, ce ne soit pas la panacée), mais je reste convaincue qu'on a des atouts en poche .

Oui, mais à cause de la mauvaise image des profs dans l'entreprise (qui est réelle... Pour les parents, elle est réservée aux beaufs), ben c'est pas aussi simple que ça.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Pierre_au_carré le Mar 16 Déc 2008 - 14:04

marquisedemerteuil a écrit:je conseille quand même à ceux et celles qui souhaiteraient se reconvertir de réfléchir aux propos de carabas sur la difficulté de la reconversion, qui n'est pas un mythe.

dans le privé c'est la précarité souvent (on rappelle aux gens qui signent un CDI que le I ne veut pas dire Infini) et des conditions de travail pas toujours bonnes...alors cela vaut le coup d'y réfléchir à deux fois!

Justement, je pense que certains y réfléchissent trop car il y a très peu de reconversion.
Dès qu'on y pense un peu, ça se complique... Mais rien n'est impossible.

Un exemple qui intéresse pas mal de monde ici :

http://www.village.tm.fr/index.php?Menu=Actu&ids=uCbSYWNiroOJxPDbZPMc&Action=777&idn3=2198

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Carabas le Mar 16 Déc 2008 - 14:20

marquisedemerteuil a écrit:oui mais franchement ces qualités n'ont aucune importance. quand j'ai passé le concours de bibliothécaire territorial, que j'ai eu, j'ai dû faire une lettre de motivation à des bibliothéques. J'ai parlé des qualités que tu cites et de mon expérience de prof, notamment avec les enfants: on m'a dit qu'ils s'en fichaient et qu'il valait mieux ne mettre aucune expérience pro quand on avait été prof, ça n'a aucune valeur. si je n'avais aucune expérience en bibliothéque ça ne les intéressait pas. alors en entreprise...
En effet, il faut savoir que quand on tente un concours territorial, il faut ensuite chercher son poste. Et l'on ne trouve son poste que si l'on a une expérience en bibliothèque, même quand on tente le concours externe, ce qui est une absurdité. Si l'on ne trouve rien en 2 ans, le bénéfice du concours est annulé. C'est arrivé à quelqu'un de ma bibliothèque de stage, qui a ensuite tenté le DUT en un an et a pu trouver du travail après cela. Par contre, je ne suis pas convaincue qu'il vaille mieux ne rien dire que de dire qu'on a été prof. Ca ferait un trou dans mon cv.

@Adèle a écrit:Oui, mais être enseignant, cela signifie
- qu'on a su travailler avec ténacité pour un concours
- qu'on a su travailler scolairement longtemps
- que l'on sait s'occuper d'une horde en folie de 25-30 personnes et qu'on a su les garder assis ou à peu près pendant des années
- qu'on sait parler en public
- qu'on est capable d'organisation et de planification
- qu'on a une bonne mémoire
- un bon écrit (et les patrons ont énormément de mal avec ce pb)
- que nous ne sommes pas des arriérés non plus ....
Bref, nous ne sommes pas inintéressants, même si notre discipline semble restrictive.
Alors je peux te dire que ça ne sert pas à grand-chose. Certains ont le cliché du prof fainéant. Exemple : la semaine dernière, lors de mon dernier entretien, une de mes interlocutrice m'a dit : "vous savez, il y a une grosse quantité de travail. On a même une ancienne documentaliste de collège qui est étonnée par la quantité de travail à abattre." Ou comment dire que les bibliothécaires, eux, ils bossent contrairement aux profs... Pseudo appréciera. humhum

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Invité le Mar 16 Déc 2008 - 15:32

@Pierre_au_carré a écrit:
Cappuccinette a écrit:Pour ma part, j'attends d'avoir fait les 15 ans qui me donneront droit à une retraite de l'EN (encore une peu moins de deux ans) mais j'envisage de plus en plus sérieusement la reconversion (et une de plus, même pas peur !)

laquelle, laquelle, laquelle ?

Il te reste l'artisanat et le régime agricole pour toucher à tous les régimes de retraite Wink

MDR !!!! Non je retournerai à un régime de retraite qui me connaît déjà !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Invité le Mar 16 Déc 2008 - 15:34

marquisedemerteuil a écrit:je conseille quand même à ceux et celles qui souhaiteraient se reconvertir de réfléchir aux propos de carabas sur la difficulté de la reconversion, qui n'est pas un mythe.

dans le privé c'est la précarité souvent (on rappelle aux gens qui signent un CDI que le I ne veut pas dire Infini) et des conditions de travail pas toujours bonnes...alors cela vaut le coup d'y réfléchir à deux fois!

Je suis tout à fait d'accord. Mais j'ai un parcours atypique, ce qui change la donne.
Quant à y réfléchir à deux fois, je ne fais que ça ! Mais il y a un moment où il faut savoir se décider. Pour le moment je compte les heures jusqu'aux vacances... il s'agit de tenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Pierre_au_carré le Mar 16 Déc 2008 - 15:48

Cappuccinette a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
Cappuccinette a écrit:Pour ma part, j'attends d'avoir fait les 15 ans qui me donneront droit à une retraite de l'EN (encore une peu moins de deux ans) mais j'envisage de plus en plus sérieusement la reconversion (et une de plus, même pas peur !)

laquelle, laquelle, laquelle ?

Il te reste l'artisanat et le régime agricole pour toucher à tous les régimes de retraite Wink

MDR !!!! Non je retournerai à un régime de retraite qui me connaît déjà !

Lequel ? Celui des rempailleurs de chaise ? Laughing

Non... en rapport avec la médecine ?

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Invité le Mar 16 Déc 2008 - 15:56

Razz
Tu es bien curieux !!!! Pour le moment je suis en phase de groooooooosse réflexion et de préparation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Pierre_au_carré le Mar 16 Déc 2008 - 16:13

Cappuccinette a écrit:Razz
Tu es bien curieux !!!! Pour le moment je suis en phase de groooooooosse réflexion et de préparation.

Et oh, qui m'avait lancé sur le sujet ? Razz

PS : curieux : oui ! vache

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Adèle le Mar 16 Déc 2008 - 19:46

Cappuccinette a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
Cappuccinette a écrit:Pour ma part, j'attends d'avoir fait les 15 ans qui me donneront droit à une retraite de l'EN (encore une peu moins de deux ans) mais j'envisage de plus en plus sérieusement la reconversion (et une de plus, même pas peur !)

laquelle, laquelle, laquelle ?

Il te reste l'artisanat et le régime agricole pour toucher à tous les régimes de retraite Wink

MDR !!!! Non je retournerai à un régime de retraite qui me connaît déjà !

Après 15 ans, on a une retraite?
Et tu as fait autre chose avant ?

Adèle
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Adèle le Mar 16 Déc 2008 - 19:49

@carabas a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:oui mais franchement ces qualités n'ont aucune importance. quand j'ai passé le concours de bibliothécaire territorial, que j'ai eu, j'ai dû faire une lettre de motivation à des bibliothéques. J'ai parlé des qualités que tu cites et de mon expérience de prof, notamment avec les enfants: on m'a dit qu'ils s'en fichaient et qu'il valait mieux ne mettre aucune expérience pro quand on avait été prof, ça n'a aucune valeur. si je n'avais aucune expérience en bibliothéque ça ne les intéressait pas. alors en entreprise...
En effet, il faut savoir que quand on tente un concours territorial, il faut ensuite chercher son poste. Et l'on ne trouve son poste que si l'on a une expérience en bibliothèque, même quand on tente le concours externe, ce qui est une absurdité. Si l'on ne trouve rien en 2 ans, le bénéfice du concours est annulé. C'est arrivé à quelqu'un de ma bibliothèque de stage, qui a ensuite tenté le DUT en un an et a pu trouver du travail après cela. Par contre, je ne suis pas convaincue qu'il vaille mieux ne rien dire que de dire qu'on a été prof. Ca ferait un trou dans mon cv.

@Adèle a écrit:Oui, mais être enseignant, cela signifie
- qu'on a su travailler avec ténacité pour un concours
- qu'on a su travailler scolairement longtemps
- que l'on sait s'occuper d'une horde en folie de 25-30 personnes et qu'on a su les garder assis ou à peu près pendant des années
- qu'on sait parler en public
- qu'on est capable d'organisation et de planification
- qu'on a une bonne mémoire
- un bon écrit (et les patrons ont énormément de mal avec ce pb)
- que nous ne sommes pas des arriérés non plus ....
Bref, nous ne sommes pas inintéressants, même si notre discipline semble restrictive.
Alors je peux te dire que ça ne sert pas à grand-chose. Certains ont le cliché du prof fainéant. Exemple : la semaine dernière, lors de mon dernier entretien, une de mes interlocutrice m'a dit : "vous savez, il y a une grosse quantité de travail. On a même une ancienne documentaliste de collège qui est étonnée par la quantité de travail à abattre." Ou comment dire que les bibliothécaires, eux, ils bossent contrairement aux profs... Pseudo appréciera. humhum

C'est attristant, ce que tu dis .
En même temps, dès que j'en parle autour de moi, ce sont les arguments qui viennent en premier à l'esprit des gens, et ils sont certains que je suis employable dans le privé. Ce sont des gens du privé qui me le disent. heu

Cependant, je ne veux pas rester dans l'univers littéraire forcément. Il y a plein d'autres choses qui me plaisent en dehors, et j'aimerais même, je pense, faire un virage à 180°

Adèle
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Carabas le Mar 16 Déc 2008 - 19:59

De mon côté, j'ai quand même envie que mes études me resservent un minimum, histoire de ne pas avoir passé 6 ans en fac pour rien. J'admets que quelque chose dans les animaux me tenterait bien aussi, mais reprendre une formation, c'est pour le moment au-dessus de mes forces.

Il y a aussi un autre problème : j'ai démissionné au bout de même pas 2 ans d'enseignement. Sur le cv, ça ne fait pas terrible : c'est clairement un aveu de mon incompétence, surtout que je n'ai eu que le statut de stagiaire. Toi, tu peux dire que tu as envie de voir autre chose, tandis que moi, je suis obligée de convenir que j'étais dépassée.

Je me suis presque tiré une balle dans le pied, en fait.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par igs le Mar 16 Déc 2008 - 20:03

Dans mon établissement, on propose aux profs des "stages" (d'une semaine il me semble) en entreprise. Je ne sais pas ce que ça vaut.

Maintenant, pour avoir bossé dans le les ressources humaines avant d'être enseignante, je peux dire qu'il est très difficile à un prof d'aller dans le privé. Je ne dis pas "impossible", mais il faut être prêt à commencer par des CDI.
Pendant 3 ans, j'ai, entre autres, fait passer des bilans de compétences à des personnes voulant changer d'orientation professionnelle. Sur les 8 profs que j'ai vus, 1 seul a vraiment changé, et encore : il s'agit d'un prof de techno.
Je ne veux pas être décourageante cependant : il existe des pistes, notamment en ressources humaines, dans le domaine de la formation, voire totalement ailleurs si tu décides de faire une formation.

Bon courage en tous cas !

igs
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêter l'enseignement

Message par Pierre_au_carré le Mar 16 Déc 2008 - 20:31

@Adèle a écrit:
Cappuccinette a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
Cappuccinette a écrit:Pour ma part, j'attends d'avoir fait les 15 ans qui me donneront droit à une retraite de l'EN (encore une peu moins de deux ans) mais j'envisage de plus en plus sérieusement la reconversion (et une de plus, même pas peur !)

laquelle, laquelle, laquelle ?

Il te reste l'artisanat et le régime agricole pour toucher à tous les régimes de retraite Wink

MDR !!!! Non je retournerai à un régime de retraite qui me connaît déjà !

Après 15 ans, on a une retraite?
Et tu as fait autre chose avant ?

On a droit à une retraite de fonctionnaire si on a cotisé 15 ans, mais la pension est fonction du temps de cotisation...
Il se trouve qu'elle a fait autre chose avant (et peut-être après...) et sera multi-pensionnée. (ça se dit ?)

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum