Vers un nouveau statut (obligations de service)

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par loup des steppes le Ven 11 Nov 2011 - 14:45

Dinaaa a dit : "dans 20 ans nous connaîtrons la même situation en France. Le salaire en moins. "

Tu es optimiste, le pire du système anglais ou américain (car évidemment ce qui bien on ne prend pas), nous pend au nez et dans peu de temps on y sera à mon avis...

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Aurore le Ven 11 Nov 2011 - 14:48

@Finrod a écrit:Article intéressant qui donne le point de vue de l'UNSA (via des citations de ses membres) sur les propositions de chgt de statut de l'UMP.

http://philippe-watrelot.blogspot.com/2011/11/revue-de-presse-du-jeudi-10-novembre.html

Ils sont ok mais ils demandent une diminution des heures devant élèves et sont opposés à la vision managériale du CDE.


Mon œil ! Il suffit de lire la prose d'Education et Devenir ou des Cahiers pédagogiques pour constater l'exact contraire.
Les traîtres... Twisted Evil

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Jacq le Ven 11 Nov 2011 - 18:59

@marc44 a écrit:
@pk a écrit:http://www.vousnousils.fr/2011/11/08/ump-revoir-les-obligations-de-service-des-enseignants-avec-un-nouveau-statut-2-516201

Extrait:
Cette redé­fi­ni­tion des mis­sions des ensei­gnants "pour­rait abou­tir", sug­gère le parti pré­si­den­tiel, à "la créa­tion d'un nou­veau corps qui concer­ne­rait les can­di­dats à l'actuel Capes et qui serait ouvert aux pro­fes­seurs cer­ti­fiés en exer­cice, sur la base du volontariat".

Comme les universités, toutes devenues autonomes sauf une, sur la base du volontariat. Le seul volontariat, c'est d'y aller bon gré ou mal gré. Foutage de gueule.

Remarque à ce sujet (du SGEN-CFDT) sur le projet de l'UMP :
«L’UMP est en train de monter un piège: recrutements diversifiés, rémunérations inégales et chefs d’établissements transformés en évaluateurs et notateurs».

La seule université (si nous parlons de la même) pas passée à l'autonomie est forcée de le faire d'ici peu, et bien sûr n'est pas préparée du tout à le faire. Les finances de beaucoup se dégradent d'ailleurs fortement avec l'autonomie.
Jacq

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Pryneia le Ven 11 Nov 2011 - 20:58

C'est proprement effarant...
Notre gros problème que les gens ont une image très négative de notre profession. Les politiques surfent sur ce désamour envers les enseignants et tout devient possible, l'opinion accepte tout ! Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, on passe pour des privilégiés, de sales nantis de fonctionnaires, qui ont la sécurité de l'emploi, les vacances. Je dirais même que certains ressentent un plaisir malsain à voir les profs bousculés, piétinés, écrasés. Dans ces conditions, que faire ?

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Spinoza1670 le Dim 13 Nov 2011 - 9:24

L'article à diffuser sur l'autonomie des établissements, le chèque-éducation et la culture des évaluations au détriment des apprentissages, c'est :

Diane Ravitch, Volte-face d'une ministre américaine


Extrait (fin de l'article) :
En janvier 2009, lorsque l’administration de M. Barack Obama parvint au pouvoir, j’étais persuadée qu’elle annulerait la loi NCLB et repartirait sur des bases saines. C’est le contraire qui s’est produit : elle a épousé les idées et les choix les plus dangereux de l’ère George W. Bush. Baptisé « Race to the Top » (Course vers le sommet), son programme fait miroiter des subventions de 4,3 milliards de dollars à des Etats pris à la gorge par la crise économique. Pour bénéficier de cette manne, ces derniers doivent supprimer toute limite légale à l’implantation des charter schools. Ainsi, leur expansion vient réaliser le vieux rêve des businessmen de l’éducation et des partisans du tout-marché, qui aspirent à démanteler le système public.

Or, il est absurde d’évaluer les enseignants selon les résultats des élèves, car ceux-ci dépendent bien sûr de ce qui se passe en classe, mais aussi de facteurs extérieurs tels que les ressources, la motivation des élèves ou le soutien que peuvent leur apporter les parents. Pourtant, seuls les enseignants sont tenus pour responsables. Quant à la « transformation » des écoles en difficulté, il s’agit d’un euphémisme destiné à masquer le même type de mesures que celles imposées par la loi NCLB. Si les résultats ne s’améliorent pas rapidement, les établissements sont transférés à l’Etat concerné, fermés, privatisés ou transformés en charter schools. Lorsque les autorités de l’Etat de Rhode Island ont annoncé leur intention de licencier tout le personnel enseignant du seul lycée de la ville de Central Falls, leur décision a été applaudie par le secrétaire d’Etat à l’éducation, M. Arne Duncan, et par le président démocrate lui-même. Récemment, le personnel a été réembauché, à condition d’accepter de faire de plus longues journées et de fournir davantage d’aide personnalisée aux élèves.

L’accent mis par l’administration Obama sur l’évaluation a poussé les Etats à modifier leur législation dans l’espoir d’obtenir les fonds fédéraux dont ils ont cruellement besoin. La Floride vient de voter une loi qui interdit le recrutement d’enseignants débutants, fait dépendre la moitié de leur salaire des résultats de leurs élèves, supprime les budgets alloués à la formation continue et finance l’évaluation des élèves en prélevant 5 % sur le budget scolaire de chaque circonscription. Parents et enseignants ont uni leurs forces et sont parvenus à convaincre le gouverneur, M. Charlie Crist, de ne pas signer la loi, ce qui a probablement mis fin à sa carrière au sein du Parti républicain. Mais des mesures semblables sont prises un peu partout dans le pays.

Diane Ravitch
Chercheuse en sciences de l’éducation à l’université de New York. Elle a notamment publié The Death and Life of the Great American School System : How testing and Choice Are Undermining Education, Basic Books, New York, 2010.
Ce texte a été initialement publié dans The Nation (New York) du 14 juin 2010, sous le titre « Why I changed my mind ».

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Patissot le Dim 13 Nov 2011 - 10:09

affraid

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Finrod le Dim 13 Nov 2011 - 21:19

@Aurore a écrit:
Mon œil ! Il suffit de lire la prose d'Education et Devenir ou des Cahiers pédagogiques pour constater l'exact contraire.

Dans cet article, un type cité fait référence à une demande de l'UNSA. Les points de vue peuvent être plus divers ailleurs, l'UNSA n'est pas seul, et tous ses syndiqués n'ont pas le même avis. (je vérifie si il y a une référence pour cette revendication).

(Edit: j'ai juste vu une citation du secrétaire général du SE et une autre du secrétaire général du SGEN là http://www.lepoint.fr/societe/statut-des-enseignants-les-syndicats-s-elevent-contre-une-proposition-de-reforme-de-l-ump-08-11-2011-1394156_23.php
Mais ils n'ont pas mis de note officielle sur la demande de chgt de statut sur leurs sites, à priori. )


La citation sur les US, elle, nous ramène bien à une vision réaliste, loin des rêveries pédago et des idéaux républicains.

Par rapport à l'éducation que j'ai reçu, c'est de la science fiction cette histoire. On se croirait dans Shadowrun.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Jacq le Lun 14 Nov 2011 - 8:32

@Finrod a écrit:
Par rapport à l'éducation que j'ai reçu, c'est de la science fiction cette histoire. On se croirait dans Shadowrun.

C'est du cyberpunk. Tiens, des corporations font tomber des gouvernements et attaquent un continent ?

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Dinaaa le Lun 14 Nov 2011 - 22:45

@Aurore a écrit:
Le salaire semble élevé à première vue, mais il ne faut pas s'y tromper. Si l'on tient compte de l'absence de protection sociale et du coût de la santé, de l'immobilier, des assurances diverses... et du coût exorbitant d'études pour les enfants, c'est très très peu, en fait.


Tout à fait ! Tu as mille fois raison : rien que quelques chiffres...
$800 mensuels de mutuelle pour une famille de 4 personnes
$7500 de frais de scolarité annuels pour chacune des filles (elles sont pas à la fac, hein, elles ont 4 et 6 ans...)
$1800 de frais médicaux quand la petite s'ouvre la lèvre en tombant de la balançoire et qu'il faut faire 3 points de suture aux urgences ("ah vous n'étiez pas chez vous mais chez une amie ? ben c'est pas pris en charge alors" répond la mutuelle...)


Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par Aurore le Lun 14 Nov 2011 - 22:51

@Dinaaa a écrit:
@Aurore a écrit:
Le salaire semble élevé à première vue, mais il ne faut pas s'y tromper. Si l'on tient compte de l'absence de protection sociale et du coût de la santé, de l'immobilier, des assurances diverses... et du coût exorbitant d'études pour les enfants, c'est très très peu, en fait.


Tout à fait ! Tu as mille fois raison : rien que quelques chiffres...
$800 mensuels de mutuelle pour une famille de 4 personnes
$7500 de frais de scolarité annuels pour chacune des filles (elles sont pas à la fac, hein, elles ont 4 et 6 ans...)
$1800 de frais médicaux quand la petite s'ouvre la lèvre en tombant de la balançoire et qu'il faut faire 3 points de suture aux urgences ("ah vous n'étiez pas chez vous mais chez une amie ? ben c'est pas pris en charge alors" répond la mutuelle...)


Si c'est pas beau, ça...
Nous y allons tout droit.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un nouveau statut (obligations de service)

Message par pk le Lun 14 Nov 2011 - 22:58

Je vais devoir m'intéresser aux points de croix.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum