Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
DH
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par DH le Mer 9 Nov 2011 - 19:38
continuer de nager.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: école naze ou c'est moi ?

par doublecasquette le Mer 9 Nov 2011 - 19:42
Dr Housette a écrit:continuer de nager.

en gardant le sourire... parce qu'on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre pompom :vvv: pompom

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par Sapotille le Mer 9 Nov 2011 - 19:53
@doublecasquette a écrit:
Dr Housette a écrit:continuer de nager.

en gardant le sourire... parce qu'on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre pompom :vvv: pompom

"Dis, papa, c'est encore loin, l'Amérique ?"

"Tais-toi et nage !" titanic
avatar
doublecasquette
Devin

Re: école naze ou c'est moi ?

par doublecasquette le Mer 9 Nov 2011 - 19:57
@Sapotille a écrit:
@doublecasquette a écrit:
Dr Housette a écrit:continuer de nager.

en gardant le sourire... parce qu'on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre pompom :vvv: pompom

"Dis, papa, c'est encore loin, l'Amérique ?"

"Tais-toi et nage !" titanic

Non, trop agressif, ton "Tais-toi et nage !"...

Qui a une idée plus encourageante ?

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: école naze ou c'est moi ?

par Hannibal le Mer 9 Nov 2011 - 20:03
@carolette a écrit:
Malheureusement l'école ne sera jamais la même pour tous, parce que la liberté pédagogique existe heureusement, parce que nous sommes des humains, plus ou moins investis, plus ou moins capables, et que nous travaillons avec, et pour des enfants, sur lesquels une forte pression des parents s'exerce (moi la première avec mes propres enfants, pour qu'ils réussissent, et qu'ils soient dans un environnement favorable). Toute "défaillance", de l'enseignant, de l'enfant, ou supposées comme telles, sont vécues de façon exacerbée, et c'est logique.

Les exemples montrés au début de ce fil ne sont que ce que la hiérarchie préconise de faire. Certains d'entre nous nous rebellons et tentons de faire diffuser nos idées, mais nous nageons à contre-courant.
Que faire ?

Je n'en sais trop rien. Il me semble que la liberté pédagogique a des limites, tout de même, parce que le contenu et ses modes de transmission ne sont pas totalement séparables. On voit bien l'espèce de course du pain et du fromage qu'il y a entre des programmes qui fondent pour coller à des pédagogies censées assurer la transmission des programmes...

Encore quand il s'agit de bricoles type flûte à bec ou ecjs, ce n'est pas très grave. Mais, pour ce qui concerne les fondamentaux de fin de primaire et de début de collège (lecture, écriture, calcul), peut-être qu'il faudrait y regarder à deux fois avant de laisser faire n'importe quoi n'importe comment. Cela vaudrait d'ailleurs aussi bien pour certaines choses au lycée.
On oublie notamment un truc, c'est que les parents ont appris ces choses "à l'ancienne" quand ils les ont apprises, et que plus on s'en éloigne, moins on peut compter sur leur compréhension, et moins ils sont capables de comprendre la démarche du prof et de reprendre les choses le soir avec le gosse.







Dernière édition par Hannibal le Mer 9 Nov 2011 - 20:29, édité 2 fois
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Ronin le Mer 9 Nov 2011 - 20:14
Oui mais le fin mot de l'histoire c'est qu'en France on a pas de vrais recherches scientifiques sur l'efficacité des méthodes. Je m'explique si on voulait ( je sais pas moi le ministre ou l'ig par exemple) vraiment savoir ce qui est bon pour les gamins en lecture par exemple : on prend un certain nombre de méthodes que l'on veut tester ( Ribambelle contre Borel ou Au fil des mots contre Léo et Léa etc) on prend un certain nombre d'écoles comme échantillon tout ça et on regarde le niveau des gamins en début de CE1 puis plus tard etc.

Je détaille les modalités d'une expérimentation scientifique vous voyez l'idée générale. Et là on observe toutes les conneries faites, on redresse la barre, en particulier pour ceux qui n'ont que l'Ecole pour s'en sortir. :colere:

Les anglais l'ont fait, il me semble ( d'après ma Tata qui vit en perfide Albion depuis fort longtemps) que maintenant c'est syllabique pour tout le monde.
yesyes

Les seuls qui le fassent pour la pédagogie de manière générale ce sont les canadiens ( détrompez moi je suis pas au courant de tout non plus) résultat il se pose plus la question c'est pédagogie explicite pour tout le monde. Chez nous quand on voit le conflit socio-cognitif dérivé connement de Piaget ( bouh personne n'a réagit au post que j'avais écrit là-dessus) et personne pour dire chiffre à l'appui "stop on arrête les conneries" ben on va continuer à ramer pendant longtemps. :colere:

Enfin, moi je dis ça hein... Suspect

PS : les collègues de lettres, ce n'est pas une attaque juste une question, quand vous aviez les schémas actanciels et tout et tout dans vos programmes de collège vous le viviez comment en terme d'efficacité ? pas taper c'est une vraie question qui ne vise que les programmes et pas les enseignants. heu

_________________
avatar
caribouc
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par caribouc le Mer 9 Nov 2011 - 20:15
@Sapotille a écrit:
"Dis, papa, c'est encore loin, l'Amérique ?"

"Tais-toi et nage !" titanic
lol!
Moi, je connaissais : "Tois-toi et rame", c'est pire Twisted Evil

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Ronin le Mer 9 Nov 2011 - 20:15
oups je moi pas relu c'est la colère Embarassed

_________________
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: école naze ou c'est moi ?

par frimoussette77 le Mer 9 Nov 2011 - 20:17
@Ronin a écrit:Oui mais le fin mot de l'histoire c'est qu'en France on a pas de vrais recherches scientifiques sur l'efficacité des méthodes. Je m'explique si on voulait ( je sais pas moi le ministre ou l'ig par exemple) vraiment savoir ce qui est bon pour les gamins en lecture par exemple : on prend un certain nombre de méthodes que l'on veut tester ( Ribambelle contre Borel ou Au fil des mots contre Léo et Léa etc) on prend un certain nombre d'écoles comme échantillon tout ça et on regarde le niveau des gamins en début de CE1 puis plus tard etc.

Je détaille les modalités d'une expérimentation scientifique vous voyez l'idée générale. Et là on observe toutes les conneries faites, on redresse la barre, en particulier pour ceux qui n'ont que l'Ecole pour s'en sortir. :colere:

Les anglais l'ont fait, il me semble ( d'après ma Tata qui vit en perfide Albion depuis fort longtemps) que maintenant c'est syllabique pour tout le monde.
yesyes

Les seuls qui le fassent pour la pédagogie de manière générale ce sont les canadiens ( détrompez moi je suis pas au courant de tout non plus) résultat il se pose plus la question c'est pédagogie explicite pour tout le monde. Chez nous quand on voit le conflit socio-cognitif dérivé connement de Piaget ( bouh personne n'a réagit au post que j'avais écrit là-dessus) et personne pour dire chiffre à l'appui "stop on arrête les conneries" ben on va continuer à ramer pendant longtemps. :colere:

Enfin, moi je dis ça hein... Suspect

PS : les collègues de lettres, ce n'est pas une attaque juste une question, quand vous aviez les schémas actanciels et tout et tout dans vos programmes de collège vous le viviez comment en terme d'efficacité ? pas taper c'est une vraie question qui ne vise que les programmes et pas les enseignants. heu
Oui mais certains parents font du syllabique à la maison (en cachette ou non), cela peut fausser un peu les résultats.
minnie
Expert spécialisé

Re: école naze ou c'est moi ?

par minnie le Mer 9 Nov 2011 - 20:18
Tu prends des écoles ZEP.... ça limite le risque.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Ronin le Mer 9 Nov 2011 - 20:19
Oui mais on peut aussi mener une expérimentation sur les maths, sur l'écriture etc.

_________________
avatar
caribouc
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par caribouc le Mer 9 Nov 2011 - 20:20
@Ronin a écrit:
Les anglais l'ont fait, il me semble ( d'après ma Tata qui vit en perfide Albion depuis fort longtemps) que maintenant c'est syllabique pour tout le monde.
yesyes
Ben, de toute manière, la méthode syllabique est la seule que le cerveau puisse "comprendre" d'après les expériences de neuroscience car c'est de l'analyse pure.

Je suis d'accord avec toi, le jour où en haut lieu, on voudra bien lire ce qui ce fait de concret en neuroscience notamment, ça changera peut-être la donne. Il a été prouvé que l'apprentissage le plus ancré est le tout premier... ce qui fait que si on apprend mal (à lire, compter, une règle de grammaire ou une langue), ça complexifie drôlement les choses puisque le cerveau doit d'abord "désapprendre" pale (d'où le rôle hyper essentiel des instits en CP et CE d'ailleurs)

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: école naze ou c'est moi ?

par frimoussette77 le Mer 9 Nov 2011 - 20:21
@minnie a écrit:Tu prends des écoles ZEP.... ça limite le risque.
oui
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Ronin le Mer 9 Nov 2011 - 20:23
Ben oui moi j'en ai plein qui sont au collège mais à qui je fais du CP-CE1 intensif pour pouvoir ensuite travailler la compréhension ( la vrai hein, pas celle avec les devinettes et la pensée magique) parce qu'ils sont paumés au collège ( nan sans blagues !)

_________________
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: école naze ou c'est moi ?

par carolette le Mer 9 Nov 2011 - 20:23
@Hannibal a écrit:

Encore quand il s'agit de bricoles type flûte à bec ou ecjs, ce n'est pas très grave. Mais, pour ce qui concerne les fondamentaux de fin de primaire et de début de collège (lecture, écriture, calcul), peut-être qu'il faudrait y regarder à deux fois avant de laisser faire n'importe quoi n'importe comment.
On oublie notamment un truc, c'est que les parents ont appris ces choses "à l'ancienne", et que plus on s'en éloigne, moins on peut compter sur leur compréhension, et moins ils sont capables de comprendre la démarche du prof et de reprendre les choses le soir avec le gosse.

Le souci c'est qu'"on" se fiche royalement de ce qu'on pense : nous avons été consultés en 2007 ou 2008 avant les nouveaux programmes, mais toutes nos remarques ont été transformées, déformées...

Je suis d'accord sur les méthodes "à l'ancienne" : les parents sont rassurés de savoir que leur enfant apprend comme eux (et c'est d'ailleurs ce qu'ils disent), et du coup c'est plus facile pour tout le monde, parents, enfants, enseignants (et en plus, c'est plus facile à préparer et à enseigner, je trouve !). Mais pour certains pédagogos, et même certains de nos collègues, nous utilisons des méthodes quasi réactionnaires.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par Sapotille le Mer 9 Nov 2011 - 20:29
@frimoussette77 a écrit:
@minnie a écrit:Tu prends des écoles ZEP.... ça limite le risque.
oui

Méfiez-vous... cela bouge aussi par là !

J'avais offert "Léo et Léa" à une maman de ZEP, elle l'a utilisé pour ses mômes puis a fait de la pub parmi ses voisines d'escaliers et elles ont fait bosser les petits en disant "Y'en a assez d'avoir des têtes d'échec scolaire" !!!
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: école naze ou c'est moi ?

par Vudici le Mer 9 Nov 2011 - 20:31
@carolette a écrit:
@Hannibal a écrit:

Encore quand il s'agit de bricoles type flûte à bec ou ecjs, ce n'est pas très grave. Mais, pour ce qui concerne les fondamentaux de fin de primaire et de début de collège (lecture, écriture, calcul), peut-être qu'il faudrait y regarder à deux fois avant de laisser faire n'importe quoi n'importe comment.
On oublie notamment un truc, c'est que les parents ont appris ces choses "à l'ancienne", et que plus on s'en éloigne, moins on peut compter sur leur compréhension, et moins ils sont capables de comprendre la démarche du prof et de reprendre les choses le soir avec le gosse.

Le souci c'est qu'"on" se fiche royalement de ce qu'on pense : nous avons été consultés en 2007 ou 2008 avant les nouveaux programmes, mais toutes nos remarques ont été transformées, déformées...

Je suis d'accord sur les méthodes "à l'ancienne" : les parents sont rassurés de savoir que leur enfant apprend comme eux (et c'est d'ailleurs ce qu'ils disent), et du coup c'est plus facile pour tout le monde, parents, enfants, enseignants (et en plus, c'est plus facile à préparer et à enseigner, je trouve !). Mais pour certains pédagogos, et même certains de nos collègues, nous utilisons des méthodes quasi réactionnaires.

Quand j'ai inscrit mon fils, sa future instit m'a dit "Ah, vous vous êtes renseignée aussi à l'école d'à côté? Et que vous y a-t-on dit de nous?" "Pourquoi?" "Parce que j'ai entendu qu'on y disait que ma méthode était moyenageuse". "Ça tombe bien, c'est ce que je cherche!"
La glace était rompue...

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: école naze ou c'est moi ?

par frimoussette77 le Mer 9 Nov 2011 - 20:32
@Sapotille a écrit:
@frimoussette77 a écrit:
@minnie a écrit:Tu prends des écoles ZEP.... ça limite le risque.
oui

Méfiez-vous... cela bouge aussi par là !

J'avais offert "Léo et Léa" à une maman de ZEP, elle l'a utilisé pour ses mômes puis a fait de la pub parmi ses voisines d'escaliers et elles ont fait bosser les petits en disant "Y'en a assez d'avoir des têtes d'échec scolaire" !!!
Eh bien tant mieux yesyes
avatar
doublecasquette
Devin

Re: école naze ou c'est moi ?

par doublecasquette le Mer 9 Nov 2011 - 20:52
@carolette a écrit:
@Hannibal a écrit:

Encore quand il s'agit de bricoles type flûte à bec ou ecjs, ce n'est pas très grave. Mais, pour ce qui concerne les fondamentaux de fin de primaire et de début de collège (lecture, écriture, calcul), peut-être qu'il faudrait y regarder à deux fois avant de laisser faire n'importe quoi n'importe comment.
On oublie notamment un truc, c'est que les parents ont appris ces choses "à l'ancienne", et que plus on s'en éloigne, moins on peut compter sur leur compréhension, et moins ils sont capables de comprendre la démarche du prof et de reprendre les choses le soir avec le gosse.

Le souci c'est qu'"on" se fiche royalement de ce qu'on pense : nous avons été consultés en 2007 ou 2008 avant les nouveaux programmes, mais toutes nos remarques ont été transformées, déformées...

Je suis d'accord sur les méthodes "à l'ancienne" : les parents sont rassurés de savoir que leur enfant apprend comme eux (et c'est d'ailleurs ce qu'ils disent), et du coup c'est plus facile pour tout le monde, parents, enfants, enseignants (et en plus, c'est plus facile à préparer et à enseigner, je trouve !). Mais pour certains pédagogos, et même certains de nos collègues, nous utilisons des méthodes quasi réactionnaires.

Les parents sont rassurés, c'est évident.

Hélas, pour certains collègues, cela en devient encore plus suspect : "Si des simples pékins de base trouvent ça bien, c'est que c'est forcément "pas professionnel" pour deux sous ! Et moi, je suis un professionnel, je ne peux pas me contenter d'utiliser un truc tout simple que ma crémière pourrait utiliser avec ses gosses dans son arrière-boutique entre deux ventes, quand même..."
Et c'est reparti pour les usines à gaz, les évaluations à tout bout de champ, les petites cases à cocher, les remédiations, les différenciations et ainsi de suite.
Quand en plus, en procédant ainsi, on a l'assentiment général de la profession et de la hiérarchie et qu'on a l'impression d'aller plus loin parce qu'on a tout bien détaillé millimètre par millimètre, il n'y a aucune raison de se remettre en question me semble-t-il.

Alors, pour ceux-là, et ils sont de loin les plus nombreux, il faudrait arrêter de parler de méthodes "à l'ancienne" et essayer de trouver un autre vocabulaire plus valorisant pour eux et qui pourrait leur donner envie de changer pour du neuf au contraire.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Tinsel
Expert

Re: école naze ou c'est moi ?

par Tinsel le Mer 9 Nov 2011 - 20:55
Méfions nous de l'idée qu'il est rassurant d'apprendre aux enfants comme ont appris les parents car la nouvelle génération de parents va arriver! Ma belle fille est en 2nde et elle a "appris à lire" avec Ribambelle. Elle n'est d'ailleurs sûrement pas la première de sa génération. Donc on ne pourra plus tenir se discours!

_________________
Koala + bassine
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: école naze ou c'est moi ?

par frimoussette77 le Mer 9 Nov 2011 - 20:57
@Tinsel a écrit:Méfions nous de l'idée qu'il est rassurant d'apprendre aux enfants comme ont appris les parents car la nouvelle génération de parents va arriver! Ma belle fille est en 2nde et elle a "appris à lire" avec Ribambelle. Elle n'est d'ailleurs sûrement pas la première de sa génération. Donc on ne pourra plus tenir se discours!
Ce serait bien non ?
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Chocolat le Mer 9 Nov 2011 - 21:01
@doublecasquette a écrit:
[Alors, pour ceux-là, et ils sont de loin les plus nombreux, il faudrait arrêter de parler de méthodes "à l'ancienne" et essayer de trouver un autre vocabulaire plus valorisant pour eux et qui pourrait leur donner envie de changer pour du neuf au contraire.

C'est vrai qu'on peut se contenter de les appeler "des méthodes qui marchent", tout simplement.
Et en plus, c'est indémodable.

Wink

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: école naze ou c'est moi ?

par carolette le Mer 9 Nov 2011 - 21:03
Des méthodes qui vont du plus simple vers le plus complexe, et non l'inverse.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: école naze ou c'est moi ?

par doublecasquette le Mer 9 Nov 2011 - 21:07
@Tinsel a écrit:Méfions nous de l'idée qu'il est rassurant d'apprendre aux enfants comme ont appris les parents car la nouvelle génération de parents va arriver! Ma belle fille est en 2nde et elle a "appris à lire" avec Ribambelle. Elle n'est d'ailleurs sûrement pas la première de sa génération. Donc on ne pourra plus tenir se discours!

Oui, mais ils ne le savent pas. Demande à tes parents d'élèves avec quelle méthode ils ont appris à lire, tu verras. Une grande majorité d'entre eux sont persuadés d'avoir d'abord appris l'alphabet, puis à combiner ba, be, bi, bo, bu, puis à lire des mots à l'aide de ces syllabes, puis à lire des histoires entières après, au CE1, quand ils savaient lire.

Or, ils sont tous nés après 1970, maintenant, et, à l'époque, aucune école n'apprenait d'abord l'alphabet, puis à combiner ba, be, bi, bo, bu, etc.

Peut-être parce qu'ils ne se souviennent que du fondamental, pas de l'habillage qu'on mettait autour ?

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par Amaliah le Mer 9 Nov 2011 - 21:09
Ronin, la première année ou les deux premières années, j'essayais d'expliquer par exemple les différents types de progression et comme moi-même je n'y croyais pas non plus, j'ai ensuite abandonné. Je ne le faisais plus du coup. Et tant pis!

Véronique, tes enfants n'étaient pas dans le privé l'an dernier?
avatar
Audrey
Oracle

Re: école naze ou c'est moi ?

par Audrey le Mer 9 Nov 2011 - 21:11
Pareil qu'Amaliah! les progressions, j'ai fait ça ma première année de collège, et zou, aussitôt abandonné...
Ça ne servait à rien.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
Contenu sponsorisé

Re: école naze ou c'est moi ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum