Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mflo
Niveau 10

Re: école naze ou c'est moi ?

par mflo le Mer 9 Nov 2011 - 16:19
Ce type d'exercice figure dans la chasse aux indices cp de chez sed. Je trouve ça potentiellement assez nocif.

Pourtant, à partir du ce1, ces fichiers sont assez bien. Dommage pour le cp.
http://www.editions-sed.fr/media/ext_duplimat_lecture_chasseindices_cp_2813.pdf

http://www.editions-sed.fr/media/ext_duplimat_lecture_chasseindices_ce1_2814.pdf
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: école naze ou c'est moi ?

par Lilypims le Mer 9 Nov 2011 - 16:20
@mimilou a écrit:
@Mufab a écrit:
@lilypims a écrit:Mais dans quel but les donnes-tu?
Comme ça, pour les occuper...
Le matin, j'ouvre un bouquin au hasard, 3 photocopies, et hop ma journée est préparée.
C'était une vraie question Mufab. Justement, là tu as l'occasion de nous expliquer ce qu'on est quelques-uns à ne pas comprendre. La question, je crois, était loin d'être un reproche. On ne peut pas t'interroger sur tes pratiques ?!

Effectivement, il ne s'agissait pas d'un reproche (qui serait malvenu de ma part puisque je ne connais rien à l'apprentissage de la lecture).
Voici ce que j'avais en tête: je suppose que ce type d'exercice arrive à un moment précis de l'apprentissage de la lecture et cela m'intéresse de savoir ce qu'il en est. D'où ma question.

Il est vrai que la communication lapidaire par post n'aide pas à cerner l'état d'esprit de celui qui parle. Bref, nulle intention critique.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: école naze ou c'est moi ?

par Vudici le Mer 9 Nov 2011 - 16:24
Bon, je n'apporte pas grand chose, mais pour moi ça n'a aucun sens au CP, et je doute que ça en ai plus tard. je zapperais ... et tant pis si ça grince.

Je sais, ma méthode n'est pas très diplomatique mais c'est ce que j'ai fait avec les exercices "boîtes" du CP de mon fils.

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
coquelicot
Niveau 9

Re: école naze ou c'est moi ?

par coquelicot le Mer 9 Nov 2011 - 16:26
Pour l'exercice de lecture, je ne sais pas, je ne maîtrise pas suffisamment l'apprentissage de la lecture. Je suppose que ce texte est extrait d'une histoire lue en classe, et que les élèves connaissent déjà les mots cachés. (?)

Je suis instit en CM et je donne de temps en temps des définitions à apprendre à mes élèves : il s'agit des nouveaux mots rencontrés en géo ou en sciences, et ceux rencontrés dans des poèmes ou textes de lecture. Ils doivent également savoir les orthographier. Je suis d'accord, si les mots sont donnés sans avoir été rencontrés, expliqués avant, ça ne sert pas à grand-chose.


Dernière édition par coquelicot le Mer 9 Nov 2011 - 16:29, édité 1 fois
avatar
caribouc
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par caribouc le Mer 9 Nov 2011 - 16:27
@Mufab a écrit:
@lilypims a écrit:Mais dans quel but les donnes-tu?

Comme ça, pour les occuper...
Le matin, j'ouvre un bouquin au hasard, 3 photocopies, et hop ma journée est préparée.
Mufab, tu ne fais pas avancer le débat là... c'est une vraie question.
Si tu donnes ce genre d'exercices, qu'espères-tu que les enfants en retirent ? En tant qu'enseignante, quels avantages y vois-tu ?
(pétard, j'ai du mal à le déchiffrer moi en plus, ce texte à la noix Embarassed mais, good news, je ne suis pas la seule cheers )


Dernière édition par caribouc le Mer 9 Nov 2011 - 16:32, édité 1 fois

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
Invité23
Neoprof expérimenté

Re: école naze ou c'est moi ?

par Invité23 le Mer 9 Nov 2011 - 16:28
L'important est pê de comprendre le sens global du texte, et donc ensuite de pouvoir retrouver les mots manquants. C'est un travail sur le sens plus que sur le déchiffrement ?
Ce qui me gêne, c'est l'abondance des "trous" du texte et certains mots cachés qui sont a priori difficiles ("centaurée") mais pê vus en leçon de SVT ?

La lumière est faite de photons. Il y a un super épisode d'"Il était une fois la vie" qui l'explique (sur l’œil).
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: école naze ou c'est moi ?

par carolette le Mer 9 Nov 2011 - 16:33
Je crois qu'on sera tous d'accord : l'exercice de lecture ne sert à rien, moi-même j'éprouve des difficultés à retrouver les mots qui manquent.

Quant aux définitions à apprendre...

De là à dire que c'est l'école qui est nulle, je ne crois pas : ce ne sont que ces enseignants-là qui te paraissent nuls, ou plutôt qui font ce qu'on leur conseille de faire en formation, en animation pédagogique...
Même si nous travaillons au sein de la même école, nos méthodes peuvent être très différentes.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: école naze ou c'est moi ?

par carolette le Mer 9 Nov 2011 - 16:34
Lilyrose a écrit:L'important est pê de comprendre le sens global du texte, et donc ensuite de pouvoir retrouver les mots manquants. C'est un travail sur le sens plus que sur le déchiffrement ?
Ce qui me gêne, c'est l'abondance des "trous" du texte et certains mots cachés qui sont a priori difficiles ("centaurée") mais pê vus en leçon de SVT ?

La lumière est faite de photons. Il y a un super épisode d'"Il était une fois la vie" qui l'explique (sur l’œil).

J'imagine que le texte à "lire" fait suite à un travail, une lecture faits préalablement en classe.
Le but serait alors de fixer le sens des mots cachés.
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 16:41
Ce genre d'exercice est censé travailler le vocabulaire en contexte (et non l'acte lexique en tant que déchiffrage). Quel mot pourrait se trouver sous la tache ?

Pour moi, il a la même fonction qu'un texte à trous, sauf qu'il y a des indices (une lettre, une syllabe) qui orientent la réponse (pensez aux mots croisés.)


Les définitions à apprendre par coeur travaillent la mémoire, au même titre qu'une poésie ou un chant.
Je trouve que qualifier une école de "naze" au vu de quelques exercices, c'est lège.
avatar
caribouc
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par caribouc le Mer 9 Nov 2011 - 16:44
@Mufab a écrit:
Pour moi, il a la même fonction qu'un texte à trous, sauf qu'il y a des indices (une lettre, une syllabe) qui orientent la réponse (pensez aux mots croisés.)
Ah ben, c'est pour ça que je réagis comme ça alors, je déteste les textes à trous, dont je ne suis absolument pas convaincue de l'utilité Razz

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: école naze ou c'est moi ?

par Marie Laetitia le Mer 9 Nov 2011 - 16:49
@caribouc a écrit:
@Mufab a écrit:
Pour moi, il a la même fonction qu'un texte à trous, sauf qu'il y a des indices (une lettre, une syllabe) qui orientent la réponse (pensez aux mots croisés.)
Ah ben, c'est pour ça que je réagis comme ça alors, je déteste les textes à trous, dont je ne suis absolument pas convaincue de l'utilité Razz

sauf pour replacer des mots ou des notions déjà appris, non?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: école naze ou c'est moi ?

par V.Marchais le Mer 9 Nov 2011 - 16:53
Peut-être que je suis juste mal tombée.

Le grand Phare qui guide tout, si j'ai bien compris, dans cette école, c'est Ribambelle. Déjà, c'est pas de bol.

Les quelques exercices sont malheureusement quotidiens - mais je vais pas les scanner tous.

Apprendre par coeur des poèmes, oui.
Apprendre par coeur des règles, des axiomes, oui.
Apprendre par coeur la définition de mots qu'on connaît déjà, non.
Même travailler la mémoire, ça peut se faire de façon intelligente.

Mon fils de CM2 ne lit pas (enfin, pas en classe).
Il n'a pas fait une seule rédaction.
Le cahier de "production d'écrits" (rien que le nom...), c'est des textes à trous.
Les poésies sont sans richesse, purement illustratives (un texte sur l'amour entre deux droites parallèles après la leçon de géométrie sur les droites).
Etc.
Je cherche désespérément des exercices qui lui imposeraient une réelle réflexion ou fixeraient des habitudes nécessaires (calculer avec aisance, se familiariser avec la syntaxe...).

Je ne veux pas généraliser, mais le choix de Ribambelle Urbi et orbi, c'est un choix d'école, en conseil des Maîtres, je suppose. Validé par le directeur. Et oui, je trouve ça naze. S'il y a dans cette école un vaillant résistant à la bêtise, j'aimerais bien que mes fils le croisent.

Je me bats chaque jour, avec une énergie qui ressemble de plus en plus à celle du désespoir, pour faire remonter la pente à notre école publique. Et je constate que, malgré tous mes efforts et leur potentiel, je suis incapable de préserver mes propres enfants du marasme.

J'en veux à tous ceux qui cautionnent ce système absurde. J'ai de plus en plus de mal à leur trouver des excuses.
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 16:55
@mimilou a écrit:
@Mufab a écrit:
@lilypims a écrit:Mais dans quel but les donnes-tu?
Comme ça, pour les occuper...
Le matin, j'ouvre un bouquin au hasard, 3 photocopies, et hop ma journée est préparée.
C'était une vraie question Mufab. Justement, là tu as l'occasion de nous expliquer ce qu'on est quelques-uns à ne pas comprendre. La question, je crois, était loin d'être un reproche. On ne peut pas t'interroger sur tes pratiques ?!

Non... Je ne pense pas avoir à m'en justifier ici.

Et toi, tu fais quoi, sinon ? En lecture ?

avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 16:58
@V.Marchais a écrit:Peut-être que je suis juste mal tombée.

Le grand Phare qui guide tout, si j'ai bien compris, dans cette école, c'est Ribambelle. Déjà, c'est pas de bol.

Ribambelle s'arrête au Ce1.
(Et elle n'est pas si mal pour ce niveau, je t'assure.)
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: école naze ou c'est moi ?

par V.Marchais le Mer 9 Nov 2011 - 17:04
Malheureusement ton assurance ne me suffit pas. Je voudrais des arguments, des analyses.
Parce que ce que je vois du fichier d'activité me paraît indigent. Je t'assure. Wink
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: école naze ou c'est moi ?

par Marie Laetitia le Mer 9 Nov 2011 - 17:06
@Mufab a écrit:
@mimilou a écrit:
@Mufab a écrit:
@lilypims a écrit:Mais dans quel but les donnes-tu?
Comme ça, pour les occuper...
Le matin, j'ouvre un bouquin au hasard, 3 photocopies, et hop ma journée est préparée.
C'était une vraie question Mufab. Justement, là tu as l'occasion de nous expliquer ce qu'on est quelques-uns à ne pas comprendre. La question, je crois, était loin d'être un reproche. On ne peut pas t'interroger sur tes pratiques ?!

Non... Je ne pense pas avoir à m'en justifier ici.

Et toi, tu fais quoi, sinon ? En lecture ?


personne ne demande ici à personne de se justifier. Mais plusieurs cherchent à comprendre. Ça n'a rien de mal. Au contraire.


Dernière édition par Marie Laetitia le Mer 9 Nov 2011 - 17:06, édité 2 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celadon le Mer 9 Nov 2011 - 17:06
Il est intéressant de faire un travail collectif de rédaction le plus souvent possible et de temps en temps de les lancer tout seuls. Mais de temps en temps seulement. Leur capital lexical et syntaxique est si pauvre...
En outre, ils aiment écrire avec le maître. Je conseille la participation au concours Je bouquine qui offre un excellent exercice, quoique je déplore l'utilisation de plus en plus fréquente du présent dans les récits proposés...
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celadon le Mer 9 Nov 2011 - 17:07
Heu... Pour les droites parallèles qui s'aiment d'amour tendre, je l'ai donnée aussi...
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 17:12
@V.Marchais a écrit:Malheureusement ton assurance ne me suffit pas. Je voudrais des arguments, des analyses.
Parce que ce que je vois du fichier d'activité me paraît indigent. Je t'assure. Wink

Il faudra donc que tu te procures le guide du maître, de plusieurs centaines de pages, si la méthode t'intéresse.
Sinon, jette ne serait-ce qu'un coup d'oeil aux oeuvres de litté jeunesse qu'elle propose.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: école naze ou c'est moi ?

par carolette le Mer 9 Nov 2011 - 17:18
@V.Marchais a écrit:

Je ne veux pas généraliser, mais le choix de Ribambelle Urbi et orbi, c'est un choix d'école, en conseil des Maîtres, je suppose. Validé par le directeur.

Non.
Le directeur n'est pas notre supérieur hiérarchique, et n'a rien à valider ou invalider.
Dans mon école, il y a 3 classes de CP : je travaille avec BM, ma collègue avec Patati et Patata (et elle se défait petit à petit de tous les départs en global), et la troisième avec Ratus. C'est mieux si tout le monde travaille de la même façon, mais on ne peut pas obliger les enseignants à le faire.

Ribambelle est portée aux nues par nombre d'IEN, de maîtres formateurs, de conseillers pédagogiques ; pas la peine d'aller chercher plus loin.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Rikki le Mer 9 Nov 2011 - 17:20
Je n'ai pas tout lu.

Il me semble que le truc en question est extrait de Ribambelle CE1, deuxième album, "Les secrets véritables".

Pour ce qui concerne le coup du texte partiellement masqué, je ne considère pas que ça soit toujours un exercice idiot, en fait, ça dépend de ce qu'on fait, de comment on le fait et de pourquoi on le fait.

Là, on est dans Ribambelle, et c'est un texte qui a dû être vu, revu, survu, et comme la logique de Ribambelle c'est "tu connais le truc par cœur donc tu le recraches de plus en plus vite", ça ne m'étonne guère. Perso, je trouve ça idiot.

Par contre, il peut à mon avis être intéressant, peut-être pas au CE1 mais plutôt à partir du CE2 ou CM1, de faire des exercices d'entraînement à la lecture où justement on cherche à accélérer le processus... ça dépend du texte choisi, de comment on l'utilise, etc.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 17:21
@V.Marchais a écrit:
Je ne veux pas polémiquer. J'expose des faits, supports à l'appui. Je ne généralise pas. Je l'ai dit en préambule, l'an dernier, l'école était extra. Mais là, j'ai pas l'impression. Je veux pouvoir le dire avec la même liberté. En discuter. Et savoir quoi faire. Les remettre où ils étaient avant et taper la route ? Je suis prête à le faire, parce que là, on est dans le caca (enfin, surtout mes fils).

Si j'étais l'instit de ton fils, je pense que cela me soulagerait, effectivement.
Franchement, je détesterais que des parents analysent et s'interrogent sur le bien-fondé de chaque exercice que je donne, (remarque ça leur ferait du boulot ! 24 heures par semaine !) dans toutes les matières que j'enseigne. Ce ne me semble pas constructif, comme dialogue. Je ne les retiendrais pas.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celeborn le Mer 9 Nov 2011 - 17:29
@V.Marchais a écrit:
Et savoir quoi faire. Les remettre où ils étaient avant et taper la route ?

Bien entendu. On parle de l'avenir de tes enfants, là. En +, Mufab dit que ça soulagera l'instit' actuelle, alors tout le monde sera content.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: école naze ou c'est moi ?

par carolette le Mer 9 Nov 2011 - 17:30
Il faut relativiser je crois.
Juger le travail de l'enseignant à la lumière des devoirs à faire à la maison, c'est quand même un peu léger.
Et puis est-ce si dramatique si, cette année, les poésies te paraissent inintéressantes, ou les exercices étranges ? Ils ne représentent pas tout ce qu'il y a à apprendre au cours de l'année scolaire, ni tout ce qui est enseigné en classe. L'enseignant de l'année suivante aura sans doute un autre regard sur la lecture, le vocabulaire, les maths, l'histoire, la géographie ou les sciences, et c'est tant mieux.
Demande un entretien pour qu'on t'explique le pourquoi du comment, fais faire leurs devoirs à tes enfants pour ne pas le mettre en porte-à-faux, et laisse courir. Cela ne mettra pas tes enfants en échec, puisqu'ils sont bien suivis à la maison Wink
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: école naze ou c'est moi ?

par Vudici le Mer 9 Nov 2011 - 17:30
@Mufab a écrit:
@V.Marchais a écrit:
Je ne veux pas polémiquer. J'expose des faits, supports à l'appui. Je ne généralise pas. Je l'ai dit en préambule, l'an dernier, l'école était extra. Mais là, j'ai pas l'impression. Je veux pouvoir le dire avec la même liberté. En discuter. Et savoir quoi faire. Les remettre où ils étaient avant et taper la route ? Je suis prête à le faire, parce que là, on est dans le caca (enfin, surtout mes fils).

Si j'étais l'instit de ton fils, je pense que cela me soulagerait, effectivement.
Franchement, je détesterais que des parents analysent et s'interrogent sur le bien-fondé de chaque exercice que je donne, (remarque ça leur ferait du boulot ! 24 heures par semaine !) dans toutes les matières que j'enseigne. Ce ne me semble pas constructif, comme dialogue. Je ne les retiendrais pas.

Je ne crois pas que Véronique chipoterait sur tout ce qui est donné. Maintenant, j'essaie toujours d'expliquer ce que je fais et pourquoi quand un parent vient poliment me demander le pourquoi d'un travail. Il faut dire que j'ai eu un prof de français et un prof de maths à l'école normale, qui jouaient le rôle du parent "chieur" mais accessible à l'argumentation lors de notre examen.

Dans la mesure où ça reste raisonnable, communiquer fait partie de notre travail. Les parents qui s'intéressent à leurs loupiots, c'est bien, non?

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 17:36
Non, c'est normal.

Mais je pense aussi que c'est la variété des approches et des méthodes qui fait la richesse d'une scolarité, voire même l'adaptabilité à différentes modalités d'enseignements.
Il n'y a pas UNE vérité en pédagogie - ça se saurait.
Contenu sponsorisé

Re: école naze ou c'est moi ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum