Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 17:36
Non, c'est normal.

Mais je pense aussi que c'est la variété des approches et des méthodes qui fait la richesse d'une scolarité, voire même l'adaptabilité à différentes modalités d'enseignements.
Il n'y a pas UNE vérité en pédagogie - ça se saurait.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: école naze ou c'est moi ?

par V.Marchais le Mer 9 Nov 2011 - 17:43
@Celadon a écrit:Heu... Pour les droites parallèles qui s'aiment d'amour tendre, je l'ai donnée aussi...

Ce n'est pas un problème si tu fais aussi d'autres choses. En CM2, il est temps de découvrir Hugo, La Fontaine, Cadou...
Ce n'est pas le cas ici.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Chocolat le Mer 9 Nov 2011 - 17:47
Je m'autocite:

" Le mien, de fiston, est en CE2 cette année.En français, c'est le néant (Doublecasquette le sait, je l'ai contactée en début d'année scolaire, en mode "mère paniquée" )
Du coup, j'ai commandé les manuels proposés par le GRIP et je le fais bosser avec.
Lui, il continue à adorer sa maîtresse qui leur fait faire des tas d'autres choses intéressantes, et moi je ne psychote pas dans mon coin.
Merci qui ? Doublecasquette! "


( message écrit hier soir sur un autre fil... humhum )


Je ne comprends pas pour quelle raison nous ne pouvons pas lancer ce genre de discussion sans que cela vire au règlement de comptes.
Il est naturel que chaque parent soit préoccupé par la scolarité de son/ses enfant(s).

Les interrogations de Véronique sont parfaitement justifiées, et je la comprends parfaitement, et en tant que maman, et en tant que prof de Lettres.
Ce n'est pas sympa, je le sais, mais nous aussi, nous suivons de très près ce que fiston fait à l'école, afin de pouvoir compléter/rectifier au cas où. Puis mon rôle, ce n'est pas d'être sympa, mais d'aider mon gamin à acquérir des connaissances solides et fiables.
Le contraire serait inquiétant, surtout de la part d'un parent... enseignant.

J'ai pire: mes parents faisaient pareil, et mes grands-parents aussi ! Et si je suis tout à fait franche, je dois reconnaître que dans mon enourage, tout le monde suit de très près la scolarité de son/ses gamin(s).










_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 17:50
Je ne vois pas de "réglement de comptes " ici...
Quels comptes aurais-je à régler ? Tout va bien... Mes filles sont heureuses à l'école, le seront sûrement au collège, au lycée, en fac... Comme moi-même je l'ai été.

Je n'ai de comptes à régler avec personne, et sûrement pas avec l'école (en général) qui m'a tant donnée.

Sur ce au revoir.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: école naze ou c'est moi ?

par User5899 le Mer 9 Nov 2011 - 17:53
@Mufab a écrit:Non, c'est normal.

Mais je pense aussi que c'est la variété des approches et des méthodes qui fait la richesse d'une scolarité, voire même l'adaptabilité à différentes modalités d'enseignements.
Il n'y a pas UNE vérité en pédagogie - ça se saurait.
Bon, soyons clair, je ne dis rien sur l'exercice de lecture ou sur les mots à apprendre, ne connaissant ni la classe, ni le contexte ni, et n'étant pas instit. Mais, Mufab, quand même, quand je songe au nombre de fois où Véronique, sur ce forum, a pris le temps de venir expliquer sa démarche en classe ou pour TDL, je trouve que vous pourriez lui répondre avec un peu moins de morgue, surtout qu'il ne s'agit pas de vous d'une part, d'autre part que ce n'est pas une exigence de justification, mais une demande d'objectif visé.
avatar
caribouc
Empereur

Re: école naze ou c'est moi ?

par caribouc le Mer 9 Nov 2011 - 17:54
Véronique, je comprends ton interrogation sur le fait de changer d'école ou pas. angedemon Cela me semble une VRAIE question.
Quand j'ai déménagé, j'ai argumenté pour obtenir une dérogation (qui m'était due de droit, de toute façon)... je voulais que mes filles restent dans leur école où les instits sont toutes géniales (sauf une en CE1, mais ayé, c'est fait, on est tranquille jusqu'en CM2 maintenant yesyes ).
L'école dans laquelle elles auraient dû être est beaucoup moins "réputée" et je m'explique sur ce mot : je bossais dans le collège de ma circonscription, et mes collègues savaient au niveau des élèves s'ils venaient plutôt de A, B ou C Suspect et celle de A, d'où je partais, est vraiment une bonne école, avec culture générale très correcte au bout alors que les élèves qui arrivaient de B, où j'arrivais ont un niveau général plus faible. Cela m'impose un peu plus d'organisation, mais je ne regrette en rien ce choix.
Si vraiment, l'école de tes fils est basée sur un système éducatif qui ne te semble pas cohérent, alors que l'autre te donnait toute satisfaction, c'est clairement une question à étudier pour l'an prochain : il n'y a aucune raison que tu ne fasses pas ce qui te semble le mieux pour eux. fleurs2


Dernière édition par caribouc le Mer 9 Nov 2011 - 17:55, édité 1 fois

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celeborn le Mer 9 Nov 2011 - 17:55
Il faut en même temps à un moment accepter de reconnaître que si on n'a jamais été autant dans la reproduction sociale qu'aujourd'hui, c'est aussi parce qu'on a appliqué des méthodes très nazes à l'école, et que seules les familles qui suivent attentivement et qui "corrigent" ce qui ne va pas (soit en apportant en +, soit en apprenant avant ou pendant, soit en changeant l'enfant d'école) peuvent s'en sortir quand leurs gamins tombent dessus. Il n'y a certes peut-être pas UNE vérité en pédagogie, mais il y a de sacrés mensonges, en revanche. Quand par exemple certaines méthodes font une grande majorité de bons lecteurs alors que d'autres produisent des dyslexiques, on ne va pas se réjouir de la variété des approches : on va retrousser ses manches et faire ce qu'il faut pour que son enfant s'en sorte, et c'est bien normal.

Et là, j'en profite pour parler de moi Wink : ma mère m'a mis dans le privé car on faisait de l'idéovisuelle dans le public du coin. Merci maman.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 17:56
Quelle "morgue" ? (Et je ne les ai pas lues les démarches en classe de Véronique... Quel rapport ?)

Bon, cette fois salut.

avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: école naze ou c'est moi ?

par V.Marchais le Mer 9 Nov 2011 - 17:57
@carolette a écrit:Il faut relativiser je crois.
Juger le travail de l'enseignant à la lumière des devoirs à faire à la maison, c'est quand même un peu léger.

Il y a aussi le contenu des cahiers et les évaluations. Jamais rien de rédigé, de développé, en CM2. Pas l'ombre d'une conjugaison. Pas d'analyse grammaticale. Mais de la narratologie dès le CE1. :shock: L'histoire en forme d'Histoire des Arts : 3 lignes sur Louis XIV et trois grandes photocop sur Versailles... C'est même pas la faute aux enseignants, c'est juste l'EN qui va à vau-l'eau avec ses recommandations à la con.

Et puis est-ce si dramatique si, cette année, les poésies te paraissent inintéressantes, ou les exercices étranges ? Ils ne représentent pas tout ce qu'il y a à apprendre au cours de l'année scolaire, ni tout ce qui est enseigné en classe. L'enseignant de l'année suivante aura sans doute un autre regard sur la lecture, le vocabulaire, les maths, l'histoire, la géographie ou les sciences, et c'est tant mieux.
Demande un entretien pour qu'on t'explique le pourquoi du comment, fais faire leurs devoirs à tes enfants pour ne pas le mettre en porte-à-faux, et laisse courir. Cela ne mettra pas tes enfants en échec, puisqu'ils sont bien suivis à la maison Wink

Quand je vois ce qui est fait aussi bien en CE1 qu'en CM2, je doute que ce soit juste une année problématique. Et si cela ne mettra probablement pas mes enfants en échec, il n'empêche que je ne peux tout pallier et qu'il y a des choses qu'ils n'apprennent pas. Mon grand est intelligent, il a un langage riche, mais il écrit comme il parle parce que personne ne lui a jamais appris à faire autrement.

Comment se fait-il que tant d'enfants entrent au collège en ayant si peu l'habitude d'écrire autre chose qu'une phrase même pas toujours complète ?

Une collègue me disait en privé que nous, au collège, savons très bien qu'il y a des écoles poubelle et des écoles qui tournent - mais faut pas le dire, c'est tabou, et puis ça pourrait vexer des collègues.

Bon sang, y a pas que mes enfants ! 40% des entrants en 6e sont incapables de lire au sens plein du terme mais tout va très bien et il ne faut surtout pas se remettre en cause ! Qu'est-ce qui ne tourne pas rond, chez nous ?


Dernière édition par V.Marchais le Mer 9 Nov 2011 - 18:01, édité 1 fois
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Rikki le Mer 9 Nov 2011 - 17:57
Là, moi, j'aurais bien un compte à régler avec la prof de littérature de ma fille, qui est un véritable tyran, et qui réussit à lui mettre les larmes aux yeux.

Mais c'est hors sujet.

Pour en revenir aux exos de Ribambelle, si ça intéresse encore quelqu'un, je répète que les exos de lecture rapide avec une partie du texte masqué peuvent être intéressants pour aider certains élèves tâcherons à "décoller" un peu du texte. Je ne dis pas qu'ils sont une panacée universelle, mais ce ne sont pas des exercices forcément idiots.

Quant aux poèmes, on peut en apprendre de toute sorte. Je ne sais pas ce qu'apprend ton fils, mais certains poèmes contemporains font faire plus d'efforts de mémoire que des alexandrins, où le rythme des pieds* peut aider la mémorisation. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas aussi apprendre des œuvres de patrimoine. On est en novembre, ça va peut-être venir !


Spoiler:
* Razz:P:P:P:P

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: école naze ou c'est moi ?

par User5899 le Mer 9 Nov 2011 - 17:58
@Mufab a écrit:Je ne vois pas de "réglement de comptes " ici...
Quels comptes aurais-je à régler ? Tout va bien... Mes filles sont heureuses à l'école, le seront sûrement au collège, au lycée, en fac... Comme moi-même je l'ai été.

Je n'ai de comptes à régler avec personne, et sûrement pas avec l'école (en général) qui m'a tant donnée.

Sur ce au revoir.
Vous savez, si vous voulez être désagréable, vous pouvez. On pourrait aussi vous rétorquer que si l'école vous a beaucoup donnée (sic : à qui Laughing), donné, disons, elle ne semble plus toujours être aussi capable de le faire pour les élèves actuels, qui sont de plus en plus démunis au sortir de la primaire, année après année, et que par conséquent, il pourrait sembler légitime que vous eussiez à rendre quelques comptes, sinon devant un IEN, du moins devant les parents.
Heureusement, ce n'est qu'une prétérition, et personne, ici en tout cas, ne vous le rétorquera.

furieux
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Rikki le Mer 9 Nov 2011 - 18:01
Je relis mon message précédent, et je me rends compte qu'il semble "justifier" de la ribambellade à tout va.

Ce n'est clairement pas mon propos, et je rejoins parfaitement ceux qui disent que les méthodes ne se valent pas toutes et que seule la structuration des apprentissages peut être efficace.

Je notais juste qu'un exercice ou un poème, en soi, ne sont pas des indices suffisants. Il faut tout un ensemble concordant.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 18:01
Cripure a écrit:
@Mufab a écrit:Je ne vois pas de "réglement de comptes " ici...
Quels comptes aurais-je à régler ? Tout va bien... Mes filles sont heureuses à l'école, le seront sûrement au collège, au lycée, en fac... Comme moi-même je l'ai été.

Je n'ai de comptes à régler avec personne, et sûrement pas avec l'école (en général) qui m'a tant donnée.

Sur ce au revoir.
Vous savez, si vous voulez être désagréable, vous pouvez. On pourrait aussi vous rétorquer que si l'école vous a beaucoup donnée (sic : à qui Laughing), donné, disons, elle ne semble plus toujours être aussi capable de le faire pour les élèves actuels, qui sont de plus en plus démunis au sortir de la primaire, année après année, et que par conséquent, il pourrait sembler légitime que vous eussiez à rendre quelques comptes, sinon devant un IEN, du moins devant les parents.
Heureusement, ce n'est qu'une prétérition, et personne, ici en tout cas, ne vous le rétorquera.

furieux

Si on joue à relever les fautes de tous les messages, on va s'amuser...
(Je ne le faisais pas, par respect, jusqu'à aujourd'hui, mais je peux le faire aussi.)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: école naze ou c'est moi ?

par User5899 le Mer 9 Nov 2011 - 18:02
@Rikki a écrit:Là, moi, j'aurais bien un compte à régler avec la prof de littérature de ma fille, qui est un véritable tyran, et qui réussit à lui mettre les larmes aux yeux.
Oh, hé, Rikki, les TL, je connais : ça écrit n'importe quoi et quand on le leur fait remarquer, ça chiale. Alors ça va bien, la tyrannie ! Y'en a une qui se propose, au lieu de traiter la question que je pose sur Quignard, de "se demander si la relation maître/disciple entre MM et SC dure bien un certain temps" :shock: je lui ai fait remarquer que c'est idiot comme question, elle pleure. Je suis un tyran, alors ? Eh bien alors, oui, j'en suis un. Et zut !
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: école naze ou c'est moi ?

par V.Marchais le Mer 9 Nov 2011 - 18:04
Merci, Rikki, de prendre la peine de répondre concrètement à mes interrogations.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celeborn le Mer 9 Nov 2011 - 18:05
@Rikki a écrit: Il faut tout un ensemble concordant.

Je crains que Véronique de l'ait, mais qu'elle ne nous en ait donné que des exemples représentatifs.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celadon le Mer 9 Nov 2011 - 18:05
Il faut des tyrans pour les TL. Si la langue est fasciste, la littérature l'est plus encore. Rien à ajouter.
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: école naze ou c'est moi ?

par Violet le Mer 9 Nov 2011 - 18:07
Franchement, Véronique n'a plus rien à nous prouver ici !
Si elle s'interroge ainsi, je suis certaine qu'elle a des éléments...

Véronique, je suis bien embêtée pour toi... Faire de la route tous les jours pour retourner dans l'ancienne école, est-ce envisageable ?
avatar
Mufab
Monarque

Re: école naze ou c'est moi ?

par Mufab le Mer 9 Nov 2011 - 18:08
@Celeborn a écrit:
@Rikki a écrit: Il faut tout un ensemble concordant.

Je crains que Véronique de l'ait, mais qu'elle ne nous en ait donné que des exemples représentatifs.
ne l'ait
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Rikki le Mer 9 Nov 2011 - 18:08
Cripure a écrit:
@Rikki a écrit:Là, moi, j'aurais bien un compte à régler avec la prof de littérature de ma fille, qui est un véritable tyran, et qui réussit à lui mettre les larmes aux yeux.
Oh, hé, Rikki, les TL, je connais : ça écrit n'importe quoi et quand on le leur fait remarquer, ça chiale. Alors ça va bien, la tyrannie ! Y'en a une qui se propose, au lieu de traiter la question que je pose sur Quignard, de "se demander si la relation maître/disciple entre MM et SC dure bien un certain temps" :shock: je lui ai fait remarquer que c'est idiot comme question, elle pleure. Je suis un tyran, alors ? Eh bien alors, oui, j'en suis un. Et zut !

Ma fille n'est plus en TL, elle est en hypokhâgne. Et elle a la dignité de ne pas pleurer devant la prof. Et oui, cette femme est un tyran, qui terrorise les élèves.

En l'occurrence, les faits qu'elle rapporte ne la concernent pas elle directement, mais ses camarades.

Et j ene sais pas si tu es un tyran ou pas, mais ne reproche pas à Mufab de prendre ce qu'on dit sur les instits pour elle si tu fais la même chose !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celeborn le Mer 9 Nov 2011 - 18:09
Sinon, merci de m'éviter de recourir encore au vert et au gras pour les sujets qui traitent d'interrogations de profs malencontreusement également parents de leurs enfants et qui s'informent, s'étonnent, questionnent, et éventuellement ne comprennent pas trop ce qui se passe. Donc on se boit un thé, on mange un Dany et on garde son calme.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: école naze ou c'est moi ?

par Rikki le Mer 9 Nov 2011 - 18:10
Je crois que Véronique a en effet un ensemble concordant.

Mais je crois aussi que ses enfants ne sont pas en danger réel, au vu de la mère qu'ils ont.

Par contre, je sais que lorsque la relation de confiance avec l'école est vraiment rompue, c'est hyper dur de laisser ses enfants le matin. Ca m'est arrivé avec l'école maternelle de machériemamerveilled'amour il y a de cela fort longtemps, et je la laissais chaque matin avec une boule au ventre, j'en ai un mauvais souvenir.

Si les chose en viennent là, il vaut effectivement mieux tracer la route.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: école naze ou c'est moi ?

par Violet le Mer 9 Nov 2011 - 18:11
Bon, le thé, je viens de le boire...
Mais je n'ai pas de Dany... No
Et mon calme commence à s'émousser, je l'avoue. Je ronge mon frein... et plutôt que de déraper, il y en a une à qui je ne répondrai plus. Laughing
avatar
roxanne
Devin

Re: école naze ou c'est moi ?

par roxanne le Mer 9 Nov 2011 - 18:11
C'est pas nouveau que ça couine en littéraire, je me rappelle que ça pleurnichait pas mal quand j'tais en A2.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: école naze ou c'est moi ?

par Celeborn le Mer 9 Nov 2011 - 18:11
Mufab ayant été bannie temporairement (2 jours), pas la peine de lui répondre pour le moment.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Provence
Enchanteur

Re: école naze ou c'est moi ?

par Provence le Mer 9 Nov 2011 - 18:13
@Violet a écrit:Bon, le thé, je viens de le boire...
Mais je n'ai pas de Dany... No
Et mon calme commence à s'émousser, je l'avoue. Je ronge mon frein... et plutôt que de déraper, il y en a une à qui je ne répondrai plus. Laughing

+1
Contenu sponsorisé

Re: école naze ou c'est moi ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum