Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Hervé Hervé le Sam 12 Nov 2011 - 18:35
@GD a écrit:Je suppose que je ne suis pas le seul à avoir appris l'allemand avec "Rolf und Gisela". Je me souviens encore de la toute première leçon (je peux même la réciter en allemand ) en 6e où Herr Weber cherche son journal puis sa pipe.

professeur

Certains semblent avoir été gravement traumatisés (ich auch hopla):

https://youtu.be/tH3n-3MWutY
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par doublecasquette le Sam 12 Nov 2011 - 18:38
@Provence a écrit:
@kiwi a écrit:Nous, elle nous avait fait apprendre par cœur la Truite de Schubert.... C'est la seule chose dont je me souviens...

Quelle perte de temps... Rolling Eyes Il suffit d'écouter la version française. professeur

Bonne écoute! diable


Ou celle-ci:

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Sapotille le Sam 12 Nov 2011 - 18:47
Pour Nous, c'était ceci, le Speath et Real...



Et surtout un professeur d'Allemand qui avait été professeur de Musique en Allemagne...

Nous avons appris tout le répertoire des chants pour enfants.

Et alors, chaque année, nous fêtions Noël dans la plus pure tradition allemande qui n'était pas connue comme maintenant, et surtout pas dans la région parisienne..

Ce sont franchement d'excellents souvenirs .

Et puis, elle nous racontait la guerre vécue en Allemagne, l'inflation, quand un trajet en bus coûtait un ticket à l'aller et qu'il aurait fallu une brouette de billets pour le retour !

Il était plein d'histoire et de contes, ce bouquin.


Dernière édition par Sapotille le Sam 12 Nov 2011 - 18:58, édité 3 fois
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par doublecasquette le Sam 12 Nov 2011 - 18:53
@Leclochard a écrit:
@John a écrit:Et il y a eu la suite avec Komm mit nach Deutschland, où Tim et Uwe partaient jouer sur la Spielplatz. Vous avez connu, ça ?

P... le souvenir ! J'ai détesté ma cours d'allemand pour ces conservations débiles qu'il fallait apprendre par coeur. Je pense aussi aux thèmes que nous étudiions au lycée: la seconde guerre mondiale, les juifs, l'écologie et des débats fort intéressants comme : "un garçon peut-il avoir les cheveux longs?". Ce n'est pas le genre de choses qui fait rêver.
Aujourd'hui, j'ai oublié un peu la souffrance -je n'exagère pas. J'ai aimé à la fac lire les romantiques. Mais, je ne reviendrai pas vers cette langue et si j'avais un enfant, je ne le pousserais pas à l'apprendre.
Pour ma part, je pense que ce qui joue à fond contre l'allemand, c'est l'image du pays chez les plus jeunes.

Ma fille qui est entrée en 6° en 1992 s'est payé d'un mois à un trimestre sur le mur de Berlin chaque année de la sixième à la terminale ! Elle n'en pouvait plus du Berliner Mauer et de la Brandenburger Tor !

Elle regardait le Chassard et Weil ou même le Bodevin et Isler, encore plus ancien, avec envie : des histoires, des contes, des chansons, ça la faisait saliver la pauvre !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
avatar
Pryneia
Niveau 9

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Pryneia le Dim 13 Nov 2011 - 12:33
"Hallo, ich bin Theo und das ist Karl-Otto"... Smile

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Hermiony le Dim 13 Nov 2011 - 16:34
@MrBrightside a écrit:Moi j'adore l'allemand et je regrette toujours d'avoir du le laisser de côté Smile

Etablir une gradation dans la difficulté des langues n'est pas à mon avis très intéressant [d'autant que la facilité de l'anglais est toute relative hein (ou alors j'ai juste les pires élèves du monde.)]
Non, je penche moi aussi plutôt vers l'invasion culturelle anglo-hispanique (parce que bon, quand même... Enrique Iglesias graou Laughing (remarque en Allemagne ils ont le petit Clueso, yum yum). Et bien sûr l'argument parental du "ça ne te servira à rien, personne ne le parle." Sad

Je suis d'accord avec toi.
Non,l'anglais n'est pas plus facile que l'allemand, tout comme l'espagnol.
Beaucoup de mes 5è sont déjà sûrs de prendre espagnol à la rentrée prochaine.
Motif : c'est faciiilllleeee!!! Ben oui, viendez donc apprendre la conjugaison en espagnol, vous direz ensuite que c'est facile, que ça ressemble au français et qu'on met des "i" et des "o" partout!
Résultat : une masse d'élèves qui prennent espagnol, mais qui, dans mon bahut en tout cas, ne prennent pas la peine, dès le début de la 4è de le bosser.
Je pense aussi qu'il y a des arguments à démonter qui font que les élèves ne prennent pas allemand.
Mais malheureusement, la désaffection ne vient pas que des élèves, elle vient aussi de l'EN. Dans mon secteur, plus aucune école ne propose l'allemand au primaire. Les PE n'ont plus allemand à l'IUFM. On oblige les PE qui ont fait allemand à faire cours d'anglais (si, si). Et l'inspecteur de ma collègue d'allemand lui a clairement fait comprendre l'an dernier qu'il fallait qu'elle songe à se reconvertir...
Pourtant, je la trouve belle la langue de Goethe, pour en avoir fait au collège / lycée. Et je regrette d'avoir tout perdu...
avatar
John
Médiateur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par John le Dim 13 Nov 2011 - 16:39
L'anglais n'est pas plus facile que l'allemand, tout comme l'espagnol.
Cette phrase n'est pas vraie, au sens où en étudiant l'espagnol durant une dizaine d'heures, on est capable de dire et de comprendre beaucoup plus de choses, en particulier écrites, qu'en étudiant l'allemand durant le double de temps. Syntaxiquement, l'anglais et l'espagnol sont beaucoup plus proches du français que l'allemand, et les Allemands eux-mêmes sont conscients que leur langues est éloignée de l'anglais, l'espagnol et le français.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Hermiony le Dim 13 Nov 2011 - 16:45
@John a écrit:
L'anglais n'est pas plus facile que l'allemand, tout comme l'espagnol.
Cette phrase n'est pas vraie, au sens où en étudiant l'espagnol durant une dizaine d'heures, on est capable de dire et de comprendre beaucoup plus de choses, en particulier écrites, qu'en étudiant l'allemand durant le double de temps. Syntaxiquement, l'anglais et l'espagnol sont beaucoup plus proches du français que l'allemand, et les Allemands eux-mêmes sont conscients que leur langues est éloignée de l'anglais, l'espagnol et le français.

Je voulais simplement dire que chaque langue a ses difficultés propres. L'avantage de l'allemand par rapport à l'anglais, par exemple, c'est que beaucoup de mots s'écrivent comme ils se prononcent.
Le désavantage c'est qu'il y a des déclinaisons par exemple.
Si l'espagnol était aussi facile que les élèves le prétendent (et c'est d'ailleurs pour ça qu'il le prenne), ils se débrouilleraient peut-être mieux...
Je ne suis pas pour l'idée de mettre les langues en concurrence Wink
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Leclochard le Dim 13 Nov 2011 - 17:15
@John a écrit:
L'anglais n'est pas plus facile que l'allemand, tout comme l'espagnol.
Cette phrase n'est pas vraie, au sens où en étudiant l'espagnol durant une dizaine d'heures, on est capable de dire et de comprendre beaucoup plus de choses, en particulier écrites, qu'en étudiant l'allemand durant le double de temps. Syntaxiquement, l'anglais et l'espagnol sont beaucoup plus proches du français que l'allemand, et les Allemands eux-mêmes sont conscients que leur langues est éloignée de l'anglais, l'espagnol et le français.

Je confirme: en un rien de temps, j'apprenais le lexique anglais (dont des mots vraiment éloignés de situations quotidiennes) tandis que je n'ai jamais pu stocker plus deux cents mots d'allemand en même temps. L'horreur: il fallait que je les cherche tout le temps dans le dictionnaire, lorsque je devais écrire. Quant à l'oral: no comment.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
John
Médiateur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par John le Dim 13 Nov 2011 - 17:17
Je ne suis pas pour l'idée de mettre les langues en concurrence
Elles le sont de fait : il faut en choisir deux ou trois sur une quinzaine possible, sans compter les deux langues anciennes et les langues régionales.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Leclochard le Dim 13 Nov 2011 - 17:21
@Hermiony a écrit:
@John a écrit:
L'anglais n'est pas plus facile que l'allemand, tout comme l'espagnol.
Cette phrase n'est pas vraie, au sens où en étudiant l'espagnol durant une dizaine d'heures, on est capable de dire et de comprendre beaucoup plus de choses, en particulier écrites, qu'en étudiant l'allemand durant le double de temps. Syntaxiquement, l'anglais et l'espagnol sont beaucoup plus proches du français que l'allemand, et les Allemands eux-mêmes sont conscients que leur langues est éloignée de l'anglais, l'espagnol et le français.

Je voulais simplement dire que chaque langue a ses difficultés propres. L'avantage de l'allemand par rapport à l'anglais, par exemple, c'est que beaucoup de mots s'écrivent comme ils se prononcent.
C'est la seule facilité de l'allemand par rapport à l'anglais: très vite, on sait le lire correctement. Ensuite, il ne reste plus... qu'à apprendre les déclinaisons, le vocabulaire assez/très difficile à mémoriser, s'intéresser à une culture avec laquelle on n'est pas familier et un pays pas forcément séduisant a priori pour les jeunes.
Le désavantage c'est qu'il y a des déclinaisons par exemple.
Si l'espagnol était aussi facile que les élèves le prétendent (et c'est d'ailleurs pour ça qu'il le prenne), ils se débrouilleraient peut-être mieux...
Je ne suis pas pour l'idée de mettre les langues en concurrence Wink

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Hermiony le Dim 13 Nov 2011 - 17:25
@John a écrit:
Je ne suis pas pour l'idée de mettre les langues en concurrence
Elles le sont de fait : il faut en choisir deux ou trois sur une quinzaine possible, sans compter les deux langues anciennes et les langues régionales.

Ben oui, je sais bien que ce n'est pas possible...Mais c'est dommage que, pour une raison de "facilité" / d'attractivité (et je suis d'accord pour reconnaître que l'Espagne ça fait tout de suite plus sympa que l'Allemagne), les élèves en viennent à ne plus prendre allemand...(et le revers de la médaille, c'est que les effectifs en espagnol deviennent vite surchargés).
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Hermiony le Dim 13 Nov 2011 - 17:27
@Leclochard a écrit:
@Hermiony a écrit:
@John a écrit:
L'anglais n'est pas plus facile que l'allemand, tout comme l'espagnol.
Cette phrase n'est pas vraie, au sens où en étudiant l'espagnol durant une dizaine d'heures, on est capable de dire et de comprendre beaucoup plus de choses, en particulier écrites, qu'en étudiant l'allemand durant le double de temps. Syntaxiquement, l'anglais et l'espagnol sont beaucoup plus proches du français que l'allemand, et les Allemands eux-mêmes sont conscients que leur langues est éloignée de l'anglais, l'espagnol et le français.

Je voulais simplement dire que chaque langue a ses difficultés propres. L'avantage de l'allemand par rapport à l'anglais, par exemple, c'est que beaucoup de mots s'écrivent comme ils se prononcent.
C'est la seule facilité de l'allemand par rapport à l'anglais: très vite, on sait le lire correctement. Ensuite, il ne reste plus... qu'à apprendre les déclinaisons, le vocabulaire assez/très difficile à mémoriser, s'intéresser à une culture avec laquelle on n'est pas familier et un pays pas forcément séduisant a priori pour les jeunes. Je ne dois pas être normale, l'espagnol et l'Espagne, ça ne m'a jamais attirée plus que ça... Very Happy
Le désavantage c'est qu'il y a des déclinaisons par exemple.
Si l'espagnol était aussi facile que les élèves le prétendent (et c'est d'ailleurs pour ça qu'il le prenne), ils se débrouilleraient peut-être mieux...
Je ne suis pas pour l'idée de mettre les langues en concurrence Wink
avatar
John
Médiateur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par John le Dim 13 Nov 2011 - 17:29
Stop avec les couleurs : on n'y comprend plus rien si vous les empilez...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Hermiony le Dim 13 Nov 2011 - 17:30
@John a écrit:Stop avec les couleurs : on n'y comprend plus rien si vous les empilez...
Oh pardon... Embarassed
isabe
Niveau 8

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par isabe le Mar 22 Nov 2011 - 7:42
Les gens s'étonnent souvent d'avoir fait 7 ans d'allemand ou d'anglais et de ne savoir rien dire. Alors qu'ils n'ont pas FAIT 7 ans de cette langue, ils ont juste assisté aux cours. Comme s'ils apprenaient à nager depuis le bord de la piscine.
Impossible de faire l'impasse sur l'anglais aujourd'hui, donc on ne se pose pas la question. En revanche, ils décident que leur enfant ne fera pas allemand, parce qu'eux n'ont pas réussi. Ils misent tout sur l'espagnol qui connaîtra sans doute aussi son heure de décroissance au profit d'une nouvelle langue dans une vingtaine d'année.
Parce que, soyons clairs, à part l'anglais qui a statut incontournable, les autres ont toutes un intérêt sur le plan économique ou culturel.



avatar
Mike92
Niveau 10

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Mike92 le Dim 8 Jan 2012 - 17:53
Petit nouveau sur ce forum, je tombe sur ce fil qui m'intéresse (j'étais prof d'allemand en lycée, puis en prépa hec).

Dire que le fait que les Allemands parlent bien l'anglais nous décourage, n'est pas tout à fait juste. La chambre de commerce franco-allemand recherche désespérément 5000 cadres français parlant allemand (et on ne demande pas la perfection), parce que le détour par l'anglais n'est pas toujours possible ni agréable à toutes les entreprises allemandes. Il y a des carrières en or qui attendent les commerciaux ou ingénieurs qui maîtriseront l'allemand, il faut le dire aux élèves, car c'est la vérité.

On nous ressort toujours la "difficulté des déclinaisons", mais la vraie difficulté, je la vois dans 2 points de l'allemand : 1) la précision du verbe et du mot, alors que le verbe français est très général ; ainsi, j'ai répertorié pour mes élèves 20 façons de traduire le verbe "laisser", autant pour traduire "il y a", 15 pour traduire "important" ; 2) la collocation (avec 2 "l"), autrement dit d'apprendre quels mots peuvent aller les uns avec les autres, problème qui existe pour chaque langue. On peut dire en français un "petit" salaud, mais pas en allemand, et l'allemand peut dire "ein armes Schwein" (un pauvre type), mais Schwein, c'est le porc...

En fait, l'élève lambda cherche une langue facile pour passer le bac, il n'a pas a priori l'envie de maîtriser vraiment une langue vivante en 6è ou 4è, et l'espagnol est parfait pour ça ! J'ajoute, désolé pour mes collègues d'espagnol mais c'est la vérité, que les dossiers qu'on triait pour la prépa hec comportaient à 80% des moyennes de classe surréalistes (13/20 et plus, jusqu'à 15!!), qui confortent les élèves mais ne signifient rien — et pour une future prépa, sont un handicap, car on ne sait plus quel niveau faisait le prof ni quelles étaient ses interros, et c'est pas bon pour le dossier de l'élève; A contrario, un dossier avec de l'allemand en LV1 ou LV2 a d'emblée un avantage, même s'il ne dépasse pas 11 ou 12.

Je vous accorde bien volontiers que tout le monde ne va pas aller en prépa... Pour finir, la prononciation de l'allemand est bien plus facile que celle de l'anglais (je n'apprends rien à personne), car s'il y a 16 sons inconnus du français, le fait de ne pas bien les prononcer n'empêche pas la communication... et les sons anglais inconnus en français doivent, eux, dépasser les 25.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Rikki le Dim 8 Jan 2012 - 18:05
Juste un petit mot au passage sur les carrières en or qui attendent les ingénieurs germanophones : mon fiston est en deuxième année d'école d'ingénieur, en quatrième année après le bac donc, et depuis le bac il a donc totalement arrêté l'allemand, l'anglais étant obligatoire et l'allemand n'étant pas enseigné dans son école.

Bon, 7 ans au lycée, ce n'est pas "rien", c'est sûr, mais maintenant il parle anglais tout à fait couramment... et je doute qu'il soit capable de lire un article de journal en allemand. Pourtant, on a tout fait, les échanges, les DVD en allemand, tout bien...

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
Filnydar
Niveau 9

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Filnydar le Dim 8 Jan 2012 - 18:11
@Rikki a écrit: et je doute qu'il soit capable de lire un article de journal en allemand. Pourtant, on a tout fait, les échanges, les DVD en allemand, tout bien...

Ayant du me remettre à l'allemand récemment, je peux certifier que ça revient très vite.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Rikki le Dim 8 Jan 2012 - 18:13
@Filnydar a écrit:
@Rikki a écrit: et je doute qu'il soit capable de lire un article de journal en allemand. Pourtant, on a tout fait, les échanges, les DVD en allemand, tout bien...

Ayant du me remettre à l'allemand récemment, je peux certifier que ça revient très vite.

Sans doute !

Mais je trouve quand même dommage qu'il ait été impossible de continuer l'allemand durant ces quatre années. Du coup, ses projets de stage de fin d'étude en Allemagne sont devenus des projets de stage de fin d'étude en... Finlande ! (un pays anglophone, quoi)

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
John
Médiateur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par John le Dim 8 Jan 2012 - 18:18
Juste un petit mot au passage sur les carrières en or qui attendent les ingénieurs germanophones : mon fiston est en deuxième année d'école d'ingénieur, en quatrième année après le bac donc, et depuis le bac il a donc totalement arrêté l'allemand, l'anglais étant obligatoire et l'allemand n'étant pas enseigné dans son école.
Il faut s'en plaindre au directeur.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Rikki le Dim 8 Jan 2012 - 18:21
@John a écrit:
Juste un petit mot au passage sur les carrières en or qui attendent les ingénieurs germanophones : mon fiston est en deuxième année d'école d'ingénieur, en quatrième année après le bac donc, et depuis le bac il a donc totalement arrêté l'allemand, l'anglais étant obligatoire et l'allemand n'étant pas enseigné dans son école.
Il faut s'en plaindre au directeur.

Mouais.

Mais bon, se plaindre, ça n'a pas grand sens, si ?

Y a-t-il des écoles d'ingénieurs qui proposent de la diversité linguistique ? L'anglais est obligatoire pour obtenir le titre d'ingénieur, donc, les cours de langue sont dispensés, et des TOEIC blancs sont organisés. Mais quelle taille devrait avoir une école pour se permettre de proposer une langue considérée maintenant comme "rare" ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par User5899 le Dim 8 Jan 2012 - 18:28
@florestan a écrit: J'enseigne l'allemand depuis 19 ans déjà et force est de reconnaître que le nombre d'élèves apprenant cette langue ne cesse de décroître. Les suppressions de postes se succèdent. L'association anglais/espagnol est la norme. Comment expliquez vous cet état de fait qui s'amplifie? Qu'observez vous dans vos établissements? Quelles langues étudient vos enfants? Pourquoi de désaveu?
Une logique de "rationalisation", c'est à dire de facilité pour la réalisation des emplois du temps , la constitution des groupes est-elle à la base de ce phénomène où s'agit-il d'une cause plus profonde, une uniformisation de notre mode d'appréhension du monde par des langues dominantes.
Malgré nos interventions en primaire, nos actions dans le secondaire(échanges, voyages , projets de mobilité longs comme les échanges Sauzay ou Voltaire) bref malgré une forte implication, nous autres professeurs d'allemand sommes les observateurs impuissants d'une désaffection qui semble inéluctable. Quelle est votre opinion sur ce sujet?
La zone d'influence anglais + espagnol est très importante... Et parler allemand implique de savoir décliner, donc analyser des fonctions affraid
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Iphigénie le Dim 8 Jan 2012 - 18:43
Oui, je crains que ce ne soit encore plus simple: pourquoi le déclin du français, des maths, etc: parce qu'il faut bosser .
L'allemand a la réputation d'être plus compliqué que l'espagnol, alors on fait espagnol et si on donnait la possibilité comme en Angleterre , de n'étudier aucune langue, eh bien on ne ferait plus rien.
Ça me fait penser aux élèves qui disent qu'ils abandonnent le latin pour plus travailler leurs maths; j'ai toujours envie de leur dire: "mais oui ,coco, t'as raison, bosse bien tes maths,et on en reparle à la fin de l'année prochaine...." Je devrais faire des paris, je serais riche aujourd'aujourd'hui comme ils disent. Laughing
avatar
Duplay
Expert

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Duplay le Dim 8 Jan 2012 - 18:53
Je ne découvre ce post qu'aujourd'hui. Very Happy

Moi, je dis que le déclin de l'allemand a deux responsables très clairement identifiés : Rolf et Gisela. Twisted Evil

Ein zu null, zwei zu null, drei zu null... Ah, sûr qu'après ça, on pouvait compter les scores au tischtennis sans problème. Sympa pour engager une conversation. Mais bon, franchement, vous vous baladez souvent avec une table de ping-pong dans votre sac à main, vous ?

Mais je médis. Je dois reconnaître qu'on a eu une autre occasion de briller en société. Pour ce faire, il suffit d'avoir un oiseau sous la main et, dès qu'il a la bonne idée de s'envoler, on peut déclarer : "Ach so, jetzt fliegt er vort !". Et même que si le volatile a décidé d'être vraiment trèèèèèèès coopératif, il peut inviter l'un de ses potes à chanter avec lui et là, on peut s'exclamer avec brio : "Und die Vögel singen so schön !" Twisted Evil

avatar
Sapotille
Empereur

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Sapotille le Dim 8 Jan 2012 - 18:57
Des jeunes de nos villages ici, dans l'EST de la France, font des études de techniciens supérieurs et d'ingénieurs dans des établissements "tri nationaux, c'est à dire une année en France, une année en Allemagne et une année en Suisse germanophone.
Ils doivent aussi maîtriser l'anglais et bénéficient d'offres d'emploi conséquentes.

Certains passent aussi l'Abibac (Abitur-bac) qui ouvre les portes toutes grandes vers des emplois ou des études supérieures en Allemagne et en Suisse.


Dernière édition par Sapotille le Dim 8 Jan 2012 - 18:59, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: Pourquoi le déclin de l'allemand?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum