Gérer l'hétérogénéité en classe

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par igs le Ven 12 Déc 2008 - 21:01

J'aimerais avoir des témoignages, idées de lectures et autres conseils sur la gestion de groupes en classe : comment faire bosser les plus rapide/forts tout en prenant du temps pour les plus lents/faibles ?
J'ai bien essayé les exercices supplémentaires pour les 1ers, mais se pose le pb de la correction : ceux qui n'ont pas fait l'exercice s'ennuie lorsqu'on corrige, et si je corrige chez moi ... j'y passe un temps fou.

Par ailleurs, j'aimerais savoir si certains d'entre vous "pratiquent" la gestion de groupes autrement qu'en faisant faire des exercices.

igs
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par igs le Ven 12 Déc 2008 - 21:02

Désolée pour les fautes, je ne me suis pas relue !!! Embarassed

igs
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Reine Margot le Ven 12 Déc 2008 - 21:10

tu peux par exemple faire ce que qqn décrivait il ya qques mois: donner du travail par groupe de niveau, et chaque groupe rend compte de ce qu'il a fait et participe à l'élaboration du cours. par ex sur une explication de texte, faire chercher aux plus faibles des choses faciles et demander de l'analyse plus pointue aux forts.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 21:18

Tu peux aussi demander à un élève plus fort d'aider un faible avec qui il s'entend bien. Tu peux aussi donner une version corrigée de l'exercice, surtout pour les forts, capables de se corriger eux-mêmes et de comprendre leur erreur. Sinon, j'ai quand même tendance à faire cours pour tout le monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par igs le Ven 12 Déc 2008 - 21:35

Et la note, est-ce qu'on pourrait adapter les critères en fonction des élèves ? Je veux dire : peut-on noter X uniquement sur l'accord sujet/verbe (par exemple en dictée), et Y sur l'accord sujet/verbe + les homonymes, par exemple ? Est-ce admis ???

Quant à faire bosser les élèves en binômes, je le fais déjà, mais je ne mets jamais un bon avec un faible : d'expérience, c'est le bon qui bosse et le faible qui regarde !

igs
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Jean le Mer 17 Déc 2008 - 21:29

marquisedemerteuil a écrit:tu peux par exemple faire ce que qqn décrivait il ya qques mois: donner du travail par groupe de niveau, et chaque groupe rend compte de ce qu'il a fait et participe à l'élaboration du cours. par ex sur une explication de texte, faire chercher aux plus faibles des choses faciles et demander de l'analyse plus pointue aux forts.

Une classe hétérogène n'est vivable que si elle ne pose pas de problème de discipline. Sinon, c'est l'enfer pour tout le monde. Il n'est déjà pas évident d'instruire des élèves normaux. Mais si en plus vous avez affaire à quelques perturbateurs résolus, vous pouvez fermer boutique. Or des perturbateurs résolus, il y en a beaucoup dans nos collèges. Devant l'évidence qu'une classe hétérogène ne marche pas, on est bien obligé de se dire que les intentions des promoteurs d'une telle configuration de classe étaient loin d'être sans arrière-pensées.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par minnie le Mer 17 Déc 2008 - 21:49

@Jean a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:tu peux par exemple faire ce que qqn décrivait il ya qques mois: donner du travail par groupe de niveau, et chaque groupe rend compte de ce qu'il a fait et participe à l'élaboration du cours. par ex sur une explication de texte, faire chercher aux plus faibles des choses faciles et demander de l'analyse plus pointue aux forts.

Une classe hétérogène n'est vivable que si elle ne pose pas de problème de discipline. Sinon, c'est l'enfer pour tout le monde. Il n'est déjà pas évident d'instruire des élèves normaux. Mais si en plus vous avez affaire à quelques perturbateurs résolus, vous pouvez fermer boutique. Or des perturbateurs résolus, il y en a beaucoup dans nos collèges. Devant l'évidence qu'une classe hétérogène ne marche pas, on est bien obligé de se dire que les intentions des promoteurs d'une telle configuration de classe étaient loin d'être sans arrière-pensées.


C'est exactement ça : l'enfer! J'ai des élèves trop forts qui râlent parce que c'est trop simple et du coup ne font rien et d'autres qui ne comprennent rien de rien, parmi ceux-là certains mettent la foire, d'autres essaient de bosser mais dans ce contexte n'y arriveront jamais. Et en face d'eux ils ont un pantin, une poire.... moi : DESESPEREE!

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Daphné le Mer 17 Déc 2008 - 22:03

Jean, tu dis ça très bien !
Je suis 100 % d'accord avec toi........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Invité le Mer 17 Déc 2008 - 22:15

Je cite Jean :
Devant l'évidence qu'une classe hétérogène ne marche pas, on est bien obligé de se dire que les intentions des promoteurs d'une telle configuration de classe étaient loin d'être sans arrière-pensées.

Alors là, j'avoue que je ne saisis pas : quelle(s) arrière-pensée(s) ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par lilith888 le Mer 17 Déc 2008 - 22:22

@Jean a écrit:
Une classe hétérogène n'est vivable que si elle ne pose pas de problème de discipline. Sinon, c'est l'enfer pour tout le monde. Il n'est déjà pas évident d'instruire des élèves normaux. Mais si en plus vous avez affaire à quelques perturbateurs résolus, vous pouvez fermer boutique. Or des perturbateurs résolus, il y en a beaucoup dans nos collèges. Devant l'évidence qu'une classe hétérogène ne marche pas, on est bien obligé de se dire que les intentions des promoteurs d'une telle configuration de classe étaient loin d'être sans arrière-pensées.

Jean, qui sont les élèves "normaux" ? Y a-t-il des élèves "anormaux" ? J'avoue que ce terme me choque quelque peu, voire plus. Enfin, vous associez automatiquement élève en difficulté et élève perturbateur. Or, un très bon élève peut également être perturbateur (et, pour tout avouer, j'ai des exemples bien précis en tête...) et un élève en difficulté peut vouloir s'accrocher et faire des efforts énormes pour réussir.

Personnellement, pour gérer l'hétérogénéité, j'évalue beaucoup mais des choses très différentes. Par exemple, j'ai des élèves excellents à l'écrit, d'autres qui ont plus de difficulté, mais qui vont se révéler excellents à l'oral, lorsque je leur propose de jouer des scènes de théâtre, des exercices d'improvisation, des jeux de rôles... Bien entendu, l'écrit a le plus gros coefficient, mais ce système a le mérite de ne laisser personne s'engluer dans ses seules difficultés. Je dis souvent à mes élèves qu'ils sont uniques, avec leurs difficultés propres et leurs facilités propres : se comparer les uns les autres est donc une perte de temps. Ce qui compte c'est l'effort et la progression, d'où que l'on parte.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Jean le Jeu 18 Déc 2008 - 9:03

[quote="lilith888
Jean, qui sont les élèves "normaux" ? Y a-t-il des élèves "anormaux" ? J'avoue que ce terme me choque quelque peu, voire plus. Enfin, vous associez automatiquement élève en difficulté et élève perturbateur. Or, un très bon élève peut également être perturbateur (et, pour tout avouer, j'ai des exemples bien précis en tête...) et un élève en difficulté peut vouloir s'accrocher et faire des efforts énormes pour réussir.

Personnellement, pour gérer l'hétérogénéité, j'évalue beaucoup mais des choses très différentes. Par exemple, j'ai des élèves excellents à l'écrit, d'autres qui ont plus de difficulté, mais qui vont se révéler excellents à l'oral, lorsque je leur propose de jouer des scènes de théâtre, des exercices d'improvisation, des jeux de rôles... Bien entendu, l'écrit a le plus gros coefficient, mais ce système a le mérite de ne laisser personne s'engluer dans ses seules difficultés. Je dis souvent à mes élèves qu'ils sont uniques, avec leurs difficultés propres et leurs facilités propres : se comparer les uns les autres est donc une perte de temps. Ce qui compte c'est l'effort et la progression, d'où que l'on parte.[/quote]

Ne vous étranglez pas, Liltih, et ne déformez pas mes propos! C'est vous qui parlez d'élèves "anormaux", pas moi. J'appelle élèves "normaux" ceux qui ne posent pas de constants problèmes de discipline, ceux qu'une remontrance ou une punition suffit à calmer. Les autres sont des perturbateurs graves qui empêchent la classe de se dérouler, et si le chef d'établissement ne prend pas, par des sanctions lourdes, le relais des professeurs dépassés par la situation, l'année est perdue pour tout le monde. Ce qui permet à Meirieu et autres prêcheurs de vent de jubiler en bramant : "Vous voyez, c'est la preuve de l'échec de la pédagogie traditionnelle!"!


Ne faites pas l'âne pour avoir du son! Cessez donc d'être de mauvaise foi! Ce ne sont pas les élèves faibles mais sages et qui essaient de bien faire qui posent problème et fichent en l'air les classes, ce sont les perturbateurs résolus, lesquels peuvent être aussi bien des élèves faibles que de bons élèves. La plupart du temps, cependant, ces perturbateurs sont des élèves en difficultés scolaires graves résolus à ne pas progresser et qui attendent comme une libération leur sortie du collège et leur entrée en apprentissage, apprentissage dont ils rêvent depuis la 5ème. Raison pour laquelle les bien-pensants qui ont combattu l'apprentissage junior ont maintenu ces jeunes gens dans leur détresse.

Vlous évaluez beaucoup, dites-vous? Et vous faites cours quand?

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par lilith888 le Jeu 18 Déc 2008 - 9:11

Attendez, je suis d'accord pour les élèves perturbateurs, mais je ne vois pas bien ce que ça vient faire dans un sujet sur l'hétérogénéité d'une classe.
Quant au terme "normaux", il induit automatiquement celui "d'anormal"... comme cette publicité d'Aubert à l'époque avec pour slogan "réussir son bébé", comme si on pouvait "rater" son bébé. Donc oui, ce sont des termes qui me choquent.

Quant aux évaluations, je n'ai jamais dit que c'était tous les jours et qu'à chaque fois, ça durait une heure... donc ne vous inquiétez pas, il nous reste du temps pour faire cours.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Reine Margot le Jeu 18 Déc 2008 - 9:23

@Jean a écrit:




Ne faites pas l'âne pour avoir du son! Cessez donc d'être de mauvaise foi! Ce ne sont pas les élèves faibles mais sages et qui essaient de bien faire qui posent problème et fichent en l'air les classes, ce sont les perturbateurs résolus, lesquels peuvent être aussi bien des élèves faibles que de bons élèves. La plupart du temps, cependant, ces perturbateurs sont des élèves en difficultés scolaires graves résolus à ne pas progresser et qui attendent comme une libération leur sortie du collège et leur entrée en apprentissage, apprentissage dont ils rêvent depuis la 5ème. Raison pour laquelle les bien-pensants qui ont combattu l'apprentissage junior ont maintenu ces jeunes gens dans leur détresse.


si seulement tous les perturbateurs, ou les élèves faibles, avaient un projet professionnel précis...or ils sont rarement motivés par l'apprentissage, du moins pas systématiquement. le problème est: que faire de ceux qui n'ont envie de rien, ni d'être à l'école, ni d'apprendre un métier?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Jean le Jeu 18 Déc 2008 - 9:40

à marquisemerteuil

Orientation d'office des perturbateurs résolus, et qui n'ont pas d'idée précise de leur orientaton, vers une filière préprofessionnelle.
Il n'est pas tolérable qu'on laisse ces élèves saccager les classes. A défaut d'aimer la filière générale qu'ils ont sabotée, il y a quand même de fortes chances pour qu'ils aiment une filière plus concrète.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Daphné le Jeu 18 Déc 2008 - 11:20

Personnellement et là je parle en tant que PARENT, je souhaite des classes où on peut travailler, j'envoie mes enfants à l'école pour qu'ils apprennent et fassent ce que leur demande le professeur, pas pour soutenir ou aider un faible, ce n'est pas leur rôle......
Je souhaite aussi ne pas les entendre dire en rentrant qu'ils n'ont pas pu entendre tel ou tel prof parce qu'il y avait le bazar en cours, genre élèves qui tapent sur les tables avec leur règle, etc..........Je ne jette pas la pierre aux collègues, mais au sytème......
Si c'est tout ce que certains élèves font, sont-ils vraiment à leur place en classe ? Et là je parle de classes de lycée, même pas de collège mais c'était valable aussi pour quand ils étaient en collège !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Invité le Jeu 18 Déc 2008 - 11:21

@Jean a écrit:à marquisemerteuil

Orientation d'office des perturbateurs résolus, et qui n'ont pas d'idée précise de leur orientaton, vers une filière préprofessionnelle.
Il n'est pas tolérable qu'on laisse ces élèves saccager les classes. A défaut d'aimer la filière générale qu'ils ont sabotée, il y a quand même de fortes chances pour qu'ils aiment une filière plus concrète.

C'est dangereux ce que vous dites là : on ne résout pas le problème en l'écartant. Et puis, ces élèves-là, il faudra bien que quelqu'un les prenne quelque part !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Invité le Jeu 18 Déc 2008 - 11:22

@lulamae a écrit:Je cite Jean :
Devant l'évidence qu'une classe hétérogène ne marche pas, on est bien obligé de se dire que les intentions des promoteurs d'une telle configuration de classe étaient loin d'être sans arrière-pensées.

Alors là, j'avoue que je ne saisis pas : quelle(s) arrière-pensée(s) ?

Vous ne m'avez pas répondu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Reine Margot le Jeu 18 Déc 2008 - 12:09

@lulamae a écrit:
@Jean a écrit:à marquisemerteuil

Orientation d'office des perturbateurs résolus, et qui n'ont pas d'idée précise de leur orientaton, vers une filière préprofessionnelle.
Il n'est pas tolérable qu'on laisse ces élèves saccager les classes. A défaut d'aimer la filière générale qu'ils ont sabotée, il y a quand même de fortes chances pour qu'ils aiment une filière plus concrète.

C'est dangereux ce que vous dites là : on ne résout pas le problème en l'écartant. Et puis, ces élèves-là, il faudra bien que quelqu'un les prenne quelque part !

c'est bien ce que je voulais dire. il est plus confortable pour les professeurs notamment d'écarter les perturbateurs (et dieu que j'en rêverais!), mais qui prendra en charge les filières "préprofessionnelles" chargées de kevins et kevinas qui feront le bazar? ça fait "mise en quarantaine", et ne résout pas les problèmes de ces jeunes.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Conanledestructeur le Jeu 18 Déc 2008 - 12:28

marquisedemerteuil a écrit:

c'est bien ce que je voulais dire. il est plus confortable pour les professeurs notamment d'écarter les perturbateurs (et dieu que j'en rêverais!), mais qui prendra en charge les filières "préprofessionnelles" chargées de kevins et kevinas qui feront le bazar? ça fait "mise en quarantaine", et ne résout pas les problèmes de ces jeunes.

Vous avez raison, la mise en quarantaine ne résoudra pas - pas immédiatement du moins - les problèmes des élèves perturbateurs. En revanche, cela règlera instantanément les problèmes des autres élèves, ceux qui veulent travailler et participer en classe et qui sont continuellement gênés par les "fouteurs de merde". C'est déjà pas mal, non?

Quant à l'opposition normal/anormal, elle n'a rien de choquante. Nous constatons tous les jours que certains "apprenants" n'ont pas le comportement ou le niveau que l'on est en droit d'attendre d'eux, en vertu du règlement intérieur d'une part et des programmes des classes antérieures (qu'ils sont censés connaître puisqu'ils sont passés en classe supérieure) d'autre part.

Il ne s'agit pas d'assurer notre "confort", mais de garantir les conditions d'étude des élèves.

Conanledestructeur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Daphné le Jeu 18 Déc 2008 - 15:41

.........et des programmes des classes antérieures qu'ils sont censés connaître puisqu'ils sont passés en classe supérieurer !

Conanledestructeur, tu as déjà assisté à un conseil de classe ? Tu es sûr qu'on ne fait passer que les élèves qui ont acquis les savoirs nécessaires pour suivre dans la classe supérieure ? Il faut que je développe..............?

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Conanledestructeur le Jeu 18 Déc 2008 - 15:56

@Daphné a écrit:.........et des programmes des classes antérieures qu'ils sont censés connaître puisqu'ils sont passés en classe supérieurer !

Conanledestructeur, tu as déjà assisté à un conseil de classe ? Tu es sûr qu'on ne fait passer que les élèves qui ont acquis les savoirs nécessaires pour suivre dans la classe supérieure ? Il faut que je développe..............?

Inutile, je sais bien tout ça...

Seulement, j'appelle élève normal tout élève qui vérifie cette condition : avoir acquis les savoirs nécessaires pour suivre dans la classe supérieure. Mais je t'accorde que les élèves normaux ne sont plus la norme.

Conanledestructeur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Daphné le Jeu 18 Déc 2008 - 16:04

Bon je vois qu'on est d'accord !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Kan-gourou le Jeu 18 Déc 2008 - 16:24

Je ne pense pas que Jean parle de mise en quarantaine mais d'une voie de pré-professionnalisation. L'idée est plutôt de leur montrer que l'école ce n'est pas seulement rester le derrière sur sa chaise pendant 8 heures. Ils n'attendent pas des cours d'être plus cultivés ou de leur donner plus de chance de réussir dans n'importe quel domaine. Ce qu'attendent ces gamins chahuteurs c'est une école qui leur apprend un métier. Alors pourquoi ne pas en créer une ? Pourquoi les laisser croupir en classe et perturber le cours jusqu'en 3e?

Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par sand le Jeu 18 Déc 2008 - 16:30

Quand j'entends les collègues de LP évoquer les 3° DP6, dans lesquelles les collèges déversent leurs 4° perturbateurs, je constate que pour nous, c'est mieux, mais pour eux, c'est bien pire.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'hétérogénéité en classe

Message par Daphné le Jeu 18 Déc 2008 - 16:40

Tu as raison PFC.

Sand, tu as des suggestions ?

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum