[6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par lapetitemu le Jeu 10 Nov 2011 - 13:39

(Non, je n'ai pas décidé d'envahir le forum de nouveaux sujets... Je suis juste dans ma parenthèse "je tente de régler mes problèmes de boulot pour ensuite profiter du grand we à fond Smile )

Voilà, j'ai, dans ma 6e la plus calme (heureusement) un élève dyslexique. Grande lenteur à écrire, surtout. Sinon, il n'est pas si mauvais en orthographe, et est capable de faire un exercice correctement s'il a le temps qu'il faut. Pour sa dyslexie, je lui distribue, quand le cours est trop long, une photocopie. D'abord avec des trous à compléter, mais l'infirmière m'a dit que c'était plus dur pour lui, donc j'ai ensuite donné des photocopies complètes du cours. Mais même ça, ça ne l'aide pas à se cadrer : il faut encore qu'il comprenne qu'il faut coller la feuille, et puis la regarder pendant que les autres écrivent.

Le problème, c'est surtout son incapacité à se concentrer et à se tenir correctement en classe. J'imagine que tout est lié, je n'y connais malheureusement pas grand-chose en dyslexie.
Quand je dis "se tenir", je parle au sens propre. C'est un élève qui est incapable de s'asseoir correctement sur une chaise (systématiquement, la chaise est en diagonale par rapport au bureau), qui n'arrive pas à faire les choses au moment où on le lui dit (il met au bas mot un quart d'heure pour sortir son classeur et l'ouvrir à la bonne page).
J'ai essayé la patience, et j'ai aussi essayé la punition, car je ne supportais plus qu'il soit toujours en train de faire n'importe quelle remarque à voix haute, et puis il bavarde parfois avec les camarades de derrière. Et je supportais encore moins quand il continuait à rire alors que je venais de lui faire une remarque ou de le punir, en mettant les mains sur sa bouche, du style "ouh là, la maîtresse elle est pas contente"... Un bébé, quoi !


J'ai tendance à penser qu'un élève comme ça n'a rien à faire en 6e (pas à cause de sa dyslexie, mais de son immaturité). Bon, le fait est qu'il y est, alors il faut faire avec.
Auriez-vous des conseils pour lui apprendre, d'abord, à se tenir correctement en classe ? Et, ensuite, pour l'aider à suivre de manière efficace le cours ? Et tout ça en tenant compte du fait que j'ai 27 autres élèves, heureusement plutôt sages, mais qu'il faut quand même tenir ?...
Je précise que je l'ai aussi en soutien, mais j'en ai huit autres dont certains avec de grosses difficultés eux aussi...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par sand le Jeu 10 Nov 2011 - 13:42

J'ai le même. Comme je lui mâche le travail, à la demande de la mère qui connaît bien les recommandations de la MDPH, il n'a presque rien à faire et enquiquine le monde. Je bous ! Je vais conseiller à la maman la section spécialisée du collège privé du coin, parce que l'UPI, elle ne voudra pas en entendre parler.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par La Jabotte le Ven 11 Nov 2011 - 14:04

Pour commencer lapetitemu, faire des photocopies, soit, mais exige quand-même que l'élève recopie son cours, comme les autres. La photocopie, c'est pour qu'il puisse l'apprendre même s'il est illisible, s'il fait trop de fautes ou s'il n'arrive pas au bout. Qu'il l'écrive l'oblige à être attentif un minimum et, vu ce que tu décris, ça l'occupe.
En ce qui concerne son attitude, il faut peut-être cesser d'être patiente : ne lâche rien, réagis au quart de tour. Il va se prendre deux semaines pour la tête de turc, et puis apprendre à grandir un peu. Si ça ne marche pas, ce n'est plus de ton ressort. Il n'a pas à empêcher 27 autres élèves de progresser. Tu peux aussi demander une réunion de l'équipe pédagogique + encadrement à ton chef d'établissement, pour qu'une réaction collective soit mise en place, et non pas que tout le monde réagisse à sa manière dans son coin.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par lapetitemu le Ven 11 Nov 2011 - 16:41

Exiger qu'il écrive quand même le cours, oui, je le fais la plupart du temps, quand la trace écrite n'est pas trop longue. Mais en fait, chez cet élève, ce n'est pas tant un problème d'illisibilité (il a plutôt une jolie écriture) qu'une extrême lenteur. Donc, si je l'oblige à écrire, soit il faut que j'attende dix plombes avant de pouvoir effacer le tableau (et j'ai un petit tableau), soit j'efface et du coup il s'agite parce qu'il n'a pas la fin.
Pour la réunion pédagogique, oui, mais j'ai déjà parlé avec sa pp, et elle m'a dit que, dans son cours, il se tenait à peu près bien. Je pense que c'est vraiment en français qu'il a le plus de mal à se concentrer, parce que trop de difficultés. Ou bien les autres profs le "couvent" un peu plus que moi. Ou bien je suis exigeante mais sans être assez ferme et il s'engouffre dans la brèche...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par La Jabotte le Ven 11 Nov 2011 - 17:00

Moui, enfin, d'expérience, quand un élève est pénible en français en octobre, il est pénible dans toutes les matières (sauf prof démago) en janvier - c'est-à-dire quand il a à peu près trouvé son rythme de croisière en français et qu'on l'a canalisé, donc qu'on n'a plus autant de problèmes avec lui...

Sinon, pour le problème de copie du cours : tu n'attends pas qu'il ait fini, bien sûr, et il n'a pas à s'agiter puisqu'il aura la photocopie. Seulement, tout ce qu'il prend la peine de recopier lui-même sera mieux su et retenu que tout ce qu'il aura uniquement en photocopie.

L'année dernière, j'ai exclu de classe un élève (pas même profil que le tien, mais je pense qu'avec ce que tu racontes, j'en viendrais vite à la même issue avec lui) en inscrivant sur la feuille d'exclusion de cours, comme raison : "pour sa propre sécurité".
En gros, si je le gardais en classe, il s'en prenait une. Or il faut bien exclure un élève lorsqu'il y a menace - et je ne pouvais pas décemment m'exclure du cours moi-même...

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par lapetitemu le Ven 11 Nov 2011 - 18:27

@La Jabotte a écrit:Sinon, pour le problème de copie du cours : tu n'attends pas qu'il ait fini, bien sûr, et il n'a pas à s'agiter puisqu'il aura la photocopie. Seulement, tout ce qu'il prend la peine de recopier lui-même sera mieux su et retenu que tout ce qu'il aura uniquement en photocopie.

Ok. Tu as raison.

@La Jabotte a écrit:L'année dernière, j'ai exclu de classe un élève (pas même profil que le tien, mais je pense qu'avec ce que tu racontes, j'en viendrais vite à la même issue avec lui) en inscrivant sur la feuille d'exclusion de cours, comme raison : "pour sa propre sécurité".
En gros, si je le gardais en classe, il s'en prenait une. Or il faut bien exclure un élève lorsqu'il y a menace - et je ne pouvais pas décemment m'exclure du cours moi-même...


Very Happy J'adore !

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par lapetitemu le Ven 11 Nov 2011 - 18:29

Et sinon, pour le fait de se tenir de travers sur sa chaise, etc... Ca peut paraître bête comme question, mais vous pensez que je peux faire quelque chose pour qu'il ressemble un peu plus à un élève de 6e ?

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par La Jabotte le Ven 11 Nov 2011 - 18:42

Je ne me suis jamais posé la question : déjà que je leur demande régulièrement :
- redressez-vous, vous avez une colonne vertébrale !
- les genoux vers le tableau !
- ta main, sur la table !
- tiens ta feuille !
- tiens mieux ton stylo !
...
Donc oui, tu peux faire quelque chose : empoigne la chaise et mets-là de force dans la bonne direction (sans te faire mal au dos, hein). Attrape-le par les épaules et redresse-le, etc. Si tu ne crains pas une réaction ou une plainte (je n'ai pas dit qu'il fallait le faire brusquement...).

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Aider (et se préserver...) un élève dyslexique et TRES immature

Message par La Jabotte le Ven 11 Nov 2011 - 18:43

Et si tu peux te focaliser sur lui sans en perdre la raison, j'ajouterais, à chaque chose à faire : "X, sors ta feuille. X, sors son stylo. Ecris. Encore. Redresse-toi. Tourne-toi vers le tableau. Ecris. Encore..." Il est au premier rang, au moins ?

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum