Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

18% 18% 
[ 7 ]
55% 55% 
[ 21 ]
26% 26% 
[ 10 ]
 
Total des votes : 38

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Hamlette le Dim 14 Déc 2008 - 10:18

@Daphné a écrit:Je ne pense absolument pas que les faibles progressent grâce aux têtes de classe, au contraire un écart trop important entre ceux qui ont toujors 18 ou 20 et ceus qui ont toujours 0 ou 2 est nocif et amène des situations de rejet Evil or Very Mad

Je crois que parfois on a l'illusion que les faibles progressent grâce à la tête de classe, parce qu'ils sont tous dans le même bâteau et qu'il faut bien le faire avancer... quitte à ce que certains le suivent à la nage.
Cela dit, une classe constituée de "faibles" uniquement poseraient d'autres problèmes... mais peut-être moins avec des objectifs adaptés. scratch

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Daphné le Dim 14 Déc 2008 - 10:23

" Quitte à ce que certains le suivent à la nage ", dit Mushroom.

Il y a ceux qui le suivent à la nage mais aussi ceux qui coulent à pic !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Karine B. le Dim 14 Déc 2008 - 10:23

marquisedemerteuil a écrit:non je n'en ai pas, personne n'en a...mais pour avoir déja travaillé dans des classes de niveau, où on avait regroupé les faibles pour pouvoir justement les suivre, à 14 élèves, j'ai vu que ces élèves progressaient très peu, car il n'y avait pas de tête de classe, qui entraîne les autres. Les élèves faibles ont besoin de cotoyer des plus forts pour progresser, si on les laisse entre eux ils stagnent et leur esetime de soi n'est pas meilleure...


exact : ça se voit avec les groupes de compétences en langues qui sont en train d'échouer, pas de stimulation pour les faibles, qui se dévalorisent encore plus en étant stigmatisés, les "forts" "se la pètent" et dorment sur leurs lauriers ... Sans compter les profs auxquels échoit ces groupes bien définis

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Daphné le Dim 14 Déc 2008 - 10:33

J'ai déjà eu pendant quatre ans une expérience de ce type de classe avant la mise en place des groupes de compétences, j'avais le groupe des faibles - douze à quinze élèves environ - eh bien je préférais les avoir ensemble ce qui me permettait d'avoir une autre progression que dans une classe normale où les faibles étaient totalement largués ! et empêchent parfois la classe de travailler.

C'était une classe appelée "aide et soutien" , enfin sur deux classes hétérogènes on avait trois profs de français, de maths et de LV, ce qui permettait de faire des groupes dans ces trois matières.
Tous les autres cours avaient lieu en classe entière.

Je n'ai pas constaté de phénomène de rejet de ces élèves par les autres, il y avait au contraire une forte demande des parents des élèves moyens ou faibles pour ces clases car ils se sentaient soutenus.
Bon l'expérience a due être arrêtée car elle était ' dévoreuse " d' heures et que le rectorat n'a plus accordé la DGH suffisante.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par sand le Dim 14 Déc 2008 - 10:34

L'hétérogénéité, personne ne penserait à la remettre en question à l'école primaire.
Et je me dis que c'est au collège que TOUS les enfants se côtoient, pour la dernière fois de leur vie. Après cela, les bons ne seront plus jamais obligés de vivre aux côtés des plus faibles. Et inversement.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Invité le Dim 14 Déc 2008 - 10:40

@sand a écrit:L'hétérogénéité, personne ne penserait à la remettre en question à l'école primaire.
Et je me dis que c'est au collège que TOUS les enfants se côtoient, pour la dernière fois de leur vie. Après cela, les bons ne seront plus jamais obligés de vivre aux côtés des plus faibles. Et inversement.


non... tous les enfants ne se cotoient pas à l'école primaire..en fait les écoles primaires sont des structures beaucoup plus petites que les colléges, plus proches des habitations et plusieurs écoles amènent leurs enfants pour un collége.. l'école est plus homogène au niveau social....disons en fonction du quartier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Hamlette le Dim 14 Déc 2008 - 10:41

@Daphné a écrit:" Quitte à ce que certains le suivent à la nage ", dit Mushroom.

Il y a ceux qui le suivent à la nage mais aussi ceux qui coulent à pic !

Oui, et on les voit plus ou moins... (de toute façon ils passeront quand même dans le niveau supérieur alors... Sad )C'est bien pour cela que je parle "d'illusion".

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Invité le Dim 14 Déc 2008 - 10:43

Le problème du reste au collége n'est pas tant la faiblesse que la violence et l'incivilité qui en découlent et empêchent de travailler efficacement; Les adolescents sont plus revendicatifs que les enfants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Daphné le Dim 14 Déc 2008 - 10:44

Et tu as tout à fait raison Mushrom !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Daphné le Dim 14 Déc 2008 - 10:46

Farnace, tu dis la même chose que ce que j'essaye de dire depuis un moment........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par sand le Dim 14 Déc 2008 - 10:46

Farnace, dans la petite ville de province où je vis, il y a une réelle mixité sociale dans les écoles, du fait d'une carte scolaire décidée dans ce sens et de la présence de nombreux logements hlm dans le centre ville. Mais c'est vrai que les pb de comportement se sont accrus au collège.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Hamlette le Dim 14 Déc 2008 - 10:47

@Karine B. a écrit:

exact : ça se voit avec les groupes de compétences en langues qui sont en train d'échouer, pas de stimulation pour les faibles, qui se dévalorisent encore plus en étant stigmatisés, les "forts" "se la pètent" et dorment sur leurs lauriers ... Sans compter les profs auxquels échoit ces groupes bien définis

Oui, j'avoue que c'est cet aspect des choses qui m'empêche de croire pleinement "à des classes de niveaux". Qui sera volontaire pour prendre les classes faibles ? Sachant que difficultés scolaires riment souvent avec problèmes de discipline ! C'est peut-être tout simplement pour ça que les classes hétérogènes restent tout de même, sinon la meilleure, du moins la "moins pire" des solutions : avec une classe-bordel, on ne peut souvent RIEN faire (surtout si le prof a été désigné contre sa volonté pour y enseigner...). Alors que dans une classe hétérogène, on parvient plus facilement à canaliser les comportements problématiques, et donc à faire tout de même quelque chose...
Mon avis est loin d'être arrêté.

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Ruthven le Dim 14 Déc 2008 - 10:57

Mushroom a écrit:Oui, j'avoue que c'est cet aspect des choses qui m'empêche de croire pleinement "à des classes de niveaux". Qui sera volontaire pour prendre les classes faibles ? Sachant que difficultés scolaires riment souvent avec problèmes de discipline !

En lycée, je suis volontaire! Les classes faibles sont loin d'être les plus inintéressantes d'un point de vue pédagogique (comment arriver à les accrocher, à les mettre au travail?), et l'atmosphère n'est pas toujours au désordre, même s'ils bougent beaucoup. Les classes d'élite (elles existent souvent par le biais des sections européennes) ne sont pas toujours un cadeau - passionnantes parfois, elles peuvent aussi être assez odieuses et rendre le métier détestable.
L'objection la plus sévère contre les groupes de niveau est quand même celle de Marquise, l'expérience de la stagnation. Il faudrait voir si les élèves faibles ne stagnent pas aussi dans des classes hétérogènes. L'expérience de Daphné est intéressante par ce qu'elle déconnecte les disciplines les unes des autres (on peut être bon ou moyen en maths, et faible ou très faible en français; du coup, c'est moins stigmatisant).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Reine Margot le Dim 14 Déc 2008 - 11:04

@Ruthven a écrit:
L'objection la plus sévère contre les groupes de niveau est quand même celle de Marquise, l'expérience de la stagnation. Il faudrait voir si les élèves faibles ne stagnent pas aussi dans des classes hétérogènes. L'expérience de Daphné est intéressante par ce qu'elle déconnecte les disciplines les unes des autres (on peut être bon ou moyen en maths, et faible ou très faible en français; du coup, c'est moins stigmatisant).

oui, sauf si on retrouve les mêmes élèves dans tous les groupes de soutien...en PPRE, ceux qui font PPRE Maths se retrouvent aussi souvent en français, etc...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Hamlette le Dim 14 Déc 2008 - 11:08

@Ruthven a écrit:
Mushroom a écrit:Oui, j'avoue que c'est cet aspect des choses qui m'empêche de croire pleinement "à des classes de niveaux". Qui sera volontaire pour prendre les classes faibles ? Sachant que difficultés scolaires riment souvent avec problèmes de discipline !

En lycée, je suis volontaire! Les classes faibles sont loin d'être les plus inintéressantes d'un point de vue pédagogique (comment arriver à les accrocher, à les mettre au travail?), et l'atmosphère n'est pas toujours au désordre, même s'ils bougent beaucoup. Les classes d'élite (elles existent souvent par le biais des sections européennes) ne sont pas toujours un cadeau - passionnantes parfois, elles peuvent aussi être assez odieuses et rendre le métier détestable

C'est vrai que ça peut être intéressant dans certaines classes. Mais dans mon établissement, dans les classes "faibles" (soit à cause de la filière STI qui est devenue chez nous une voie de garage pour beaucoup, soit parce qu'on a mis une majorité de redoublants dans une même classe), je suis non seulement face à des élèves qui bougent, mais aussi des élèves qui rejettent le travail, la politesse, l'effort, le français ("ça fait tafiole"), les profs, l'autorité. Je suis tout à consciente que leur comportement résulte de leur malaise, mais en attendant j'ai beaucoup de mal à leur redonner confiance en eux (surtout quand il faut les mettre face aux exigences du bac).

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondage : Les programmes sont-ils vraiment adaptés au niveau des élèves?

Message par Daphné le Dim 14 Déc 2008 - 12:58

En effet Ruthven, cette solution permettait de ne pas stigmatiser les élèves car ils pouvaient être nuls en algèbre et bon ou du moins moyens en géométrie, etc.
D'ailleurs c'était bien l'objectif de ce dispositif : faire en sorte que les élèves changent de groupe, on remettait tout à plat 2 fois par trimestre.
On faisait en sorte que la plupart des élèves bougent un peu, ça les boostait, soit parce qu'ils le méritaient vraiment soit pour les stimuler. Et de constater que ceux qui ne se sentaient pas à l'aise dans un groupe venaient nous demander de les remettre dans le groupe des faibles parce qu'ils s'y sentaient mieux et profitaient davantage de l'enseignement dispensé.
Et pas de " bordel " dans ces groupes, on travaillait à leur rythme.

Marquise, pour ceux qui étaient TOUJOURS dans le groupe des faibles, il y en avait quelques uns, il faut les prendre comme ils sont, se rendre à l'évidence et ne pas baser tout un système sur ces quelques cas !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum