Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
survivor
Niveau 6

De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par survivor le Jeu 10 Nov 2011 - 22:44
Bonsoir,

Aujourd'hui fut un jeudi noir. Je suis en colère. A deux doigts de péter un câble et de tout envoyer chier, à vrai dire.
J'avais une réunion à midi avec la CPC à propos des LPC (au passage, il faudra un de ces jours que j'ouvre un fil au sujet de ces fameux (fumeux) livrets personnels de compétences...) et des difficultés de mise en place qu'ils supposent. Je me suis dit que c'était l'occasion de lui dire deux mots au sujet de la méthode qu'elle m'a vendue au mois de juin (voir épisodes précédents), à savoir "Chut... Je lis!"... Après m'être copieusement énervé contre les LPC, traitant au passage mes collègues d'hypocrites et ces livrets d'usines à gaz, mais c'est une autre histoire, j'expose à ma CPC - en fin de réunion et en privé - mes griefs contre la méthode, et mes questionnements :

  • Départ global trop important, et trop long (à tel point que ce n'est plus un départ, c'est une installation dans le, global...)
  • Introduction de mots-outils à un rythme trop soutenu.
  • Étude de la langue, vocabulaire et production d'écrit d'un niveau inadapté (adaptés à des CE1, et je n'exagère pas).
  • Progression phonologique aberrante.
  • Introduction précoce de tous les graphèmes d'un même phonème.
  • Difficulté des enfants à adopter une posture définie par rapport à ce qu'est l'acte de lecture (déchiffrer ou deviner ? décoder des mots ou les apprendre par cœur ?)
  • Et surtout, quand les enfants commencent-ils à LI-RE de manière vraiment autonome ?

En schématisant à peine, la réponse qui m'a été faite tient en quelques phrases :

  • Je m'y prends mal avec la méthode, je ne la mets pas bien en place. Ajoutez une dose de vaseline au propos, mais le fond reste le même.
  • Si je veux, elle peut venir me voir en classe pour m'aider à en tirer le meilleur parti, la substantifique moelle (je n'ai pas pu empêcher un "non, sans façons!" de jaillir de mes entrailles).
  • La méthode est parfaitement conforme aux derniers acquis de la recherche en matière d'apprentissage de la lecture (sic). C'est le dernier cri de la pédagogie. Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, je roulais en Rolls sans le savoir. Il me manquait juste le chauffeur. Heureusement que ma CPC est là pour me prendre des mains le volant d'une berline que je ne sais pas conduire...
  • La méthode marche parfaitement dans les autres écoles (dans lesquelles elle l'a lancée (sic)), et ce, depuis trois ans maintenant. Et même en ZEP. Les résultats aux évaluations nationales de CE1 s'en sont trouvées largement améliorés depuis que lesdites écoles ont adopté ladite méthode (j'attends encore les chiffres). On voit à quoi ça tient, l'évaluation d'une méthode de lecture : à dix items foireux que les collègues truandent la plupart du temps quand ça les arrange...
  • Je suis le premier à en faire un retour négatif, et cela pèse bien manifestement bien peu face au satisfecit général et aux vivas de la foule. Il faut toujours un chieur de service... Je pense surtout être le premier et le seul à le dire tout haut, parce que des collègues mécontents, j'en ai entendu, mais manifestement, leur courage ne dépasse pas certaines limites...

Donc, comme je suis le dernier des blaireaux, voilà ce que je dois faire pour me rééduquer, sous peine de finir au goulag afin d'y parfaire mon autocritique :

  • De grands affichages et de grandes étiquettes, avec les textes qu'ils savent déjà lire (ceux-là même qu'ils ont deviné puis appris par cœur...), et les mots déjà rencontrés. Les faire manipuler ces étiquettes afin de former de nouvelles phrases et permettre la production d'écrits.
  • Repérer les récurrences orthographiques et phonologiques dans les mots, et les rendre visibles afin que les élèves s'y réfèrent.
  • Dresser aux murs des référentiels de mots, afin de rendre tangible le capital de mots des élèves et qu'ils puissent s'y reporter en permanence. Les mots doivent être contextualisés pour favoriser leur appropriation.
  • Des affiches de mots contenant un phonème donné avec toutes les graphies possibles pour en déduire ensuite des règles orthographiques.
  • Être patient, car ils ne seront capables de décoder qu'au mois de janvier ou février, peut-être plus tard... (peut-être jamais ?) En attendant, reconnaître globalement des mots, c'est quand même de la lecture. (Ben, oui, mais non...)

J'ai souligné ce qui relève plus ou moins de la vulgate globaliste. On y trouve l'essentiel. Lorsque j'ai rétorqué que tout ce que faisaient les élèves était deviner les textes et non les lire, la CPC m'a montré du doigt le titre du paragraphe où figurent toujours les textes en question. Le paragraphe s'intitule "Je lis". Ah! oui, c'est imparable comme argument. Et lorsque j'ai demandé comment faisaient ensuite les élèves - désormais dépendants des étiquettes - quand on les leur supprimait, ainsi que les affichages, pour lire de nouvelles phrases, avec des mots qu'ils ne connaissaient pas (qu'ils n'avaient pas appris par cœur) au préalable, je n'ai pas obtenu de réponse...

Je suis encore sous le choc de tant de mauvaise foi et de stupidité. Ou alors c'est de l'aveuglement. J'ai sincèrement eu envie de la tuer. J'ai gardé mon calme et lui disant que je n'étais pas convaincu, que cette méthode ne me convenait pas du tout, que je la trouvais inadaptée. Elle n'a même pas compris ou envisagé que je puisse l'abandonner pour faire autre chose, car que puis-je faire de mieux ? Ces gens-là professent des sottises avec une telle conviction que non seulement ils parviennent à vous faire douter, mais en plus ils parviennent à vous culpabiliser.

Ce soir, j'ai prévenu ma femme que j'entrais en dissidence, en résistance. Et que j'étais en état de légitime défense pédagogique.

Voilà, désolé d'avoir été si long une fois de plus, mais ce soir j'en ai gros sur la patate... furieux


Dernière édition par John le Ven 11 Nov 2011 - 11:46, édité 1 fois (Raison : Sigle pas clair dans le titre)

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
caperucita
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par caperucita le Jeu 10 Nov 2011 - 22:49
C'est qui la CPC ?

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Celeborn le Jeu 10 Nov 2011 - 22:49
Tout mon soutien !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par doublecasquette le Jeu 10 Nov 2011 - 22:50
J'aime beaucoup le "non, sans façons" yesyes yesyes yesyes

Sur ce, je vais continuer ma lecture...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par micaschiste le Jeu 10 Nov 2011 - 22:52
je ne suis qu'une maman dont la fille avait ''chut...je lis'' au CP, l'an passé. pale
Ton message m'inquiète...
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Jeu 10 Nov 2011 - 22:54
Je te comprends totalement. Moi je viens de voir deux collègues d'un autre service hospitalier, on a parlé lecture, elle ne jure que par BM ça fait plaisir. Par contre elles m'ont dit que dans leur coin Ribambelle avait la cote dans bcp d'écoles, je n'ai pu m'empêcher de crier "Ah non surtout pas cette merde !"

Bon ta CPC c'est pas ta supérieur, alors ce qu'elle te dit tu t'en cognes!

"Être patient, car ils ne seront capables de décoder qu'au mois de janvier ou février, peut-être plus tard... (peut-être jamais ?) En attendant, reconnaître globalement des mots, c'est quand même de la lecture. (Ben, oui, mais non...) " furieux rien que ça devrait alerter n'importe quel instit et prouve qu'elle est incompétente.

Moi à ta place je continuerai ce que tu as mis en place dans ton coin, j'enverrai chier l'ot bouffonne. Quand tes élèves seront lecteurs deux mois avant tes collègues tu pourra lui demander de passer dans ta classe...

Elle est comme les autres un kapo aux ordres. Donc on s'en cogne de ce qu'ils disent ses traîtres à la cause des enfants.

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Jeu 10 Nov 2011 - 22:54
jma encore pas relu Embarassed

_________________
pk
Habitué du forum

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par pk le Jeu 10 Nov 2011 - 22:55
C'est se battre contre un mur survivor. Ferme la porte et enseigne comme tu le sais favorable. Ensuite, pour le LPC, tu coches tout puisque cela doit être acquis. Sauf pour un, cela fait crédible et alors, tu justifies ce manquement par une autocritique abstruse en louchant et en prenant un air inspiré. Cela va le faire! Il ne faut pas se laisser happer par ces inepties, cela fait bouger une couille sans faire bouger l'autre. Bon courage fleurs fleurs fleurs
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par doublecasquette le Jeu 10 Nov 2011 - 22:56
Survivor, dis-moi où se trouve ton maquis et combien de temps tu comptes y rester. Je tiens absolument à être ton fournisseur exclusif en corned-beef ! :helico:



Ceci dit, tu crains quoi ? Tu es titulaire, non ? Les syndicats ont bien négocié pour une fourchette de notes selon l'ancienneté chez toi aussi ?
Et puis, la CPC ou l'IEN, c'est une fois de temps en temps.
Courage ! Tu es là par la volonté du peuple et nous t'aiderons à y rester même s'il y a force des baïonnettes ! :mitrailler:

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
coquelicot
Niveau 9

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par coquelicot le Jeu 10 Nov 2011 - 22:57
On n'apprend plus aux enfants à lire, on leur demande de trouver eux-mêmes la clé qui permettra de déchiffrer ... Pour le coup, je suis bienheureuse d'être en CM1. Les usines à gaz sont moins visibles et donc plus facilement modifiables .... Courage, Survivor, pense à tes élèves !
avatar
survivor
Niveau 6

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par survivor le Jeu 10 Nov 2011 - 23:04
Bien sûr, la CPC n'est pas mon supérieur, et ce qu'elle dit ou pense, je m'en fous pas mal, mais j'estimais cette femme sur le plan humain. Je me rends compte en fait qu'elle n'est qu'un robot parmi les autres. Un perroquet de plus.
Pour ce qui est de l'IEN, rien de plus à foutre. Qu'elle vienne. Je veux bien être jugé sur mes résultats, car je pense que d'ici quelques temps, ils seront au rendez-vous.
Je vais continuer à bosser à ma sauce, avec BM et vos outils, et ça va bien se passer... Wink

Et merci pour vos messages de soutien, j'en avais vraiment besoin ! veneration


Dernière édition par survivor le Jeu 10 Nov 2011 - 23:05, édité 1 fois

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Jeu 10 Nov 2011 - 23:05
Et n'oublions pas : mort aux cons ! non mais.

_________________
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par doublecasquette le Jeu 10 Nov 2011 - 23:07
@survivor a écrit:Bien sûr, la CPC n'est pas mon supérieur, et ce qu'elle dit ou pense, je m'en fout pas mal, mais j'estimais cette femme sur le plan humain. Je me rends compte en fait qu'elle n'est qu'un robot parmi les autres. Un perroquet de plus.
Pour ce qui est de l'IEN, rien de plus à foutre. Qu'elle vienne. Je veux bien être jugé sur mes résultats, car je pense que d'ici quelques temps, ils seront au rendez-vous.
Je vais continuer à bosser à ma sauce, avec BM et vos outils, et ça va bien se passer... Wink

Ce qui me sidère, ce sont ces phrases toutes faites et ces trucs qu'ils ressortent depuis vingt ans :shock: .
Et ce seraient eux les "innovateurs" ? Eh ben dis donc, je préfère être une vieille barbe... Au moins, je peux changer de registre si je veux sorciere2


Dernière édition par doublecasquette le Jeu 10 Nov 2011 - 23:08, édité 1 fois

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Sapotille le Jeu 10 Nov 2011 - 23:08

Survivor, te voilà dans un état que j'ai connu !!!

Quand je lis à quel point tu t'investis, à quel oint tu cherches la meilleure façon d'offrir à tes élèves quelque chose de cohérent, on comprend à quel point ta colère est légitime ...

Tu comprends aussi pourquoi je disais que j'avais peur de l'inspecteur...
Ces gens sont malfaisants parce qu'ils te démolissent ton travail, ils font vaciller tes convictions, ils te déstabilisent...

Ici, tu vas trouver des gens qui vont t'écouter, t'encourager, te réconforter .

Le coup du "Tous les autres sont enchantés", c'est un mensonge , ni plus ni moins.
:boxe: ‼ C'est un scandale...

Il faut continuer, pour les enfants... chevalier
Courage !
Tu survivras, n'aie crainte ... :aah:
profecoles
Habitué du forum

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par profecoles le Jeu 10 Nov 2011 - 23:09
C'est "drôle" (enfin, drôle n'est pas le mot le plus approprié ...) mais ce soir, j'ai rencontré un autre parent de ma classe de CE2 dont l'enfant ne sait pas lire (J'en ai plusieurs dans mon école de quartier résidentiel .... :shock: )
Elle devine les mots, segmente très mal, a une lecture hachée, hésitante ; elle fait de nombreuses confusions de sons ....Suivie en orthophonie bien sûr.
Elle a appris à lire avec une méthode présentée aux parents, selon ce que m'a raconté la maman, comme nouvelle et "révolutionnaire" par sa maîtresse de CP (école privée ...).
Je te laisse deviner laquelle ....
Les trois autres qui sont dans l'école depuis le CP ont appris respectivement avec Abracadalire pour deux d'entre eux et Mika pour le troisième ...méthodes encore utilisées au CP dans mon école ...
A part ces quatre-là, j'ai une flopée d'élèves qui ont une lecture que je ne qualifierais pas de fluide ...
Ne te laisse pas décourager. C'est toi qui es dans le vrai.
Continue....pour les enfants de ta classe et de tes futures classes qui, grâce à toi, auront la chance d'échapper à la situation douloureuse vécue par mes élèves et leurs parents.
Je comble comme je peux en utilisant en AP la méthode BM "accélérée" fournie par DC. veneration Ils progressent mais à mi-temps, donc moins d'1H par semaine, c'est long.


Dernière édition par profecoles le Jeu 10 Nov 2011 - 23:16, édité 1 fois
pk
Habitué du forum

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par pk le Jeu 10 Nov 2011 - 23:09
Ces personnels sont sélectionnés pour ça. Responsables mais pas coupables. En attendant, c'est nous qu'on bosse!
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Jeu 10 Nov 2011 - 23:12
mort aux cons, morts aux cons, mort aux cons furieux :colere: :mitrailler: ‼ chevalier :boucherie: :b abg oum: ça sert à rien mais ça soulage !!!

_________________
avatar
Morgared
Niveau 9

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Morgared le Jeu 10 Nov 2011 - 23:14
Je salue votre grande maîtrise devant cette dame.

Cela fait des années maintenant que cette question me torture : pourquoi ces gens-là, qui imposent des méthodes de lecture absurdes, sont-ils les seuls dans toute la France à ignorer qu'on n'apprend pas à lire en apprenant par coeur des phrases ? Sont-ils débiles ? Comme je les crois sincères, je n'arrive pas à trouver une autre explication. Or, comment se fait-il que des minus habens aient justement depuis tant d'années le pouvoir de détruire tant de personnes ?

J'ai eu affaire une fois à un de ces nuisibles condescendants : comme je critiquais l'absence d'apprentissage de règles de conjugaison qu'il prônait en primaire, un IEN s'est contenté de me ricaner que c'étaient bien là les propos d'un professeur de Lettres Classiques (donc, par définition, d'une grosse réac).
profecoles
Habitué du forum

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par profecoles le Jeu 10 Nov 2011 - 23:14
@caperucita a écrit:C'est qui la CPC ?

Conseillère pédagogique ...et le deuxième C , je ne sais plus (ou alors j'allais écrire un gros mot).

ça y est, j'ai retrouvé C de circonscription (non ?)


Dernière édition par profecoles le Jeu 10 Nov 2011 - 23:19, édité 1 fois
avatar
coquelicot
Niveau 9

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par coquelicot le Jeu 10 Nov 2011 - 23:15
@doublecasquette a écrit:

Ce qui me sidère, ce sont ces phrases toutes faites et ces trucs qu'ils ressortent depuis vingt ans :shock: .

Je dirais même que c'est pire qu'il y a vingt ans ... Les formateurs insistaient sur le départ global, pendant un bon mois, mais après on attaquait la syllabique. Là, c'est du global à rallonge .... Je suis sciée.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Jeu 10 Nov 2011 - 23:16
Méthodes modernes = méthodes progressistes = camp du bien = nous on est des gentils qui pensons bien...

Mort aux cons

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Jeu 10 Nov 2011 - 23:17
On évite les gros mots, merci.
avatar
survivor
Niveau 6

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par survivor le Jeu 10 Nov 2011 - 23:17
@profecoles a écrit:
@caperucita a écrit:C'est qui la CPC ?

Conseillère pédagogique ...et le deuxième C , je ne sais plus (ou alors j'allais écrire un gros mot).
*

Oups, pardon... Le deuxième C signifie (de) Circonscription, et pas autre chose Very Happy

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
Sapotille
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Sapotille le Jeu 10 Nov 2011 - 23:17
@profecoles a écrit:
@caperucita a écrit:C'est qui la CPC ?

Conseillère pédagogique ...et le deuxième C , je ne sais plus (ou alors j'allais écrire un gros mot).

Conseillère Pédagogique de Circonscription...

Non, ils ne sont pas tous c., allez !!! Evil or Very Mad
pk
Habitué du forum

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par pk le Jeu 10 Nov 2011 - 23:19
Morgared, la "maîtrise" n'est pas venu de soi. Wink Mais comme le constat est évident, à un moment il faut arrêter de se poser les questions du pourquoi du comment. Il faut savoir loucher au bon moment, c'est tout. Laughing Le jour de la révolution, je dresserai la guillotine, gentiment.
Contenu sponsorisé

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum