Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sapotille
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Sapotille le Lun 14 Nov 2011 - 16:40
@adelaideaugusta a écrit:.

PS : Sapotille, je vois que nos messages se sont croisés, je ne modifie rien à ce que j'ai écrit, nous sommes en phase !

Bon courage à l'amie de Saraswati, cela urge.

Avoue tout Adélaïdeaugusta (décidément, j'adore ce pseudo ! Wink ) la méthode alphabétique que tu as utilisée, c'est Léo et Léa ?
avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Saraswati le Lun 14 Nov 2011 - 16:41
Merci beaucoup à toutes les deux !
Je vais lui rapporter ces conseils.

(je pense qu'on lui a dit de ne surtout pas faire de syllabique pour ne pas aller à contre-courant de la méthode prônée par l'école en fait...)
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par adelaideaugusta le Lun 14 Nov 2011 - 16:43
J'oublie de dire que le livre était "Lire avec Léo et Léa", que ma fille a utilisé avec succès...au grand dam de ses inspecteurs (et d'elle-même par conséquent !!) pendant ses quatre années de CP en ZEP.
Hélas, j'ai bien peur qu'après son départ la ZEP en question ne redevienne une "zone d'échec programmé", au lieu de la zone d'éducation prioritaire qu'elle était devenue !
Son successeur utilise "A tire d'aile". Pas fameux.

Dans l'introduction, je lis :

Comment l'aider pour les mots à apprendre ? (Conseils aux parents.)
Demandez-lui de lire le mot qu'il doit apprendre ( bateau), de le découper en syllabe.
Bateau, rideau, sont appris globalement dès les premières leçons.

Dans "Lire avec Léo et Léa", , "au", "eau", sont enseignés à la 42 ème leçon !

Adélaïde.
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par adelaideaugusta le Lun 14 Nov 2011 - 16:48
Chère Sapotille, je ne peux décidément rien te cacher !
Grâce à toi, j'ai retrouvé un petit sourire, tout cela me tient tellement à coeur que mon moral n'est pas très bon ! Quel monstrueux gâchis, quand on est conscient de ce qui se passe réellement dans l'enseignement !
Adélaïde.
avatar
survivor
Niveau 6

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par survivor le Lun 14 Nov 2011 - 20:58
@adelaideaugusta a écrit:J'ai aidé une voisine qui était venue pleurer chez moi en me montrant MIKA : sa fille était complètement perdue dès novembre, ayant à faire ce travail :
le 18 octobre :
Tu sépares les mots :

Deuxoiseauxsortentdunid.
Ilsseposentsurlabranche.
Ilssecouentunpeuleursailes.

Toutes les difficultés d'apprentissage de la lecture en trois lignes!!! : eu, oi, eau, nt muet, an, ou, un, ai (Mika, Pique le hérisson.)
Les auteurs, C.de Santi-Gaud, Mireille Usséglio, sous la direction de Gérard Chauveau, ont peut-être pensé qu'une seule méthode éditée n'était pas assez rentable, car elles viennent d'en sortir une tout aussi épouvantable :"Fabulire".

Dès la page 25 (sur environ 200, puisqu'il y a deux tomes), A toi de lire : un loup un mouton un cheval il rusé malin
Le loup est bête . Il est bête.
Le mouton est malin. Il est malin.

Page 34
Etude du code.

Repérons la bonne lettre pour retrouver le nom de chaque dessin.

une poire une balle une mouche

une pomme une malle une bouche

un patin une poule un marteau
Je retrouve bien là toutes les abominations présentes dans Chut...Je lis!... C'est affligeant. furieux

@adelaideaugusta a écrit:Je pense que survivor et les autres résistants seront de mon avis.
Mille fois oui, et sur ce point, nous sommes bien d'accord Wink

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par doublecasquette le Lun 14 Nov 2011 - 21:29
@Saraswati a écrit:Merci beaucoup à toutes les deux !
Je vais lui rapporter ces conseils.

(je pense qu'on lui a dit de ne surtout pas faire de syllabique pour ne pas aller à contre-courant de la méthode prônée par l'école en fait...)

Alors, je rajoute le mien, de conseil, pour ne pas aller à contre-courant de la méthode prônée par l'école...

Il est très simple et comme il n'y a pas de "méthode", ni de "leçons", on ne va à contre-courant de rien du tout.
On a juste besoin d'une porte de réfrigérateur (on peut laisser le frigo qui est derrière) et d'un grand sac de lettres magnétiques de préférence minuscules scriptes ou cursives (sur tous les bons sites de VPC).
Et ensuite, on "joue" avec son enfant. Le premier jour, on commence doucement. On lui demande d'écrire i et puis o, et puis a, et puis "i a i a i a" comme l'âne quand il brait, et puis les autres voyelles.

Le lendemain, on vérifie s'il se souvient des voyelles, de l'âne qui brait, de la souris qui crie "u i u i..." et on rajoute une consonne, le m, par exemple. Ce qui permet de jouer à écrire "mimi", "mama", "momo", "mémé", "mamy"...

Et le jour d'après, c'est r qu'on ajoute pour pouvoir écrire "rémi", "marie", "rame", "mémé rame", "mamy rit", "riri a ramé"...

Et ainsi de suite... En se cachant bien, on peut puiser l'ordre des lettres à faire apprendre euh pardon avec lesquelles s'amuser, dans un opuscule facilement cachable sous le journal dans lequel on est en train de déposer les épluchures de pommes de terre (Boscher, Bien lire et aimer lire, Léo et Léa).

Et là, aucun contre-courant, puisqu'on n'apprend absolument pas à lire avec une autre méthode, on fait jouer son enfant à écrire à l'aide de lettres magnétiques sur la porte du frigo, ce qui n'a absolument rien à voir.

De temps en temps, si l'enfant a envie, on peut écrire soi-même, une consigne de préférence (lave le plat, marche sur le sol, attrape le café, chasse le chat, crie comme l'âne, ...), et lui, il la lit et il l'exécute, toujours pour s'amuser, hein ? On n'est pas à l'école, non plus, et puis l'apprentissage de la lecture, c'est beaucoup trop sérieux pour être confié à des parents, d'abord veneration !

Et puis, un jour, on repère un texte que l'enfant saurait lire seul sur Néoprofs, Rue des Instits ou sur un livre de sa bibliothèque et on lui dit : "Tiens, regarde, là. Tu sais ce qu'il y a écrit, là ? Et là ? Et là ? Oh, c'est drôle, regarde, relis-les tous ! Tu as vu, ça raconte une histoire que tu sais lire :shock: Comme sur la porte du frigo ! C'est dingue, hein :shock: ? Et là, tu essaies ? Chiche que t'es pas cap' !"

Tout ça, bien sûr, sans en parler à la maîtresse, qui sera super contente de voir que sa merveilleuse méthode de lecture a conquis un élève de plus (la pauvre, comme la méthode n'en conquiert pas beaucoup, un de plus, ça compte vachement pour elle) .

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Eloah
Neoprof expérimenté

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Eloah le Lun 14 Nov 2011 - 21:41
@doublecasquette a écrit:
@Saraswati a écrit:Merci beaucoup à toutes les deux !
Je vais lui rapporter ces conseils.

(je pense qu'on lui a dit de ne surtout pas faire de syllabique pour ne pas aller à contre-courant de la méthode prônée par l'école en fait...)

Alors, je rajoute le mien, de conseil, pour ne pas aller à contre-courant de la méthode prônée par l'école...

Il est très simple et comme il n'y a pas de "méthode", ni de "leçons", on ne va à contre-courant de rien du tout.
On a juste besoin d'une porte de réfrigérateur (on peut laisser le frigo qui est derrière) et d'un grand sac de lettres magnétiques de préférence minuscules scriptes ou cursives (sur tous les bons sites de VPC).
Et ensuite, on "joue" avec son enfant. Le premier jour, on commence doucement. On lui demande d'écrire i et puis o, et puis a, et puis "i a i a i a" comme l'âne quand il brait, et puis les autres voyelles.

Le lendemain, on vérifie s'il se souvient des voyelles, de l'âne qui brait, de la souris qui crie "u i u i..." et on rajoute une consonne, le m, par exemple. Ce qui permet de jouer à écrire "mimi", "mama", "momo", "mémé", "mamy"...

Et le jour d'après, c'est r qu'on ajoute pour pouvoir écrire "rémi", "marie", "rame", "mémé rame", "mamy rit", "riri a ramé"...

Et ainsi de suite... En se cachant bien, on peut puiser l'ordre des lettres à faire apprendre euh pardon avec lesquelles s'amuser, dans un opuscule facilement cachable sous le journal dans lequel on est en train de déposer les épluchures de pommes de terre (Boscher, Bien lire et aimer lire, Léo et Léa).

Et là, aucun contre-courant, puisqu'on n'apprend absolument pas à lire avec une autre méthode, on fait jouer son enfant à écrire à l'aide de lettres magnétiques sur la porte du frigo, ce qui n'a absolument rien à voir.

De temps en temps, si l'enfant a envie, on peut écrire soi-même, une consigne de préférence (lave le plat, marche sur le sol, attrape le café, chasse le chat, crie comme l'âne, ...), et lui, il la lit et il l'exécute, toujours pour s'amuser, hein ? On n'est pas à l'école, non plus, et puis l'apprentissage de la lecture, c'est beaucoup trop sérieux pour être confié à des parents, d'abord veneration !

Et puis, un jour, on repère un texte que l'enfant saurait lire seul sur Néoprofs, Rue des Instits ou sur un livre de sa bibliothèque et on lui dit : "Tiens, regarde, là. Tu sais ce qu'il y a écrit, là ? Et là ? Et là ? Oh, c'est drôle, regarde, relis-les tous ! Tu as vu, ça raconte une histoire que tu sais lire :shock: Comme sur la porte du frigo ! C'est dingue, hein :shock: ? Et là, tu essaies ? Chiche que t'es pas cap' !"

Tout ça, bien sûr, sans en parler à la maîtresse, qui sera super contente de voir que sa merveilleuse méthode de lecture a conquis un élève de plus (la pauvre, comme la méthode n'en conquiert pas beaucoup, un de plus, ça compte vachement pour elle) .

veneration Je suis conquise par ta méthode ! Very Happy
Mais je me pose une question (que je soupçonne être très bête, désolée Embarassed ) : apprendre à lire et apprendre à écrire, est-ce la même chose pour un enfant de CP ?
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Lun 14 Nov 2011 - 21:44
ça va de pair :

http://www.amazon.fr/Apprendre-lire-%C3%A9crivant-LEcriture-langage/dp/2755400609/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1321303463&sr=1-2

_________________
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par doublecasquette le Lun 14 Nov 2011 - 21:51
@Ronin a écrit:ça va de pair :

http://www.amazon.fr/Apprendre-lire-%C3%A9crivant-LEcriture-langage/dp/2755400609/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1321303463&sr=1-2

... l'une précédant l'autre chez beaucoup de pédagogues, les uns démarrant par l'alphabet, puis la synthèse, les autres démarrant par le mot, puis l'analyse : Montessori, Freinet, Decroly, et d'autres cités ci-dessous :

http://www.sauv.net/buisson_ecriture-lecture.php

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Zaubette
Expert

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Zaubette le Lun 14 Nov 2011 - 21:58
@doublecasquette a écrit:

Alors, je rajoute le mien, de conseil, pour ne pas aller à contre-courant de la méthode prônée par l'école...

Il est très simple et comme il n'y a pas de "méthode", ni de "leçons", on ne va à contre-courant de rien du tout.
On a juste besoin d'une porte de réfrigérateur (on peut laisser le frigo qui est derrière) et d'un grand sac de lettres magnétiques de préférence minuscules scriptes ou cursives (sur tous les bons sites de VPC).
Et ensuite, on "joue" avec son enfant. Le premier jour, on commence doucement. On lui demande d'écrire i et puis o, et puis a, et puis "i a i a i a" comme l'âne quand il brait, et puis les autres voyelles.

Le lendemain, on vérifie s'il se souvient des voyelles, de l'âne qui brait, de la souris qui crie "u i u i..." et on rajoute une consonne, le m, par exemple. Ce qui permet de jouer à écrire "mimi", "mama", "momo", "mémé", "mamy"...

Et le jour d'après, c'est r qu'on ajoute pour pouvoir écrire "rémi", "marie", "rame", "mémé rame", "mamy rit", "riri a ramé"...

Et ainsi de suite... En se cachant bien, on peut puiser l'ordre des lettres à faire apprendre euh pardon avec lesquelles s'amuser, dans un opuscule facilement cachable sous le journal dans lequel on est en train de déposer les épluchures de pommes de terre (Boscher, Bien lire et aimer lire, Léo et Léa).

Et là, aucun contre-courant, puisqu'on n'apprend absolument pas à lire avec une autre méthode, on fait jouer son enfant à écrire à l'aide de lettres magnétiques sur la porte du frigo, ce qui n'a absolument rien à voir.

De temps en temps, si l'enfant a envie, on peut écrire soi-même, une consigne de préférence (lave le plat, marche sur le sol, attrape le café, chasse le chat, crie comme l'âne, ...), et lui, il la lit et il l'exécute, toujours pour s'amuser, hein ? On n'est pas à l'école, non plus, et puis l'apprentissage de la lecture, c'est beaucoup trop sérieux pour être confié à des parents, d'abord !

Et puis, un jour, on repère un texte que l'enfant saurait lire seul sur Néoprofs, Rue des Instits ou sur un livre de sa bibliothèque et on lui dit : "Tiens, regarde, là. Tu sais ce qu'il y a écrit, là ? Et là ? Et là ? Oh, c'est drôle, regarde, relis-les tous ! Tu as vu, ça raconte une histoire que tu sais lire :shock: Comme sur la porte du frigo ! C'est dingue, hein :shock: ? Et là, tu essaies ? Chiche que t'es pas cap' !"

Tout ça, bien sûr, sans en parler à la maîtresse, qui sera super contente de voir que sa merveilleuse méthode de lecture a conquis un élève de plus (la pauvre, comme la méthode n'en conquiert pas beaucoup, un de plus, ça compte vachement pour elle) .

Very Happy Very Happy J'a-dore!! Smile Smile

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
avatar
Sapotille
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Sapotille le Lun 14 Nov 2011 - 22:01
@Zaubette a écrit:

Very Happy Very Happy J'a-dore!! Smile Smile


C'est beau et très créatif !!!
Mais ...
Vous croyez qu'une maman prof a le temps d'inventer tout ça?
avatar
Eloah
Neoprof expérimenté

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Eloah le Lun 14 Nov 2011 - 22:02
Merci pour vos précisions, Ronin et DC !
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Ronin le Lun 14 Nov 2011 - 22:20
Ben oui les profs sont tout le temps en vacances ! yesyes bon ok je sors...

_________________
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par doublecasquette le Lun 14 Nov 2011 - 22:23
@Ronin a écrit:Ben oui les profs sont tout le temps en vacances ! yesyes bon ok je sors...

Et ils font dix-huit heures par semaine, eux, pas une minute de plus... Sauf les agrégés qui n'en font que quinze... Et les profs de fac qui peuvent n'en faire que trois... Twisted Evil

Roninininin, attends-moi ! Je sors avec toi...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Eloah
Neoprof expérimenté

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Eloah le Lun 14 Nov 2011 - 22:29
@doublecasquette a écrit:
@Ronin a écrit:Ben oui les profs sont tout le temps en vacances ! yesyes bon ok je sors...

Et ils font dix-huit heures par semaine, eux, pas une minute de plus... Sauf les agrégés qui n'en font que quinze... Et les profs de fac qui peuvent n'en faire que trois... Twisted Evil

Roninininin, attends-moi ! Je sors avec toi...

Sortez vite !!!! Razz Moi, je suis certes prof, mais documentaliste donc à 30h/semaine avec 60km de trajet / 5 jours par semaine. Autant dire que, le plus souvent, ce n'est pas moi qui m'occupe des devoirs ...
Mais le pire c'est que si je commence à jouer avec mon aînée sur le frigo, va falloir inventer un truc super méga intéressant à faire pour ma cadette (qui veut déjà écrire !!!) pendant ce temps ! Wink
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par micaschiste le Lun 14 Nov 2011 - 22:59
j'ai suivi la discussion avec beaucoup d'intérêt...tout comme les autres concernant les CP/CE...en tant que mamman inquiète pour sa fille.
Je pollue le fil de Survivor pour une question sur le même thème, je peux ???

Ma fille a eu '' chut...je lis'' en CP ; plus des lectures à la maison recommandées par DC (car ma fille connaissait par coeur les textes de chut, je lis et ne lisait donc pas vraiment No :aaa: ). Pendant l'été, c'était lecture tous les jours.
Elle est actuellement en CE1 et je trouve que sa lecture est hachée, elle ne respecte pas la pontuation...que faire pour qu'elle progresse ? quel support ?

Continuez d'oeuvrer pour le bien des petits les PE. aai et merci pour eux aai

avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Saraswati le Mar 15 Nov 2011 - 10:53
@doublecasquette a écrit:Tout ça, bien sûr, sans en parler à la maîtresse, qui sera super contente de voir que sa merveilleuse méthode de lecture a conquis un élève de plus (la pauvre, comme la méthode n'en conquiert pas beaucoup, un de plus, ça compte vachement pour elle) .
Laughing Laughing Laughing
avatar
Sapotille
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Sapotille le Mar 15 Nov 2011 - 11:22
@micaschiste a écrit:
Elle est actuellement en CE1 et je trouve que sa lecture est hachée, elle ne respecte pas la pontuation...que faire pour qu'elle progresse ? quel support ?


Bien sûr, il faut qu'elle lise beaucoup.
Pour qu'elle respecte la ponctuation, tu peux lui lire certains paragraphes ( ou phrases) toi-même pour qu'elle "entende" cette ponctuation...
Ensuite, elle pourra répéter ce paragraphe ( ou ces phrases ) en t'imitant.

J'ai compris que mon petit fils était sur le bonne voie le jour où il m'a téléphoné pour me demander le tome 4 de "La cabane magique" avant d'avoir terminé le tome 3 dont il venait de lire 5 chapitres à la file "parce qu'il voulait connaître la suite" !
Mais il lit encore en présence d'un de ses parents qui rectifie pour la ponctuation.

Il est aussi sorti du CP en sachant très bien répéter par coeur la lecture du livre et en ânonnant lamentablement parce que je lui avais appris à déchiffrer en le faisant travailler par intermittence quand il venait en vacances chez moi qui habite à 260 km de chez lui.
Ce n'était pas gagné, et cela me faisait bouillir.
Les jeunes parents ne voyaient pas le problème "puisqu'il est dans les 3 premiers de sa classe" !
Maintenant, ils sont ravis des résultats de mon "remède de cheval" !!!
avatar
survivor
Niveau 6

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par survivor le Jeu 24 Nov 2011 - 22:35
Je reviens sur le fil avec un peu de neuf. J'ai eu trois grandes joies professionnelles aujourd'hui.

La première parce que deux parents m'ont remercié pour les progrès qu'ont fait leurs enfants en "si peu de temps". "C'est beaucoup mieux qu'avec le livre", "c'est vraiment une bonne idée", "il est beaucoup plus motivé qu'avant", "on arrive à lui faire faire les devoirs sans problème", "maintenant, elle a envie de faire ses devoirs"... N'en jetez plus ! yesyes

La deuxième parce que ma collègue du RASED a constaté de vrais progrès chez trois de mes élèves qu'elle prend en charge. Elle m'a dit qu'ils s'étaient bien débloqués par rapport à l'écrit, ce qui était loin d'être gagné... yesyes

La troisième parce que la collègue qui m'a lâché l'autre jour m'a donné un flingue pour l'abattre. Ce que j'ai fait sans sourciller. Elle m'a avoué qu'elle ne s'en sortait plus avec la méthode DINFPPLN, qu'en fait j'avais raison, qu'elle ne s'était pas rendu compte avant cette semaine, que la reconnaissance globale de mots ne menait à rien, nulle part, et que l'étude du code, ben ouais, elle était quand même bien bien merdique. Elle a ajouté que j'avais bien anticipé et qu'elle regrettait de ne pas en avoir fait autant, et que maintenant elle se sentait prise au piège. Ben ouais, hein... Détail croustillant : deux parents sont venus se plaindre qu'il n'était plus possible de faire faire les devoirs aux gosses. Trop dur. Trop long. Et puis les gosses, pas motivés du tout, commencent à deviner (sic). Du coup, l'une de ces mères a acheté la méthode Boscher et a commencé à faire bosser son petit à la maison. Que les parents le fassent en cachette, c'est courant quand les collègues utilisent une méthode de merde, mais qu'ils aillent carrément le dire à l'instit', c'est vraiment qu'ils doivent en avoir gros... Mortel, comme désaveu. Sur ce, je l'ai achevée d'un double uppercut au foie, suivi d'un direct au plexus, en lui vidant bien froidement et bien calmement mon sac, et en lui disant qu'il était trop tard pour battre sa coulpe et qu'il fallait ouvrir sa gueule avant, et ne pas me laisser passer pour un con devant la CPC. J'ai trouvé plus con que moi, manifestement. Bref, KO à la troisième reprise. yesyes

Merci encore une fois à vous tous pour m'avoir donner le cran de franchir le pas. Merci pour toutes vos bonnes idées, tous vos coups de pouce, tous vos encouragements. J'ai enfin l'impression de voir le bout du tunnel. Wink

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
Sapotille
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Sapotille le Jeu 24 Nov 2011 - 22:47


Elle est encore lucide, malgré tes coups... et capable de reconnaître l'erreur...

Donc offre-lui un Borel Maisonny...
Il est encore temps pour les gamins !!!
avatar
survivor
Niveau 6

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par survivor le Jeu 24 Nov 2011 - 22:48
@Sapotille a écrit:

Elle est encore lucide, malgré tes coups... et capable de reconnaître l'erreur...

Donc offre-lui un Borel Maisonny...
Il est encore temps pour les gamins !!!
Qu'elle se démerde. Elle qui n'avait "vraiment rien à reprocher" à la méthode il y a encore deux semaines...

_________________

Tout a été enlevé sauf la tête
pour l’entêtement.
La tête jetée d’arrière en avant
comme un nœud.

Guy Viarre, Sans un
avatar
Oudemia
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Oudemia le Jeu 24 Nov 2011 - 22:53
@survivor a écrit:Je reviens sur le fil avec un peu de neuf. J'ai eu trois grandes joies professionnelles aujourd'hui.

Cela fait plaisir à lire! très heureuse pour vous!
avatar
Thalie
Grand sage

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Thalie le Jeu 24 Nov 2011 - 23:14
Génial ! On attend d'autres nouvelles de tes petits, beaux ténébreux ! Smile
avatar
Sapotille
Empereur

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Sapotille le Jeu 24 Nov 2011 - 23:48
@Thalie a écrit:Génial ! On attend d'autres nouvelles de tes petits, beaux ténébreux ! Smile

J'aime bien une petite visite de professeurs de grands, chez nous !!!
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Rikki le Jeu 24 Nov 2011 - 23:51
@survivor a écrit:
@Sapotille a écrit:

Elle est encore lucide, malgré tes coups... et capable de reconnaître l'erreur...

Donc offre-lui un Borel Maisonny...
Il est encore temps pour les gamins !!!
Qu'elle se démerde. Elle qui n'avait "vraiment rien à reprocher" à la méthode il y a encore deux semaines...

Je découvre ce fil aujourd'hui... je n'avais pas vu. J'ai tout lu.

Deux choses, qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre :

- Survivor, savoure ta revanche 24 h, et puis file BM à ta collègue, pas pour elle, pour les petits. Ils n'ont rien fait, eux, et leur avenir scolaire est vraiment en jeu. Sapotille a raison sur ce coup-là.

- Pour Rue des Contes : je vais défendre un peu la méthode car non, elle ne tombe pas dans le défaut noté par DC, enfin pas complètement. Il y a un système de couleurs, en fait : sur fond bleu, les mots "appris" en global, sur fond jaune, les mots "déchiffrés" formés avec des sons connus. Et le jaune prend petit à petit le pas sur le bleu...

Sinon, bravo Survivor, et s'il te plaît reprends le CP l'année prochaine, que tu n'aies pas fait tout ce chemin juste pour une fournée de gosses ! Very Happy

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par arcenciel le Ven 25 Nov 2011 - 6:48
Génial!!! Et en offrant le BM à ta collègue tu en sortiras grandi! Laisse la mesquinerie aux petits...
Bonne journée!
Contenu sponsorisé

Re: De l'art de se faire casser en vingt minutes par sa conseillère pédagogique de circonscription.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum