la vie des eleves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la vie des eleves

Message par cannelle59 le Ven 12 Déc 2008 - 22:39

Si j'avais un constat d'echec ce serait celui-là. J'ai un eleve de quatrieme particulierement saoulant, pas qu'avec moi mais tous les profs, deja il ne tient pas en place, impossible pour lui de se tenir tranquille, il s'agite tout le temps, bavarde... en fait il se fait surtout remarquer car contrairement aux autres il n'est pas discret et a deja mué donc a une voix tres grave, tres male. Son probleme est qu'il reclame enormement d'attention, pas une heure de cours ne se passe sans avooir entendu trois mille fois "madame", "vous pouvez venir voir"... il participe enormement à l'oral...apparemment sur avec les profs femmes.
Il a une situation familiale tres difficile, sa mere les a quittes lui et son pere quand il etait petit pour se prostituer, tout le monde est au courant et apparemment, il l'a su surtout par les autres eleves avec des remarques qui n'ont pas du etre agreables. Pour couronner le tout, il n'est pas aise, pas d'ordi a la maison, pas de fringues de marque... vous imaginez le topo pour les autres, malgre tout, il a un caractere tres fort et a eu deja pas mal de probleme de discipline, au conseil de classe, le pp a pris sur elle de ne pas lui mettre d'avertissement conduite pour qu'on ne le perde pas, et j'ai appris tout a l'heure par le delegue de classe, a qui cet eleve s'est confie, que son pere buvait, on imagine le pere mais que pouvons-nous faire? Ce gosse est hyper attachant, on ne veut pas le laisser tomber, lui adore etre au college plutot que chez lui et est blase parce que son pere ne vient pas aux reunions, on sent quand meme que ca le touche et il est clair qu'il manque d'amour . Alors, oui, le reste n'est pas notre metier et n'est pas de notre ressort mais ca fait mal, c'est difficile de se blinder contre ca

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

cannelle59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 23:03

J'ai eu un élève qui avait ce profil l'an dernier, il était attachant mais hyper pénible. Quand j'ai commencé à pouvoir le lui dire, à blaguer un peu là-dessus, ça s'est arrangé. Les autres ne le supportaient pas, il était toujours en conflit et je bataillais toute l'année pour qu'il soit un peu "reconnu", qu'on lui fasse une place. En même temps, ça faisait du bien de lui dire parfois en cours "Mais Clément, tu nous gonfles, là".
Le pauvre gamin ! Ses parents l'ont envoyé dans un internat privé quand son petit frère est arrivé en 6e, et aux dernières nouvelles, il a fait une ou des tentatives de suicide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 23:33

@cannelle59 a écrit:Si j'avais un constat d'echec ce serait celui-là. J'ai un eleve de quatrieme particulierement saoulant, pas qu'avec moi mais tous les profs, deja il ne tient pas en place, impossible pour lui de se tenir tranquille, il s'agite tout le temps, bavarde... en fait il se fait surtout remarquer car contrairement aux autres il n'est pas discret et a deja mué donc a une voix tres grave, tres male. Son probleme est qu'il reclame enormement d'attention, pas une heure de cours ne se passe sans avooir entendu trois mille fois "madame", "vous pouvez venir voir"... il participe enormement à l'oral...apparemment sur avec les profs femmes.
Il a une situation familiale tres difficile, sa mere les a quittes lui et son pere quand il etait petit pour se prostituer, tout le monde est au courant et apparemment, il l'a su surtout par les autres eleves avec des remarques qui n'ont pas du etre agreables. Pour couronner le tout, il n'est pas aise, pas d'ordi a la maison, pas de fringues de marque... vous imaginez le topo pour les autres, malgre tout, il a un caractere tres fort et a eu deja pas mal de probleme de discipline, au conseil de classe, le pp a pris sur elle de ne pas lui mettre d'avertissement conduite pour qu'on ne le perde pas, et j'ai appris tout a l'heure par le delegue de classe, a qui cet eleve s'est confie, que son pere buvait, on imagine le pere mais que pouvons-nous faire? Ce gosse est hyper attachant, on ne veut pas le laisser tomber, lui adore etre au college plutot que chez lui et est blase parce que son pere ne vient pas aux reunions, on sent quand meme que ca le touche et il est clair qu'il manque d'amour . Alors, oui, le reste n'est pas notre metier et n'est pas de notre ressort mais ca fait mal, c'est difficile de se blinder contre ca


Faut-il d'ailleurs vraiment se blinder et faire comme si les réalités, leurs réalités n'existaient pas ? Après 20 ans je ne suis toujours pas blindée....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par cannelle59 le Ven 12 Déc 2008 - 23:36

on lui dit parfois qu'il nous fatigue a parler tout le temps comme caz, les autres eleves le trouvent penibles et il n'est parfois pas facile de faire cohabiter tout ce petit monde. Quant a se blinder, ce n'est pas vraiment ca, c'est plutot se mettre en tete qu'on ne peut pas a notre niveau le sauver au niveau prive, c'est ca qui est difficile, mais quand j'ai su cela, ca m'a fait de la peine on ne peut etre que touche c'est clair

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

cannelle59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 23:43

il arrive que nous puissions intervenir à notre petit niveau. D'abord dans les cas extrêmes, le signalement est possible. En outre, l'intérêt que tu lui auras porté, le peu d'attention que tu lui auras accordé lui permettra peut-être de s'en tirer. Le fait pour lui de constater qu'il n'est pas un simple pion pour toi, c'est déjà beaucoup. Peut-être peux-tu lui expliquer que tu as bien compris qu'il existait, que tu lui accordes de l'intérêt et qu'il n'a donc pas besoin de dépenser autant d'énergie ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par Reine Margot le Sam 13 Déc 2008 - 8:46

moi, je ne me "blinde" pas, ça m'émeut d'entendre que par exemple jeudi matin on a appris que le père d'un élève avait tenté de se suicider dans la nuit, et que les enfants l'avaient trouvé...bon c'est un élève que je n'ai pas mais quand ça m'arrive d'en avoir un je me retiens d'intervenir: un gamin a le droit comme disait ma tutrice de ne pas avoir de pb à l'école. l'école c'est aussi ce qui leur permet d'oublier une vie parfois pas facile à la maison (euphémisme).

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par Invité le Sam 13 Déc 2008 - 11:37

Marquise quand je dis lui porter de l'intérêt je ne sous-entends pas l'assaillir de questions sur sa vie....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par Reine Margot le Sam 13 Déc 2008 - 12:14

oui bien sûr on est d'accord. ce que je veux dire c'est qu'il semble parfois délicat de se trouver dans le rôle du "confident" d'un élève, ce qui arrive parfois quand des élèves nous sollicitent, car quand c'est le cas on ne peut plus enseigner "normalement" , on traitera toujours cet élève, insensiblement, autrement que les autres. c'est un équilibre difficle à trouver, être à l'écoute tout en restant dans le rôle du prof.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vie des eleves

Message par zabou le Sam 13 Déc 2008 - 20:16

on sera toujours sensible à la situation de l'élève et inconsciemment on le traitera différemment des autres. C'est difficile de faire abstraction de ce que l'on sait et ce sans être le "confident" de l'élève.

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum