Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doctor who
Vénérable

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par doctor who le Lun 29 Sep 2014 - 10:35
@Iphigénie a écrit:L'an dernier, j'ai un élève qui a "torché" le tout (corpus + invention ) en une heure et qui a eu 15
il a tout compris du bac actuel.
Par contre, c'est un élève intelligent et qui aurait été capable d'un devoir brillant s'il avait pris la peine de vraiment travailler et de prendre commentaire ou dissertation: mais à quoi bon? Notre bienveillance incite les meilleurs à la paresse et les pires au n'importe quoi.
Pas la peine de vous poser autant de questions....

Tant qu'on continuera de travailler sur des marais mouvants, à part le bon sens, je ne vois guère d'autres critères de notation.
AU départ, il s'agissait d'une simple question; comme les élèves la torchaient en 3 lignes, les professeurs ont dû ériger des règles et un cadre formel.
Aujourd'hui l'inspection reproche aux professeurs d'attacher de l'importance à la forme, histoire de justifier que le élèves n'aient pas le maximum dans un travail infaisable: car comparer des textes qui souvent n'ont quasiment rien à voir si ce n'est vaguement le thème, c'est impossible.
L'idée même de comparer des textes est littérairement discutable, mais comparer Prévert et La Bruyère ou Hugo et Aragon,  et en plus en une heure et une page, et en plus par des élèves qui n'ont pas la moindre idée de qui est cet Aragon, voire ce Hugo, ça devient loufoque.
A vrai dire, je ne sais pas vraiment ce qu'on peut attendre comme nécessaire sur ce type de travail.
Si quelqu'un le sait, qu'il nous éclaire...


Perso, vous l'avez compris, je suis pour la mort des corpusses Laughing (d'autant qu'ils sont très très mal foutus.
)

+1
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par trompettemarine le Lun 29 Sep 2014 - 11:06
@caribouc a écrit:Je remonte ce sujet. Je l'ai lu attentivement mais il ne répond pas tout à fait à ma question.

Voilà le hic : j'ai reçu un mail que je vis très mal (je me sens déjà tellement peu à ma place au lycée pale qu'en rajouter n'était pas nécessaire à m'ébranler Rolling Eyes ). En sustance, la collègue dit que je raconte des âneries aux élèves en leur demandant de présenter rapidement les textes dans l'intro de corpus (et ne me demandez pas comment elle le sait, je l'ignore). Pour elle, une intro doit faire 3 lignes max avec uniquement la présentation de l'unité du corpus et celle de la question ; que s'ils n'arrivent pas à présenter les textes dans l'intro, ils le feront dans le développement. Elle dit que je leur fais faire des intros "interminables" pale (bis repetita). Pour moi, une intro de 5 lignes n'est pas "interminable", mais bon...

Une autre explique qu'au bac, l'intro sera valorisée d'1/2 point et que les réponses qui dépassent une page sont pénalisées. Là, j'ai une double réaction : affraid mes élèves m'ont dit qu'en seconde, on leur demandait 4 pages :shock: (j'ai réagi en leur expliquant que plus d'une page et demie était trop, mais je dois donc réduire encore) et "Je fais bien de leur mettre la pression de ne pas écrire trop gros et lisiblement." Wink

Me voilà donc partie pour faire un mea culpa auprès des élèves (hummmm, que je le vis bien, ça  Sad  ).

Avec quelques années de recul, quelles sont vos pratiques ? Il me semble que présenter (rapidement) les textes dans l'intro n'est pas un crime, bien au contraire. Ça me ferait bizarre, je crois, de lire une intro qui n'évoquerait pas au minimum le nom des auteurs Suspect
Est-ce qu'une page est vraiment le maximum ?

Question subsidiaire:
Je réagis comment à ce mail ? En expliquant ma démarche (c'était un exo dont le but était justement de présenter les textes pour qu'ils évitent le fameux "texte A, B ou C) ? En réaffirmant que faut-pas déc' 5 lignes, ce n'est pas interminable ? Ou en battant ma coulpe ? angedemon


Tu ne réponds pas.
Ou bien tu réponds que tu suis les textes, que c'est l'IPR qui évalue tes cours, pas les collègues. Tu as ton concours. Tu sais ce que tu fais. Liberté pédagogique.
Surtout, si tu ne leur as pas demandé de conseils, tu leur dis fermement de ne se mêler que de leurs cours et pas du tien. Il vaut mieux ensuite une bonne discussion que des échanges de mails intrusifs.
Il y a certains collègues dont j'abhorre la façon de faire cours. Je ne dis rien. Je ne suis pas inspecteur.
Le texte d'Iphigénie est clair. Il faut toujours revenir aux textes : il y a toujours cette propension (j'en ai été souvent victime) à vouloir écouter des propos qui se sont créés de manière apocryphe et qui finissent par faire "loi" à la place de la la loi.
Ensuite, c'est vrai, d'un IPR à l'autre, les exigences changent. On s'adapte, et on fait confiance à son bon sens. De toutes façons, tu seras la seule devant la copie.

Ce qui est insupportable, ce sont les règles que mettent en place dans un établissement des équipes de lettres, règles souvent plus royalistes que le roi et très formalistes, et qui dévient des textes. Il faut oser leur dire : "non !". (J'ai même connu un collège où les profs de lettres réécrivaient la grammaire en inventant de nouvelles règles comme la phrase "composée".)
Si l'ambiance n'est pas bonne ou si elle est inquisitrice envers ton travail, refuse lors des devoirs communs que les copies soient échangées pour que tes élèves ne soient pas victimes de ces brouilles possibles, ou préviens-les que d'un professeur à l'autre l'évaluation peut être très différente (ce qui est vrai aussi).

Cela m'énerve par exemple de dire aux élèves : ne faites pas d'ouverture à la fin de la conclusion, c'est souvent inutile et artificiel. Et j'ai toujours des élèves qui se font enlever des points pour cette fichue ouverture.

Je finis par être pour une suppression des exercices formels, tant les différentes réformes et les différentes représentations de l'exercice par les professeurs arrivent à des aberrations incroyables au niveau des notes.

Sache enfin que certains collègues ne lisent plus les programmes dans le détail : ce qui aboutit aussi à ces dérives.

Pour répondre à ton Spoiler :
Ne bats pas ta coulpe. Tu n'as rien à te reprocher. Il n'y a pas d'erreur manifeste dans le cours (du style "Rabelais est un romantique"). Ne te décrédibilise pas pour si peu devant tes élèves.


Quant à la question sur corpus... Bon, comment dire, dans deux ou trois ans, on aura bien encore un changement de programme, ou d'épreuves.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par User5899 le Lun 29 Sep 2014 - 11:42
Iphigénie, je suis à peu près sûr qu'avec moi, il n'aurait pas eu 15 Laughing
Sinon, oui !! Supprimons ces corpus idiots et cette question hypocrite.
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par Violet le Lun 29 Sep 2014 - 11:55
Je vais me faire lyncher mais je l'aime bien moi cette question sur le corpus...

J'exige une intro (très courte avec juste présentation des auteurs / titres / dates et points communs vus si possible + rappel de la question). 5 ou 6 lignes
Réponse en 2 ou 3 paragraphes.
Conclusion très courte.

Pas plus d'une heure.

2 pages je dirais maxi... Mais je ne suis pas pénible sur la longueur car parfois ce n'est pas significatif.

Par contre, je vois rouge quand le plan n'est pas synthétique et que les élèves traitent de la question texte après texte. Et j'interdis de dire texte A, B ou C.

Mes consignes de notation : à la louche... Smile
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par Iphigénie le Lun 29 Sep 2014 - 12:05
Cripure a écrit:Iphigénie, je suis à peu près sûr qu'avec moi, il n'aurait pas eu 15 Laughing
Sinon, oui !! Supprimons ces corpus idiots et cette question hypocrite.
Ce n''est même pas sûr Wink j'ai eu le temps de lire sa copie: il est allé à l'essentiel, avec un très bon esprit de synthèse: par rapport à la moyenne des copies que j'ai lues en corrigeant, ... Personnellement j'avais estimé sa copie entre 13 et 15...
Violet, je n'ai jamais lynché personne: divergence de points de vue, c'est tout, mais je ne sais pas ce que tu aimes bien dans ces questions? Very Happy
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par Violet le Lun 29 Sep 2014 - 12:13
T'inquiète, pas eu peur du lynchage, c'était une image. Wink

Je trouve que cet exercice est plus facile qu'un commentaire pour des élèves moyens / faibles.

Cela permet de voir leur aisance (ou pas...) avec la littérature... car ensuite, quand ils prennent le devoir d'invention, pour moi, ce n'est pas suffisant.

Le jour où on fait une pétition pour la suppression du devoir d'invention, je signe !!! Je n'ai jamais compris l'intérêt de cet exercice au bac... Il paraît facile aux élèves qui du coup, le prennent et c'est une horreur à corriger. Comme une rédac de 3° au brevet...
avatar
ysabel
Devin

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par ysabel le Lun 29 Sep 2014 - 21:18
Cripure a écrit:Iphigénie, je suis à peu près sûr qu'avec moi, il n'aurait pas eu 15 Laughing
Sinon, oui !! Supprimons ces corpus idiots et cette question hypocrite.

Oui ! Oui ! Oui !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par ysabel le Lun 29 Sep 2014 - 21:23
@Violet a écrit:T'inquiète, pas eu peur du lynchage, c'était une image. Wink

Je trouve que cet exercice est plus facile qu'un commentaire pour des élèves moyens / faibles.

Cela permet de voir leur aisance (ou pas...) avec la littérature... car ensuite, quand ils prennent le devoir d'invention, pour moi, ce n'est pas suffisant.

Le jour où on fait une pétition pour la suppression du devoir d'invention, je signe !!! Je n'ai jamais compris l'intérêt de cet exercice au bac... Il paraît facile aux élèves qui du coup, le prennent et c'est une horreur à corriger. Comme une rédac de 3° au brevet...
Je trouve au contraire que cette question est très difficile : pour être bien menée, elle exige d'avoir tout d'abord bien compris les textes en profondeur, puis des connaissances théoriques/littéraires et enfin un esprit de synthèse. Tout cela dans un temps très limité.
D'ailleurs, il suffit de voir les notes au bac... Peu d'élèves obtiennent plus de 2/4 ou 3/6 (malgré nos largesses !).


Quand je vois la question posée dernièrement au filles de Monsieur : corpus de 3 poèmes en prose (Ponge, "Le Cageot" et "Le Pain" ; Baudelaire "Les Fenêtres"). La question en elle-même est intéressante "Quel est le rôle de l'objet dans ce corpus ?" Mais que voulez-vous que répondent des gamines en début de 1ère S alors qu'elles ne connaissent rien en poésie !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par NLM76 le Mar 30 Sep 2014 - 17:59
Cripure a écrit:Iphigénie, je suis à peu près sûr qu'avec moi, il n'aurait pas eu 15 Laughing
Sinon, oui !! Supprimons ces corpus idiots et cette question hypocrite.
+1
avatar
caribouc
Empereur

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par caribouc le Mer 1 Oct 2014 - 19:53
Merci à tous pour vos réponses. bisous (j'ai un peu de mal à prendre le temps, ces jours Rolling Eyes )

trompettemarine, justement, le concours je ne l'ai pas pale La légitimité que je me reconnais (enfin !) vient des élèves, parents ou collègues en général... mais je n'ai pas encore passé assez de temps en lycée pour m'y sentir à ma place et je doute beaucoup trop.

Dieu sait que j'ai détesté l'exercice "résumé-discussion" en tant qu'élève, mais je trouve qu'il manque sacrément puisque c'est aussi avec lui qu'on apprenait à travailler nos brouillons, à reprendre nos phrases, à éviter les répétitions... à écrire français, quoi ! Et franchement, quand je les vois se ruer directement sur la copie à peine le sujet distribué, j'en reste à chaque fois baba :shock:

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
Contenu sponsorisé

Re: EAF : Question de corpus : consignes de notation?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum