La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:33

Rose a écrit:
Oiseau phenix a écrit:




ah, bah je suis drôlement chanceuse avec un de mes collègues alors, parce que non, ça peut se faire très vite, si ça doit se faire.

oui avec, une ou deux personnes sur 40. Ca ne veut pas dire que les 38 autres sont des débiles. Je ne te le dis pas mechamment, hein, j'étais comme toi quand j'ai commencé. Et puis un jour, j'ai discuté avec une prof de techno, et j'ai été surprise. Et c'est comme ça tout le temps. Pour nous les lettreux la culture c'est l'étendard. Par pour tous. [/quote]

ah mais je n'ai jamais dit ça Rose, et je te mets bien au défi de trouver qqch de méprisant dans mes propos, sincèrement !

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Dhaiphi le 18/11/2011, 23:33

Oiseau phenix a écrit:celui avec qui je discute ? mec de moins de 30.
"ça peut se faire très vite, si ça doit se faire" c'est bien ce qu'il espère ! Laughing


_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:34

@Dhaiphi a écrit:
Oiseau phenix a écrit:celui avec qui je discute ? mec de moins de 30.
"ça peut se faire très vite, si ça doit se faire" c'est bien ce qu'il espère ! Laughing


non, ce que j'espère ! Laughing Laughing Embarassed

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité5 le 18/11/2011, 23:34

Nous en ce moment c'est "T'as du chauffage toi ? Parce que moi brrrrr".
EDIT : Lors d'une soirée chez une amie agrégée de lettres, j'ai eu le droit (par une de ses collègues agrégées de lettres) "T'es prof de maths ? Dommage, on ne va pas pouvoir discuter beaucoup toi et moi " furieux
Je vous avoue avoir "peur" des profs de lettres et d'HG de mon âge, j'ai peur de pas tenir la route niveau conversation... Embarassed


Dernière édition par Tinkerbell le 18/11/2011, 23:40, édité 1 fois

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Igniatius le 18/11/2011, 23:34

Rose a écrit:Mais tu sais, OIseau, ce n'est pas parce que personne ne rattrape ta balle avec écrit "proust, aron, marcel gauchet, futurisme et civilisation aztèque" dessus que ces mêmes personnes, justement, n'ont pas:
- des connaissances sur le sujet
- ça se trouve même un avis
- qu'ils auraient envie d'étayer un jour avec autrui

Franchement, le jour où une collègue de 25 piges -ou un, fût-il canon- m'attaque avec Paul Ricoeur alors que j'ai la bouche pleine de petit salé de la cantine, je crois que je détournerai le regard.
Alors que tranquilles, plus tard, dans une salle des profs déserte en attendant un conseil de classe, là, ma foi, tout peut arriver.... Laughing

Tout ça pour dire qu'Igniatius n'a pas tort: rentrer dans des affinités intellectuelles avec un collègue, ça prend du temps. Surtout passé le temps des études, où on est dans une forme d'mulation perpétuelle.... (ah.... ô discussions animées autour de la machine à café à Nanterre....)...où on a l'impression que rien ne compte plus que la culture.


Je cite pour mémoire.


Je suis assez d'accord : même des sujets qui me passionnent, il y a certaines circonstances où je n'ai pas envie de les évoquer, avec des personnes que je connais mal.
D'autant que la culture n'est vraiment pas un gage d'intelligence : certains me gonflent...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:34

@Tinkerbell a écrit:Nous en ce moment c'est "T'as du chauffage toi ? Parce que moi brrrrr"

non Tinker, t'es pas en sdp là, t'es sur Néo Razz

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:35

franchement je vous le répète, je n'ai rencontré que très peu de personnes à la sorbonne avec qui je pouvais avoir une conversation un tout petit peu relevée. (et je parle pas de disserter sur Barthes, loin de là). Donc le côté émulation pendant la vie étudiante, bof...


mais bon, je suis une grande malade aussi moi. Je craque toujours sur les anciens khâgneux, je le fais même pas exprès, et même quand je le sais pas au départ...

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Igniatius le 18/11/2011, 23:38

Oiseau phenix a écrit:franchement je vous le répète, je n'ai rencontré que très peu de personnes à la sorbonne avec qui je pouvais avoir une conversation un tout petit peu relevée. (et je parle pas de disserter sur Barthes, loin de là). Donc le côté émulation pendant la vie étudiante, bof...


mais bon, je suis une grande malade aussi moi. Je craque toujours sur les anciens khâgneux, je le fais même pas exprès, et même quand je le sais pas au départ...

Tu n'as des conversations qu'avec des gens pour qui tu craques ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité24 le 18/11/2011, 23:38

@Igniatius a écrit:
Rose a écrit:Mais tu sais, OIseau, ce n'est pas parce que personne ne rattrape ta balle avec écrit "proust, aron, marcel gauchet, futurisme et civilisation aztèque" dessus que ces mêmes personnes, justement, n'ont pas:
- des connaissances sur le sujet
- ça se trouve même un avis
- qu'ils auraient envie d'étayer un jour avec autrui

Franchement, le jour où une collègue de 25 piges -ou un, fût-il canon- m'attaque avec Paul Ricoeur alors que j'ai la bouche pleine de petit salé de la cantine, je crois que je détournerai le regard.
Alors que tranquilles, plus tard, dans une salle des profs déserte en attendant un conseil de classe, là, ma foi, tout peut arriver.... Laughing

Tout ça pour dire qu'Igniatius n'a pas tort: rentrer dans des affinités intellectuelles avec un collègue, ça prend du temps. Surtout passé le temps des études, où on est dans une forme d'mulation perpétuelle.... (ah.... ô discussions animées autour de la machine à café à Nanterre....)...où on a l'impression que rien ne compte plus que la culture.




Je cite pour mémoire.


Je suis assez d'accord : même des sujets qui me passionnent, il y a certaines circonstances où je n'ai pas envie de les évoquer, avec des personnes que je connais mal.
D'autant que la culture n'est vraiment pas un gage d'intelligence : certains me gonflent...

En effet.
Ni la discussion culturelle un gage de culture.

Enfin bon.

ça me fait penser que j'ai un collègue d'EPS qui a fait math sup.

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Audrey le 18/11/2011, 23:39

Une chose est sûre, les discussions "intéressantes" n'ont pas lieu dans les 15 minutes théoriques (plutôt 5 en réalité) des misérables récréations qui nous sont généreusement octroyées.
Pour discuter sérieusement, vraiment débattre, partager, il faut soit bouffer le midi au bahut, soit y attendre un conseil le soir, soit avoir une heure de trou commune dans l'EDT.
Je me souviens d'une discussion passionnante sur Kubrick l'an dernier avec un collègue de maths durant un de nos trous du vendredi matin par exemple...collègue avec qui j'étais une des rares à pouvoir discuter du fait de nos edts, et que beaucoup n'ont jamais soupçonné d'être si cultivé et intéressant...

Faut laisser le temps au temps!
Je n'ai jamais vu personne arriver et balancer: "Bon, et si on discutait existentialisme, un peu, bande de glandus?" Laughing

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité24 le 18/11/2011, 23:40

Oui enfin; personne ne sait ce que tu mets sous "relevé", Oiseau....

Spoiler:
par exemple pour moi Barthes c'est assez futile, vois-tu.
Genre du même niveau que l'histoire de la cape naf naf, quoi.



pas vrai



Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par JPhMM le 18/11/2011, 23:40

@Audrey a écrit:Je me souviens d'une discussion passionnante sur Kubrick l'an dernier avec un collègue de maths durant un de nos trous du vendredi matin par exemple...
coeurs

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:40

@Igniatius a écrit:
Oiseau phenix a écrit:franchement je vous le répète, je n'ai rencontré que très peu de personnes à la sorbonne avec qui je pouvais avoir une conversation un tout petit peu relevée. (et je parle pas de disserter sur Barthes, loin de là). Donc le côté émulation pendant la vie étudiante, bof...


mais bon, je suis une grande malade aussi moi. Je craque toujours sur les anciens khâgneux, je le fais même pas exprès, et même quand je le sais pas au départ...

Tu n'as des conversations qu'avec des gens pour qui tu craques ?


je te vois venir toi. Tu vas finir par me faire dire que comme je discute avec toi je suis énamourée. Laughing

non plus sérieusement, les gens pour qui je ne craque pas ne me servent qu'à entretenir ma voix

(tss Razz )

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Ronin le 18/11/2011, 23:41

Pourtant ce serait marrant !

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par JPhMM le 18/11/2011, 23:41

Rose a écrit:Oui enfin; personne ne sait ce que tu mets sous "relevé", Oiseau....

Spoiler:
par exemple pour moi Barthes c'est assez futile, vois-tu.
Genre du même niveau que l'histoire de la cape naf naf, quoi.



pas vrai


Ils pensent la même chose à l'UMP, avouant tout de même qu'il fut très bon gardien de but.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:42

Rose a écrit:Oui enfin; personne ne sait ce que tu mets sous "relevé", Oiseau....

Spoiler:
par exemple pour moi Barthes c'est assez futile, vois-tu.
Genre du même niveau que l'histoire de la cape naf naf, quoi.



pas vrai



cf ce que j'ai écrit sur mes conversations ciné basiques ratées (cf plus haut). En gros quand je parle de "un minimum relevé" à la Sorbonne en agrég, c'était ce qui dépassait les sujets les cours (et je parle pas du contenu des cours, mais bien des histoires d'horaires, de chienlit du prof), et le foot. Donc bon j'estime que j'en attendais pas forcément beaucoup pourtant...

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:43

@Audrey a écrit:Une chose est sûre, les discussions "intéressantes" n'ont pas lieu dans les 15 minutes théoriques (plutôt 5 en réalité) des misérables récréations qui nous sont généreusement octroyées.
Pour discuter sérieusement, vraiment débattre, partager, il faut soit bouffer le midi au bahut, soit y attendre un conseil le soir, soit avoir une heure de trou commune dans l'EDT.
Je me souviens d'une discussion passionnante sur Kubrick l'an dernier avec un collègue de maths durant un de nos trous du vendredi matin par exemple...collègue avec qui j'étais une des rares à pouvoir discuter du fait de nos edts, et que beaucoup n'ont jamais soupçonné d'être si cultivé et intéressant...

Faut laisser le temps au temps!
Je n'ai jamais vu personne arriver et balancer: "Bon, et si on discutait existentialisme, un peu, bande de glandus?" Laughing

tu me donnes une idée pour demain matin 7h dans le train...

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par ysabel le 18/11/2011, 23:44

@Audrey a écrit:Une chose est sûre, les discussions "intéressantes" n'ont pas lieu dans les 15 minutes théoriques les nôtres c'est 10 minutes... le temps de changer de bâtiment pour aller en SdP il reste peu de temps...
(plutôt 5 en réalité) des misérables récréations qui nous sont généreusement octroyées.
Pour discuter sérieusement, vraiment débattre, partager, il faut soit bouffer le midi au bahut, soit y attendre un conseil le soir, soit avoir une heure de trou commune dans l'EDT. tout à fait
Je me souviens d'une discussion passionnante sur Kubrick l'an dernier avec un collègue de maths durant un de nos trous du vendredi matin par exemple...collègue avec qui j'étais une des rares à pouvoir discuter du fait de nos edts, et que beaucoup n'ont jamais soupçonné d'être si cultivé et intéressant...

Faut laisser le temps au temps!
Je n'ai jamais vu personne arriver et balancer: "Bon, et si on discutait existentialisme, un peu, bande de glandus?" Laughing

Et puis qu'est-ce qu'on appelle discussion intéressante ? nous n'y mettons pas tous la même chose

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Audrey le 18/11/2011, 23:44

Oiseau phenix a écrit:franchement je vous le répète, je n'ai rencontré que très peu de personnes à la sorbonne avec qui je pouvais avoir une conversation un tout petit peu relevée. (et je parle pas de disserter sur Barthes, loin de là). Donc le côté émulation pendant la vie étudiante, bof...


mais bon, je suis une grande malade aussi moi. Je craque toujours sur les anciens khâgneux, je le fais même pas exprès, et même quand je le sais pas au départ...

Tu veux dire qu'ils refusaient de te suivre sur ce terrain-là et préféraient parler fringues ou ciné, ou simplement qu'ils n'avaient pas le "niveau" pour parler de ce qui t'intéressait toi?

Sincèrement, j'ai peine à croire qu'il n'y ait que des décérébrés incultes à la Sorbonne..lol
En revanche, ce qui est sûr, c'est qu'il est vital quand on bosse sérieusement pour ses études de décrocher et de ne pas passer son temps à flotter dans l'éther de l'intellect...et c'est ptêt simplement ce à quoi tu t'es trouvée confrontée: des gens qui volontairement décrochaient du monde des idées après avoir quitté l'amphi.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Igniatius le 18/11/2011, 23:44

Rose a écrit:
@Igniatius a écrit:
Rose a écrit:Mais tu sais, OIseau, ce n'est pas parce que personne ne rattrape ta balle avec écrit "proust, aron, marcel gauchet, futurisme et civilisation aztèque" dessus que ces mêmes personnes, justement, n'ont pas:
- des connaissances sur le sujet
- ça se trouve même un avis
- qu'ils auraient envie d'étayer un jour avec autrui

Franchement, le jour où une collègue de 25 piges -ou un, fût-il canon- m'attaque avec Paul Ricoeur alors que j'ai la bouche pleine de petit salé de la cantine, je crois que je détournerai le regard.
Alors que tranquilles, plus tard, dans une salle des profs déserte en attendant un conseil de classe, là, ma foi, tout peut arriver.... Laughing

Tout ça pour dire qu'Igniatius n'a pas tort: rentrer dans des affinités intellectuelles avec un collègue, ça prend du temps. Surtout passé le temps des études, où on est dans une forme d'mulation perpétuelle.... (ah.... ô discussions animées autour de la machine à café à Nanterre....)...où on a l'impression que rien ne compte plus que la culture.




Je cite pour mémoire.


Je suis assez d'accord : même des sujets qui me passionnent, il y a certaines circonstances où je n'ai pas envie de les évoquer, avec des personnes que je connais mal.
D'autant que la culture n'est vraiment pas un gage d'intelligence : certains me gonflent...

En effet.
Ni la discussion culturelle un gage de culture.

Enfin bon.

ça me fait penser que j'ai un collègue d'EPS qui a fait math sup.

OUI ! OUI ! OUI !
Alors là je suis d'accord : je n'en pouvais plus quand j'étais à Paris de tous ceux (collègues ou pas d'ailleurs) qui "avaient fait" l'expo Magritte au Jeu de Paume, "s'étaient rué" sur la section egyptienne en nocturne au Louvre etc. et qui débitaient les audio-guides ou le résumé du numéro spécial de Télérama entre eux avec un air pénétré.
Combien d'amoureux réels de la peinture parmi eux ?
Moi qui n'y connais rien, je me souviens leur avoir posé quelques questions de curiosité sincère sur l'art, et j'ai souvent été dépité par leurs réponses.
Finalement, les esthètes réels n'en parlaient pas : je crois qu'ils étaient eux aussi fatigués de cette consommation de la culture, et de ces postures.

Ca me fait penser aux "grands voyageurs" qui ont "fait l'Espagne", "fait la Grèce", "fait l'Inde" etc.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité19 le 18/11/2011, 23:46

@Audrey a écrit:
Oiseau phenix a écrit:franchement je vous le répète, je n'ai rencontré que très peu de personnes à la sorbonne avec qui je pouvais avoir une conversation un tout petit peu relevée. (et je parle pas de disserter sur Barthes, loin de là). Donc le côté émulation pendant la vie étudiante, bof...


mais bon, je suis une grande malade aussi moi. Je craque toujours sur les anciens khâgneux, je le fais même pas exprès, et même quand je le sais pas au départ...

Tu veux dire qu'ils refusaient de te suivre sur ce terrain-là et préféraient parler fringues ou ciné, ou simplement qu'ils n'avaient pas le "niveau" pour parler de ce qui t'intéressait toi?

Sincèrement, j'ai peine à croire qu'il n'y ait que des décérébrés incultes à la Sorbonne..lol
En revanche, ce qui est sûr, c'est qu'il est vital quand on bosse sérieusement pour ses études de décrocher et de ne pas passer son temps à flotter dans l'éther de l'intellect...et c'est ptêt simplement ce à quoi tu t'es trouvée confrontée: des gens qui volontairement décrochaient du monde des idées après avoir quitté l'amphi.

bah les deux je pense... je n'ai pas dit qu'il n'y avait que des décérébrés, loin de là ! mais en prépa on avait des conversations dignes de ce nom alors même qu'on déconnait aussi beaucoup pour décompresser, et c'était une autre fatigue intellectuelle que la fac.
Je pense être très mal tombée aussi surtout pendant une des années agrég, ...

sur ce, je vais me coucher et surtout aller finir Biba.

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité5 le 18/11/2011, 23:47

Oiseau phenix a écrit:
@Tinkerbell a écrit:Nous en ce moment c'est "T'as du chauffage toi ? Parce que moi brrrrr"

non Tinker, t'es pas en sdp là, t'es sur Néo Razz


lol!

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Ronin le 18/11/2011, 23:47

Ben quand même Barthes, y nous a sauvé plus d'une fois, hein ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par JPhMM le 18/11/2011, 23:48

Ce serait pas la deuxième fois que tu parles de Télérama ce soir, toi ? Razz
Fais gaffe, tu risques de gagner des abonnements à Télérama, Les Inrocks et Libération !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Invité24 le 18/11/2011, 23:48

@Igniatius a écrit:



OUI ! OUI ! OUI !

C'est bon de t'entendre crier comme ça. Razz

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle des profs, bas-fonds de la pensée humaine ? ;)

Message par Igniatius le 18/11/2011, 23:48

Oiseau phenix a écrit:
@Igniatius a écrit:
Oiseau phenix a écrit:franchement je vous le répète, je n'ai rencontré que très peu de personnes à la sorbonne avec qui je pouvais avoir une conversation un tout petit peu relevée. (et je parle pas de disserter sur Barthes, loin de là). Donc le côté émulation pendant la vie étudiante, bof...


mais bon, je suis une grande malade aussi moi. Je craque toujours sur les anciens khâgneux, je le fais même pas exprès, et même quand je le sais pas au départ...

Tu n'as des conversations qu'avec des gens pour qui tu craques ?


je te vois venir toi. Tu vas finir par me faire dire que comme je discute avec toi je suis énamourée. Laughing

non plus sérieusement, les gens pour qui je ne craque pas ne me servent qu'à entretenir ma voix

(tss Razz )

Eh ben non, tu me prêtes des intentions que je n'ai pas : mais je suis content de voir que j'occupe autant ton esprit.


Bref, je voulais juste dire que s'il faut être un peu attiré par quelqu'un pour discuter avec lui, ça va limiter mes conversations !


_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum