Suicide d'un éducateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suicide d'un éducateur

Message par fanette le Ven 18 Nov 2011 - 22:06

Lu sur le site de La Voix du Nord:

Hier matin, un éducateur de l'AAE (association d'action éducative de Dunkerque), âgé de 38 ans, a été retrouvé pendu sous un pont, à Dunkerque. Ce suicide a déclenché une vague de colère chez les travailleurs sociaux de la structure qui dénoncent depuis un an une « souffrance au travail, des conditions d'exercice dégradées et une vaste désorganisation des services depuis que l'association a subi une restructuration », affirme Philippe Toulouse, délégué CGT. ...

Depuis plus d'un an, la CGT attaque la direction pour dénoncer un manque de soutien des éducateurs qui doivent affronter seuls des situations de violence de plus en plus fréquentes.

Sanction ressentie comme une injustice

L'éducateur qui a mis fin à ses jours faisait l'objet d'une sanction disciplinaire ressentie comme une profonde injustice. Le 8 septembre, il a été violemment agressé par l'un des adolescents qu'il avait à sa charge. Le jeune homme lui avait brisé deux côtes avant de le plaquer contre un mur et de le ceinturer. Pour se dégager de l'étreinte, le travailleur social avait envoyé un coup de tête à l'adolescent qui n'avait d'ailleurs pas été blessé.

« Comportement inadmissible », avait tranché la direction, entamant alors une procédure de licenciement pour faute grave. Avec l'appui des syndicats, l'éducateur avait vu sa sanction s'atténuer en une mutation à Hazebrouck et un avertissement. « Mais il n'avait pas supporté cette sanction, il est tombé en dépression depuis les faits. Avant le 8 septembre, il était parfaitement épanoui dans sa vie professionnelle et familiale », expliquent ses collègues et sa famille.

Une famille qui a décidé d'entamer une procédure judiciaire contre l'AAE. Son président, qui a rencontré hier soir les éducateurs, a déclaré avoir « entendu cette souffrance au travail » et se dit prêt à « soutenir davantage les salariés dans l'exercice, de plus en plus difficile, de leurs fonctions ».


Dernière édition par fanette le Ven 18 Nov 2011 - 23:18, édité 1 fois

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Ronin le Ven 18 Nov 2011 - 22:22

Ben oui comme nous, situations de plus en plus violentes et hiérarchie qui soutient de moins en moins et qui ne comprend même pas que les gens en arrivent à des gestes extrêmes.

Effrayant.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Palombella Rossa le Ven 18 Nov 2011 - 22:24

On met le délinquant au centre du projet, et voilà le résultat. Une pitié.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Angua le Ven 18 Nov 2011 - 22:25

J'ai plusieurs amis éducateurs... ils vivent des choses effarantes, eux aussi. Au point que l'un d'entre eux a laissé tomber il y a deux ans pour s'inscrire à la fac...

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Morgared le Ven 18 Nov 2011 - 22:29

@Ronin a écrit:Ben oui comme nous, situations de plus en plus violentes et hiérarchie qui soutient de moins en moins et qui ne comprend même pas que les gens en arrivent à des gestes extrêmes.

Effrayant.

Si seulement la hiérarchie se contentait de ne pas soutenir... Là, il est question de transformer la victime en coupable, et il faut avoir une sacrée force de caractère pour supporter une telle injustice.
Bah, lors de ma première année en collège en ZEP il y a plus de dix ans, quand une élève m'a traitée de sale pute, j'ai été convoquée dans le bureau du CPE qui m'a demandé ce que j'avais bien pu dire ou faire à l'élève pour provoquer cette réaction. De quoi être immédiatement fixée sur le soutien donné par l'EN aux professeurs.

Morgared
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Moonchild le Ven 18 Nov 2011 - 22:31

Quand le nouveau décret de notation sera passé, est-ce que les chefs d'établissement qui auront poussé un enseignant au suicide toucheront une prime pour leur bonne participation à la politique d'allègement de la fonction publique ?
titanic

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Ronin le Ven 18 Nov 2011 - 22:38

"lors de ma première année en collège en ZEP il y a plus de dix ans, quand une élève m'a traitée de sale pute, j'ai été convoquée dans le bureau du CPE qui m'a demandé ce que j'avais bien pu dire ou faire à l'élève pour provoquer cette réaction" je suis bien d'accord, inversion des rôles et des rapports.

Il y a une crise de l'autorité dans l'en. Je ne suis pas du tout un partisan de Toupti 1er. Néanmoins, je crois que l'on a trop longtemps camouflé ce problème d'autorité, puis qu'il n'a été abordé que sous l'angle du nombre de postes.

J'ai conscience en écrivant ça que je vais me faire lyncher mais je crois que l'Institution n'a longtemps pas voulu voir ce problème. L'alliance des libertaires démago avec les libéraux de l'ocde me semble donner un résultat au-delà de toutes les espérances. Et on va voir apparaître l'homme nouveau. Ce n'est plus l'homo socialis c'est l'homo economicus cretinus no limitus.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par ysabel le Ven 18 Nov 2011 - 22:43

@Ronin a écrit:"lors de ma première année en collège en ZEP il y a plus de dix ans, quand une élève m'a traitée de sale pute, j'ai été convoquée dans le bureau du CPE qui m'a demandé ce que j'avais bien pu dire ou faire à l'élève pour provoquer cette réaction" je suis bien d'accord, inversion des rôles et des rapports.

Il y a une crise de l'autorité dans l'en. Je ne suis pas du tout un partisan de Toupti 1er. Néanmoins, je crois que l'on a trop longtemps camouflé ce problème d'autorité, puis qu'il n'a été abordé que sous l'angle du nombre de postes. Et qu'est-ce qu'il a amélioré depuis son arrivée pour notre autorité ?

J'ai conscience en écrivant ça que je vais me faire lyncher mais je crois que l'Institution n'a longtemps pas voulu voir ce problème. L'alliance des libertaires démago avec les libéraux de l'ocde me semble donner un résultat au-delà de toutes les espérances. Et on va voir apparaître l'homme nouveau. Ce n'est plus l'homo socialis c'est l'homo economicus cretinus no limitus.

Bord*** je n 'en reviens pas ! il se fait agresser, se défend et a des problèmes ! mais c'est vraiment le monde à l'envers ! :marteau:

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Palou le Ven 18 Nov 2011 - 22:46

Le courage des éducateurs est formidable. Dans le centre de rééduc où j'étais, on leur reprochait à la fois de ne pas contenir les enfants violents, mais aussi... de trop intervenir. Et on faisait ces reproches devant tous les enfants et ados attablés.

RIP...

_________________
"Le degré d'intelligence de cette entité qu'on appelle une foule est inversément proportionnel au nombre d'individus qui la composent."
Terry Pratchett
Vi Veri Veniversum Vivus Vici.
Faust

Palou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Ronin le Ven 18 Nov 2011 - 22:47

Mais j'ai jamais dis qu'il avait amélioré quoi que ce soit !!! justement ! mais c'est pas parce qu'il fait que des conneries et qu'il s'est approprié ce thème comme si c'était le sien qu'il n'y a pas un problème.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Invité5 le Ven 18 Nov 2011 - 22:48

C'était un ami de ma cousine... C'est horrible.

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Palombella Rossa le Ven 18 Nov 2011 - 22:53

@Ronin a écrit: Il y a une crise de l'autorité dans l'en. Je ne suis pas du tout un partisan de Toupti 1er. Néanmoins, je crois que l'on a trop longtemps camouflé ce problème d'autorité, puis qu'il n'a été abordé que sous l'angle du nombre de postes.

J'ai conscience en écrivant ça que je vais me faire lyncher mais je crois que l'Institution n'a longtemps pas voulu voir ce problème. L'alliance des libertaires démago avec les libéraux de l'ocde me semble donner un résultat au-delà de toutes les espérances. Et on va voir apparaître l'homme nouveau. Ce n'est plus l'homo socialis c'est l'homo economicus cretinus no limitus.

Absolument d'accord.
Les enseignants sont discrédités de tous côtés et dépossédés de leur autorité (quand ils ne participent pas eux-mêmes, au nom de je ne sais quelle aberration pseudo-démocratique, à la capitulation générale) ; à partir du moment où le savoir n'est plus une valeur à transmettre, le professeur ou l'instituteur est réduit au statut de pitre, et encore. Je me souviens avoir expliqué jadis à un IPR (qui trouvait mon khours, du thème latin, un peu... austère) que s'il voulait un clown il faudrait me payer beaucoup plus cher. professeur
Pour Toupti Ier comme pour les socialos, l'enseignant est un larbin au service des élèves et des familles ; c'est à lui et à lui seul d'obéir : qu'il fasse ses 35 heures de garderie et d'animation, et surtout qu'il se la boucle, c'est tout ce qu'on lui demande. Rompez !
Quant au potachus economicus cretinus nolimitus festivus, même si les moyens ne sont pas tout, ce n'est pas avec sept surveillants pour 2400 élèves, comme dans ma boîte, qu'on arrivera à le canaliser.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par gelsomina31 le Ven 18 Nov 2011 - 23:06

@Palombella Rossa a écrit:


Absolument d'accord.
Les enseignants sont discrédités de tous côtés et dépossédés de leur autorité (quand ils ne participent pas eux-mêmes, au nom de je ne sais quelle aberration pseudo-démocratique, à la capitulation générale) ; à partir du moment où le savoir n'est plus une valeur à transmettre, le professeur ou l'instituteur est réduit au statut de pitre, et encore. Je me souviens avoir expliqué jadis à un IPR (qui trouvait mon khours, du thème latin, un peu... austère) que s'il voulait un clown il faudrait me payer beaucoup plus cher.
Pour Toupti Ier comme pour les socialos, l'enseignant est un larbin au service des élèves et des familles ; c'est à lui et à lui seul d'obéir : qu'il fasse ses 35 heures de garderie et d'animation, et surtout qu'il se la boucle, c'est tout ce qu'on lui demande. Rompez !
(...)


gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Ronin le Ven 18 Nov 2011 - 23:08

Bien sûr que la question des moyens se pose. Mais pas que. Very Happy

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Moonchild le Ven 18 Nov 2011 - 23:24

@Ronin a écrit:Bien sûr que la question des moyens se pose. Mais pas que. Very Happy
Condition nécessaire mais non suffisante comme on dit dans ma discipline...

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Docteur OX le Sam 19 Nov 2011 - 7:58

+ 1000 avec Ronin et Palombella Rossa.


Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Nasopi le Sam 19 Nov 2011 - 12:34

Cette nouvelle me rend vraiment triste, surtout quand je vois le travail remarquable que font les éducateurs avec mes enfants...
C'est un sacré boulot, éducateur ; s'occuper d'enfants autistes, quand on est parents, c'est déjà pas évident... Mais alors quand on est éducateur, et qu'on pourrait faire autre chose... Moi, je leur tire mon chapeau.
PS1 : mon fils est toute la journée avec des éducateurs aujourd'hui, qui l'emmènent en randonnée. Normalement, le samedi, ils ne travaillent pas. L'une d'elle sort juste de congé de maternité, et doit avoir un tout-petit à la maison. Je trouve leur investissement franchement formidable.
PS2 : un éducateur doit prochainement venir à la maison pour aider ma fille. Son tarif : 20 euros pour deux heures affraid . C'est rien !

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Thalia de G le Sam 19 Nov 2011 - 13:53

Mon Dieu, mon Dieu ! Crying or Very sad Sad
Je n'avais pas vu ce topic en me connectant ce matin.
Tout d'abord condoléances à sa famille.

Et effectivement cela pose plusieurs problèmes : faut-il être nécessairement en empathie avec les sauvageons (pardon de la connotationchevènementiste, mais c'est une réalité) qui sont confiés aux éducs mais aussi aux enseignants, alors qu'il faut aussi rappeler des règles et des limites.
Faut-il nous sentir en tort parce que nous ne savons pas faire les clowns pour transmettre des notions ? (cf le message de Palombella)

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par roxanne le Sam 19 Nov 2011 - 14:56

Je me souviens d'avoir entendu le prête loubard éducateur de gamins délinquants depuis plus de 30 ans , parler de la nécessité parfois d'user ce qu'il appelle je crois "le coup de poing évangélique"...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Thalia de G le Sam 19 Nov 2011 - 15:08

C'est le père Gilbert

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par ysabel le Sam 19 Nov 2011 - 16:59

@roxanne a écrit:Je me souviens d'avoir entendu le prête loubard éducateur de gamins délinquants depuis plus de 30 ans , parler de la nécessité parfois d'user ce qu'il appelle je crois "le coup de poing évangélique"...

Twisted Evil nous avec les chevaux nous parlons de baffe éthologique Rolling Eyes

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Marie Laetitia le Sam 19 Nov 2011 - 18:48

@fanette a écrit:

L'éducateur qui a mis fin à ses jours faisait l'objet d'une sanction disciplinaire ressentie comme une profonde injustice. Le 8 septembre, il a été violemment agressé par l'un des adolescents qu'il avait à sa charge. Le jeune homme lui avait brisé deux côtes avant de le plaquer contre un mur et de le ceinturer. Pour se dégager de l'étreinte, le travailleur social avait envoyé un coup de tête à l'adolescent qui n'avait d'ailleurs pas été blessé.

« Comportement inadmissible », avait tranché la direction, entamant alors une procédure de licenciement pour faute grave. Avec l'appui des syndicats, l'éducateur avait vu sa sanction s'atténuer en une mutation à Hazebrouck et un avertissement. « Mais il n'avait pas supporté cette sanction, il est tombé en dépression depuis les faits. Avant le 8 septembre, il était parfaitement épanoui dans sa vie professionnelle et familiale », expliquent ses collègues et sa famille.

No Sad

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par Condorcet le Sam 19 Nov 2011 - 18:52

@Marie Laetitia a écrit:
@fanette a écrit:

L'éducateur qui a mis fin à ses jours faisait l'objet d'une sanction disciplinaire ressentie comme une profonde injustice. Le 8 septembre, il a été violemment agressé par l'un des adolescents qu'il avait à sa charge. Le jeune homme lui avait brisé deux côtes avant de le plaquer contre un mur et de le ceinturer. Pour se dégager de l'étreinte, le travailleur social avait envoyé un coup de tête à l'adolescent qui n'avait d'ailleurs pas été blessé.

« Comportement inadmissible », avait tranché la direction, entamant alors une procédure de licenciement pour faute grave. Avec l'appui des syndicats, l'éducateur avait vu sa sanction s'atténuer en une mutation à Hazebrouck et un avertissement. « Mais il n'avait pas supporté cette sanction, il est tombé en dépression depuis les faits. Avant le 8 septembre, il était parfaitement épanoui dans sa vie professionnelle et familiale », expliquent ses collègues et sa famille.

No Sad

Itou. Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
Et aussi beaucoup de colère contre la direction de cet établissement furieux :colere:

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'un éducateur

Message par piesco le Dim 20 Nov 2011 - 12:29

C'est vraiment triste voir que le travail, l'investissement et le don de soi ne sont nullement reconnus.
Paix à son âme.

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum