prof nullissime

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

prof nullissime

Message par manelle le Sam 19 Nov 2011 - 10:54

je me réveille ce matin en réalisant avec horreur que j'ai totalement merdé sur un cours de grammaire fait en 3è et en 4è (discours direct et indirect) cette semaine. Ce n'est même pas que je leur mal expliqué, c'est juste que je leur ai dit n'importe quoi! C'est déjà un point compliqué pour eux, mais alors là , banco!
Moi qui voulait passer un gros savons aux 4è parce qu'ils sont partis jeudi à 17h en me laissant la moitié des ordis de la classe mobile à ranger, après 1h de travaux de groupe où il a fallu sans cesse jongler entre soucis techniques divers et gugus se croyant en vacances...
Je me sens totalement larguée en ce moment (travaux à la maison, loulou qui fait ses dents + tousse donc pas plus de 3h de sommeil chaque nuit pour maman, nouveau bahut et 1er poste fixe avec grosse envie de bien faire, mais réunions diverses toutes les semaines... et mari avec horaires décalés... ce ne sont même pas des excuses, j'ai merdé, j'ai merdé!) titanic

manelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par manelle le Sam 19 Nov 2011 - 10:55

et on continue: "un gros savonS", ben voyons! Faut vraiment que je change de job...

manelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Gryphe le Sam 19 Nov 2011 - 11:04

@manelle a écrit: pas plus de 3h de sommeil chaque nuit pour maman
Manelle, tu es juste fatiguée, c'est tout ; un cours dont on n'est pas satisfait, ce n'est pas si grave, cela arrive.
Essaye de te reposer un peu ce week-end si c'est possible, et hop ! lundi ça redémarre.
Tu n'es pas nulle ! Quelle idée !!! fleurs2

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Thalia de G le Sam 19 Nov 2011 - 11:10

C'est sans doute rattrapable.

Qu'est-ce que tu leur as dit comme grosse bêtise ? On va voir ce que tu peux rectifier sans te remettre en cause devant eux.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par manelle le Sam 19 Nov 2011 - 11:15

oh, bien, rien d'irrattrapable je pense, mais sans me remettre en cause, ça me paraît impossible, j'ai juste fait comme si à chaque transposition au discours indirect on devait appliquer les modifications que l'on ne doit faire que si le verbe introducteur est au passé... ça m'énerve, j'adorerais faire des cours de grammaire clairs, intéressants (je sais, c'est un oxymore pour beaucoup d'élèves aujourd'hui), et surtout arrêter de courir plusieurs lièvres à la fois parce que cette année je n'arrive pas à gérer.

manelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par julie3 le Sam 19 Nov 2011 - 13:31

Un problème de concordance des temps, donc. L'ont-ils écrit? ou le leur as-tu seulement dit. S'ils n'ont fait que l'entendre, tu peux compter sur eux pour l'avoir immédiatement oublié.
Passe un bon week end, oublie et ne te remets pas en cause. sunny

julie3
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par pk le Sam 19 Nov 2011 - 13:38

@manelle: Passer une partie de son temps à rattraper ses erreurs, ce n'est pas un signe d'incompétence, au contraire. Tu es fatiguée, c'est tout.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par manelle le Sam 19 Nov 2011 - 13:47

merci ... en effet je suis épuisée, j'essaye désespérément de couper une journée du boulot, mais sans y parvenir..., du coup je suis tout le temps dedans, plus ou moins, sans être efficace et ça m'énerve... Dire que je suis à 80 % , avec un super emploi du temps et 3 classes plutôt cool! mais j'ai autant de boulot si ce n'est plus , que les autres années à temps complet! Dès que je prends un peu d'avance , il se arrive un truc qui vient tout chambouler (je suis déjà nulle en organisation, mais si en plus on me met des bâtons dans les roues...). Aller, j'arrête de me plaindre, il fait beau, je regarde une série débile pendant que loulou sieste et accessoirement je mange , on ira faire un tour plus tard, et demain j'y verrai plus clair!

manelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par pk le Sam 19 Nov 2011 - 13:52

Sage décision. fleurs2 fleurs fleurs2

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par lisette83 le Sam 19 Nov 2011 - 14:02

Bonjour,
De toutes façons dans les faits, puisque les récits étudiés sont principalement au passé, les transformations demandées dans les contrôles ou au brevet se font quasi-exclusivement dans le système du passé donc il est plus utile d'insister sur les indicateurs de temps, de lieu et sur la concordance au passé.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par User5899 le Sam 19 Nov 2011 - 15:42

@manelle a écrit:et on continue: "un gros savonS", ben voyons! Faut vraiment que je change de job...
C'est "moi qui voulait" qui m'a le plus choqué Smile Mais on a tous le droit d'être fatigué.
fleurs

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par User5899 le Sam 19 Nov 2011 - 15:44

@manelle a écrit:oh, bien, rien d'irrattrapable je pense, mais sans me remettre en cause, ça me paraît impossible, j'ai juste fait comme si à chaque transposition au discours indirect on devait appliquer les modifications que l'on ne doit faire que si le verbe introducteur est au passé... ça m'énerve, j'adorerais faire des cours de grammaire clairs, intéressants (je sais, c'est un oxymore pour beaucoup d'élèves aujourd'hui), et surtout arrêter de courir plusieurs lièvres à la fois parce que cette année je n'arrive pas à gérer.
Un conseil sur ces questions : ne faites plus d'exos de transformation de tel discours en tel autre. Prenez des textes qui les utilisent, et mettez en évidence ce que chaque type permet ou pas de dire et de faire comprendre. Personne ne transforme un DD en DI, en revanche, tout le monde en lit ou en écrit. Vous gagnerez du temps et vous les aiderez à mieux lire. Les transformations, quand elles sont possibles, n'enseignent rien.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Iphigénie le Sam 19 Nov 2011 - 15:49

Pour une fois, se dire que le fait que les élèves oublient tout ce qu'on leur raconte a aussi des effets positifs Laughing
et reprendre la leçon dans quelque temps sur des bases plus claires en leur disant: "mais vous avez compris tout à l'envers!" Very Happy
je sais c'est pas beau d'être aussi hypocrite mais bon exceptionnellement c'est permis.
Je me souviens d'un collègue qui avait égaré des copies de maths:
"bon les enfants, pour une fois je vais être cool: c'était tellement mauvais que vous allez me les refaire, je vous laisse une chance"
yesyes yesyes c'est ce qu'on appelle "de l'expérience" aal

évidemment faut pas le faire souvent Very Happy Cela dit le même prof de maths qui ne tenait pas de cahier de textes a refait deux fois de suite le même cours:eh ben les élèves n'ont rien dit et même pas sûr qu'ils s'en soient rendus compte yesyes yesyes humhum

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par InvitéMA le Sam 19 Nov 2011 - 19:38

Cripure a écrit:
@manelle a écrit:et on continue: "un gros savonS", ben voyons! Faut vraiment que je change de job...
C'est "moi qui voulait" qui m'a le plus choqué Smile Mais on a tous le droit d'être fatigué.
fleurs

@manelle: je suis sûre que tu seras capable de rectifier ton erreur sans perdre la face!
@Cripure: je sais bien que l'on écrit "moi qui voulais", car "qui" a pour antécédent "moi" = la première personne du singulier, mais il me semble avoir lu quelque part que cette erreur était désormais tolérée = on peut mettre la terminaison de la 3e personne du singulier, après le pronom relatif "qui", dans "moi qui" / "toi qui"!
Idem pour "malgré que" qui serait maintenant accepté (?) affraid
C'est un autre sujet, mais si quelqu'un a la réponse, cela m'intéresse, même si je n'enseigne pas le français!
- bon je vais poster cette question dans "questions de grammaire"



Dernière édition par wlise le Sam 19 Nov 2011 - 19:46, édité 1 fois

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Hermiony le Sam 19 Nov 2011 - 19:46

Cripure a écrit:
@manelle a écrit:oh, bien, rien d'irrattrapable je pense, mais sans me remettre en cause, ça me paraît impossible, j'ai juste fait comme si à chaque transposition au discours indirect on devait appliquer les modifications que l'on ne doit faire que si le verbe introducteur est au passé... ça m'énerve, j'adorerais faire des cours de grammaire clairs, intéressants (je sais, c'est un oxymore pour beaucoup d'élèves aujourd'hui), et surtout arrêter de courir plusieurs lièvres à la fois parce que cette année je n'arrive pas à gérer.
Un conseil sur ces questions : ne faites plus d'exos de transformation de tel discours en tel autre. Prenez des textes qui les utilisent, et mettez en évidence ce que chaque type permet ou pas de dire et de faire comprendre. Personne ne transforme un DD en DI, en revanche, tout le monde en lit ou en écrit. Vous gagnerez du temps et vous les aiderez à mieux lire. Les transformations, quand elles sont possibles, n'enseignent rien.

Certaines réécritures et questions de brevet si...

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Marie Laetitia le Sam 19 Nov 2011 - 21:09

@iphigénie a écrit: Cela dit le même prof de maths qui ne tenait pas de cahier de textes a refait deux fois de suite le même cours:eh ben les élèves n'ont rien dit et même pas sûr qu'ils s'en soient rendus compte yesyes yesyes humhum

celle-là elle est énormissime ! Laughing

Spoiler:
et je prie tous les Zeus, dieux, esprits et bons génies de l'univers que ça ne m'arrive pas, parce que je ne sais pas, je me vois bien faire ce genre de gaffe... Razz

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par User5899 le Sam 19 Nov 2011 - 21:30

wlise a écrit:on écrit "moi qui voulais", car "qui" a pour antécédent "moi" = la première personne du singulier, mais il me semble avoir lu quelque part que cette erreur était désormais tolérée = on peut mettre la terminaison de la 3e personne du singulier, après le pronom relatif "qui", dans "moi qui" / "toi qui"!
Bah chez moi, le verbe s'accorde avec son sujet, ça doit être accessible à un esprit même moyen. La tolérance, y'avait des maisons pour ça jadis, mais je crois qu'on les a fermées. Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par User5899 le Sam 19 Nov 2011 - 21:31

@Hermiony a écrit:
Cripure a écrit:
@manelle a écrit:oh, bien, rien d'irrattrapable je pense, mais sans me remettre en cause, ça me paraît impossible, j'ai juste fait comme si à chaque transposition au discours indirect on devait appliquer les modifications que l'on ne doit faire que si le verbe introducteur est au passé... ça m'énerve, j'adorerais faire des cours de grammaire clairs, intéressants (je sais, c'est un oxymore pour beaucoup d'élèves aujourd'hui), et surtout arrêter de courir plusieurs lièvres à la fois parce que cette année je n'arrive pas à gérer.
Un conseil sur ces questions : ne faites plus d'exos de transformation de tel discours en tel autre. Prenez des textes qui les utilisent, et mettez en évidence ce que chaque type permet ou pas de dire et de faire comprendre. Personne ne transforme un DD en DI, en revanche, tout le monde en lit ou en écrit. Vous gagnerez du temps et vous les aiderez à mieux lire. Les transformations, quand elles sont possibles, n'enseignent rien.

Certaines réécritures et questions de brevet si...
Ah oui ? Ben c'est pas malin. Quand on enseigne un truc qui ne sert que pour une question de brevet et non parce que ça a un sens, c'est vraiment perdre son temps.
Merci pour le renseignement.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par La Jabotte le Sam 19 Nov 2011 - 21:39

Pour rassurer Manelle sur la capacité des élèves à oublier...

L'an passé, j'ai raconté n'importe quoi à mes 4e, au détour d'un cours qui portait sur tout autre chose, à propos des 4 temps du subjonctif. Je pensais à autre chose, j'étais crevée, et là je me suis embrouillée et j'ai nommé les temps n'importe comment, je ne me souviens même plus comment d'ailleurs.
Le lendemain, je leur ai dit : "Bon, hier, je vous ai dit n'importe quoi à propos du subjonctif, donc vous allez vous empresser d'oublier" et alors que je m'apprêtais à rectifier, je me suis rendu compte qu'ils ne comprenaient même pas à quoi je faisais allusion. Même les deux meilleures élèves hyper attentives ne se souvenaient pas que j'avais parlé du subjonctif au détour d'un exercice.

En fait, je ne sais pas si c'est vraiment rassurant.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Thalia de G le Sam 19 Nov 2011 - 21:48

Cripure a écrit:
Certaines réécritures et questions de brevet si...
Ah oui ? Ben c'est pas malin. Quand on enseigne un truc qui ne sert que pour une question de brevet et non parce que ça a un sens, c'est vraiment perdre son temps.
Merci pour le renseignement.[/quote]

Je ne vous le fais pas dire. L'intérêt de connaître les différents discours rapportés est de voir l'incidence qu'ils ont sur le rythme du récit, entre autres et de leur montrer qu'un long dialogue au discours direct constitue une pause qui permet de mettre en relief certains éléments.
Mes élèves de 3e sont censés reconnaître le discours indirect libre si fréquent dans la littérature et en 6e j'interdis les dialogues trop longs parce que pendant ce temps "il ne se passe rien", alors que je leur demande de raconter.

Mais je suis obligée d'en passer par des transformations automatiques et artificielles pour qu'ils ne perdent pas inutilement de points au brevet.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par pg73 le Sam 19 Nov 2011 - 22:17

Il me semble que chacun d'entre nous, pour peu qu'il n'ait pas une montgolfière en guise d'égo, fait de temps à autre un ou plusieurs cours complètement nuls, et rien que le fait de le reconnaitre c'est déjà être un bien meilleur prof que celui qui se croit parfait dans son enseignement...



_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Hermiony le Sam 19 Nov 2011 - 22:21

@Thalia de G a écrit:
Cripure a écrit:
Certaines réécritures et questions de brevet si...
Ah oui ? Ben c'est pas malin. Quand on enseigne un truc qui ne sert que pour une question de brevet et non parce que ça a un sens, c'est vraiment perdre son temps.
Merci pour le renseignement.

Je ne vous le fais pas dire. L'intérêt de connaître les différents discours rapportés est de voir l'incidence qu'ils ont sur le rythme du récit, entre autres et de leur montrer qu'un long dialogue au discours direct constitue une pause qui permet de mettre en relief certains éléments.
Mes élèves de 3e sont censés reconnaître le discours indirect libre si fréquent dans la littérature et en 6e j'interdis les dialogues trop longs parce que pendant ce temps "il ne se passe rien", alors que je leur demande de raconter.

Mais je suis obligée d'en passer par des transformations automatiques et artificielles pour qu'ils ne perdent pas inutilement de points au brevet.
[/quote]

Tout pareil. En 6è / 5è SAUF consigne (pour voir s'ils présentent leur dialogue correctement), je leur interdis un dialogue de plus de 6 répliques. Je ne le faisais pas avant, et ils en profitaient pour me tartiner 20 lignes de dialogue indigeste.. pale

Cripure, je suis bien d'accord avec vous que cela ne sert pas à grand chose de les faire étudier pour eux-mêmes, mais si je ne le fais pas, je pénalise mes élèves s'ils tombent dessus.(et je passe sous silence suffisamment de choses inutiles...)
D'ailleurs je vais faire le cours sur dd, di, dil la semaine prochaine...(et je vais vite passer dessus pour leur faire étudier un extrait de Bel-Ami qui se sert justement de ces différents discours...et pas pour rien, lui!)

EDIT : j'ai souligné en gras parce que pb de citation. Ce qui est en gras revient à Thalia!

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par linkus le Sam 19 Nov 2011 - 22:39

Moi aussi je suis crevé. J'ai bogué je ne sais pas combien de fois. J'ai dit des conneries puis corrigé mais ça fait incompétent.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par Gryphe le Sam 19 Nov 2011 - 22:50

@iphigénie a écrit:Cela dit le même prof de maths qui ne tenait pas de cahier de textes a refait deux fois de suite le même cours:eh ben les élèves n'ont rien dit et même pas sûr qu'ils s'en soient rendus compte yesyes yesyes humhum
Cela m'était arrivée en tant qu’étudiante (licence de géographie) : un prof nous avait refait un cours qu'on avait déjà entendu quelques jours auparavant.
Du coup, je n'avais pas pris de notes, je m'étais contentée de relire et de compléter un ou deux points de mon cours précédent.
Tous les copains autour m'avaient regardée bizarrement, car eux continuaient à tout noter sans se rendre compte de rien ! Laughing

En revanche chaque fois que je raconte une vieille anecdote, je me rends compte que je suis nulle en concordance des temps, et il faut que je réécrive trois fois ma phrase...

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof nullissime

Message par User5899 le Dim 20 Nov 2011 - 0:11

@pg73 a écrit:Il me semble que chacun d'entre nous, pour peu qu'il n'ait pas une montgolfière en guise d'égo, fait de temps à autre un ou plusieurs cours complètement nuls, et rien que le fait de le reconnaitre c'est déjà être un bien meilleur prof que celui qui se croit parfait dans son enseignement...
Et ça ne s'arrange pas avec les années... On sera beau à 70 ans dans une classe !

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum