Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serez-vous en grève les 13 et 15 décembre 2011 ?

8% 8% 
[ 21 ]
2% 2% 
[ 5 ]
38% 38% 
[ 102 ]
35% 35% 
[ 92 ]
6% 6% 
[ 15 ]
11% 11% 
[ 30 ]
 
Total des votes : 265

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Jim Thompson le Mar 29 Nov 2011 - 22:31

en grève le 15 mais peur d'un flop

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Jim Thompson le Mar 29 Nov 2011 - 22:52


parce qu'il faut pas désespérer
écoutons tous les 2 premières minutes

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par patrickdu80 le Mer 30 Nov 2011 - 1:38

@Jim Thompson a écrit:en grève le 15 mais peur d'un flop
Moi je pense que celle du 15 sera très massive, de toute façon si on laisse passer cette réforme,on laissera toujours tout passer furieux

patrickdu80
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par titeprof le Mer 30 Nov 2011 - 6:12

Moi je pense que celle du 15 sera très massive, de toute façon si on laisse passer cette réforme,on laissera toujours tout passer

je suis plus pessimiste que toi à vrai dire, mais je m'attends au contraire à un flop retentissant. Dans mon établissement, personne ne fait grève ni le 13 ni le 15, pas même les délégués syndicaux. Le maitre mot est lassitude : "à quoi bon leur donner une journée de paye pour rien?" "et puis la veille des vacances en plus, on est sûr de perdre le soutien des peu de gens qui nous soutiennent encore".
En ce qui me concerne, cette réforme me hérisse mais je ne ferai aucune de ces deux grèves. Je ne vois plus aucun intérêt dans ces grèves, aucun impact si ce n'est celui de passer pour encore plus fainéants. Les leviers sur lesquels on peut jouer sont à portée de main pourtant : ni brevet ni bac blanc, rétention des notes, voire refus de corriger le bac..., on a un grand pouvoir d'influence qu'on utilise pas. Défiler le panneau à la main franchement...

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Thalia de G le Mer 30 Nov 2011 - 6:40

Je ferai grève le 15, même si, étant donné que je suis presque en fin de carrière, cette nouvelle notation ne me concerne pas directement.
Ras la casquette du mépris.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Jane le Mer 30 Nov 2011 - 7:52

En grève le 15 pour ma part. Comme Thalia: marre du mépris !

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par lalilala le Mer 30 Nov 2011 - 9:35

Moi aussi je ferai grève le 15 et j'ai aussi deux conseils de classe ce jour là. Pour le moment ils n'ont pas été déplacés non plus et je m'en fiche complètement (de toute façon, un prof d'espagnol qui a seulement une poignée d'élèves de la classe, ça ne sert à rien dans un conseil). Je ne sais pas encore pour le 13...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par carolette le Mer 30 Nov 2011 - 9:57

@titeprof a écrit:
Moi je pense que celle du 15 sera très massive, de toute façon si on laisse passer cette réforme,on laissera toujours tout passer

je suis plus pessimiste que toi à vrai dire, mais je m'attends au contraire à un flop retentissant. Dans mon établissement, personne ne fait grève ni le 13 ni le 15, pas même les délégués syndicaux. Le maitre mot est lassitude : "à quoi bon leur donner une journée de paye pour rien?" "et puis la veille des vacances en plus, on est sûr de perdre le soutien des peu de gens qui nous soutiennent encore".
En ce qui me concerne, cette réforme me hérisse mais je ne ferai aucune de ces deux grèves. Je ne vois plus aucun intérêt dans ces grèves, aucun impact si ce n'est celui de passer pour encore plus fainéants. Les leviers sur lesquels on peut jouer sont à portée de main pourtant : ni brevet ni bac blanc, rétention des notes, voire refus de corriger le bac..., on a un grand pouvoir d'influence qu'on utilise pas. Défiler le panneau à la main franchement...

Je partage ton avis, et ne ferai donc pas grève (je suis dans le primaire).

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Karine B. le Mer 30 Nov 2011 - 10:07

@titeprof a écrit:
Moi je pense que celle du 15 sera très massive, de toute façon si on laisse passer cette réforme,on laissera toujours tout passer

je suis plus pessimiste que toi à vrai dire, mais je m'attends au contraire à un flop retentissant. Dans mon établissement, personne ne fait grève ni le 13 ni le 15, pas même les délégués syndicaux. Le maitre mot est lassitude : "à quoi bon leur donner une journée de paye pour rien?" "et puis la veille des vacances en plus, on est sûr de perdre le soutien des peu de gens qui nous soutiennent encore".
En ce qui me concerne, cette réforme me hérisse mais je ne ferai aucune de ces deux grèves. Je ne vois plus aucun intérêt dans ces grèves, aucun impact si ce n'est celui de passer pour encore plus fainéants. Les leviers sur lesquels on peut jouer sont à portée de main pourtant : ni brevet ni bac blanc, rétention des notes, voire refus de corriger le bac..., on a un grand pouvoir d'influence qu'on utilise pas. Défiler le panneau à la main franchement...

le grand pouvoir d'influence, faut pas rêver : la grève des notes, c'est une grève, donc il suffit de prélever quelques 30ème et tu ramènes au bercail les brebis égarées (surtout que c'est une action qui est loin d'être plébiscitée par les profs). En plus les examens sont loin (et après les présidentielles) et le vote du décret très proche. Rappelez vous de 2007 : on a obtenu gain de cause !

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par patrickdu80 le Mer 30 Nov 2011 - 13:16

@titeprof a écrit:
Moi je pense que celle du 15 sera très massive, de toute façon si on laisse passer cette réforme,on laissera toujours tout passer

je suis plus pessimiste que toi à vrai dire, mais je m'attends au contraire à un flop retentissant. Dans mon établissement, personne ne fait grève ni le 13 ni le 15, pas même les délégués syndicaux. Le maitre mot est lassitude : "à quoi bon leur donner une journée de paye pour rien?" "et puis la veille des vacances en plus, on est sûr de perdre le soutien des peu de gens qui nous soutiennent encore".
En ce qui me concerne, cette réforme me hérisse mais je ne ferai aucune de ces deux grèves. Je ne vois plus aucun intérêt dans ces grèves, aucun impact si ce n'est celui de passer pour encore plus fainéants. Les leviers sur lesquels on peut jouer sont à portée de main pourtant : ni brevet ni bac blanc, rétention des notes, voire refus de corriger le bac..., on a un grand pouvoir d'influence qu'on utilise pas. Défiler le panneau à la main franchement...
Moi je pense tout ça aussi,j'ai réfléchi au fait de ne pas faire grève, et j'ai vite abandonné cette idée , si je ne fais pas grève ma conscience en prendra un sacré coup

patrickdu80
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Finrod le Mer 30 Nov 2011 - 18:22

si je ne fais pas grève ma conscience en prendra un sacré coup

... tiens moi c'est l'inverse, c'est le porte monnaie qui en prendra un sacré coup si je la fais. Un salaire pour 5, début de carrière, deux crédits et comme par hasard, je perd ma liberté d'expression.

Plutôt bien ficelée, non, la société de consommation libérale ?

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Durruti le Mer 30 Nov 2011 - 19:04

Et oui bien ficelée la société de consommation libérale.

Elle permet la disparition progressive de la démocratie. Very Happy

Tocqueville en parlait déjà!!!!!

_________________
"Le péché de pratiquement tous les gens de gauche à partir de 1933 est d'avoir voulu être antifasciste sans être antitotalitaire"

Georges Orwell

Durruti
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par patrickdu80 le Mer 30 Nov 2011 - 20:16

@Finrod a écrit:
si je ne fais pas grève ma conscience en prendra un sacré coup

... tiens moi c'est l'inverse, c'est le porte monnaie qui en prendra un sacré coup si je la fais. Un salaire pour 5, début de carrière, deux crédits et comme par hasard, je perd ma liberté d'expression.

Plutôt bien ficelée, non, la société de consommation libérale ?
Moi aussi le porte monnaie en prend un sacré coup, mais je pèse le pour et le contre, je suis en début de carrière aussi, je n'ai pas d'enfants et ma femme travaille .

patrickdu80
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Leclochard le Jeu 1 Déc 2011 - 8:15

@Finrod a écrit:
si je ne fais pas grève ma conscience en prendra un sacré coup

... tiens moi c'est l'inverse, c'est le porte monnaie qui en prendra un sacré coup si je la fais. Un salaire pour 5, début de carrière, deux crédits et comme par hasard, je perd ma liberté d'expression.

Plutôt bien ficelée, non, la société de consommation libérale ?

Ce sont les autres qui sont responsables si tu as deux crédits, que tu débutes, que tu as plusieurs enfants et que tu es le seul à bosser ?
Rolling Eyes

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Palombella Rossa le Jeu 1 Déc 2011 - 8:19

@Jane a écrit:En grève le 15 pour ma part. Comme Thalia: marre du mépris !

Itou !
S'il y en a bien UNE qu'il faut faire, c'est celle-ci.
Du reste, ce n'est pas un hasard si TOUS les syndicats y appellent.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Ruthven le Jeu 1 Déc 2011 - 8:24

Dans mon lycée, c'est mal parti pour le 15. Le sens d'une grève un jour avant les vacances n'est pas bien compris, même de la part de ceux qui sont pourtant d'habitude très engagés. Quant à la grève du 13, personne n'en avait entendu parler.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Héliandre le Jeu 1 Déc 2011 - 11:19

@Karine B. a écrit:

le grand pouvoir d'influence, faut pas rêver : la grève des notes, c'est une grève, donc il suffit de prélever quelques 30ème et tu ramènes au bercail les brebis égarées (surtout que c'est une action qui est loin d'être plébiscitée par les profs). En plus les examens sont loin (et après les présidentielles) et le vote du décret très proche. Rappelez vous de 2007 : on a obtenu gain de cause !

C'est quand le vote du décret, Karine ?

Sinon, tant qu'à perdre un 30è pour une journée de grève, pourquoi ne pas courir le risque avec d'autres actions. Évidemment, quand ça s'ajoute, ça fait vite très mal...

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par sand le Jeu 1 Déc 2011 - 13:22

Chez moi, il y aura à peine 4 grévistes sur 35 profs. Une fois de plus...

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Nell le Jeu 1 Déc 2011 - 13:28

@Ruthven a écrit:Dans mon lycée, c'est mal parti pour le 15. Le sens d'une grève un jour avant les vacances n'est pas bien compris, même de la part de ceux qui sont pourtant d'habitude très engagés. Quant à la grève du 13, personne n'en avait entendu parler.

Je ne comprends pas non plus le choix de cette date... Une veille de vacances, c'est vraiment tendre le bâton pour se faire battre.

Leclochard, je pense qu'il faut un peu plus de compassion non? Je ne peux pas me permettre non plus cette grève, quand bien même je reconnais l'importance du motif. De toutes façons, le choix de cette date de toutes façons fait que je n'aurais pas suivi. On ne peut pas tous se permettre de faire grève, oui il faudrait se serrer la ceinture mais avec une famille à la maison, je comprends tout à fait qu'on fasse passer le bien être des siens avant tout.

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Aurore le Jeu 1 Déc 2011 - 13:52

@Ruthven a écrit:Dans mon lycée, c'est mal parti pour le 15. Le sens d'une grève un jour avant les vacances n'est pas bien compris, même de la part de ceux qui sont pourtant d'habitude très engagés. Quant à la grève du 13, personne n'en avait entendu parler.

Et pourtant, ces petits esprits ont bien tort, car cette fois-ci , l'appel est pleinement justifié.
Car voilà ce qui nous attend : http://www.neoprofs.org/t40854p15-rue89-notation-des-profs-par-le-proviseur-mon-auto-devaluation#1136569

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Aurore le Jeu 1 Déc 2011 - 13:54

@Nell a écrit:
@Ruthven a écrit:Dans mon lycée, c'est mal parti pour le 15. Le sens d'une grève un jour avant les vacances n'est pas bien compris, même de la part de ceux qui sont pourtant d'habitude très engagés. Quant à la grève du 13, personne n'en avait entendu parler.

Je ne comprends pas non plus le choix de cette date... Une veille de vacances, c'est vraiment tendre le bâton pour se faire battre.

Leclochard, je pense qu'il faut un peu plus de compassion non? Je ne peux pas me permettre non plus cette grève, quand bien même je reconnais l'importance du motif. De toutes façons, le choix de cette date de toutes façons fait que je n'aurais pas suivi. On ne peut pas tous se permettre de faire grève, oui il faudrait se serrer la ceinture mais avec une famille à la maison, je comprends tout à fait qu'on fasse passer le bien être des siens avant tout.
La question n'est pas d'avoir "de la compassion", mais de comprendre les enjeux de ce qui se trame : la soumission du métier au bon plaisir du politique et de ses larbins managers.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Jim Thompson le Jeu 1 Déc 2011 - 14:43

on m'a envoyé ça:
EXCLUSIVITÉ (information sous embargo) :
> > > > Une source ministérielle préférant rester anonyme dévoile les premiers éléments du
> > B.O. fixant les vacances scolaires à partir de l'année scolaire 2013-2014.
> > > > Un arrêté rédigé par le ministère dans l'urgence au lendemain des élections
> > professionnelles de 2011 dont le taux de participation a été très faible.
> > > >
> > > > EXTRAIT DU PROJET DE B.O.
> > > > Enseignements élémentaire et secondaire
> > > > Vacances scolaires
> > > > Calendrier scolaire des années 2013-2014, 2014-2015
> > > > Article 1 - Le présent arrêté fixe le calendrier scolaire national des années 2013-
> > 2014 et 2014-2015.
> > > > Article 2- L'année scolaire s'étend du jour de la rentrée des élèves au jour
> > précédant la rentrée suivante.
> > > >
> > > > Annexe 1
> > > > Année scolaire 2013-2014
> > > > Périodes Zone A Zone B Zone C
> > > > Début des vacances d'été des élèves Samedi 12 juillet 2014 Samedi 12 juillet 2014
> > Samedi 12 juillet 2014
> > > > Début des vacances d'été des enseignants (*) Samedi 19 juillet 2014 Samedi 19 juillet
> > 2014 Samedi 19 juillet 2014
> > > >
> > > > Annexe 2
> > > > Année scolaire 2014-2015
> > > > Périodes Zone A Zone B Zone C
> > > > Rentrée des enseignants (**) Lundi 25 août 2014 Lundi 25 août 2014 Lundi 25 août 2014
> > > > Rentrée scolaire des élèves Lundi 1 septembre 2014 Lundi 1 septembre 2014 Lundi 1
> > septembre 2014
> > > > (*) Huit demi-journées en juillet (ou un horaire équivalent), prises en dehors des
> > heures de cours, seront consacrées à l'aide personnalisée en direction des élèves
> > présentant des difficultés.
> > > > (**) quatre demi-journées fin août seront consacrées à l'accueil des stagiaires et
> > des étudiants sur poste remplaçant
> > > > deux demi-journées fin août seront consacrées à la préparation des évaluations de
> > rentrée
> > > > deux demi-journées fin août seront consacrées à de la télé formation
> > > >
> > > >
> > > >
> > > > et pourtant nous ne sommes pas payés pendant les vacances...alors ils nous rajoutent
> > du travail, ça veut dire qu'il faudrait qu'on paye pur travailler bientôt!!!
> > > > lisez et faites circuler:
> > > >
> > > > IL FAUT REVOIR LE TEMPS DE TRAVAIL DES ENSEIGNANTS! LE DECRET DE 1950
> > > > EST VRAIMENT TROP VIEUX !
> > > >
> > > > Actuellement, le temps de travail d'un enseignant de collège ou de lycée est de 18
> > heures par semaine. C'est, pour les professeurs certifiés, le seul élément fixe et clair
> > relatif au temps de travail qui leur est demandé. Il a été fixé par une décret datant de
> > 1950.
> > > > Rendez-vous compte! 18 heures par semaines! Quel salarié ne voudrait pas
> > travailler aussi peu pour d'aussi bons salaires? Comment le législateur a-t-il pu créer
> > en 1950 un statut aussi avantageux?
> > > >
> > > > En fait, ce temps a été conçu en prévoyant qu'un enseignant travaille 1,5 heures
> > chez lui pour une heure devant élève afin de préparer ses cours, évaluer les élèves et
> > actualiser ses connaissances dans sa discipline. Cela fait 18 fois 2,5 heures (1 devant
> > les élèves et 1,5 à la maison), soit 45 heures hebdomadaires. En effet, le temps de
> > travail légal de l'époque s'il était légalement de 40 heures par semaine, était en
> > réalité de environ 42 h par semaine, sur 50 semaines.
> > > > Mais que s'est-il passé depuis pour les enseignants? Rien! Alors que pour les
> > autres salariés il y a eu la troisième semaine de congé payé en 1956, puis quatre en
> > 1969. Les 40 heures réelles ont été atteint au début des années 70 (elles étaient un
> > droit depuis 1936).
> > > > Mais ça n'est pas fini: il y a eu les 39 heures et la cinquième semaine en 1982,
> > puis les 35 heures en 2000. En somme le temps de travail hebdomadaire pour les salariés a
> > baissé de 25 %. Mais les enseignants doivent toujours le même service.
> > > > C'est au moins un enseignant qui écrit cela vous dîtes-vous, en lecteur éclairé!
> > Certes je l'avoue, je fais partie de ces privilégiés. Car, comment peut-on parler de
> > temps de travail sans parler des vacances? Eh bien justement, le législateur a tout prévu
> > et cela de deux façons. D'abord 45 heures dues quand les autres devaient 42, ça c'est
> > pour les petites vacances (Toussaint, Noël...). Donc notre temps de travail était
> > annualisé.
> > > > Mais, et les deux mois d'été alors? Là, c'est un tout petit peu plus compliqué.
> > Certains enseignants ne le savent même pas, d'ailleurs. Cela se situe au niveau de la
> > grille des salaires. Notre grille a été, elle aussi, fixée en 1950 au même niveau que les
> > autres cadres de la fonction publique recrutés avec un concours au niveau bac + 3. Mais à
> > cette grille, il nous a été retiré deux mois de salaires, puis le résultat a été divisé
> > par 12. (Par exemple si un inspecteur des impôts est payé 2000 € par mois il recevra 24
> > 000 € par an, alors que pour la même qualification, un enseignant recevra aussi 2000 €
> > par mois mais sur 10 mois, soit 20 000 € par an. Cette somme est ensuite divisée par 12
> > et donne 1667 € par mois).
> > > > Eh oui, chers lecteurs, les enseignants ne sont pas payés pendant les grandes
> > vacances.
> > > >
> > > > Oui bon d'accord, peut-être que nous ne sommes pas si privilégiés que cela
> > concernant le temps de travail. Mais côté salaires, quand même, nous ne sommes pas à
> > plaindre! Eh bien soit, comparons: Nous sommes nettement en dessous de la moyenne des
> > cadres du privé comme du public (qu'on nous prouve le contraire). Mais, à mes yeux,
> > l'exemple le plus frappant de la dégradation de la valeur que la nation accorde à ceux
> > qui éduquent ses enfants est le suivant. Le salaire de départ d'un enseignant en 1970
> > était 2 fois supérieur au SMIC. Aujourd'hui, il n'est plus que 1,2 fois plus élevé.
> > Autrement dit si comme le PS l'a écrit dans son projet le SMIC augmentera de 25 % au
> > cours des cinq ans à venir (et l'UMP l'a augmenté au même rythme annuel dès cette année),
> > un enseignant débutant gagnera moins que le SMIC.
> > > > Faudra-t-il en arriver là pour que la société se rende compte de la dégradation de
> > notre situation?
> > > >
> > > > Alors oui le décret de 1950 est vieux! Il est vraiment temps de le toiletter comme
> > le disent nos gouvernants! Mais dans quel sens? Est-ce en faisant en sorte que devions
> > travailler plus pour gagner autant comme veut le faire M de Robien?
> > > >
> > > > Laurent TARILLON, enseignant de sciences économiques et sociales à Grenoble
une autre raison d efaire grève et d efaire tomber l'ump en 2012

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Ruthven le Jeu 1 Déc 2011 - 15:28

@Aurore a écrit:
@Ruthven a écrit:Dans mon lycée, c'est mal parti pour le 15. Le sens d'une grève un jour avant les vacances n'est pas bien compris, même de la part de ceux qui sont pourtant d'habitude très engagés. Quant à la grève du 13, personne n'en avait entendu parler.

Et pourtant, ces petits esprits ont bien tort, car cette fois-ci , l'appel est pleinement justifié.
Car voilà ce qui nous attend : http://www.neoprofs.org/t40854p15-rue89-notation-des-profs-par-le-proviseur-mon-auto-devaluation#1136569

Qu'une action soit nécessaire, c'est indiscutable ... Mais pourquoi une journée de grève qui ne sera relayée par rien puisque les vacances interrompront le mouvement ? Pourquoi donner cette impression d'inefficacité délibérée aux yeux des plus motivés ? Pourquoi s'obstiner à penser la grève comme moyen d'expression et non comme rapport de force ?

Je copie-colle un message que j'avais mis dans un autre fil et qui n'a eu aucune réponse.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
C'est la période des conseils de classe et des réunions parents-professeurs ; aucune action spécifique n'est encouragée pour agir sur ces leviers, et on repart pour un tour avec une journée de grève juste avant les vacances, journée certes peut-être nécessaire mais qui ne saurait suffire à elle seule comme moyen d'action. Quand est-ce qu'un syndicat élaborera une brochure sur ce que nous avons légalement le droit de faire ou non pour gripper le système ?

Est-on obligé de remplir les bulletins ? Si oui, est-on obligé légalement d'utiliser l'outil informatique ou peut-on transmettre nos remarques de manière manuscrite ?
Est-on obligé de communiquer nos notes ? Si oui, est-on obligé d'utiliser l'outil informatique ?
Est-on obligé de parler dans un conseil ?
A-t-on le droit lors d'une réunion parents-profs d'avoir des tracts/d'avoir un panneau "professeur en colère" ?

A quand encore une plateforme collective (pourquoi pas celle de la pétition) pour recenser les initiatives locales afin qu'elles fassent tâche d'huile ? afin d'organiser des actions par bassin ?
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Ruthven le Jeu 1 Déc 2011 - 15:35

@Jim Thompson a écrit:on m'a envoyé ça:
EXCLUSIVITÉ (information sous embargo) :
> > > > Une source ministérielle préférant rester anonyme dévoile les premiers éléments du
> > B.O. fixant les vacances scolaires à partir de l'année scolaire 2013-2014.
(...)

Intox, ce document circule depuis octobre.

Des sections du Snuipp ont fait un démenti après l'avoir publié :
http://65.snuipp.fr/spip.php?article989

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Aurore le Jeu 1 Déc 2011 - 15:50

@Ruthven a écrit:
@Aurore a écrit:
@Ruthven a écrit:Dans mon lycée, c'est mal parti pour le 15. Le sens d'une grève un jour avant les vacances n'est pas bien compris, même de la part de ceux qui sont pourtant d'habitude très engagés. Quant à la grève du 13, personne n'en avait entendu parler.

Et pourtant, ces petits esprits ont bien tort, car cette fois-ci , l'appel est pleinement justifié.
Car voilà ce qui nous attend : http://www.neoprofs.org/t40854p15-rue89-notation-des-profs-par-le-proviseur-mon-auto-devaluation#1136569

Qu'une action soit nécessaire, c'est indiscutable ... Mais pourquoi une journée de grève qui ne sera relayée par rien puisque les vacances interrompront le mouvement ? Pourquoi donner cette impression d'inefficacité délibérée aux yeux des plus motivés ? Pourquoi s'obstiner à penser la grève comme moyen d'expression et non comme rapport de force ? Nous sommes d'accord : c'est une excellente question... Mais c'est le gouvernement qui impose le calendrier (l'examen du décret juste avant Noël), et nous sommes donc condamnés à réagir.
Quoi qu'il en soit, ne pas agir du tout me paraît complètement irresponsable en l'état actuel des choses (et c'est pourtant ce que s'apprête à faire une bonne partie des profs...).
Est-on obligé de remplir les bulletins ? Si oui, est-on obligé légalement d'utiliser l'outil informatique ou peut-on transmettre nos remarques de manière manuscrite ?
Est-on obligé de communiquer nos notes ? Si oui, est-on obligé d'utiliser l'outil informatique ?
Est-on obligé de parler dans un conseil ?
A-t-on le droit lors d'une réunion parents-profs d'avoir des tracts/d'avoir un panneau "professeur en colère" ?

A quand encore une plateforme collective (pourquoi pas celle de la pétition) pour recenser les initiatives locales afin qu'elles fassent tâche d'huile ? afin d'organiser des actions par bassin ?

Un syndicaliste pourrait peut-être nous éclairer ?



Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève le 13 et 15 décembre 2011, vers un mouvement qui s'inscrira dans la durée ?

Message par Mélu le Jeu 1 Déc 2011 - 17:45

En tout cas, je suis dég' : le 15, c'est le repas de Noël à la cantine, et notre chef est un as. L'an dernier, je l'avais déjà loupé pour cause de gastro.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum