pétition retrait projet évaluation

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Daphné le Mar 22 Nov 2011 - 18:27

Ce n'est pas une loi c'est un projet de décret et d'arrêté qui sera présenté au CTM (avant les vacances de Noël.)
Il passera de toute façon, peut-être légèrement amendé.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par JPhMM le Jeu 24 Nov 2011 - 8:24

Des bonus de 5 mois dans l'ancienneté. Pas de 6 mois hein, non. De 5 mois ! C'est d'un vicelard !!!!! :colere:

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par micaschiste le Jeu 24 Nov 2011 - 8:38

Signé...mais aujourd'hui une autre information vient de tomber qui présage rien de bon pour les fonctionnaires.
Il va falloir se battre sur plusieurs fronts.

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par barèges le Jeu 24 Nov 2011 - 8:44

Euh?? Que se passe-t-il?

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Ruthven le Jeu 24 Nov 2011 - 8:47

@Daphné a écrit:Ce n'est pas une loi c'est un projet de décret et d'arrêté qui sera présenté au CTM (avant les vacances de Noël.)
Il passera de toute façon, peut-être légèrement amendé.

C'est la période des conseils de classe et des réunions parents-professeurs ; aucune action spécifique n'est encouragée pour agir sur ces leviers, et on repart pour un tour avec une journée de grève juste avant les vacances, journée certes peut-être nécessaire mais qui ne saurait suffire à elle seule comme moyen d'action. Quand est-ce qu'un syndicat élaborera une brochure sur ce que nous avons légalement le droit de faire ou non pour gripper le système ?

Est-on obligé de remplir les bulletins ? Si oui, est-on obligé légalement d'utiliser l'outil informatique ou peut-on transmettre nos remarques de manière manuscrite ?
Est-on obligé de communiquer nos notes ? Si oui, est-on obligé d'utiliser l'outil informatique ?
Est-on obligé de parler dans un conseil ?
A-t-on le droit lors d'une réunion parents-profs d'avoir des tracts/d'avoir un panneau "professeur en colère" ?

A quand encore une plateforme collective (pourquoi pas celle de la pétition) pour recenser les initiatives locales afin qu'elles fassent tâche d'huile ? afin d'organiser des actions par bassin ?


Dernière édition par Ruthven le Jeu 24 Nov 2011 - 8:49, édité 1 fois

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par JPhMM le Jeu 24 Nov 2011 - 8:47


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Marcorèle le Jeu 24 Nov 2011 - 8:47

On peut aussi faire circuler ce modèle dans les écoles:


Trame de prise de position ou de motion d’école



Les personnels de l’école…………………………………….. syndiqués à……………………………


…………………………………………………………………………………………...et/ou non syndiqués




Au Ministre de l’Education Nationale




Monsieur le Ministre,

Nous venons de prendre connaissance de votre projet de Décret et d’arrêté relatifs à l’appréciation et à la reconnaissance de la valeur professionnelle des personnels enseignants d'éducation et d'orientation.

Nous ne voulons pas :

- d'un entretien professionnel, préparé par une autocritique (dite autoévaluation) culpabilisante et dégradante.

- être évalués sur des critères à géométrie variable comme la participation aux projets décidés par le Conseil d’école, que le « mérite » devienne la règle.

Nous ne voulons pas que :
- l’avancement d'échelon soit réduit à la seule ancienneté et décidé par l’IEN.
- les promotions au choix et grand choix soient annulées pour la période 2012/2015
C'est une baisse des salaires intolérable et inacceptable pour tous les personnels.
C’est une remise en cause du droit à pension pour des milliers de PE qui pourraient y prétendre.

Nous ne voulons pas être mis en danger par des pressions insupportables, nous ne voulons pas des méthodes de France Télécom à l'Éducation Nationale.

Ce que nous voulons c'est la satisfaction de nos revendications pour pouvoir enseigner, à commencer par l'arrêt des suppressions de postes

Monsieur le ministre, nous exigeons le retrait pur et simple du projet de votre projet de Décret.


Daté et signé

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Marcorèle le Jeu 24 Nov 2011 - 8:58

Il y a quelque chose qui m'échappe et si un syndiqué pouvait m'apporter des réponses, j'en serai ravi. En réalité, cela fait longtemps que les PE sont bloqués à l'ancienneté dès le 8° ou le 9° échelon du fait de l'intégration des instits dans le corps des PE. Comment expliquer le silence et l'inaction des principaux syndicats sur ce point alors qu'ils connaissaient largement le problème ?

http://77.snuipp.fr/spip.php?article196

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Schéhérazade le Mer 30 Nov 2011 - 18:14

Je fais remonter pour signaler que la pétition pour le retrait du projet a été signée par plus de 44 000 personnes.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Karine B. le Sam 3 Déc 2011 - 15:07


_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Celadon le Sam 3 Déc 2011 - 15:15

Oui, et la note snuipp date de 2005 ! Quoi, depuis ????

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Thalia de G le Sam 3 Déc 2011 - 15:22

Il y a une version papier en salle des profs, je pense que c'est le cas chez vous.
Oui, Karine, nous sommes au courant du courageux revirement du sgen, fidèle à lui-même... De l'art de casser un mouvement.

on
Spoiler:
Il est beau le téléphone qu'on t'a offert à ton anniversaire !
off

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Karine B. le Sam 3 Déc 2011 - 16:20

@Thalia de G a écrit:

on
Spoiler:
Il est beau le téléphone qu'on t'a offert à ton anniversaire !
off

n'est ce pas ? et il fait le même bruit qu'avant quand on fait le numéro (vous savez, le cadran qui tourne et qui revient !)


_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Jim Thompson le Sam 3 Déc 2011 - 16:47

il se passe toujours des sales trucs les 2 décembre!

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par billet62 le Sam 3 Déc 2011 - 18:26

alors les inspections seraient maintenues ? Evil or Very Mad

la seule chose positive de ce projet , enlever enfin le stress de l'inspection !! No

billet62
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Abraxas le Sam 3 Déc 2011 - 18:41

Quelqu'un avait-il vu le n° de Capital, sur M6, consacré aux charter schools ? La rémunération dépend des chefs d'établissement — ils peuvent aller jusqu'à la doubler, sur une base minimale de 48 000 € / an…
C'est là :
http://www.m6replay.fr/#/info/capital/37184

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Frisouille le Sam 3 Déc 2011 - 19:39

@Thalia de G a écrit:Il y a une version papier en salle des profs, je pense que c'est le cas chez vous.
Oui, Karine, nous sommes au courant du courageux revirement du sgen, fidèle à lui-même... De l'art de casser un mouvement.


Je viens de comprendre en allant consulter le message de mon syndicat... idee Evil or Very Mad

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Invité19 le Sam 3 Déc 2011 - 20:56

pétition signée et relayée sur facebook !!

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Condorcet le Sam 3 Déc 2011 - 22:20

Oiseau phenix a écrit:pétition signée et relayée sur facebook !!

Itou.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Palombella Rossa le Lun 5 Déc 2011 - 22:57

Réforme de l'évaluation des enseignants :

Texte du Parti de Gauche

Décidément, la peur du peuple pousse ce gouvernement dans une fuite en avant éperdue. C'est maintenant la liberté pédagogique et le statut des enseignants qui sont dans le collimateur. Il est temps de comprendre que ce gouvernement a mis en œuvre une véritable machine de guerre contre le service public d’éducation !

Le 8 novembre dernier, l’UMP tenait en sa convention éducation et annonçait les principaux axes de son programme pour 2012 avec notamment «l’évaluation des enseignants par le chef d’établissement ». Il n’aura pas fallu une semaine pour que Luc Châtel présente le projet gouvernemental de réforme de la notation des enseignants qu’il souhaite boucler avant fin décembre.

Au menu ? L’autonomie des établissements, le recrutement et l’évaluation des enseignants par le chef d’établissement. Le projet gouvernemental n’est qu’un piètre copié-collé des mesures les plus déstructurantes pour le service public d’éducation que recèle le programme UMP.

Ce projet ne vise pas seulement à faire noter les professeurs par le seul chef d’établissement. Il importe dans l’éducation nationale les méthodes managériales du privé, renforçant la vision hiérarchique et brise les solidarités pédagogiques.

L’évolution des carrières se ferait donc désormais au mérite, selon l’appréciation du seul chef d’établissement, au détriment aussi de la liberté pédagogique et des élèves. Le projet d’arrêté engage l’Ecole dans la soumission aux groupes de pression locaux, dans la déstructuration et la dislocation des champs disciplinaires, et dans la soumission aux exigences de l’idéologie dominante.

Ce projet, déjà expérimenté pour partir dans les établissements ECLAIR (Ecoles, Collèges et Lycées pour l’ambition, l’initiative et la réussite), signifie la destruction pure et simple du statut de fonctionnaire des enseignants. Il prépare immédiatement l’étape suivante, qui sera la privatisation et la marchandisation de l’ensemble de l’enseignement public. Dans ce cadre, tout s’éclaire.

Pour le Parti de Gauche, les statuts de la Fonction publique sont au contraire les garants de l’intérêt général. Ce sont eux qui permettent aux agents d’être mis à l’abri des pressions de toutes sortes et leur permettent d’exercer au mieux leurs missions. Le Parti de Gauche condamne vigoureusement ce projet. Il sera aux côtés des personnels et de leurs syndicats pour exiger le retrait pur et simple du projet de décret et du projet d’arrêté.

Le projet de réforme de la notation des enseignants : une nouvelle attaque contre les statuts des personnels

Ce projet gouvernemental, qui vient d’être connu, doit être bouclé avant fin décembre. C’est une pièce essentielle dans la marche forcée à la destruction des statuts des personnels, et une application aux enseignants de la loi du 3 août 2009 qui concerne l’ensemble des fonctionnaires.

▲ Défendre les statuts

Pour comprendre l’enjeu, il faut rappeler que les statuts des fonctionnaires sont l’équivalent du code du travail pour les travailleurs du privé. Ils définissent les obligations et les droits des fonctionnaires, qui sont des agents publics employés par l’État, les collectivités territoriales et les établissements publics à caractère administratif. Ils garantissent l’unité des personnels.

Or, ces statuts sont attaqués par de nombreux biais. Ainsi le dispositif des établissements ECLAIRS brise, le cadre national des programmes et le statut des enseignants (sélectionnés par les chefs d’établissements).

▲ L’autonomie contre les statuts et les programmes nationaux

Il faut également mettre en relation ce projet précis qui modifie le mode d’évaluation des enseignants avec le projet sur l’école que vient de rendre public l’UMP.

Ce projet destiné à la prochaine campagne électorale de l’UMP contient ceci :

Proposition n° 10 : « Le renforcement de l’autonomie des établissements doit signifier la possibilité pour le chef d’établissement (principal de collège, proviseur de lycée, mais aussi, à terme, directeur d’école) de recruter librement son équipe enseignante et d’administration, en fonction du projet de son établissement. Une telle évolution doit naturellement s’accompagner d’une formation à la GRH des chefs d’établissement et un renforcement de l’équipe de direction. »

Ce projet signifie la destruction pure et simple du statut de fonctionnaire des enseignants. Il prépare immédiatement l’étape suivante, qui sera la privatisation pure et simple de l’ensemble de l’enseignement public. Dans ce cadre, tout s’éclaire

▲ Une nouvelle évaluation pour asservir les enseignants

Pour les professeurs du second degré, il y a aujourd’hui double notation. L’une émane du chef d’établissement, l’autre de l’inspecteur de la discipline, qui seul a compétence pour les questions de contenu disciplinaire et de pédagogie. Si la visite de ces inspecteurs est parfois mal vécue par les enseignants, elle protège les professeurs de l’arbitraire local.

Pour le primaire, actuellement, une seule note (pédagogie et administrative) est mise par l’inspecteur local (IDEN).

Le projet gouvernemental ne vise pas seulement à faire noter les professeurs par le seul chef d’établissement (lequel n’a aucune compétence concernant les différentes disciplines), il modifie radicalement la notation de tous les enseignants, du premier et du second degré. Il importe les méthodes en vogue dans le privé. L’évolution des carrières se fera au mérite, selon l’appréciation du chef d’établissement (si, aujourd’hui, la notation conduit à des progressions de carrière et de salaire différenciées selon les notes attribuées, cette notation actuelle est très encadrée et codifiée, et les différences d’évolution sont limitées, sans régression possible). L’écart actuel entre deux carrières (entre la progression la plus rapide et la progression la plus lente) est déjà significatif. Il deviendra gigantesque. Or, selon un syndicat, cette carrière sera de 36 ans au minimum.

De fait, les enseignants seront totalement soumis à la hiérarchie locale, et jugés sur leur enthousiasme à mettre ou non en œuvre le projet d’établissement, c'est-à-dire jugés selon leur degré d’adhésion à la dislocation des programmes nationaux. Le projet d’arrêté précise que l’entretien avec le supérieur hiérarchique s’appuis sur « une démarche d’auto-évaluation ». Cela signifie que. « l’agent » doit « évaluer sa capacité à améliorer notamment « sa pratique professionnelle dans l’action collective de l’école ou de l’établissement, en lien avec les parents d’élève et les partenaires. Cette action se situe conformément aux orientations validées par les instances de l’école ou de l’établissement par la mise en place notamment de projets pédagogiques transversaux et pluridisciplinaires assurant la cohérence d’un enseignement collectif ; la qualité du cadre de travail afin qu’il soit propice aux apprentissages et au partage des valeurs de la République, notamment le respect mutuel et l’égalité entre tous les élèves ».

Tout y est : la soumission au groupes de pression locaux, la déstructuration et la dislocation des champs disciplinaires, et la soumission aux exigences de l’idéologie dominante, celle de la bourgeoise, du patronat et de l’impérialisme (que tout gouvernement pourra baptiser à sa convenance « valeurs de la République »).

▲ Il y a urgence

Le projet de l’UMP concernant l’école, prévoit notamment « l’évaluation des enseignants par le chef d’établissement ». Il prévoit aussi, dans les « grands établissements » l’institution d’ « un responsable» pour chaque discipline, un véritable contremaître qui serait « responsable du travail en équipe au sein de la discipline » et aurait notamment comme fonction de participer à l’évaluation » des collègues »

Ce projet s’inspire donc ce qui prévaut au Royaume-Uni et, en France, dans nombre d’établissements privés.

Or, manifestement, le gouvernement craint que les électeurs, au printemps prochain, ne « valident » pas ses projets réactionnaires. Il cherche donc à mettre en œuvre ce programme, ou une partie de ce programme, au plus vite, en espérant rendre irréversibles ces attaques nouvelles.

On ne peut donc attendre que les électeurs chassent Sarkozy. Il faut imposer le retrait immédiat de ce projet.

Parce que le Parti de Gauche considère que les statuts de la Fonction publique doivent être défendus parce que les fonctionnaires sont des salariés, parce que leurs statuts sont un point d’appui pour l’ensemble des travailleurs (on notera que les militaires et magistrats ne relèvent pas du statut général de la Fonction publique), et parce que la défense des services publics est inséparable des garanties statutaires des agents publics,

Le Parti de Gauche condamne vigoureusement ce projet. Il sera aux côtés des personnels et de leurs syndicats pour exiger le retrait pur et simple du projet de décret et du projet d’arrêté.

Serge GOUDARD, Novembre 2011

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Igniatius le Lun 5 Déc 2011 - 23:57


Je ne pige pas ce qu'il y a de douteux dans ce communiqué : je l'ai relu plusieurs fois et je ne vois pas.
Quelqu'un pour éclairer ma lanterne ?



_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par elfiane le Mar 6 Déc 2011 - 0:20


A propos de ça, j'ai reçu un mail comme quoi le sgen levait son préavis. Est-il maintenu par les autres formations ?

elfiane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Igniatius le Mar 6 Déc 2011 - 0:37

C'est ça ??

Ils obtiennent la suspension du projet et ils lèvent leur préavis ??

Les jaunes ont tjrs existé...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Hermione0908 le Mar 6 Déc 2011 - 0:45

@elfiane a écrit:

A propos de ça, j'ai reçu un mail comme quoi le sgen levait son préavis. Est-il maintenu par les autres formations ?

Je m'interroge aussi, j'ai entendu aujourd'hui en sdp que le préavis de grève était levé. Info ou intox ?

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Marcorèle le Mar 6 Déc 2011 - 1:47

Le Sgen-CFDT, qua­trième syn­di­cat ensei­gnant, a décidé de sus­pendre son appel à la grève pour le 15 décembre contre la réforme de l'évaluation des ensei­gnants, après que le minis­tère a pro­mis l'ouverture « de vraies négo­cia­tions ». Dans un cour­rier à la fédé­ra­tion Sgen-CFDT, Josette Théophile, DGRH de l'Education natio­nale, affirme que ce pro­jet n'est qu'une « base de pro­po­si­tion ouverte » et se dit prête à « dis­cu­ter des pro­po­si­tions alter­na­tives des orga­ni­sa­tions syn­di­cales ».
Les syn­di­cats Snes-FSU, SE-Unsa et FO Enseignement regrettent cette déci­sion « uni­la­té­rale » du Sgen, rap­pe­lant l'importance d'« un front syn­di­cal uni et soli­daire ». Ils main­tiennent leur posi­tion et demandent le retrait des textes, non des négo­cia­tions. « Il est déci­sif que l'on main­tienne le rap­port de force », affirme Frédérique Rolet, co-secrétaire géné­rale du Snes-FSU. Luc Chatel, qu'elle a ren­con­tré, per­siste d'après elle à vou­loir faire « du chef d'établissement l'évaluateur prin­ci­pal des ensei­gnants ».

http://www.vousnousils.fr/2011/12/05/greve-du-15-decembre-le-sgen-cfdt-se-desengage-les-autres-syndicats-persistent-517780

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition retrait projet évaluation

Message par Karine B. le Mar 6 Déc 2011 - 8:59

@Igniatius a écrit:

Je ne pige pas ce qu'il y a de douteux dans ce communiqué : je l'ai relu plusieurs fois et je ne vois pas.
Quelqu'un pour éclairer ma lanterne ?



suspendre une grève ... dans l’intérêt des personnels ....

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum