journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par titeprof le Mar 22 Nov - 19:54

Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.

Je ne changerai pas mes pratiques, c'est hors de question, et puis quoi encore? des fleurs pour être venu? une médaille pour être resté? je vais paraître un peu extrême sans doute mais ces gamins n'ont rien à foutre là dans la mesure où ils ne sont là que pour les allocs (et là je cite leur mère hein!!!)

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Catalunya le Mar 22 Nov - 19:58

Axel a écrit:Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.
s'il se fait exclure de tous les cours a priori à chaque fois qu'il vient, pourquoi ne pas le désinscrire du collège? C'est un peu dur de le virer sans qu'il ait rien fait de répréhensible...

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Catalunya le Mar 22 Nov - 20:00

@titeprof a écrit:
Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.

Je ne changerai pas mes pratiques, c'est hors de question, et puis quoi encore? des fleurs pour être venu? une médaille pour être resté? je vais paraître un peu extrême sans doute mais ces gamins n'ont rien à foutre là dans la mesure où ils ne sont là que pour les allocs (et là je cite leur mère hein!!!)
ils sont là?!? Où? Tu veux les virer en Roumanie sans doute? Shocked affraid Rolling Eyes C'est vrai quoi, un enfant de 13 ans, honteux qu'il ose venir à la carte, surtout qu'il doit avoir une structure familiale saine et équilibrée...


Dernière édition par Catalunya le Mar 22 Nov - 20:02, édité 2 fois

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Malaga le Mar 22 Nov - 20:00

@Catalunya a écrit:
Axel a écrit:Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.
s'il se fait exclure de tous les cours a priori à chaque fois qu'il vient, pourquoi ne pas le désinscrire du collège? C'est un peu dur de le virer sans qu'il ait rien fait de répréhensible...

S'il revient en cours sans mot d'absence, alors si, il n'est pas dans les règles.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par farfalla le Mar 22 Nov - 20:07

@Catalunya a écrit:
@titeprof a écrit:
Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.

Je ne changerai pas mes pratiques, c'est hors de question, et puis quoi encore? des fleurs pour être venu? une médaille pour être resté? je vais paraître un peu extrême sans doute mais ces gamins n'ont rien à foutre là dans la mesure où ils ne sont là que pour les allocs (et là je cite leur mère hein!!!)
ils sont là?!? Où? Tu veux les virer en Roumanie sans doute? Shocked affraid Rolling Eyes C'est vrai quoi, un enfant de 13 ans, honteux qu'il ose venir à la carte, surtout qu'il doit avoir une structure familiale saine et équilibrée...

Il n'est pas écrit qu'elle souhaite les renvoyer dans leur pays... Elle dit simplement qu'il y a un système et que LEUR MERE DIT (apparemment) profiter de ce système. Parfois, c'est une réalité.

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Catalunya le Mar 22 Nov - 20:09

astopia a écrit:
@Catalunya a écrit:
@titeprof a écrit:
Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.

Je ne changerai pas mes pratiques, c'est hors de question, et puis quoi encore? des fleurs pour être venu? une médaille pour être resté? je vais paraître un peu extrême sans doute mais ces gamins n'ont rien à foutre là dans la mesure où ils ne sont là que pour les allocs (et là je cite leur mère hein!!!)
ils sont là?!? Où? Tu veux les virer en Roumanie sans doute? Shocked affraid Rolling Eyes C'est vrai quoi, un enfant de 13 ans, honteux qu'il ose venir à la carte, surtout qu'il doit avoir une structure familiale saine et équilibrée...

Il n'est pas écrit qu'elle souhaite les renvoyer dans leur pays... Elle dit simplement qu'il y a un système et que LEUR MERE DIT (apparemment) profiter de ce système. Parfois, c'est une réalité.
1) Ce sont des propos très limites qu'on entend soit au bistrot PMU du coin ou à une réunion FN
2) L'enfant n'y est pour rien

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par farfalla le Mar 22 Nov - 20:11

@Malaga a écrit:
@Catalunya a écrit:
Axel a écrit:Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.
s'il se fait exclure de tous les cours a priori à chaque fois qu'il vient, pourquoi ne pas le désinscrire du collège? C'est un peu dur de le virer sans qu'il ait rien fait de répréhensible...

S'il revient en cours sans mot d'absence, alors si, il n'est pas dans les règles.

Chez nous le mot doit même être tamponné par la vie sco (avec vu le ... à ...h...) pour accepter un gamin en cours alors qu'il était absent avant.

_________________
2013-2014 : en espagnol : 3°PP + 2°PRO (*2) + 1°PRO + T°PRO / en français : 2°PRO
2012-2013 : 5e, 4e, 3e / 3°prépa-pro + 2°PRO + 1°PRO + T°PRO / 2°LV2 + 2°LV3 + 1°ST2S
2011-2012 : 6e, 4e, 3e / 2° PRO + 1°PRO + T°PRO / 1°ST2S + T°ST2S + 1°LV3
2010-2011 : 1°ST2S + 2°PRO + 1°PRO +  2°LV3 + 1°LV3 + T°LV3 + CM1 + CM2

"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda
"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par farfalla le Mar 22 Nov - 20:15

@Catalunya a écrit:
astopia a écrit:
@Catalunya a écrit:
@titeprof a écrit:
Une fois la fatigue dissipée... Je suppose que le premier est gitan ? Peut-être, oui, vaudrait-il mieux l'accepter. Nous avons une forte population gitane par ici, et du coup nous avons eu une formation à ce sujet - avec, outre le spécialiste, deux membres de la communauté parfaitement intégrés. C'était aussi intéressant que surprenant. En (très) gros, qu'il vienne même épisodiquement est déjà un très gros effort de sa part, se faire renvoyer il l'a probablement ressenti comme un affront d'où une réaction violente.

Après tu fais bien comme tu veux, et certains collègues ont dit clairement qu'ils ne changeraient pas leurs pratiques, mais - si c'est bien le même genre que les nôtres - vraiment ils vivent dans un autre monde, et la peur et l'incompréhension est bien souvent plus forte de leur côté que du nôtre.

Je ne changerai pas mes pratiques, c'est hors de question, et puis quoi encore? des fleurs pour être venu? une médaille pour être resté? je vais paraître un peu extrême sans doute mais ces gamins n'ont rien à foutre là dans la mesure où ils ne sont là que pour les allocs (et là je cite leur mère hein!!!)
ils sont là?!? Où? Tu veux les virer en Roumanie sans doute? Shocked affraid Rolling Eyes C'est vrai quoi, un enfant de 13 ans, honteux qu'il ose venir à la carte, surtout qu'il doit avoir une structure familiale saine et équilibrée...

Il n'est pas écrit qu'elle souhaite les renvoyer dans leur pays... Elle dit simplement qu'il y a un système et que LEUR MERE DIT (apparemment) profiter de ce système. Parfois, c'est une réalité.
1) Ce sont des propos très limites qu'on entend soit au bistrot PMU du coin ou à une réunion FN

AU bistrot du coin peut être, mais ce n'est pas ce qu'elle a dit.


@Catalunya a écrit:
2) L'enfant n'y est pour rien

Bien évidemment que l'enfant n'y est pour rien, mais il doit quand même respecter les règles de vie de l'établissement et de la classe. L'un n'empêche pas l'autre. Si l'enfant avait insulté un Noir ou un Juif pour rester dans la caricature, sous l'influence parfois des parents, tu aurais aussi dit, l'enfant n'y est pour rien ? Les enfants ne sont pas responsables de l'attitude des parents, mais l'influence reste tout de même, tu ne peux pas le nier, sinon notre métier serait souvent bien plus facile.

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Madame_Prof le Mar 22 Nov - 20:19

L'autoriser lui et pas les autres à se pointer en cours comme une fleur sans mot d'absence, ce serait la porte ouverte à tout et n'importe quoi...

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par kiwi le Mar 22 Nov - 20:20

Une chose m'interpelle quand même : les règlements intérieurs sont-ils à deux vitesses? Il y a le commun et les passe-droit?
Cet élève vient à la carte. Et l'obligation d'assiduité alors?

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par User5899 le Mar 22 Nov - 20:35

@eliam a écrit:
@titeprof a écrit:une journée classique de 8h30 de cours se transforme en cauchemar en 2 fois 10minutes
1er round : classe de 3eme géniaux, des gamins en or, c'est mon rayon de soleil de la journée...sauf UN gamin, un enfant du voyage qui ne vient jamais (je l'ai vu 3 fois depuis le début de l'année). A 13h, il n'est pas là (comme d'habitude). J'ai de nouveau la classe de 15 à 16h et là je le vois débarquer comme une fleur, ni excuse, ni mot, rien à jour (bien sûr...), bref, il devait rien y avoir de mieux à la télé. Je lui signifie que dans ces conditions c'est inutile de rester, je ne fais pas à la carte. Il refuse de sortir. J'insiste (poliment et sans lever la voix), il finit par se lever en proférant des insultes entre ses dents, s'est mis à serrer les poings à faire blanchir ses jointures et est sorti comme une bombe en claquant la porte si fort que l'armoire à microscopes juste à coté a tremblé... je n'ose imaginer si j'avais été sur son chemin quand il est sorti...une telle violence je ne m'y attendais pas, ça m'a secouée après coup et je dois avouer que je n'ai pas été tranquille en rentrant ce soir chez moi (en bus) pale
2eme round : 5eme, TP dissection du poumon. On fait la dissection guidée puis observation au microscope, je distribue les poly pour le schéma fonctionnel et là, entre les mains d'un petit gamin de 5eme, arrivé depuis peu, non francophone soit disant (maitrise très très bien les grossièretés et le reste mais l'excuse est imparable pour ne pas faire les interros), un vrai emmerdeur (désolée pour l'expression mais c'est vraiment ça) : une lame de rasoir!!!!! affraid affraid affraid ...que je reconnais de suite : ce sont les lames que j'utilise pour les coupes végétales donc... piquée dans ma trousse à dissection!:!!! (je dissèque toujours avec mon propre matériel). affraid affraid affraid pale
J'ai viré le gamin illico avec un rapport, là encore j'ai eu du mal à le faire sortir (mais lui fait 13m10, pas peur! Laughing ).

je suis sortie de là ... vidée... et les larmes sont montées d'un coup, la culpabilité, se dire que quelque part on a échoué et puis la peur rétrospective, pas pour la lame de rasoir en fait, plus pour l'autre gamin et toute cette violence à peine contenue...

et j'en suis là ce soir. pas envie de corriger, de bosser, de rien. Juste envie de pleurer... ça fait des années que ça m'était pas arrivée...
(désolée si il y a des fautes, j'ai même pas la force de me relire)

Tu n'as échoué en rien. Tu n'es responsable ni de leur violence ni de leur absence de repères. fleurs2
+1 Que vouliez-vous faire ? Vous avez réagi comme nous l'aurions tous fait. Et les autres "adultes responsables", ils sont où dans votre établissement ? Ils font quoi ? Vous savez, ceux qu'on pense récompenser avec une prime proportionnelle aux douleurs testiculaires qu'ils occasionnent à la fraction masculine de leur personnel ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par titeprof le Mar 22 Nov - 20:39

j'aimerais qu'on ne déforme pas mes propos : je n'ai jamais dit qu'il fallait renvoyer le gamin en Roumanie (je ne sais même pas si ses parets sont de là bas d'ailleurs), simplement que quand on est dans un établissement scolaire on en respecte ses règles, sinon ça devient du grand n'importe quoi!!! je ne supporte pas cette morale bien pensante qui pré suppose que rien n'est de la faute du gosse : non mais à 15ans on est quand même capable de comprendre la phrase : "je dois venir en cours" non? encore moins celle qui donne des excuses à tous et tout le monde pour tout. Non, c'est clairement non. Je n'adapte pas les règles à ma sauce à la tête du gamin, c'est la même règle pour tout le monde, et on l'applique, point barre!
Quand à l'histoire des alloc, c'est très simplement ce que claironne la maman. Et ce n'est pas la seule. l'an dernier une petite rom de presque 16 ans m'a dit qu'elle s'en allait à son anniversaire car ses parents ne toucheraient plus rien et que comme elle n'a pas le droit au RSA elle allait "pondre un mioche" (je cite mot pour mot) pour toucher elle même les allocs.
Parti de là... on offre le chauffage et la lumière à ces gosses (là encore je ne généralise pas, je parle de tout ceux que j'ai eu en face de moi), ils en profitent (et encore) et ils se cassent semant derrière eux un beau bordel, et on doit dire amen? euh...bah non... je maintiens ce que je pense : ils n'ont rien à faire dans cet établissement, à tous les sens du terme

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Clarianz le Mar 22 Nov - 21:10

Relativise, ce n'est rien du tout!!
Il y a bien d'autres situations réellement violentes, tu devais être un peu fatiguée et tu t'inquiètes pour rien! fleurs2


Dernière édition par Clarianz le Mar 22 Nov - 23:34, édité 1 fois

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Derborence le Mar 22 Nov - 21:16

Cripure a écrit:
@eliam a écrit:
@titeprof a écrit:une journée classique de 8h30 de cours se transforme en cauchemar en 2 fois 10minutes
1er round : classe de 3eme géniaux, des gamins en or, c'est mon rayon de soleil de la journée...sauf UN gamin, un enfant du voyage qui ne vient jamais (je l'ai vu 3 fois depuis le début de l'année). A 13h, il n'est pas là (comme d'habitude). J'ai de nouveau la classe de 15 à 16h et là je le vois débarquer comme une fleur, ni excuse, ni mot, rien à jour (bien sûr...), bref, il devait rien y avoir de mieux à la télé. Je lui signifie que dans ces conditions c'est inutile de rester, je ne fais pas à la carte. Il refuse de sortir. J'insiste (poliment et sans lever la voix), il finit par se lever en proférant des insultes entre ses dents, s'est mis à serrer les poings à faire blanchir ses jointures et est sorti comme une bombe en claquant la porte si fort que l'armoire à microscopes juste à coté a tremblé... je n'ose imaginer si j'avais été sur son chemin quand il est sorti...une telle violence je ne m'y attendais pas, ça m'a secouée après coup et je dois avouer que je n'ai pas été tranquille en rentrant ce soir chez moi (en bus) pale
2eme round : 5eme, TP dissection du poumon. On fait la dissection guidée puis observation au microscope, je distribue les poly pour le schéma fonctionnel et là, entre les mains d'un petit gamin de 5eme, arrivé depuis peu, non francophone soit disant (maitrise très très bien les grossièretés et le reste mais l'excuse est imparable pour ne pas faire les interros), un vrai emmerdeur (désolée pour l'expression mais c'est vraiment ça) : une lame de rasoir!!!!! affraid affraid affraid ...que je reconnais de suite : ce sont les lames que j'utilise pour les coupes végétales donc... piquée dans ma trousse à dissection!:!!! (je dissèque toujours avec mon propre matériel). affraid affraid affraid pale
J'ai viré le gamin illico avec un rapport, là encore j'ai eu du mal à le faire sortir (mais lui fait 13m10, pas peur! Laughing ).

je suis sortie de là ... vidée... et les larmes sont montées d'un coup, la culpabilité, se dire que quelque part on a échoué et puis la peur rétrospective, pas pour la lame de rasoir en fait, plus pour l'autre gamin et toute cette violence à peine contenue...

et j'en suis là ce soir. pas envie de corriger, de bosser, de rien. Juste envie de pleurer... ça fait des années que ça m'était pas arrivée...
(désolée si il y a des fautes, j'ai même pas la force de me relire)

Tu n'as échoué en rien. Tu n'es responsable ni de leur violence ni de leur absence de repères. fleurs2
+1 Que vouliez-vous faire ? Vous avez réagi comme nous l'aurions tous fait. Et les autres "adultes responsables", ils sont où dans votre établissement ? Ils font quoi ? Vous savez, ceux qu'on pense récompenser avec une prime proportionnelle aux douleurs testiculaires qu'ils occasionnent à la fraction masculine de leur personnel ?

+1 Tu as très bien réagi. fleurs

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Nasopi le Mar 22 Nov - 21:17

fleurs2 fleurs Titeprof.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Condorcet le Mar 22 Nov - 21:26

@Derborence a écrit:
Cripure a écrit:
@eliam a écrit:
@titeprof a écrit:une journée classique de 8h30 de cours se transforme en cauchemar en 2 fois 10minutes
1er round : classe de 3eme géniaux, des gamins en or, c'est mon rayon de soleil de la journée...sauf UN gamin, un enfant du voyage qui ne vient jamais (je l'ai vu 3 fois depuis le début de l'année). A 13h, il n'est pas là (comme d'habitude). J'ai de nouveau la classe de 15 à 16h et là je le vois débarquer comme une fleur, ni excuse, ni mot, rien à jour (bien sûr...), bref, il devait rien y avoir de mieux à la télé. Je lui signifie que dans ces conditions c'est inutile de rester, je ne fais pas à la carte. Il refuse de sortir. J'insiste (poliment et sans lever la voix), il finit par se lever en proférant des insultes entre ses dents, s'est mis à serrer les poings à faire blanchir ses jointures et est sorti comme une bombe en claquant la porte si fort que l'armoire à microscopes juste à coté a tremblé... je n'ose imaginer si j'avais été sur son chemin quand il est sorti...une telle violence je ne m'y attendais pas, ça m'a secouée après coup et je dois avouer que je n'ai pas été tranquille en rentrant ce soir chez moi (en bus) pale
2eme round : 5eme, TP dissection du poumon. On fait la dissection guidée puis observation au microscope, je distribue les poly pour le schéma fonctionnel et là, entre les mains d'un petit gamin de 5eme, arrivé depuis peu, non francophone soit disant (maitrise très très bien les grossièretés et le reste mais l'excuse est imparable pour ne pas faire les interros), un vrai emmerdeur (désolée pour l'expression mais c'est vraiment ça) : une lame de rasoir!!!!! affraid affraid affraid ...que je reconnais de suite : ce sont les lames que j'utilise pour les coupes végétales donc... piquée dans ma trousse à dissection!:!!! (je dissèque toujours avec mon propre matériel). affraid affraid affraid pale
J'ai viré le gamin illico avec un rapport, là encore j'ai eu du mal à le faire sortir (mais lui fait 13m10, pas peur! Laughing ).

je suis sortie de là ... vidée... et les larmes sont montées d'un coup, la culpabilité, se dire que quelque part on a échoué et puis la peur rétrospective, pas pour la lame de rasoir en fait, plus pour l'autre gamin et toute cette violence à peine contenue...

et j'en suis là ce soir. pas envie de corriger, de bosser, de rien. Juste envie de pleurer... ça fait des années que ça m'était pas arrivée...
(désolée si il y a des fautes, j'ai même pas la force de me relire)

Tu n'as échoué en rien. Tu n'es responsable ni de leur violence ni de leur absence de repères. fleurs2
+1 Que vouliez-vous faire ? Vous avez réagi comme nous l'aurions tous fait. Et les autres "adultes responsables", ils sont où dans votre établissement ? Ils font quoi ? Vous savez, ceux qu'on pense récompenser avec une prime proportionnelle aux douleurs testiculaires qu'ils occasionnent à la fraction masculine de leur personnel ?

+1 Tu as très bien réagi. fleurs

Itou.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par titeprof le Mar 22 Nov - 22:13

Relativise, ce n'est rien du tout!!
Il y a bien d'autres situations réellement violente, tu devais être un peu fatiguée et tu t'inquiètes pour rien! fleurs2

c'est vrai bien sûr... la peur, le stress et la grande fatigue sont un peu retombés, je prends le recul nécessaire peu à peu. J'ai connu des situations autrement plus violentes (je me suis pris une chaise une fois, en ZEP). Et tu as raison, je m'inquiète sans doute pour rien..

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Nita le Mar 22 Nov - 23:11

fleurs2

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Rikki le Mar 22 Nov - 23:27

Bien sûr que non qu'il ne faut pas faire deux poids et deux mesures pour les gamins gitans, et s'ils ne sont pas capables de respecter les règles de base d'un collège, ils ne peuvent pas y être scolarisés.

N'importe quoi.

Nous n'avons à nous "adapter" ni au mode de vie des gitans, ni à celui des musulmans intégristes, ni à celui de qui que ce soit, à la fin ! Et ce n'est pas être facho que de le dire ! Il y a des règles, des lois, et elles sont valables pour TOUT LE MONDE. Point, à la ligne.

Je ne vois pas en quoi ça représente "un gros effort" pour ce gamin que de se pointer la bouche en cœur n'importe quand et de se permettre de fiche la zone dans un cours ! L'excuse culturelle, j'en ai soupé !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par pk le Mar 22 Nov - 23:35

Tite prof, c'est donc toi qui est responsable de tous les cas-sociaux de nos classes?! En amont, titeprof tu n'es pas responsable, pendant le problème et en aval tu as réagi comme il le fallait. Le cinquième est un voleur. Je trouve incroyable qu'il ne fasse pas les évaluations. Le troisième transgresse le règlement intérieur en arrivant sans mot. Un règlement, cela s'applique à la lettre. Il n'y a pas de quoi se mettre la rate au court-bouillon.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Cathy le Mar 22 Nov - 23:47

Je trouve que tu as très bien géré!!! Que tu pleures après coup, normal, c'est super stressant voire choquant, tu as eu peur. Mais tu n'y es pour rien! Et franchement chapeau pour être restée calme et ferme!

Cathy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par julie3 le Mer 23 Nov - 11:49

En espérant que ça va mieux Titeprof et que tu vas passer une bonne journée fleurs

julie3
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Loubdalou le Mer 23 Nov - 13:19

Concernant celui qui a volé une lame de rasoir, tu as très bien réagi, je crois que je l'aurais convoqué avec ses parents, avec un rapport tel qu'il aurait été exclu quelques temps...

Concernant le gitant, surtout ne le prends pas mal, mais si dans mon bahut du 93 je devais virer tous ceux qui n'ont pas bien justifié leurs absences, ma foi, je ne ferai cours qu'au 2/3 de toutes mes classes, et il ne faudrait pas compter sur la famille pour m'aider.
Le pb, c'est que c'est à l'administration et à la vie scolaire de raisonner les parents pour qu'ils scolarisent les gamins, les aider à comprendre que oui, l'école c'est vraiment important et que non on n'y va pas en dilettante... Mais je t'avoue qu'à choisir, si le gamin se tient correctement en classe (et la nuance est de taille !!!), qu'il ne perturbe pas la classe, je préfère qu'il soit en classe plutôt que de faire la manche avec ses parents. Je préfère cette option car même si au bout du compte il n'aura rien appris de ce que je voulais, il aura été en contact avec des gamins qui ne vivent pas la même chose que lui, et peut-être que cela l'aiderait à réaliser que ce qu'il fait, ce n'est pas si normal, qu'il y a d'autres manières de vivre, et même, peut-être se fera-t-il des amis au collège, et qu'il voudra faire comme eux ?

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Pluiedetoiles le Mer 23 Nov - 13:25

@Loubdalou a écrit:Concernant celui qui a volé une lame de rasoir, tu as très bien réagi, je crois que je l'aurais convoqué avec ses parents, avec un rapport tel qu'il aurait été exclu quelques temps...

Concernant le gitant, surtout ne le prends pas mal, mais si dans mon bahut du 93 je devais virer tous ceux qui n'ont pas bien justifié leurs absences, ma foi, je ne ferai cours qu'au 2/3 de toutes mes classes, et il ne faudrait pas compter sur la famille pour m'aider.
Le pb, c'est que c'est à l'administration et à la vie scolaire de raisonner les parents pour qu'ils scolarisent les gamins, les aider à comprendre que oui, l'école c'est vraiment important et que non on n'y va pas en dilettante... Mais je t'avoue qu'à choisir, si le gamin se tient correctement en classe (et la nuance est de taille !!!), qu'il ne perturbe pas la classe, je préfère qu'il soit en classe plutôt que de faire la manche avec ses parents. Je préfère cette option car même si au bout du compte il n'aura rien appris de ce que je voulais, il aura été en contact avec des gamins qui ne vivent pas la même chose que lui, et peut-être que cela l'aiderait à réaliser que ce qu'il fait, ce n'est pas si normal, qu'il y a d'autres manières de vivre, et même, peut-être se fera-t-il des amis au collège, et qu'il voudra faire comme eux ?

Tout à fait d'accord !!!

Pluiedetoiles
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par pk le Mer 23 Nov - 13:27

@Loubdalou a écrit:Concernant celui qui a volé une lame de rasoir, tu as très bien réagi, je crois que je l'aurais convoqué avec ses parents, avec un rapport tel qu'il aurait été exclu quelques temps...

Concernant le gitant, surtout ne le prends pas mal, mais si dans mon bahut du 93 je devais virer tous ceux qui n'ont pas bien justifié leurs absences, ma foi, je ne ferai cours qu'au 2/3 de toutes mes classes, et il ne faudrait pas compter sur la famille pour m'aider.
Le pb, c'est que c'est à l'administration et à la vie scolaire de raisonner les parents pour qu'ils scolarisent les gamins, les aider à comprendre que oui, l'école c'est vraiment important et que non on n'y va pas en dilettante... Mais je t'avoue qu'à choisir, si le gamin se tient correctement en classe (et la nuance est de taille !!!), qu'il ne perturbe pas la classe, je préfère qu'il soit en classe plutôt que de faire la manche avec ses parents. Je préfère cette option car même si au bout du compte il n'aura rien appris de ce que je voulais, il aura été en contact avec des gamins qui ne vivent pas la même chose que lui, et peut-être que cela l'aiderait à réaliser que ce qu'il fait, ce n'est pas si normal, qu'il y a d'autres manières de vivre, et même, peut-être se fera-t-il des amis au collège, et qu'il voudra faire comme eux ?

titeprof explique qu'elle a pleuré une partie de la soirée. Ton commentaire m'étonne, comme celui de Catalunya d'ailleurs. Loubdalou, surtout ne le prends pas mal, mais si tu n'es pas capable de mettre les exigences à un niveau plus élevé...

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...

Message par Loubdalou le Mer 23 Nov - 13:49

Ecoute PK, comme d'hab, tes commentaires sont déplacés et plutôt agressifs envers moi. Donc je préfèrerais que tu cesses de me citer, et encore plus de commenter ce que je dis.

Je précise que je ne parle pas précisément du cas de l'élève de Titeprof, je conceptualise là... Il me semble que l'élève gitan de Titeprof mettait le bazar, donc mon commentaire ne colle pas avec cet élève en particulier, c'est pour ça qu'il y a une phrase en gras.
Ensuite, mes exigences, elles s'adaptent forcément au milieu, elles ne seront pas les mêmes dans le 16° arrondissement et dans mon bahut ZEP violence du 93. Mais si tu n'es pas capable de comprendre ça, je n'y peux rien.
Ensuite, dans les différents bahuts (2, je ais, je débute) où j'ai enseigné, la vie scolaire s'occupe des absences, des justificatifs etc. Les profs s'occupent d'enseigner, du tutorat des gamins en décrochage. Et je pense que je ne virerais pas un gamin sous prétexte qu'il ne travaille pas. Je le collerai, je convoquerai les parents, il aura de sales notes, je passerai plus de temps avec lui pour essayer de lui donner le goût d'apprendre, et lui montrer que c'est gratifiant quand on réussi et que c'est à sa portée. Mais je le répète, ce n'est possible que si le gamin se tient à peu près correctement en classe.

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum