Doutes et déroutes d'une étudiante contractuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Doutes et déroutes d'une étudiante contractuelle

Message par Invité12 le Jeu 24 Nov - 22:11

Y a-t-il des étudiants contractuels parmi vous ? Comment vous organisez-vous ?

Je suis toute nouvelle prof, étudiante en même temps, et n'ai donc reçu aucune formation. J'ai l'impression de passer ma vie à travailler pour le collège. Est-ce qu'on s'habitue ? que la préparation devient plus fluide ? au bout de combien de temps ? Je fais et défais mes séquences, je me lève en me demandant si le cours d'aujourd'hui n'est pas trop mauvais, je me couche en espérant que mes élèves aient appris quelque chose.

Je demande de l'aide, pourtant ! Un prof du collège a validé ma progression de séquence et deux profs de ma connaissance m'ont prêté des séquences déjà préparées, mais je suis obligée de m'approprier les cours et de les adapter au programme que je me suis fixée, au niveau des élèves (très faible dans toutes les matières), et je prends quand même un temps fou. Je manque cruellement d'un regard extérieur sur ce qui marche ou pas, je crois que mes doutes participent à mon manque d'efficacité. Je gamberge particulièrement sur l'apprentissage de la grammaire, très difficile à enseigner, je trouve.

La gestion de classe me prend également beaucoup d'espace dans ma tête. Ma classe est agitée (pééééénible !). Je suis très soutenue par l'équipe pédagogique, et j'arrive à peu près à gérer, sauf les mardis soirs, car je les ai de 15h30 à 17h30 et là, j'angoisse. Est-ce très grave les bavardages + + de la dernière heure ? Comment les éviter au mieux ?

Et surtout, je me sens seule... Je ne connais personne qui enseigne tout en menant ses études (qui n'ont rien à voir avec le fameux Master Enseignement). Conseils, avis, témoignages seraient plus que bienvenus...

Invité12
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doutes et déroutes d'une étudiante contractuelle

Message par LisaZenide le Jeu 24 Nov - 23:20

J'ai commencé en M2 et en Lycée...
Honnêtement, j'étais à 80h/semaine entre les cours et les préparations (et je remplaçais un 80%)... + le mémoire pendant les vacances...
C'était pas facile, mais ça se passait bien avec les élèves donc j'étais super contente d'y aller et je m'amusais en cours... les élèves aussi... et ils ont retenu pas mal en plus (il paraît que les TL ont eu des super notes pour ce que m'a dit leur PP après coup)...

Après, avec le temps, on prépare les cours un peu plus vite... tu vois un peu mieux où tu veux aller et tu as rapidement ton fil directeur, même si la préparation reste à faire... les corrections en revanche, j'ai pas encore trouvé le temps de les raccourcir... ^^

Le fait de douter de tes cours, c'est la preuve que tu veux bien faire. Vois si les élèves arrivent à faire les exercices, s'ils sont capables de reformuler.
Pour les leçons de grammaire, au début j'avais du mal avec les seuls manuels... le Bescherelle et le BLED m'ont pas mal aidé pour réussir à reformuler en termes simples et clairs pour les élèves.
J'avoue que ça m'a permis aussi de mettre au clair certains points que je ne maîtrisais pas suffisamment pour les transmettre.

Pour les dernières heures du mardi pm, j'avoue ne pas avoir la solution miracle (et j'ai des soucis en gestion de classe, donc)... mais l'an passé j'avais des 3° le mardi de 16h à 17h... le professeur que je remplaçais les faisait lire... au début, j'ai fait à ma sauce, mais c'était dur d'avancer... au final, j'ai fait comme le professeur titulaire et je leur ai fait lire des oeuvres intégrales avec résumé du chapitre à faire... ou des questions de compréhension...
J'avais un peu l'impression de perdre du temps, mais au moins ils lisaient, à leur rythme, et aimaient bien... ils avaient un niveau faible mais ça leur faisait un peu de culture générale...

En tout cas, courage ! trefle

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doutes et déroutes d'une étudiante contractuelle

Message par Invité12 le Sam 26 Nov - 0:10

Merci ! Merci ! Le simple fait de te lire m'a vraiment remonté le moral. Moi aussi j'ai l'impression de redécouvrir la grammaire et ses règles... L'apprentissage de la grammaire a été très intuitif lorsque j'étais élève. Je n'avais aucun problème de compréhension, les leçons me paraissaient souvent des révisions... Du coup, les détails s'oublient et il est difficile de trouver les mots justes pour expliquer certaines nuances.

Invité12
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doutes et déroutes d'une étudiante contractuelle

Message par Provence le Sam 26 Nov - 13:05

Ponette a écrit:Merci ! Merci ! Le simple fait de te lire m'a vraiment remonté le moral. Moi aussi j'ai l'impression de redécouvrir la grammaire et ses règles... L'apprentissage de la grammaire a été très intuitif lorsque j'étais élève. Je n'avais aucun problème de compréhension, les leçons me paraissaient souvent des révisions... Du coup, les détails s'oublient et il est difficile de trouver les mots justes pour expliquer certaines nuances.

Il y a une différence entre savoir en tant qu'élève et enseigner une notion. J'ai réappris beaucoup de choses en devenant professeur.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum