Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par JPhMM le Sam 26 Nov 2011 - 14:15

@Thalia de G a écrit:Péripatéthique !
Péripathétique (pour une fois que c'est moi qui peux corriger Razz ).
Si les lycéens hellénistes réussissent à lire La Physique dans le texte, ils ne me semblent pas pathétiques du tout. Wink
Mais oui, ce concours est pathétique.

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Thalia de G le Sam 26 Nov 2011 - 14:21

@JPhMM a écrit:
@Thalia de G a écrit:Péripatéthique !
Péripathétique (pour une fois que c'est moi qui peux corriger Razz ).
Si les lycéens hellénistes réussissent à lire La Physique dans le texte, ils ne me semblent pas pathétiques du tout. Wink
Mais oui, ce concours est pathétique.
C'était un jeu de mots, ou encore un mot-valise qui combine péripatétique* et pathétique.
Aristote a fondé l'école péripatéticienne parce qu'il enseignait en marchant et pas en marchand...

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par JPhMM le Sam 26 Nov 2011 - 14:24

@Thalia de G a écrit:Aristote a fondé l'école péripatéticienne parce qu'il enseignait en marchant et pas en marchand...
veneration

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Palombella Rossa le Sam 26 Nov 2011 - 17:12

Je reformule en termes plus acceptables ma réaction courroucée :
Une seule réponse, qui remonte à la pus haute Antiquité : un digitus medius, honoris causa naturellement.

Est-ce mieux ainsi, amis modérateurs ?
lunechat

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Palombella Rossa le Sam 26 Nov 2011 - 17:37

Le ministère crée le prix Jacqueline de Romilly... La réaction de Platon ne s'est pas fait attendre :



Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Thalia de G le Sam 26 Nov 2011 - 17:38

Le digitus medius illustré Razz

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Marie Laetitia le Sam 26 Nov 2011 - 17:50

@Thalia de G a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Thalia de G a écrit:Péripatéthique !
Péripathétique (pour une fois que c'est moi qui peux corriger Razz ).
Si les lycéens hellénistes réussissent à lire La Physique dans le texte, ils ne me semblent pas pathétiques du tout. Wink
Mais oui, ce concours est pathétique.
C'était un jeu de mots, ou encore un mot-valise qui combine péripatétique* et pathétique.
Aristote a fondé l'école péripatéticienne parce qu'il enseignait en marchant et pas en marchand...

joli ! Very Happy veneration

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Marie Laetitia le Sam 26 Nov 2011 - 17:51

@JPhMM a écrit:
@MrBrightside a écrit:Complètement HS, mais merci à JPhMM pour l'épiphanie du jour sur la nature fractale du chou romanesco! affraid
De rien.
Pour retomber un peu sur nos pattes, je pense que, singulièrement, il faut relire un petit peu les positions (physiques) d'Aristote sur la matière et la forme. La critique systématique de cette pensée par les Sciences depuis le XVIe siècle est à nuancer fortement depuis la renaissance de la géométrie (géométrie riemannienne, géométrie fractales, etc), entre autres. L'invention d'une "Science de la forme" est une révolution scientifique du XXème siècle souvent peu considérée.

Spoiler:
on ne dit pas de rien mais je t'en prie... pale

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par John le Sam 26 Nov 2011 - 17:53

Marie-Laetitia, c'est pas un peu pinailleur, cette idée ?
Pourquoi on ne dirait pas "de rien" ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Marie Laetitia le Sam 26 Nov 2011 - 18:02

@John a écrit:Marie-Laetitia, c'est pas un peu pinailleur, cette idée ?
Pourquoi on ne dirait pas "de rien" ?

excellente question. C'est une remarque que l'on m'a faite, j'ai appris, modifié...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par John le Sam 26 Nov 2011 - 18:04

Ben moi je dis "de rien" ou "je t'en prie", comme quasiment tout le monde Very Happy

Le premier est moins joli et moins poli que le second, mais c'est tout.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Thalia de G le Sam 26 Nov 2011 - 18:06

N'est-il pas bienvenu dans un topic sur J de Romilly de bien causer ? Wink

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Marie Laetitia le Sam 26 Nov 2011 - 18:16

@John a écrit:Ben moi je dis "de rien" ou "je t'en prie", comme quasiment tout le monde Very Happy

Le premier est moins joli et moins poli que le second, mais c'est tout.

je n'y peux rien si j'ai un maître qui est pointilleux sur les expressions de la langue française... et ça ne s'arrange pas avec les années, pauvre de moi... Si vous entendez parler d'une thésarde qui se suicide après avoir passé dix ans à réécrire sa thèse vous saurez que c'est moi... calimero

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Condorcet le Sam 26 Nov 2011 - 18:21

@Marie Laetitia a écrit:
@John a écrit:Ben moi je dis "de rien" ou "je t'en prie", comme quasiment tout le monde Very Happy

Le premier est moins joli et moins poli que le second, mais c'est tout.

je n'y peux rien si j'ai un maître qui est pointilleux sur les expressions de la langue française... et ça ne s'arrange pas avec les années, pauvre de moi... Si vous entendez parler d'une thésarde qui se suicide après avoir passé dix ans à réécrire sa thèse vous saurez que c'est moi... calimero

Cela me rappelle mon directeur de thèse qui a rayé "gaulliste de gauche" alors que cette appartenance politique existe bel et bien. Rolling Eyes

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par John le Sam 26 Nov 2011 - 18:28

@Thalia de G a écrit:N'est-il pas bienvenu dans un topic sur J de Romilly de bien causer ? Wink
Tu feras moins la maligne quand j'aurai eu le prix Romilly avec un projet Grec/EPS consistant à organiser des jeux au lycée avec lancer de disque, saut en longueur, lutte et lancer de javelot, le tout au son de la flûte et en distribuant dans le public des friandises diverses telles que les chataignes, les olives et les figues Twisted Evil

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par JPhMM le Sam 26 Nov 2011 - 18:45

@Marie Laetitia a écrit:
Spoiler:
on ne dit pas de rien mais je t'en prie... pale
En effet. Merci.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Marie Laetitia le Sam 26 Nov 2011 - 18:46

@John a écrit:
@Thalia de G a écrit:N'est-il pas bienvenu dans un topic sur J de Romilly de bien causer ? Wink
Tu feras moins la maligne quand j'aurai eu le prix Romilly avec un projet Grec/EPS consistant à organiser des jeux au lycée avec lancer de disque, saut en longueur, lutte et lancer de javelot, le tout au son de la flûte et en distribuant dans le public des friandises diverses telles que les chataignes, les olives et les figues Twisted Evil

et les élèves seront nus au moins?! Le corps bien huilé, toussa... Parce que sinon... c'est pas drôle. Twisted Evil

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Marie Laetitia le Sam 26 Nov 2011 - 18:48

@JPhMM a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Spoiler:
on ne dit pas de rien mais je t'en prie... pale
En effet. Merci.
Spoiler:

pardon pardon mais c'est un réflexe épidermique chez moi... je suis pardonnée?

Sinon tu as posé une question sur le capitalisme sur je-ne-sais-plus-quel-poste et je n'ai pas répondu... humhum Mais justement je ne sais plus où...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par User5899 le Sam 26 Nov 2011 - 19:08

@John a écrit:Marie-Laetitia, c'est pas un peu pinailleur, cette idée ?
Pourquoi on ne dirait pas "de rien" ?
Parce que "rien" signifie "quelque chose", sans négation, en français soutenu ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par JPhMM le Sam 26 Nov 2011 - 19:21

Cripure a écrit:
@John a écrit:Marie-Laetitia, c'est pas un peu pinailleur, cette idée ?
Pourquoi on ne dirait pas "de rien" ?
Parce que "rien" signifie "quelque chose", sans négation, en français soutenu ?
Du coup, quelle différence entre "de rien" et "il n'y a pas de quoi" ? Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par John le Sam 26 Nov 2011 - 19:22

@Marie Laetitia a écrit:
@John a écrit:
@Thalia de G a écrit:N'est-il pas bienvenu dans un topic sur J de Romilly de bien causer ? Wink
Tu feras moins la maligne quand j'aurai eu le prix Romilly avec un projet Grec/EPS consistant à organiser des jeux au lycée avec lancer de disque, saut en longueur, lutte et lancer de javelot, le tout au son de la flûte et en distribuant dans le public des friandises diverses telles que les chataignes, les olives et les figues Twisted Evil
et les élèves seront nus au moins?! Le corps bien huilé, toussa... Parce que sinon... c'est pas drôle. Twisted Evil
Euh, là je vais avoir le prix Fleury-Mérogis si j'organise ça Very Happy

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par JPhMM le Sam 26 Nov 2011 - 19:23

@Marie Laetitia a écrit:
Spoiler:
Sinon tu as posé une question sur le capitalisme sur je-ne-sais-plus-quel-poste et je n'ai pas répondu... humhum Mais justement je ne sais plus où...
http://www.neoprofs.org/t40557p195-le-ps-veut-changer-notre-statut#1123658

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Thalia de G le Sam 26 Nov 2011 - 21:03

@Marie Laetitia a écrit:
@John a écrit:
@Thalia de G a écrit:N'est-il pas bienvenu dans un topic sur J de Romilly de bien causer ? Wink
Tu feras moins la maligne quand j'aurai eu le prix Romilly avec un projet Grec/EPS consistant à organiser des jeux au lycée avec lancer de disque, saut en longueur, lutte et lancer de javelot, le tout au son de la flûte et en distribuant dans le public des friandises diverses telles que les chataignes, les olives et les figues Twisted Evil

et les élèves seront nus au moins?! Le corps bien huilé, toussa... Parce que sinon... c'est pas drôle. Twisted Evil
C'est une évidence ! Ah le corps de jeunes éphèbes exaltés par la statuaire grecque !

Je vous fais partager une souvenir de jeunesse quand j'avais 17 ou 18 ans et que je vivais à Saint-Raphaël. Un navire en provenance de Grèce avait accosté et j'ai pu admirer de splendides jeunes hommes, au teint hâlé par Hélios qui arpentaient en groupe cette petite ville. Innocente comme je l'étais alors, je me suis demandé si la marine de leur pays n'avait pas organisé un concours de beauté pour recruter.
Rassurez-vous pour ma vertu, l'émotion ne fut qu'esthétique. Mais ce qu'ils étaient beaux !

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Marie Laetitia le Sam 26 Nov 2011 - 23:40

tu en as de la chance d'avoir eu une première expérience pareille ! Razz tu auras fait des envieuses, à n'en pas douter...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Palombella Rossa le Lun 28 Nov 2011 - 0:15


Suite à mon petit article d'humeur : http://leblogdelapresidente.over-blog.com/article-si-romillia-hoc-videret-rotaretur-in-sepulcro-90167015.html

J'ai reçu ça, que je diffuse avec grand plaisir :

Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: leblogdelapresidente.over-blog.com

Indignation suite au lancement du prix Jacqueline de Romilly

Collectif des Lettres

Bonjour,

Nous avons appris aujourd'hui la création d'un prix Jacqueline de Romilly par le ministère de l'Education nationale.

Si l'intention de rendre hommage à cette grande helléniste semble louable au premier abord, nous nous étonnons de voir le nom de Madame de Romilly associé à un prix destiné à "valoriser les initiatives pédagogiques innovantes en langues et cultures de l'Antiquité". Le site eduscol nous apprend en outre que le lauréat devra avoir présenté "un projet ou un outil pédagogique inventif" permettant de "montrer l'ouverture disciplinaire caractéristique de l'enseignement des langues et cultures de l'Antiquité" : http://eduscol.education.fr/cid58430/lancement-du-prix-jacqueline-de-romilly.html

Il nous semble que l'auteur de Nous autres professeurs en 1969, L'Enseignement en détresse en 1984, Ecrits sur l'enseignement en 1991, et Lettres aux parents sur les choix scolaires en 1994, n'aurait jamais, de son vivant, cautionné un tel dévoiement de son nom et de sa notoriété. On perdrait son temps à lister toutes les absurdités qui montrent que les auteurs de cet attrape-nigauds n'ont jamais lu une ligne des ouvrages de Jacqueline de Romilly, et ne la connaissent sans doute que par ouï-dire et citations tronquées lancées au cours de quelque diner mondain : http://media.eduscol.education.fr/file/agenda_2011/57/2/Prix_Jacqueline_de_Romilly_-_Cahier_des_charges_199572.pdf

Au fil d'un "cahier des charges" qui semble plutôt destiné à récompenser le meilleur employé du mois, on apprend par exemple qu'il faudra s'adresser aux CARDIE pour postuler, ces gens payés pour enterrer, sous prétexte d'innovation, un système éducatif qui ne leur avait rien demandé, et qui se portait très bien sans eux. Les CARDIE, dont les postes sont pris sur le nombre des enseignants réellement en activité devant des classes, ne sont en effet rien moins que les "correspondants académiques pour la recherche, le développement, l’innovation et l’expérimentation" ! Au quotidien, on les appelle tout simplement des "apprentis sorciers", et Jacqueline de Romilly n'a jamais porté dans son coeur ces sinistres fonctions de parasites.

En outre, alors que Madame de Romilly s'est toujours attachée à un enseignement disciplinaire de qualité, ce prix devra récompenser le projet le plus à même de "satisfaire aux critères d’une ouverture interdisciplinaire, et d'attester la vitalité de cette discipline singulière porteuse à un degré incomparable d’interdisciplinarité" (sic) !

La pédagogie innovante et la trans-inter-pluridisciplinarité étant la tarte à la crème de ce document indigeste et pseudo-lyrique, on apprend qu'une "analyse croisée" permettra aux jurés de :
- "prendre en compte la cohérence du projet" et "sa pertinence au regard des besoins des élèves et des enjeux spécifiques" (en gros : le projet d'intervention réalisé correspond-il aux besoins mis au jour par une étude de marché correcte ?)
- "d'évaluer l’originalité du projet et sa capacité à mobiliser fortement les élèves" (le projet est-il suffisamment démagogique et poudre aux yeux ?)
- de mettre en oeuvre "le travail en équipe et le caractère fructueux de certains partenariats" (en partenaires, pourquoi pas Mac Donald's, Moody's, Total et la Banque Populaire pour un projet sur l'éthique ?)
· d'apprécier "particulièrement les possibilités offertes d’une éventuelle transposition de ce projet à d'autres établissements ou dans d'autres contextes" (ah, la sacro-sainte expérimentation qui permettra d'étendre un dispositif expérimental innovant forcément reconnu comme positif !)

Quant aux prix décernés, ils semblent sans doute indispensables aux concepteurs du prix pour étudier le grec ancien. Ils sont en effet constitués entre autres "d’outils (tablettes) et de ressources numériques pour les enseignants", ainsi que "de ressources numériques et de vidéos (documentaires et films) pour les élèves". Faites du grec, vous gagnerez des TICE !

Mais le summum de l'horreur est atteint avec la fiche de candidature à renvoyer pour postuler : http://media.eduscol.education.fr/file/agenda_2011/56/8/Prix_Jacqueline_de_Romilly_-_Fiche_de_candidature_199568.pdf

Cette fiche à cases rassemble tous les traits de notre modernité, et chaque item à remplir est un affront supplémentaire envers Madame de Romilly. Qu'on en juge sur pièces. "L'action", tout d'abord, doit y être résumée en 200 mots maximum (rappelons qu'un tweet est limité lui aussi, mais à 140 caractères : c'est sans doute l'horizon à atteindre). L'enseignant n'est plus enseignant : il est une "personne référente". Toujours plus haut, plus vite et plus fort : parmi les "catégories" dans lesquelles peut "s'inscrire" "l'action" menée, on trouve : "Compétences sociales et civiques (éducation aux comportements responsables, lutte contre la violence…)", "Maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication (dont projets pédagogiques prenant appui sur le numérique)", "Autonomie et initiative", et "Perspectives interdisciplinaires" ! Les orientations de l'enseignement, contre lesquelles Mme de Romilly a justement bataillé toute sa vie, sont érigées désormais en objectifs ultimes du prix qui porte précisément son nom !

Allons plus loin : la pédagogie, qui relève théoriquement de l'art, de la pratique et de la liberté de l'enseignant, est désormais ravalée au rang des actions correctives telles qu'elles sont menées dans les grandes entreprises de machines à laver. La fiche semble calquée sur un référentiel d'intervention pour technicien d'analyses et responsable d'atelier-production, ou sur un formulaire à destination des conseillers clientèle en assurances lors du lancement d'une intervention. S'y succèdent les renseignements suivants : "Constat à l'origine de l'action", "objectifs poursuivis", "description et modalités de mise en oeuvre", "Éléments constitutifs du dossier et modalités de présentation éventuelle du projet, dont outils produits (films, documents d’accompagnement, logiciels …)" (!), "moyens", "partenaires", "effets obtenus", et, last but not least, "plus-value de l'action" ! Eh oui, le grec sera désormais, sous les auspices de M. Chatel, une matière à plus-values, le tout soigneusement frappé du cachet de Mme de Romilly ! On vous vend de la piquette, mais on l'habille d'une étiquette de grand cru ! A quand le prix José Bové pour récompenser le meilleur travail de publicité en faveur des OGM, un prix Margaret Thatcher pour distinguer les meilleures protections sociales, ou un prix Georges Marchais pour choisir les défenseurs les plus efficaces du libéralisme ?

On sait depuis longtemps que le ministère de l'éducation ne respecte pas ses personnels qui sont encore en vie : pourrait-il au moins respecter ses morts ? Si les CARDIE et hauts fonctionnaires du ministère, préposés foisonnants à l'innovation expérimentalo-tatônnante, sont à ce point en panne d'imagination qu'ils sont obligés d'aller puiser chez les morts pour faire passer leurs inventions délirantes, nous les encourageons à retourner enseigner devant des élèves en chair et en os, au lieu de passer leur temps à outrager l'esprit et les défunts.

Vous pouvez naturellement citer et diffuser cette lettre ouverte, en totalité ou en partie, à condition d'indiquer la signature collective ci-dessous.

Bien cordialement,

Un collectif d'enseignants de lettres en colère.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lancement du Prix Jacqueline de Romilly

Message par Dwarf le Lun 28 Nov 2011 - 3:01

Est-il innovant d'arriver à faire :
1) apprendre, retenir et utiliser du vocabulaire
2) apprendre, retenir et utiliser des déclinaisons
3) apprendre, retenir et utiliser des conjugaisons
4) construire, comprendre et traduire des textes de difficulté progressive et non d'emblée d'auteurs (adaptés ou non)
5) retenir des dates et des événements historiques importants en suivant un ordre strictement chronologique et en abordant toutes les grandes étapes de l'histoire de Rome.
6) comprendre et retenir les institutions romaines
7) continuer le latin à presque tous ses élèves en lycée
8) faire des versions sur table d'une heure avec majoritairement succès

Et tout cela sur la bonne vieille Gason-Lambert et en utilisant non pas les fumisteries de M. Ko mais de l'inventivité pédagogique pure sans recette doctrinale transposable mais seulement en utilisant bon sens, rigueur, esprit ludique, humour et humanité?

Si oui, je me présente tout de suite. Mais je ne sais pourquoi, je sens que je risque au contraire de me faire (encore) traiter de vieux réac'... Rolling Eyes


Dernière édition par Dwarf le Lun 28 Nov 2011 - 9:51, édité 1 fois

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum