Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Thalia de G le Sam 26 Nov 2011 - 17:26

@ Marcorèle
Il y a un volant d'heures sup en collège et on ne se bouscule pas vraiment pour les prendre, sauf ceux qui sont fauchés.
Elles peuvent être nécessaire pour avoir un service cohérent. Par exemple 2 sixièmes et 2 troisièmes en français = 19 heures. Il m'est donc arrivé de prendre une heure sup.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Marcorèle le Sam 26 Nov 2011 - 17:40

@Thalia de G a écrit:@ Marcorèle
Il y a un volant d'heures sup en collège et on ne se bouscule pas vraiment pour les prendre, sauf ceux qui sont fauchés.
Elles peuvent être nécessaire pour avoir un service cohérent. Par exemple 2 sixièmes et 2 troisièmes en français = 19 heures. Il m'est donc arrivé de prendre une heure sup.
Oui, merci.
Les chiffres officiels:
2. Le poids du recours aux heures supplémentaires

Dans la masse des crédits de personnel, votre rapporteure souhaite souligner l'importance prise par les heures supplémentaires et le coût des exonérations dues à la loi TEPA. Sur l'année scolaire 2010-2011 dans l'enseignement public, 511 637 heures supplémentaires-année (HSA) ont été effectuées par 232 615 enseignants du second degré. Plus d'un enseignant sur deux effectue des HSA (56 %) ; ces enseignants font 2,19 HSA en moyenne. Il faut, de plus, considérer qu'en 2010-2011 dans l'enseignement public, 5 844 827 heures supplémentaires effectives (HSE), hors dispositifs particuliers, ont été effectuées, ce qui représente en moyenne 1 heure et demie par mois et par enseignant.

Sur l'année 2010-2011, au total 1,096 milliard d'euros dans l'enseignement public et 218,4 millions d'euros dans le privé ont été consacrés au financement de l'ensemble des heures supplémentaires, soit au total plus de 1,3 milliard d'euros sur une année.
Cela est du même ordre de grandeur que le remplacement des enseignants dans le second degré ou le budget de l'ensemble de l'enseignement technique agricole. Sans doute ces crédits auraient pu être mieux employés par exemple en revenant sur des suppressions de postes de titulaires sur zones de remplacement (TZR) qui ont rendu problématique le remplacement de longue durée des enseignants, comme le savent bien les fédérations de parents d'élèves, ou bien en freinant les suppressions de postes dans l'enseignement agricole public, ou encore en renforçant le taux d'encadrement dans l'éducation prioritaire, ou enfin en consolidant l'accueil des très jeunes enfants à l'école maternelle. Votre rapporteure est donc convaincue, que même dans un contexte budgétaire difficile en raison de la conjoncture internationale, les moyens sont là pour mener une autre politique avec des priorités éducatives plutôt que gestionnaires et financières.
http://www.senat.fr/rap/a11-110-4/a11-110-42.html

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Leclochard le Sam 26 Nov 2011 - 18:04

@Thalia de G a écrit:@ Marcorèle
Il y a un volant d'heures sup en collège et on ne se bouscule pas vraiment pour les prendre, sauf ceux qui sont fauchés.
Elles peuvent être nécessaire pour avoir un service cohérent. Par exemple 2 sixièmes et 2 troisièmes en français = 19 heures. Il m'est donc arrivé de prendre une heure sup.


Pas que les fauchés. Ceux qui ont envie de gagner plus, voire beaucoup plus, tout simplement.
Je n'ai qu'une heure supp. Vu le boulot que j'ai déjà, j'ai du mal à imaginer comment on peut monter à 3 HSA sans nuire à la qualité des cours. Enfin, si - j'ai compris: comme je change sans cesse de salle, j'ai eu l'occasion de tomber sur les contrôles de collègues: on est pas loin du QCM parfois. Mais peut-être est-ce moi qui en fais trop ? Enfin, je m'interroge.

J'ajoute: il y a un écart entre le traitement de base (en rapport avec l'échelon) et ce que gagnent réellement les gens. Entre les primes (pp, zep..), les HSA, les HSE, finalement à part les débutants, pas mal de profs, touchent plus que ce qu'on imagine. Un sondage ici l'avait montré il y a quelques mois


Dernière édition par Leclochard le Sam 26 Nov 2011 - 18:14, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Thalia de G le Sam 26 Nov 2011 - 18:12

@Leclochard a écrit:
@Thalia de G a écrit:@ Marcorèle
Il y a un volant d'heures sup en collège et on ne se bouscule pas vraiment pour les prendre, sauf ceux qui sont fauchés.
Elles peuvent être nécessaire pour avoir un service cohérent. Par exemple 2 sixièmes et 2 troisièmes en français = 19 heures. Il m'est donc arrivé de prendre une heure sup.


Pas que les fauchés. Ceux qui ont envie de gagner plus, voire beaucoup plus, tout simplement.
Je n'ai qu'une heure supp. Vu le boulot que j'ai déjà, j'ai du mal à imaginer comment on peut monter à 3 HSA sans nuire à la qualité des cours. Enfin, si - j'ai compris: comme je change sans cesse de salle, j'ai eu l'occasion de tomber sur les contrôles de collègues: on est pas loin du QCM parfois. Mais peut-être est-ce moi qui en fais trop ? Enfin, je m'interroge.
Je sais, et j'aurais pu le dire. Moi non plus, je n'arriverais pas à assurer plus d'une heure sup.

on
Tu es dans quelle matière ?
off

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Leclochard le Sam 26 Nov 2011 - 18:18

@Thalia de G a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Thalia de G a écrit:@ Marcorèle
Il y a un volant d'heures sup en collège et on ne se bouscule pas vraiment pour les prendre, sauf ceux qui sont fauchés.
Elles peuvent être nécessaire pour avoir un service cohérent. Par exemple 2 sixièmes et 2 troisièmes en français = 19 heures. Il m'est donc arrivé de prendre une heure sup.


Pas que les fauchés. Ceux qui ont envie de gagner plus, voire beaucoup plus, tout simplement.
Je n'ai qu'une heure supp. Vu le boulot que j'ai déjà, j'ai du mal à imaginer comment on peut monter à 3 HSA sans nuire à la qualité des cours. Enfin, si - j'ai compris: comme je change sans cesse de salle, j'ai eu l'occasion de tomber sur les contrôles de collègues: on est pas loin du QCM parfois. Mais peut-être est-ce moi qui en fais trop ? Enfin, je m'interroge.
Je sais, et j'aurais pu le dire. Moi non plus, je n'arriverais pas à assurer plus d'une heure sup.

on
Tu es dans quelle matière ?
off

En lettres modernes. Les rédactions et les contrôles me prennent beaucoup de temps.
Je m'interroge. Franchement, j'ai l'impression que mes tests sont trop longs depuis que j'ai vu ce que faisaient certains. Je pense les simplifier désormais (à part ceux des 3èmes). Après tout, une note en vaut une autre sur les bulletins.
Pour l'anecdote: une année, les parents m'ont demandé si je corrigeais les fautes d'orthographe. j'ai répondu que oui. Parce que la prof de l'année précédente ne le faisait pas...

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Thalia de G le Sam 26 Nov 2011 - 18:20

J'ai le même "défaut" que toi et je me résous à multiplier les petits contrôles.

off

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Marcorèle le Dim 27 Nov 2011 - 1:04

Des chiffres plus précis:

Et de fait, alors qu’en Allemagne, un enseignant débute à 2 200 euros nets, les enseignants français des écoles commenceront dorénavant au troisième échelon à 1664,26 euros net contre 1579,51 euros puis à 1799, 09 euros au quatrième, et enfin à 1818,35 euros au cinquième échelon.
Soit une augmentation nette de prés de 90 euros mensuel pour la première année puis de 54 euros par mois pour l’échelon 4 et 19 euros pour le 5.
http://www.snuipp.fr/Enseignants-debutants-un-premier

Bon, tant mieux pour les nouveaux mais j'ai l'impression d'être looser !
Puis j'ai cru comprendre que cette "revalorisation" coûterait 176 millions d'euros annuels. C'est rien.

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par nanoueva le Dim 27 Nov 2011 - 8:46

Euh à mes yeux, les enseignants les plus mal payés de France sont les suppléants.

nanoueva
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Leclochard le Dim 27 Nov 2011 - 9:19

@Marcorèle a écrit:Des chiffres plus précis:

Et de fait, alors qu’en Allemagne, un enseignant débute à 2 200 euros nets, les enseignants français des écoles commenceront dorénavant au troisième échelon à 1664,26 euros net contre 1579,51 euros puis à 1799, 09 euros au quatrième, et enfin à 1818,35 euros au cinquième échelon.
Soit une augmentation nette de prés de 90 euros mensuel pour la première année puis de 54 euros par mois pour l’échelon 4 et 19 euros pour le 5.
http://www.snuipp.fr/Enseignants-debutants-un-premier

Bon, tant mieux pour les nouveaux mais j'ai l'impression d'être looser !
Puis j'ai cru comprendre que cette "revalorisation" coûterait 176 millions d'euros annuels. C'est rien.

Attention cette augmentation est plus coûteuse pour les débutants que tu ne le crois. Tu n'étais pas là, lors du débat qui a eu lieu ici. On avait montré qu'ils perdent en contrepartie une année de traitement et de côtisation à la retraite à cause de la mastérisation qui repousse leur entrée dans le métier. Conclusion, ce gain cache en fait, une perte, si on fait le calcul la différence sur la carrière entière (plusieurs milliers d'euros).
Pas sûr que tes derniers 90 et 54 euros ajoutés à la paye les compensent complètement. humhum

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par olivier-np30 le Dim 27 Nov 2011 - 10:10

@Leclochard a écrit:
On avait montré qu'ils perdent en contrepartie une année de traitement et de côtisation à la retraite à cause de la mastérisation qui repousse leur entrée dans le métier.

Je ne suis pas d'accord sur cet argument donné souvent par les syndicats.

A mon époque en IUFM 1 ère année, on n'était pas rémunéré non plus; donc après la licence à bac+4.

Là ce qui gêne les gens c'est qu'on passe le concours à bac+5, mais si on n'obtient pas le concours ...

C'est ça qui ne va pas dans le raisonnement:on part du principe que tout est joué d'avance et que le candidat réussit le concours.

De plus je suis étonné que personne ne dise rien mais les 1600 nets, qqn dans ma famille, prof des écoles les a à 2 ans de carrière : je vais vérifier avec lui : il a peut être arrondi, mais c'est une information à retardement de Chatel.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Leclochard le Dim 27 Nov 2011 - 10:32

@olivier-np30 a écrit:
@Leclochard a écrit:
On avait montré qu'ils perdent en contrepartie une année de traitement et de côtisation à la retraite à cause de la mastérisation qui repousse leur entrée dans le métier.

Je ne suis pas d'accord sur cet argument donné souvent par les syndicats.

A mon époque en IUFM 1 ère année, on n'était pas rémunéré non plus; donc après la licence à bac+4.

Là ce qui gêne les gens c'est qu'on passe le concours à bac+5, mais si on n'obtient pas le concours ...

C'est ça qui ne va pas dans le raisonnement:on part du principe que tout est joué d'avance et que le candidat réussit le concours. S'il échoue, c'est encore pire pour lui.

De plus je suis étonné que personne ne dise rien mais les 1600 nets, qqn dans ma famille, prof des écoles les a à 2 ans de carrière : je vais vérifier avec lui : il a peut être arrondi, mais c'est une information à retardement de Chatel.

En fait, il faudrait qu'on ait des stats qui indiquent si l'âge d'entrée dans le métier a monté ou pas pour savoir si tu as raison.
Pour parler de mon cas perso, j'ai travaillé et côtisé l'année où j'ai passé le concours. Avec la réforme, je n'aurais pas pu.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par olivier-np30 le Dim 27 Nov 2011 - 10:36

C'est pire pour lui parce qu'on fait des formations fermées : j'ai toujours été contre un master enseignement (mais là c'est un autre débat Laughing ).

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Celeborn le Dim 27 Nov 2011 - 10:42

@olivier-np30 a écrit:
@Leclochard a écrit:
On avait montré qu'ils perdent en contrepartie une année de traitement et de côtisation à la retraite à cause de la mastérisation qui repousse leur entrée dans le métier.

Je ne suis pas d'accord sur cet argument donné souvent par les syndicats.

A mon époque en IUFM 1 ère année, on n'était pas rémunéré non plus; donc après la licence à bac+4.

Eh bien là on n'est pas non plus rémunéré après la licence, NI non plus après le master 1, ce qui correspond à l'IUFM 2e année, où là, on était rémunéré.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par invitéW le Dim 27 Nov 2011 - 10:44

@Celeborn a écrit:
@olivier-np30 a écrit:
@Leclochard a écrit:
On avait montré qu'ils perdent en contrepartie une année de traitement et de côtisation à la retraite à cause de la mastérisation qui repousse leur entrée dans le métier.

Je ne suis pas d'accord sur cet argument donné souvent par les syndicats.

A mon époque en IUFM 1 ère année, on n'était pas rémunéré non plus; donc après la licence à bac+4.

Eh bien là on n'est pas non plus rémunéré après la licence, NI non plus après le master 1, ce qui correspond à l'IUFM 2e année, où là, on était rémunéré.

On commençait à l'échelon 1, là où les nouveaux commencent à l'échelon 3.
Mais ils perdent en effet 1 an de cotisation par rapport à nous.

(mais bon, qq soit le calcul, les nouveaux stagiaires perdent 1 an de traitement)

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par olivier-np30 le Dim 27 Nov 2011 - 11:24

@Celeborn a écrit:après le master 1, ce qui correspond à l'IUFM 2e année

si on a réussi le concours (c'est important de le préciser).

Comme le dit leclochard il faudrait voir les statistiques d'obtention du concours avec les âges.

En bio par exemple, ce serait très intéressant je pense Laughing

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Celeborn le Dim 27 Nov 2011 - 11:25

@olivier-np30 a écrit:
Comme le dit leclochard il faudrait voir les statistiques d'obtention du concours avec les âges.

Ça ne serait pas forcément significatif, l'âge d'obtention du concours pouvant varier suivant d'autres paramètres (surtout en ce moment de crise des "vocations").

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par olivier-np30 le Dim 27 Nov 2011 - 11:28

@Celeborn a écrit:
Ça ne serait pas forcément significatif, l'âge d'obtention du concours pouvant varier suivant d'autres paramètres (surtout en ce moment de crise des "vocations").

Oui ce qui montrerait bien qu'on ne peut pas tenir de propos théoriques sans voir ce qu'il en est sur le terrain.

C'est comme l’allongement de la durée de vie qui justifie de repousser la retraite. La retraite c'est bien mais pas ... couché sur un lit.

D'où l’importance d’être précis : quelles disciplines sont impactées, quelle réalité avant ? ... etc ... etc ...

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Celeborn le Dim 27 Nov 2011 - 11:32

@olivier-np30 a écrit:
Oui ce qui montrerait bien qu'on ne peut pas tenir de propos théoriques sans voir ce qu'il en est sur le terrain.

On peut en revanche constater qu'il faut 1 an d'études non rémunérées de + pour faire au final le même métier. Ça n'a rien de théorique, et ça concerne toutes les disciplines.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par pk le Dim 27 Nov 2011 - 13:28

http://www.marianne2.fr/Les-jeunes-profs-augmentes-les-autres-non_a212830.html
Spoiler:
L'Hérétique a écrit:Châtel, il a vraiment la tête du fayot de la Sarkozie. Toujours content de lui, quand il a son nonos. C'est vraiment le roi de l'entube.
Là, il est tout content parce qu'il vient d'annoncer qu'il va augmenter les jeunes profs. Il a juste oublié de préciser qu'il bloquait les salaires de tous les autres enseignants pendant trois ans, dans le même temps.
Hop, un petit coup d'oeil sur le site du SNES, le puissant syndicat des enseignants du secondaire, et qu'apprend-on ?
Le Ministère a dans ses cartons une réforme qui consiste à faire évaluer les enseignants non plus par des inspecteurs, mais par des chefs d'établissement. Au passage, réforme idiote : elle favorise les effets de cour, et surtout, prive l'État d'un corps indispensable : l'inspection. Un État qui se débarasse de ses inspecteurs est un État qui entend bien se laver les mains de ce qu'il se passe dans ses basses oeuvres. Or, partout un corps de contrôle est absolument nécessaire.
Squizzer l'inspection pédagogique est un grand moment de la chateloconnerie. Rendons à Châtel ce qui ne lui appartient pas, c'est en projet sans doute ailleurs qu'à l'UMP.
Non, le tour de force, c'est l'arnaque de 1ère qualité qu'a mis au point Châtel. Pour appliquer sa réforme, il a décidé de bloquer l'avancement des enseignants pendant trois ans à l'ancienneté. De 2012 à 2015.
Or, un enseignant ne met jamais moins de trois ans à franchir un échelon de carrière. C'est même trois ans au début, mais rapidement 3.5, puis 5 ans.
Je ne suis pas mauvais en soustraction : 2015-2012 = 3.
Les salaires des enseignants seront donc bloqués pendant trois ans à l'Éducation Nationale.
Heureusement qu'il y a le SNES et l'Hérétique qui veillent au grain, non ? Y'a quand même un truc qui me frappe, c'est qu'un grand silence plane dans la presse et les appareils politiques...
On dit quoi, sinon, au Président du pouvoir d'achat, chez les enseignants ? Merci ? Quand je pense que l'UMP veut au passage les coller 35 heures dans les établissements, tout comme les Socialistes, je pense que le recrutement n'a pas fini de s'effondrer...

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Marcorèle le Dim 27 Nov 2011 - 17:02

Je pense avoir lu que l'âge moyen d'entrée dans le métier est de 27 ans. Connaissant la durée des cotisations pour avoir une retraite à taux plein, il faudra finir à 70 ans pour un taux plein. En plus, pour les PE, beaucoup n'arriveront pas à l'échelon maximum. Actuellement 9% partent au 9° échelon, 48 % partent en retraite au 10° et moins de 2% au dernier échelon de la HC.
Voilà la réalité.

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Leclochard le Dim 27 Nov 2011 - 18:06

@Marcorèle a écrit:Je pense avoir lu que l'âge moyen d'entrée dans le métier est de 27 ans. Connaissant la durée des cotisations pour avoir une retraite à taux plein, il faudra finir à 70 ans pour un taux plein. En plus, pour les PE, beaucoup n'arriveront pas à l'échelon maximum. Actuellement 9% partent au 9° échelon, 48 % partent en retraite au 10° et moins de 2% au dernier échelon de la HC.
Voilà la réalité.

Non à 67 ans aujourd'hui, ça suffit même s'il te manque quelques trimestres. Enfin rien n'empêchera aux gens de partir avant (62 ans bientôt au minimum). Evidemment avec une décote. D'où l'importance de préparer longtemps avant sa retraite.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par Jacq le Lun 28 Nov 2011 - 0:25

@John a écrit:http://www.vousnousils.fr/2011/11/25/2000-e-bruts-pour-les-profs-debutants-517226

« Nous nous concen­trons sur les jeunes ensei­gnants, rétorque-t-on dans l'entourage de Luc Chatel, car ils font par­tie des plus mal payés de l'OCDE, alors que les plus âgés sont au contraire parmi les mieux payés ». Ces reva­lo­ri­sa­tions doivent aussi per­mettre de prendre en compte le niveau de qua­li­fi­ca­tion plus élevé demandé aux enseignants.

Même traitement que pour les classes moyennes en France. On n'est pas jeune enseignant : pas de chance. On n'est pas jeune enseignant, pas de chance non plus ! On écrasse donc le milieu !

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par lene75 le Lun 28 Nov 2011 - 15:01

@pk a écrit:ce qui est annoncé par l'aréopage du ministre fait référence au dernier échelon du hors classe en fin de carrière.

Ah bah voilà, c'est la question que je me posais : il ne s'agit donc pas du salaire réel des enseignant en fin de carrière mais du salaire que seul un petit nombre de privilégiés atteint. S'ils veulent, ils peuvent aussi faire une grille de salaires allant jusqu'à 107 d'exercice du métier et prendre le salaire au bout de 107 pour dire que les profs en fin de carrière sont bien payés Rolling Eyes


@pk a écrit:
cath5660 a écrit:Mais c'est quoi cette histoire d'heures supp qui revient sans arrêt?
Chez nous il n'y en a pas.

C'est l'arbre qui cache la désertification! En faisant un second travail, voire un troisième, on gagne plus aussi. sorciere2

+1000

Évidemment, si on a un job le jour et un autre la nuit, on peut toujours espérer gagner plus.

Comme vous je ne suis pas en mesure de prendre des heures sups. On m'en propose, certes, mais moi, pour concilier vie familiale et boulot, c'est un 80% que j'ai pris, pas des heures sups : le 6h30-minuit 30 consacré exclusivement au boulot, c'est "bien" quand on sort du concours, mais quand on a une famille ou tout simplement qu'on veut vivre, c'est intenable. Grâce à mon 80% j'arrive à ne travailler "que" 45h par semaine et la moitié des vacances.
Je trouve que ceux qui prennent plein d'heures sups nous discréditent : tout le monde sait comment il est possible d'accepter des heures sups, du moins parmi les profs, ailleurs, ça fait croire qu'on peut rajouter 3h aux profs et qu'ils pourront toujours faire leur job correctement.
Tiens, et si j'annulais mes deux DS de samedi ? Ça m'économiserait 30h de corrections et personne ne trouverait à redire Very Happy Ou alors plus rusé : je remplace les disserts par des interros de cours Twisted Evil

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par DH le Lun 28 Nov 2011 - 15:49

Je trouve que ceux qui prennent plein d'heures sups nous discréditent

J'aime pas trop ce genre de propos. Pour plein de raisons.

Pour la première fois en 10 ans j'ai pris des HS. Je vais en faire hurler mais j'ai trois HSA et deux HSE. Et PP. Et bien, honnêtement je fais aussi bien voire mieux mon boulot. Pas parce que j'ai des HSA. Mais parce que j'ai les 1ere L et qu'il y a 15 élèves en moins qu'en S. Parce que j'ai un super EDT. Certes 14 heures de cours le lundi et mardi mais j'ai mon mercredi et je ne travaille que le jeudi matin et vendredi matin.

Donc, je n'aime pas trop cette phrase. Je ne pense pas discréditer des personnes en bossant plus. Mes HSE sont deux heures de soutien au centre de ressources pendant mes deux heures de trou.

J'ai 35 bornes aller et 35 retour, me lève à 5h30 trois fois par semaine, deux filles, un mec et je pense faire mon boulot comme il faut.

Je le fais même peut-être mieux grâce à ça. 1- parce que j'adore mes L, 2- j'ai l'impression enfin d'être payée comme il se doit 3- moins anxieuse avec l'argent je suis plus dispo pour mes élèves (car moins en stress perso)

j'édite. Et puis j'ai besoin de peu d'heures de sommeil. C'est con mais ce genre de chose joue bcp. En plus mes filles dorment la nuit et se couchent à 19h30. Quand on dort six heures ou 7 max ça change la donne par rapport à d'autres qui ont des besoins plus importants. Six heures de sommeil contre douze ça fait 42 heures de plus dans la semaine.

ET.............. j'ai un thermomix Laughing Razz

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par anthinéa le Lun 28 Nov 2011 - 16:11

Lene, je suis désolée mais sans mes Hsa et ma prime pp je serais dans une merde noire cette année ...
Et oui honte à moi je participe à notre perte et vous discredite vous les puristes de la cause pour nourrir mon fils ....

Et oui mon salaire de certifiée échelon 5 est trop faible pour une maman solo ....

Donc je préfère que ces heures me reviennent plutôt qu'à un vautour qui n'en a aucunement besoin pour vivre
...

_________________
17 morts , 66 millions de blessés. 
Je suis Charlie et abonnée.
Paix à votre âme mes amis, on prend la suite.
Je suis flic , je suis Homme.
Je suis laïque, je suis libre, je suis La France.

anthinéa
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revalorisation des salaires : les chiffres exacts (montant brut)

Message par DH le Lun 28 Nov 2011 - 16:14

argh Anthi... A écrire ça comme ça je pense que tu donnes des balles, des cartouches . On peut bien faire son boulot avec des HS et ne discréditer personne. C'est tout, c'est un fait.

Dire qu'on le fait pour ne pas mourir de faim c'est un poil abusé, non?



_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum