Bouts de gomme...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par arnopopov le Sam 17 Déc 2011 - 11:37

Conseils : faire en sorte que les élèves n'aient pas besoin de gomme. Ils ne sortent qu'un stylo et rangent leur trousse. Ecrire au tableau sans tourner le dos est possible; donc plus jamais de dos en classe.
Je travaille en zone sensible, c'est ma technique et ça fonctionne. Les élèves se sentent surveillés de près, c'est un peu flic comme attitude mais au bout de quelques cours on peut relâcher la pression. L'important est de mettre dans le crâne des élèves que dans ce cours-là, il n'y a pas moyen de deconner.
Pendant la pression des premiers jours, c'est bien aussi de faire des cours super ludiques et avec un contenu qui les interesse.
C'est plus difficile à prévoir...

arnopopov
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Mufab le Sam 17 Déc 2011 - 12:28

@Loubdalou a écrit:Pfiou, alors là...
Je dirais de leur proposer un marché : ceux qui balancent le coupable sont exempts de punition. Ils peuvent balancer en toute discrétion par mail par exemple...

Shocked

Et moi qui leur demande d'arrêter de "rapporter"... (sauf s'il se passe quelque chose de grave).

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Loubdalou le Sam 17 Déc 2011 - 12:39

En même temps, il y a un moment où c'est grave d'empêcher le prof de faire cours, c'est un manque de respect, ça peut envoyer des collègues fragiles tout droit en dépression !!

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Mufab le Sam 17 Déc 2011 - 13:02

Pour ma part, j'avoue que si je cédais à le tentation d'inciter à la délation en échange de l'immunité, là, oui, ça me poserait un cas de conscience -davantage que la punition collective, je crois, qui, faite in situ, peut être simplement un moyen de retour au calme :
"Voilà, vous ne voulez pas travailler intelligemment, eh bien nous n'allons pas travailler intelligemment.
Hop, 15 lignes pour tout le monde - excellent exercice de copie rapide- et ensuite nous reprendrons le cours où nous en étions, si vous le souhaitez bien sûr, et m'en laissez la possibilité. Et que ceux qui ne sont pas d'accord et estiment cette mesure injuste aillent se plaindre à qui de droit : je saurai défendre et expliquer la nécessité de cette pause cognitive, sans laquelle aucun d'entre-vous n'aurait pu, de toute façon, profiter de mon enseignement."

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Loubdalou le Sam 17 Déc 2011 - 13:54

Et quand ça ne suffit pas ? Quand de toutes façons ils ne font pas ces 15 lignes ?

Ensuite, je ne me satisfais pas de la délation, cela sert juste à orienter mon énergie pour canaliser 1 énergumène en particulier. Souvent d'ailleurs, mes collègues et moi on dit bien que le coupable ne sera pas punit, ce qui est vrai, par contre on lui remonte les bretelles et on s'arrange pour qu'il ne puisse pas recommencer.
Quand 1 ou 2 élèves pourrissent TOUS les cours, tu as 2 possibilités :
1/ punitions collectives régulières, où toute la classe paye, on n'avance pas. Même si ce n'est pas présenté comme une punition, c'est une sorte de sanction puisqu'on ne peut pas faire cours normalement et que c'est pénible pour eux et pour nous. Et d'ailleurs les responsables s'en fichent de ces sanctions, ce sont ceux qui ne les feront pas, ou mal. Ils se fichent déjà du cours normal puisqu'ils préfèrent lancer des bouts de gomme...
2/ on connait les coupables, on les isole, la classe peut enfin respirer et on peut essayer de raisonner les coupables.

Personnellement je trouve que la 2nde solution est plus éducative. Tu utilises le mot délation qui est plutôt connoté, ça fait penser à la collaboration. Franchement, là il ne s'agit pas de fusiller les coupables, juste de ramener le calme. Tu réagis comment quand un élève en tape un autre, le torture, et que la victime vient se plaindre auprès de toi, tu lui dis que c'est une balance et que c'est mal ? Shocked Les enfants ne savent pas forcément se défaire des bourreaux, et il y a un moment où ils ont besoin de nous, les adultes, pour régler leurs pb d'enfants. Personnellement je ne laisserais pas un bourreau martyriser ses camarades (via des bouts de gomme) sous prétexte qu'il ne faut pas balancer. Quand on est victime, il ne faut pas se laisser faire, et parfois ça passe par le fait de répéter ce que l'on sait et il n'y a rien de honteux là-dedans.

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Loubdalou le Sam 17 Déc 2011 - 13:56

@caperucita a écrit:Loubdalou, c'est toi qui nettoies ta salle ??? Entre "la femme de ménage n'est pas remplacée en ce moment" et "la femme de ménage ne nettoie jamais les tables" c'est différent je trouve ! Pourquoi ne nettoie-t-elle pas les tables ? et pour les autres salles ? Tous tes collègues nettoient les tables eux-mêmes?

Maintenant j'ai une éponge et du produit dans la salle, qui trônent sur mon bureau. Je vérifie les tables avant, à la fin de l'heure on vérifie les tables ensemble et ceux qui l'ont salie la nettoient, devant les autres. Very Happy
Finis les nettoyages de salle par moi-même Very Happy
Et je passe avec la poubelle en suivant le même principe.

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Clarinette le Sam 17 Déc 2011 - 13:58

@arnopopov a écrit:Conseils : faire en sorte que les élèves n'aient pas besoin de gomme. Ils ne sortent qu'un stylo et rangent leur trousse. Ecrire au tableau sans tourner le dos est possible; donc plus jamais de dos en classe.
Je travaille en zone sensible, c'est ma technique et ça fonctionne. Les élèves se sentent surveillés de près, c'est un peu flic comme attitude mais au bout de quelques cours on peut relâcher la pression. L'important est de mettre dans le crâne des élèves que dans ce cours-là, il n'y a pas moyen de deconner.
Pendant la pression des premiers jours, c'est bien aussi de faire des cours super ludiques et avec un contenu qui les interesse.
C'est plus difficile à prévoir...
Cf l'excellent sketch d'Anne Roumanoff ! Laughing
http://www.youtube.com/watch?v=6gqIKiI4eA8

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Loubdalou le Sam 17 Déc 2011 - 14:03

J'adore !!!

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Mufab le Sam 17 Déc 2011 - 14:04

@Loubdalou a écrit:Tu utilises le mot délation qui est plutôt connoté, ça fait penser à la collaboration. Franchement, là il ne s'agit pas de fusiller les coupables, juste de ramener le calme. Tu réagis comment quand un élève en tape un autre, le torture, et que la victime vient se plaindre auprès de toi, tu lui dis que c'est une balance et que c'est mal ? Shocked
Il me semble avoir répondu plus haut par avance :
@Mufab a écrit:Et moi qui leur demande d'arrêter de "rapporter"... (sauf s'il se passe quelque chose de grave).


@Loubdalou a écrit:Les enfants ne savent pas forcément se défaire des bourreaux, et il y a un moment où ils ont besoin de nous, les adultes, pour régler leurs pb d'enfants. Personnellement je ne laisserais pas un bourreau martyriser ses camarades (via des bouts de gomme) sous prétexte qu'il ne faut pas balancer. Quand on est victime, il ne faut pas se laisser faire, et parfois ça passe par le fait de répéter ce que l'on sait et il n'y a rien de honteux là-dedans.
Il est vrai que le mot "délation" est connoté (j'aurais dû employer "dénonciation", et te prie d'excuser ce manque de nuances.)
Maintenant, le terme "bourreaux" s'agissant d'une bataille de bouts de gommes, n'est pas très nuancé non plus.
Je pense que la collègue qui tomberait en dépression -comme tu le craignais plus haut- pour devoir gérer des actes de tortures à coups de morceaux de gommes entre camarades ne serait effectivement pas au bout de ses peines.


Dernière édition par Mufab le Sam 17 Déc 2011 - 14:23, édité 1 fois (Raison : Je ne souhaite plus parler de mon expérience perso.)

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Pluiedetoiles le Sam 17 Déc 2011 - 14:11

Dans mon collège, il y a quelques années, la remplaçante d'une de mes collègues venaient régulièrement taper à ma porte pour me dire "ils m'ont lancé des crayons" ... "ils font des bruits d'animaux" ... "ils m'ont insultée" ... Et elle voulait que j'intervienne ...

Je l'ai fait deux fois, très gênée ... et au bout d'un mois, elle a démissionné ...

On n'a pas tous la même capacité à réagir à ce genre de provocation ...

_________________
Mon blog : Les Etoiles de Pluie

Pluiedetoiles
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Loubdalou le Sam 17 Déc 2011 - 14:17

Certes, mais les élèves qui lancent des bouts de gommes, des boulettes à tous les cours d'un collègue, je pense que celui-ci a de quoi se sentir très mal : il sent son autorité complètement balayée, pas du tout respecté, et oui ça peut en faire plonger certains en dépression. Il n'y a pas forcément besoin de se faire frapper. Et oui les élèves qui subissent ces batailles sont quelque part torturés : se prendre un bout de gomme c'est franchement désagréable, mais ça peut être aussi des stylo ou des colles, j'ai eu ça en 3°, certains élèves ont eu très mal en se les recevant. Donc oui quelque part c'est une torture pour les élèves sages de subir cela.

Et oui pour moi lancer des bouts de gommes de manière répétitive c'est un manque de respect et donc c'est grave, et comme le prof va sanctionner toute la classe, les coupables seront donc des bourreaux puisque c'est de leur faute si tous sont sanctionnés. J'ai une élève de 6° hier soir qui était en pleurs parce que j'ai sanctionné toute la classe pour leurs bruits inadmissibles. C'est une petite sanction (copier 1 fois le cours sur feuille Suspect ) mais elle se sentait vraiment mal car elle savait que cela venait d'une nénette qui a entraîné TOUTE la classe. De plus, avec cette classe à cause de tous ces bruits on n'a pas pu faire la chanson qui était prévue. Ils ont des prof super énervés à l'idée d'aller leur faire cours. Seuls 2 cours sont généralement calmes, ça leur fait une grande majorité de la semaine des cours très agités, des gamins qui ont 11 ans et qui vivent dans un climat aussi bruyant toute la journée, c'est vraiment une torture, les bons élèves décrochent et ne font plus rien, ceux qui sont en difficulté ne font pas d'effort, et forcément il y en a plein qui ont mal à la tête avec tout ce bruit.
Je trouve que c'est grave, l'école n'est pas censée faire pleurer les enfants qui n'ont rien fait de mal et qui veulent que les choses s'arrangent en disant d'où vient le pb.

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouts de gomme...

Message par Mufab le Sam 17 Déc 2011 - 16:29

@Loubdalou a écrit:Je trouve que c'est grave, l'école n'est pas censée faire pleurer les enfants qui n'ont rien fait de mal et qui veulent que les choses s'arrangent en disant d'où vient le pb.

Oui, je suis d'accord.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum