Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Leclochard le Mer 7 Déc 2011 - 14:29

cath5660 a écrit:Inquiet, en colère...
Pas "désesperé", quand même, faut pas pousser... Oui. La colère, ça doit déjà suffire. Si ma fille ou mon garçon revenait chaque soir avec un cahier vide et me racontait des histoires de bataille à travers la classe, je serais catastrophé.
La sanction, pour le stagiaire, on la devine, et pour les élèves chahuteurs?

Que proposes-tu pour les chahuteurs ?

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Cath le Mer 7 Déc 2011 - 14:35

Je pose la question.
Je suis étonnée, qu'ils n'aient pas été punis avant.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par eliam le Mer 7 Déc 2011 - 14:37

@Leclochard a écrit:

J'ai entendu le témoignage d'une mère ce matin: les cahiers étaient vides quasiment. Si j'étais père, je serais aussi inquiet. La prise d'otage, c'est la manifestation de leur désespoir et de leur crainte.
Je ne vois pas en quoi cela justifie le mode d'action des parents.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marcorèle le Mer 7 Déc 2011 - 14:43

C'est assez grave cette histoire. La séquestration, c'est punissable par la loi, à moins que ce soit une séquestration "volontaire". Dans ce cas, le diocèse comme l'IEN ont leur part de responsabilité. Je ne sais pas exactement ce qu'on lui reproche à ce PE stagiaire. Il y a des classes très difficiles à gérer: des élèves "bobos" qui se retrouvent avec deux ou trois cas "psys" , c'est très difficile surtout quand on a les parents sur le dos. C'est triste pour ce PE, j'espère qu'il ne va pas rentrer en dépression et on peut s'inquiéter pour celui ou celle qui va le remplacer !

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Leclochard le Mer 7 Déc 2011 - 14:46

@eliam a écrit:
@Leclochard a écrit:

J'ai entendu le témoignage d'une mère ce matin: les cahiers étaient vides quasiment. Si j'étais père, je serais aussi inquiet. La prise d'otage, c'est la manifestation de leur désespoir et de leur crainte.
Je ne vois pas en quoi cela justifie le mode d'action des parents.

Je les comprends. J'ai beau être prof, j'essaye de me mettre à la place des parents parfois. A mon avis, ils ne ont pas fait cette action de gaîté de coeur. On est au mois de décembre: si les gosses n'ont encore rien appris, il y a de quoi être furieux (et encore une fois pas contre le stagiaire spécialement). Mais que faire d'autre ? écrire à l'inspection qui répondra que tout ira bien dans quelques mois... quand il sera parti ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Leclochard le Mer 7 Déc 2011 - 14:49

@Marcorèle a écrit:C'est assez grave cette histoire. La séquestration, c'est punissable par la loi, à moins que ce soit une séquestration "volontaire". Dans ce cas, le diocèse comme l'IEN ont leur part de responsabilité. Je ne sais pas exactement ce qu'on lui reproche à ce PE stagiaire. Il y a des classes très difficiles à gérer: des élèves "bobos" qui se retrouvent avec deux ou trois cas "psys" , c'est très difficile surtout quand on a les parents sur le dos. C'est triste pour ce PE, j'espère qu'il ne va pas rentrer en dépression et on peut s'inquiéter pour celui ou celle qui va le remplacer !

Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marcorèle le Mer 7 Déc 2011 - 15:00

@Leclochard a écrit:
@Marcorèle a écrit:C'est assez grave cette histoire. La séquestration, c'est punissable par la loi, à moins que ce soit une séquestration "volontaire". Dans ce cas, le diocèse comme l'IEN ont leur part de responsabilité. Je ne sais pas exactement ce qu'on lui reproche à ce PE stagiaire. Il y a des classes très difficiles à gérer: des élèves "bobos" qui se retrouvent avec deux ou trois cas "psys" , c'est très difficile surtout quand on a les parents sur le dos. C'est triste pour ce PE, j'espère qu'il ne va pas rentrer en dépression et on peut s'inquiéter pour celui ou celle qui va le remplacer !

Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?
Il y a des plaintes en cours, mais bon, un grand patron plein aux as qui va dormir une nuit sur un canapé, ça ne me dérange pas. Là, c'est quand même l'EN . Mais il semble qu'il y ait bien "connivence" avec la directrice.

«La situation est incontrôlable»

«Nous sommes très inquiets par rapport à l'avancée du programme de CM1 et nous pensons que nos enfants sont en danger. La situation est incontrôlable, ça hurle dans la classe, les enfants pleurent tous les jours, un élève ne veut plus aller à l'école, ils sont touchés psychologiquement», avait indiqué mardi par téléphone à l'AFP Christophe Planes, l'un de ces parents d'élèves.

«Nous séquestrons la directrice et une partie des enseignants dans l'école jusqu'à ce que les choses bougent», avait-il ajouté.

«Nous avions une réunion avec ces parents d'élèves de CM1 et je reconnais qu'il y a des problèmes, ils ne sont pas entendus par les autorités académiques, donc ils ont décidé de me séquestrer avec trois enseignantes», avait confirmé Christine Courtot, directrice de l'établissement.

Contactée par l'AFP, le rectorat avait indiqué que le cas de ce professeur «qui est un stagiaire» est «connu et suivi par l'inspection académique». «Depuis que ce stagiaire est arrivé, la directrice est en conflit avec lui. Le directeur diocésain et le directeur de l'institut de formation pédagogique Saint Cassien [qui forme cet enseignant:] ont été reçus par l'inspection académique et le stagiaire est convoqué (ce) mercredi», a précisé le rectorat.

Le rectorat avait contacté mardi dans la soirée les parents d'élèves pour leur faire part de ces informations et leurs «donner l'assurance que ce professeur sera déplacé mercredi», selon la même source.

Le diocèse se réserve «le droit de poursuites»

Dans son communiqué, le diocèse s'est dit «choqué de la dimension prise par une affaire qui concerne un jeune enseignant dont les capacités pédagogiques poseraient question».

«Qu'ils occupent l'établissement s'ils veulent, mais qu'ils séquestrent des gens, c'est inadmissible», avait estimé M. Vincenti, se «réservant le droit de poursuites» face à «ce mode d'action disproportionné».

Avec AFP


http://www.20minutes.fr/societe/837694-berre-l-etang-directrice-ecole-institutrices-sequestrees-liberees

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par JPhMM le Mer 7 Déc 2011 - 15:02

Le stagiaire peut porter plainte.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Nielsen Rika Bell le Mer 7 Déc 2011 - 15:05

docco a écrit:Comprends rien! Parfois on dit qu'il est trop sévère puis trop laxiste et dépassé!!

Je comprends très bien, au contraire. C'est symptomatique. Rien de difficile à imaginer :

Voilà quelqu'un qui voulait enseigner dans le privé confessionnel car il avait une haute idée de ce qu'on peut demander à un enfant normalement constitué, cultivé et poli. Je vois bien le type sensible, croyant, idéaliste.

Il s'est retrouvé face à des sales gosses bourrés de fric dont les parents méprisent ouvertement ces sales petits cons parasites d'enseignants, mais qui vont à l'école privée, catholique s'il vous plaît, pour des raisons qu'on connaît.

Le privé catholique sous contrat devient un leurre pour nouveaux riches, c'est tout.

Spoiler:
Oui je sais, je ne fais qu'imaginer l'histoire. Wink


Une chose que je ne comprends vraiment pas, c'est que le directeur d'école privée, même sous contrat, est supposé recruter son enseignant, donc lui faire confiance et être responsable, un chouïa, de sa prestation en classe. Ca fleure la pirouette de veston, quand même.

A moins que ça ne marche pas comme ça pour les stagiaires.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marcorèle le Mer 7 Déc 2011 - 15:06

@JPhMM a écrit:Le stagiaire peut porter plainte.
Pour quel motif ? Ce n'est pas lui qui a été séquestré. Par contre, j'aimerais savoir quelle aide on lui a proposée et si certains élèves n'avaient pas des troubles du comportement.
Au fait quand on a des cas "psys" dans les classes avec bazar continu et mise en danger des autres élèves et qu'on nous répond de se débrouiller tout seul et revoir son autorité et sa pédagogie, que fait-on ?

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par JPhMM le Mer 7 Déc 2011 - 15:08

@Marcorèle a écrit:
@JPhMM a écrit:Le stagiaire peut porter plainte.
Pour quel motif ? Ce n'est pas lui qui a été séquestré. Par contre, j'aimerais savoir quelle aide on lui a proposée et si certains élèves n'avaient pas des troubles du comportement.
Au fait quand on a des cas "psys" dans les classes avec bazar continu et mise en danger des autres élèves et qu'on nous répond de se débrouiller tout seul et revoir son autorité et sa pédagogie, que fait-on ?
Je pensais qu'il faisait partie des séquestrés, mais j'ai du mal comprendre.
Mea culpa.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Nielsen Rika Bell le Mer 7 Déc 2011 - 15:12

[quote="Marcorèle"]
@JPhMM a écrit:
Au fait quand on a des cas "psys" dans les classes avec bazar continu et mise en danger des autres élèves et qu'on nous répond de se débrouiller tout seul et revoir son autorité et sa pédagogie, que fait-on ?

Je pense qu'il faudrait trouver un texte qui explicite que le bavardage, l'irrespect, le déni d'autorité sont des cas de violence.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par christophevan le Mer 7 Déc 2011 - 15:17

Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

Les ouvriers qui séquestrent leur patron sont, dans ce cas, dans une situation bien plus désespérée que les parents d'élèves d'une classe qui n'avance pas. Les situations n'ont strictement rien à voir donc la comparaison est totalement hors de propos.

J'aimerais entendre la version adverse un jour, si possible. Là on entend les parents et la hiérarchie. Est-on sûr que tout ce qui est dit est vrai?


christophevan
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Leclochard le Mer 7 Déc 2011 - 15:25

@Marcorèle a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcorèle a écrit:C'est assez grave cette histoire. La séquestration, c'est punissable par la loi, à moins que ce soit une séquestration "volontaire". Dans ce cas, le diocèse comme l'IEN ont leur part de responsabilité. Je ne sais pas exactement ce qu'on lui reproche à ce PE stagiaire. Il y a des classes très difficiles à gérer: des élèves "bobos" qui se retrouvent avec deux ou trois cas "psys" , c'est très difficile surtout quand on a les parents sur le dos. C'est triste pour ce PE, j'espère qu'il ne va pas rentrer en dépression et on peut s'inquiéter pour celui ou celle qui va le remplacer !

Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?
Il y a des plaintes en cours, mais bon, un grand patron plein aux as qui va dormir une nuit sur un canapé, ça ne me dérange pas. Là, c'est quand même l'EN . Mais il semble qu'il y ait bien "connivence" avec la directrice.

Des plaintes qui aboutiront ? En tout cas, tu as une vision romantique: d'abord, le patron séquestré, c'est plutôt le directeur de l'usine, pas M.Total ou M.Vinci. Et ensuite, un groupe de syndicalistes énervés "bouscule" et malmène quelque peu celui qui est retenu. Autant dire qu'on ne va pas lui servir du champagne et le laisse dormir tranquillement. Il s'agit de faire pression pour négocier.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marcorèle le Mer 7 Déc 2011 - 15:26

@christophevan a écrit:
Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

Les ouvriers qui séquestrent leur patron sont, dans ce cas, dans une situation bien plus désespérée que les parents d'élèves d'une classe qui n'avance pas. Les situations n'ont strictement rien à voir donc la comparaison est totalement hors de propos.

J'aimerais entendre la version adverse un jour, si possible. Là on entend les parents et la hiérarchie. Est-on sûr que tout ce qui est dit est vrai?

Moi aussi ! D'après ce que je comprends ce stagiaire était en conflit avec la directrice. Elle avait les parents dans la poche (ou l'inverse) et la situation a dégénéré. Pour le reste je ne sais pas, est-ce que les élèves n'avançaient pas ? L'enseignant leur demandait-il de rester assis les bras croisés toute la journée en silence ? ça m'étonnerait aussi.

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Leclochard le Mer 7 Déc 2011 - 15:28

@christophevan a écrit:
Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

Les ouvriers qui séquestrent leur patron sont, dans ce cas, dans une situation bien plus désespérée que les parents d'élèves d'une classe qui n'avance pas. Les situations n'ont strictement rien à voir donc la comparaison est totalement hors de propos.

C'est une question de ressenti. Ici on parle de droit. Est-on condamné parce qu'on séquestre un parton ? une directrice ? J'imagine que la justice apprécie au cas par cas.

J'aimerais entendre la version adverse un jour, si possible. Là on entend les parents et la hiérarchie. Est-on sûr que tout ce qui est dit est vrai?

Je doute aussi:c'est un coup monté pour attirer de nouveaux élèves. 16 par classe, ils sont en sous-effectifs.. Laughing


_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marie Laetitia le Mer 7 Déc 2011 - 15:29

@Leclochard a écrit:
@Marcorèle a écrit:C'est assez grave cette histoire. La séquestration, c'est punissable par la loi, à moins que ce soit une séquestration "volontaire". Dans ce cas, le diocèse comme l'IEN ont leur part de responsabilité. Je ne sais pas exactement ce qu'on lui reproche à ce PE stagiaire. Il y a des classes très difficiles à gérer: des élèves "bobos" qui se retrouvent avec deux ou trois cas "psys" , c'est très difficile surtout quand on a les parents sur le dos. C'est triste pour ce PE, j'espère qu'il ne va pas rentrer en dépression et on peut s'inquiéter pour celui ou celle qui va le remplacer !

Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

légalement, oui. La loi s'applique à tous. Le problème c'est quand la loi ne s'applique pas pour ceux qui abusent des deniers de l'état, ne respectent pas le droit du travail. Mais là c'est l'État qui est responsable.

Mais la séquestration est tjrs interdite. Comme sont interdits les blocages en temps de grève.

@christophevan a écrit:
Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

Les ouvriers qui séquestrent leur patron sont, dans ce cas, dans une situation bien plus désespérée que les parents d'élèves d'une classe qui n'avance pas. Les situations n'ont strictement rien à voir donc la comparaison est totalement hors de propos.

J'aimerais entendre la version adverse un jour, si possible. Là on entend les parents et la hiérarchie. Est-on sûr que tout ce qui est dit est vrai?


topela

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Leclochard le Mer 7 Déc 2011 - 15:32

@Marie Laetitia a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcorèle a écrit:C'est assez grave cette histoire. La séquestration, c'est punissable par la loi, à moins que ce soit une séquestration "volontaire". Dans ce cas, le diocèse comme l'IEN ont leur part de responsabilité. Je ne sais pas exactement ce qu'on lui reproche à ce PE stagiaire. Il y a des classes très difficiles à gérer: des élèves "bobos" qui se retrouvent avec deux ou trois cas "psys" , c'est très difficile surtout quand on a les parents sur le dos. C'est triste pour ce PE, j'espère qu'il ne va pas rentrer en dépression et on peut s'inquiéter pour celui ou celle qui va le remplacer !

Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

légalement, oui. La loi s'applique à tous. Le problème c'est quand la loi ne s'applique pas pour ceux qui abusent des deniers de l'état, ne respectent pas le droit du travail. Mais là c'est l'État qui est responsable.

Mais la séquestration est tjrs interdite. Comme sont interdits les blocages en temps de grève.

Tu regrettes qu'on ne condamne pas les ouvriers qui ont retenu leur patron ? Shocked

@christophevan a écrit:
Et quand des ouvriers qui vont être licenciés séquestrent dans leur bureau le patron, des cadres, ils devraient être condamnés en justice selon toi ?

Les ouvriers qui séquestrent leur patron sont, dans ce cas, dans une situation bien plus désespérée que les parents d'élèves d'une classe qui n'avance pas. Les situations n'ont strictement rien à voir donc la comparaison est totalement hors de propos.

J'aimerais entendre la version adverse un jour, si possible. Là on entend les parents et la hiérarchie. Est-on sûr que tout ce qui est dit est vrai?


topela

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par MarieL le Mer 7 Déc 2011 - 15:33

Aux infos régionales des parents ont parlé de "mise en danger" parce que les perturbateurs étaient laissés sans surveillance en dehors de la classe, dans La Dépêche on parle d'enfants "punis tous les jours", et des parents disent savoir prendre un risque "si les enseignants portent plainte".

Quoi qu'il en soit, leur donner satisfaction à la suite d'une action de force comme celle-ci ne laisse rien augurer de bon pour l'avenir.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par eliam le Mer 7 Déc 2011 - 15:34

Axel a écrit:

Quoi qu'il en soit, leur donner satisfaction à la suite d'une action de force comme celle-ci ne laisse rien augurer de bon pour l'avenir.

Tout à fait d'accord !

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Leclochard le Mer 7 Déc 2011 - 15:36

Axel a écrit:Aux infos régionales des parents ont parlé de "mise en danger" parce que les perturbateurs étaient laissés sans surveillance en dehors de la classe, dans La Dépêche on parle d'enfants "punis tous les jours", et des parents disent savoir prendre un risque "si les enseignants portent plainte".

Quoi qu'il en soit, leur donner satisfaction à la suite d'une action de force comme celle-ci ne laisse rien augurer de bon pour l'avenir.

Pour le coup, c'est dangereux (souvenons-nous du gamin qui s'était pendu dans le couloir).
A mon avis, on ne rend pas service qu'aux parents en le changeant d'établissement... mais bon.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marcorèle le Mer 7 Déc 2011 - 15:42

@Leclochard a écrit:
Axel a écrit:Aux infos régionales des parents ont parlé de "mise en danger" parce que les perturbateurs étaient laissés sans surveillance en dehors de la classe, dans La Dépêche on parle d'enfants "punis tous les jours", et des parents disent savoir prendre un risque "si les enseignants portent plainte".

Quoi qu'il en soit, leur donner satisfaction à la suite d'une action de force comme celle-ci ne laisse rien augurer de bon pour l'avenir.

Pour le coup, c'est dangereux (souvenons-nous du gamin qui s'était pendu dans le couloir).
A mon avis, on ne rend pas service qu'aux parents en le changeant d'établissement... mais bon.
Je pense aussi que la directrice n'est pas mécontente. Mais c'est bien maladroit cette "stratégie" à mon avis; d'ailleurs, elle pourrait être mise en cause à son tour par ses supérieurs (IA et diocèse), je pense.
Et Chatel pourrait aussi se poser des questions quant à "l'entrée dans le métier."

http://www.lepost.fr/article/2011/12/07/2654981_pour-faire-virer-un-prof-les-parents-d-eleves-sequestrent-le-personnel.html

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marie Laetitia le Mer 7 Déc 2011 - 15:44

@Leclochard a écrit:
Tu regrettes qu'on ne condamne pas les ouvriers qui ont retenu leur patron ? Shocked

Bon. Tu n'as pas l'air de comprendre mon raisonnement. Si un ouvrier, excédé par le comportement ignoble de son patron, l'attend à la sortie et le tue. L'ouvrier sera condamné pour homicide, même s'il bénéficie de circonstances atténuantes. Mais un acte illégal reste illégal, on est bien d'accord? Dura lex sed lex, dit la formule...

Que tu soutiennes le contraire m'inquiéterait parce que cela veut dire que l'on n'a même plus à être en droit égaux devant la loi. Rolling Eyes

ce que je regrette c'est que d'une part oui, ceux qui séquestrent ne soient pas punis et que l'État n'assure pas sa mission qui est de protéger les individus des abus commis par des patrons. Il faut envisager le problème en entier.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Clarianz le Mer 7 Déc 2011 - 16:03

Non, mais quand même! :colere:
On peut tout de même dire que certains enseignants ne pas à leur place devant une classe? ou ce n'est plus possible?

Ce n'est pas parce qu'il y a de réelle difficultés qu'il faut excuser tout et n'importe quoi! 4 mois de classes et des cahiers vides, des enfants qui pleurent, qui crient... c'est donc un trimestre de travail gaché!

Des enfants de 8 ans, dans une école privé, ingérables? vraiment?
Je me dis que cette personne n'a juste rien à faire devant une classe, tout le monde ne peut pas être enseignant.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Clarianz le Mer 7 Déc 2011 - 16:05

@eliam a écrit:
Axel a écrit:

Quoi qu'il en soit, leur donner satisfaction à la suite d'une action de force comme celle-ci ne laisse rien augurer de bon pour l'avenir.

Tout à fait d'accord !


Moi pas!!

Heureusement qu'il est possible (et en a fortiori dans le privé) de veiller à ce que son enfant soit en sécurité!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Marcorèle le Mer 7 Déc 2011 - 16:07

@Clarianz a écrit:Non, mais quand même! :colere:
On peut tout de même dire que certains enseignants ne pas à leur place devant une classe? ou ce n'est plus possible?

Ce n'est pas parce qu'il y a de réelle difficultés qu'il faut excuser tout et n'importe quoi! 4 mois de classes et des cahiers vides, des enfants qui pleurent, qui crient... c'est donc un trimestre de travail gaché!

Des enfants de 8 ans, dans une école privé, ingérables? vraiment?
Je me dis que cette personne n'a juste rien à faire devant une classe, tout le monde ne peut pas être enseignant.
Peut-être. Tu as vu leurs cahiers ?

Marcorèle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum