Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
CHOUCROUTE
Niveau 9

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par CHOUCROUTE le Mer 14 Déc 2011 - 13:01
Bonjour Serge G.,
bon, je n'ai pas lu toutes les 5 pages du post ... mais je voulais t'envoyer tout mon soutien et te donner mon avis, qui n'engage que moi ...
Si tu aimes ce métier, si tu comptes l'exercer encore longtemps (enfin, dans de bonne conditions), si tu veux avoir une situation stable pour l'arrivée de ton bébé, pourquoi hésiter à accepter la proposition du médecin conseil? L'avis des autres, on s'en fiche
, "handicapé car dépressi" ... et alors? ... si ton objectif est d'avoir un poste fixe, d'exercer pleinement et sereinement ton métier, enseigner à des élèves, pourquoi ne pas profiter du système en réponse à ce système qui nous prend parfois pour des pions, des numéros et obtenir ces 1000 points, qui pourraient bien t'aider?
Es-tu allé voir l'assistante sociale de ton académie? Il y a un service qui s'occupe de "repositionner" certaines personnes dans l'EN (dans les bureaux par exemple ...).
Dans tous les cas, je te souhaite plein de bonnes choses et de retrouver le moral et la foi en ce que tu veux faire. fleurs2
avatar
Invité
Invité

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Invité le Mer 14 Déc 2011 - 13:04
@olivier a écrit:...

et maintenant, que fais-tu? je n'ai pas bien compris si tu étais dans le privé ou dans l'administration fiscale...
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Mer 14 Déc 2011 - 14:21
@CHOUCROUTE a écrit:Bonjour Serge G.,
bon, je n'ai pas lu toutes les 5 pages du post ... mais je voulais t'envoyer tout mon soutien et te donner mon avis, qui n'engage que moi ...
Si tu aimes ce métier, si tu comptes l'exercer encore longtemps (enfin, dans de bonne conditions), si tu veux avoir une situation stable pour l'arrivée de ton bébé, pourquoi hésiter à accepter la proposition du médecin conseil? L'avis des autres, on s'en fiche
, "handicapé car dépressi" ... et alors? ... si ton objectif est d'avoir un poste fixe, d'exercer pleinement et sereinement ton métier, enseigner à des élèves, pourquoi ne pas profiter du système en réponse à ce système qui nous prend parfois pour des pions, des numéros et obtenir ces 1000 points, qui pourraient bien t'aider?
Es-tu allé voir l'assistante sociale de ton académie? Il y a un service qui s'occupe de "repositionner" certaines personnes dans l'EN (dans les bureaux par exemple ...).
Dans tous les cas, je te souhaite plein de bonnes choses et de retrouver le moral et la foi en ce que tu veux faire. fleurs2

Merci, Choucroute, pour ton soutien... Oui, j'aime ou j'aimais ce métier, je ne sais plus vraiment... Certes, les conditions d'exercice y sont pour beaucoup, mais les changements derniers m'affectent. J'ai l'impression de me retrouver dans une situation paradoxale : ce que l'on me demande de faire ( affraid ) et ce que je fais... J'ai l'impression d'avoir perdu quelque chose en route, l'essence même de ma tâche.
Je ne veux pas passer par une reconnaissance d'handicap pour plusieurs raisons:
- je ne suis pas handicapé et je me refuse d'être considéré en tant que tel.
-si je quitte l'éducation nationale, je serai marqué au fer rouge "handicapé pour raison psy" ce qui peut être très "handicapant" pour le coup.
- qui sait ce qui se cache derrière cette démarche proposée par le médecin conseil...

En bref, cette démarche ne me paraît pas adaptée à ma situation... De plus, mon psy me la déconseille fortement car il sait qu'elle peut avoir des conséquences fâcheuses. Je passe mon temps, en ce moment, à scanner des pages de manuels que je classe ensuite mais sans but précis et surtout sans réflexion, j'en suis bien incapable... Je me demande bien comment j'ai pu obtenir ce concours... Sad
avatar
olivier-np30
Habitué du forum

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par olivier-np30 le Mer 14 Déc 2011 - 15:33
Lorica a écrit:
et maintenant, que fais-tu? je n'ai pas bien compris si tu étais dans le privé ou dans l'administration fiscale...

Oui je travaille dans le privé dans un département d'informatique. A mon époque internet était moins présent qu'aujourd'hui et j'ai mis plus de temps à collecter des infos que j'aurais eu en quelques semaines aujourd'hui.

Pour un prof de maths le métier d'inspecteur-analyste des impôts est pas mal, c'est pour cela que j'en parle. Laughing

En général dans le privé au bout de 3 ans on arrive à se stabiliser, de toute façon même dans le service le réservoir des clients n'est pas sans fond et on tourne avec un portefeuille défini.

Je pense qu'en tant que prof j'aurai eu moins de stabilité qu'aujourd'hui car la profession était déjà bien attaquée : avant un titulaire avait un vrai poste.

De plus on est plus libre de ses choix : si je travaille en RP, c'est un choix que j'ai bien muri après une démission. A l'EN on est obligé d'accepter ce qu'on propose ou si on a la situation géographique après quelques années c'est souvent en faisant une concession sur le niveau. J'ai un ami agrégé qui enseignait en lycée international et a dû accepter d'être au collège pour avoir sa mutation géographique. Dans le privé c'est moins compliqué, j'ai le sentiment de mieux maitriser ma vie et d'être acteur de mes choix. Par ailleurs j'ai une vraie fonction et le métier de cadre assure une certaine autonomie : quand j'étais enseignant, l'autonomie n'était que relative.

Mes parents ont exercé le métier d'enseignant mais parce qu'ils avaient des enfants et voulaient la qualité de vie, leur métier leur importait peu. Je suis célibataire, mon métier était très important pour moi, je n'aurais pas pu pas faire comme mes parents, la configuration n'était pas la même que la leur. Chacun fait ses choix en fonction de divers critères auxquels il accorde des priorités.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Mer 14 Déc 2011 - 17:41
Je me rends compte que j'ai un ralentissement intellectuel phénoménal : j'édite beaucoup de mes posts car ils sont pourris de fautes, je me pose des questions dignes d'un gamin de 14 ans, je ne cesse de tout vérifier sur le TLF, ma vitesse de lecture est affligeante, ma concentration est nulle...
J'ai l'impression d'être bon à jeter... Ca m'angoisse d'être aussi amoindri... Je me demande s'ils ne se sont pas plantés au capes dans le report des notes, d'autant que mon rang, sans être exceptionnel, m'avait surpris, ainsi que ma note de dissertation d'ailleurs...
micaschiste
micaschiste
Vénérable

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par micaschiste le Mer 14 Déc 2011 - 18:05
Serge, vu la liste des médicaments que tu prends, se sentir vaseux, anesthésié du cerveau n'a rien d'étonnant. Courage... fleurs
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Mer 14 Déc 2011 - 22:25
@micaschiste a écrit:Serge, vu la liste des médicaments que tu prends, se sentir vaseux, anesthésié du cerveau n'a rien d'étonnant. Courage... fleurs

Peut-être...
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Jeu 15 Déc 2011 - 13:02
Bon, voilà je cherche des témoignages ou des conseils... Je suis un traitement assez lourd à base de deux antidépresseurs, d'anxiolytiques, de thymorégulateurs et d'hypnotiques. Tout cela me permet de manger, d'être moins tendu, de dormir, cependant j'ai également l'impression d'être intellectuellement diminué, d'être dans un brouillard (vision floue) permanent et je ne peux me concentrer que très peu. En effet, ne sortant que lorsque cela est strictement nécessaire, je sais que mon salut passera par un retour au travail d'autant que le manque de confiance en moi est grandissant... Toutefois, je ne peux reprendre qu'avec les idées claires et un intellect efficient, ce qui est loin d'être le cas en ce moment. J'ai bien eu l'idée de balancer toutes ces saletés mais j'ai peur que le manque ne soit pire que le mal... Peut-être devrais-je entamer un sevrage avant de reprendre le boulot car là je suis déconnecté... Certain(e)s d'entre vous ont-il fait cette malheureuse expérience et comment l'ont-ils gérée? Tous ces psychotropes ne sont-ils pas finalement que de la m....? Merci d'avance... et désolé de remettre ça sur le tapis mais je m'inquiète car j'ai l'impression d'avoir un QI de 40...
avatar
Invité
Invité

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Invité le Jeu 15 Déc 2011 - 13:09
le mieux serait d'en discuter avec ton médecin. Tu ne vas pas commencer à faire n'importe quoi avec des médocs de ce type...
Si tu n'as pas confiance en ton médecin, vas en voir un autre, mais n'en change pas tous les 4 matins non plus.

Bon courage à toi
Nasopi
Nasopi
Bon génie

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Nasopi le Jeu 15 Déc 2011 - 14:53
Lorica a écrit:le mieux serait d'en discuter avec ton médecin. Tu ne vas pas commencer à faire n'importe quoi avec des médocs de ce type...
Si tu n'as pas confiance en ton médecin, vas en voir un autre, mais n'en change pas tous les 4 matins non plus.

Bon courage à toi

+1
De plus les difficultés cognitives peuvent être également liées à la dépression elle-même.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Jeu 15 Déc 2011 - 14:53
Lorica a écrit:le mieux serait d'en discuter avec ton médecin. Tu ne vas pas commencer à faire n'importe quoi avec des médocs de ce type...
Si tu n'as pas confiance en ton médecin, vas en voir un autre, mais n'en change pas tous les 4 matins non plus.

Bon courage à toi

Merci, Lorica, mais je suis scrupuleusement les prescriptions de mon médecin... Lui dit que c'est dû à l'anxiété, certes mais je me demande dans quelle mesure ces médicaments peuvent nuire à la santé intellectuelle. Je suis professeur de français et vu mon niveau de réflexion, ainsi que ma vitesse de lecture, ma capacité à comprendre, à conceptualiser, j'ai peur de décliner et que ce soit irrémédiable... J'imagine reprenant dans cet état et devant faire un remplacement en catastrophe dans un lycée, voire même en collège... Je serais pitoyable...
Si d'autres personnes ont des témoignages ou des conseils à donner, je suis preneur...
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Jeu 15 Déc 2011 - 14:55
@Nasopi a écrit:
Lorica a écrit:le mieux serait d'en discuter avec ton médecin. Tu ne vas pas commencer à faire n'importe quoi avec des médocs de ce type...
Si tu n'as pas confiance en ton médecin, vas en voir un autre, mais n'en change pas tous les 4 matins non plus.

Bon courage à toi

+1
De plus les difficultés cognitives peuvent être également liées à la dépression elle-même.
Merci, Nasopi, pour ta venue... Mais ces difficultés peuvent être si importantes ????
!!!!
avatar
olivier-np30
Habitué du forum

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par olivier-np30 le Sam 17 Déc 2011 - 19:56
Salut Serge, tu peux essayer de faire des mots fléchés pour te détendre, visiblement tu as l'air en plein burn out : essaie de décompresser.

J'ai un ami comptable qui a touché le fond et a repris goût à la vie : il fait des sudoku, s’intéresse au sport ...

Ne te mets pas trop la pression.

Dans quel cadre habites-tu ? peut-être qu'une vraie semaine de vacances te ferait du bien !? Moi j'ai besoin de la mer pour me ressourcer.

A+

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain
menerve
menerve
Prophète

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par menerve le Sam 17 Déc 2011 - 21:59
Serge, bien sûr que ces difficultés peuvent être énormes!!! Au plus fort de ma dépression, je n'arrivais plus à lire....même des choses simples, je décrochais!!
Et avec les médocs encore pire: avec l'un deux, plus moyen de me souvenir de mon adresse et de mon numéro de téléphone!!!
sorceress
sorceress
Niveau 9

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par sorceress le Dim 18 Déc 2011 - 9:06
Pour les médicaments, je m'y connais un peu.
J'ai souvent été considérée comme dépressive par les psys jusqu'à ce qu'enfin les derniers que j'ai pu voir ont enfin compris que je souffrais d'une très forte anxiété , et de crises d'angoisse . Ces crises ne sont pas assez graves pour que je restent cloîtrée chez moi, elles se manifestent surtout par le sentiment que qque chose d'horrible va se produire. J'ai fini par prendre sur moi en me répétant que ce n'est qu'une impression, mais ce n'est pas évident.
J'ai aussi dans le cadre de mon boulot longtemps eu des soucis d'autorité qui m'ont pas mal plombée, cette année ça va mieux, et j'ai un poste fixe donc je suis loin de tes conditions difficiles.
Je ne prends plus d'antidépresseurs depuis longtemps; ni d'hypnotiques (je suppose que tu parles de médicaments du type stillnox). Je souffre d'insomnie mais les hypnotiques ne fonctionnent pas sur moi car ce sont des inducteurs de sommeil en général et mon souci est que je m'éveille la nuit. J'ai réussi à trouver un équilibre avec un usage d'anxiolytiques seuls et de façon parcimonieuse.
Je crois déjà qu'il faut limiter les doses là pour toi, car les effets de tes médicaments sont paradoxaux et entretiennent ton manque de confiance en toi, ce qui ne devrait pas être le cas. Tu me diras ce pourrait être les effets de la dépression, mais si tu prends déjà deux antidépresseurs tu ne devrais plus avoir ces effets sauf s'ils ne conviennent pas.
Quant au statut de travailleur handicapé, je te dis "méfiance", perso je ne me lancerais pas là-dedans, si l'on considère l'évolution de nos conditions de travail, rien ne dit que cela ne va pas dans le futur jouer en ta défaveur, surtout si effectivement tu veux quitter l'EN ( et même si tu y restes).
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Dim 18 Déc 2011 - 10:09
@sorceress a écrit:Pour les médicaments, je m'y connais un peu.
J'ai souvent été considérée comme dépressive par les psys jusqu'à ce qu'enfin les derniers que j'ai pu voir ont enfin compris que je souffrais d'une très forte anxiété , et de crises d'angoisse . Ces crises ne sont pas assez graves pour que je restent cloîtrée chez moi, elles se manifestent surtout par le sentiment que qque chose d'horrible va se produire. J'ai fini par prendre sur moi en me répétant que ce n'est qu'une impression, mais ce n'est pas évident.
J'ai aussi dans le cadre de mon boulot longtemps eu des soucis d'autorité qui m'ont pas mal plombée, cette année ça va mieux, et j'ai un poste fixe donc je suis loin de tes conditions difficiles.
Je ne prends plus d'antidépresseurs depuis longtemps; ni d'hypnotiques (je suppose que tu parles de médicaments du type stillnox). Je souffre d'insomnie mais les hypnotiques ne fonctionnent pas sur moi car ce sont des inducteurs de sommeil en général et mon souci est que je m'éveille la nuit. J'ai réussi à trouver un équilibre avec un usage d'anxiolytiques seuls et de façon parcimonieuse.
Je crois déjà qu'il faut limiter les doses là pour toi, car les effets de tes médicaments sont paradoxaux et entretiennent ton manque de confiance en toi, ce qui ne devrait pas être le cas. Tu me diras ce pourrait être les effets de la dépression, mais si tu prends déjà deux antidépresseurs tu ne devrais plus avoir ces effets sauf s'ils ne conviennent pas.
Quant au statut de travailleur handicapé, je te dis "méfiance", perso je ne me lancerais pas là-dedans, si l'on considère l'évolution de nos conditions de travail, rien ne dit que cela ne va pas dans le futur jouer en ta défaveur, surtout si effectivement tu veux quitter l'EN ( et même si tu y restes).

merci à toi et aux autres pour vos réponses... Tu as vu juste, il s'agit exactement de cet hypnotique... Moi il me casse direct et je tombe... Cependant le lendemain je suis encore ko au réveil. Il va falloir que je vois avec mon psy pour diminuer tout ça. Bien sûr, pour moi, hors de question d'être reconnu handicapé !
avatar
Invité
Invité

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Invité le Dim 18 Déc 2011 - 11:43
ce qu'il te faut aussi, c'est une perspective de sortie de l'EN. Renseigne-toi sur les concours existants; il y a des forums spécialisés qui peuvent d'aiguiller.
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Jeu 22 Déc 2011 - 10:42
J'ai besoin de vos conseils éclairés... Je me remets petit à petit, même si je suis sous traitement, il apparaît fondamental pour moi de travailler et de sortir de cette incarcération forcée que je me suis construite... Mon arrêt maladie s'est arrêté hier et j'ai vu mon psy, je vais donc reprendre mon travail de TZR au retour des vacances de Noël. Je précise que mes remplacements avant mon arrêt n'apparaissent plus sur iprof et que j'ai été remplacé par un vacataire. Du coup, je n'ai plus de remplacement actuellement.

Cependant, que dois-je faire ? Contacter le rectorat afin de savoir où je vais être nommé et prendre ainsi les devants ou attendre la rentrée et devoir me pointer à mon collège de rattachement ? j'ai besoin de vos conseils, les néos !
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par arcenciel le Jeu 22 Déc 2011 - 10:51
Attendre dans le collège de rattachement... Le rectorat a du recevoir la fin de ton arrêt AM, donc à eux de faire leur job!
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Lun 2 Jan 2012 - 15:49
Bon je vais reprendre demain, sans affectation dixit Iprof... Je n'ai pas eu le courage d'appeler le rectorat par lassitude, procrastination, angoisse, démotivation et plein d'autres choses. Ca me bouffe littéralement... Je vais donc pointer à mon établissement de rattachement à la première heure demain avec le cortège de ce que tout cela implique : revoilà le dépressif de service, attente angoissée de ce que le château va bien vouloir faire de moi, angoisse que l'on me reproche de ne pas avoir appelé le rectorat, me retrouver au CDI et attendre que le temps passe en tremblant à chaque coup de fil, image pourrie de moi-même... L'inactivité m'est insupportable mais ce métier me détruit... Retour à la case départ avec peur comme un gamin et sueurs froides, j'aimerais dormir longtemps, très longtemps... Sad
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Lun 2 Jan 2012 - 15:50
Je n'y crois décidément plus...parfois je me dis que j'aurais mieux fait de me tirer une balle plutôt que d'ouvrir des bouquins, je ne suis peut-être pas à ma place, une sorte d'erreur de l'institution lors de ma validation...
sand
sand
Empereur

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par sand le Lun 2 Jan 2012 - 16:30
Serge, courage fleurs2
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Lun 2 Jan 2012 - 18:47
@sand a écrit:Serge, courage fleurs2

Je te remercie, il va m'en falloir... Je recommence à zéro...
Poups
Poups
Doyen

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Poups le Lun 2 Jan 2012 - 19:16
@Serge G a écrit:Bon je vais reprendre demain, sans affectation dixit Iprof... Je n'ai pas eu le courage d'appeler le rectorat par lassitude, procrastination, angoisse, démotivation et plein d'autres choses. Ca me bouffe littéralement... Je vais donc pointer à mon établissement de rattachement à la première heure demain avec le cortège de ce que tout cela implique : revoilà le dépressif de service, attente angoissée de ce que le château va bien vouloir faire de moi, angoisse que l'on me reproche de ne pas avoir appelé le rectorat, me retrouver au CDI et attendre que le temps passe en tremblant à chaque coup de fil, image pourrie de moi-même... L'inactivité m'est insupportable mais ce métier me détruit... Retour à la case départ avec peur comme un gamin et sueurs froides, j'aimerais dormir longtemps, très longtemps... Sad

:succes: !!!! bisous
Serge G
Serge G
Niveau 5

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par Serge G le Lun 2 Jan 2012 - 19:45
@Poups a écrit:
@Serge G a écrit:Bon je vais reprendre demain, sans affectation dixit Iprof... Je n'ai pas eu le courage d'appeler le rectorat par lassitude, procrastination, angoisse, démotivation et plein d'autres choses. Ca me bouffe littéralement... Je vais donc pointer à mon établissement de rattachement à la première heure demain avec le cortège de ce que tout cela implique : revoilà le dépressif de service, attente angoissée de ce que le château va bien vouloir faire de moi, angoisse que l'on me reproche de ne pas avoir appelé le rectorat, me retrouver au CDI et attendre que le temps passe en tremblant à chaque coup de fil, image pourrie de moi-même... L'inactivité m'est insupportable mais ce métier me détruit... Retour à la case départ avec peur comme un gamin et sueurs froides, j'aimerais dormir longtemps, très longtemps... Sad

:succes: !!!! bisous

Merci Poups, c'est mignon...
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN... - Page 4 Empty Re: Je suis venu vous dire que je pense sérieusement à quitter l'EN...

par arcenciel le Lun 2 Jan 2012 - 19:57
Courage pour ta reprise et pas de panique!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum