prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par caribouc le Jeu 8 Déc 2011 - 23:14

Komi, il n'est pas ici question de "te justifier", mais bien plutôt de trouver un truc dans lequel tu te sentes à l'aise pour gérer la situation.
Chacun fait avec ce qu'il est : moi, ça passe par l'humour, et la conversation ouverte. D'autres feront une remontée de bretelles.
Il faut que tu trouves ce qui va te soulager toi.

Et je pense que c'est bien plus le malaise que tu ressens qui permet aux élèves des débordements que ton homosexualité en soi.

Courage fleurs2

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par John le Jeu 8 Déc 2011 - 23:16

il me semble essentiel de faire comprendre à ces lycéens que
1. la vie privée de leurs profs ne les concerne pas, pas plus que la leur ne concerne leurs profs
2. l'orientation sexuelle (de leurs profs, de leurs camarades, de leurs voisins) n'influe en rien sur leur caractère, leurs qualités et défauts et que, partant de là, elle n'est ni plus importante ni plus significative que leur couleur préférée
Si komi en arrive à faire cela, c'est justement parce que les élèves l'attaquent sur son orientation sexuelle.

On ne peut donc pas dire juste avant que : "quel que soit le sujet, un prof doit éviter de parler de sa vie privée en classe car ce n'est pas le lieu pour cela". En disant ce que tu as dit plus haut, komi va parler de son orientation sexuelle. Soit il le fait explicitement, soit il le fait implictement. mais dans les deux cas il le fait.


Tout cela pour dire que selon moi l'essentiel est de réagir mais que la réaction va dépendre d'un tas de facteurs que seul Komi peut mesurer.
Oui.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par John le Jeu 8 Déc 2011 - 23:18

Et je pense que c'est bien plus le malaise que tu ressens qui permet aux élèves des débordements que ton homosexualité en soi.
Les deux, mon capitaine. C'est un cercle vicieux.
Et comme on ne peut pas briser le second terme (l'orientation), il faut briser le premier (le malaise).

Et le malaise vient entre autres du fait que, comme le dit Igniatius, il n'est pas sûr que les élèves fassent exprès de faire mal. Si les choses sont claires, ils ne pourront pas dire que ce n'est pas exprès. Mais il faut prévenir d'autres adultes avant.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par caribouc le Jeu 8 Déc 2011 - 23:20

Oui, leur dire que statistiquement sur 35 élèves, il y en a plusieurs, ça peut les troubler.
Et puis, moi, je leur ai dit en rigolant qu'il "fallait goûter à tout" (d'où le fait qu'ils ont pensé que j'étais homo ou bi) Twisted Evil , que rien n'était tabou et qu'en plus, la sexualité" ça pouvait évoluer avec l'âge.

Je pense que le pire qu'on puisse faire, c'est ne pas en parler, faire comme si de rien alors qu'il y a un malaise manifeste pour Komi.

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par Eloah le Jeu 8 Déc 2011 - 23:23

@John a écrit:
il me semble essentiel de faire comprendre à ces lycéens que
1. la vie privée de leurs profs ne les concerne pas, pas plus que la leur ne concerne leurs profs
2. l'orientation sexuelle (de leurs profs, de leurs camarades, de leurs voisins) n'influe en rien sur leur caractère, leurs qualités et défauts et que, partant de là, elle n'est ni plus importante ni plus significative que leur couleur préférée
Si komi en arrive à faire cela, c'est justement parce que les élèves l'attaquent sur son orientation sexuelle.

On ne peut donc pas dire juste avant que : "quel que soit le sujet, un prof doit éviter de parler de sa vie privée en classe car ce n'est pas le lieu pour cela". En disant ce que tu as dit plus haut, komi va parler de son orientation sexuelle. Soit il le fait explicitement, soit il le fait implictement. mais dans les deux cas il le fait.


Tout cela pour dire que selon moi l'essentiel est de réagir mais que la réaction va dépendre d'un tas de facteurs que seul Komi peut mesurer.
Oui.

Oui, bien sûr, il le fait mais il peut simplement expliquer qu'il aborde ce sujet à cause de l'attitude de ses élèves en précisant quelque chose du genre "que je sois homo ou hétéro ne change rien, cela ne vous concerne pas bla bla bla". Ce que je veux dire, c'est que la vie privée d'un enseignant n'a pas à franchir le seuil de la salle de cours, ce qui n'empêche pas d'aborder tous les sujets du monde, tant que c'est de manière détachée (en apparence) de sa propre intimité. On est bien d'accord que c'est loin d'être aisé, mais il est essentiel de faire comprendre aux élèves que nos vies ne peuvent pas être des prises pour eux.

Eloah
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par caribouc le Jeu 8 Déc 2011 - 23:23

@John a écrit:
Et je pense que c'est bien plus le malaise que tu ressens qui permet aux élèves des débordements que ton homosexualité en soi.
Les deux, mon capitaine. C'est un cercle vicieux.
Et comme on ne peut pas briser le second terme (l'orientation), il faut briser le premier (le malaise).

Et le malaise vient entre autres du fait que, comme le dit Igniatius, il n'est pas sûr que les élèves fassent exprès de faire mal. Si les choses sont claires, ils ne pourront pas dire que ce n'est pas exprès. Mais il faut prévenir d'autres adultes avant.
Attention, je n'ai pas dit que Komi devait dire ce qu'il en était de SA sexualité. J'ai plutôt parlé de faire un débat sur LA sexualité et au passage aborder le sujet et "dédramatiser" le truc (souvent, au lycée, ils ont des réactions un peu primaires quant à l'homosexualité, la bisexualité... en fait tout ce qui n'est pas dans la case "bon hétéro de base-marié(e)-2 enfants")

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par Igniatius le Jeu 8 Déc 2011 - 23:24

Bon, il est trop tard et je suis crevé, mais j'aurais des choses à dire pour compléter : je refuse les explications de texte touchant à ma vie privée, quelles qu'elles soient.
Je ne suis suis ni noir ni homo, seulement breton, mais je considère que nous ne devons pas laisser prise à ce genre d'attitude : et je sais bien que komi ne "leur demande pas de continuer à parler", mais justement, il faut qu'il trouve le moyen de les gérer, pas de les confronter.

Je ne suis pas d'accord quant au bénéfice de parler frontalement de son homosexualité.

A demain.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par grandesvacances le Jeu 8 Déc 2011 - 23:26

@John a écrit:
Fais comme si de rien, droit dans tes bottes, même si ce n'est pas facile... Ils se lasseront.
Mais c'est incroyable : si des gamins faisaient de petits bruits de jungle dans la classe d'un prof noir, vous lui diriez de faire comme si de rien ? Enfin, ce n'est pas possible...

Ben... J'ai peut-être mal compris, mais ce que Komi déplore, c'est pas aussi tangible que des cris de singe. Ta comparaison, euh... Dans le post que je lui adressais tout à l'heure, j'ai d'ailleurs souligné que je ne savais pas trop comment réagir tellement la situation me paraît tangente ( inconfortable ? biaisée ? piégeuse ? ... je ne sais même pas quel mot employer !), et je lui adressais, enfin j'essayais maladroitement, mes encouragements.
Mais faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Smile

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par John le Jeu 8 Déc 2011 - 23:28

je refuse les explications de texte touchant à ma vie privée, quelles qu'elles soient.
Je ne suis suis ni noir ni homo, seulement breton
Ca donne rarement lieu à des explications de texte très longues.

mais je considère que nous ne devons pas laisser prise à ce genre d'attitude : et je sais bien que komi ne "leur demande pas de continuer à parler", mais justement, il faut qu'il trouve le moyen de les gérer, pas de les confronter.
De les confronter ? C'est rare, en emploi intransitif...

Je ne suis pas d'accord quant au bénéfice de parler frontalement de son homosexualité.
Pour l'instant, il n'en a jamais parlé ni frontalement ni de biais, et il est toujours dans la même situation en tout cas. Il ne suffit donc pas de dire qu'il ne doit surtout pas en parler au risque de les "confronter".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par John le Jeu 8 Déc 2011 - 23:29

Ben... J'ai peut-être mal compris, mais ce que Komi déplore, c'est pas aussi tangible que des cris de singe.
Ah, tout dépend effectivement de ce qui est fait contre lui : là c'est à lui de répondre.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par komi le Jeu 8 Déc 2011 - 23:37

Pas des cris de singe, mais des cris de chèvres ou des bruits de succion, alors que j'ai eu droit à un respect total depuis le début de l'année.

komi
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par JPhMM le Jeu 8 Déc 2011 - 23:40

Quelle horreur. No

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par caribouc le Jeu 8 Déc 2011 - 23:40

@komi a écrit:Pas des cris de singe, mais des cris de chèvres ou des bruits de succion, alors que j'ai eu droit à un respect total depuis le début de l'année.
affraid affraid affraid affraid La vache ! Mais c'est odieux affraid affraid affraid affraid

Donc, oui, il y a urgence. Quelle matière enseignes-tu Komi ?

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par aposiopèse le Jeu 8 Déc 2011 - 23:42

Soit tes élèves sont des gros *** homophobes

soit ce sont juste des adolescents qui ont trouvé LE truc qui semblait te déstabiliser, et ils exploitent le filon pour te faire craquer. Et là, ça aurait pu être ton prénom, ta taille, tes tics de langage, ta façon de t'habiller...

Dans le premier cas, le fait de leur expliquer que cela te blesse pourrait être productif. Mais dans le deuxième cas, ça pourrait avoir l'effet inverse. C'est vraiment délicat et je ne sais pas quoi te conseiller (je suis nulle en gestion de classe).

John, je pense qu'il y a une différence avec le racisme, dans la mesure où l'on ne peut cacher sa couleur de peau, alors que l'on peut souhaiter garder secrète sa vie privée. On peut comprendre que Komi n'ait pas envie de parler de sa sexualité, quelle qu'elle soit, à ses élèves, quand même ! En ce qui me concerne, je suis gênée (et je m'énerve) quand les élèves me demandent mon âge / si je suis madame ou mademoiselle (pas d'alliance), si j'ai des enfants, etc. J'estime que cela ne les regarde pas, je ressens ça comme une intrusion.


Sais-tu s'il y a des interventions prévues dans tes classes (du genre "semaine santé") ? ça pourrait être le moyen de profiter d'une intervention sur la sexualité pour demander aux intervenants de parler des sanctions qui existent pour insultes homophobes, par exemple.


A ta place, j'aurais tendance à donner une punition dès qu'un élève se permet une remarque déplacée (même si son message n'est pas clair, tu pars du principe qu'il perturbe le cours), car il ne faut pas laisser passer ça. Après, je me doute que ça doit être très éprouvant pour toi de devoir subir ça. En plus, c'est la période où ils sont excités et commencent à partir en vrille...

Encore une fois, je ne sais pas quoi te conseiller car tout dépend beaucoup de la mentalité de tes élèves, de ton caractère, du soutien de l'administration... Mais je te conseille de te répéter que ce sont des petits c*ns, que tu es un super prof et qu'ils vont bien finir par s'en rendre compter et occulter tout le reste !

As-tu au moins un collègue sympa (et digne de confiance) à qui tu pourrais confier tes soucis et demander conseil ?

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par Eloah le Jeu 8 Déc 2011 - 23:42

@komi a écrit:Pas des cris de singe, mais des cris de chèvres ou des bruits de succion, alors que j'ai eu droit à un respect total depuis le début de l'année.

A ta place, comme il doit t'être difficile de sanctionner les coupables puisque je suppose que tu ignores qui ils sont, je rédigerais un rapport sur ces événements, en donnant des copies au PP, au CPE et au proviseur. Nul besoin de préciser ce qui, selon toi, est la cause de ces bruits.
Courage, ne te laisse pas abattre !

Eloah
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par grandesvacances le Jeu 8 Déc 2011 - 23:42

Ah quand même... J'avais pas percuté : là c'est insultant, faut pas laisser passer !
Quid de l'équipe de direction ? scratch

Tâche de garder confiance, et reviens en parler !

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par User5899 le Jeu 8 Déc 2011 - 23:45

@Eloah a écrit:Ce que je veux dire, c'est que la vie privée d'un enseignant n'a pas à franchir le seuil de la salle de cours, ce qui n'empêche pas d'aborder tous les sujets du monde, tant que c'est de manière détachée (en apparence) de sa propre intimité. On est bien d'accord que c'est loin d'être aisé, mais il est essentiel de faire comprendre aux élèves que nos vies ne peuvent pas être des prises pour eux.
Ce qu'on appelle "vie privée" est un ensemble de choix de vie. Ca peut et doit rester à la porte du lycée. L'orientation sexuelle, la couleur de peau, les éventuelles particularités physiques ne sont pas des choix de vie et nous les portons tous sur nous, avec nous, et nous devons faire avec. On ne peut pas demander à quelqu'un qui est attaqué sur ça de faire comme s'il ne voyait rien. Le problème, c'est que la réaction dépend d'un très grand nombre de paramètres qui doivent être dosés avec grande précision et qu'on se sent impuissants, là, devant le clavier, à donner un conseil adapté. Mais nous devrions arrêter de parler ici de choix et de vie privée.
Je ne comprends pas, en revanche, comment notre collègue peut regretter perdre l'estime de ces jeunes à partir du moment où ceux-ci l'attaquent sur ce qu'il est. Cette estime, vous n'en avez rien à faire, s'ils vous estiment parce qu'ils vous ont perçu hétéro, rejetez cette estime, elle est un boulet. Et puis l'estime des élèves, hein... Quand on l'a pour de bonnes raisons, pourquoi pas ? Mais ce n'est pas le but ultime dans la vie.


Dernière édition par Cripure le Jeu 8 Déc 2011 - 23:48, édité 1 fois

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par komi le Jeu 8 Déc 2011 - 23:47

oui, bon, en même temps, ça ne s'est produit qu'une fois, et pendant qq secondes seulement. Je n'en ai pas fait un plat et j'ai fait une blague sur le sujet, si bien que ça s'est vite arrêté.
Mais disons que ça situe e registre : celui du mépris.

komi
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par caribouc le Jeu 8 Déc 2011 - 23:47

Cripure a écrit:
Je ne comprends pas, en revanche, comment notre collègue peut regretter perdre l'estime de ces jeunes à partir du moment où ceux-ci semblent l'attaquer sur ce qu'il est. Cette estime, vous n'en avez rien à faire, s'ils vous estiment parce qu'ils vous ont perçu hétéro, rejetez cette estime, elle est un boulet. Et puis l'estime des élèves, hein... Quand on l'a pour de bonnes raisons, pourquoi pas ? Mais ce n'est pas le but ultime dans la vie.
veneration

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par caribouc le Jeu 8 Déc 2011 - 23:48

@komi a écrit:oui, bon, en même temps, ça ne s'est produit qu'une fois, et pendant qq secondes seulement. Je n'en ai pas fait un plat et j'ai fait une blague sur le sujet, si bien que ça s'est vite arrêté.
Mais disons que ça situe e registre : celui du mépris.
Et c'était quand cette "petite plaisanterie" odieuse ?
(j'insiste, tu enseignes quoi ? Ta matière peut permettre ou non de débloquer la situation de façon plus impersonnelle)

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par aposiopèse le Jeu 8 Déc 2011 - 23:49

mais tu es sûr que ça t'es adressé ?
j'ai déjà eu des classes qui poussaient des cris d'animaux + bruits de succion (dans ce dernier cas, c'était pour se moquer des élèves qui participaient ou prenaient le cours en note, surnommés "lèches-bottes" ou "s*ce-b*ules", bonjour l'ambiance chez les STI)

Dans tous les cas, rapports + noms des élèves suspectés.

les miens adorent faire des bruits d'animaux en tout genre et/ou bruitages de South Park, surtout car ils savent que je n'arrivent pas à identifier leur voix dans ces cas-là. Du coup, je leur dicte le cours ("puisque certains se croient dans un zoo, je ne vous tourne plus le dos, vous allez gratter jusqu'à la fin de l'heure"), et je préviens que si j'en choppe un sur le fait, il est collé 4h, quitte à prendre pour tous les autres.

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par Eloah le Jeu 8 Déc 2011 - 23:53

Cripure a écrit:
@Eloah a écrit:Ce que je veux dire, c'est que la vie privée d'un enseignant n'a pas à franchir le seuil de la salle de cours, ce qui n'empêche pas d'aborder tous les sujets du monde, tant que c'est de manière détachée (en apparence) de sa propre intimité. On est bien d'accord que c'est loin d'être aisé, mais il est essentiel de faire comprendre aux élèves que nos vies ne peuvent pas être des prises pour eux.
Ce qu'on appelle "vie privée" est un ensemble de choix de vie. Ca peut et doit rester à la porte du lycée. L'orientation sexuelle, la couleur de peau, les éventuelles particularités physiques ne sont pas des choix de vie et nous les portons tous sur nous, avec nous, et nous devons faire avec. On ne peut pas demander à quelqu'un qui est attaqué sur ça de faire comme s'il ne voyait rien. Le problème, c'est que la réaction dépend d'un très grand nombre de paramètres qui doivent être dosés avec grande précision et qu'on se sent impuissants, là, devant le clavier, à donner un conseil adapté. Mais nous devrions arrêter de parler ici de choix et de vie privée.

Argh, j'étais sur le point d'aller me coucher ! Laughing Nous ne sommes peut-être pas d'accord sur les termes à employer (pour moi, que je vive avec un homme ou une femme relève de ma vie privée !) mais il me semble que nous disons la même chose : je n'ai pas du tout dit à Komi "de faire comme s'il ne voyait rien", j'ai même écrit exactement le contraire. Simplement, je pense pour ma part qu'il faut en parler sans s'impliquer personnellement parce que la vie de Komi ne regarde pas ses élèves et qu'il y a bien d'autres façons d'aborder le sujet.
Mais il est évident que nous sommes bien impuissants, devant nos claviers, à aider concrètement Komi ... No

Eloah
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par Eloah le Jeu 8 Déc 2011 - 23:56

@komi a écrit:oui, bon, en même temps, ça ne s'est produit qu'une fois, et pendant qq secondes seulement. Je n'en ai pas fait un plat et j'ai fait une blague sur le sujet, si bien que ça s'est vite arrêté.
Mais disons que ça situe e registre : celui du mépris.

Je ne suis pas si sûre que ce soit forcément du mépris de la part d'adolescents, qui plus est en groupe. Ca peut simplement être de la bêtise et de l'immaturité, ce qui n'empêche pas que ce soit sanctionné, évidemment.

Eloah
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par varia le Ven 9 Déc 2011 - 0:23

Je suis étonnée que personne n'ait jusqu'ici parlé de religion... L'année dernière en BTS (donc avec des élèves de 20-26 ans chez nous....), plusieurs élèves musulmans (mais cela aurait sans doute été la même chose avec des catholiques radicaux) m'ont dit avoir été vivement choqués et dégoûtés par une scène du film Rire et châtiment que je leur avais passé à la fin de l'année pour compléter notre travail sur le rire.
La scène montre le héros embrassant sur la bouche un ami, non pq il est homo d'ailleurs, mais en l'occurrence pour se cacher de sa femme qui est en train de passer dans la rue (si je me souviens bien).
Cette réaction était arrivée parmi les premières lorsque j'avais voulu parler un peu du film après: ce film est choquant , surtout "quand *trucmuche* est gay" (??!).
Ce sont les mêmes qui me sortent en premier lieu, quant on débat de
"peut-on rire de tout" : "non, pas de la religion".
Et d'autres du même profil qui m'ont dit à mots plus ou moins couverts (mais plutôt pas) qu'ici, les filles se comportaient quand même très souvent comme des p... .
Il y a bien sûr tout un aspect du pb qui provient d'élèves jeunes, qui se cherchent, qui sont mal à l'aise avec la sexualité : j'ai eu par ex. des 2ndes eux aussi choqués par les filles de Lesbos de Baudelaire, mais ça peut se comprendre et on pouvait quand même en parler.
Dans le cas des élèves de BTS dont je parle, j'ai eu la forte impression qu'aucun dialogue n'était possible et je n'aurais pas aimé être homo et qu'ils le sachent : je pense qu'effectivement ça ne serait pas bien passé du tout. J'imagine que certains parmi les 2ndes par ex. étaient déjà sur le même chemin, et je conçois tout à fait que komo puisse en être victime.
Qqn dans ce fil a dit s'étonner que cela puisse encore arriver au XXIe siècle, mais je crois que justement le pb revient avec violence, avec la montée des intégrismes et le retour en arrière qu'elle suppose.
Certains de nos élèves ne sont pas "juste" bêtes ou homophobes, mais réagissent avec des croyances rigides qui ne laissent pas place à la réflexion et à l'esprit critique que nous nous ingénions pourtant à leur enseigner : je ne sais franchement pas si on peut faire qqch contre ça.... ca serait presque comme essayer de leur démontrer que Dieu n'existe pas (qu'on le croie ou pas d'ailleurs, je laisse chacun libre sur ce point). Donc pour komi : en effet avoir recours à l'administration s'il le faut pour rétablir le calme dans sa classe, mais quant à changer ce que les élèves en pensent...le temps permettra peut-être aux choses de se tasser....

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par Cathy le Ven 9 Déc 2011 - 1:40

Sur la réaction à avoir, je ne suis pas sûre : j'aurais tendance à demander à l'élève d'expliquer sa remarque et à lui répondre sèchement, pour des remarques/questions/bruits. Ou à pousser la provocation :"pourquoi fais-tu ça? Quand tu fais ça, je considère que tu te moques de moi. Et donc je fais un rapport/exclus/sanctionne..." Souvent, les élèves sont gênés, s'excusent platement "mais je voulais pas me moquer..."
Si ça dérape vraiment, là, tu as un terrain légal.
Mais bon, surtout, ce qui m'intrigue, c'est que tu recherches autant leur estime. Je suis d'accord, c'est agréable et flatteur quand une classe t'apprécie mais tu n'es pas là pour ça ;ton truc, c'est d'enseigner et tout comportement gênant doit être sanctionné. Et les élèves finiront par apprécier...

Cathy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prof homo : comment faire face à une classe qui a deviné ?

Message par Moonchild le Ven 9 Déc 2011 - 5:13

@komi a écrit:oui, bon, en même temps, ça ne s'est produit qu'une fois, et pendant qq secondes seulement. Je n'en ai pas fait un plat et j'ai fait une blague sur le sujet, si bien que ça s'est vite arrêté.
Mais disons que ça situe e registre : celui du mépris.
Bon, si je comprends bien, ils ont tenté de te déstabiliser, tu as réagi avec humour (sans doute la meilleure chose à faire dans un premier temps), ils donc ont eu l'impression que leur provocation n'a pas trouvé prise à la hauteur de leurs espérances et ils sont passés à autre chose...
Si ce genre d'incident ne se reproduit pas, j'aurais tendance à dire que la situation est en partie désamorcée et que le gros du problème - la gestion de classe - est réglé. Après ils sont manifestement très bourrins donc leur supposé mépris (qui dans le fond relève probablement plutôt de la bêtise réflexe et grégaire), tant qu'ils le gardent pour eux, n'a peut-être pas une si grande importance que ça.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum