Conseil de discipline (je suis la victime)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Ven 9 Déc 2011 - 6:12

Hier matin il s'est passé pour la seconde fois dans l'année un incident grave dans mon cours.
En circulant dans les rangs je vois sur la table d'un élève trois briquets que je lui confisque illico presto. Il ne le supporte pas et me suit jusqu'au bureau en disant que c'est du vol et qu'est-ce que je dirais si lui prenait mes stylos sur mon bureau.
C'est une agression au sens propre, si j'en crois l'étymologie. Mais cessons là cette digression.

Donc je fais venir des surveillants pour qu'il sorte de ma classe et le cours peut enfin commencer.

À la cantine, puis dans l'après-midi, j'en parle à des collègues qui évoquent le conseil de discipline, d'autant plus que c'est le même élève qui m'avait lancé deux blancos en début d'année quand j'étais tournée au tableau.

Le PP de la classe, deux membres du CA et moi-même, allons entre 4 et 5 voir le cpe pour l'informer qu'un conseil de disc va être demandé à la cde et pour savoir si ce conseil avait des chances d'aboutir à une exclusion définitive (ce n'est pas la peine de se ridiculiser). Le cpe a apprécié la démarche d'information, d'autant plus que cet élève est complexe et relève d'un établissement de soins psychologiques : ce n'est pas du ressenti de ma part, les démarches ont effectivement été entreprises par la famille pour l'inscription dans un ITEP (Institut Educatif, Thérapeutique et Pédagogique)

Le soir avaient lieu les rencontres parents-profs de 3e avec remise des bulletins. Soirée un peu agitée en ce qui concerne la classe, des parents avaient été mis au courant par leurs enfants et ont demandé la présence de la cde pour être informés plus avant et pour demander qu'une vraie sanction soit prise, parce qu'un certain nombre d'élèves ont peur et ne trouvent plus de plaisir à venir au collège.
Et dans les rencontres individuelles, presque tous les parents m'ont témoigné leur sympathie, m'ont affirmé qu'ils me soutenaient et voulaient même savoir s'ils pouvaient engager une action.
(quand je dis presque, c'est que ne sont venus me voir que les parents des élèves choupis qui veulent travailler, à l'exception d'un cas que j'ai accueilli un peu fraîchement)

Bref, on s'achemine vers le conseil de discipline.
Question : quel est le délai de convocation ? J'étais persuadée qu'il était de 3 semaines et internet me dit huit jours.
Y a-t-il automatiquement une exclusion conservatoire ? Je ne tiens pas à retrouver cet élève en face de moi : même le cpe m'avait dit un jour que si cet élève s'énervait quand il était seul face à lui il n'en mènerait pas large…

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Marie Laetitia le Ven 9 Déc 2011 - 8:21

je ne suis pas compétente pour te répondre, mais je te souhaite plein de courage et de soutien continu de tes collègues et de la hiérarchie ! fleurs2 fleurs2 fleurs2

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par JEMS le Ven 9 Déc 2011 - 8:40

L'élève peut être exclu à titre conservatoire jusqu'au conseil de discipline. La convocation doit être adressée au moins 8 jours à l'avance (donc le plus simple, c'est que ton cde lui mette 8 jours).
Le risque, si le gamin n'a pas un dossier énorme, c'est qu'il ne soit pas mis dehors et qu'il revienne au bout des 8 autres jours car son absence effective sera de 15 jours. (C’est en tout cas ce que j'ai pu constater).
Dans tous les cas, prends bien soin de demander des bilans à toute l’équipe sur l’élève, il faut de la matière car les recours sont de plus en plus nombreux.

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Jane le Ven 9 Déc 2011 - 8:44

Je confirme: c'est bien 8 jours entre l'envoi du courrier aux familles et le conseil. En attendant le conseil de discipline, on place les élèves en mesure conservatoire.
Si le dossier est conséquent, vous vous acheminez vers l'exclusion définitive. Demander un bilan à l'équipe pédagogique est une bonne idée; le PP, les délégués sont entendus à titre de témoins.
fleurs

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par User5899 le Ven 9 Déc 2011 - 9:00

@Thalia de G a écrit:Hier matin il s'est passé pour la seconde fois dans l'année un incident grave dans mon cours.
En circulant dans les rangs je vois sur la table d'un élève trois briquets que je lui confisque illico presto.
Excusez-moi, mais là, je ne comprends pas. En quoi cela vous gêne-t-il ? Et si vraiment cela vous gêne, pourquoi ne les lui faites-vous pas rentrer dans sa poche ? En confisquant ce qui n'est pas un danger immédiat, vous ouvrez la porte à la discussion et s'il y a discussion possible, le conseil de discipline est forcément risqué.
J'avoue que je ne comprends pas.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Zelda le Ven 9 Déc 2011 - 9:14

Imaginons qu'il commence à jouer avec ses briquets et qu'il mette le feu accidentellement à la veste en nylon de l'élève assis à côté de lui.

Si, c'est dangereux, surtout si l'élève est assez instable. De plus, ça n'est pas utile en classe donc ça n'a pas à être sorti en cours.

Zelda
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Saraswati le Ven 9 Déc 2011 - 9:31

@JEMS a écrit:L'élève peut être exclu à titre conservatoire jusqu'au conseil de discipline. La convocation doit être adressée au moins 8 jours à l'avance (donc le plus simple, c'est que ton cde lui mette 8 jours).
Non il ne vaut mieux pas justement, sinon ça fait double sanction dans certains bahuts.
La mesure conservatoire est suffisante.

Cripure a écrit:En quoi cela vous gêne-t-il ?
Euh.... vous avez sans doute la chance de ne jamais avoir eu d'élève qui brûle les cheveux d'une camarade de classe avec un briquet, en plein cours.
Ou de pétard qui éclate à l'oreille d'un élève (pas plus tard qu'hier).
Ou de poubelle qui prend feu. Shocked

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Serge G le Ven 9 Déc 2011 - 9:33

Ca n'a surtout rien à faire dans un collège, des briquets Suspect Quand je pense à toute l'énergie consacrée à régler ces problèmes, comme si nous n'avions que cela à faire... Ca va de mal en pis, y compris dans les collèges dits sans histoire. Pour ma part, un peu sanguin, j'avoue que la faute professionnelle me fait peur dans ce genre de situation furieux Marre de négocier ce qui tombe sous le sens... Je ne suis pas d'accord avec toi, Cripure, car c'est bien un danger potentiel ou alors un cocktail Molotov finalement n'est pas dangereux surtout si on n'a pas de feu Suspect La bienveillance, c'est avant tout fermeté, rigueur et équité... Les élèves apprécient, dans leur majorité. Dans tous les cas, soutien inconditionnel à Thalia de G. fleurs

Serge G
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par JEMS le Ven 9 Déc 2011 - 9:38

Non il ne vaut mieux pas justement, sinon ça fait double sanction dans certains bahuts.
La mesure conservatoire est suffisante.

"8 jours à titre conservatoire bien entendu..."

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Saraswati le Ven 9 Déc 2011 - 9:41

@JEMS a écrit:Non il ne vaut mieux pas justement, sinon ça fait double sanction dans certains bahuts.
La mesure conservatoire est suffisante.
"8 jours à titre conservatoire bien entendu..."
Ah OK, j'ai cru que tu proposais une exclusion de 8 jours.
Désolée ! Wink

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Ven 9 Déc 2011 - 10:40

Cripure a écrit:
@Thalia de G a écrit:Hier matin il s'est passé pour la seconde fois dans l'année un incident grave dans mon cours.
En circulant dans les rangs je vois sur la table d'un élève trois briquets que je lui confisque illico presto.
Excusez-moi, mais là, je ne comprends pas. En quoi cela vous gêne-t-il ? Et si vraiment cela vous gêne, pourquoi ne les lui faites-vous pas rentrer dans sa poche ? En confisquant ce qui n'est pas un danger immédiat, vous ouvrez la porte à la discussion et s'il y a discussion possible, le conseil de discipline est forcément risqué.
J'avoue que je ne comprends pas.
J'aurais peut-être dû attendre qu'il sorte son sheet ?

@Serge G a écrit:Ca n'a surtout rien à faire dans un collège, des briquets Suspect Quand je pense à toute l'énergie consacrée à régler ces problèmes, comme si nous n'avions que cela à faire... Ca va de mal en pis, y compris dans les collèges dits sans histoire. Pour ma part, un peu sanguin, j'avoue que la faute professionnelle me fait peur dans ce genre de situation Marre de négocier ce qui tombe sous le sens... Je ne suis pas d'accord avec toi, Cripure, car c'est bien un danger potentiel ou alors un cocktail Molotov finalement n'est pas dangereux surtout si on n'a pas de feu Suspect La bienveillance, c'est avant tout fermeté, rigueur et équité... Les élèves apprécient, dans leur majorité. Dans tous les cas, soutien inconditionnel à Thalia de G.
Merci Serge G et aux autres de leur soutien et d'exemple de la dangerosité potentielle de briquets en cours.
Serge, Cripure est un des seuls membres qu'on voussoie sur ce forum.

Vous voulez une ou deux anecdotes concernant les briquets ? Il y a deux ans deux élèves ont joué avec un briquet et une bombe déo. Heureusement que j'ai été alertée par une odeur étrange, sinon je ne serais peut-être pas là à vous parler.
Peu de temps avant la Toussaint les élèves de cette classe ont saccagé la lance à incendie du gymnase et cet élève est fortement soupçonné d'être le coupable. (cela n'entrera pas en ligne de compte pour le conseil de dis, je sais bien qu'il ne faut que des faits, rien que des faits). Retour des vacances de Toussaint, un autre élève de cette même classe met le feu à une feuille de papier dans le gymnase. Il a été exclu pour ce fait.
Je m'autorise donc à penser que les briquets sont des objets dangereux, strictement interdits. Et je les ai vus sur sa table. Et d'autres élèves ont vu que j'avais vu. Et si j'avais fait semblant de ne pas voir et qu'il s'était passé quoi que ce soit, j'étais mal, très mal.
Lui demander gentiment, et pourquoi pas avec une courbette, tant qu'à faire, de les ranger, c'était m'exposer à une réaction violente. Comme lorsque je lui demande de bien vouloir sortir le classeur qu'il n'a pas.
Je l'ai dit, il relève d'un enseignement spécialisé, ce n'est pas un simple ressenti, c'est une réalité avérée. Il nous vient suite à un conseil de disc d'une petite structure de remédiation. Si son établissement précédent, n'y est pas arrivé, c'est que le problème est sérieux. (Je sais aussi que du passé faisons table rase, ce qui a été jugé ne doit pas être pris en compte)
Je rappelle qu'il m'a lancé des projectiles en début d'année, "on" lui a laissé sa chance, maintenant ça suffit.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par V.Marchais le Ven 9 Déc 2011 - 10:45

Thalia, oui, c'est 8 jours de délais et le cde peut décider d'une mesure conservatoire.
Il doit proposer les sanctions qu'il juge appropriées dans un ordre décroissant (s'il propose d'abord huit jours d'exclusion et que c'est refusé par le vote, il ne peut pas proposer ensuite l'exclusion définitive).
Les parents d'élèves ont avant tout - et c'est bien légitime - le souci des élèves. Leur vote est souvent déterminant. Si les élèves de la classe ont peur, il faut demander aux délégués d'en témoigner. C'est leur rôle, et dans le cas que tu décris, cela peut être déterminant - et régler la question de savoir si un tel individu doté d'un tel objet est dangereux ou non.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Condorcet le Ven 9 Déc 2011 - 10:53

@Marie Laetitia a écrit:je ne suis pas compétente pour te répondre, mais je te souhaite plein de courage et de soutien continu de tes collègues et de la hiérarchie ! fleurs2 fleurs2 fleurs2

Itou. fleurs2 fleurs2 fleurs2 fleurs
J'aurais confisqué aussi les briquets à ta place.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Serge G le Ven 9 Déc 2011 - 11:23

Thalia de G, ton petit message, c'est déjà beaucoup... Smile

Serge G
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Sapotille le Ven 9 Déc 2011 - 11:28



Il doit bien y avoir, dans le règlement intérieur de ton établissement, une clause qui stipule qu'un briquet (ou tout objet potentiellement dangereux) n'a pas sa place dans l'enceinte de l'établissement.

Cette clause est présente dans les règlements intérieurs des écoles primaires et permet de réagir et de sévir... et ce n'est pas du vol de les confisquer!!!

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Ven 9 Déc 2011 - 11:33

@Sapotille a écrit:

Il doit bien y avoir, dans le règlement intérieur de ton établissement, une clause qui stipule qu'un briquet (ou tout objet potentiellement dangereux) n'a pas sa place dans l'enceinte de l'établissement. Mais bien sûr que c'est dans le règlement intérieur

Cette clause est présente dans les règlements intérieurs des écoles primaires et permet de réagir et de sévir... et ce n'est pas du vol de les confisquer!!! Je suis absolument sûre de mon droit et de la légitimité de mon geste.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Sapotille le Ven 9 Déc 2011 - 11:37

@Thalia de G a écrit:
@Sapotille a écrit:

Il doit bien y avoir, dans le règlement intérieur de ton établissement, une clause qui stipule qu'un briquet (ou tout objet potentiellement dangereux) n'a pas sa place dans l'enceinte de l'établissement. Mais bien sûr que c'est dans le règlement intérieur

Cette clause est présente dans les règlements intérieurs des écoles primaires et permet de réagir et de sévir... et ce n'est pas du vol de les confisquer!!! Je suis absolument sûre de mon droit et de la légitimité de mon geste.


A vrai dire, j'ai l'impression d'arriver d'une autre planète...

Je suis sidérée qu'un élève ose dire "c'est du vol" quand on lui confisque quelque chose qui n'a rien à faire dans un établissement scolaire... affraid

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par doublecasquette le Ven 9 Déc 2011 - 12:17

Cripure a écrit:
@Thalia de G a écrit:Hier matin il s'est passé pour la seconde fois dans l'année un incident grave dans mon cours.
En circulant dans les rangs je vois sur la table d'un élève trois briquets que je lui confisque illico presto.
Excusez-moi, mais là, je ne comprends pas. En quoi cela vous gêne-t-il ? Et si vraiment cela vous gêne, pourquoi ne les lui faites-vous pas rentrer dans sa poche ? En confisquant ce qui n'est pas un danger immédiat, vous ouvrez la porte à la discussion et s'il y a discussion possible, le conseil de discipline est forcément risqué.
J'avoue que je ne comprends pas.
Thalia a écrit en attente d'ITEP !
Ça semble suffisant pour prendre une décision immédiate.
S'il y avait plus de place en ITEP, où on ne risque pas de laisser un élève avec un briquet, ce gosse ne serait pas dans une classe lambda ou au collège cévenol.
il suffit qu'il y ait une fille à cheveux longs devant et hop ! affraid


ITEP ! Cripure ! ITEP !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par doublecasquette le Ven 9 Déc 2011 - 12:20

Le seul commentaire à faire sur une histoire pareil, c'est:
comment se fait-il qu'on puisse être "en attente d'ITEP" ?
Le reste est superfétatoire et Thalia a eu raison d'enlever les briquets. merci Thalia, de la part de tous les parents d'élèves, pour votre vigilance, votre réactivité et votre autorité.
Mais peut-être Cripure pense-t-il que c'est "mal" de stigmatiser un pauvre petit en attente d'ITEP et qu'il faut être tolérant et intégratif ?

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par John le Ven 9 Déc 2011 - 12:29

Excusez-moi, mais là, je ne comprends pas. En quoi cela vous gêne-t-il ? Et si vraiment cela vous gêne, pourquoi ne les lui faites-vous pas rentrer dans sa poche ? En confisquant ce qui n'est pas un danger immédiat, vous ouvrez la porte à la discussion et s'il y a discussion possible, le conseil de discipline est forcément risqué.
J'avoue que je ne comprends pas.
Ce n'est pas un élève lambda.

Moi aussi j'ai déjà vu un briquet traîner sur une table, parce que l'élève fumeur était rentré, s'était assis, et avait retiré le briquet de sa poche de pantalon - je lui ai dit de le ranger, il l'a fait, et tout le monde était content.

Mais ce n'était pas un élève en attente d'itep qui m'aurait couru après en me disant "c'est du vol" si j'avais confisqué son briquet !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par doublecasquette le Ven 9 Déc 2011 - 12:47

D'ailleurs, c'est peut-être le bon moment pour secouer le cocotier au sujet des "attentes d'ITEP" ?
Qu'on nous casse nos retraites, ok ! Qu'on nous fracasse notre système d'assurance maladie, passe encore !
Mais là, avec le dernier fait-divers lié aux coupes sombres dans les budgets et au fait qu'un cinglé notoire peut se retrouver dans un bahut de base, y'a de quoi taper du poing sur la table et ne pas se contenter d'un conseil de discipline intra-collège.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Esméralda le Ven 9 Déc 2011 - 13:31

Je suis atterrée Thalia, je ne trouve pas les mots. Tout mon soutien...

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par miss terious le Ven 9 Déc 2011 - 13:37

Rien de plus à ajouter concernant ta question sur le conseil de discipline. En revanche, je t'envoie tout mon soutien ! Tiens-nous au courant des suites de cette histoire, STP.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Clarinette le Ven 9 Déc 2011 - 13:38

Je compatis également, Thalia. On vit dans ce métier des situations hallucinantes et on est plus ou moins seul pour les gérer. Vivement qu'il obtienne son orientation, ton zozo...
Mon dernier élève parti en ITEP, il se tapait la tête contre les murs et se mutilait à coup de ciseaux ou tout autre chose qui lui tombait sous la main dès qu'il se sentait en échec... affraid

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Ruthven le Ven 9 Déc 2011 - 13:56

Pour demander un conseil de discipline, il faut d'abord qu'il passe en commission éducative où on demande le fameux conseil qui doit avoir lieu 10 jours après (enfin, c'est la procédure suivie dans mon lycée).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum