Conseil de discipline (je suis la victime)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Ruthven le Ven 9 Déc - 13:56

Pour demander un conseil de discipline, il faut d'abord qu'il passe en commission éducative où on demande le fameux conseil qui doit avoir lieu 10 jours après (enfin, c'est la procédure suivie dans mon lycée).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par sand le Ven 9 Déc - 14:19

Thalia I love you

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par nuages le Ven 9 Déc - 14:39

@Ruthven a écrit:Pour demander un conseil de discipline, il faut d'abord qu'il passe en commission éducative (enfin, c'est la procédure suivie dans mon lycée).

Même chose dans mon lycée et pour qu'une commission éducative décide de réunir le conseil de discipline pour exclusion définitive il faut vraiment que l'élève passe largement les bornes! Je n'ai vu une telle sanction qu'une seule fois pour une élève qui a quitté la commission éducative en plein milieu en insultant tous les professeurs présents et en claquant la porte (elle passait en commission pour insultes très grossières réitérées à de jeunes collègues stagiaires et coups portés à l'infirmière... ) . Le conseil de discipline s'est ensuite réuni pour prononcer son exclusion définitive...dont elle a été ravie No

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Provence le Ven 9 Déc - 14:56

@doublecasquette a écrit: Le seul commentaire à faire sur une histoire pareil, c'est:
comment se fait-il qu'on puisse être "en attente d'ITEP" ?
Le reste est superfétatoire et Thalia a eu raison d'enlever les briquets. merci Thalia, de la part de tous les parents d'élèves, pour votre vigilance, votre réactivité et votre autorité.
Mais peut-être Cripure pense-t-il que c'est "mal" de stigmatiser un pauvre petit en attente d'ITEP et qu'il faut être tolérant et intégratif ?

+1

Les briquets étant interdits dans les collèges, les élèves n'ont pas à en avoir sur leur table...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Ven 9 Déc - 17:02

@Ruthven a écrit:Pour demander un conseil de discipline, il faut d'abord qu'il passe en commission éducative où on demande le fameux conseil qui doit avoir lieu 10 jours après (enfin, c'est la procédure suivie dans mon lycée).
Chez nous, cela peut être directement le conseil de disc.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Ven 9 Déc - 17:05

@Clarinette a écrit:Je compatis également, Thalia. On vit dans ce métier des situations hallucinantes et on est plus ou moins seul pour les gérer. Vivement qu'il obtienne son orientation, ton zozo...
Mon dernier élève parti en ITEP, il se tapait la tête contre les murs et se mutilait à coup de ciseaux ou tout autre chose qui lui tombait sous la main dès qu'il se sentait en échec... affraid
Le mien n'en est pas là, heureusement.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Celadon le Ven 9 Déc - 17:12

cOURAGE Thalia. fleurs2

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Séréna le Ven 9 Déc - 17:22

Je pense bien à toi Thalia.
fleurs

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Hermiony le Ven 9 Déc - 18:33

@JEMS a écrit:Non il ne vaut mieux pas justement, sinon ça fait double sanction dans certains bahuts.
La mesure conservatoire est suffisante.

"8 jours à titre conservatoire bien entendu..."

Mais pas toujours appliquée, en tout cas dans mon bahut. On a eu le cas d'un élève qui a été exclu une semaine, puis est revenu juste avant son conseil de discipline. Il savait qu'il n'avait plus rien à perdre et a été odieux. Le CDE avait décrété qu'il était mieux au collège, donc qu'il pouvait revenir.
Mon cassos de 3è passe en conseil jeudi, il a été exclu toute cette semaine. J'espère qu'il ne reviendra pas la semaine prochaine...

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par seigneur.anonyme le Dim 11 Déc - 20:24

@Sapotille a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@Sapotille a écrit:

Il doit bien y avoir, dans le règlement intérieur de ton établissement, une clause qui stipule qu'un briquet (ou tout objet potentiellement dangereux) n'a pas sa place dans l'enceinte de l'établissement. Mais bien sûr que c'est dans le règlement intérieur

Cette clause est présente dans les règlements intérieurs des écoles primaires et permet de réagir et de sévir... et ce n'est pas du vol de les confisquer!!! Je suis absolument sûre de mon droit et de la légitimité de mon geste.


A vrai dire, j'ai l'impression d'arriver d'une autre planète...

Je suis sidérée qu'un élève ose dire "c'est du vol" quand on lui confisque quelque chose qui n'a rien à faire dans un établissement scolaire... affraid
Oulààà mais c'est super courant ça!

Du même genre "pourquoi vous me collez? J'ai rien fait!" doublé d'un "J'étais même pas retourné en train de parler à ceux de derrière..." ce à quoi je réponds: "en fait t'es en train de me traiter d'aveugle et de stupide?!?". Ils n'ont pas encore eu le culot de me répondre par la positive.

Ils sont rares les mômes qui assument leurs conneries...

seigneur.anonyme
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par seigneur.anonyme le Dim 11 Déc - 20:26

Bon à part cela, Thalia, bon courage!!!

seigneur.anonyme
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par roxanne le Dim 11 Déc - 20:30

@seigneur.anonyme a écrit:
@Sapotille a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@Sapotille a écrit:

Il doit bien y avoir, dans le règlement intérieur de ton établissement, une clause qui stipule qu'un briquet (ou tout objet potentiellement dangereux) n'a pas sa place dans l'enceinte de l'établissement. Mais bien sûr que c'est dans le règlement intérieur

Cette clause est présente dans les règlements intérieurs des écoles primaires et permet de réagir et de sévir... et ce n'est pas du vol de les confisquer!!! Je suis absolument sûre de mon droit et de la légitimité de mon geste.


A vrai dire, j'ai l'impression d'arriver d'une autre planète...

Je suis sidérée qu'un élève ose dire "c'est du vol" quand on lui confisque quelque chose qui n'a rien à faire dans un établissement scolaire... affraid
Oulààà mais c'est super courant ça!

Du même genre "pourquoi vous me collez? J'ai rien fait!" doublé d'un "J'étais même pas retourné en train de parler à ceux de derrière..." ce à quoi je réponds: "en fait t'es en train de me traiter d'aveugle et de stupide?!?". Ils n'ont pas encore eu le culot de me répondre par la positive.

Ils sont rares les mômes qui assument leurs conneries...
+1..et je crois que c'est ça le pire...le gamin il discute, ok, mais en plus il va la ramener 10 minutes pour dire que non il ne discutait pas, c'est stérile..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Dim 11 Déc - 20:59

@seigneur.anonyme a écrit:
Oulààà mais c'est super courant ça!

Du même genre "pourquoi vous me collez? J'ai rien fait!" doublé d'un "J'étais même pas retourné en train de parler à ceux de derrière..." ce à quoi je réponds: "en fait t'es en train de me traiter d'aveugle et de stupide?!?". Ils n'ont pas encore eu le culot de me répondre par la positive.

Ils sont rares les mômes qui assument leurs conneries...
Qu'il assume ou pas est le dernier de mes soucis. Il a eu une attitude menaçante, il pourrait être dangereux. On n'en est plus aux problèmes de bavardages, mais de danger pour ses camarades et pour moi.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par LadyC le Dim 11 Déc - 21:24

Ce n'est pas moi qui vais pouvoir donner un avis constructif, du haut de ma minuscule expérience (je ne sais même pas ce que veut dire ITEP Embarassed ), mais tout mon soutien... fleurs2 et tenez-nous au courant...

Moi-même je viens d'avoir droit à une "agression", heureusement seulement au sens étymologique - et psychologique quand même, ça l'est toujours (heureusement avec un élève tout à fait stable, juste un ch"""" systématiquement dans le défi) : un élève qui m'avait plusieurs fois refusé son carnet (et pas le droit de fouiller... furieux ), insupportable en permanence, à qui j'avais arraché son carnet en début de cours (fallait pas l'avoir à la main idiot), carnet posé sur mon bureau... puis pendant un contrôle surprise (classe pénible), je le prends pour rédiger un mot à l'attention des parents, immédiatement il se lève et s'avance jusqu'à mon bureau, "vous n'allez pas me mettre une croix, j'ai rien fait, vous n'avez pas le droit, je vais le prendre, je m'en fous, de toute façon vous faites ça par plaisir, pourquoi vous avez fait prof" (ah ça ça fait mal... même si je sais que c'est absurde, ce genre de mots est aussi dur qu'une insulte)... Et j'avais vraiment peur qu'il m'arrache le carnet, je n'osais plus écrire et gardais la main posée dessus le plus fermement possible - en fait elle tremblait... non par peur qu'il devienne violent, mais parce que face à un élève qui peut faire ce qu'il veut sans qu'on ait le droit de lui coller la claque qu'il mérite ni même de le repousser vigoureusement sans risquer que ça dégénère ou de se faire attaquer en justice, et 25 paires d'yeux qui regardent... le sentiment d'impuissance est saisissant.
Fort heureusement, j'ai un CDE ferme et une CPE extra de chez extra I love you (j'ai failli dans mon enthousiasme après en avoir parlé avec elle écrire un billet spécial "hommage à ma CPE", mais je n'ai pas osé), donc lui sera remis en place.

Je suis triste que vous ayez à subir encore pire, et choquée. En espérant avoir de "bonnes" nouvelles bientôt ! sunny




_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par victor44 le Dim 11 Déc - 21:48

@Jane a écrit:. En attendant le conseil de discipline, on place les élèves en mesure conservatoire.
Faux, ça n'est pas systématique, c'est deplus déconseillé depuis aout 2011.

@Serge G a écrit:Ca n'a surtout rien à faire dans un collège, des briquets

C'est sur qu'en france aucun collégien ne fume....

Avec des arguments commeça, il va revenir le gaillard!!!

par contre les élèves en attente d'ITEP c'est souvent dangereux et imprévisible.

Bon courage Thalia, en espérant que tout s'arrange

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Dim 11 Déc - 21:59

@victor44 a écrit:
@Jane a écrit:. En attendant le conseil de discipline, on place les élèves en mesure conservatoire.
Faux, ça n'est pas systématique, c'est de plus déconseillé depuis aout 2011.
Je suis mal. Mais on comprendra que je ne l'accepte plus en cours. Nous sommes tous deux en très fort désamour...
Merci, Victor

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par seigneur.anonyme le Dim 11 Déc - 22:25

@Thalia de G a écrit:
Qu'il assume ou pas est le dernier de mes soucis. Il a eu une attitude menaçante, il pourrait être dangereux. On n'en est plus aux problèmes de bavardages, mais de danger pour ses camarades et pour moi.
Bien entendu, je répondais surtout à Sapotille qui s'étonnait qu'un élève se rebelle quand on lui confisque un truc, alors que ce genre de réaction est hyper courante, et même dans les bahuts sympas. Embarassed

seigneur.anonyme
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Dim 11 Déc - 22:34

Ne t'en fais pas, je crois connaître suffisamment Sapotille pour savoir que ce n'est pas le sens de son message.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Sapotille le Dim 11 Déc - 22:51

@Thalia de G a écrit:Ne t'en fais pas, je crois connaître suffisamment Sapotille pour savoir que ce n'est pas le sens de son message.


J'avais bien spécifié que j'avais l'impression d'arriver d'une autre planète !!!


Il fut un temps où aucun enfant ne se serait permis de dire "c'est du vol" quand on lui confisquait quoi que ce soit...

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par seigneur.anonyme le Dim 11 Déc - 23:16

@Sapotille a écrit:
@Thalia de G a écrit:Ne t'en fais pas, je crois connaître suffisamment Sapotille pour savoir que ce n'est pas le sens de son message.


J'avais bien spécifié que j'avais l'impression d'arriver d'une autre planète !!!


Il fut un temps où aucun enfant ne se serait permis de dire "c'est du vol" quand on lui confisquait quoi que ce soit...
Oui c'est sûr. Quand je raconte parfois ce qui se passe, ma famille est extrêmement surprise. Un jour je montrais à ma femme (originaire d'un pays d'Afrique extrêmement pauvre) une copie d'élève: elle était sidérée de voir à quel point les petits français peuvent être illettrés, et encore ce n'était pas une mauvaise copie. Dans son pays natal, les enfants sont 60 par classe, un banc pour 4, et personne, strictement personne! n'oserait contredire le maitre ou le professeur.
Cette notion de respect - par les enfants ET les parents - s'est perdue. Les références actuelles sont la vie facile, la fiesta, les jeux, les futilités genre Iphone... Le courage, la patience et le respect sont maintenant des valeurs qui sont trainées dans la boue. Ceux qui les respectent finissent même par en avoir honte et se taisent.

Que faire? Hélas, pas de solutions visible de mon horizon. Tant que les médias persisteront à donner à nos jeunes cette image de la vie (qui sera doublée d'une vie misérable - la pub était trop belle... mais ce n'est que la pub) je ne vois pas comment on pourrait leur inculquer d'autres valeurs, surtout si les parents se rendent complices de cette médiocrité ambiante.

seigneur.anonyme
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Sapotille le Dim 11 Déc - 23:26

@seigneur.anonyme a écrit:
Oui c'est sûr. Quand je raconte parfois ce qui se passe, ma famille est extrêmement surprise. Un jour je montrais à ma femme (originaire d'un pays d'Afrique extrêmement pauvre) une copie d'élève: elle était sidérée de voir à quel point les petits français peuvent être illettrés, et encore ce n'était pas une mauvaise copie. Dans son pays natal, les enfants sont 60 par classe, un banc pour 4, et personne, strictement personne! n'oserait contredire le maitre ou le professeur.

.
Pour avoir travaillé dans une école africaine, je confirme sans hésitation ...

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Jeu 15 Déc - 18:34

Ce sera la le jeudi de la rentrée. Je suis allée cet après-midi à la gendarmerie pour donner plus de poids au dossier.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Jane le Jeu 15 Déc - 20:29

@victor44 a écrit:
@Jane a écrit:. En attendant le conseil de discipline, on place les élèves en mesure conservatoire.
Faux, ça n'est pas systématique, c'est deplus déconseillé depuis aout 2011.

Euh, j'ai dit que c'était systématique ? Laughing J'aurais dû préciser "on peut, si on veut, les placer en mesure conservatoire" mea culpa
De toute façon, il faut 8 jours incompressibles entre l'annonce de la tenue du conseil et le conseil lui-même, alors...
On comprend bien que la priorité absolue est donnée aux cours et qu'il vaut mieux que les élèves passant en conseil de discipline fassent les cons au collège plutôt que les feignasses devant la télé. Puis c'est la grande classe d'aller en cours avant le conseil de discipline; on donne un bel exemple ! Un élève fait n'importe quoi, et en attendant la sanction, il continue de venir, quand d'autres sont exclus quelques jours de façon temporaire et immédiate sans la mire du conseil de discipline. Tout ça est d'un logique ! :colere:

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Ven 16 Déc - 4:57

On se calme, Jane Wink.



Mon élève a une exclusion avant le conseil de disc de huit jours. Il ne vient pas en cours aujourd'hui, ni la semaine de la rentrée, moi-même je ne l'ai pas admis en français.
Ma cde m'a dit qu'à l'annonce du conseil de disc, il n'avait pas compris, parce qu'il s'était excusé par deux fois. J'ai appris aussi le motif du précédent, l'an dernier : il avait frappé ou insulté un enseignant...
Il fait partie de cette catégorie d'élèves qui s'amuse, ne travaille pas en cours normal, mais donne la pleine mesure de ses capacités en très petit groupe (PPRE). La solution est donc là : des cours particuliers pour un certain nombre d'élèves. Alors que nous pleurons misère avec nos classes trop chargées.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Jane le Ven 16 Déc - 6:48

@Thalia de G a écrit:On se calme, Jane Wink.



Mon élève a une exclusion avant le conseil de disc de huit jours. Il ne vient pas en cours aujourd'hui, ni la semaine de la rentrée, moi-même je ne l'ai pas admis en français.
Ma cde m'a dit qu'à l'annonce du conseil de disc, il n'avait pas compris, parce qu'il s'était excusé par deux fois. J'ai appris aussi le motif du précédent, l'an dernier : il avait frappé ou insulté un enseignant...
Il fait partie de cette catégorie d'élèves qui s'amuse, ne travaille pas en cours normal, mais donne la pleine mesure de ses capacités en très petit groupe (PPRE). La solution est donc là : des cours particuliers pour un certain nombre d'élèves. Alors que nous pleurons misère avec nos classes trop chargées.

Moi, excitée ? Razz un poil agacée, tout au plus: :colere: furieux :mitrailler: :marteau: :boxe: :bangbang: :boum:
Presque rien, quoi ! (on a déjà passé 7 élèves en C de disc depuis le début de l'année, et les prochains sont programmés à la rentrée. Je suis élue au conseil de disc...)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de discipline (je suis la victime)

Message par Thalia de G le Ven 16 Déc - 7:12

Vous faites fort ! Nous, c'est un par an, les "années fastes". Et je n'irai pas pour rien, Commission permanente dans la foulée

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum