Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lila
Niveau 3

concours général

par lila le Mer 17 Déc 2008 - 20:09
Qui pourrait me poster des dissert/lectures/prépas pour ce concours : un élève m'a demandé cela aujourd'hui à brûle-pourpoint.
Vraiment merci à vous pour cette aide si vous avez des choses sous la main.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: concours général

par Ruthven le Mer 17 Déc 2008 - 20:15
Tu peux lire une copie ici :
http://admi.net/graticiels/dons/cg9697.html
(La première est une composition française, les autres sont des copies de philo).
Ou les sujets (avec deux copies en ligne) ici :
http://concoursgeneral.free.fr/cg/sujets/sujets.html#francais
avatar
roxanne
Devin

Re: concours général

par roxanne le Ven 19 Déc 2008 - 17:00
"La linguistique et, partant, la sémiologie se sont constituées comme sciences de ces systèmes de signes qui permettent aux hommes d'interpréter le monde et de communiquer un sens. De ces systèmes, la littérature apparaît comme la plus riche et la plus hostile, tant elle regroupe sous un même vocable des formes si diverses de significations. Ainsi la question des modalités de la lecture est-elle à l'image de son objet, multiple et fuyante, puisqu'elle a parti lié avec cette autre face de la littérature qu'est l'écriture. Dès lors. lire implique pour le lecteur l'obligation d'assumer un rôle actif de décryptage, de sorte que, l'esprit critique toujours éveillé, il puisse prendre conscience de tous les sens dont le texte est le confluent. "
élève en 1°ES !!!
son prof a intêret à assurer !!!
bon moi je n'ai pas ce genre de problèmes avec mes zozos !!!
avatar
Ruthven
Monarque

Re: concours général

par Ruthven le Ven 19 Déc 2008 - 17:05
@roxanne a écrit:
son prof a intêret à assurer !!!

Vous les trouvez vraiment bonnes, ces copies? J'ai l'impression qu'elles sont quand même très rhétoriques (je ne dis pas qu'elles sont mauvaises, loin de là, mais j'ai l'impression qu'on valorise un goût du baratin).
avatar
roxanne
Devin

Re: concours général

par roxanne le Ven 19 Déc 2008 - 17:12
certes , mais quand on lit copies aprés copies un charabia creux, ça fait un peu étrange de lire ça ..et quand je dis que le prof a intêret à assurer , ce n'est pas forcément positif..parce que le gamin est peut être à l'image de sa copie ..par ailleurs , en regardant ces copies , je me rends compte que ce sont surtout des garçons les lauréats ..
avatar
queen
Habitué du forum

Re: concours général

par queen le Ven 19 Déc 2008 - 19:15
@roxanne a écrit:"La linguistique et, partant, la sémiologie se sont constituées comme sciences de ces systèmes de signes qui permettent aux hommes d'interpréter le monde et de communiquer un sens. De ces systèmes, la littérature apparaît comme la plus riche et la plus hostile, tant elle regroupe sous un même vocable des formes si diverses de significations. Ainsi la question des modalités de la lecture est-elle à l'image de son objet, multiple et fuyante, puisqu'elle a parti lié avec cette autre face de la littérature qu'est l'écriture. Dès lors. lire implique pour le lecteur l'obligation d'assumer un rôle actif de décryptage, de sorte que, l'esprit critique toujours éveillé, il puisse prendre conscience de tous les sens dont le texte est le confluent. "
élève en 1°ES !!!
son prof a intêret à assurer !!!
bon moi je n'ai pas ce genre de problèmes avec mes zozos !!!

:shock: heu affraid pale Embarassed
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Re: concours général

par Hervé Hervé le Dim 21 Déc 2008 - 18:54
"La linguistique et, partant, la sémiologie se sont constituées comme
sciences de ces systèmes de signes qui permettent aux hommes
d'interpréter le monde et de communiquer un sens. De ces systèmes, la
littérature apparaît comme la plus riche et la plus hostile, tant elle
regroupe sous un même vocable des formes si diverses de significations.
Ainsi la question des modalités de la lecture est-elle à l'image de son
objet, multiple et fuyante, puisqu'elle a parti lié avec cette autre
face de la littérature qu'est l'écriture. Dès lors. lire implique pour
le lecteur l'obligation d'assumer un rôle actif de décryptage, de sorte
que, l'esprit critique toujours éveillé, il puisse prendre conscience
de tous les sens dont le texte est le confluent. "

A mon avis, il a une bonne mémoire et recrache ce qu'il a lu.

Et puis il faudrait connaître le sujet!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: concours général

par Reine Margot le Dim 21 Déc 2008 - 19:41
soit c'est effectivement un futur 1er au concours de l'ENS (possible) soit il recrache qqch qu'il a lu. le style est quand même assez pompeux et creux (l'autre face de la littérature, l'écriture)

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
John
Médiateur

Re: concours général

par John le Lun 22 Déc 2008 - 11:05
J'ai l'impression qu'elles sont quand même très rhétoriques (je ne dis pas qu'elles sont mauvaises, loin de là)

De toute façon c'est le passage obligé de ce type d'exercice...

Le style est ampoulé, mais ça me semble moins creux que pas mal d'écrits critiques reconnus dans les milieux huppés.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
igs
Niveau 6

Re: concours général

par igs le Lun 22 Déc 2008 - 12:48
Je reformule donc mon message, refusé par John parce que trop virulent (ce que j'admets volontiers, John, je suis d'un tempérament sanguin furieux )
Il est vrai que certains de vos propos m'ont mise en colère : j'ai l'impression qu'il est de mauvais ton d'oser dire, à propos d'une excellente copie, qu'elle est excellente.

Et je ne trouve pas que la copie de l'élève en question (reçu lauréat du concours, tout de même !) soit creuse, ni rhétorique, bien au contraire : lisez-la en entier et vous verrez qu'elle est réellement brillante, tant sur le fond que sur la forme. Le rapport entre signifié et signifiant est loin d'être simple - c'est un thème classique en philo - et l'élève en question le traite remarquablement.

Il n'y a pas de honte à affirmer qu'une copie est bonne. Et je dois dire que je suis exaspérée par les critiques systématiques des "profs" - dont je fais partie, aussi.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: concours général

par Ruthven le Lun 22 Déc 2008 - 19:36
@igs a écrit:Et je ne trouve pas que la copie de l'élève en question (reçu lauréat du concours, tout de même !) soit creuse, ni rhétorique, bien au contraire : lisez-la en entier et vous verrez qu'elle est réellement brillante, tant sur le fond que sur la forme. Le rapport entre signifié et signifiant est loin d'être simple - c'est un thème classique en philo - et l'élève en question le traite remarquablement.
Il n'y a pas de honte à affirmer qu'une copie est bonne.

Ma critique ne portait pas tant sur la copie, qui bien évidemment est une copie de très bon élève, que sur les critères d'évaluation de l'excellence de la copie. Qu'est-ce qu'une excellente copie aujourd'hui?
A la relecture, il me semble toujours que l'on privilégie un certain baratin - une certaine rhétorique ou un certain jargon - au détriment de la précision de l'analyse ou de la construction du problème.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: concours général

par Abraxas le Mar 23 Déc 2008 - 8:25
"Rhétorique" — comme vous y allez !
Et puis, c'est très bien, la rhétorique. Il a fallu une sérieuse conspiration de pseudo-Socrates pour dégrader un art qui est l'essence même du discours. A force de (mal) lire le Gorgias (je dis "mal", parce que rien de plus rhétorique que les argumentations de Socrate — voir surtout le Protagoras), on fait semblant de croire qu'il y aurait une expression "spontanée", indépendante de la rhétorique, et que Roxane peut être séduite par un discours sincère (quelle idée du "sincère" !). C'est du Rousseau mal lu, tout ça.

J'ai lu la copie sur "Faut-il lire aussi entre les lignes ?" (http://admi.net/graticiels/dons/cg9697.html). C'est du bon travail — peut-être un peu faible au niveau des références, mais on n'a pas forcément une bibliothèque entière dans la tête à 16 ans.

Et puis les critères du concours général sont très particuliers — et très "Académie française". Et ils n'ont pas changé d'un iota depuis que je l'ai passé, il y a… longtemps. La rhétorique, ça ne change guère. Ni l'art de la séduction — sauf pour Oreiller, qui tutoie d'emblée ses futures maîtresses…
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: concours général

par JPhMM le Dim 6 Nov 2011 - 15:01
@Hervé Hervé a écrit:A mon avis, il a une bonne mémoire et recrache ce qu'il a lu.
Et puis il faudrait connaître le sujet!
Tu pense à du Umberto Eco ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: concours général

par JPhMM le Dim 6 Nov 2011 - 15:07
"Le mal a-t-il son origine dans l'homme ?"
par Emmanuel NAL
1er prix de philosophie (série L), 1997.

Il fait nuit dans mon âme. Seule, brille parfois une sombre et spectrale lueur qui m'attire, éveille en moi le lourd sentiment du dépit, du désir de vengeance. Parfois je me surprends à méditer quelque sombre forfait, et lorsque je tente d'en découvrir l'origine, je me heurte à la sournoise barrière du "moi", qui me répond seulement "parce que tel est mon intérêt et mon bon plaisir".

J'ai beau me débattre, nier que j'aspire strictement à un mal, mais je retombe. Pesanteur, dirait Simone Veil. Mais où est donc la Grâce ?

Gné ??????

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: concours général

par User5899 le Dim 6 Nov 2011 - 18:20
@Abraxas a écrit:"Rhétorique" — comme vous y allez !
Et puis, c'est très bien, la rhétorique. Il a fallu une sérieuse conspiration de pseudo-Socrates pour dégrader un art qui est l'essence même du discours. A force de (mal) lire le Gorgias (je dis "mal", parce que rien de plus rhétorique que les argumentations de Socrate — voir surtout le Protagoras), on fait semblant de croire qu'il y aurait une expression "spontanée", indépendante de la rhétorique, et que Roxane peut être séduite par un discours sincère (quelle idée du "sincère" !). C'est du Rousseau mal lu, tout ça.

J'ai lu la copie sur "Faut-il lire aussi entre les lignes ?" (http://admi.net/graticiels/dons/cg9697.html). C'est du bon travail — peut-être un peu faible au niveau des références, mais on n'a pas forcément une bibliothèque entière dans la tête à 16 ans.

Et puis les critères du concours général sont très particuliers — et très "Académie française". Et ils n'ont pas changé d'un iota depuis que je l'ai passé, il y a… longtemps. La rhétorique, ça ne change guère. Ni l'art de la séduction — sauf pour Oreiller, qui tutoie d'emblée ses futures maîtresses…
Je suis très heureux de lire cette défense de la rhétorique et je souscris en tous points.
avatar
lebrudu84
Niveau 9

Re: concours général

par lebrudu84 le Dim 6 Nov 2011 - 19:03
Me souviens avoir été présenté au concours général de philo par ma prof: j'ai juste souvenir d'avoir vécu une sorte de trou noir, une mission suicide, du style "Mon Dieu qu'est-ce que je fais là???" affraid
Ne me me demandez pas le sujet il est perdu dans les limbes de ma mémoire!

_________________
cheers Bravo, tu as saisi la différence entre l'auxiliaire "être" et l'auxiliaire "avoir"! veneration
avatar
Provence
Bon génie

Re: concours général

par Provence le Dim 6 Nov 2011 - 19:17
@lebrudu84 a écrit:Me souviens avoir été présenté au concours général de philo par ma prof: j'ai juste souvenir d'avoir vécu une sorte de trou noir, une mission suicide, du style "Mon Dieu qu'est-ce que je fais là???" affraid
Ne me me demandez pas le sujet il est perdu dans les limbes de ma mémoire!

Ça a été mon cas en français... La pire dissert' de ma vie. J'ai eu le sentiment d'une erreur de casting.
Contenu sponsorisé

Re: concours général

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum