56% des Français mécontents du service public d'éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par John le Lun 19 Déc 2011 - 19:41

L'emploi et l'Education natio­nale sont pour les Français des prio­ri­tés en matière d'action publique, mais seule une mino­rité d'entre eux a une bonne opi­nion de ces ser­vices publics, selon un son­dage BVA pour l'institut Paul Delouvrier dif­fusé aujourd'hui dans Les Echos et sur RTL.

Les pou­voirs publics devraient faire por­ter leurs efforts en prio­rité sur l'Education natio­nale et l'emploi pour 46 % des Français, en tête de leurs attentes avant la santé publique (36 %) et la sécu­rité sociale (25 %).

Dans le même temps, seuls 44 % des son­dés sont satis­faits de l'action de l'Etat en matière d'éducation.
Ils étaient 51 % au début de ce quin­quen­nat, en 2007. L'Education natio­nale se place aujourd'hui en 7ème posi­tion sur le taux de satis­fac­tion des Français concer­nant les ser­vices publics, après la police et la gen­dar­me­rie (68 %), la santé publique (61 %), la sécu­rité sociale (58 %), l'environnement (57 %), la fis­ca­lité (47 %) et la jus­tice (47 %).

Le gou­ver­ne­ment peut donc s'inquiéter de ce mécon­ten­te­ment des Français concer­nant son action sur un sujet qui leur est cher. D'autant que « de pré­cé­dentes études BVA, au prin­temps, indi­quaient (...) que le PS dis­pose d'un plus fort cré­dit que l'UMP » sur ce sujet. Si elle a pro­gressé par rap­port aux années pré­cé­dentes, l'institut BVA sou­ligne que l'opinion moyenne des Français concer­nant l'action de l'Etat sur le ser­vice public en géné­ral « reste médiocre avec seule­ment 50 % d'opinions favo­rables ».

Toutefois, s'ils sont peu satis­faits, les Français ne sont pas prêts à se sacri­fier pour y remé­dier. Les Français ne sont en effet que 43 % à être favo­rables à une hausse d'impôts pour amé­lio­rer les pres­ta­tions du ser­vice public. 52 % pré­fèrent une dimi­nu­tion des impôts, quitte à réduire la qua­lité du ser­vice (ils étaient 44 % il y a un an).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par Thalia de G le Lun 19 Déc 2011 - 19:48

Pourtant, 56% des Français ne sont pas profs

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par Thalia de G le Lun 19 Déc 2011 - 19:52

Bon, plus sérieusement, j'ai lu et certains constats ne m'étonnent guère

Dans le même temps, seuls 44 % des son­dés sont satis­faits de l'action de l'Etat en matière d'éducation. Ils étaient 51 % au début de ce quin­quen­nat,
Avant, nous avions une image relativement positive et je le savais.

Toutefois, s'ils sont peu satis­faits, les Français ne sont pas prêts à
se sacri­fier pour y remé­dier. Les Français ne sont en effet que 43 % à
être favo­rables à une hausse d'impôts pour amé­lio­rer les
pres­ta­tions du ser­vice public. 52 % pré­fèrent une dimi­nu­tion des
impôts, quitte à réduire la qua­lité du ser­vice (ils étaient 44 % il y a
un an).
Le pouvoir d'achat de beaucoup a baissé, ceci peut expliquer cela. Dont plus d'individualisme.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par Germinal le Lun 19 Déc 2011 - 21:30

Un lien vers un texte prémonitoire de 2003, qui montre bien la logique de destruction mise en oeuvre :

http://www.sauv.net/tractdecent.php

J'ai bien peur qu'on en soit déjà au stade 3...

Germinal
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par Thalia de G le Lun 19 Déc 2011 - 21:47

Merci de le rappeler. Quelle terrible prémonition.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par Christian-HG-TZR67 le Mar 20 Déc 2011 - 10:09

Malheureusement l'objectif reste clair.
Ce que je trouve de pathétique chez N.S. c'est qu'il n'assume pas complétement et ouvertement son objectif : fermer le service public d'éducation et le remplacer par un système privé, fondé sur la concurrence et la compétitivité entre établissements et entre enseignants (cf projet de réforme de l'évaluation).
A la fin, (même si c'est déjà le cas très souvent), un enseignement à 2 voire 3 vitesses, un pour les classes sup., un pour les classes moyennes et un pour les défavorisés qui le resteront de générations en générations. L'Ecole ne sera plus qu'un outil de reproduction sociale sans espoir de sortie pour les moins chanceux. Aujourd'hui, selon son origine sociale ou géographique on part déjà avec un handicap en regardant les établissements de secteurs, demain, seuls les plus riches auront le choix/ la possibilité d'avoir accès à un enseignement de qualité dispensé par des gens compétents. Quant aux autres, on aura qu'à les délocaliser avec les usines ou les laisser crever au bord du chemin. Bienvenue dans le monde merveilleux du néo-libéralisme mal compris et mal digéré par certains de nos dirigeants.
Notre système n'est pas bon certes, il faut le réformer certes, mais je ne pense pas que ce projet aille dans le bon sens, celui d'une éducation ambitieuse, humaniste et dont le but est de former des adultes armés face au monde de demain. (intellectuellement, parce que matériellement certains de nos chers élèves sont plus équipés que nous ne pouvons le penser Laughing )

Christian-HG-TZR67
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par lene75 le Mar 20 Déc 2011 - 11:16

Ce que l'article ne dit pas, c'est ce qu'attendent ceux qui sont mécontents : il se peut très bien qu'ils trouvent que les réformes ne vont pas assez vite, que les profs ne sont pas encore assez corvéables, etc.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par izbouchka le Mar 20 Déc 2011 - 11:24

Je suis d'accord avec l'analyse de 2003. Nous pouvons déjà constater les effets désastreux de ces politiques qui visent à anéantir l'ascenseur social et à asservir les masses. (pour ne pas dire abêtir).

izbouchka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par henriette le Mar 20 Déc 2011 - 11:38

Vous ne vous souvenez pas d'un texte d'un type (de l'OCDE je crois ?), qui expliquait très logiquement comment démanteler l'EN sans faire de vague, mais avec même la bénédiction du peuple ? Le fond du truc, c'était de casser le lien d'attachement et de satisfaction qui unissait les français à leur système scolaire, en supprimant une classe ici, une option là, mais pas de façon générale, juste en dégradant les choses par touches progressives sur plusieurs années...
Ben je crois que c'est bon, là, c'est fait. No

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par deroute le Mar 20 Déc 2011 - 11:42

Rolling Eyes


Dernière édition par deroute le Mar 20 Déc 2011 - 11:42, édité 1 fois

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par deroute le Mar 20 Déc 2011 - 11:42

@deroute a écrit:l'Education un sujet cher au gouvernement! je ris...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par Pryneia le Mar 20 Déc 2011 - 11:46

@Germinal a écrit:Un lien vers un texte prémonitoire de 2003, qui montre bien la logique de destruction mise en oeuvre :

http://www.sauv.net/tractdecent.php

J'ai bien peur qu'on en soit déjà au stade 3...

affraid affraid affraid

La philo, les langues anciennes et l'allemand réservées aux riches, quelle ironie... Quand tu sais que les profs de lettres classiques et d'allemand ne savent plus quoi faire pour attirer les élèves ! Qu'ils ont parfois l'impression de se "vendre"... Et cette désertion est l’œuvre de notre cher gouvernement ! Malgré l'intérêt des élèves pour les langues anciennes, ce dernier fait tout pour les en écarter !

Et cela est lourd de sens, le latin sera réservé aux élites, comme c'était le cas à la fin du XIXè. Le latin était en effet exclusivement réservé au secondaire masculin. A ce sujet, C. Lelièvre écrit : "On tient qu’il faut apprendre le latin, lui consacrer beaucoup de temps ; non parce qu’il s’agit de le savoir, mais parce qu’il serait irremplaçable dans la formation de l’esprit. Mais il y a lieu de noter que l’enseignement du latin n’existe pas dans le primaire supérieur et qu’il a été refusé au secondaire féminin. Soutenir cette position, c’est tenir ces deux institutions pour inférieures et ne pas permettre à leurs élèves (d’origines populaires ou de sexe féminin) de revendiquer légitimement leur accession à l’élite ".

Mais comment peut-on ainsi renier notre héritage ?! Le latin est partout, les mots que nous employons quotidiennement nous y renvoient ! On ne peut prétendre maîtriser pleinement le français et en saisir toutes ses nuances sans avoir étudié le latin. Sans compter la rigueur à laquelle le latin nous éduque, cette fameuse "formation de l’esprit" ! Et n'oublions pas le grec ancien qui nous a donné tout notre vocabulaire savant : la philosophie, la psychologie, la gynécologie, l'anthropophagie, la démocratie, la politique, la pédiatrie, etc. Mots que l'on retrouve d'ailleurs dans bon nombre de langues européennes ! Quelle erreur que de délaisser ces langues bien vivantes...
Mais ces considérations importent peu à nos dirigeants, puisqu'il s'agit précisément de former non plus des citoyens éclairés, mais de la main d’œuvre docile, des techniciens, des exécutants, sans esprit critique et corvéables à merci...

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 56% des Français mécontents du service public d'éducation

Message par Fleur16 le Mar 20 Déc 2011 - 11:57

Ils sont mécontents "de l'action de l'Etat en matière d'éducation", est-ce qu'on ne peut pas le voir comme une opposition aux réformes et non pas à "nous" ? Je veux dire, moi aussi je suis contre "l'action de l'Etat en matière d'éducation" et pourtant je suis pour l'enseignement public !

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum