Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par marie312 le Mar 20 Déc 2011 - 10:15

Bonjour! actuellement des milliers d'étudiants valident des masters professionnels enseignement.
Ils ont donc un niveau bac +5, une formation professionnelle pour certains ( et de plus en plus avec l'alternance) mais voilà il y a de moins en moins de poste au concours.
En sachant que chaque master propose des formations différentes ( prof des écoles,langues, élèves en difficultés, handicap, FLE...) bref pourquoi les facs acceptent-elles des milliers d'étudiants pour au final qu'ils se retrouvent au chômage.
Pourquoi les profs d'IUFM ou de facs ( soi disant à gauche) continuent à former tous ces étudiants en sachant pertinemment qu'ils vont chercher du travail avec leur master professionnel notamment auprès du rectorat?
En gros pourquoi participent-ils à la privatisation du recrutement des enseignants car c'est de cela que je parle.
Le gouvernement sait très bien que les étudiants ne peuvent pas se permettre de valider un bac +5 et un concours ( et perdre encore un voire deux ans pour l'obtenir) en sachant que dans les autres pays européens seul le master est prioritaire.
Moins de fonctionnaire mais toujours plus de masterisés contractuels.
Le problème c'est que ces masterisés vont peut être accepter dans un premier de travailler pour à peine plus que le SMIC avec des contrats précaires mais après? il va bien falloir rendre attractif ce métier sinon il n'y aura plus personne pour l'exercer!
C'est bien joli de demander un master( et concours pour l'instant) mais le salaire doit suivre et doit pouvoir se négocier en fonction du diplôme et de l’expérience professionnelle.
Un master, un concours, un temps de travail allongé, des vacances bientôt raccourcis et des élèves pas très agréables, tout ça pour 1570 euros net? ils ont fumé la moquette? un vendeur gagne la même chose avec ses primes et son 13 ème mois! voilà c'était le constat du jour.

marie312
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par A Tuin le Mar 20 Déc 2011 - 11:01

1570 euros net


C'est inexact. 1670 euros plutôt, et - à priori à partir de janvier ou février, 1770 euros environ. Mais je suis d'accord pour le reste !

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par lene75 le Mar 20 Déc 2011 - 11:10

@marie312 a écrit:Un master, un concours, un temps de travail allongé, des vacances bientôt raccourcis et des élèves pas très agréables, tout ça pour 1570 euros net? ils ont fumé la moquette? un vendeur gagne la même chose avec ses primes et son 13 ème mois! voilà c'était le constat du jour.

Peut-être veulent-ils justement n'avoir que des précaires, qui eux pourront être moins diplômés et seront plus malléables : le nombre de candidats aux concours est déjà insuffisant pour couvrir les "besoins" (qui tiennent déjà compte des réductions de postes) dans beaucoup de matières.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par marie312 le Mar 20 Déc 2011 - 11:44

Ok donc il y a déjà eu une revalorisation, une personne qui a le master et le concours commence à 1670 euros net.
Ensuite 1770 euros net en février mais le salaire va stagner un moment je crois? et puis il y aura les contreparties: classes surchargées, fin des Rased, moins de vacances...bref des professeurs très isolés.
Je ne pense pas qu'ils vont embaucher des personnes moins diplômées, certains chefs d'établissement et les gestionnaires des remplacements dans les rectorats commencent à privilégier les masters enseignement sauf que le salaire ne suit pas.
Pour eux les masters sont une " assurance tranquillité" vis à vis des parents.
S'il y a un problème, les parents ne peuvent pas dire que la personne n'a pas été formée puisqu'elle a un master pro éducation ( stage en responsabilité et maintenant alternance).
Après il faut voir si les étudiants vont accepter un emploi précaire en CDD, c'est moins sûr.
Par contre s'ils mettent en place des CDI, un salaire de base plafonné à 1770 euros net et possibilité d'heures sup...
Ou alors tous ces étudiants vont se tourner vers l'enseignement privé qui est en train de devenir de plus en plus autonome.
Sans oublier le privé hors contrat qui se développe à grande vitesse.
Je trouve que la sécurité de l'emploi va avoir un goût amer.

marie312
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Fleur16 le Mar 20 Déc 2011 - 11:48

pour nuancer un peu, la plupart des profs n'ont juste pas eu le choix, soit ils intégraient le master pro, soit il n'y avait plus de préparation au capes.

Ils essayent aussi dans l'ensemble d'alléger au maximum le master pour permettre aux étudiants de préparer tranquillement le concours. Du coup le côté "master" se fait peu sentir (au niveau du M2) même si ne pas avoir à le passer serait encore mieux. Non c'est plus l'ajout du CLES et du CEII qui pèse.

Bref, je ne pense pas qu'on puisse les désigner comme responsable, ils subissent aussi la réforme.

Sinon effectivement on se pose la question de l'avenir des M2 recalés au concours depuis l'annonce de la masterisation.

Pour le salaire, à Versailles les professeur stagiaire touchent (indemnités comprises) 1714 euros net pour l'instant, à Créteil c'est sans doute plus puisqu'ils ont 2h supplémentaire (ils ont deux heures de décharge le plus souvent transformées en heures supplémentaires). Mais nous sommes d'accord, le salaire ne suffit pas.

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Clarinette le Mar 20 Déc 2011 - 11:53

@marie312 a écrit:Pourquoi les profs d'IUFM ou de facs ( soi disant à gauche) continuent à former tous ces étudiants en sachant pertinemment qu'ils vont chercher du travail avec leur master professionnel notamment auprès du rectorat?
En gros pourquoi participent-ils à la privatisation du recrutement des enseignants car c'est de cela que je parle.
Bonjour Marie,
Je te signale tout d'abord qu'il est de bon ton, ici, de se présenter dans la rubrique idoine.
Pour le fond de ton message, il est évident que les métiers de l'enseignement vont devenir de moins en moins enviables, pour toutes les raisons que tu as évoquées.
En revanche, je ne vois pas bien ce que les profs d'IUFM ou de facs (à gauche ou à droite, ce n'est pas la question) peuvent y faire. On les paie pour exercer leur profession selon les programmes et orientations définis par le Ministère, comme tous les autres profs.

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Provence le Mar 20 Déc 2011 - 11:55

Pourquoi les profs d'IUFM ou de facs ( soi disant à gauche) continuent à former tous ces étudiants en sachant pertinemment qu'ils vont chercher du travail avec leur master professionnel notamment auprès du rectorat?
En gros pourquoi participent-ils à la privatisation du recrutement des enseignants car c'est de cela que je parle.

J'ignore pour qui votaient mes professeurs lorsque j'étais à la fac; je n'accorde pas un crédit énorme à la gauche qui n'est pas synonyme de vertu (et, pourtant, j'ai toujours voté à gauche, mais avec une grande circonspection... parce que les autres me semblaient pires!).

Les profs forment au concours les étudiants qui s'inscrivent à la formation: ils n'ont pas à désigner eux-mêmes les candidats, sinon ce ne serait plus un concours... Un certain nombre de postes n'a pas été pourvu la fois dernière car le nombre de candidats était insuffisant.

Après, évidemment, tout n'est pas rose, je ne dis pas le contraire.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par lene75 le Mar 20 Déc 2011 - 11:56

@marie312 a écrit:Je ne pense pas qu'ils vont embaucher des personnes moins diplômées, certains chefs d'établissement et les gestionnaires des remplacements dans les rectorats commencent à privilégier les masters enseignement sauf que le salaire ne suit pas.

Sauf aussi que les étudiants ne se bousculent pas dans ces formations : le nombre de candidats aux concours, insuffisant et en diminution, est supérieur au nombre d'étudiants de ces masters. Quand il n'y a personne, on prend qui veut bien venir. Il ne suffit pas que les CDE et les gestionnaires veuillent des gens diplômés pour qu'ils les obtiennent : encore faut-il réussir à les attirer.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par lene75 le Mar 20 Déc 2011 - 12:09

PS : je pense qu'il y a un bug dans vos calculs. En équivalent temps plein, je gagne 1690€ à l'échelon 4 (je suis T3). Le salaire d'un stagiaire doit donc effectivement être proche de 1570€ plutôt que de 1670, sans quoi il n'y aurait quasi pas d'écart entre les échelons 3 et 4.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par marie312 le Mar 20 Déc 2011 - 12:11

c'est où la rubrique idoine?, je viens de m'inscrire!
Moi je vois au contraire très bien ce que je veux dire, quand on est contre une réforme et bien on va jusqu'au bout, on arrête de former des masterisés qui à terme vont remplacer les fonctionnaires.
Cela s'appelle du courage.

Sinon c'est cautionner une réforme qui va tous nous plomber.

Sinon pour la présentation je suis professeure des écoles depuis deux ans, Je suis la cuvée juste avant cette réforme du master.
Et je m'inquiète de l'évolution des choses.
Car une chose est sûre, le master enseignement sera la norme, le concours sera supprimé et celui ou celle qui n'aura pas ce master sera bloqué pour notamment des postes d'encadrement.
Bref comme dans le privé en somme.
Les postes seront sur profil et celui qui aura un bac +5 ( niveau cadre sup) et qui aura suivi une formation du type ( soyons fou mais sait-on jamais) " management des unités scolaires" sera propulsé chef d'établissement.

Bref ça sent vraiment le roussi

marie312
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Provence le Mar 20 Déc 2011 - 12:12

Un master, un concours, un temps de travail allongé, des vacances bientôt raccourcis et des élèves pas très agréables, tout ça pour 1570 euros net? ils ont fumé la moquette? un vendeur gagne la même chose avec ses primes et son 13 ème mois! voilà c'était le constat du jour.

Pourquoi ne deviendrais-tu pas vendeuse?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Clarinette le Mar 20 Déc 2011 - 12:16

Euh... Marie, tu veux donc bien dire ce que je n'osais pas penser que tu voulais dire dans ton premier message (lourd, comme formulation, hein !) : les formateurs devraient démissionner plutôt que d'accepter d'enseigner en Master enseignement ? Shocked
Ils pourraient se faire vendeurs aussi, peut-être...

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Provence le Mar 20 Déc 2011 - 12:17

@marie312 a écrit:
Moi je vois au contraire très bien ce que je veux dire, quand on est contre une réforme et bien on va jusqu'au bout, on arrête de former des masterisés qui à terme vont remplacer les fonctionnaires.
Cela s'appelle du courage.


Sinon c'est cautionner une réforme qui va tous nous plomber.

Je suggère, Marie, que tu aies le courage de montrer l'exemple. Sinon, tu cautionnes tous les dysfonctionnements de l'Education Nationale...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par marie312 le Mar 20 Déc 2011 - 12:20

mon message n'a pas été publiée, oui je vais monter l'exemple après les élections si rien ne change.
et oui j'avoue, je songe à ouvrir un commerce!
Very Happy

marie312
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Fleur16 le Mar 20 Déc 2011 - 12:25

@lene75 a écrit:PS : je pense qu'il y a un bug dans vos calculs. En équivalent temps plein, je gagne 1690€ à l'échelon 4 (je suis T3). Le salaire d'un stagiaire doit donc effectivement être proche de 1570€ plutôt que de 1670, sans quoi il n'y aurait quasi pas d'écart entre les échelons 3 et 4.

Je suis stagiaire, je gagne 1714 euros net dont 100 euros d'ISOE et d'autres indemnités (résidence...). Et je suis bien échelon 3.
Je pense que toi tu parles sans indemnité, ça doit être l'explication. Sans indemnités je dois être à 1570 environ.

Marie : j'ai un Master Pro et, même si j'ai accompagné la grève des enseignants en 2010, notamment refus de faire remonter les maquettes, ils n'ont pas eu le choix une fois la loi passée.
Sans eux, j'aurais du passer un M2 pour pouvoir repasser mon CAPES, heureusement que certains ont accepté d'ouvrir les M2 Pro qui nous ont permis d'avoir le M2 demandé tout en ne nous préoccupant quasiment que du CAPES (à Paris I il fallait juste être assidu aux concours blancs et à 3 colles et rendre un petit rapport de stage).

Ou alors j'aurais du refuser la réforme et renoncer à être prof ?

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par marie312 le Mar 20 Déc 2011 - 12:52

Non fleur16, tu es tombé (é) en plein dans cette réforme, je ne te reproche rien.
Mes craintes sont les suivantes:
Que le master devienne la norme et uniquement le master avec des postes à profil.
En effet, des collègues sont en train de réfléchir sur le fait de reprendre leurs études en cours du soir pour valider ce master car ils ont peur pour leur avenir professionnel. No ( alors qu'en réalité, on a un niveau bac +5)
Que le master ne favorise qu'une classe aisée qui au final sera complètement déconnectée des milieux très souvent défavorisés de certains quartiers ( je prédis donc de nombreuses dépressions voire pire)
Que le concours saute et que le profs fonctionnaires pour garder leur sécurité de l'emploi subissent du chantage et se retrouvent à assurer un service public dans les zones les plus reculées ou défavorisées.
Que les masters se retrouvent à postuler librement et à négocier leur salaire selon leur profil.
Bref cela ne vous rappelle rien? la poste, france télécom...
Je trouve que tout va trop vite maintenant d'où mon envie de reconversion qui se fait de plus en plus pressante même si j'adore mon boulot.
Je suis peut être très négative mais je suis aussi réaliste. Rien n'est jamais acquis et trop d'enseignants ont cru le contraire.
Ce master, c'est la fin des fonctionnaires dans l'Education nationale.
L'avenir très proche nous le dira.

marie312
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Provence le Mar 20 Déc 2011 - 12:56

@marie312 a écrit:Non fleur16, tu es tombé (é) en plein dans cette réforme, je ne te reproche rien.


Madame est trop bonne. Rolling Eyes

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par lene75 le Mar 20 Déc 2011 - 12:58

Fleur, je parle sans indemnité de résidence, qui varie suivant le lieu de résidence et que tout le monde ne touche pas, mais bien avec l'ISOE part fixe (que les PE ne touchent pas) et sans MGEN. C'est donc le salaire de base d'un prof du secondaire à l'échelon 4.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Clarinette le Mar 20 Déc 2011 - 13:00

@Provence a écrit:
@marie312 a écrit:Non fleur16, tu es tombé (é) en plein dans cette réforme, je ne te reproche rien.


Madame est trop bonne. Rolling Eyes
Provence, tu me fais pouffer. Very Happy

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par JPhMM le Mar 20 Déc 2011 - 13:01

@marie312 a écrit:Que le master ne favorise qu'une classe aisée qui au final sera complètement déconnectée des milieux très souvent défavorisés de certains quartiers ( je prédis donc de nombreuses dépressions voire pire)
Je ne crois pas que le master favorise une classe aisée. Aujourd'hui comme jadis, les titulaires de master ne sont pas, en général, issus d'une classe aisée. A moins, bien sûr, que nous n'entendions pas la même chose dans l'expression "classe aisée"...
D'autre part, je ne crois pas non plus que cela soit la source des dépressions.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Fleur16 le Mar 20 Déc 2011 - 13:04

et bien dans ce cas je suis proche des 1660, c'est vrai que c'est bizarre qu'il y ait aussi peu de différences ! Après j'avoue ne rien comprendre à ma feuille de paie...

Marie : mais on peut s'inquiéter des dérives de la réforme bien sûr, ce que je (on?) dis c'est qu'il ne faut pas tenir les profs de ces masters comme responsables, s'ils voulaient continuer de former de futurs enseignants, ils n'avaient pas le choix.

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par marie312 le Mar 20 Déc 2011 - 13:07

@Provence a écrit:
@marie312 a écrit:Non fleur16, tu es tombé (é) en plein dans cette réforme, je ne te reproche rien.


Madame est trop bonne. Rolling Eyes

Je ne vais pas la plomber alors qu'elle a le master et le concours.
Par contre pour ceux qui ont uniquement le master et qui gagneront plus que moi...

Madame vous salue surtout si vous venez d'Aix en Provence ( ma ville natale).

marie312
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par User5899 le Mar 20 Déc 2011 - 13:08

@marie312 a écrit:Ok donc il y a déjà eu une revalorisation, une personne qui a le master et le concours commence à 1670 euros net.
Ensuite 1770 euros net en février mais le salaire va stagner un moment je crois? et puis il y aura les contreparties: classes surchargées, fin des Rased, moins de vacances...bref des professeurs très isolés.
Je ne pense pas qu'ils vont embaucher des personnes moins diplômées, certains chefs d'établissement et les gestionnaires des remplacements dans les rectorats commencent à privilégier les masters enseignement sauf que le salaire ne suit pas.
Pour eux les masters sont une " assurance tranquillité" vis à vis des parents.
S'il y a un problème, les parents ne peuvent pas dire que la personne n'a pas été formée puisqu'elle a un master pro éducation ( stage en responsabilité et maintenant alternance).
Après il faut voir si les étudiants vont accepter un emploi précaire en CDD, c'est moins sûr.
Par contre s'ils mettent en place des CDI, un salaire de base plafonné à 1770 euros net et possibilité d'heures sup...
Ou alors tous ces étudiants vont se tourner vers l'enseignement privé qui est en train de devenir de plus en plus autonome.
Sans oublier le privé hors contrat qui se développe à grande vitesse.
Je trouve que la sécurité de l'emploi va avoir un goût amer.
Je suis d'accord avec vous, sauf sur la dernière phrase.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Clarinette le Mar 20 Déc 2011 - 13:11

Oui, mais en quoi est-ce la faute des formateurs ?

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir des Masters 2 professionnel enseignement

Message par Fleur16 le Mar 20 Déc 2011 - 13:12

@marie312 a écrit:
@Provence a écrit:
@marie312 a écrit:Non fleur16, tu es tombé (é) en plein dans cette réforme, je ne te reproche rien.


Madame est trop bonne. Rolling Eyes

Je ne vais pas la plomber alors qu'elle a le master et le concours.
Par contre pour ceux qui ont uniquement le master et qui gagneront plus que moi...

Madame vous salue surtout si vous venez d'Aix en Provence ( ma ville natale).

Effectivement ce serait mal venu.

Personnellement, je ne "plomberais" pas un contractuel, même bien payé (mais est-ce possible ?), vu la précarité qu'ils subissent.

On peut s'inquiéter de l'avenir mais ce que tu décris reste une hypothèse sur le long-terme, on n'en est pas encore là. Lutter contre la suppressions des posts me semblent plus intéressants (ces suppressions accompagnant souvent l'embauche de contractuels).

Franchement, je ne connais aucune personne ayant un M2 et se contentant d'être contractuel, ceux qui l'envisagent veulent repasser le concours en même temps.

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum