Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Infiniment le Mer 21 Déc 2011 - 12:08

@Cassandra a écrit:D'ailleurs, plutôt que des HS, on pourrait même envisager une décharge de service pour les membres des conseils, coordinateurs, responsables en tout genre. Et puis, ça créerait mécaniquement un besoin en postes.

Ne pas avoir 6 HSA, voilà qui créerait mécaniquement un besoin en postes...

cath5660 : topela

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par harry james le Mer 21 Déc 2011 - 12:09

Mais nous ne sommes pas des administrateurs, nous sommes des enseignants !

La participation à l'administration de l'établissement est annexe dans notre métier ou alors nous ne faisons pas le même....

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Eileen le Mer 21 Déc 2011 - 12:10

Les enseignants doivent être en classe et devant les élèves, sinon, je ne vois pas l'intérêt du métier scratch

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par harry james le Mer 21 Déc 2011 - 12:11

@Cassandra a écrit:Cela étant, la situation est valable pour un nombre quelconque de HSA. Ce que je remets en cause ici, c'est le temps de service hebdomadaire qui gagnerait dans un soucis d'équité à être annualisé, pour que les heures de service effectivement réalisées soient bien comptabilisées.

@harry james a écrit:En clair, tu veux une pointeuse à l'entrée des établissements et 35h de présence des profs ? Shocked

@Cassandra a écrit:@harry james : absolument pas. C'est complètement idiot.


Alors c'est que j'ai besoin d'une explication.... Suspect

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par thrasybule le Mer 21 Déc 2011 - 12:14

@Eileen a écrit:Les enseignants doivent être en classe et devant les élèves, sinon, je ne vois pas l'intérêt du métier scratch
Ca c'est vraiment une réaction révélatrice du passéisme, je dirais même de l'archaïsme, des enseignants arc-boutés sur leurs sacro-saints savoirs disciplinaires. Ouvrons l'école à la vie et aux savoirs-être, que diable veneration

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par lene75 le Mer 21 Déc 2011 - 12:17

@infiniment a écrit:
@Nuits a écrit:Je ne connais qu'un seul temps: celui que je consacre à mon travail, qu'un seul critère: sa rémunération. Si je perds une deux heures de cours devant élèves pour cause de bac ou brevet blanc mais que je fais une heure de réunion pour préparer l'épreuve, que je surveille l'épreuve et que je me retrouve avec 40 copies, alors j'estime que je ne suis pas payée à ne rien faire. Je me moque de savoir s'il s'agit de temps de service ou de temps de "préparation des enseignements", c'est du temps que je passe à travailler.

+1 veneration topela

+1000

Or ce temps est déjà suffisamment élevé pour que toute autre activité soit prise sur ce temps, au détriment de la formation de mes élèves. Sur ce je retourne corriger mes copies en espérant qu'on ne me demandera pas de rattraper les heures consacrées à cette activité sous prétexte que ma mission n'est pas là mais dans des animations diverses et variées. C'est vrai : je devrais proposer un club "débats" au lycée la 1re semaine des vacances, là au moins je m'investirais dans la vie de l'établissement au lieu de corriger des copies et de préparer des cours toute seule dans mon coin.

Cassandre la bien nommée affraid

Cela dit elle n'est pas la seule : beaucoup de mes collègues sont d'accord sur le fait que nos heures de surveillance de DS en dehors de notre edt doivent être moins payées "parce qu'elles nous permettent de gagner du temps de cours pour boucler nos programmes" puisque les contrôles ne sont plus "pris sur" nos heures de cours. J'ai jamais compris l'argument scratch "Gagner du temps de cours", pour nous, ça veut dire préparer plus de cours, donc bosser plus Suspect

Bon, quoi qu'il en soit, cette histoire de mutation m'inquiète un peu pale

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par User5899 le Mer 21 Déc 2011 - 12:17

@thrasybule a écrit:
@Cassandra a écrit:@Jim Thompson: c'est purement idéologique ce que tu avances. Le PS souhaite aussi rénover le métier d'enseignant.
oui, car le métier a changé, les élèves aussi d'ailleurs, il faut prendre en compte les nouvelles missions qui nous incombent, d'ailleurs nous, les profs, ne demandons que ça, et le PS va ouvrir des grandes discussions fructueuses et fécondes avec les syndicats pour arriver à un consensus admirable. Ca va être trop chouette!! yesyes yesyes
Vous, vous savez nous faire rêver Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Eileen le Mer 21 Déc 2011 - 12:18

@thrasybule a écrit:
@Eileen a écrit:Les enseignants doivent être en classe et devant les élèves, sinon, je ne vois pas l'intérêt du métier scratch
Ca c'est vraiment une réaction révélatrice du passéisme, je dirais même de l'archaïsme, des enseignants arc-boutés sur leurs sacro-saints savoirs disciplinaires. Ouvrons l'école à la vie et aux savoirs-être, que diable veneration

Ah mince, moi qui me croyait jeune d'esprit, sinon de corps, partisane d'un groupuscule a priori d'extrême-gauche à tendance anarchiste, je ne serais donc qu'une vulgaire Mrs Hyde ??? Sad

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par User5899 le Mer 21 Déc 2011 - 12:19

@Cassandra a écrit:D'ailleurs, plutôt que des HS, on pourrait même envisager une décharge de service pour les membres des conseils, coordinateurs, responsables en tout genre. Et puis, ça créerait mécaniquement un besoin en postes.
Pas d'HS ni de décharge pour tout cela, c'est bénévole, sauf coordonnateur de quelques disciplines.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Schéhérazade le Mer 21 Déc 2011 - 12:22

@Cassandra a écrit:D'ailleurs, plutôt que des HS, on pourrait même envisager une décharge de service pour les membres des conseils, coordinateurs, responsables en tout genre. Et puis, ça créerait mécaniquement un besoin en postes.

Et ça serait une honte: au lieu de consacrer les moyens financiers disponibles à l'instruction des élèves, qui ont de moins en moins d'heures de cours, en particulier dans les disciplines fondamentales, ou à la recherche universitaire, on gaspillerait des décharges pour des "responsables en tout genre"...Responsables "en tout genre" de quoi, au fait? ça pourrait être intéressant de se le demander...

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par thrasybule le Mer 21 Déc 2011 - 12:23

@Eileen a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Eileen a écrit:Les enseignants doivent être en classe et devant les élèves, sinon, je ne vois pas l'intérêt du métier scratch
Ca c'est vraiment une réaction révélatrice du passéisme, je dirais même de l'archaïsme, des enseignants arc-boutés sur leurs sacro-saints savoirs disciplinaires. Ouvrons l'école à la vie et aux savoirs-être, que diable veneration

Ah mince, moi qui me croyait jeune d'esprit, sinon de corps, partisane d'un groupuscule a priori d'extrême-gauche à tendance anarchiste, je ne serais donc qu'une vulgaire Mrs Hyde ??? Sad
Rejoins le groupe des zoyeux zanimateurs des lycées du nouveau millénaire, toujours dans un activisme débridé, pourfendeur des savoirs sclérosants et coachs admirables des nouvelles équipes pédagogiques! Je kiffe!!! Rolling Eyes

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par A Tuin le Mer 21 Déc 2011 - 12:31

@Cassandra a écrit:
Ah mais dynamiser notre avancement, ce n'est pas au programme.

Si, justement ! Il souhaite que nos carrières arrêtent de STAGNER:

En ramenant de 7 ans (durée moyenne actuelle entre deux inspections) à 3 ans avec le système rénové, chaque professeur sera mieux en mesure d'agir sur sa trajectoire professionnelle
C'est du flan ça. L'objectif à moyen terme est de faire en sorte que les gens n'avancent plus qu'à l'ancienneté, encore une fois pour faire des économies.


Dernière édition par A Tuin le Mer 21 Déc 2011 - 12:42, édité 1 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Eileen le Mer 21 Déc 2011 - 12:32

@thrasybule a écrit:
@Eileen a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Eileen a écrit:Les enseignants doivent être en classe et devant les élèves, sinon, je ne vois pas l'intérêt du métier scratch
Ca c'est vraiment une réaction révélatrice du passéisme, je dirais même de l'archaïsme, des enseignants arc-boutés sur leurs sacro-saints savoirs disciplinaires. Ouvrons l'école à la vie et aux savoirs-être, que diable veneration

Ah mince, moi qui me croyait jeune d'esprit, sinon de corps, partisane d'un groupuscule a priori d'extrême-gauche à tendance anarchiste, je ne serais donc qu'une vulgaire Mrs Hyde ??? Sad
Rejoins le groupe des zoyeux zanimateurs des lycées du nouveau millénaire, toujours dans un activisme débridé, pourfendeur des savoirs sclérosants et coachs admirables des nouvelles équipes pédagogiques! Je kiffe!!! Rolling Eyes

GO de l'EN ??? et il y a moyen de pecho des GM ??? angedemon

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par A Tuin le Mer 21 Déc 2011 - 12:35

@Cassandra a écrit:Pour ce qui est de la notion de projet, peut-être que certains se reconnaîtront, autrement que dans la vente de petits pains:

Il s'agit de développer des stratégies, des dispositifs qui permettront d'améliorer le travail des élèves pour valoriser leur potentiel.
De faire évoluer les modes d’apprentissage en évoluant dans les pratiques pédagogiques.

L’éducation ne se limite pas à l’acquisition de savoirs disciplinaires mais implique l’ouverture aux autres et au monde.

Il y a l'ouverture internationale :

* Action des assistants étrangers de langues
* Utilisation du laboratoire de langues
* Séjours pédagogiques
* Programme d'échanges européens
* Semaine thématique chaque année autour d’un pays , d’une culture

l’ouverture aux arts et à la culture

* Résidences d’artiste
* Spectacle au théâtre
* Partenariat avec les médiathèques, artothèque..

l’ouverture aux sciences et au monde de l’entreprise :

* Visite de lieux de recherche
*Visites d’entreprises et stages d’observation
* accueil de professionnels

Ca peut paraître insurmontable à porter ce type de projet... Mais qu'en est-il pour les enseignants qui les montent ? Sont-ils vraiment encouragés à le faire ? N'est-il pas plus simple de mimer le comportement de l'autruche et de dévier tranquillement le fil de son cours d'eau quand survient un obstacle ?



Ah oui, il y en a certains qui montent des projets très ambitieux. Mais en général ils le font tout autant sinon plus pour eux que pour les élèves, pour aller se promener à bon compte en organisant des voyages à coup de 13000 euros, pour être bien vus par la direction. Evidemment qu'en justification pédagogique, ils ne vont pas aller dire que ça leur fait bien plaisir aussi. Ils mettent "Permettre aux élèves d'élargir leur culture et leur connaissance par la découverte de tel ou tel truc". Vu sous cet angle c'est sûr que ça fait staïle. Le seul écueil, c'est tout de même dans certains cas, mis à part le fait que c'est l'occasion d'une promenade quelque part, l'intérêt "pédagogique" en tant que tel, je le cherche encore.
C'est rigolo de constater à quel point on peut mettre tout et n'importe quoi derrière le mot "pédagogique" maintenant.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Eileen le Mer 21 Déc 2011 - 12:37

Je ne sais pas si je comprends mal, mais quand j'entends "évolution de carrière" des professeurs dans les discours politiques, je visualise "faire autre chose que professeur" (Évoluer en CDE, ou autre). Ai-je tort ??? heu

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par A Tuin le Mer 21 Déc 2011 - 12:38

@Eileen a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Eileen a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Eileen a écrit:Les enseignants doivent être en classe et devant les élèves, sinon, je ne vois pas l'intérêt du métier scratch
Ca c'est vraiment une réaction révélatrice du passéisme, je dirais même de l'archaïsme, des enseignants arc-boutés sur leurs sacro-saints savoirs disciplinaires. Ouvrons l'école à la vie et aux savoirs-être, que diable veneration

Ah mince, moi qui me croyait jeune d'esprit, sinon de corps, partisane d'un groupuscule a priori d'extrême-gauche à tendance anarchiste, je ne serais donc qu'une vulgaire Mrs Hyde ??? Sad
Rejoins le groupe des zoyeux zanimateurs des lycées du nouveau millénaire, toujours dans un activisme débridé, pourfendeur des savoirs sclérosants et coachs admirables des nouvelles équipes pédagogiques! Je kiffe!!! Rolling Eyes

GO de l'EN ??? et il y a moyen de pecho des GM ??? angedemon

Mais moi au final ça m'énerve tout ça : j'ai passé un concours pour enseigner, je n'ai pas passé le BAFA !!!

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par thrasybule le Mer 21 Déc 2011 - 12:40

Elle est où Cassandre? Troie brûle!

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par A Tuin le Mer 21 Déc 2011 - 12:41

@Eileen a écrit:Je ne sais pas si je comprends mal, mais quand j'entends "évolution de carrière" des professeurs dans les discours politiques, je visualise "faire autre chose que professeur" (Évoluer en CDE, ou autre). Ai-je tort ??? heu

Peut-être. Mais enfin avec la plupart des professeurs, ils peuvent aller se rouler. Jusqu'à preuve du contraire il y aura toujours plus de postes pour faire prof que de postes de direction. Sans parler du fait que pour devenir principal ou proviseur aujourd'hui, j'ai l’impression qu'il faut avoir une "certaine mentalité" on va dire. Et aimer la lèche.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par thrasybule le Mer 21 Déc 2011 - 12:44

@A Tuin a écrit:
@Eileen a écrit:Je ne sais pas si je comprends mal, mais quand j'entends "évolution de carrière" des professeurs dans les discours politiques, je visualise "faire autre chose que professeur" (Évoluer en CDE, ou autre). Ai-je tort ??? heu

Peut-être. Mais enfin avec la plupart des professeurs, ils peuvent aller se rouler. Jusqu'à preuve du contraire il y aura toujours plus de postes pour faire prof que de postes de direction. Sans parler du fait que pour devenir principal ou proviseur aujourd'hui, j'ai l’impression qu'il faut avoir une "certaine mentalité" on va dire. Et aimer la lèche.
Et employer le verbe "gérer" à toutes les sauces Evil or Very Mad

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par harry james le Mer 21 Déc 2011 - 12:45

et parler de jeunes et non plus d'élèves furieux

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par JPhMM le Mer 21 Déc 2011 - 12:46

@Cassandra a écrit:Pour ce qui est de la notion de projet, peut-être que certains se reconnaîtront, autrement que dans la vente de petits pains:

Il s'agit de développer des stratégies, des dispositifs qui permettront d'améliorer le travail des élèves pour valoriser leur potentiel.
De faire évoluer les modes d’apprentissage en évoluant dans les pratiques pédagogiques.

L’éducation ne se limite pas à l’acquisition de savoirs disciplinaires mais implique l’ouverture aux autres et au monde.

Il y a l'ouverture internationale :

* Action des assistants étrangers de langues
* Utilisation du laboratoire de langues
* Séjours pédagogiques
* Programme d'échanges européens
* Semaine thématique chaque année autour d’un pays , d’une culture

l’ouverture aux arts et à la culture

* Résidences d’artiste
* Spectacle au théâtre
* Partenariat avec les médiathèques, artothèque..

l’ouverture aux sciences et au monde de l’entreprise :

* Visite de lieux de recherche
*Visites d’entreprises et stages d’observation
* accueil de professionnels

Ca peut paraître insurmontable à porter ce type de projet... Mais qu'en est-il pour les enseignants qui les montent ? Sont-ils vraiment encouragés à le faire ? N'est-il pas plus simple de mimer le comportement de l'autruche et de dévier tranquillement le fil de son cours d'eau quand survient un obstacle ?



C'est bien ce que je pensais.
Cette liste à la Prévert n'est pas un projet pédagogique. Ce n'est pas non plus un projet d'établissement (expression qui me semble porter plus de sens, d'ailleurs). C'est une agglomération d'actions en lien avec un projet (construit en prétexte, pour l'occasion), à la limite. Ce qui n'est pas du tout la même chose.
Mais je connais bien ce principe pour l'avoir vu bien des fois : on a des idées d'actions plus ou moins farfelues et on trouve un prétexte pour les rattacher à un pseudo-projet.
D'où ma question, encore : c'est quoi un projet pédagogique ? C'est quoi cet objet qui est sensé précéder l'élaboration d'actions au service du projet (et non l'inverse comme c'est si souvent le cas) ?


Dernière édition par JPhMM le Mer 21 Déc 2011 - 12:47, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par thrasybule le Mer 21 Déc 2011 - 12:46

@harry james a écrit:et parler de jeunes et non plus d'élèves furieux
non , Harry, il faut employer le terme générique "LE" jeune professeur

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Cath le Mer 21 Déc 2011 - 12:47

@Cassandra a écrit:
Si, justement ! Il souhaite que nos carrières arrêtent de STAGNER:

Cassandra, tu n'as pas dû tout comprendre, parce que le projet de réforme de l'évaluation des enseignants aboutit exactement au contraire.
Là où un prof qui avait beaucoup de chance et passait toujours au grand choix mettait 19 ans à parcourir l'échelle de rémunération, il lui faudra désormais 25 ans et 8 mois.
27 ans et 7 mois au lieu de 25 ans et 6 mois pour un passage au choix.
Il n' y a que pour les passages à l'ancienneté que ça ne changera rien! 29 ans dans les 2 cas!

source: http://www.snetaa.org/cariboost_files/ap523.pdf

C'est ça que tu appelles un progrès?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par A Tuin le Mer 21 Déc 2011 - 12:57

Mais remarque, vu sous cet angle, les pseudo entretiens à la noix, les pressions diverses et variées exercées sur les enseignants par les directions, à la limite on pourra se dire que peu importe, puisqu'au final tout le monde sera logé à la même enseigne.

C'est là où je me dis qu'au final, avec le statut qu'on a, ils ne peuvent pas grand chose. S'ils mettent tout le monde sur le même pied d'égalité (par le bas, hélas mais bon), il y aura peut-être un résultat, à savoir que plus personne n'en aura rien à carrer de l'avancement, de la lèche et des manières. En ce sens là il y aurait peut-être matière à progrès.

C'est pour ça que je me dis qu'ils vont nécessairement pondre autre chose pour casser le statut et la stabilité de ce métier. Parce que sinon, honnêtement : moi si on me dit "de toute façon, tout le monde à l'ancienneté", je vois pas en quoi les gens vont aller se forcer à être sympathiques avec les directions, faire des manières et compagnie. Vu que ça ne servira plus à rien pour les gens qui le faisaient. Ou pour la plupart du moins. Et pour des gens comme moi qui s'en fichent et qui emm**** royalement tout ce qui ressemble à une direction qui attend des manières et de la lèche, ça va singulièrement simplifier les choses finalement.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par farfalla le Mer 21 Déc 2011 - 13:00

@Pili a écrit:Vous avez des réactions de chefs sur le sujet ?

Ma CDE est totalement contre.

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evaluation des enseignants : l'avis du député Jacques Grosperrin.

Message par Eileen le Mer 21 Déc 2011 - 13:06

J'entends souvent que l'évaluation par le CDE permettrait de mieux reconnaître ce que l'enseignant effectue en dehors de la classe et de valoriser cet investissement.

Deux choses me viennent à l'esprit :
1) Il faudrait déjà que l'on nous paye ce que l'on fait en plus et qui DOIT être payé (je pense aux heures de vie de classe).
2) La situation vécue par une collègue de langue : démarchage d'élèves dans le primaire avec des cours effectués pour la découverte de la langue, mise en place d'un appariement, mise en place d'épreuves de certifications internationales etc etc. Elle n'a pas fait tout cela pour "bien se faire voir" mais tout simplement, parce que cela lui tenait à coeur. Bilan sur la note administrative ? - 4 pour mauvaise entente avec la hiérarchie. Ce qui lui faisait une note plus basse que lorsqu'elle était stagiaire, tout cela parce qu'elle refusait d'être traitée sans respect.

Je ne vois pas en quoi UNE évaluation serait plus équitable que DEUX évaluations croisées (mais je fais peut-être dévié le sujet ... Embarassed )

Eileen
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum