Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Serge G le Sam 24 Déc 2011 - 9:19

Mes chers collègues,

notre fédération, la FGAF (Fédération Générale Autonome des Fonctionnaires), qui regroupe les syndicats indépendants de la fonction publique d'Etat et de la fonction publique hospitalière, a décidé de rédiger un livre blanc sur la souffrance au travail des fonctionnaires. Notre ami José RAZAFINDRANALY, membre du Bureau National du Syndicat des Commissaires de la Police Nationale, est chargé de sa rédaction.

C'est pourquoi je sollicite celles et ceux d'entre vous qui auront l'amabilité de prendre un peu de leur temps pour me faire part de leur témoignage, sur ce qu'ils ont vécu personnellement ou vu chez des collègues, qui souvent ne veulent pas parler pour ne pas "remuer le couteau dans la plaie".

Avec ce livre blanc, la FGAF entend se positionner comme la Fédération qui s'occupe d'abord des personnels, et non pas d'un combat idéologique ou politique... qu'elle laisse à d'autres, et vous savez qu'ils sont nombreux !

Merci de m'adresser directement vos contribution à l'adresse suivante :

presi-orleans@snalc.fr

Bien cordialement,

François TESSIER
Président du SNALC Orléans-Tours


Dernière édition par Serge G le Sam 24 Déc 2011 - 13:38, édité 1 fois

Serge G
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Nuits le Sam 24 Déc 2011 - 10:15

C'est plutôt une bonne nouvelle.

Mais peut-on témoigner sur notre "ressenti" ? Faut-il identifier clairement les causes de la souffrance ou peut-on se contenter de parler des signes de cette souffrance ?


_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Karine B. le Sam 24 Déc 2011 - 10:18

@Serge G a écrit:

Avec ce livre blanc, la FGAF entend se positionner comme la Fédération qui s'occupe d'abord des personnels, et non pas d'un combat idéologique ou politique... qu'elle laisse à d'autres, et vous savez qu'ils sont nombreux !




http://www.snes.edu/Rapport-du-CNAM-sur-le-travail.html

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Nuits le Sam 24 Déc 2011 - 10:34

Sinon, j'ai une question à laquelle quelqu'un pourra peut-être répondre. L'an dernier, la MGEN avait fait une enquête sur la santé et les conditions de travail (les risques psychosociaux, les TMS etc.) chez les personnels de l'EN.

http://www.mgen.fr/index.php?id=1825

Les résultats étaient annoncés pour la fin de l'année 2011:

Les organisations syndicales et la MGEN ont décidé en 2011, d’approfondir leurs connaissances réciproques sur la santé au travail des personnels de l’Education Nationale (les travaux précédemment conduits, concernaient les seuls enseignants).
Deux thèmes ont été choisis, qui s’inscrivent dans les orientations de l’accord cadre signé dans la Fonction Publique en novembre 2009 sur la santé au travail :
- les risques psychosociaux,
- les troubles musculo-squelettiques.
[...]
Vos réponses seront très utiles à nos études, dont les résultats seront restitués en fin d’année sur les sites Internet respectifs des Organisations du Carrefour Santé Social.

L'un d'entre vous aurait-il pris connaissance des résultats ? Je suis bien allée sur "les sites respectifs blabla" mais sans succès.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par JLB le Dim 25 Déc 2011 - 11:53

Des résultats de l'enquête snes au niveau national : http://sd50.fsu.fr/IMG/pdf_enquete_nationale.pdf

On a fait une enquête à l'échelle de la Manche l'an passé, et FSU-CGT-Sud vont y organiser un stage sur la souffrance au travail, le rapport aux chefs, etc...
- pour le 1er degré : http://sd50.fsu.fr/spip.php?article579
- pour le 2nd degré : http://sd50.fsu.fr/spip.php?article565

JLB
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Celadon le Lun 26 Déc 2011 - 8:00

Peut-être faudrait-il se rapprocher de Daniel Arnaud qui semble avoir déjà fait une collecte de témoignages et qui en a parlé sur Bonnet d'âne. Il est important de partir groupés.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Serge G le Lun 26 Déc 2011 - 12:17

C'est clair et surtout il faut absolument sortir des revendications purement salariales et consorts... Il est important que la vérité, la réalité éclate concernant ce qui se passe dans notre profession intramuros.

Serge G
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par neo le Lun 26 Déc 2011 - 17:08

Les revendications salariales font partie du malaise. J'entends pas mal de collègues, de plus en plus, se plaindre de leurs conditions de travail, de l'alourdissement continu de la charge de travail, de la fatigue, etc., en ajoutant que s'ils touchaient un salaire deux fois plus élevé ils pourraient assumer la pénibilité accrue de ce métier, mais avec un salaire aussi bas, la réaction est plutöt de s'en tenir désormais au minimum syndical, obligations de service, 18h de présence et c'est tout, fuir au plus vite du bahut...

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par John le Lun 26 Déc 2011 - 17:23

@neo a écrit:Les revendications salariales font partie du malaise. J'entends pas mal de collègues, de plus en plus, se plaindre de leurs conditions de travail, de l'alourdissement continu de la charge de travail, de la fatigue, etc., en ajoutant que s'ils touchaient un salaire deux fois plus élevé ils pourraient assumer la pénibilité accrue de ce métier, mais avec un salaire aussi bas, la réaction est plutöt de s'en tenir désormais au minimum syndical, obligations de service, 18h de présence et c'est tout, fuir au plus vite du bahut...
+1.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Celadon le Lun 26 Déc 2011 - 17:32

C'est malheureusement assez mal parti pour un salaire deux fois plus élevé. Pour l'alourdissement des charges, je maintiens que nous n'avons pas tout vu. Ce sera comme en Angleterre, taillables et corvéables à merci, avec un salaire deux fois plus maigre. Point barre.
A moins qu'on se batte sérieusement, et autrement qu'à coups de grévinettes qui n'apportent rien à personne, sauf notre pognon à l'Etat. Grrr

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Karine B. le Lun 26 Déc 2011 - 17:58

@Celadon a écrit:C'est malheureusement assez mal parti pour un salaire deux fois plus élevé. Pour l'alourdissement des charges, je maintiens que nous n'avons pas tout vu. Ce sera comme en Angleterre, taillables et corvéables à merci, avec un salaire deux fois plus maigre. Point barre.
A moins qu'on se batte sérieusement, et autrement qu'à coups de grévinettes qui n'apportent rien à personne, sauf notre pognon à l'Etat. Grrr

je veux bien qu'on relance le débat sur la grève, mais si on est pas capable de faire une grève de 24 h, c'est qu'on n'est pas capable de se lancer dans un combat "sérieux" (qui reste à définir !!!)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Celadon le Lun 26 Déc 2011 - 18:01

Je ne pense pas que ce raisonnement soit le bon, Karine.
Beaucoup de collègues autour de moi en ont fait et refait, des grèves. Ils sont las de ce mode d'action qui ne mène nulle part. Voilà. Ce qui ne veut pas dire qu'ils n'agiraient pas d'une autre façon si un soupçon d'efficacité pouvait se laisser entrevoir.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par scoeurs le Lun 26 Déc 2011 - 18:44

@Celadon a écrit:Je ne pense pas que ce raisonnement soit le bon, Karine.
Beaucoup de collègues autour de moi en ont fait et refait, des grèves. Ils sont las de ce mode d'action qui ne mène nulle part. Voilà. Ce qui ne veut pas dire qu'ils n'agiraient pas d'une autre façon si un soupçon d'efficacité pouvait se laisser entrevoir.

+ 1000

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Reine Margot le Lun 26 Déc 2011 - 18:47

bah, même lorsque les grèves de 24h sont massivement suivies (voir janvier 2009); les directions syndicales ne veulent pas poursuivre le mouvement, même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009), il n'est pas question de suivre, alors qu'on en a aussi des revendications...

Bref, c'est de la base que partira un mouvement, pas d'ailleurs.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par scoeurs le Lun 26 Déc 2011 - 19:52

Je suis d'accord pour la base, mais je garde un souvenir assez cuisant de l'année scolaire antérieure: nous n'étions pas d'accord sur les modalités et les parents nous ont enfoncés devant la rectrice parce que l'hémorragie des cours avait été trop forte.

On avait pourtant diversifié: débrayages qui débordaient les récréations, grève de notre part, grève de la part des élèves mais pas en même temps pour que le lycée soit plus souvent bloqué, tournante de grévistes aux grilles, affiches sur nos voitures... On n'a pas sauvé grand chose et nous sommes restés très incompris.

Et cette année on s'attend à une nouvelle brouette équivalente, soient 18 postes...

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Karine B. le Lun 26 Déc 2011 - 21:41

@Celadon a écrit:Je ne pense pas que ce raisonnement soit le bon, Karine.
Beaucoup de collègues autour de moi en ont fait et refait, des grèves. Ils sont las de ce mode d'action qui ne mène nulle part. Voilà. Ce qui ne veut pas dire qu'ils n'agiraient pas d'une autre façon si un soupçon d'efficacité pouvait se laisser entrevoir.

2006 - 2007

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Karine B. le Lun 26 Déc 2011 - 21:42

@Reine Margot a écrit:bah, même lorsque les grèves de 24h sont massivement suivies (voir janvier 2009); les directions syndicales ne veulent pas poursuivre le mouvement, même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009), il n'est pas question de suivre, alors qu'on en a aussi des revendications...

Bref, c'est de la base que partira un mouvement, pas d'ailleurs.

les profs de fac peuvent faire grève, ils n'ont pas de 30èmes prélevés, donc on n'est pas dans le même raisonnement

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par User5899 le Lun 26 Déc 2011 - 23:51

@Reine Margot a écrit:même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009)
La plupart des présidents d'université ne déclarent pas leurs agents grévistes, et de fait, les profs de fac titulaires n'ont pas de retenues sur salaire en cas de grève. Mon frère (maître de conférences) n'a même pas de demande de rattrapage de la part de sa direction...
Edit : pardon, Karine, doublon.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par frankenstein le Mar 27 Déc 2011 - 2:40

Cripure a écrit:
@Reine Margot a écrit:même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009)
La plupart des présidents d'université ne déclarent pas leurs agents grévistes, et de fait, les profs de fac titulaires n'ont pas de retenues sur salaire en cas de grève. Mon frère (maître de conférences) n'a même pas de demande de rattrapage de la part de sa direction...
Edit : pardon, Karine, doublon.
Et comment cela se fait-il ? scratch
Bon, en même temps, cela ne me dérange pas (très rares sont les profs de FAC à vouloir se mélanger au bas peuple dans les manifs... Laughing )

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Karine B. le Mar 27 Déc 2011 - 9:34

@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@Reine Margot a écrit:même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009)
La plupart des présidents d'université ne déclarent pas leurs agents grévistes, et de fait, les profs de fac titulaires n'ont pas de retenues sur salaire en cas de grève. Mon frère (maître de conférences) n'a même pas de demande de rattrapage de la part de sa direction...
Edit : pardon, Karine, doublon.
Et comment cela se fait-il ? scratch
Bon, en même temps, cela ne me dérange pas (très rares sont les profs de FAC à vouloir se mélanger au bas peuple dans les manifs... Laughing )

ils sont annualisés, avec un nombre d'heures hebdomadaires inférieur à notre maxima (avec beaucoup d'heures complémentaires) et le système est très souple

Un prof d'IUT m'avait dit que les grèves de 2009 avaient réduit son nombre d'heures complémentaires (= heures sup), il n'en toucherait qu'une centaine .... !!!

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Reine Margot le Mar 27 Déc 2011 - 10:29

@Karine B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:bah, même lorsque les grèves de 24h sont massivement suivies (voir janvier 2009); les directions syndicales ne veulent pas poursuivre le mouvement, même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009), il n'est pas question de suivre, alors qu'on en a aussi des revendications...

Bref, c'est de la base que partira un mouvement, pas d'ailleurs.

les profs de fac peuvent faire grève, ils n'ont pas de 30èmes prélevés, donc on n'est pas dans le même raisonnement

ça n'empêche pas de profiter d'un mouvement fort pour le suivre, les profs refusent souvent les grèves de 24h au motif que ce n'est pas reconductible, là au moins on avait un mouvement important qui pouvait motiver...comme en 2003 ou 2010 pour les retraites.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Thalia de G le Mar 27 Déc 2011 - 10:34

Reine, je n'ai toujours pas digéré 2003 et je crois n'être pas la seule.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Reine Margot le Mar 27 Déc 2011 - 10:42

oui, ça je sais bien. mais bon, attendons la politique d'austérité que nous fera le vainqueur de 2012, et là il y aura du monde dans la rue.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Karine B. le Mar 27 Déc 2011 - 10:42

@Reine Margot a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:bah, même lorsque les grèves de 24h sont massivement suivies (voir janvier 2009); les directions syndicales ne veulent pas poursuivre le mouvement, même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009), il n'est pas question de suivre, alors qu'on en a aussi des revendications...

Bref, c'est de la base que partira un mouvement, pas d'ailleurs.

les profs de fac peuvent faire grève, ils n'ont pas de 30èmes prélevés, donc on n'est pas dans le même raisonnement

ça n'empêche pas de profiter d'un mouvement fort pour le suivre, les profs refusent souvent les grèves de 24h au motif que ce n'est pas reconductible, là au moins on avait un mouvement important qui pouvait motiver...comme en 2003 ou 2010 pour les retraites.

au départ, le mouvement des facs partait quand même d'un pb catégoriel : le statut des enseignants chercheurs. On peut comprendre que le 2nd degré ne se soit pas senti impliqué

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : livre blanc sur la souffrance au travail par le SNALC

Message par Reine Margot le Mar 27 Déc 2011 - 10:44

@Karine B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:bah, même lorsque les grèves de 24h sont massivement suivies (voir janvier 2009); les directions syndicales ne veulent pas poursuivre le mouvement, même chose lorsqu'un mouvement fort se déclare quelque part (exemple les facs, toujours en 2009), il n'est pas question de suivre, alors qu'on en a aussi des revendications...

Bref, c'est de la base que partira un mouvement, pas d'ailleurs.

les profs de fac peuvent faire grève, ils n'ont pas de 30èmes prélevés, donc on n'est pas dans le même raisonnement

ça n'empêche pas de profiter d'un mouvement fort pour le suivre, les profs refusent souvent les grèves de 24h au motif que ce n'est pas reconductible, là au moins on avait un mouvement important qui pouvait motiver...comme en 2003 ou 2010 pour les retraites.

au départ, le mouvement des facs partait quand même d'un pb catégoriel : le statut des enseignants chercheurs. On peut comprendre que le 2nd degré ne se soit pas senti impliqué

oui. mais il a pris de l'ampleur, et on ne peut pas dire que le 2nd degré n'ait pas de problèmes à faire valoir lui aussi, ça aurait été l'occasion...mais bon, tant que ce sera chacun dans son coin, la politique actuelle pourra continuer tranquillement...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum