Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Celadon le Jeu 29 Déc - 11:28

C'est se donner apparemment beaucoup de mal pour organiser ce qu'ils savent finalement très bien faire tout seuls...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Cath le Jeu 29 Déc - 11:29

Bien dit!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Jane le Jeu 29 Déc - 11:31

Moi je trouve ça pas mal, parce que ça peut être intéressant, quand par exemple les élèves sont en voyage scolaire de fixer tous les voyages sur la même semaine et de proposer à ceux qui faute de places ou faute de moyens quelque chose d'alternatif (tout en restant du travail, s'entend)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Celadon le Jeu 29 Déc - 11:33

Du travail ? Oh ! shocking !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Jane le Jeu 29 Déc - 11:34

faut bien employer des gros mots de temps en temps Twisted Evil

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Pseudo le Jeu 29 Déc - 12:22

Non mais j'aimerais vraiment savoir si l'objectif a été atteint.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Pseudo le Jeu 29 Déc - 12:25

@Pseudo a écrit:Non mais j'aimerais vraiment savoir si l'objectif a été atteint.

Bon, ben il suffisait d'aller lire l'article : "L’un de nos objectifs était aussi de lutter contre l’absentéisme, en remobilisant. Les résultats ne sont pas flagrants : si, en décembre, la décrue est nette par rapport à 2008, en janvier, on retrouve presque les taux d’absentéisme de janvier 2009. Par contre, l’objectif de dénouer les tensions semble, lui, avoir été atteint, les mois de janvier et février, d’habitude si durs en classe, ont été plus calmes (moins d’incidents et pas d’incidents graves)."

Bref... J'aime bien le "aussi" ("L’un de nos objectifs était aussi de lutter contre l’absentéisme") alors qu'au départ c'était le but premier de l'opération.

En fait, tout ce qui est nouveau mobilise... le temps de la nouveauté. Que ca soit la "l'autre semaine", ou un projet quelconque comme faire venir un chien ou faire un cross.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Reine Margot le Jeu 29 Déc - 12:35

@Pseudo a écrit:Non mais j'aimerais vraiment savoir si l'objectif a été atteint.

Pseudo, je ne sais pas si l'objectif a été atteint, mais je me souviens d'une initiative qui payait les élèves de lycée pro pour venir en cours (et autres récompenses comme des billets pour des matches de foot): pendant un mois les élèves étaient venus, puis ça n'avait pas duré...alors une semaine "autrement"...

sinon j'ai moi-même expérimenté l'an dernier une "semaine blanche", pendant qu'un grand nombre d'élèves de l'étb était en voyage scolaire. Pendant ce temps on devait innover et proposer d'autres activités. moi j'ai fait des sujets de brevet puisque j'avais des 3e en "garde", inutile de dire qu'après un 1er sujet on est passés au film..et en dehors d'un atelier d'enluminure pour les 6e (fait par la doc) qui avait plu, les autres animations étaient boudées. la doc avait invité une illustratrice, les élèves n'en avaient rien à fiche, elle était écoeurée. et les élèves dans les couloirs râlaient "ah on va encore regarder une vidéo"...

bref...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Zazk le Jeu 29 Déc - 12:43

@grandesvacances a écrit:Elle n'a pas réinventé la roue : quand j'étais lycéenne, dans les années 70, on appelait ça "les 10%"... Beaucoup de blabla, et finalement on s'ennuyait encore plus qu'en cours !
Personnellement, j'ai de bons souvenirs des "10%" en tant qu'élève : j'étais à Paris et nous avions l'occasion d'aller dans des musées ou au cinéma voir des films en V.O. que je n'aurais certainement pas vus sans cela. Mais je vous parle d'un temps que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaîtr-eu. Aujourd'hui, quoi de plus banal qu'un film avec tous les dvd dont on peut disposer... C'était aussi un temps où on avait davantage d'heures de "vrais" cours (en français 6 h en 6ème dont 3 en demi groupe... et au moins 5 dans les autres niveaux...).
Travailler ou apprendre autrement, pourquoi pas ? Mais sommes-nous payés pour ne proposer que du divertissement ? scratch

Zazk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Pseudo le Jeu 29 Déc - 12:50

Je n'ai rien contre les initiatives diverses et variées, ni contre le "apprendre autrement". Sauf qu'à mon avis on se trompe "d'autrement".
Les élèves ne sont pas dupes. Ils savent bien qu'on cherche à les distraire brièvement mais que ca ne change rien en profondeur. Alors ca peut être agréable sur le coup (ou pas d'ailleurs, si ca distrait pas tant que ca), ca peut même déboucher sur de petits changements à la marge (un enseignant qu'on voit avec un autre regard, ca peut être positif un peu plus longtemps que le projet distrayant) mais c'est tout.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Reine Margot le Jeu 29 Déc - 12:53

la question c'est "qu'est-ce qu'enseigner autrement"? concrètement?

toutes initiative est bonne dès que ça marche...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par User5899 le Jeu 29 Déc - 13:02

@ysabel a écrit:
@Daphné a écrit:
@ysabel a écrit:jamais connu ce truc des 10%...

Tu es trop jeune Wink

j'aime bien quand on me dit cela ! Razz
+1 yesyes yesyes
Finalement, ils mettent trois mois à recréer Carnaval ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par roxanne le Jeu 29 Déc - 13:31

Mais il y a une réelle différence , à mon sens, entre un atelier d'enluminure, des films en VO,, la venue d'un écrivain , enfin toute chose vraiment différente et nouvelle pour les élèves et des jeux videos pour lesquels ils n'ont pas besoin des profs !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Daphné le Jeu 29 Déc - 17:26

@Zazk a écrit:
@grandesvacances a écrit:Elle n'a pas réinventé la roue : quand j'étais lycéenne, dans les années 70, on appelait ça "les 10%"... Beaucoup de blabla, et finalement on s'ennuyait encore plus qu'en cours !
Personnellement, j'ai de bons souvenirs des "10%" en tant qu'élève : j'étais à Paris et nous avions l'occasion d'aller dans des musées ou au cinéma voir des films en V.O. que je n'aurais certainement pas vus sans cela. Mais je vous parle d'un temps que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaîtr-eu. Aujourd'hui, quoi de plus banal qu'un film avec tous les dvd dont on peut disposer... C'était aussi un temps où on avait davantage d'heures de "vrais" cours (en français 6 h en 6ème dont 3 en demi groupe... et au moins 5 dans les autres niveaux...).
Travailler ou apprendre autrement, pourquoi pas ? Mais sommes-nous payés pour ne proposer que du divertissement ? scratch

J'étais à Paris : ceci explique cela : tout le monde n'était pas à Paris ou avait les moyens d'organiser beaucoup de choses particulières. Parce que faut pas rêver, on devait faire avec quasi rien.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par Zazk le Jeu 29 Déc - 17:44

" Parce que faut pas rêver, on devait faire avec quasi rien."
C'est vrai... Je suppose qu'ailleurs, ça pouvait ressembler à du "bricolage". Je me demande ce qu'on pouvait faire dans un collège au fond de la campagne normande, comme se trouve le mien aujourd'hui... Visite dans les "grandes villes" voisines ? Il faudrait que j'interroge les collègues les plus anciens (s'il en reste de cette époque !).
"Egocentriquement" je garde un souvenir très positif de ces moments "extra-scolaires", mais il est certain que nous étions privilégiés.

Zazk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour lutter contre l'absentéisme et la morosité, une proviseure crée "l'Autre semaine".

Message par malcolm le Jeu 29 Déc - 18:05

@John a écrit:Dans les cahiers pédagogiques, une proviseure explique et commente la manière dont elle a tenté de résoudre l'absentéisme dans le lycée qu'elle dirigeait à l'époque, au mois de décembre 2009 :

L’idée qui a émergé a été alors d’organiser dans l’année scolaire une semaine de rupture, pendant laquelle la vie au lycée sera différente, prenant le contrepied de la routine scolaire : choix des activités, plus de sonnerie, plus de salles attribuées, activités ludiques, artistiques, avec des professeurs inhabituels, etc. Nous l’avons vite baptisée, « l’Autre Semaine ». Le conseil d’administration en a fixé la date au moment du pic d’absentéisme de décembre, avant qu’il ne s’enkyste, avant aussi que les tensions se nouent durement. L’organisation de cette semaine a été intégrée dans le programme d’expérimentation dans lequel nous nous sommes lancés, à la demande du recteur Boissinot.

À partir de septembre a commencé un monstrueux travail de mobilisation et d’organisation. Mobilisation des enseignants, dès les conseils d’enseignement de la rentrée, qu’il a fallu relancer, libérer aussi. Trop souvent, les activités proposées étaient en lien avec les activités scolaires traditionnelles. Je revois encore la surprise d’un jeune collègue PLP qui me propose, sans y croire, un atelier jeux vidéo, quand je lui ai dit que c’était très bien ! Les dernières propositions ne sont arrivées qu’une semaine avant le début de l’opération. Il est vrai aussi que ça n’apparaissait pas réel. Il a fallu la sortie de la première version d’emploi du temps modifié pour que la réalité s’impose. La mobilisation des enseignants qui ont contacté des musées, des cinémas, des conférenciers, des entreprises a été essentielle et réelle in fine. Mobilisation timide aussi des personnels Atoss, de la vie scolaire, des parents qui ont proposé deux ateliers.

L’organisation, aussi, a reposé en grande partie sur mon adjointe, et sa secrétaire. Elle a dû élaborer un programme, puis réaliser un emploi du temps pour la semaine (vive les logiciels d’emploi du temps !). Nous avons réalisé des affiches, organisé l’inscription préalable des élèves aux divers ateliers (prise en charge par les assistants d’éducation). Les agents ont dû se mobiliser pour transformer les salles parfois, pour organiser des temps conviviaux (le tout sans intendant… non nommé).

Le 8 décembre, nous sommes prêts. 180 ateliers sont proposés, avec des parcours obligatoires et des possibilités ouvertes au choix des élèves. Une quinzaine de professeurs seulement sur 160 n’ont rien proposé : ils ont été enrôlés dans l’accueil et l’information aux élèves.

Le texte complet ici : http://www.cahiers-pedagogiques.com/spip.php?article7648

Toujours plus de démagogie, plus de "ludique"; mais le pire c'est que ce sont ceux qui organisent des "projets "aussi débile qui sont les mieux notés.

malcolm
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum