Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Jim Thompson le Ven 30 Déc 2011 - 23:29

en même temps les suppressions c'est le public qui les prend dans la tronche
regarde le nombre de suppressions dans le public depuis 2007 (-34160)
chez moi c'est -3684
d'ailleurs on va bientôt manger sévère en janvier

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 23:31

@*Kati* a écrit:Je viens de lire 14 pages AHURISSANTES!!! affraid
Quelqu'un avait mis une photo de Don Camillo face à Peppone... c'est exactement ça!
Mais c'est quoi ce fil qui dévie en caricature???!!!

Je suis catholique et travaille dans l'enseignement privé sous contrat. Mon ex-conjoint était athée et travaillait dans l'enseignement public. Mais jamais on n'a discuté de cette façon!!!
On faisait notre boulot avec conviction et empathie et on avait tous les 2 des collègues sérieux qui prenaient à cœur leur "mission" et d'autres collègues que je qualifierais de "fonctionnaires" au mauvais sens du terme...
Question finances, on paye des impôts tous les deux...! (précision pour ceux qui s'indignaient que l'enseignement privé bénéficie de leurs impôts Suspect ... ça m'a toujours fait rire cet "argument"!)

Ce serait ton argument (repris à toutes les sauces par les défenseurs de l'école privée-payante-catholique) qui me ferait sourir dans d'autres circonstances : Nous sortir le fait que de payer des impôts donnerait le droit individuellement aux contribuables de l'utiliser pour ce qu'il les arrange c'est quand même gratiné car je rappelle que par définition l'impôt est là pour assurer des services collectifs... Je signale qu'on finance l'école même si on n'a pas d'enfants alors faut arrêter de déclarer "nous aussi on paye des impôts et on veut qu'ils soient utilisés pour notre école privée et pas pour l'école des pouilleux d'à coté, même si on prend aussi notre part de misère et qu'on à un fils de gitan à l'école Sainte-Nitouche-du-Chardonnet et un élève handicapé à Saint-Jésus-Relève-Toi-Ils-Sont-Devenus-Fous". Arrêtons la plaisanterie vous confondez vraiment trop l'argent des impôts qui normalement dans un état civilisé est fait pour servir la collectivité avec l'argent de la quête à la fin de la messe.


Dernière édition par llaima le Ven 30 Déc 2011 - 23:34, édité 1 fois

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par frankenstein le Ven 30 Déc 2011 - 23:32

Je m'étais limité à la métropole... Laughing
Evidemment, il y a probablement qq etb sinistrés dans Paris, ce qui confirme de fait qu'il y en a qui sont très, très privilégiés ! angedemon professeur

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Jacq le Ven 30 Déc 2011 - 23:34

@frankenstein a écrit:
J'ai tjs pensé (et j'en suis persuadé) qu'on peut calquer la carte de la "réussite scolaire" avec la carte des revenus par habitant ou même du prix de l'immobilier...

Oui, 100% d'accord.
Et la solution trouvée, pour certain des parents, c'est l'évasion non pas fiscale mais scolaire des élèves qui peuvent contribuer à nuancer cette ségrégation sociale et géographique. Cela revient à augmenter encore la ségrégation.
Et la solution préconisée par les gouvernements (surtout sous les dernières présidences) : laisser pourrir la situation (ou même l'augmenter) pour que le désir d'évasion scolaire soit plus grand, de façon à ensuite pouvoir justifier le moindre financement de l'école publique et républicaine au profit de la demande créée : école privée !

Charité bien ordonnée commence par soi-même ! Pour revenir à un message d'avant : je suis enseignant du public, par conviction, mes enfants iront dans le public, par conviction ! Faire autre chose c'est défendre un autre système et un autre mode de pensée.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Jim Thompson le Ven 30 Déc 2011 - 23:37

@Jacq a écrit:
@frankenstein a écrit:
J'ai tjs pensé (et j'en suis persuadé) qu'on peut calquer la carte de la "réussite scolaire" avec la carte des revenus par habitant ou même du prix de l'immobilier...

Oui, 100% d'accord.
Et la solution trouvée, pour certain des parents, c'est l'évasion non pas fiscale mais scolaire des élèves qui peuvent contribuer à nuancer cette ségrégation sociale et géographique. Cela revient à augmenter encore la ségrégation.
Et la solution préconisée par les gouvernements (surtout sous les dernières présidences) : laisser pourrir la situation (ou même l'augmenter) pour que le désir d'évasion scolaire soit plus grand, de façon à ensuite pouvoir justifier le moindre financement de l'école publique et républicaine au profit de la demande créée : école privée !

Charité bien ordonnée commence par soi-même ! Pour revenir à un message d'avant : je suis enseignant du public, par conviction, mes enfants iront dans le public, par conviction ! Faire autre chose c'est défendre un autre système et un autre mode de pensée.
+10000000000

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par John le Ven 30 Déc 2011 - 23:38

Llaima, tu as des convictions sur le sujet, mais tu n'as pas à être blessante sur ce fil.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par frankenstein le Ven 30 Déc 2011 - 23:40

Oui, 100% d'accord.
Et la solution trouvée, pour certain des parents, c'est l'évasion non pas fiscale mais scolaire des élèves qui peuvent contribuer à nuancer cette ségrégation sociale et géographique. Cela revient à augmenter encore la ségrégation.
Et la solution préconisée par les gouvernements (surtout sous les dernières présidences) : laisser pourrir la situation (ou même l'augmenter) pour que le désir d'évasion scolaire soit plus grand, de façon à ensuite pouvoir justifier le moindre financement de l'école publique et républicaine au profit de la demande créée : école privée !
topela Et c'est pourtant très clair ! malgré le discours la supercherie de l'UMP (et du PS...)

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse-presidentielle-2012/question-d-education/comment-l%E2%80%99ump-assume-t-elle-le-bilan-de-nicolas-sarkozy-en-m

Pour le reste de ton message, je suis moins d'accord...Si j'étais confronté à ce pb, pas sûr que je ne cède pas au privé...

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par *Kati* le Ven 30 Déc 2011 - 23:42

@llaima a écrit:
@*Kati* a écrit:Je viens de lire 14 pages AHURISSANTES!!! affraid
Quelqu'un avait mis une photo de Don Camillo face à Peppone... c'est exactement ça!
Mais c'est quoi ce fil qui dévie en caricature???!!!

Je suis catholique et travaille dans l'enseignement privé sous contrat. Mon ex-conjoint était athée et travaillait dans l'enseignement public. Mais jamais on n'a discuté de cette façon!!!
On faisait notre boulot avec conviction et empathie et on avait tous les 2 des collègues sérieux qui prenaient à cœur leur "mission" et d'autres collègues que je qualifierais de "fonctionnaires" au mauvais sens du terme...
Question finances, on paye des impôts tous les deux...! (précision pour ceux qui s'indignaient que l'enseignement privé bénéficie de leurs impôts Suspect ... ça m'a toujours fait rire cet "argument"!)

Ce serait ton argument (repris à toutes les sauces par les défenseurs de l'école privée-payante-catholique) qui me ferait sourir dans d'autres circonstances : Nous sortir le fait que de payer des impôts donnerait le droit individuellement aux contribuables de l'utiliser pour ce qu'il les arrange c'est quand même gratiné car je rappelle que par définition l'impôt est là pour assurer des services collectifs... Je signale qu'on finance l'école même si on n'a pas d'enfants alors faut arrêter de déclarer "nous aussi on paye des impôts et on veut qu'ils soient utilisés pour notre école privée et pas pour l'école des pouilleux d'à coté, même si on prend aussi notre part de misère et qu'on à un fils de gitan à l'école Sainte-Nitouche-du-Chardonnet et un élève handicapé à Saint-Jésus-Relève-Toi-Ils-Sont-Devenus-Fous". Arrêtons la plaisanterie vous confondez vraiment trop l'argent des impôts qui normalement dans un état civilisé est fait pour servir la collectivité avec l'argent de la quête à la fin de la messe.
Doux Jésus! Qu'il est difficile (pour ne pas dire impossible) de dialoguer avec une personne qui tient de tels propos sur un ton que je trouve sarcastique et méprisant...
Seigneur, viens à mon aide...♫ veneration

(ben finalement, je préférais mon ex-mari athée! il causait mieux...!)

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Flic-Flac le Ven 30 Déc 2011 - 23:48

@Jim Thompson a écrit:en même temps les suppressions c'est le public qui les prend dans la tronche
regarde le nombre de suppressions dans le public depuis 2007 (-34160)
chez moi c'est -3684
d'ailleurs on va bientôt manger sévère en janvier
Il y a aussi des suppressions dans le privé. Moins nombreuses certes, mais elles existent aussi.
La situation se dégrade dans le public comme dans le privé.

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par *Kati* le Ven 30 Déc 2011 - 23:51

Il est temps d'aller DORMIR chers amis des écoles laïque et privée!
Avez-vous oublié le réveillon de demain? Nous n'allons pas être "frais"... cafe

lunechat "Bonne nuit les petits! Pom popopom pom pom...!"
(cette allusion ne peut être comprise que par les plus de 30 ans, 40 ans...)


et BON BOUT D'AN! comme on dit par ici

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Flic-Flac le Ven 30 Déc 2011 - 23:58

Bonne nuit! Et non, je t'assure, j'ai moins de 30 ans, et j'ai pourtant compris la référence Very Happy

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Jacq le Sam 31 Déc 2011 - 2:55

@frankenstein a écrit:
Oui, 100% d'accord.
Et la solution trouvée, pour certain des parents, c'est l'évasion non pas fiscale mais scolaire des élèves qui peuvent contribuer à nuancer cette ségrégation sociale et géographique. Cela revient à augmenter encore la ségrégation.
Et la solution préconisée par les gouvernements (surtout sous les dernières présidences) : laisser pourrir la situation (ou même l'augmenter) pour que le désir d'évasion scolaire soit plus grand, de façon à ensuite pouvoir justifier le moindre financement de l'école publique et républicaine au profit de la demande créée : école privée !
topela Et c'est pourtant très clair ! malgré le discours la supercherie de l'UMP (et du PS...)

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse-presidentielle-2012/question-d-education/comment-l%E2%80%99ump-assume-t-elle-le-bilan-de-nicolas-sarkozy-en-m

Pour le reste de ton message, je suis moins d'accord...Si j'étais confronté à ce pb, pas sûr que je ne cède pas au privé...

Faut céder, c'est rentable électoralement. Comme tout d'aillleurs.
Je discutais avec un ami au PS dernièrement et lui demandais quand le PS allait sortir du populisme scolaire de l'UMP (que Jospin avait bien préparé). Sa réponse était désabusée. En gros, tu veux les élections, tu flattes le populo... Donc, pour revenir à ta dernière remarque : "je ne cède pas", ou alors, inverse : "je cède" !
Justement l'école publique et républicaine c 'est "je ne cède pas" ! Et personnellement je n'ai aucune hésitation : ou on cède TOUS ou on réussit TOUS... mais l'école communautaire et individualiste, c'est pas pour moi. Ou alors je n'aurais pas passé les concours de la fonction publique.

Je l'ai déjà dit ici. Je suis un vieux con ! et fier de l'être (pour les autres voir la chanson de Brassens) !
République UNE et INDIVISIBLE !


Dernière édition par Jacq le Sam 31 Déc 2011 - 9:54, édité 1 fois

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Jacq le Sam 31 Déc 2011 - 2:57

@*Kati* a écrit:Il est temps d'aller DORMIR chers amis des écoles laïque et privée!
Avez-vous oublié le réveillon de demain? Nous n'allons pas être "frais"... cafe

lunechat "Bonne nuit les petits! Pom popopom pom pom...!"
(cette allusion ne peut être comprise que par les plus de 30 ans, 40 ans...)


et BON BOUT D'AN! comme on dit par ici

Tu as raison.....

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Thalia de G le Sam 31 Déc 2011 - 5:53

Question "innocente", j'avoue ne pas connaître certains fonctionnements du privé, étant donné que les familles de mon secteur restent dans le public, mais plus très longtemps si ça continue..., je disais donc, question : que fait le privé des élèves difficiles à très difficiles que nous gardons contre vents et marées ?
J'entends par là les élèves qui, par un comportement inadapté, empêchent une classe de travailler et sont même potentiellement dangereux. De ceux qu'on ne peut virer par conseil de discipline qu'une fois qu'ils ont tué père et mère.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Invité1 le Sam 31 Déc 2011 - 8:38

Le privé ne garde pas les élèves difficiles...contrairement à nous qui faisons garderie, psychologie et compagnie ! Le privé passe plus de temps sur les élèves qui bossent, contrairement à nous qui passons beaucoup trop de temps sur ces élèves qui posent problème !

Invité1
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Nemuyoake le Sam 31 Déc 2011 - 8:42

@Thalia de G a écrit:Question "innocente", j'avoue ne pas connaître certains fonctionnements du privé, étant donné que les familles de mon secteur restent dans le public, mais plus très longtemps si ça continue..., je disais donc, question : que fait le privé des élèves difficiles à très difficiles que nous gardons contre vents et marées ?
J'entends par là les élèves qui, par un comportement inadapté, empêchent une classe de travailler et sont même potentiellement dangereux. De ceux qu'on ne peut virer par conseil de discipline qu'une fois qu'ils ont tué père et mère.

Une partie d'entre eux se calme d'elle-même (quand il faut payer, tout de suite ça responsabilise comme par magie), l'autre partie (qui ne veut/peut pas se calmer car trop stupide pour voir son intérêt/malade du cerveau et nécessite un traitement adapté est virée de l'établissement pour aller dans le public. Il y a une liste d'attente de 3 km pour entrer dans le privé, les clients élèves ne manquent pas. J'ai fait toute ma scolarité dans le privé (et mes stages aussi), c'était comme ça. On veut bien donner une chance à ces élèves par charité chrétienne, mais faut pas pousser le bouchon trop loin Maurice.

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Thalia de G le Sam 31 Déc 2011 - 9:04

Harmonie a écrit:Le privé ne garde pas les élèves difficiles...contrairement à nous qui faisons garderie, psychologie et compagnie ! Le privé passe plus de temps sur les élèves qui bossent, contrairement à nous qui passons beaucoup trop de temps sur ces élèves qui posent problème !
Quel gâchis pour ceux qui veulent, pourraient travailler plus et mieux qu'on ne dépenserait pas inutilement temps et énergie pour quelques incontrôlables et ingérables.

yoaken a écrit:
Une partie d'entre eux se calme d'elle-même (quand il faut payer, tout de suite ça responsabilise comme par magie), l'autre partie (qui ne veut/peut pas se calmer car trop stupide pour voir son intérêt/malade du cerveau et nécessite un traitement adapté est virée de l'établissement pour aller dans le public. J'en ai un comme ça cette année, en 3e. Il passe en conseil de discipline pour fait grave à la rentrée. Tout le monde le sait malade, même le cpe préfère qu'il ne perde pas son contrôle quand il est seul avec lui... Il y a une liste d'attente de 3 km pour entrer dans le privé, les clients élèves ne manquent pas. J'ai fait toute ma scolarité dans le privé (et mes stages aussi), c'était comme ça. On veut bien donner une chance à ces élèves par charité chrétienne, mais faut pas pousser le bouchon trop loin Maurice. Finalement, serait-ce nous, le public, qui pratiquons cette charité chrétienne ? Crying or Very sad

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Serge le Sam 31 Déc 2011 - 9:39

Une partie d'entre eux se calme d'elle-même (quand il faut payer, tout de suite ça responsabilise comme par magie)

Un élève, parti dans le privé, nous a dit que cette histoire d'argent lui mettait une pression folle et, à la tête de ses parents qui le lui rappelaient à chaque fois, il savait qu'il n'étaient plus d'humeur à plaisanter. C'est ça la magie du passage à la caisse. Faut-il comprendre que dans le public ses parents prenaient son attitude et ses résultats plus à la rigolade du fait qu'ils ne payaient pas ? En tout cas, c'est ce qu'il disait implicitemement.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Rikki le Sam 31 Déc 2011 - 10:04

Ce n'est pas impossible !

Si c'est gratuit, ça ne vaut rien...

Quand on faisait des buffets gratuits avec les parents d'élèves à l'école, certaines familles se comportaient n'importe comment, les gamins prenaient des assiettées entière de plats, goûtaient, n'aimaient pas, jetaient, parfois par terre... les gens venaient avec des sacs et piquaient la nourriture pour rapporter chez eux !

On a été obligés de passer au ticket, et d'un coup les parents ne laissent plus leurs enfants prendre trois assiettes de quelque chose qu'ils n'ont jamais goûté.


_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Flic-Flac le Sam 31 Déc 2011 - 10:05

Encore une fois je ne parlerais que de ce que je connais, mais chez nous ces élèves on les garde. Y compris dans le privé, il est très difficile de renvoyer un élève.
Peut-être que dans certaines régions, les établissements privés peuvent fonctionner ainsi, mais ce serait bien d'arrêter les généralisations. Non, le privé n'est pas forcément l'incarnation du mal! Il y a de très mauvais établissements et de très bons (comme dans le public certainement) où l'on se soucie réellement des élèves, y compris des élèves en difficulté ou difficiles.

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Thalia de G le Sam 31 Déc 2011 - 10:09

C'est pour éviter les généralisations que je posais la question. Je me doute bien que 100% des élèves du privé ne sont pas d'angéliques bosseurs.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par *Kati* le Sam 31 Déc 2011 - 10:16

@Flic-Flac a écrit:Encore une fois je ne parlerais que de ce que je connais, mais chez nous ces élèves on les garde. Y compris dans le privé, il est très difficile de renvoyer un élève.
Peut-être que dans certaines régions, les établissements privés peuvent fonctionner ainsi, mais ce serait bien d'arrêter les généralisations. Non, le privé n'est pas forcément l'incarnation du mal! Il y a de très mauvais établissements et de très bons (comme dans le public certainement) où l'on se soucie réellement des élèves, y compris des élèves en difficulté ou difficiles.
Il serait temps de clore ce fil...
J'ai déjà dit la même chose que toi hier soir... On tourne en rond! Chacun a l'impression de parler seul...

:marteau: coeurs

Allez, pensez plutôt que la fin des vacances est proche... sorciere2 Crying or Very sad et que dans 3 jours, on reprend le chemin de nos écoles respectives!!!
santeverre Bon réveillon!

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par roxanne le Sam 31 Déc 2011 - 10:16

mais il y a privé et privé.Dans la grande ville de ma région, il y a LE lycée privé où on ne rentre pas n'importe comment, même si on est "fils de"", où les élèves signent un contrat les obligeant à accepter un redoublementau cas où, où il y a des classes prépas (où bossent des profs du public d'ailleurs) et puis il y a le lycée où ils prennent ce qui reste, où il y a eu des histoires de drogue qui n'ont rien à envier à certaines zep..
Maintenant, moi je n'ai rien contre le privé , mais il doit être en grande partie financé par les parents, l'Eglise ou autre, mais pas par l'état.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Flic-Flac le Sam 31 Déc 2011 - 10:24

Je ne nie pas l'existence de ces établissements, mais on limite trop souvent le privé à ces quelques établissements.
Pour ce qui est du financement, je suis tout à fait d'accord, ce sont des établissements privés, qui ne doivent par conséquent pas être totalement financés par des fonds publics. Par contre, la rémunération des enseignants par l’État, me semble être une garantie, car nous sommes soumis aux mêmes obligations que vous (privé sous contrat).

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Dani le Sam 31 Déc 2011 - 11:08

Ayant affirmé que les personnels ayant réussi le concours dans le privé ne sont que la moitié de l'ensemble, je me trouve courtoisement accusé de mensonge. (J'invente).
Le forum y gagnerait si les invectives ne prenaient pas une dimension personnelle.
Que ceux qui veulent voir se renseignent, que ceux qui m'accusent argumentent.
J'interviens sur radio Libertaire dans 30 minutes et n'ai guère de temps maintenant pour de stériles guéguerres.

Dani
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les catholiques pratiquants, la liberté de choisir son école sera l'un des thèmes primordiaux de la campagne 2012

Message par Stered le Sam 31 Déc 2011 - 11:43

Donne tes sources, cela simplifiera l'échange Smile

Moi quand je vois que mon oncle qui a ouvert une école privée dans les DOM a engagé ses enfants qui n'ont même pas le bac comme prof, je serai tentée de te croire, mais est-ce généralisable ?


Dernière édition par Stered le Sam 31 Déc 2011 - 14:04, édité 1 fois

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum